Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF - ZIP

sans DRM

Les robots sont-ils l'avenir de l'Homme ?

4 pages
Les robots sont-ils l'avenir de l'Homme ? Reeti est un « PCBot », fusion d'un PC et d'un robot, créé en 2011 par Christophe Rousset, directeur de la société Robopec. Ses quinze moteurs et sa peau déformable lui permettent d'exprimer une infinité d'expressions qui, intégrées à des animations, lui confèrent une capacité d'interaction sociale par l'émotion. Ses deux caméras HD situées dans les yeux lui permettent de vous voir et de percevoir les distances. Aujourd'hui, Reeti est capable de faire des présentations, d'animer un espace ou l'accueil d'une manifestation, ou encore d'intervenir dans le cadre d'apprentissages pédagogiques. Il est entièrement ouvert au développement et de nombreux laboratoires de recherche travaillent à faire évoluer son intelligence artificielle. Il pourra bientôt reconnaître ses interlocuteurs et leurs émotions, établir une discussion, adapter son comportement à une situation, accompagner et surveiller des personnes isolées ou dépendantes... Il est également envisagé de l'utiliser comme support de thérapie pour certains troubles du comportement (autisme notamment). Robots-chirurgiens, prothèses bioniques, exosquelettes, greffes et implants mécatroniques... Des termes futuristes excentriques ? Si ces vocables appartenaient hier encore à la science-fiction, ils sont en passe d'intégrer et de modifier la médecine d'aujourd'hui et de demain.
Voir plus Voir moins
Les robots sont-ils l'avenir de l'Homme ?

Reeti est un « PCBot », fusion d'un PC et d'un robot, créé en 2011 par Christophe Rousset, directeur de la société Robopec. Ses quinze moteurs et sa peau déformable lui permettent d'exprimer une infinité d'expressions qui, intégrées à des animations, lui confèrent une capacité d'interaction sociale par l'émotion. Ses deux caméras HD situées dans les yeux lui permettent de vous voir et de percevoir les distances. Aujourd'hui, Reeti est capable de faire des présentations, d'animer un espace ou l'accueil d'une manifestation, ou encore d'intervenir dans le cadre d'apprentissages pédagogiques. Il est entièrement ouvert au développement et de nombreux laboratoires de recherche travaillent à faire évoluer son intelligence artificielle. Il pourra bientôt reconnaître ses interlocuteurs et leurs émotions, établir une discussion, adapter son comportement à une situation, accompagner et surveiller des personnes isolées ou dépendantes... Il est également envisagé de l'utiliser comme support de thérapie pour certains troubles du comportement (autisme notamment).

Robots-chirurgiens, prothèses bioniques, exosquelettes, greffes et implants mécatroniques... Des termes futuristes excentriques ? Si ces vocables appartenaient hier encore à la science-fiction, ils sont en passe d'intégrer et de modifier la médecine d'aujourd'hui et de demain.

Le vieillissement de la population, la baisse du nombre des soignants et l'éclatement géographique des familles engendrent des besoins croissants d'assistance à la personne auxquels certains robots peuvent répondre pour partie, dans un cadre et des limites bien précis. S'il n'est ni envisagé ni souhaitable de remplacer l'humain par des robots, ces derniers savent néanmoins prendre le relai pour distribuer des médicaments à heures fixes, vidéosurveiller 24 heures sur 24 un malade isolé ou temporairement immobilisé et le mettre en relation avec son médecin par visioconférence plusieurs fois par jour. Certains robots-avatars affichent votre visage sur leur écran, peuvent être pilotés à distance et, via un navigateur Web, une caméra et des haut-parleurs intégrés, vous permettent de veiller sur une personne située n'importe où.

Ce type de robots expérimentaux et encore coûteux est d'ailleurs testé en France depuis quelques années dans des lieux de soins pilotes, en collaboration avec des médecins, en complément des programmes de soins habituels, pour renforcer la sécurité. Certes pragmatiques, ces robots ne nous questionnent-ils pas néanmoins sur notre humanité, prête à déléguer pour partie cette solidarité à des machines ? Devenus les collaborateurs fiables des chirurgiens, dont ils modifient la pratique, les robots médicaux investissent aussi le corps : prothèses et implants bioniques peuvent aujourd'hui « réparer » voire « augmenter » l'homme, mais encore contribuer à diagnostiquer ou opérer, de l'intérieur...

Les robots chirurgiens nous veulent du bien

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin