Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : ZIP - PDF

sans DRM

" L'Aviron fera bientôt partie des plus grands clubs"

4 pages
" L'Aviron fera bientôt partie des plus grands clubs" Pro "Je préfère jouer à Bayonne qu'à Anoeta." Comment expliquez-vous le début de saison de votre équipe marquée par des hauts et des bas ? C'est vrai que nous avons connu des hauts et des bas. Il y a eu la Coupe du monde en même temps que le championnat. Nous avions terminé la saison dernière en boulet de canon et il a fallu se remettre sur la même dynamique. On avait bien démarré notre premier match avec une victoire contre Toulouse, mais nous nous sommes mis dans la difficulté en perdant la semaine suivante à Bordeaux. Il y a eu le nul contre Toulon. Malgré tout, on avait confiance en nous et le match à Paris où nous avons perdu contre le Stade Français a servi de déclic même si cela n'a pas été un grand match. C'est allé ensuite crescendo avec le déplacement à Clermont, suivi de la victoire contre le Racing-Métro. Il faut maintenant réussir à confirmer. La contre-performance est-elle d'avoir été battu à Bordeaux ? Oui car c'était le match à ne pas perdre. Cela nous a permis au moins de nous remettre en question et de nous remettre en ordre de marche pour les matches suivants. Cette équipe de l'Aviron est-elle plus forte que celle de la saison précédente ? C'est la même équipe, mais nous avons davantage confiance dans nos capacités. Elle est plus sereine et plus consciente de ses moyens. Il faut maintenant que les joueurs qui reviennent de Coupe du monde rentrent bien dans le moule de l'équipe et nous apportent un plus.
Voir plus Voir moins
" L'Aviron fera bientôt partie des plus grands clubs"
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin