Cette publication est accessible gratuitement
L'oiseau descend d'un dinosaure à plumes

Une lacune majeure dans l'évolution animale a été comblé l'an dernier par une équipe de chercheurs du CNRS en collaboration avec des chercheurs du synchrotron de Grenoble. Ils ont apporté la preuve de la filiation entre les oiseaux actuels et les dinosaures à plumes.

Des fragments d'ambre, vieux de 100 millions d'années, ont été extraits d'une carrière de Charente-Maritime contenant des plumes fossiles : c'est à partir de cette découverte que les chercheurs Vincent Perrichot et Didier Néraudeau (du laboratoire "Ecosystèmes, biodiversité, évolution" -CNRS/Université de Rennes 1 - et de "Géosciences Rennes" - INSUCNRS/Université de Rennes 1) ont établi la filiation entre les oiseaux et les dinosaures. Afin d'identifier l'oiseau à qui appartenaient ces plumes, les deux scientifiques ont collaboré avec Loïc Marion et Paul Tafforeau, ce dernier travaillant au synchrotron de Grenoble. Leurs travaux montrent que les plumes ne provenaient pas d'un oiseau, au sens classique du terme, mais plutôt d'une espèce primitive proche des dinosaures bipèdes, faisant la preuve du passage des plumes primitives, de type duvet, aux plumes modernes. Ces dernières, munies d'un long rachis portant des barbes des deux côtés, ont permis aux oiseaux de voler. Cette étude permet enfin de faire le lien entre l'évolution des plumes des dinosaures et des oiseaux.