Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Magazine Le Figaro du 11 juin 2009

De
38 pages

Consultez le Figaro magazine du 11/06/2009

Publié par :
Ajouté le : 11 juin 2009
Lecture(s) : 14
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

1,30€ JEUDI11JUIN2009-N°20175-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
DEMAINLECONSEILCONSTITUTIONNELREJETTE
LEFIGARO
PAGE3LALOIHADOPI SURINTERNET MAGAZINE
■Lapannedes
capteursdevitesse
sansdoute
àl’originede
l’enchaînementfatal
■Laruptured’un
hublotapurendre
l’avion
incontrôlable
■AirFranceaconnu
plusieursincidents
sérieuxdecapteurs
cesderniersmois
■Airbusn’exclut
pasl’immobilisationAF447
desaflottedemille
A330etA340pour
changerlescapteurslescénario Page9
deladislocationenvol
Lajeunesseiranienne Neufjeunessurdixexposés
àlapornographiesurInternets’enthousiasmepourlaprésidentielle
LAGÉNÉRATIONKveutpren- moud Ahmadinejad de la pré- l’ancien premier ministre Mir SELON un sondage Ipsos pour coordonnées, prenant rendez-
dre le pouvoir en Iran. Nés sidence lors l’élection qui Hossein Moussavi. La campa- l’association de prévention vousavecuninconnuouencore
sousKhomeyni,éduquéssous aura lieu demain. Portant gneamisTéhéranenefferves- e-Enfance, 65% des enfants de contournant les logiciels de
Khamenei,lesmoinsdetrente rubans verts et lunettes noi- cence, avec concerts de 9 à 17 ans interrogés avouent contrôle. 89% affirment avoir
ans, qui avaient porté Khata- res,cespartisansd’unedémo- klaxonsetfoulesdanslesrues enfreindre, en naviguant sur été sollicités pour un rendez-Juin 2009 exe?:Figaro mai 2006 exé 9/06/09 9:16 Page 1
mi au pouvoir en 1997, se cratisation de la République jusqu’à 3 heures du matin. Internet,unedesrèglesédictées vousouconfrontésàdesimages
mobilisent pour écarter Mah- islamique soutiennent Page2 parleursparents,donnantleurs pornographiques.Page10
www.citroenselect.frChristian L’hôtelRoyal
BIBLIOTHÈQUEDUFIGARO CITROËNC4BERLINEEstrosiau d’Évian,
Modèle2008,5portes,JEAND’ORMESSON 1.6HDI92CVPACK peinturemétalliséevernie.«TalkOrange- premiercinqPRÉSENTE
LeFigaro» étoilesfrançais (1)«LESMISÉRABLES» €
DEVICTORHUGO
TOURISME. Le Royal Évian 12.990PREMIÈREPARTIE
reçoit aujourd’hui sa cinquiè-
me étoile. Il est le premier PORTES OUVERTES
*13 ET 14 JUINhôtel à bénéficier de la nou-
velle classification hôtelièreLavéritablehistoire réclamée par la profession
depuis plusieurs années. Aud’Angélique,marquisedesanges
total,100à150établissements
LEFIGAROLITTÉRAIRE.AnneGolon,l’auteurd’Angélique,mar- de prestige, actuellement
quise des anges,faitparaîtreunenouvelleversion,revueetenri- classés quatre étoiles ou qua-
SÉCURITÉ.Le député UMP de chied’épisodesinédits,desacélèbresaga.RencontreàVersailles tre étoiles luxe, obtiendront
Nice a défendu sa proposition avec la romancière, aujourd’hui âgée de 88 ans, bien décidée à cettecinquièmeétoile.
deloiantibandes.Page4 conquérirdenouveauxlecteurs.Notresupplément → ÉCONOMIE Page22
Achatoccasion:achatmalin!
RENDEZ-VOUS DÉBATSETOPINIONS
(2)Garantie2anspiècesetmaind’œuvre.
Possibilitédefinancement,d’entretienLesconfidentielsduFigaro Page38 L’éditorialdePaul-HenriduLimbert (2)comprisetdereprisedevotrevéhicule
PS:lesoleilnoirdelamélancolie Page15Lecarnetdujour Page13
(1)Prixvalablejusqu’au30/06/2009,noncumulableaveclesopérationsencours,réservéauxparticuliersdanslalimitedesstocksdisponibles.(2)VoirToutel’actualitéendirectsurlefigaro.fr LebilletdeMichelSchifres Page15 conditionsdanslespointsdeventeCitroënselectcitésci-dessous,financementsousréserved’acceptationparCitroënFinancement.*Selonautorisation.
ALG:160DA . AND:1,40€ . BEL:1,40€ . DOM:2,00€ .T 00108 - 611 - F: 1,30 E
CitroënFélixFaure-Paris 0153681515 CitroënVOLyon-Corbas(69) 0478206777CH:3 FS . CAN:3,95 $C . D:2,00€ . A:2,80€ . DébatsAprèslesélectionsauLiban,
ESP:2,00€ . GB:1,60£ . GR:2,20€ . IRL:2,20€ . CitroënVOBordeaux-Bruges(33) 0557936969 CitroënVOLyon-Vénissieux(69) 0478773969quevafaireleHezbollahAntoineBasbousITA:2,00€.LUX:1,40€.NL:2,00€.H:700HUF.PORT.
CitroënVOLille-Wazemmes(59) 0328075959 CitroënVOMarseille-Vitrolles(13)0442787737CONT:2,00€ . SVN:2,20€ . MAR:13DH . TUN:2DTU.
Directeurdel’Observatoiredespaysarabes Page143:HIKKLA=]UVXUZ:?a@g@b@l@k; USA:3,95$.ZONECFA:1500CFA.ISSN0182.5852 CitroënVONantes-Beaulieu(44) 0240892121 -------- www.citroenff.com --------
11 juin
AirbusSAS
Vialeron/LeFigaro.Roudeix/LeFigaroMagazine.Grigorian/PolarisStarface.
photo non contractuelle
CRectoVerso2 jeudi11juin20091
DespartisansdeHosseinMoussavi
participaient,mardidansunstade
deTéhéran,àunmeetingducandidat
àl’électionprésidentielle.Atta Kenare/AFP
ne vraie disco- IRANNéssousKhomeyni,leguidesuprême,éduquéssousKhamenei,sonsuccesseur,
thèque à ciel lesmoinsde30ans,quiavaientéluKhatamien1997,semobilisentpourlechangement.ouvert, entre
mirage et réali-
té. « Ahmadi-
bye!bye!Ahma-Udi-bye! bye!»,
chantonne une bande de joyeux
Iraniens en écorchant, sansLagénérationKsedresseconcession, le nom de leur prési-
dent. Il est 3 heures du matin au
compteurdesvoituresquiconver-
gent, pare-chocs contre pare-
chocs, vers la foule compacte ras-
sembléeaucarrefourParkWay,au
nord de Téhéran. Accrochés auxcontreAhmadinejadessuie-glaces, de petits rubans
volentauvent.Ilssontverts,com-
melesonglesvernisdecettegrap-
pedejeunesfillesvoiléesquiosent, PARDELPHINEMINOUI, envoyée spéciale à Téhéran
à la barbe des policiers, un auda-
cieux déhanché oriental. Vert: la envahissent tous les soirs les rues «Mais en fait, qu’importe le vain- le nouveau gouvernement impose à se quereller, à coups de slogans, raresjeunesquienvisagent,hautet
couleur de l’espoir, du change- delacapitaleiranienne,portéspar queur, concède-t-elle, tant qu’on un régime draconien à la société avec les partisans d’Ahmadinejad, fort,devoterblanc.Quiddesautres
ment,duprintempsaprèsl’hiver… cette «vague verte» initiée par les arrive à élire un nouveau prési- civile. À l’université, les jeunes nombreuxàarpenter,euxaussi,la candidats?Ilnesefaitguèred’illu-
Ce jeudi 4 juin 2009, l’Iran est partisans de Mir Hossein Moussa- dent!» contestatairessontfichés.Certains capitale,àchevalsurleurmoto.Les sion,dit-il,surleursbonnesinten-
officiellementendeuil.Surlesave- vi,l’adversaireprincipald’Ahmadi- Foulard et baskets aux pieds, professeurs sont licenciés. Les fans des deux autres candidats, tions.«Cetteambiancedekermesse
nues principales, de grands dra- nejadauxélections.Pourelle,c’est AdelehappartientàlagénérationK organisations non gouvernemen- Mehdi Karroubi et Mohsen Rezaï, n’est que passagère. Après les élec-
peaux noirs ont été dressés pour un signe de protestation contre – née sous Khomeyni, le guide tales,enpleinboomsousKhatami, sontbeaucouppluseffacés.Hamid tions,lacensurevareprendre,carle
commémorer les vingt ans de la l’humiliationdesonarrestation,ily suprême,éduquéesousKhamenei, sont sous surveillance renforcée. nous explique que, s’il vote contre pouvoir du président est limité.
mort de l’ayatollah Khomeyni, le a trois mois, par la police des sonsuccesseur,etquiportalepré- De nombreuses Iraniennes se Ahmadinejad, c’est parce que son Tout ce que j’espère du nouvel élu,
père fondateur de la République mœurs – dont les patrouilles ont sident Khatami au pouvoir, en retrouvent au cachot. Leur crime: magasin de matériel informatique c’est qu’il saisisse la perche tendue
islamique d’Iran. Mais, à l’appro- refait surface après l’arrivée au 1997.Àl’époque,lapopulationira- avoirmilitéenfaveurdelacampa- a sévèrement souffert des sanc- parObama,pourenfiniravecl’iso-
che d’élections qui pourraient se pouvoir d’Ahmadinejad en 2005. nienneseremetàpeinedelaguer- gne des «un million de signatures tions économiques occidentales lement de notre pays», ajoute-t-il.
révéler cruciales pour l’avenir du «Regardez-moi! Est-ce que j’ai reIran-Iraketdessoubresautspos- pourlaparitéentrehommesetfem- visant à freiner le programme Sapriorité:étudierd’arrache-pied,
pays, ses jeunes héritiers ont vraiment l’air d’être immorale?», trévolutionnaires. Élevés dans le mes».Résultat:lesappelsauboy- nucléaire iranien relancé par pour décrocher des notes lui per-
d’autres préoccupations en tête: dit-elle, furieuse, en pointant du carcan du régime des mollahs, les cottagedesurnessont,cetteannée, l’actuel gouvernement. «Il est de mettant de poursuivre ses études
regagner un semblant de liberté, doigt son élégant manteau noir moinsde30ans(60%delapopu- exceptionnellement discrets. plus en plus difficile de faire venir auxÉtats-UnisouauCanada.«On
confisquéependantquatreannées assorti à son foulard sombre. «En lation iranienne) regardent vers Y compris du côté de la diaspora, certains ordinateurs de l’étranger, nous assaille de slogans sur le
de répression renforcée sous la 2005, j’ai fait l’erreur de ne pas l’avenir.Assoiffésd’ouverturesurle où certains groupes d’opposants mêmeenpassantindirectementpar nucléaireàlongueurd’année.Mais,
présidencedeMahmoudAhmadi- voter. Cette année, je vote les yeux monde,ilsvotentenmassepource à l’université, nous manquons
nejad. fermés pour Moussavi, pour qu’on clerc enturbanné au sourire char- d’équipement et de moyens pour
évitelepire!»,poursuitAdeleh.De meur – qu’ils rééliront, en 2001, mener à bien nos recherches. C’est
«Peuimportelevainqueur» cepoliticiensansréelcharismeaux pour un second mandat. Les fem- ça, le progrès scientifique dont seAli:«Toutcequej’espère
«Je suis ici pour dire non au cheveux grisonnants, elle ne mes, elles aussi, leur emboîtent le targue notre président?», interro-
cauchemar qu’il nous a fait connaît pas grand-chose. Cet pas. Ses appels à la «démocratie ge-t-il.dunouvelélu,c’estqu’ilsubir!», s’exclame Adeleh, croisée ancien premier ministre, dans les islamique» et au «dialogue des
le long de l’avenue Vali Asr. années 1980, se présente comme civilisations» séduisent. Mais ses «Prêtd’amour»saisisselaperchetendueÀ 30 ans, cette jolie dentiste fait «le sauveur de la nation», après réformesseheurtentviteàl’offen- La fameuse «fierté» nucléaire,
partie des milliers d’Iraniens qui vingt ans de traversée du désert. sivedesconservateurs,rappelantà pierre angulaire des discours
ses électeurs qu’en Iran les préro- d’Ahmadinejad, il faut se déplacerparObama,pourenfiniravec
gatives présidentielles sont large- en province et dans les quartiers
mentlimitées.En1998,unevague plus traditionnels de la capitalel’isolementdenotrepays»
d’assassinat d’intellectuels meur- pour la palper. «Je vais voter pour
trit le pays. L’année suivante, une lui,aunomd’unIranfort,quirefu-
révolte estudiantine est sévère- se la colonisation occidentale!»,
ment réprimée. Au fil des années, en exil s’affichent ouvertement en Dubaï»,grogne-t-il,habitéparune insisteMohsen,26ans,unTéhéra-
les nouveaux journaux, nés sous faveurdeMoussavi.Textos,forums soif de revanche. Son frère, naisoriginairedeNaïn,petiteville
Khatami, doivent mettent la clef de discussion sur Internet, vidéos employé dans une usine de vête- dusuddel’Iran.Avecsatoutejeu-
souslaporte. YouTube, pages Facebook appe- ments, est aujourd’hui au chôma- ne épouse, Azam, 21 ans, drapée
lantàvotervert…Jamaislamobili- ge. «La faute, dit-il, à un manque dansuntchadornoir,ilpréfèreres-
Tournéedesdortoirs sation n’a été aussi importante. d’aide au développement indus- ter tranquillement à la maison, le
etdistributiondechèques «Les jeunes – et les Iraniens en triel», reprend-il, en accusant le soir, à regarder la télévision, ache-
Déçus, les jeunes sont nom- général – sont plus pragmatiques président d’avoir gaspillé l’argent tée grâce à l’«aide au mariage».
breux à bouder les urnes, comme qu’il y a quatre ans. Leur discours du pétrole «en achetant ses élec- D’aprèsl’institutMehr-eReza,qui
Adeleh,en2005.Leurabsentéisme politiqueamûri.Ilsréalisentàquel teursàcoupd’aidessociales». supervise ce système de crédit,
sera fatal. Certains d’entre eux pointleurvotepeutchangerlescho- Il règne un calme plat sur le quelque 4 millions de jeunes ont
voteront même pour Ahmadine- ses», relève Amir Nikpey, profes- campus de l’université Sharif, la bénéficié, jusqu’ici, de ce «prêt
jad, pour «punir» les réformistes. seurdesciencessocialesàl’univer- prestigieuse école polytechnique d’amour» – un chiffre qui n’inclut
Élu au deuxième tour, l’ancien sitéShahid-BehechtideTéhéran. d’Iran. Ici, l’ambiance est à la pré- paslesbénéficiairesdesnombreux
mairedeTéhéran,unfondamenta- « Il y a urgence ! », insiste paration des examens plutôt qu’à autres prêts à taux zéro initiés par
liste,annoncerapidementsanou- Hamid,29ans,derrièresoncomp- l’euphorie électorale. «Ahmadine- le gouvernement d’Ahmadinejad.
cuisinesd’extérieur velle politique: «revivifier les toir du centre commercial Mirda- jad a récemment fait la tournée de C’est cette génération silencieuse,
X-seriesbyPorschedesign
valeurs de la révolution». «On a mad,enbrandissantlepetitruban certains dortoirs en distribuant des invisible devant les caméras occi-www.grandhall.fr
voulu sanctionner les réformistes. vert qui décore son poignet. Ses chèques de 50 euros aux étudiants. dentales, mais statistiquement
Mais,aufinal,ons’estprisunevraie lunettes de soleil d’imitation Ray- Je n’appelle pas ça de la politi- importante, qui constituera,sho wr oom Grand hall -10r ue de ric helie u -75001Pari s -Tl :0155359635
claque!», regrette Mahmoud, un Ban cachent d’énormes cernes que!», glisse Ali, un jeune docto- demain,leplusgranddéfifaceàla
ancienactivisteétudiant.Trèsvite, accumulésaufildesnuitsblanches rant en chimie, qui fait partie des «vagueverte».
é
AFrancePolitique
1jeudi 11 juin 2009 3
Les Sages torpillent la loi Hadopi
INTERNET l’accusation de prouver la culpabili-
Le Conseil constitutionnel té du prévenu en vertu du principe
estime que l’accès à Internet de la présomption d’innocence. Or,
relève de la liberté la loi Hadopi prévoyait qu’il incom-
de communication berait à l’internaute mis en cause de
et d’expression définie prouver son innocence. Ce renver-
par la Déclaration des droits sement de la charge de la preuve a
de l’homme et du citoyen beau être admis dans certains cas –
de 1789. par exemple un employeur accusé
d’avoir enfreint le droit du travail – le
C’EST une gifle pour le gouverne- Conseil constitutionnel a refusé de
ment. Saisi par le PS, le Conseil l’autoriser à l’égard des internautes.
constitutionnelacensuréhierlesdis- Le Conseil constitutionnel étend
positions répressives de la loi luttant à l’accès à Internet le principe pro-
contre le piratage sur Internet, les clamé par la Déclaration des droits
plus controversées. Le volet coercitif de l’homme et du citoyen de 1789
de la loi Hadopi ne peut donc entrer dans son article 11 : « La libre com-
en vigueur. Les internautes exultent, munication des pensées et des opi-
les artistes protestent, l’opposition nions est un des droits les plus pré-
crie victoire et les quelques parle- cieux de l’homme : tout citoyen peut
mentaires UMP hostiles à la loi chu- donc parler, écrire, imprimer libre-
chotent qu’ils l’avaient prédit. ment, sauf à répondre de l’abus de
Christine Albanel, ministre de la cette liberté dans les cas déterminés
Culture et de la Communication, a par la loi. » Les juges de la rue Mont-
annoncé qu’elle allait remettre en pensier entendent donc entourer
chantier un nouveau projet de loi d’un maximum de garanties les res-
sur les mesures censurées. Seule trictions à la liberté des internautes
certitude : les rapports, déjà tendus, LesjugesduPalais-RoyalontrefusénotammentdereconnaîtreàlaHauteAutoritéledroitdesanctionneruninternaute. R.Vialeron/Le Figaro d’accéder à un nombre infini de sites
entre Nicolas Sarkozy et le Conseil d’information et de blogs.
