Cette publication est accessible gratuitement
Lire

Les escroqueries des marchands de listes

2 pages

Les escroqueries des marchands de listes Pour louer un appartement ou une maison, vous pouvez passer par un particulier, une agence immobilière ou un «marchand de listes».

Publié par :
Ajouté le : 03 septembre 2012
Lecture(s) : 28
Signaler un abus
Les escroqueries des marchands de listes

Pour louer un appartement ou une maison, vous pouvez passer par un particulier, une agence immobilière ou un «marchand de listes». Ces commerçants n'organisent pas de visites mais fournissent simplement une liste de biens susceptibles d'être loués, charge au futur locataire d'appeler les propriétaires des logements référencés. Mais les «marchands de listes» ne donnent aucune garantie quant à la disponibilité des maisons ou des appartements proposés et bien souvent, ils ne correspondent pas à vos attentes ou sont carrément déjà occupés ! Et l'intervention reste payante que vous trouviez votre bonheur ou non...

Règles strictes

Devant les abus constatés depuis les années 90, le gouvernement a fait entrer les «marchands de listes» dans le champ de la loi n°70-9 du 2 janvier 1970, dite «loi Hoguet». Ainsi, toute entreprise de ce secteur doit justifier d'une aptitude professionnelle, d'une garantie financière et d'une assurance en responsabilité.

En théorie, le «marchand de listes» ne doit pas se contenter de reprendre des annonces immobilières parues dans la presse. Il doit passer avec chaque propriétaire référencé une convention décrivant le bien et précisant la durée pendant laquelle l'offre peut figurer dans le fichier. Et depuis le 1er juillet 2004, le professionnel ne peut plus réclamer d'argent avant d'avoir fourni les listes de logements prévues au contrat. Dans le cas contraire, il risque 2 ans d'emprisonnement et de 30.000 s d'amendes.

Quelques conseils

- Assurez-vous que vos critères de recherche sont très précisément indiqués et que vous obtenez une copie du contrat sur lequel sont apposés ces critères.

- Méfiez-vous des chasseurs d'appartements qui proposent de chercher votre logement idéal contre le paiement d'une rémunération de 350 s. Il s'agit de «marchands de listes» déguisés.

- Lorsque l'on vous propose des listes de biens qui ne correspondent pas à vos critères ou non disponibles, demandez le remboursement des frais engagés et contactez la DGCCRF si le «marchand de listes» refuse.