Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF - ZIP

sans DRM

LE STADE TOULOUSAIN, COMME D'HABITUDE ?

6 pages
LE STADE TOULOUSAIN, COMME D'HABITUDE ? Guy Accoceberry : "Clermont, Toulon, Toulouse et le Racing seront devant" "Je pense que l'on aura une continuité même si d'une saison à l'autre, il peut y avoir un côté aléatoire. Les gros budgets sont connus. Il y a Toulouse, Clermont, Toulon et le Racing. Ils sont au- dessus des autres. Ils devraient être en haut du tableau encore cette année. Derrière, il y a un petit groupe avec Castres, Biarritz et Montpellier. Ils peuvent rivaliser avec eux au complet. Bordeaux se situe dans le ventre mou avec Grenoble ou encore le Stade Français. Des équipes qui risquent de jouer le maintien. Mais tout se joue à peu de choses. Le championnat s'annonce très ouvert... derrière les quatre premiers budgets." Ancien demi de mêlée du XV de France entre 1994 et 1997, conseiller municipal délégué aux sports à la Mairie de Bordeaux 1988, Consultant pour Canal + et Sport + Erik Bonneval : "Toulouse ne sera pas loin" "On a envie que le rugby soit autre chose qu'une défense et un gros buteur. Le Top 14 est tellement dur qu'on peut vite décréter le maintien au bout de deux matches. Ça me surprend. Cette saison, Toulouse ne sera une nouvelle fois pas loin. Mais quand on voit le recrutement de Toulon, il sera difficile de ne pas les voir à l'arrivée. Est-ce que la mayonnaise va prendre ? Clermont sera aussi là. Après, il faudra voir les mutations du Racing et du Stade Français. Le calendrier va réserver de belles affiches chaque semaine.
Voir plus Voir moins
LE STADE TOULOUSAIN, COMME D'HABITUDE ?

Guy Accoceberry : "Clermont, Toulon, Toulouse et le Racing seront devant"

"Je pense que l'on aura une continuité même si d'une saison à l'autre, il peut y avoir un côté aléatoire. Les gros budgets sont connus. Il y a Toulouse, Clermont, Toulon et le Racing. Ils sont au-dessus des autres. Ils devraient être en haut du tableau encore cette année. Derrière, il y a un petit groupe avec Castres, Biarritz et Montpellier. Ils peuvent rivaliser avec eux au complet. Bordeaux se situe dans le ventre mou avec Grenoble ou encore le Stade Français. Des équipes qui risquent de jouer le maintien. Mais tout se joue à peu de choses. Le championnat s'annonce très ouvert... derrière les quatre premiers budgets."

Ancien demi de mêlée du XV de France entre 1994 et 1997, conseiller municipal délégué aux sports à la Mairie de Bordeaux 1988, Consultant pour Canal + et Sport +

Erik Bonneval : "Toulouse ne sera pas loin"