constitutionnel, présidé par Jean- d’interdire l’accès à la Toile d’inter- diction. En revanche, cette peine ne feu vert au principe de « la riposte la Hadopi devra transmettre le dos- « C’est Nicolas Sarkozy qui est
Louis Debré – fidèle de Jacques nautes qui ne respectent pas la peutêtreinfligéequeparuntribunal graduée », en reconnaissant à la sier au parquet, qui appréciera s’il censuré par le Conseil constitution-
Chirac – ne vont pas s’améliorer. législation. – et non par une autorité adminis- Hadopi son pouvoir d’avertisse- convient de déclencher des pour- nel », s’est félicité le député PS
Les juges du Palais-Royal ont trative indépendante – afin de ment. Mais la Haute Autorité ne suites judiciaires. Patrick Bloche. L’UMP Christian
refusé de reconnaître à la Haute Pouvoird’avertissement garantir les libertés individuelles. Le pourra exercer aucune sanction et La haute juridiction a aussi cen- Vanneste, qui avait voté contre le
Autorité pour la diffusion des Sanctionner un internaute qui Parlement européen a récemment se contentera de mettre en demeure suré le renversement de la charge de projet de loi, s’est lui aussi réjoui de
œuvres et la protection des droits pirate n’est pas en soi contraire à la adopté une position analogue. un internaute d’arrêter ses prati- la preuve institué par la loi. En droit la décision.
sur Internet (Hadopi) le droit Constitution, précise la haute juri- Le Conseil a certes donné son ques illicites. S’il n’obtempère pas, pénal, il appartient normalement à GUILLAUMEPERRAULT
Albanelfragilisée Amputée,laloiserapromulguée
àlaveilleduremaniement puiscomplétéeàlarentrée
En deux ans, la ministre Nommée en mai 2007 à la Les solutions de la ministre celui de leur envoyer une lettre contentieux ». L’avantage de la
de la Culture a rencontré Culture, l’ancienne plume du maire de la Communication recommandée les prévenant de méthode serait de ne pas perdre de
de nombreux obstacles. de Paris Jacques Chirac, l’ancienne pour compléter l’éventualité de sanctions en cas de temps et de permettre l’installation,
présidente de l’Établissement « rapidement » le texte. récidive. Il reste la question de la durant l’été, de la Haute Autorité
DIMANCHE soir, au siège de public du château de Versailles a dû sanction elle-même. Désormais, pour la diffusion des œuvres et la
l’UMP. Christine Albanel est la seu- au fil des mois apprendre à jongler REMETTRE l’ouvrage sur le métier. cette dernière ne peut être que du protection des droits sur Internet
le femme ministre à apparaître à avec les réformes décidées par l’Ély- Pour la quatrième fois. Le ministère ressort du juge pour délit « de défaut (Hadopi) chargée du volet pédago-
côté de Xavier Bertrand lorsque le sée. Très vite déchargée de sa fonc- de la Culture et de la Communica- de surveillance de son abonnement gique de la loi.
secrétaire général de l’UMP s’adres- tion de porte-parole du gouverne- tion ne veut pas s’avouer vaincu et Internet ». Ce dernier étant puni par Ainsi, « le calendrier initiale-
se aux militants venus fêter le suc- ment, elle doit composer durant un souhaite au plus vite faire les correc- la suspension ou la coupure de ment fixé serait garanti ». Et les pre-
cès de la majorité aux élections an avec l’interventionnisme de tions nécessaires pour rendre appli- l’abonnement. Qu’à cela ne tienne, miers courriels d’avertissement en
européennes. Cette image fugace Georges-Marc Benamou, conseiller cable la loi création et Internet, affirme-t-on au ministère de la mesure d’être envoyés aux contre-
d’une femme souriante est à mille culturel à l’Élysée. ChristineAlbanel,enmars2009. durement sanctionnée hier par le Culture, ce dernier point fera l’objet venants dès la rentrée. Brouillant les
lieux du difficile parcours ministé- F. Bouchon/Le Figaro Conseil constitutionnel. Pour Chris- d’un nouveau vote du Parlement à cartes, la ministre a aussi prévenu
riel de Christine Albanel. Régulière- Soutiendesartistes tine Albanel, qui entend sauver la plus ou moins brève échéance. que le juge judiciaire pourrait préfé-
ment donnée partante, la ministre a Christine Albanel n’est pas dans « J’apprécie son courage politi- face, il apparaît que « seul le dernier rer donner des sanctions pécuniai-
appris à faire bonne figure. la confidence quand Nicolas que et sa ténacité », dit d’elle étage de la loi est invalidé. Le Conseil Levoletpédagogiqueenplace res – amendes – plutôt que de cou-
Hier, ses collaborateurs assu- Sarkozy annonce début 2008 la fin l’ancien ministre de la Culture, Jack constitutionnel a voulu faire un sort Le gouvernement a maintenant per les abonnements.
raient que l’essentiel du texte était de publicité sur les chaînes publi- Lang, défenseur de la loi Hadopi. À à part à la liberté de communication. le choix entre deux solutions. Soit En attendant, une promulga-
validé. « L’important, c’est que le sys- ques. Mais, en bon soldat, elle quelques jours d’un remaniement, En aucun cas, il ne s’agit d’une remi- faire une deuxième délibération du tion urgente permettrait aussi de
tème de réponse graduée soit validée défendra le projet du président sou- la censure du Conseil constitution- se en cause du texte. La Haute Autori- texte en urgence. Soit promulguer la tenir les délais impartis au monde
et il l’est. » Et reportaient la respon- mis à vives critiques. La ministre nel pourrait fragiliser Christine té existe et la riposte graduée est vali- loiamputéedespointslitigieuxpour de la création pour inventer les
sabilité de la censure loin de la Rue défendra ensuite la loi Hadopi. Elle Albanel. Son entourage se veut dée. » la compléter d’ici au mois d’octobre conditions d’une offre légale attrac-
de Valois. Pourquoi ne pas avoir obtient le soutien des artistes, mais serein, affirmant que la ministre a Aussi le ministère se félicitait-il par quelques articles conférant le tive des œuvres. Un mois après que
d’emblée inscrit le juge dans le texte n’évite pas les incidents : le rejet du eu récemment des assurances de hier que soit reconnue la création pouvoir de sanction au juge judiciai- le texte sera publié au Journal offi-
de loi ? « Il faut, répond un texte début avril à l’Assemblée ou l’Élysée, pour qui « personne n’a été d’une haute autorité administrative re.Favorableàcettedeuxièmeéven- ciel, les artistes ont l’obligation de
conseiller, poser la question au pré- encore le licenciement d’un cadre trouvé pour la remplacer ». Les can- indépendante douée du pouvoir tualité, Christine Albanel a d’ores et présenter un accord interprofes-
sident, au premier ministre et à de TF1 hostile à la loi, après inter- didats existent pourtant. d’avertissement aux internautes déjà annoncé la création de « neuf sionnel scellant le dossier.
Jean-François Copé. » vention de son cabinet. ANNEROVAN indélicats piratant les œuvres et de TGI en région pour gérer ce type de M.-C.B. etP.G.
Leparcourscahotiqued’untextecontroversé
Rejetée une première fois La malédiction commence à la mène à bon port. Mais le Conseil les députés par 21 voix contre 15 l’Hémicycle au moment du vote, lecture. Le 12 mai, le projet est fina-
par les députés, puis adoptée veille de Noël 2005, quand, dans constitutionnel balaie le texte pour lors d’un vote à main levée. Très alors que les députés de la majorité lement largement adopté par les
en urgence en mai, la loi l’indifférence générale, quelques rupture d’égalité devant la loi, opposés au texte et encouragés par brillent par leur absence. députés de la majorité. Les séna-
Hadopi subit les foudres députés socialistes assidus ont fait puisque seul l’échange de fichiers le vote du Parlement européen sur Soutenue par les créateurs, la teurs le votent le lendemain. Avant
du Conseil constitutionnel. voler en éclats le fragile édifice juri- serait sanctionné. la liberté d’information par Inter- ministre de la Culture Christine que les députés socialistes saisissent
dique concocté par le ministre de net, les députés socialistes font un Albanel menace de démissionner si le Conseil constitutionnel.
C’EST le triangle des Bermudes des la Culture, Renaud Donnedieu de Lecoupdeforcesocialiste coup de force en entrant dans le texte n’est pas adopté en nouvelle PAULEGONZALÈS
gouvernements qui se succèdent Vabres, en votant la licence globa- Deux ans plus tard, Nicolas
depuis 2005. Quel que soit le nom le, soit la possibilité de télécharger Sarkozy érige la lutte contre la pira-
qu’elle porte et les ministres qui la de manière illimitée les œuvres de terie en priorité nationale et
défendent, la loi censée lutter l’esprit moyennant le paiement conduit tous les acteurs à se mettre
contre le piratage des œuvres sur d’une somme forfaitaire aux four- d’accord sur la fameuse « riposte
Internet échoue immanquable- nisseurs d’accès. Matignon doit graduée » dont le but est de préve-
ment. Par deux fois, elle a été victi- s’impliquer pour sortir le texte de nir le piratage avant de le punir en
me de la grogne des parlementai- l’ornière. Toiletté et amendé, le cas de récidive. Le Sénat, discipli-
res et par deux fois, le Conseil projet de loi sur le droit d’auteur est né, expédie le texte en trois jours. À
constitutionnel, garant des libertés alors confié aux mains expertes de l’Assemblée nationale, les choses
publiques, a censuré implacable- Jean-Louis Debré, alors président se gâtent. Lors du vote définitif, le
ment les textes. de l’Assemblée nationale, qui le 9 avril, le projet de loi est rejeté par
Fillon: « Notre pays n’oubliera jamais » Oradour
COMMÉMORATION. La veille, Jac- ministre à l’issue d’une visite du tion, pour le maire d’Oradour, Ray-
ques Chirac, accompagné du prési- vieux bourg, dont les ruines, voisi- mond Frugier, traduisait hier
dent du conseil général de Corrèze, nes du nouveau village, ont été lais- « l’expression d’un apaisement
l’ancien premier secrétaire socialis- sées en l’état, suivant une volonté retrouvé et d’une mutuelle compré-
te François Hollande, avait salué la exprimée en 1945 par le général de hension ».
mémoire des 99 civils pendus à Tul- Gaulle. Une forte délégation venue De son côté, Fillon a souligné que
le (Corrèze) par les SS de la division d’Alsace était présente, conduite par l’Union européenne, « instruite par
Das Reich, le 9 juin 1944. Hier, c’est le sénateur maire PS de Strasbourg, ses terribles blessures », ne doit
François Fillon qui s’est rendu dans Roland Ries, accompagné de « jamais renoncer à défendre les
le petit village d’Oradour-sur-Glane Fabienne Keller, l’ancienne maire valeurs de la tolérance et du respect
(Haute-Vienne) pour commémorer UMP. Parmi les SS figuraient de la vie ». Indiquant que « d’autres
le massacre, il y a soixante-cinq ans, 14 Alsaciens dont 13 « Malgré- milices », ailleurs dans le monde,
de 642 hommes, femmes et enfants, Nous », ces Alsaciens incorporés de « ont cru qu’elles pourraient, au prix
par cette même division SS. force dans l’armée allemande. En d’un anéantissement total, s’assurer
« Là où la cruauté la plus absolue 1953, le procès de ces soldats avait une complète impunité ».
es’abat, elle trouve l’innocence la plus provoqué de profondes blessures en SOPHIEDERAVINEL 10, rue royale - paris viii - tél. 01 42 60 58 58
entière », a prononcé le premier France. La présence de la déléga- (à Oradour-sur-Glane)
CFrancePolitique
4 jeudi11juin20091
Giscard-Chirac,unduelquin’enfinitpas
ÉLYSÉE JACQUES CHIRAC a formellement ministre entre 1974 et 1976. Mani- l’un des piliers de sa campagne en À gauche, Jean-Louis Bianco, sont membres de droit du Conseil
La polémique sur démenti hier les accusations de festement, si Chirac «n’a plus de 1981. «Comment il peut dire ça?» qui fut secrétaire général de l’Ély- constitutionnel en leur qualité
le financement de la financement occulte de sa campa- haine» pour Giscard, «mais pas s’est indigné Pasqua sur Europe 1. sée sous François Mitterrand, a d’anciens présidents de la Répu-
campagne présidentielle gne présidentielle de 1981 par le mal de mépris», confie un chira- «S’il a des éléments de preuve, il indiqué hier sur RTL qu’à sa blique.
de 1981 relance la guerre président gabonais Omar Bongo, quien historique, la rancœur est faut qu’il les donne.» Le sénateur connaissance, l’ancien président Mais hier, pour l’examen du
entre les deux anciens décédé lundi. Sollicité par l’AFP, encore très vive de la part du suc- des Hauts-de-Seine a parlé de socialiste n’avait pas reçu d’argent recours sur la loi Hadopi(lire
chefs de l’État. l’ancien président de la Répu- cesseur de Georges Pompidou à «basse insinuation», de «calom- d’Omar Bongo. page3), Giscard n’est pas
blique, âgé de 76 ans, a jugé l’Élysée. nie» et de«vieillesse», à propos des André Vallini, député PS de venu siéger au Palais-
les accusations portées la Invité à évoquer les souvenirs accusations portées par Giscard, l’Isère, a été plus explicite : Royal. Contrai-
veille par Valéry Giscard qu’il avait du président gabonais, près de trente ans après les faits. «Nous savons tous précisé- rement à Chirac, qui
d’Estaing«dénuéesdetout l’ancien président de la Républi- ment qu’Omar Bongo a a plaisir à côtoyer
fondement » et relevant que Valéry Giscard d’Estaing, âgé «Boucsémissaires» financé de nombreuses cam- autour de la grande
d’une «polémique médio- de 83 ans, a lancé mardi sur Euro- Hier, l’ancien premier minis- pagnes électorales à droite, table en verre du
cre». On croyait enterrée la pe 1 une attaque directe à l’encon- tre Dominique de Villepin a aussi mais aussi à gauche, parfois, Conseil son président
hache de guerre entre tre de son concurrent de l’époque : jugé les déclarations de VGE peut-être.» et ami fidèle, Jean-Louis
VGE et celui qui fut «Normalement, vous savez qu’on «déplacées». L’ancien chef de la Valéry Giscard d’Estaing Debré.
son premier n’acceptait pas des versements de diplomatie a ajouté sur France et Jacques Chirac SOPHIEHUET
fonds provenant de pays étrangers Inter qu’il y voyait la recherche de
qui soutenaient des candidats en «boucs émissaires ou d’explica-
France. Et j’ai appris que Bongo tionsàunedéfaiteancienne».
soutenait financièrement Jacques À l’inverse, le fils de VGE,
Chirac»(noséditionsd’hier). VGE, Louis Giscard d’Estaing, député
dont la campagne électorale de UMP du Puy-de-Dôme, a sans
1981 avait été polluée par l’affaire surprise défendu son père en
des diamants de Bokassa, en veut expliquant hier que s’il y avait
toujours à Jacques Chirac de «prescription politique », il n’était
l’avoir «trahi» en 1981, en ne le «paschoquéquecesujet (le finan-
soutenant pas face au candidat cement de la campagne de 1981)
socialiste François Mitterrand. soit évoqué aujourd’hui », esti-
Jacques Chirac a aussitôt été mant même que c’était « plutôt
défendu par l’ancien ministre de sain pour une analyse rétrospecti-
l’Intérieur Charles Pasqua, qui fut vedenotreviepolitique».
Remaniement:lesdernièrespistesdel’ouverture
ÉLYSÉE Sarkozy ayant toujours à cœur de Paris ? Fusionner la Culture et
Le président, qui a reçu prendre le contre-pied du«micro- l’Éducation en cas de départ de
hier Martine Aubry, cosme». Christine Albanel après l’échec de la
a répété qu’il veut Du côté des socialistes pur jus, loi Hadopi ?
« prendre son temps ». la source paraît un peu tarie. Le Pour remplacer les deux minis-
député de l’Isère, André Vallini, a tres sortants, Rachida Dati et Michel
POUR Sarkozy, l’ouverture est plus fait savoir à plusieurs reprises qu’il Barnier, on évoque toujours le nom
que jamais en haut de l’affiche.«Il n’en était pas question. Le député d’Éric Woerth à la Justice et aussi
faut maintenir notre stratégie», guadeloupéen Victorin Lurel serait celui du Nouveau Centre Maurice
a-t-il redit hier devant les sénateurs un candidat possible. «Si Sarkozy Leroy à l’Agriculture. Xavier Darcos,
qu’il avait conviés pour un brunch ne trouve pas de gros poissons, il qui accompagnait encore hier Nico-
à l’Élysée. Des radicaux de gauche continuera l’ouverture avec des las Sarkozy dans un lycée à Genne-
au PS, du MoDem aux écologistes, missions », estime un conseiller. villiers, se prépare à rester ministre
en passant par la société civile ? de l’Éducation.
Depuis le début de la semaine, le Périmètresgouvernementaux Reste la question du moment.
président ne cesse d’attribuer la Le terrain semble plus favora- «Onnevapassepresser,çan’aurait
victoire de dimanche dernier à ble du côté des radicaux de gauche pasdesensdes’agitertoutdesuite»,
l’ouverture des listes de la majorité. de Jean-Michel Baylet. Le député a-t-il répété aux sénateurs. Entre
« Le sectarisme n’est pas chez corse Paul Giacobbi entrerait au son aller-retour à Libreville pour les
nous!» se félicite-t-il. «Le prési- gouvernement en échange d’une obsèques d’Omar Bongo et son dis-
dentauneseuleidéeentête,désar- alliance électorale pour les élec- cours à Genève lundi devant l’Orga-
merlesattaquesquidénonceraient tions régionales l’an prochain. nisation internationale du travail, et
son esprit de parti», explique l’un L’ancien ministre de la Recherche le sommet européen à Bruxelles en
de ses proches. de Lionel Jospin, Roger-Gérard fin de semaine prochaine, il reste
Mais une réunion mardi soir Schwartzenberg, est aussi cité pour peudeplacepourcaserunremanie-
Lechefdel’ÉtataraccompagnéhierlapremièresecrétaireduPSsurleperrondel’Élysée,àl’issuedeleurautour du président a été l’occa- remplacer Valérie Pécresse. Inter- ment. Sans compter que le prési-
entretienprévudanslecadredesconsultationseffectuéesaprèslesélectionseuropéennes. Bouchon/LeFigarosion, pour ses conseillers, de lui rogé par Le Figaro, l’intéressé dent, qui gagne neuf points dans le
rappeler qu’il fallait se méfier répond qu’il n’a«paseudecontact baromètre TNS-Sofres-Figaro Ma-
d’une «ouverture gadget» qui avec Nicolas Sarkozy». Le plus Jean-Luc Bennahmias et Yann du groupe centriste au Sénat, L’Élysée se penche aussi sérieu- gazine, veut aussi s’adresser aux
l’éloignerait de son électorat de spectaculaire serait l’arrivée d’un Wehrling. «Je ne verrais aucune Michel Mercier. Brice Hortefeux sement sur le remodelage des péri- Français. Hier, entamant sa consul-
droite populaire. En attendant, écologiste au gouvernement. objection à ce que Daniel Cohn- rêve même d’attirer Marielle de mètres gouvernementaux. Faut-il tation des chefs de parti représentés
l’Élysée est en quête d’un casting. Au Figaro, le nouvel ami du Bendit entre au gouvernement», Sarnez, bras droit de Bayrou. rattacher l’Emploi aux Affaires au Parlement européen, il a reçu
Pas facile de trouver de nouveaux chef de l’État, Yann Arthus-Ber- s’emballe la secrétaire d’État Fade- Autre leitmotiv du président : sociales ? Séparer Enseignement Martine Aubry.«Uneopposantequi
candidats prêts à franchir le Rubi- trand, s’exclame : «Non, non, non la Amara. la diversité. La nouvelle députée supérieur et Recherche ? Créer un n’a jamais dépassé les bornes de la
con… L’entrée de Claude Allègre et non!» D’autres noms circulent, Il y a aussi les dernières«figu- européenne, élue dans le Sud-Est, ministère de l’Aménagement du bienséance démocratique», a souli-
fait l’unanimité contre elle. Ce qui comme les ex-secrétaires natio- res» du parti de François Bayrou : Nora Berra, est évoquée pour territoire et de la Ruralité pour com- gné Sarkozy.
n’est pas forcément décisif, Nicolas naux Verts passés au MoDem, le trésorier du MoDem et président rejoindre le gouvernement Fillon. penser l’accent mis sur le Grand CHARLESJAIGUetBRUNOJEUDY
L’UMPveutpoussersonavantagesurlasécurité
MAJORITÉ L’OPPOSITION peut bien hurler à cès que l’on sait, la question de la Nice, dont le nom circule pour un
Jean-François Copé l’«instrumentalisation», la majori- délinquance a été de nouveau mise secrétariat d’État à la Sécurité inté-
a organisé un colloque té considère qu’en matière de sécu- à l’honneur hier par Jean-François rieure, présentait hier sa proposi-
sur le sujet, hier, alors que rité, elle n’en fait jamais trop aux Copé. Le patron du groupe majori- tion de loi sur la «lutte contre les
Christian Estrosi présentait yeux des Français. Après avoir taire à l’Assemblée a organisé un violencesdegroupe», qui sera exa-
sa proposition de loi contre nourri les discours des candidats colloque sur«lesnouveauxenjeux minée à partir du 23 juin à l’Assem-
« les violences de groupes ». UMP aux européennes, avec le suc- de la sécurité», où il a convié des blée. Le texte stipule que«laseule
criminologues, des juges, des avo- appartenance à une bande est un
cats, des policiers et des élus. délit», a-t-il expliqué hier soir au
En ouverture de la table ronde « Talk Orange-Le Figaro ». Le«port
sur l’état des lieux des phénomènes de la cagoule» sera également
criminels en France, le président de interdit et deviendra une«circons-
l’Observatoire national de la délin- tanceaggravante» en cas d’infrac-
quance Alain Bauer a dressé un tion.
bilan sans concession de la politi- La proposition de loi prévoit
que de sécurité publique. Selon lui, enfin que des personnels de l’Édu-
elle pâtit d’une obligation de«poly- cation nationale soient assermen-
valencequiinduitlaconfusion». Il tés pour pouvoir procéder à «la
considère en particulier qu’un fouilledescartables». Pour justifier
«videabyssal» existe en matière de l’adoption d’un vingt-quatrième
renseignement, et que la police texte de loi sur la sécurité depuis
judiciaire«estnulle,alorsque95% 2002, le député maire de Nice fait
de l’activité judiciaire de la France valoir le«conceptdesécuritédura-
concernelasécuritépublique». ble». Face à une délinquance en
ChristianEstrosi,hier,danslastudiodu Figaro. «permanente évolution», il faut
RichardVialeron/LeFigaro«Groupescités» toujours avoir«uneguerred’avan-
«La sécurité, c’est un défi per- ce», a-t-il expliqué.
manent», a renchéri Jean-François sident du groupe s’est exprimé. Elle lus à la lutte contre les bandes dans JEAN-BAPTISTEGARAT
Copé, en notant diplomatique- n’a pas entendu, non plus, les criti- les 34 départements les plus tou- etJUDITHWAINTRAUB
ment :«Ilarrivequeplusonarrive ques d’Alain Bauer, ex-rocardien, chés par le phénomène.
àprotégerlesbiens,pluslaviolence qui a depuis longtemps l’oreille de Jean-François Copé avait Aujourd’hui
sur les personnes augmente.» Nicolas Sarkozy. Dans son inter- confié l’animation de la deuxième @là 18 heures,1911 BTR – Calibre 137 – Chronographe Automatique Michèle Alliot-Marie, qui devait vention, la ministre de l’Intérieur a table ronde, intitulée « sécurité et
Pour plus d’informations:0800909680 ou visitezwww.ebel.com Aurélie Filippetticonclure le colloque, n’était pas défendu son bilan et annoncé la protection des libertés », à Chris-
encore à l’Assemblée quand le pré- création de «groupes cités» dévo- tian Estrosi. Le député maire de SURLEFIGARO.FR
C
ChristopheMorin/IP3Press/MaxPPP
©2008 Ebel
DanielJanin/AFPCOMMUNIQUÉ
Conseil des Présidents de CCI
Pour une réforme juste et ambitieuse du réseau consulaire
Chambres de Commerce et d’Industrie
Non à la réforme qui tue
Le Conseil des Présidents de CCI, qui réunit près de la moitié du réseau des Chambres de Commerce et d’Industrie de France
Métropolitaine, milite pour une réforme juste et ambitieuse améliorant les capacités d’initiative et d’action du réseau au service des
entreprises et des territoires et répondant aux attentes de la RGPP.
C’est pourquoi, il dénonce vivement l’avant-projet de loi portant sur la réforme des CCI, préparé par le Ministère de l’Economie,
à partir du projet de l’exécutif de l’ACFCI. Si ce texte devait être validé par le Gouvernement puis adopté par le Parlement,
c’est la raison d’être des Chambres de commerce et d’Industrie qui serait remise en question en raison des effets catastrophiques qu’il
produirait :
1. Les CCI locales perdraient toute capacité d’initiative, d’élaboration et de conduite
d’une stratégie locale de développement,ainsi que leur patrimoine.
2. Les Membres des CCI locales seraient privés de leurs responsabilités d’élus en
matière de fiscalité et de gestion du personnel, ainsi que de leur droit de création
d’équipements et d’établissements de formation.
3.L’ensemble du réseau serait soumis à la primauté des directives et impulsions venant
« d’en haut » comme n’importe quelle administration.
4. Les ressources publiques des CCI feraient l’objet d’une budgétisation consacrant
l’étatisation du réseau.
L’anachronisme de ce projet centralisateur nous ramène au siècle dernier.
- Pourquoi les CCI locales devraient-elles voir disparaître leurs capacités d’entreprendre sur le terrain et leurs services de proximité
qui sont si utiles aux entreprises et aux territoires ?
- Qui mieux que des chefs d’entreprises,offrant bénévolement leurs compétences au sein des CCI,peuvent apprécier la pertinence
des actions à promouvoir en matière de formation aux emplois d’aujourd’hui et de demain,au soutien au développement
économique et à l’innovation ?
C’est pourquoi le Conseil des Présidents de CCI combat ce texte avec détermination.
Il invite le Gouvernement,les parlementaires qui reconnaissent l’utilité des Chambres
deCommerceetd’Industrieauservicedesentreprisesetdesterritoires,àproscrirecet
avant-projet de loi.
Soucieux de prendre sa part à la nécessaire réforme de ces institutions, le Conseil des Présidents de CCI préconise, pour sa part,
la préparation d’un nouveau texte prenant en compte ses propositions, les prochaines dispositions de la réforme des collectivités
locales et de celle de la taxe professionnelle.
Le Conseil des Présidents de CCI propose,dès 2010,la mise en œuvre d’une baisse de la fiscalité consulaire.
Non à la réforme qui tue,
Oui à une réforme
juste et ambitieuse
du réseau consulaire
Le Conseil des Présidents de CCIFrancePolitique
6 jeudi 11 juin 20091
MartineAubry
appelle
les«éléphants»
auchevetduPS
GAUCHE ponsabilisé,jugeunmembredela
Lapremièresecrétaire direction. Sinon, tout le monde va
aprévuderéunir couler la barque. » L’unité, encore
lesfiguresduparti le souci de l’unité. « La page de
dansun«comité»qu’elle Reims est refermée », assure-t-on
consulteraitrégulièrement. dansl’entouraged’Aubry.
Premierconseildesagedèshier
EUX, ils savent survivre aux défai- matin.InvitésurEurope1,Laurent
tes. Alors que le PS s’interroge sur Fabius a relayé le «message» des
son rebond, quelques jours après électeurs après le résultat « très
sonéchecauxélectionseuropéen- médiocre » de dimanche: « Propo- BertrandDelanoë,LaurentFabius,SégolèneRoyaletFrançoisHollandepourraientintégrerun«comitédessages»,uneformulesouvent
nes, leur expérience pourrait être sez-nous et rassemblez-vous. » Sur utiliséeparlePartisocialisteentempsdecrise. François Bouchon/Le Figaro, Stéphane Gilles/Abacapress.com, Sébastien Soriano/Le Figaro.
utile. Les « grandes figures », com- le deuxième point, il s’est montré
me les appelle désormais Martine sceptique: « Le rassemblement, campagneprésidentielle,Ségolène comité de Martine Aubry? « Cela accompagneleséchecsdes«gran- PS: le soleil noir
Aubry, sont de retour. Il y a six visiblement c’est très difficile parce Royal avait nommé les ténors du n’existe pas encore. Quand il y aura des figures» depuis une dizaine
de la mélancoliemois,aprèslecongrèsdeReims,la qu’il y a une espèce de valse des ego. » partidansunconseilpolitique,qui un schéma on en discutera »,soupi- d’années. Elle piaffe d’impatience»
première secrétaire se félicitait ne s’était jamais réuni. Après le reunmembreduconseilnational. désormais pour se faire entendre. L’ÉDITORIAL, PAGE 15
qu’on ne parle plus des «élé- La«nouvellegénération» congrès du Mans, en 2005, Fran- « De nouvelles structures, on en a Depuisdimanche,lesdéclarations
phants» au PS. Mais ils sont tou- piaffed’impatience çoisHollandeavaitmisenplaceun déjà fait, mais est-ce qu’on arrivera desunsetdesautressesuccèdent
jours là. Ségolène Royal, Bertrand LalistedesVIPduPSn’estpas comitécensépréparerleprojetdu à les faire vivre ? », s’interroge un pourmettreengardelePS.Manuel Donnezvotreavis
surwww.lefigaro.frDelanoë, Laurent Fabius où Fran- simpleàétablir,enréalité.Au-delà PS pour 2007, composé des diffé- proched’Aubry. Valls a encore dramatisé hier: « Il
çois Hollande font encore la pluie des «anciens» en tout genre rentes personnalités du parti. Le Les vieux réflexes du PS ne est minuit moins le quart avant la LePSest-il
etlebeautempsdansleparti. –anciennecandidate,ancienpre- résultatn’avaitpasétéàlahauteur satisfont plus les leaders de la mort clinique du Parti socialiste. » endangerdemort?
Parmisespropositionsderéor- mier ministre, anciens premiers desattentes…Quelseral’avenirdu «nouvelle génération», celle qui NICOLASBAROTTE
ganisationduPS,lapremièresecré- secrétaires,etc.–tousceuxquiesti-
taire a annoncé mardi lors du ment peser dans le PS veulent en
conseil national, outre la mise en être.Ainsi,PierreMoscovici,dépu- LechangementdenomduPartisocialistefaitànouveaudébat
place d’une direction plus resser- téduDoubsetancienministredes
rée, la constitution d’une sorte de Affaireseuropéennes. « Il est indis- ■ Tout changer? Y compris le réponse. Le député maire d’Évry d’uneévolutionradicale.« Je veux en 2007, lorsque le débat sur le
« comité »pourprendrelepoulsdes pensable que les personnalités ne nom du Parti socialiste? Après proposait,luiaussi,ilyadeuxans m’attacher à construire le nou- nom avait surgi : « Comme si
principaux leaders. Auparavant, soient pas laissées en lisière du par- son échec électoral aux euro- ce changement radical. Hier, sur veau parti de toutes les gauches », c’était de sa faute ! Je me sou-
Martine Aubry avait des contacts ti. Il n’est pas bon qu’elles ne soient péennes,ledébatpourraits’ouvrir i-Télé,iln’avaitpaschangéd’avis: a déclaré Arnaud Montebourg au viens d’une réflexion de François
« bilatéraux » avec eux, affirme- dans aucune instance. » Fabius, ànouveau. « Longtemps agacée » « Il faut se régénérer. Il faut chan- lendemain de la défaite. Lors de Mitterrand quand, en 1993, cette
t-ondansl’entouragedelapremiè- Royal ou Delanoë ne sont pas par cette question qu’elle jugeait ger de méthodes. Il faut changer son intervention devant le conseil proposition d’un changement de
re secrétaire (en réalité, Martine membres du bureau national. « Il sans objet, l’ancienne garde des de direction. Il faut changer de national, Benoît Hamon, le porte- nom courait. Faites à votre guise,
Aubry n’a presque jamais vu ni faut un conseil… pas pour surveil- SceauxMaryliseLebranchuasug- génération. Il faut changer de pro- parole, a proposé le « dépasse- disait-il, mais réfléchissez bien.
RoyalniHollandedepuisReims). ler la première secrétaire… Mais un géré hier qu’elle soit abordée gramme. Il faut changer de nom », ment » du PS et « la constitution Cela fait 100 ans que l’on se bat
Maintenant,ils’agit « d’organi- conseil politique », proposait-il « sans tabou ». Il faut « poser la car « le mot socialiste ne veut plus d’une maison commune de la pour imposer la marque, si vous la
ser des rendez-vous réguliers », par sans douter d’être intégré dans sa question aux militants », a-t-elle rien dire ». Ou alors il est devenu gauche, peu importe son nom ». laissez tomber, il y en aura bien un
exemple tous les mois et demi, proposition,avantleconseilnatio- expliqué sur la chaîne parlemen- synonymededivision. Mais il ne sera pas facile de qui se baissera pour la ramas-
aveccespersonnalitésdontlepar- naldemardisoir. taire(LCP-AN).LemilitantManuel Au sein de la «nouvelle généra- convaincre la majorité des socia- ser. »
cours « dépasse » celui du simple L’idée du comité des sages est Valls a d’ores et déjà donné sa tion » du PS, on est en attente listes. François Hollande ironisait, N.B.
responsable. « Il faut que chacun uneformulesouventutiliséeparle
puisse trouver sa place et soit res- PS en temps de crise. Pendant sa
DominiquedeVillepinnerenonceàrien
MAJORITÉ ministère de l’Intérieur et jusqu’à un engrenage que nous risquons de
L’ancienpremierministre, l’Élysée, sont scandalisés par ce qui ne pas pouvoir maîtriser »,s’inquiè-
quipublieaujourd’hui se passe. » te-t-ilenpointantledangeriranien.
«LaCitédeshommes», En attendant cette échéance La multiplication des réformes?
préparesonprocès clépourlasuitedesacarrièrepoli- « Les réformes tuent la réforme. On
dansl’affaireClearstream… tique,l’ancienbrasdroitdeJacques ne peut jouer sur un piano à queue
toutenpensantà2012. Chirac renoue avec Alain Juppé. en utilisant toutes les touches. »
Les deux hommes ont déjeuné L’ouverture? « Elle va exténuer la
IL REVIENT de Bulgarie et repart ensemble. Il a vu aussi François majorité. Elle sera exsangue à la fin
enRussie.Leweek-endprécédent, Bayrou,cequifaitgrincerdesdents du quinquennat. Il y a un sentiment
on l’a vu à la Feria de Nîmes avec parmi ses partisans. « On s’est vus, amer chez nos parlementaires. Si je
sonamiledéputéUMPJean-Pierre mais je ne m’affiche pas avec lui. En voulais créer demain un groupe
Grandfairelatournéedesbodegas période de crise, il faut parler avec parlementaire, je le pourrais, mais
souslesapplaudissementsdesafi- tous les gens de bonne foi », se ce n’est pas mon objectif. »Villepin,
cionados. Il sera à la fin du mois défend Villepin, tout en rappelant qui ne veut pas verser dans l’anti-
l’invitévedettedelafoireauxlivres qu’ilaapportésonsoutienàMichel sarkozysme systématique, préfère
deVannes,chezsonancienminis- Barnier. « L’UMP est ma famille laposturedurecoursàdroite.
tre François Goulard. Entre deux politique, et je n’ai pas l’intention Cela ne l’empêche pas de
escalesenprovinceetsesvoyagesà d’en changer »,insiste-t-il. banaliser le succès de la majorité
l’étranger, où il continue de ren- aux européennes. Villepin met en
contrer chefs d’État et ministres, L’ouverture garde ceux qui s’emballent après
l’avocat Villepin commence cette «vaexténuerlamajorité» lesvictoiresauxélectionsintermé-
semainelapromotiondesonder- Mais pas besoin de le titiller diaires. Persuadé que Sarkozy est
nierlivre: La Cité des hommes.Son longtemps sur l’action de Sarkozy en train de « s’enfermer dans un
onzième en neuf ans. Cette fois, il pourquel’ancienpremierministre piège à 25-30 % qui ne fait pas une
n’est question ni de poésie ni de sortelesgriffes.Sagestiondelacri- majorité ». Il prédit qu’au rythme
NicolasSarkozy.L’hommequiadit se? « Je crains que la France décro- où vont les choses Sarkozy risque
non à la guerre en Irak livre ses che. Moi, j’aurais bâti les éléments d’apparaître « comme un vieux
méditations sur l’état du monde. d’une gestion quotidienne de la crise candidat en 2012 ». Une candida-
Unevisionpessimisteenformede avec un Conseil des ministres fran- tureVillepinen2012est-ellecrédi-
cri d’alarme (lire ci-dessous). Son co-allemand mensuel. »L’ouvertu- ble? « Je n’ai jamais ressenti autant
agendamédiatiqueestarchiplein: red’unebasemilitaireàAbuDha- le sentiment qu’il fallait aller jus-
France Inter hier, France 2 et DominiquedeVillepin(àgauche)arriveavecJean-PierreGrand,députéUMP,danslesarènesdeNîmes bi? « J’aurais préféré un second qu’au bout. Je prends goût à la logi-
Canal+aujourd’hui. pourassisteràunecorrida,le30maidernier,àl’occasiondelaFeriadePentecôte. Yoan Valat/Maxppp porte-avions. On met le doigt dans que de terrain. »
Deux ans après son départ de Paradoxalement, certains de
Matignon,l’écrivainVillepincher- sesamisn’écartentpasl’hypothèse
chetoujoursl’apaisement.Au-delà d’un rapprochement avec Sarkozy«LaCitédeshommes»,l’étatdumondeselonl’ancienpremierministre
de la promotion de son livre, son en cas de relaxe lors du procès
avenir se résume à une date: le ■Onabeauchercher,onnetrouve contre le chef de l’État publiée le Mêlant réflexions personnelles et nant une confrontation entre Clearstream. « En 2012, il faudra
21septembre.Cejour-là,ilserale pas.Endeuxcentcinquantepages, 30 avril chez le même éditeur. références historiques, l’auteur l’Ouest et l’Est », s’inquiète Ville- bien quelqu’un pour ramener vers la
prévenustard’unprocèshorsnor- DominiquedeVillepinnecitejamais L’ancien premier ministre a choisi n’évitepaslagrandiloquencetoute pin.Iljugesévèrementl’intégration droite les 8 % de Bayrou dans l’escar-
me:celuidel’affaireClearstream, le nom de Nicolas Sarkozy. Rien. délibérément de sortir du terrain villepinienne. Il fait des proposi- delaFranceàl’Otanoulessuites celle de Sarkozy »,faitremarquerun
quil’opposeàNicolasSarkozy.Un Pas la moindre allusion à son meil- politicienpour,dit-il, « prendre de la tions concrètes pour améliorer la du sommet du G20 de Londres. proche. « Villepin et Sarkozy ont
procès retardé d’une semaine. leurennemi.Lesamateursdepam- hauteur » et livrer ses impressions gouvernance européenne. Com- « Le G20 marque une promesse, souvent joué dans le passé la scène
« Cela permettra de remplir l’envi- phletenserontpourleursfrais.Ceux surl’étatdelaplanèteauregardde me celle d’une « charte d’union pas encore un progrès », consta- du retour », rappelle un autre, qui
ronnement du procès », confie-t-il quiadorentlesméditationssurl’état son évolution géopolitique, démo- entre Paris et Berlin »pouraccélé- te-t-il. Une pierre dans le jardin de cite les épisodes de 1997 et 2005
plein de sous-entendus. Poursuivi dumondeserontenrevancheravis. graphique, sociologique et écono- rer l’intégration européenne. Sa NicolasSarkozy. quand Villepin a tendu la main à
pour complicité de dénonciation Avec La Cité des hommes (Plon), mique. « Mon livre est directement critique sur le fonctionnement du B.J. Sarkozy. Dans l’immédiat, un tel
calomnieuse par omission, Ville- en librairie aujourd’hui, Dominique issu de la vie qui est la mienne couple franco-allemand est sans scénario paraît improbable. Ville-
pin attend sa revanche. « Je ne deVillepinprendl’exactcontre-pied aujourd’hui. Celle d’un avocat qui doute la plus étayée. « L’Europe « La Cité des hommes », pin se moque de son rival en imi-
crains pas le procès puisque je le deFrançoisBayrou,auteurd’Abus tourne autour de la planète et voit le désunie peut assister à la disloca- de Dominique de Villepin, tantJulioIglesias: « Non, je n’ai pas
souhaite. Mais il est inéquitable, de pouvoir, une violente charge monde changer »,confie-t-il. tion de la monnaie unique entraî- Plon, 250 p., 19,50 euros. changé. » Hilare, il lâche: « C’est le
accuse-t-il. Des gens importants, refrain du quinquennat. »
y compris au gouvernement, au BRUNOJEUDY
CInternational
1jeudi11juin2009 7
LepuissantmaireLestalibans
deShenzhenchute
intensifient pourcorruption
CHINE
Xu Zongheng, quileurcampagne administrait l’une des plus
dynamiques cités chinoises,
avait entrepris de réformer
la bureaucratie locale.
Depuis son arrestation,deterreur
rumeurs et révélations
se succèdent.
PAKISTAN kazes. Mardi, les terroristes auraient
Tandis que l’armée poursuit réussi à faire pénétrer deux véhicu- DenotrecorrespondantàPékin
son offensive dans la vallée les dans l’enceinte du Pearl, dont un
de Swat, une voiture petit camion bourré de plus de SHENZHEN ne fait peut-être pas
piégée cause la mort 500 kg d’explosifs. La détonation, rêver en Occident, mais c’est pour-
de 18 personnes et en blesse entendue jusqu’au centre-ville, a tant l’une des grandes cités de la
une soixantaine d’autres éventré une partie du bâtiment et Chine, aussi riche en devises qu’en
dans l’unique hôtel déclenché l’incendie qui s’est pro- symboles. Que le puissant maire de
cinq étoiles de Peshawar. pagé dans les étages. cette capitale des réformes tombe
pour corruption relève du petit séis-
Denotrecorrespondante Ledilemmedeshumanitaires medanslepaysagepolitiquechinois. XuZongheng(ici,lorsd’un
àNewDelhi Le bilan, lui aussi, était encore Xu Zongheng a été arrêté vendredi et discours,enmai2007)aurait
flou hier soir, les secouristes conti- placé sous « shuanggui », une forme notammentservilesintérêts
DONNÉS pour vaincus dans la val- nuant d’extraire des décombres les de détention imposée aux cadres du despromoteursimmobiliers
lée de Swat et les districts adja- corps de plusieurs personnes por- parti aux prises avec la justice. delarégion. TseKaYin/Newscom/Sipa
cents, les talibans n’ont rien perdu tées disparues. Il y aurait au moins Selon des médias chinois, la
de leur audace. Mardi soir, ils ont 18 morts et plus de 60 blessés, dont chute du maire serait liée à l’affaire et des réseaux pour devenir maire
attaqué l’hôtel Pearl Continental, un Britannique, un Nigérian et une Gome, le « Darty chinois », dont le hier, patron du PC local demain.
réputé être l’un des bastions les Allemande. Les Nations unies ont patron, le milliardaire Huang Son arrogance lui aurait valu beau-
plus imprenables de Peshawar, la payé un lourd tribut, avec la mort de Guangyu, considéré comme l’hom- coup d’ennemis.
capitale de la Province frontalière cinq de leurs employés, deux expa- me le plus riche de Chine, a été Petit village de pêcheurs avant
du Nord-Ouest (NWFP). L’attentat triés et trois Pakistanais. Familière- arrêté en novembre dernier pour que Deng Xiaoping n’en fasse la
n’a certes pas été revendiqué, mais mentappeléle« PC »,l’uniquecinq- manipulation boursière et«crimes première zone économique spé-
Iftikhar Hussain, le ministre de étoiles de Peshawar était l’un des L’hôtelPearlContinental,hiermatin.Unepartiedubâtiment économiques». L’enquête a depuis ciale en 1980, Shenzhen compte
l’Information du gouvernement rares établissements où les étran- aétééventréeparladétonationde500kgd’explosifsdanslanuit balayé toute une brochette d’offi- aujourd’hui 8 millions d’habitants.
régional, en est certain,«cetteatta- gers se sentaient encore en sécurité demardiàmercredi.MohammadSajjad/AP ciels. La femme de Xu Zongheng Accolée à Hongkong, elle est l’une
que est une riposte à l’offensive de dans cette mégalopole infiltrée aurait aussi été arrêtée. Les jours des plus dynamiques cités chinoi-
Swat,etilfauts’attendreàcequ’ily depuis longtemps par les talibans. et Perseveranda So, une Philippine Buner et Swat, et maintenant celle passant, révélations et rumeurs se ses, souvent utilisée comme labo-
en ait beaucoup d’autres». Hier, Très prisé par la bourgeoisie locale, chargée de promouvoir l’éduca- qui semble se profiler à Bannu, à propagent. On parle d’une mysté- ratoire de réformes économiques,
près de 24 heures après le drame, il était aussi le point de ralliement de tion des filles (un tabou pour les 150 kilomètres au sud-ouest de rieuse actrice, très proche du caci- voire politiques. Mais le grand Sud
bien des zones d’ombre subsis- nombre d’hommes politiques et de talibans !) dans le cadre des pro- Peshawar, ont jeté sur les routes que local, dont le train de vie aurait chinois, épicentre des exportations
taient. Comment les terroristes businessmen pakistanais. grammes pour l’enfance de entre 2 et 4 millions de réfugiés, attiré l’attention. Selon une source du pays, est aussi gangrené plus
ont-ils pu entrer dans cet hôtel D’une certaine manière, les l’Unicef, ils ont réussi à intimider chassés de leurs villes et villages gouvernementale, le maire proje- encore qu’ailleurs par une corrup-
hautement sécurisé ? L’enquête talibans et leurs alliés d’al-Qaida les travailleurs humanitaires expa- par la guerre. En voudront-ils aux tait de fuir à l’étranger, et les ban- tion contre laquelle Pékin mène
n’a pas encore commencé qu’un ont atteint leur objectif, mardi. En triés au Pakistan, qui hésitent à y talibans ou au gouvernement quiers s’étaient vus demander de campagne sur campagne. Récem-
autre ministre affirme déjà :«Cela assassinant Aleksandar Vorkapic, poursuivre leurs activités. Surtout, d’Islamabad ? De la réponse à cette geler ses comptes avant son arres- ment, le couperet est tombé sur
ne leur a été possible que parce un Serbe qui travaillait pour le tous les Pakistanais qui bénéficient question, dépend tout l’avenir du tation. On rapporte aussi que le une série de cadres qui flambaient
qu’ilsontbénéficiédelacomplicité Haut-Commissariat des Nations de leur présence seront désormais Pakistan. maire déchu aurait tenté de se sui- dans les proches casinos de Macao.
demembresdupersonnel.» unies pour les réfugiés (UNHCR), effrayés. Les offensives de Dir, MARIE-FRANCECALLE cider en avalant une baguette. La chute de Xu Zongheng pour-
Les caméras de surveillance rait ainsi être un épisode de plus
l’ont confirmé, c’est bien un atten- Règlementdecomptes dans la bataille qui oppose le patron
tat suicide au camion piégé qui a Âgé de 54 ans, il était réputé du PCC dans le Guangdong, auxIslamabadaucœurdescontactsaméricano-indiens
détruit une partie du Pearl. Quant à pour son dynamisme et avait grands barons locaux. Wang Yang
la méthode,«elleparticipedunou- ■ Premièreprisedecontactoffi- informations qui ont filtré, le dos- en vue d’une normalisation des entrepris depuis 2005 de réformer est une figure originale, cadre auto-
veaumodeopératoiredesmilitants cielle, hier, entre la nouvelle sier pakistanais a dominé l’ordre relations indo-pakistanaises, enta- la bureaucratie locale et de réduire didacteetamiduchantredelamon-
islamistes, relève un observateur Administration Obama et le nou- dujour. mésdébut2004,ontétégelésàla les dépenses gouvernementales. dialisation Thomas Friedman, il
occidental à Islamabad.Ilsl’ontmis veau gouvernement indien. Ce Anticipant les demandes de suite des attentats du 26 novem- Mais, selon l’agence Xinhua, on lui veut expérimenter dans la région un
en pratique à plusieurs reprises au dernier se succède à lui-même Washington sur une reprise du bre 2008 à Bombay, imputés au reprocherait d’avoir refusé d’inter- nouveau modèle de croissance, en
coursdesderniersmois,notamment après les élections d’avril-mai. Le dialogueavecIslamabad,Manmo- Lashkar-e-Taiba(LeT),uneorgani- venir pour calmer la surchauffe du la nettoyant, la faisant basculer dans
àLahore,contredeuxbâtimentsde sous-secrétaire d’État américain han Singh avait déclaré, à la veille sationislamistebaséeauPakistan. marché immobilier local, qui s’est le high-tech, le « vert », la forte valeur
la police et des services secrets». Le WilliamBurnsarencontréàNew delavisitedeBurns:«Noussom- La secrétaire d’État américaine, effondré depuis, servant ainsi les ajoutée. Il semblerait que ce poids
scénario est toujours le même : des Delhi Shiv Shankar Menon, le mesprêtsàfaireplusquelamoitié Hillary Clinton, devrait se rendre à intérêts des promoteurs. La presse lourd du parti à l’avenir prometteur,
commandos lourdement armés de secrétaire aux Affaires étrangè- du chemin pour aller à la rencon- NewDelhifinjuillet. de Hongkong racontait hier qu’il réputé proche du président Hu Jin-
grenades et de mitraillettes tirent res indien, et selon les chiches tre du Pakistan.» Les pourparlers M.-F.C. aurait dépensé des millions de tao mais controversé, ait donc tou-
sur les gardiens des établissements yuans pour satisfaire son ambition jours la confiance de Pékin.
visés, ouvrant le passage aux kami- dévorante, se créant une clientèle ARNAUDDELAGRANGE
LaprésidenteduSénatdevientchefdel’ÉtatparintérimduGabon
AFRIQUE. Le Gabon s’est doté une vertu essentielle pour les Libreville, la capitale, attend dé-
d’un nouveau chef d’État. La pré- nombreux prétendants. C’est en sormais les longues cérémonies
sidente du Sénat gabonais, Rose effet Rose Francine Rogombé qui qui doivent débuter ce soir avec le
Francine Rogombé, assume aura la charge d’organiser, offi- rapatriement de la dépouille
depuis hier et comme l’exigent les ciellement dans un délai de d’Omar Bongo d’Espagne.
institutions les fonctions de chef 45 jours, les élections. Le corps doit ensuite être expo-
de l’État par intérim. Hier, l’ancien secrétaire général sé dans le Palais présidentiel
Aux yeux des Gabonais, et surtout des Nations unies Kofi Annan a pendant uen durée de trois
de l’élite qui vise la succession souhaité que le successeur d’Omar jours pour un hommage popu-
d’Omar Bongo, mort lundi, cette Bongo respecte les droits de laire, avant une cérémonie
femme de 66 ans bénéficie de l’homme et lutte contre «la cor- diplomatique officielle, prévue
nombreux avantages. Longtemps ruptionquiestungrandproblème mardi. La présence du président
ministre, proche du défunt prési- decepays». français, Nicolas Sarkozy, qui a
dent et expert des rouages du Par- Pour l’instant la campagne électo- salué la disparition d’un « grand
ti démocratique gabonais (PDG) rale n’a pas débuté. Le pays, ami et fidèle de la France », est
au pouvoir, la nouvelle présiden- aujourd’hui un peu apaisé après le « probable », selon le secrétaire RoseFrancineRogombé,
te est à même de calmer les choc du décès d’Omar Bongo, pré- d’État à la Coopération, Alain laprésidenteduSénatgabonais,
esprits. Et surtout elle n’affiche sident tout-puissant depuis 41 ans, Joyandet. aprêtéserment,hier,àLibreville.
aucune ambition présidentielle, a plongé dans un deuil de 30 jours. T.B. WilsYanickManiengui/AFP
ENBREFFusillademortelleaumusée
del’HolocausteàWashington
PÉROU. Le Congrès péruvien a LIBAN. Dix Libanais ont été
ÉTATS-UNIS. Un homme a ouvert dans le cœur touristique de voté hier la suspension temporaire inculpés d’espionnage, hier,
le feu, hier, à l’intérieur du musée Washington. Sous le bourdonne- de deux lois qui ont été à l’origine, au profit d’Israël, portant
du Mémorial de l’Holocauste, à ment des hélicoptères, la zone la semaine passée, de violents à 68 le nombre de personnes
Washington, tuant un garde chargé entourant le musée de l’Holocaus- affrontements entre manifestants poursuivies dans ce dossier pour
de la sécurité. Deux autres gardes te, située en plein cœur du Mall, un et policiers, faisant 60 morts. Ces collaboration avec l’«ennemi». Le
ont riposté, blessant à leur tour quartier abritant de nombreux textes, promulgués par décret par Liban étant officiellement toujours
l’agresseur, qui était hospitalisé musées à quelque 500mètres de la le président Alan Garcia, visent à en guerre contre Israël, les agents
dans la soirée dans un état critique. Maison-Blanche, a rapidement été encourager les investissements présumés encourent la prison à
L’assaillant était rapidement pré- bouclée par la police. Le Mémorial, étrangers en Amazonie. vie et même la peine capitale.
senté par les médias américains où se pressaient de nombreux visi-
comme un homme de 88 ans, teurs, a été évacué dès les premiers
connu pour avoir des liens avec des coups de feu. Ce bâtiment est nor- Palauaccueillerait17détenusdeGuantanamo
milieux prônant la supériorité de la malement très sécurisé, avec des
race blanche et des organisations gardes placés à l’intérieur et à PACIFIQUE. L’un des plus petits États du monde, Palau, s’est proposé hier
antigouvernementales. Il aurait l’extérieur. Tous les visiteurs doi- d’accueillir 17 détenus ouïgours de Guantanamo. Ces hommes, qui
déjà fait de la prison pour s’être vent passer sous des portiques de appartiennent à une minorité musulmane du nord-ouest de la Chine,
introduit, armé d’un revolver, dans sécurité, et les sacs sont contrôlés. sont enfermés depuis sept ans alors que le Pentagone les a blanchis de
les locaux de la Banque centrale L’ambassade d’Israël à Washing- toute accusation. Les États-Unis «apprécient énormément» l’offre de
américaine. ton a condamné cette attaque. Palau, a commenté un haut responsable américain, mais, a-t-il ajouté,
L’échange de tirs a semé la panique (AFP,Reuters) «aucunedécisiondéfinitive» n’a été prise.
C 1

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin