Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Magazine Le Figaro du 03 juillet 2012

De
41 pages

Venez lire le Figaro magazine du 03/07/2012

Publié par :
Ajouté le : 03 juillet 2012
Lecture(s) : 10
Signaler un abus

1,50€ mardi3juillet2012 LE FIGARO -N°21125-www.lefigaro.fr -Francemétropolitaineuniquement Dernièreédition
HAUTE GOUVERNEMENT
COUTURE Lescommunistes
Lesfemmes-fleurs nevoteront
deChristianDior paslaconfiance
etvousPAGE33 PAGES3ET4
lefigaro.fr
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais
ZONEEURO
LavictoireDÉPENSESPUBLIQUES
cachéed’Angela
Merkel PAGE 8La Cour VAR
Lesvictimesdu
«MadoffduVar»des comptes assignentla
Sociétégénérale
PAGE 12
SANTÉtire le signal
Commentgérer
l’après-régime
PAGE 13d’alarme
AÉRIEN
Lesmagistratsdel’institution AirFranceet
estimentà40milliardsd’euros Etihadprêtes
l’effortd’économiesàréaliser às’associer PAGE 23
cesdeuxprochainesannées. FOOTBALL
PAGE20ETL’ÉDITORIAL LesBleusdans
l’incertitudeDidierMigaud,présidentdelaCourdescomptes.
PAGE 14
LaJordanie LasélectionIslamistes: redoute desplusbelles
lesaccage leseffetsdu expositions
desmausolées chaosenSyrie del’été
deTombouctou Le royaume accueille Tour de France des haltes
plus de 120 000 Syriens ayant qui valent le détour sur la routesuscitel’indignation
fui la répression. PAGE2 des vacances. PAGE32
PAGE7
parGaëtandeCapèleéditorial gdecapele@lefigaro.fr
▼Lediscoursde
A RACING MACHINE ON THE WRISTpolitiquegénérale
deJean-MarcAyrault Dernier avertissement
FrançoisBaroin C’est ce que l’on appelle Cet audit, qui n’est donc nullement un désa-
invitédu«Talk2012 un « effet boomerang ». veu de la gestion écoulée, s’apparente bien
Depuis la première heu- plutôt à un réquisitoire contre le programmeOrange-LeFigaro»
re de son arrivée aux af- socialiste. Pour tout dire, il préconise poli-
faires, le gouvernement ment, mais fermement, l’inverse de ce queLatroisièmeétape
Ayrault accable la ges- projette le gouvernement. À commencer parduTourdeFrance
tion, forcément désastreuse, de son pré- une sévère cure d’austérité dans les dépen-endirect
décesseur et tire bruyamment sur la ses publiques, incompatible avec la promes-www.lefigaro.fr
vieille ficelle de « l’héritage ». Patatras ! se folle d’embaucher 65 000 fonctionnaires.
Loin d’apporter l’eau escomptée à son Sauf à expliquer aux autres qu’ils seront sou-Questiondujour
moulin, l’audit demandé par François mis à un régime draconien pendant plu-
Pensez-vousque Hollande à la Cour des comptes dit tout sieurs années, ce dont se garde Jean-Marc
l’inverse. Ayrault. De même, alors qu’une pluie d’im-legouvernement
Qu’affirment les sages de cette institution pôts s’annonce pour cet été, est-il fortementvaappliquerune
présidée par le socialiste Didier Migaud ? déconseillé, à l’exception d’un coup de rabotpolitiquederigueur ?
D’abord, qu’ils n’ont trouvé aucun cada- sur les niches fiscales, d’accroître les prélè-
vre caché dans les comptes de la maison vements obligatoires, néfastes pour l’activitéRéponsesàla
France, hormis les quelques petits déra- économique. Tout au plus est-il proposé, àquestiondelundi:
pages inhérents à toute loi de finances. titre temporaire, de relever la TVA, que le
Souhaitez-vousque
Ensuite, qu’ils donnent acte au précédent gouvernement entend baisser.
FrançoisFillonprenne gouvernement d’avoir entamé le redres- Les avertissements de la Cour des comptes,
laprésidencedel’UMP?
sement des finances publiques, mais qu’il et de bien d’autres, sur le poids insuppor-
convient de l’amplifier. Non parce que cet table des dépenses publiques ne datent pasNon:28,8% RM016effort était insuffisant, mais parce que la d’hier. Avec cet audit, ils prennent un re-
crise en zone euro, « d’une ampleur inédi- lief particulier et sonnent comme un der-Oui:71,2%
te », pèse sur la croissance française et nier avertissement. Dans un état critique,
38083votants donc sur les recettes. la France ne peut plus attendre.■ BOUTIQUE RICHARD MILLE 2 PLACE VENDOME PARIS
FDUMOULIN-FRANCE2 CHRONOPASSION Paris DOUX Courchevel-Saint-Tropez
DUBAIL Paris KRONOMETRY1999 Cannes-MonacoJULIETTEROBERT/WOSTOKPRESS
ALG:185DA. AND:1,60€. BEL:1,60€. DOM:2,20€. CH:3,20FS. CAN:4,50$C. D:2,20€. A:3€. ESP:2,20€. CANARIES:2,30€. GB:1,80£. GR:2,40€. ITA:2,30€. LUX:1,60€. NL:2,20€. www.richardmille.com
H:830HUF. PORT.CONT.:2,20€. SVN:2,40€. MAR:15DH. TUN:2,9DTU. ZONECFA:1700CFA. ISSN0182.5852
M 00108 - 703 - F: 1,50 E
3:HIKKLA=]UVZUX:?k@r@a@d@a;
NOGUES/JBVNEWS
*LAPERFORMANCEMÉCANIQUEPOUSSÉEÀL’EXTRÊME
Cmardi3juillet2012 LE FIGARO
2 recto verso
Unportraitd’AbdallahIIauposte-frontièrejordaniendeRamtha.
TURQUIE
Hamade son Mig-21. En début de semaine dernière, laAbdallahII,envisite Mer
tension est encore montée d’un cran lorsqu’une Homs SYRIEGEORGESMALBRUNOT Méditéditérannée LIB.alerteterroristeaétélancéeparlesservicesdesé-
gmalbrunot@lefigaro.fr àPariscemardi,
curitéjordaniens.Cesderniersredoutentqu’unka-ENVOYÉSPÉCIALÀRAMTHA
mikaze syrien ne fasse exploser sa bombe contre(frontièrejordano-syrienne) accueilledanssonpays Damas
desintérêtsétrangersdansleroyaume.«SilaJor-
DeeradanielaissedesarmespénétrerenSyrie,Bacharpeut IRAKplusde120000Syriens
ISR. Ramtharépondre en expulsant les 300000 réfugiés palesti-
ohannad avait tout préparé. niens du camp de Yarmouk, près de Damas», pré- Ammanayantfuilarépression.Mais
Lescartonsdemédicaments, vientMarwanQassam,unancienpremierministre.
les passeurs et les backshihs Ces dernières semaines, les forces spéciales jorda-lemonarqueneveutpas
pour soudoyer les agents du niennesontrenforcéledéploiementdel’arméeàla ARABIE
JORDANIErenseignement syriens, de frontière nord pour éviter un afflux de réfugiés. SAOUDITEtrops’afficherenfaveur
l’autre côté de la frontière. Grâce à leurs équipements spéciaux, les troupesMMais, au dernier moment, la delarévolution. Ilcraint d’élite doivent surtout ne pas perdre la trace de
sécuritéjordanienneainterceptéleconvoiquide- ceuxquipénètrentdansleroyaume.Cettepeurdes
150 kmvait acheminer clandestinement durant la nuit la ladéstabilisationdeson infiltrations vient de conduire la Jordanie à ren-
précieuse marchandise auprès des rebelles. «Les voyer des dizaines de Syriens qui voulaient entrer
militaires jordaniens nous aident à entrer dans leur royaumepardesagents par l’aéroport d’Amman. «Ils redoutent qu’un at-
pays,maisensuitenosmainssontliées»,regrettece gaz VX, gardés par les agents des renseignementstentat en Syrie soit commis par un Jordanien et queàlasoldedeDamas.réfugié syrien à Ramtha, ville frontalière jorda- Damas exerce des représailles contre la Jordanie», de l’armée de l’air syrienne. «Grâce aux images
niennequiaccueilledenombreuxopposantsàBa- lâcheunobservateuroccidental.D’oùlesannonces satellites, les Américains surveillent assez bien les
charel-Assad. fortementmédiatiséesd’arrestationsd’unedizaine dépôts, mais pas tous, et certains de ces stocks ont
Avec sa femme et ses trois enfants, Mohannad, desalafistesquicherchaientàs’infiltrerenSyrie. été déplacés», assure une source sécuritaire. Plus
34ans,afuiilyahuitmoislescombatsquifaisaient est regroupé au camp de transit de Bachabcheh, que l’utilisation de l’arme chimique contre son
ragedanssavilledeDeraa,à10kilomètresdelà.Ce strictement surveillé par la police. Dans quelques PressionsdesÉtatsarabesduGolfe peupleoucontreIsraël–hypothèsejugéepeucré-
mécanicienavaitprislesarmespourlutteravecles jours, une famille jordanienne se portera garant «Si une majorité de la population, à l’exception des dibleaussibienàTel-Avivqu’àAmman–,c’estla
déserteurs de l’Armée syrienne libre (ASL). Mais, d’Anwar et de ses proches contre le paiement sympathisants des partis baasistes jordaniens, sou- dissémination de ces «bombes sales» entre les
après un séjour en prison, il n’avait plus d’autre d’une somme équivalente à 7 euros. Ils pourront tientlarévolutionsyrienne,observel’avocatAssem mainsd’extrémistes–dutypeHezbollahoudjiha-
choix que de venir s’abriter en Jordanie. Depuis, alorspartirenquêted’unappartement… al-Omari. Le palais royal et les services de rensei- distes–quiinquièteleplusJordaniensetIsraéliens.
dansunappartementprêtéparunami,Mohannad À quelques kilomètres plus au sud, 3000 hom- gnements ne voient pas Bachar tomber demain.» «Ce genre de menace pourrait hâter une interven-
suitlarévolutionparprocuration,viaSkype.Avec mes venus seuls sont cantonnés dans un stade, Aprèsavoirétélepremierchefd’Étatarabeàappe- tion militaire», avertit un expert occidental en
uneobsession:seprocurerdesarmespourretour- dans l’attente eux aussi d’un sponsor. Et puis à leràsondépart,«Abdallah,commesesservices,ne contactaveclesAméricainsetlesJordaniens.Plus
ner affronter Assad et ses miliciens. De temps à quelques kilomètres encore, 150 réfugiés palesti- distingue que des craquements dans le pouvoir sy- quejamais,Ammandoitassumersonrôleingratde
autre,ilparvientàfairepasserdescombattantsou niens attendent, eux, carrément de retourner en rien»,affirmeundiplomateoccidental.Encoulis- glacis de sécurité d’Israël. Après avoir obtenu des
quelqueskalachnikovs.«L’argentduGolfedonton Syrie. Ils sont indésirables en Jordanie, qui ac- ses,sesamisduGolfelepressentdedurcirsaposi- batteriesdemissilesPatriotpourprotégersonpays
parletantdanslesmédias,nousn’enavonspasvula cueille déjà des millions de Palestiniens de la rive tion vis-à-vis de Damas. Le Qatar l’a menacé de etl’Étathébreudetirsenprovenancedelapartie
trace ici, peste Mohannad en jetant un œil sur les occidentaleduJourdain.Enfin,unpeuplusàl’est, stopperlesnégociationssurl’entréedelaJordanie orientaledelaSyrie,AbdallahIIréclamedésormais
chaînesarabes.Parfois,j’enreçoisunpeudeladias- quelque 700 dissidents de l’armée syrienne sont dansleConseildecoopérationduGolfes’ilnelais- desesamisaméricainsuneversionmoderniséedes
pora,alorsj’achètedesarmesaumarchénoir,mais strictement cantonnés dans une base, surveillés saitpasdesarmestransiterverslaSyrie.LesSaou- Patriot.Danslemêmetemps,alorsquetroisautres
le prix des kalachnikovs a beaucoup augmenté. Le par les renseignements jordaniens qui les ont dé- diens,deleurcôté,luiontdemandédes’associerà pilotessyriensseraientpassésenJordanie,Amman
problème n’est pas de retourner les agents syriens, sarmés.Amer,unautreréfugiéleurportedesciga- desexercicesaériensconjointsaveclesAméricains. négocieavecDamasleretourduMig-21enSyrie…
maisdecontournerlesJordaniens.» rettes,etluiaussipestecontrelesassociationsisla- «Nous avons su résister aux pressions», se félicite «La Jordanie ne fera pas partie d’une alliance
mistes locales, qui n’aident que leurs l’ancienministredesAffairesétrangèresAbdullilah contrelaSyrie»,répète-t-onofficiellementàAm-
Lapeurd’unkamikazesyrien sympathisants. Tous les Syriens rencontrés ron- al-Khatib.Mais,commeen2003avantlaguerreen man, où l’ambassadeur syrien est toujours à son
Le royaume hachémite, qui héberge 120000 Sy- gent leur frein, dans l’attente d’armes sophisti- Irak,desbruitsdebottesrésonnentdanslessables poste,toutcommesonhomologuejordanienàDa-
riens,dont30000blessésousansressources,s’op- quées, d’une zone libérée ou d’une hypothétique dudésert.Unepartiedes8000soldatsaméricains mas. Même si la Syrie ne représente que 4% des
posefermementàcequelesréfugiésarmentleurs interventionmilitaireétrangère.Instruitspartous quiontconduitderécentesmanœuvresnesontpas exportations jordaniennes, le royaume a obtenu
frères rebelles en Syrie. Pas question que le terri- ces déboires, certains militaires syriens passent repartis.«Ilsseraientenstand-bydansledéserten- d’être exempté des sanctions arabes imposées à
toireservedebasearrièreàunerévolutionquele désormaislafrontièresansuniforme. treZarqaetMafraq»,souligneunesourcemilitai- Damas. C’est que les finances du royaume sont à
roi Abdallah II soutient avec la plus extrême pru- Chaquenuit,depuisunmoisenviron,200clan- re. Discrètement, la coopération jordano-améri- sec. Contraint de tirer les sonnettes chez ses
dence.Anwar,lui,avaitfranchilafrontièrequel- destinspénètrentenJordanie.Desopposants?Ou caine se met en place. Avec une priorité: la bailleursdefonds,AbdallahvientàParisnégocier
ques jours seulement avant notre rencontre. Il des agents rejoignant des cellules dormantes que neutralisationdesarmeschimiquessyriennes. l’octroid’unprêtde200millionsd’euros.Maissile
nousmontresondosbalafréparlesnervisd’Assad. Damasactiveralemomentvenu?L’incertitudeali- C’estl’objectifassignéauxforcesspécialesamé- roiveutobtenirl’aidebudgétairesaoudiennedont
Luiaussin’avaitd’autrechoixquedequittersavil- mentetouteslescraintes,surtoutdepuisqu’unpre- ricaines,discrètementdéployéesaunordpourdes ilaabsolumentbesoin,ildevrasansdoutefinirpar
ledeNaawa.Commetouslesderniersarrivants,il mierpilotesyrienafaitdéfectionauxcommandes opérations d’infiltration autour des stocks de choisirsoncamp.
A
KHALILMAZRAAWI/AFP




LE FIGARO mardi3juillet2012
politique 3


Jean-MarcAyrault
apréparésonintervention
surlabaseduprojet
deFrançoisHollande.
MARMARA/LEFIGARO
Lepremierministreprononce,mardiàl’Assembléenationale,
sondiscoursdepolitiquegénérale.
députés PS attendent donc une feuille de Pour tenir sa ligne, Jean-Marc Ayrault
NICOLASBAROTTE
route et quelques annonces ou préci- aura besoin d’asseoir son autorité sur la
sions. Par exemple sur le calendrier de la majorité. C’est l’autre enjeu de ce pre-
GOUVERNEMENT Comme un seul hom- réforme fiscale, censée incarner la justi- mier discours. Le leadership du premier
me, ils voteront. Le premier ministre, ce sociale. Ou encore des éléments sur la ministre est encore à affirmer.«Cegou-
Jean-Marc Ayrault, obtiendra mardi la mise en œuvre de politiques innovantes vernementnevapasfairecinqans», as-
confiance de l’Assemblée nationale, au pour relancer l’industrie. Un mot :«une sure déjà un cadre du PS en pointant la
terme de son discours de politique géné- perspective.» «Sur une échelle de temps «faiblesse» de certains ministres et le
rale : les députés PS sont majoritaires à de10ans,iln’yarienàenleverduprojet» «manque de charisme» du premier
eux seuls dans l’hémicycle. Avec leur deFrançoisHollande,explique-t-on. d’entre eux. Après la confiance, la criti-
vote, ils accepteront d’ouvrir le temps que couve déjà au sein de la majorité.
Unleardershipàaffirmerdes efforts. Ils sont sans illusion.«Beau-
coupdejeunesdéputéssaventqueleman- Entre la présentation des 60 engage-
datseradifficile», explique l’un d’eux, le ments de François Hollande, en janvier, Unefaculté,pas
nouveau député du Lot-et-Garonne et l’état actuel de la crise, du temps a
Matthias Fekl, bientôt 35 ans. passé… Pour l’instant, il n’est pas ques- uneobligation
Depuis plusieurs jours, Jean-Marc Ay- tion d’y toucher. «Je ne vois pas quelle
rault prépare son intervention. Le pre- mesure serait abandonnée», assure un L’article49-1delaConstitution,tel
mier ministre a fait travailler ses colla- membre important du gouvernement. qu’ilestinterprétédepuis1962,
borateurs sur la base du projet de Pas de «reniement» en vue, affirme-t- prévoitquelepremierministreala
François Hollande. Il a aussi intégré les on à l’Assemblée. L’équation n’en paraît faculté-maisnonl’obligation-
contraintes détaillées par la Cour des pas mois insoluble si le gouvernement d’engagerlaresponsabilitédeson
comptes dans le rapport qu’elle a pré- veut tenir son objectif de réduction du gouvernementdevantl’Assemblée
senté lundi matin. Les efforts budgétai- déficit à 4,5 % à la fin de l’année et à 3 % aprèssadéclarationdepolitique
res à réaliser sont colossaux. François en 2013. «Ce n’est pas tenable», assure générale.Aulendemaindeleurs
Hollande observe au plus près la situa- un membre de l’aile gauche du PS. nominationsrespectivescomme
tion de la France et les efforts qui devront L’état de grâce du gouvernement est premierministreen1976eten
être poursuivis. Avant de présenter sa fragile. La famille de gauche se fissure à 1991,RaymondBarreetÉdith
feuille de route, le premier ministre l’a sa marge. Au Palais Bourbon, les dépu- Cressonn’avaientpasposéla
fait valider par le chef de l’État. tés du Front de gauche ne devraient pas questiondeconfiance.Lorsdes
En «hollandie», on parle donc d’«ef- accorder leur confiance au gouverne- deuxdernièrescohabitations,en
forts» et de«redressement» pour ne pas ment et s’abstenir. Le premier ministre revanche,en1993eten1997,
employer le terme de rigueur. Mais c’est Jean-Marc Ayrault court le risque d’être ÉdouardBalladuretLionelJospin
bien de cela qu’il s’agit. À la base, les dé- bientôt pris entre deux feux : à sa gau- avaientengagélaresponsabilité
putés assument. «Personne ne s’atten- che, ceux qui dénoncent la rigueur, à deleurgouvernementaussitôt
dait à autre chose, il n’y a pas de surpri- droite, ceux qui toute dé- celui-ciconstitué. G.P.
se», explique Thierry Mandon, député pense nouvelle.
de l’Essonne et porte-parole du groupe
PS.«C’estdansledroit-fildecequiaété
En«hollandie»,

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin