Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Magazine Le Figaro du 13 avril 2010

De
40 pages

Retrouvez le Figaro magazine du 13/04/2010

Publié par :
Ajouté le : 13 avril 2010
Lecture(s) : 0
Signaler un abus

1,30€ mardi13avril2010 -LeFigaroN°20434-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
«Opération
Bagration»
e22 volumeLeguide «LaSeconde
Guerre
mondiale»ISFduFigaropatrimoine
Troisièmecahier
Envente
auprixde12,90€
“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais
LeFigaroéconomie
Areva-EDF: Chine-Amérique
nouveaubras
defer PAGE24
Retraites: Ledialogue
unprojetdeloi
débutjuillet PAGE22 des
Lacontrefaçon
coûte6
milliardsaux géantsentreprises
françaises PAGE23 En marge du sommet
sur la sécurité
nucléaire, Barack
Obama et Hu Jintao
ont scellé hier
le rapprochement
entre Pékin Brownsepose
et Washington.endéfenseur
PAGES2,7etl’éditorialPAGE19desservices
publicsPAGE8
Ennovembre2009,lorsdelavisited’ObamaenChine.
Varsovieprépare
desobsèques
Lesnouvellesarmes DeplusenplusdemédecinsnationalesPAGE6
delapolicescientifique préfèrentêtresalariés
LAVOIXettrèsbientôtl’image d’aider à élucider des affaires, LES PRATICIENS LIBÉRAUX de retraite. Dix pour cent seu-
sont mobilisées pour faire pro- comme celle du petit Grégory sontenvoiededisparition.Se- lement, contre un sur deux
gresser la lutte contre le crime. ouduchantageAZF,oùexistent lonlesAtlasmédicauxdeladé- dans les années 1980, s’instal-
Policiers et gendarmes utilisent des enregistrements sonores. mographie médicale que le lent en libéral. De plus en plus
dès à présent un logiciel de re- Dans un avenir proche, un Conseildel’ordredesmédecins de médecins expérimentés dé-
connaissance vocale, Batvox, autre logiciel, permettant cette rend publics aujourd’hui, les vissent leur plaque pour rede-
quisejouedetouteslestentati- fois d’identifier les visages, deux tiers des jeunes docteurs venir remplaçants. Une réfor-
ves de dissimulation et de dé- aidera notamment à traiter les choisissent d’être salariés dans me de la profession médicale,
formation des voix enregis- images des caméras de vidéo- un hôpital, un laboratoire demandéeparNicolasSarkozy,L’offensive
trées. Il pourrait permettre surveillance. PAGE13 pharmaceutiqueouunemaison estàl’étude. PAGE15
deJuppépour
laprésidentielle
HISTOIRE DUJOUR2012PAGE3
RalphLauren LeVaticanabsoutlesBeatles,
àlaconquête
quisecroyaientplusfortsqueJésusdelarive
gauche eAu 40 anniversaire de leur dissolution, inattendu», avait relevé avec compré-
PAGES44ET45 survenue le 10 avril 1970, les Beatles hension L’Osservatore Romano.En
viennentderecevoirl’absolutionduVa- mars 1966, le leader des Beatles avait
tican.LesQuatredeLiverpool«n’étaient proclamé:«Lechristianismedisparaîtra.
peut-être pas le meilleur exemple pour la Ils’évaporera,rétrécira.Jenevaispasdis-
jeunesse de l’époque, mais ils n’étaient en serterlà-dessus.J’airaison,ilseraprouvé
aucunemanièrelepire»,écritL’Osserva- que j’ai raison. Nous sommes aujourd’huiLesmanuscrits
toreRomanodansunlongarticlerendant pluspopulairesqueJésus.Jenesaispasqui
hommage «à leurs superbes mélodies qui disparaîtraenpremier,lechristianismeoudelamerMorte
ont changé la musique et continuent de le rock’n’roll.» Lennon avait rapidementexposésàParis procurer du plaisir». Le journal officiel mis de l’eau dans son vin, ne serait-ce
PAGE43 duSaint-Siège,quiaimecélébrerlesda- quepoursauverlatournéedesBeatlesen
tes symboliques, avait, il y a deux ans, Amérique,oùsesproposavaientdéclen-
STR/REUTERS;J-C.MARMARA/ epourle40 anniversairedel’albumDou- ché des appels au boycottage. Le rock et
LEFIGARO;O.BRUNET/MADAME
bleBlanc,excusélessailliesdeJohnLen- le catholicisme n’étant toujours pasFIGARO;A.LEBOT/PHOTONONSTOP
non contre le Christ et la foi catholique. morts, le Vatican, après quarante ans de
«C’était une boutade d’un jeune de la purgatoire, lui accorde aujourd’hui sonJean-Paul ulHucHuchon hon
classelaborieuseanglaisevivantunsuccès pardon.THIERRYPORTES
Invité
du«Talk k
DÉBATS&OPINIONS RENDEZ-VOUSOrange-
LACHRONIQUE L’ÉDITORIALdePierreRousselin PAGE19LeFigaro» o»
d’YvesdeKerdrel LECARNETDUJOUR PAGE17 er e
PAGE4 50, rue François 1 - Paris 8
Arrêtezdetirersurlesriches APARTÉd’AnneFulda PAGE52
Présidentduconseilrégional +33(0)1 47 20 25 34PAGE19d’Ile-de-France TOUTEL’ACTUALITÉSURlefigaro.fr
pierremarly-opticien.com
ALG:170DA. AND:1,40€. BEL:1,40€. DOM:2,00€. CH:3FS. CAN:4,25$C. D:2,00€. A:2,80€. ESP:2,00€. GB:1,60£. GR:2,20€. IRL:2,20€. ITA:2,20€. LUX:1,40€. NL:2,00€. H:700
HUF. PORT.CONT.:2,00€. SVN:2,20€. MAR:13DH. TUN:2DTU. USA:3,95$. ZONECFA:1500CFA. ISSN0182.5852
T 00108 - 413 - F: 1,30 E
3:HIKKLA=]UVXUZ:?a@e@b@n@k;
PETESOUZA/THEWHITEHOUSE
Cmardi13avril2010 LEFIGARO
NotreblogChine2 HTTP://BLOG.LEFIGARO.FR/CHINE/recto VERSO
Avecses32millionsd’habitants,Chongqing,
enpleincœurdelaChine,profitedelapolitique
derecentrageéconomiquedePékin.Lacroissance
yaatteint18%aupremiertrimestre. IMAGINECHINA
Faceauxcritiques
quidénoncent
lanouvellearrogance
dePékin,lesdirigeants
chinoisveulentmontrer
qu’ilsnemenacent
personneetqu’ilssont
prêtsàprendreleurpart
delagouvernance
mondiale.
PIERREROUSSELIN
ENVOYÉSPÉCIAL
ans un méandre du fleuve Yang
Tsé,enpleincœur delaChine,la
ville de Chongqing n’a rien à en-
vier, en termes d’encombre- RUSSIE
ments,depollution,degratte-ciel
et de construction effrénée, à Pé-Dkin,àShanghaïouauxautrescités
delacôte.Partiebeaucoupplustardivementdansla
courseaudéveloppement,Chongqingestdéjà,avec KAZ. MONGOLIE
Pékin
pas moins de 32 millions d’habitants, l’aggloméra-
tionlapluspeupléedupays.Sondynamismeillustre
CHINEle moment actuel de la politique décidée à Pékin: Shanghai
développer le marché inté- Chongqing
Hangzhourieur et réduire l’écart de re-
venus entre les provinces cô-
tières de l’est, tournées vers TAÏWAN
INDEl’exportation, et le centre et
l’ouest, longtemps restés à la 1 000 km BIR.Lacriseaccélèretraîne.
La visite, conduite par les
responsables locaux, com-
menceimmanquablementpar
l’Exposition sur la planifica-
tion de la ville. Une immense l’émergencedelaChine
maquette, grande comme un
court de tennis, hérissée de
tours,présentel’étatdeslieux
et les projets de construction pour les décennies à donnentlesprovincescôtièrespours’implanterici», plusseulementl’atelierdumondemaisaspireaussi làunappeldupiedàl’Europe,inquiètedevoirs’ins-
venir.Lefleuve,aujourd’huiauplusbasàcausede explique Zhang Haiqing, directeur général adjoint àdevenirbientôtunepuissanceindustriellemoder- tallerunG2quimettraitlarelation,certesconflic-
lasécheresse,seperdaupieddecequipourraitêtre du bureau des affaires étrangères de Chongqing. nedepremierplan.«LaChinefaitfaceàtroisdiffi- tuelle, entre Washington et Pékin au cœur de la
unedemi-douzainedeManhattan.Quelque200ki- Les investissements massifs sont destinés à pallier cultés, explique Yang Jiemian, président des Insti- gouvernancemondiale.
lomètres en aval: le barrage des Trois-Gorges. Au l’éloignement des marchés extérieurs. Ainsi, tutsdeShanghaïpourlesétudesinternationales.Le Au-delà de l’économie, les autorités chinoises
premier trimestre de cette année, la croissance à Hewlett-Packardainstallédanslavillesabasede modèlededéveloppementquenousavonsconnuavec sontentraindechangerd’attitudeetdes’impliquer
Chongqing, municipalité naguère appartenant à la productiond’ordinateursportablespourlemarché une croissance à deux chiffres atteint ses limites en davantage dans les affaires du monde. La présence
provinceduSichuanetplacéesousl’autoritédirecte asiatique. termes de consommation d’énergie et de pollution. duprésidentHuJintaoausommet,quis’estouvert
dePékin,aatteint18%.L’objectifpourcetteannée Nous sommes un grand pays économique mais pas hiersoiràWashington,surlasécuriténucléaireest
L’ExpositionuniverselledeShanghaïest de 16%, le double de celui pour l’ensemble du encoreunepuissancetechnologique.Nousmanquons, un nouvel indice de ce changement. Le voyage du
pays.Lesuccèsdelavilleetsoncaractèreexemplai- Surlacôte,lacrisefinancièremondialearéduitla enfin,d’expérienceenmatièredegestionéconomique président Hu montre d’abord le prix que la Chine
repourlanouvelleChinedonnedesailesàsonse- demande étrangère. La croissance des «Trente et financière.» Certes, mais la Chine dispose attacheàsesrelationsaveclesÉtats-Unis,endépit
crétairegénéralduPCC,BoXilai,appeléàjouerun Glorieuses» née des réformes de Deng Xiaoping d’avantages considérables. Yang Jiemian insiste delatensionrécenteàproposduyuan,deTaïwanet
rôlecroissantdanslapolitiquenationale. n’estpluscequ’elleétait.Lamain-d’œuvrequali- d’abord sur la mobilité de la main-d’œuvre.«Le de la rencontre de Barack Obama avec le dalaï-la-
LedéveloppementaccélérédeChongqingestun fiéesefaitrareetdoncchère.Letauxdeprofitdes mouvementdepopulation,quipartdel’ouestpoural- ma. Mais la sécurité nucléaire n’étant pas, jusqu’à
résultatdirectduplanderelancequiainjectéplus exportationsestenrecul.«Nousdevonsdévelopper ler travailler dans l’est, plus développé, conjugué au présent,l’unedesprioritésdeladiplomatiechinoi-
de 580 milliards de dollars dans l’économie les réexportations et investir dans l’innovation pourdecapitauxensensinverse,pourindus- se, la participation de Hu Jintao au sommet de
chinoise, notamment dans les infrastructures. Le augmenterlaqualitéetlavaleurajoutéedenospro- trialiserprogressivementlecentredupays,constitue WashingtonestaussilesignequelaChineveutêtre
réseau de TGV, qui doit relier la ville province au duits»,explique,àHangzhou,WangJun,respon- lemoteurdelacroissancechinoise.» considéréecommeunpartenairefiablesurlascène
reste de la Chine, a pris cinq ans d’avance et sera sable des relations avec l’Europe pour la province L’essentielestdanscettecapacitétoutàfaitiné- internationale.
terminé en 2015 au lieu de 2020. «Par rapport à duZhejiang,laplusavancéeenChineentermesde galéequ’alesystèmecommunistechinoisdeplani- Autre signe: l’évolution de la position chinoise
Shanghaï,nousdisposonsd’avantagescomparatifs. technologie. fierundéveloppementàlongterme.«Raressontles sur l’Iran. Aux Nations unies, la Chine se montre
L’ExpositionuniverselledeShanghaï,quiouvrele pays qui peuvent se fixer des objectifs sur cinquante prêteàdiscuterdesanctionsalorsqu’elleyest,parLe coût de la main-d’œuvre est moins élevé ici et
erbeaucoup d’entreprises se délocalisent. Elles aban- 1 mai,seral’occasiondeprouverquelaChinen’est ans», relève Yang Jiemian, avant de rappeler la principe,opposée«danslamesureoùellesubitelle-
doctrineofficielle.Encemoment, mêmedessanctionsavecl’embargoeuropéensurles
melepaysabeauêtreenpleinecrois- armes», rappelle M Fu Ying, vice-ministre des
sance, il reste un pays «en déve- Affaires étrangères. Pénaliser un pays qui est son
loppement». En 2050, la Chine troisièmefournisseurdepétrolen’estcertainementTRANSATLANTIQUEINAUGURALE
sera«unpaysdéveloppé».Et,àla pasuneperspectivequienchantePékin.
SOUTHAMPTON-NEWYORK findusiècle,«unepuissancemon-
Mieuxsefairecomprendrediale».
Ce calendrier très conservateur Lesdirigeantschinoisontprislamesuredel’inquié-DU24JUINAU02JUILLET2010
est bousculé par les événements. tudequesuscitedanslemondelamontéeenpuis-àbordduNORWEGIANEPIC*****
LaChinealargementprofitédela sance de leur pays. La Conférence sur le climat à
mondialisationetlacrisefinanciè- Copenhague,endécembre2009,amarquéuntour-LEPLUSGRANDPAQUEBOTJAMAISCONSTRUIT
re a été l’occasion pour elle de nant.LescritiquesdénonçantlanouvellearroganceAUXCHANTIERSNAVALSDESAINT-NAZAIRE
creuser encore l’écart en termes dePékinontétéalimentéesparlecomportementde
9jours/7nuitsaudépartdeFrance de croissance. Du coup, le rattra- la délégation chinoise conduite par le premier mi-
€*àpartirde1.669 ,TTCp/pers.toutinclus pages’accélère.Pékinadeplusen nistre Wen Jiabao. Pendant la négociation finale,
plusdemalàseretrancherderriè- celle-ci a pris de haut le président Barack Obama.
re son statut de pays «en déve- Résultat,laChines’esttrouvéeànouveauenposi-
LONDRES/ «
SOUTHAMPTON
loppement» pour éviter d’assu- tiond’accusée.Raressont mer un rôle actif dans la Lebesoindemieuxsefairecomprendreétaittrès
gouvernancemondiale. netlorsd’unséminairefranco-chinois,quis’estdé-
PARIS lespays Sur le plan économique, son roulé récemment à Pékin. «La Chine ne va pas
émergence a été reconnue avec construiresondéveloppementauxdépensdesautres.quipeuvent l’institutionnalisation progressive C’est, au contraire, une opportunité pour le reste du
NEWYORKRK duG20,réuniunepremièrefoisà monde», a souligné à cette occasion le conseillersefixer
Londres, puis à Pittsburgh au ni- d’ÉtatDaiBingguo,principalarchitectedeladiplo-
veaudeschefsd’État.LesChinois matie chinoise. La crise oblige la Chine à changerdesobjectifs
voudraient aller plus loin. Ils ne son modèle de développement et à réduire sa dé-
tiennent pas à une réforme de pendance vis-à-vis de l’étranger. Chongqing ensurcinquante
l’ONUquidilueraitleurpouvoirau profite;lesprovincescôtièress’adaptent.C’estune
CROISIEREEENNFFRANCOPHONIERANCOPHONIE Conseil de sécurité et insistent transformationquelesautoritésveulentgraduelleetans»
Conférences&EncadrementFrançaisExclusifs plutôt sur la création d’un «se- contrôlée,commecellequ’ilssontprêtsàimprimer
YANGJIEMIAN,PRÉSIDENTDES crétariat»duG20.Aumomentoù à leur diplomatie. Mais sur le plan international,Informations&Réservations:
INSTITUTSDESHANGHAÏPOUR est en vue une réévaluation du quellequesoitl’évolutioninterne,lepoidscroissant
Tél.0144754130 LESÉTUDESINTERNATIONALES*Tarifbasedouble,cabineintérieure.Sousconditions. yuan, négociée exclusivement en delaChinel’amèneraàassumerdeplusenplusde
Vols+Croisière+conférences+Pourboires=INCLUS. www.echosdularge.com DR bilatéralaveclesÉtats-Unis,ilya responsabilités.
g
n
a
i
J

i
z
g
n
a
Y
A 1
Lic.075050048
LEFIGARO mardi13avril2010
3francePOLITIQUE
Pourl’Élysée,l’offensivedeJuppé
gêned’abordVillepin
Le sénateur Alain Lambert veut fédérer à l’UMP
les déçus du sarkozysme autour d’une candidature
du maire de Bordeaux en 2012.
AlainJuppéd’hui, probablement Alain Juppé serait
CHARLESJAIGUETSOPHIEHUET aévoquémeilleur», a-t-il expliqué. Juppé s’est
sonintentiondeMAJORITÉ Pour Alain Juppé, le «temps d’ailleurs entretenu au téléphone dès
participeràdesdes cerises» est-il venu? Il avait juré, hier avec Alain Lambert. Les deux hom-
primairespourdans son dernier livre, de ne plus en mes ont prévu une réunion de travail, en
désignermanger en hiver. Mais au printemps, vue de fédérer les voix dissidentes. «Il
lecandidat
oui! Le maire de Bordeaux a confié ce faut éviter la pulvérisation de toutes les del’UMP
week-end au Monde son intention de initiatives», prévient Lambert, en allu- àl’Élysée
participer à des primaires sion à tous ceux qui reven- siNicolas
pour désigner le candidat de diquent une liberté de paro-Lapetite Sarkozy
l’UMP à l’Élysée si Sarkozy le, de Jean-Pierre Raffarin à yrenonçait.phrasede…
y renonçait. «Le candidat Jean-François Copé et… Do- MARMARA/
ALAINLAMBERT
naturel de la droite, en 2012, minique de Villepin. LEFIGAROSÉNATEURUMPDEL’ORNE
c’est Nicolas Sarkozy. Mais Juppé a plusieurs raisonsÀcejour,
s’il advenait qu’il décide de NicolasSarkozy de sortir de sa tour d’ivoire
nepassereprésenter,l’UMP n’estpaslemeilleur bordelaise. La première est chef de l’État ne manque pas une occa- paraît décalée, puisque Sarkozy est tou- cela éviterait«d’êtrerenvoyéenperma-
devra organiser des primai- candidatpour qu’il n’est pas du tout prêt à sion d’épingler celui qui a «toujours fait jourslecandidatnaturel», avance le dé- nenceàlaprésidentiellede2012».
res.Danscecas,j’envisage- laprésidentielle. laisser Villepin s’approprier perdreladroite» et fait voter des impôts puté UMP Jean Léonetti. «C’est pathé- «Ilyaun président de la République,
Ilpeutleredevenir,raideconcourir», dit à nou- l’héritage du «gaullo-chira- supplémentaires -«yapasécritgogo», tique de voir cette candidature onestlàpourl’aider.Autantlesdébatsde
çanedépendqueveau l’ex-premier ministre. quisme». La démarche ne lançait récemment Sarkozy en montrant prématurée. J’aimerais qu’il s’occupe fond sont utiles, autant les débats sur la
delui.Aujourd’hui,Le maire de Bordeaux a déplaît d’ailleurs pas forcé- son front à propos de Juppé, l’inventeur d’abord de Bordeaux», attaque le candidaturesontcontre-productifs», af-
probablement,
en tout cas un premier fan: ment à l’Élysée.«Juppérend de la CRDS. sarkozyste Bernard Debré. Quant au firme le député UMP des Côtes-d’Ar-
AlainJuppéserait
le sénateur de l’Orne, Alain unimmenseserviceàSarkozy villepiniste Hervé Mariton, il juge mor, Marc Le Fur. Selon un élu, Alain
meilleur. «Candidatureprématurée»Lambert. L’ancien ministre en marginalisant Villepin. Le «bienvenu tout ce qui contribue au dé- Juppé«estvraimentconvaincuqueNico-
du Budget, sarkozyste de fort en thème écrase le faux Dans les rangs des députés, la prise de bat». Mais il regrette que l’UMP n’ait las Sarkozy ne se représentera pas».Un
longue date, est un déçu du poète», ironise un habitué position du maire de Bordeaux est di- pas inscrit dans ses statuts«l’organisa- proche du chef de l’État sourit. «C’est
chef de l’État: «Il a été élu du sérail élyséen. «En dé- versement appréciée : «Il a une stature tion de débats et la création de cou- bienconnu,Juppéestungrandspécialiste
parlaprovince,etilestdeve- fendant les primaires, Juppé d’homme d’État. Mais son intervention rants». Selon le député de la Drôme, delapsychologieduprésident»…
nu un président parisien, va à la rencontre des mili-
coupé de la population», tants.Villepin,lui,estpartià
confie-t-il au Figaro. Lam- la rencontre des ovidés»,
bert a donc jeté le pavé dans ajoute ce dernier. «Cela lui
la mare il y a quelques jours permetderedevenirunevoix
en jugeant que Sarkozy n’est plus le fortedelamajorité,éligiblepourunposte
meilleur leader à droite. Hier, il a corrigé de ministre d’État lors d’un prochain re-
son propos en précisant sur RTL, au mi- maniementd’automne», analyse aussi un
cro de Jean-Michel Aphatie, qu’à ce jour proche du chef de l’État.
Sarkozy n’était«paslemeilleur» candi- En attendant, les relations Juppé-
dat du parti majoritaire pour 2012, mais Sarkozy ne sont pas au beau fixe. Malgré
qu’il pouvait «le redevenir». «Aujour- les précautions du maire de Bordeaux, le
CEQUILFAUTDEGRANDEUR
Ouverture:Cahuzacjugé
trop«militant»parl’UMP
Les élus de la majorité sont sceptiques face
au président PS de la commission des finances.
Bercy pour juger «sur place et sur piè-
SOPHIEHUET ces» les éléments concernant le bouclier
ASSEMBLÉE Près de deux mois après fiscal. Dans la foulée, il a mis en garde le
l’élection de Jérôme Cahuzac (PS) à la gouvernement contre une réforme a mi-
présidence de la commission des finan- nima du bouclier fiscal. Le porte-parole
ces de l’Assemblée, l’ouverture suscite de l’UMP, Frédéric Lefebvre, a déploré
toujours du scepticisme dans la majorité. cette«manœuvrepolitique».
Plusieurs députés de la majorité jugent le Le rapporteur général du budget,
successeur de Didier Migaud trop«mili- Gilles Carrez (UMP), qui s’entendait bien
tant». Xavier Bertrand, le secrétaire gé- avec Didier Migaud,«souhaitecontinuer
néral de l’UMP, met en garde: «Quand à travailler de façon sereine et rester sur
j’étais ministre, il était très cassant dans un registre technique sur les finances pu-
l’Hémicycle. Il a besoin de se freiner en bliques». À l’Élysée, on espère aussi que
permanence. Il doit faire ses preuves. » le nouveau président de la commission
Laurent Hénart juge le député PS du Lot- des finances sera«aussiconsensuel» que
et-Garonne «beaucoup plus partisan» l’était l’ancien député de l’Isère.
que son prédécesseur. «Didier Migaud
«Lestyleestmoinsfeutré»laissait se faire des majorités d’idées. Là,
on est dans une logique où l’opposition se Proche de François Fillon, Michel Bou-
confronteàlamajorité», estime le député vard avait noué des relations amicales
UMP de Meurthe-et-Moselle. avec Didier Migaud. Tous deux avaient
Entre les deux candidats socialistes en travaillé ensemble à l’élaboration de la
lice pour succéder à l’ancien député PS Lolf (loi organique relative aux lois de fi-
de l’Isère, l’Élysée n’avait pas caché sa nances). «Je n’ai pas la même proximité
préférence pour Jean-Pierre Balligand, avec Jérôme Cahuzac», reconnaît le dé-
le député de l’Aisne étant jugé plus pon- puté de la Savoie, qui constate qu’avec le
déré que son collègue du Lot-et-Garon- nouveau président de la commission des
ne. Mais les députés PS ont préféré jouer finances, «le style est moins feutré, les
la carte du rapport de forces, en élisant, questions plus directes». La villepiniste
le 24 février, le porte-parole du groupe Marie-Anne Montchamp (Val-de-Mar-
PS au sein de la commission des finances. ne) estime que Didier Migaud était
Le député du Lot-et-Garonne a cho- «l’homme de l’architecture budgétaire et
qué en se rendant mercredi dernier à du contrôle», alors que Jérôme Cahuzac
est «un spécialiste des comptes sociaux, CRÉDIT0% EXCEPTIONNEL JUSQUAU 30 JUIN 2010 (1) /19990 (2)
une sensibilité qui m’est chère». Autre * ®Platino1.4T-Jet120ch(2)ToitouvrantvitrépanoramiqueGranLuceSelleriecuir etAlcantara
villepiniste, Hervé Mariton estime que Jantesalliage16ClassicClimatisationautomatiquebi-zoneESP+6,6l/100km(3)155g/km(4)
«l’exécutif doit s’habituer aux contrôles
ersurplaceetsurpièce». CréditautoauTEGfixe/ande0%sur12moisvalabledu1 avrilau30juin2010.
Le nouveau porte-parole des députés 12mensualitésde833,33pour10000empruntés. (1)
PS, Pierre-Alain Muet, juge que Jérôme
RéservezvotreessaisurLancia.fr 155pointsdeventeCahuzac«estbienentrédanslapeaud’un
PhotographiéeparStudioHarcourtParis.(1)OffreréservéeauxparticulierssurtoutelagammeDelta,chezlesDistributeursprésidentdelacommissiondesfinances».
agréésparticipantssurvéhiculesneufsparticuliersLancia,pourunminimumempruntéde1500etuneduréemaximumde12«Ilestpeut-êtreplusincisifdanssonex- èremois.Coûttotalducrédit0ethorsassurancesfacultatives.1 échéanceà60jours.Danslecadredevotrefinancement,vous
pression. Il mène les auditions plus à disposezdundélaiderétractation.CoûtducréditprisenchargeparLanciaFrance.Escomptepourachatcomptantde300.
SousréservedacceptationparFCFrance,6,rueNicolasCopernic-78190Trappes,SAaucapitalde11360000-RCSVersaillesl’américaine, avec un jeu de questions-
592033591.(2)Prixconseilléau01/04/10pouruneDeltaPlatino1.4T-Jet120chà24000déductionfaitedelaremiseLanciaréponsesplusrapide.Lechangementrend
de2610etdelaPrimeàlaCasseLanciade1400pourlareprisedunvéhiculeâgéde8à10ansdestinéàlacasseetpour
nos échanges très vivants», affirme le lachatdunvéhiculeneuf.Offreréservéeauxparticuliersjusquau30/06/2010.ModèleprésentéaveclesoptionsPeintureB-colore
député du Rhône. Le fabiusien Claude à1200,SystèmedaideaustationnementMagicParkingà600etJantesenalliage17à400auprixremiséde22190.
Cesoffresnesontpascumulablesavectoutesautresopérationsencours.(3)Consommationmixte:6,6l/100km.(4)Émissions
Bartolone relativise ce climat de méfian- ®de CO2 : 155 g/km. *Partiellement garnie de cuir et dAlcantara (assise et face avant du dossier, face avant des appuie-tête).
ce réciproque: «En commission des fi-
nances, quand vous connaissez vos dos-LedéputéduLot-et-Garonneaétéélufin
févrierparlegroupePS,poursuccéder siers, quelle que soit votre étiquette
àDidierMigaud. RICHARDVIALERON/LEFIGARO politique,onvousrespecte.»
RCSParisB418243416
A 1mardi13avril2010 LEFIGARO
4 francePOLITIQUE
MartineAubry
envisitediscrète
enInde
Depuis son élection à la tête du parti,
c’est le deuxième déplacement à l’étranger
de la première secrétaire du PS.
encore un vrai retard à l’international MartineAubry
FRANÇOIS-XAVIERBOURMAUD estsaluéeparpar rapport au directeur général du
lepremierGAUCHE Presque un voyage privé. FMI.
ministreHier, Martine Aubry est arrivée en tou- Les proches de Martine Aubry vou-
espagnol,José
te discrétion en Inde, à New Delhi, pour draient d’ailleurs la faire voyager da-
LuisRodriguez
une visite de trois jours. Depuis son vantage dans le courant de l’année. Un
Zapatero,lors
installation rue de Solferino en décem- déplacement en Chine est d’ores et déjà
desonpremier
bre 2008, c’est son deuxième déplace- séjour
ment à l’étranger. Après son élection à àl’étranger,Elleaccuseunvrairetardla tête du PS, elle s’était rendue en Es- enEspagne,
pagne pour une rencontre avec le PSE. àl’international en2008. P.-P.
Officiellement, la visite de Martine MARCOU/AFPparrapportàDominique
Aubry en Inde n’implique pas le parti,
Strauss-Khanou alors très peu. La première secrétai- calendrier des déplacements à venir le débat sur le désarmement nucléaire. re entre une solution «à la barbare»
re a répondu à l’invitation du Parti du n’est en tout cas pas arrêté. La direction du PS se sent désormais et une voie plus diplomatique.
Congrès, le parti au pouvoir de Sonia prévu, «mais elle y est déjà allée plu- Celui du PS est de son côté déjà en position de force face aux socialis- Enfin, reste le dossier des retraites.
Gandhi. C’est d’ailleurs l’ambassade de sieurs fois», indique-t-on. Or la liste chargé. Outre les conventions à venir tes qui avaient préféré rester sur la lis- Le 20 avril prochain, Martine Aubry
France en Inde qui a organisé le dépla- des pays à visiter est longue. Son en- sur le nouveau modèle de développe- te de Georges Frêche et avaient en doit présider un groupe de travail sur
cement. Seuls Jean-Christophe Cam- tourage évoque l’Afrique, au Sénégal ou ment ou sur la modernisation du parti, conséquence été exclus du parti. Une ce sujet qui provoque des remous au
badélis, secrétaire national du PS aux en Afrique du Sud, le Brésil, les États- Aubry veut mettre de l’ordre dans la décision légitimée récemment par la sein du parti. Officiellement, le PS dé-
relations internationales, Harlem Dé- Unis «incontournables» et le Moyen- fédération socialiste du Languedoc- justice. Que faire désormais de ces so- fend le maintien de l’âge légal de dé-
sir, numéro deux du parti, et Jean- Orient. Il est également question d’un Roussillon. Le sujet sera d’ailleurs ce cialistes ? Une commission doit être part à 60 ans mais certains plaident
Marc Germain, directeur de cabinet de déplacement en Russie, mais la pre- soir à l’ordre du jour du bureau natio- mise en place pour étudier la question. pour un allongement de la durée de
Martine Aubry, accompagnent la pre- mière secrétaire est plus réticente. Le nal du PS. Il sera examiné juste après À la direction du parti, on hésite enco- cotisation.
mière secrétaire. Les journalistes, eux,
n’ont pas été sollicités pour couvrir le
voyage. EN BREF
Martine Aubry compte sur cette visi-
te pour étudier les rapports entre LePenquittelaprésidenceduFN
Lesvillepinistesl’Inde, l’Afghanistan et le Pakistan. Elle
necraignentpasva également rencontrer des politiques, sans«regret,niremords,nirepentir» unesanctiondel’UMPdes chefs d’entreprise et des artistes lo-
caux dont certains avaient été invités à LespartisansdeDominiqueLe congrès qui départagera Marine Le Pen et Bruno Gollnisch
Lille en 2006 pour la manifestation deVillepin«neferontpas
culturelle « Bombaysers ». De quoi unejaunisse»sil’UMPneveutse tiendra les 15 et 16 janvier 2011.
construire une image internationale qui plusd’eux,aestiméhier
fait défaut à Martine Aubry ? Depuis la conférence de presse, a ajouté qu’il ledéputévillepiniste
GUILLAUMEPERRAULT
qu’elle est revenue quasiment au ni- n’éprouvait aucun«repentir» à l’égard del’Hérault,Jean-Pierre
veau de Dominique Strauss-Kahn dans FRONTNATIONAL «Jen’ainiregret,ni de quelque épisode que ce soit de sa vie Grand,dansLeMidilibre.
les sondages, elle s’interdit de répondre remords,nirepentir», tel est l’état d’es- publique. «Pourl’instant,nousrestons
à toute question sur une éventuelle prit de Jean-Marie Le Pen, qui a confir- danslegroupeparlementaire
Compétitioncandidature de sa part en 2012. Mais si mé hier que le congrès chargé d’élire UMP.Celaneposepas
«fraternelleetamicale»elle y pensait, il est vrai qu’elle accuse son successeur se tiendra en janvier deproblèmemajeur»,déclare
prochain. Au terme d’une réunion du Le président du FN a indiqué qu’il ferait Grand,quiseraauxcôtés
bureau politique, Jean-Marie Le Pen, connaître sa préférence personnelle deM.deVillepinle19juin
flanqué à sa gauche de Marine Le Pen et entre les deux candidats à sa succession pourlelancementdeson
Publicité
à sa droite de Bruno Gollnisch, candi- «le moment venu». Mais Jean-Marie mouvement.D’icilà,l’ancien
dats déclarés à sa succession, a précisé Le Pen, dont le soutien à sa fille Marine premierministrevapoursuivre
que le congrès des adhérents du parti se ne fait guère de doute, a pris soin de sontourdeFrance.AprèsPeu de déroulera «les 15 et 16 janvier» 2011 préciser que le FN n’était pas«unemo- undéplacementvendredi
(nos éditions d’hier). L’ancien candidat narchie héréditaire». Un juge de paix, danslarégiondeVesoul
à l’Élysée a estimé qu’il laissait le FN Jean-François Jalkh, ancien député de surlesquestionsagricoles,
-qu’il a fondé en 1972 et préside depuis 1986 à 1988 et conseiller régional, a été ilserale22avrilàDijoncheveux? lors- «de nouveau sur les rails» après désigné hier par le bureau politique du pourunerencontre
son redressement lors des régionales. parti pour veiller à l’équité de la cam- aveclesacteursdesPME.
Qu’éprouve l’homme politique le plus pagne interne entre Marine Le Pen et
L’UMPtravailleàlaréformecontroversé du pays à la veille de passer LeprésidentetfondateurduFront Bruno Gollnisch. Jean-Marie Le PenCrescina national,Jean-MarieLePen,hier, desretraitesla main? Plus d’un demi-siècle le sépare s’est dit convaincu que la compétition
àNanterre. P.WOJAZER/REUTERSde sa première campagne électorale, en serait«fraternelleetamicale». L’UMPprésentera
vue des législatives de janvier 1956, où il Il a précisé qu’il ne se retirait pas pour sespropositionspourlaréforme
fut élu député. Mais l’intéressé ne sem- et défendait des gens qui risquaient leur autant de la vie politique et qu’il enten- desretraitesàl’issueest arrivée
ble pas disposé à s’attendrir sur le passé. tête.C’étaitunchoixsentimental.» C’est dait exercer ses mandats de député d’uneconventionle19mai
En marge de sa conférence de presse, il tout ce que Jean-Marie Le Pen lâchera européen et de président du groupe FN àl’Assembléenationale
Avec cellules souches végétales. finit certes par concéder un«regret»: aux dizaines de journalistes qui le pres- au conseil régional de Provence-Alpes- etaprèsavoirmenédesdébats
En pharmacie n’avoir pas osé se présenter à la prési- sent de questions sur sa carrière politi- Côte d’Azur. L’ancien candidat à l’Ély- surlesujetauplan
dentielle de 1965 et de s’être alors effacé que et l’invitent à l’introspection. sée assure vouloir se consacrer à la ré- nationaletdanschacun
LA RECHERCHE sur les cellules devant Jean-Louis Tixier-Vignancour. Dans une allusion évidente à l’affaire daction de ses mémoires. «Je pourrai desdépartements.
souches (stem cells) végétales «Les anciens défenseurs de l’Algérie du «détail», qui marqua profondé- éventuellementdonnerunconseilutilesi
et leur potentialité est récente. française n’avaient plus de tribune à la ment les esprits en 1987, Jean-Marie on me le demande», a-t-il glissé avec
Chambre, indique-t-il. Tixier-Vignan- Le Pen, reprenant à son compte un mot coquetterie tout en posant devant lesUne étape décisive a été franchie
cour,lui,enavaituneauPalaisdejustice que lui a soufflé Bruno Gollnisch lors de photographes. lorsque les chercheurs Labo ont
compris que les cellules souches
végétales pouvaient augmenter
la reproduction des cellules des
cheveux, et plus particulière- PourHuchon,«toutlemondepeutbattreSarkozy»ment des couches cellulaires du
follicule pileux.
Le président de l’Île-de-France poursuit son combat contre le Grand Paris.Ceci a conduit Labo à sélection-
ner des cellules souches végéta-
PS, Martine Aubry, «a marqué beaucoup vernementretire» le projet ou au moinsles particulièrement résistantes SOPHIEDERAVINEL
de points ces derniers temps» et qu’elle a qu’il soit«modifié,amendé,adouci»,ceet à les utiliser pour fournir de
RÉGION «Aujourd’hui, tout le monde «remislePartisocialisteautravail». qui serait «mieux que rien». Mais Hu-l’énergie vitale aux cellules utiles
pourrait battre Nicolas Sarkozy!» Une En attendant les primaires, Jean-Paul chon juge que Christian Blanc, le secré-
au développement des bulbes
évidence pour Jean-Paul Huchon, invité Huchon se concentre sur son travail de taire d’État chargé du projet de loi,«nepileux – donc du cheveu.
hier du «Talk Orange-Le Figaro». Mais le président de région où la politique menée, prend pas la direction pour y changerLes cellules souches végétales
président PS de la région Île-de-France en matière de transports et de logement, grand-chose». Celui qui réunit jeudi le
sélectionnées par Labo, mélan-
juge que le président de la République est peut, selon lui, servir non seulement«de premier conseil de sa nouvelle majorité
gées à Crescina pour les cheveux,
«aufonddelapopularité» en ce moment, laboratoire», mais aussi «d’exemple à la veut maintenir la tension.
ont été l’élément déterminant
il se montre aussi prudent car il«connaît politiquenationale». La recherche d’une détente est pour-
pour le dépôt d’un nouveau bre-
l’homme» qui a «des ressources» et qui tant engagée avec Matignon. Hier, Jean-
vet suisse, en mesure de combat- Unvéritablebrasdeferest«puissammentsuiviparunclanextrê- Paul Huchon a ainsi été reçu durant près
tre les cheveux clairsemés.
mementredoutable». En ce moment, Huchon est d’ailleurs d’une heure en tête à tête par François
Leur utilisation est simple: Face à lui, si Nicolas Sarkozy devait se engagé dans un véritable bras de fer Fillon. Le premier ministre l’a«écouté»
avant l’utilisation, mélanger représenter, Jean-Paul Huchon pense que avec le gouvernement sur le projet de loi sur«l’hostilitédelarégionquiapourtant
Crescina Stem aux cellules sou- Dominique Strauss-Kahn, l’actuel patron Grand Paris dont «les élus ont été ex- unetraditiondepartenariatavecl’État».
ches végétales conservées dans du FMI, pourrait inspirer«laconfiance» clus» et qui«netraitepaslesvraispro- Il pourrait l’avoir aussi entendu sur sa
un flacon à part. du fait de son expérience internationale blèmesdesFranciliens». Un projet«pas demande de «débloquer» le schéma
Crescina Stem est disponi- dans un environnement économique financé véritablement» et dont la réali- d’aménagement de la région qui «reste JEAN-PAULHUCHON,bles en pharmacie. Demandez «très tendu, très difficile». Mais dans le sation va nécessiter un emprunt venant danslestiroirsdeMatignonetquin’apas hier,danslestudio
conseil à votre pharmacien. même temps, l’ancien rocardien juge s’ajouter«àladettedéjàconsidérabledu été transmis comme il devait l’être au duFigaro.J.-C.MARMARA/LEFIGARO
www.labosuisse.com aussi que l’actuelle première secrétaire du pays». Huchon voudrait que «le gou- Conseild’État».
ALEFIGARO mardi13avril2010
5international
ZO O M
GuillermoFarinas,ledissidentqui
Thaïlande : le premier
ministre sous pression
Deuxjoursaprèslessanglants
affrontementsdeBangkokdéfieLaHavane
(20morts),lepremierministre
thaïlandais,AbhisitVejjajiva,
Lamèredugrévistedelafaimaffirme estsouspressionpourtrouver
uneissueàunecrisepolitique
au«Figaro»quesonfils«irajusqu’aubout». compliquéepardesmenaces
dedissolutiondesonparti.
deformationvivaitavecsamère,Alicia LaCommissionélectorale
HECTORLEMIEUX Hernandez, dans une petite maison à aeneffetpréconiséhier
ENVOYÉSPÉCIALÀSANTACLARA
proximitéducentre-ville,au615Adela dedissoudrelePartidémocrate
CUBA À l’évocation du nom du dissi- rueAleman. (PD),accuséd’avoirbénéficié
dent Guillermo Farinas, les traits du d’unedonationillégaleen2005.
Un état de santé détériorévieil homme se figent. Pour toute ré- Cettedécisionétaitréclamée
ponse,leCubaintendunexemplairede Aujourd’hui, alors que le gréviste de la parles«chemisesrouges»
JuventudRebelde,lequotidienpharedu faim est à l’hôpital, un ami de quiexigentégalement
régime communiste. Il fouille dans un GuillermoFarinastoqueàlaportedesa desélectionsanticipées.Deson
gros sac de jute d’où il extrait précau- maison. Alicia Hernandez lui fait signe côté,AnupongPaojinda,chef
tionneusement un supplément de qua- d’entrer.Ellepoussetroisverrous,puis del’arméequiexerceuneforte
tre pages. Ce sont des caricatures de la ellefermelesvoletsdeboisdupetitsa- influencedansleroyaume,
finale de base-ball opposant l’équipe lon, avant de s’asseoir sur une petite enjointmajoritéetopposition
desIndustrialesdeLaHavaneàcellede chaise. «J’ai vu Guillermo hier (jeudi des’entendresur
VillaClarapourSantaClara.«Ça,c’est 8 avril). Il est dans un état grave, mais lesdatesdeprochaines
important», tranche le vieux vendeur. stable.Lasemainepassée,ilaétéconta- électionslégislatives.
Il ajuste sa casquette kaki. Il se décide minéparunstaphylocoque.Lafièvreest
enfinàparler.«GuillermoFarinasestun montée à 40,5°. Elle
homme mauvais. Ce qu’il fait n’est pas estretombéegrâceà ÉTATS-UNIS EN BREFBAHAMASbon pour Cuba. Non, ce n’est pas bon», un traitement à base
estime le vieillard. Lui prétend s’être d’antibiotiques», La Havane
Nouvelle bavure de l’OtanGuillermoFarinas,le5marsdernierdanssamaisondeSantaClara,battu au côté de Che Guevara à quel- indique la mère de Santa Clara en Afghanistandixjoursaprèsledébutdesagrèvedelafaim. BOYLAN/REUTERSquesruesdelà,lorsquel’Argentinafait GuillermoFarinas.
dérailler le train blindé que Fulgencio Les précédentes Quatrecivilsafghans,dontuneCUBA
Batista, désespéré, a envoyé quelques grèvesdelafaimde silence. «J’ai passé est plus répressive, plus présente femmeetunenfant,ontététués
jours avant la chute de son régime. Le son fils ont consi- dix ans et neuf mois qu’ailleurs.» hierpardessoldatsaméricainsGuantanamo
vendeur de Juventud Rebelde ne com- dérablement en- en prison, de 1978 à Prèsd’uneéglise,lesfidèlesprofitent delaforcedel’Otan,quiont
prend pas que quelqu’un puisse s’atta- dommagé sa san- 1989. La répression del’ombredel’édifice.«GuillermoFa- ouvertlefeusurunautobusHAÏTI
queràlaRévolution. té. «Il souffre de JAMAÏQUE est très forte ici, rinasestunhommeintègre.Ilsebatpour s’approchantdeleurconvoi250 km
douleurs articulai- maisjen’aipluspeur des idées justes. Ils pourraient être des danslesud,suscitantun
La ville du Che res, mais il est de parler», lance dizaines comme lui à faire des grèves de nouveautollédanslepays.
SantaClaraestlesymboleparexcellen- conscient.Lesmédecins Jorge, un militant des droits de l’hom- lafaim.Celanechangerarienàlasitua-
Bakiev défie le nouveauce du socialisme cubain. Ernesto Che fontcequ’ilspeuventpourlesoigner.Ils me. Il affirme: «Nous sommes environ tionpolitiquedeCuba.Ilsmourront,c’est
pouvoir kirghizGuevara y a remporté le 29 décembre luidonnentdesvitamines»,ajouteAlicia 1000militantssurunepopulationdeplus tout»,assureuncouplederetraités.
1958 une victoire décisive contre les Hernandez. L’ancienne infirmière de de200000habitants.Beaucoupd’autres Jorge, le militant, balaie l’avenir du Leprésidentdéchudu
troupesdeFulgencioBatista.Etchaque 75ans énumère mécaniquement les personnes nous appuient, mais elles ont revers de la main. «Guillermo ne par- Kirghizstan,Kourmanbek
jour, les autobus venus de la capitale traitementsetlesmédicamentsquere- peur de le faire ouvertement. Nous re- viendrasûrementpasàobtenirleréféren- Bakiev,adéfiéhierle
déversent pour une heure ou deux des çoit son fils. «Le gouvernement dit que grouponsdesgensdetouslesbordspoli- dumsurlesprisonnierspolitiquesqu’ilde- gouvernementprovisoire
hordes de touristes venus visiter le nousrecevonsdel’argentdeMiami,que tiques.Nousnedemandonspasdechan- mande, mais il est important qu’à enapparaissantdevantdes
mausoléeduChe. noussommesdesmillionnairesàlasolde gements politiques, seulement plus de l’étranger on sache ce qu’il se passe», milliersdesespartisans,alors
Lagrèvedelafaimquelecyberjour- del’étranger.C’estfaux»,assure-t-el- libertés, que ce soit pour la presse ou dit-il. Alicia Hernandez assure qu’en quelenouveaupouvoirtente
nalisteGuillermoFarinas,48ans,aen- le,encolère. pour les personnes.» Barbara, guide dépit d’une surveillance constante, les d’éviterlafaillite
tamée ilyaun mois et demi sonne ici Si la majorité des habitants de Santa dans un des musées de la ville, expli- autorités la traitent bien. Elle conclut: économiqueetpolitique
comme une gifle pour La Havane. Jus- Clara refuse d’évoquer la situation des que: «Santa Clara est une ville très «Est-ce que Guillermo va continuer sa dupays.
qu’à son transfert à l’hôpital de Santa grévistes de la faim cubains, plusieurs communiste, plus qu’ailleurs à Cuba. grève de la faim? C’est une bonne ques-
Clarale11marsdernier,cepsychologue groupesn’hésitentplusàdéfierlaloidu C’est peut-être pour cela que la police y tion.Ilm’aditqu’iliraitjusqu’aubout.»
Amardi13avril2010 LEFIGARO
Enimages:l’hommagedes
Polonaisàleurprésidentdéfunt6 international
WWW.LEFIGARO.FR/INTERNATIONAL
POLOGNE
Varsoviepréparedesobsèquesnationales
La Russie s’est associée hier au recueillement du peuple polonais à l’occasion d’une journée de deuil.
l’appareil.«Destravauxsepoursuivent ciper, selon le chef de la diplomatie po- sudski, dans le centre de Varsovie. Les de deuil national. Le président Medve-
ARIELLETHEDREL
pour construire un chemin d’accès pour lonaise, Radoslaw Sikorski, qui n’a pas victimes seront inhumées ultérieure- dev s’est rendu à l’ambassade de Polo-
EUROPE CENTRALE Les services de la du matériel lourd qui permettra de lever non plus exclu la présence de Barack ment. gne à Moscou pour déposer un bouquet
présidence polonaise et du premier mi- des éléments important de l’appareil et Obama. Le président de l’Union euro- Depuis samedi, la Pologne observe de roses rouges devant le portrait de
nistre se sont réunis hier pour mettre péenne, Herman Van Rompuy, le chef un deuil national d’une semaine. Hier son homologue défunt avant de signer
au point l’organisation des funérailles de la Commission européenne, José matin, dans toutes les écoles du pays, un livre de condoléances. Les dra-«Jem’attends
nationales du président Lech Kaczyns- Manuel Barroso, ainsi que plusieurs élèves et enseignants ont observé une peaux, portant des rubans noirs, ontàcequelemondeentier
ki. Elles devraient avoir lieu samedi et chefs d’État ou de gouvernement d’Eu- minute de silence. été mis en berne en Russie, notammentvienneàVarsovie
pourraient se poursuivre dimanche. La rope centrale devraient se joindre aux Conduite par Lech Kaczynski, la dé- dans la capitale. Quelque 120 prochespourlesfunérailles»
décision définitive est suspendue à la cérémonies. légation polonaise était en route pour des victimes sont déjà arrivés à MoscouRADOSLAWSIKORSKI
date du retour en Pologne des corps des Katyn, près de Smolensk, où elle devait et une centaine d’autres étaient atten-CHEFDELADIPLOMATIEPOLONAISE Desfunéraillessamedi96 victimes du crash de samedi. se recueillir sur les tombes de quelque dus hier. Dimanche soir, en hommage
Le cercueil du président polonais d’ensortirlescorps», a indiqué M. Se- Parallèlement aux funérailles du prési- 22 000 officiers polonais exécutés en aux victimes, la chaîne de télévision
sera exposé au public au palais prési- remet. À ce jour, 87 corps ont été re- dent Kaczynski, un hommage officiel avril 1940 par la police politique de Sta- publique Rossita a diffusé le filmKatyn
dentiel à partir de ce matin. La dé- trouvés. sera rendu le même jour aux autres line. L’appareil s’était écrasé samedi d’Andrzej Wajda.
pouille de son épouse, identifiée hier, La chancelière Angela Merkel et le victimes de l’accident parmi lesquelles matin dans une forêt près de l’aéroport La République tchèque, la Slovaquie,
doit être rapatriée aujourd’hui. Mais président allemand, Horst Köhler, ont de nombreux hauts responsables poli- militaire de Smolensk après plusieurs la Hongrie, la Turquie suivront, elles
selon le procureur général de Pologne, déjà fait savoir qu’ils assisteront aux tiques et militaires. Les cérémonies tentatives d’atterrissage dans un épais aussi, une journée de deuil pour la date
Andrzej Seremet, des corps se trou- funérailles. Le président russe, Dmitri auront lieu devant le tombeau du sol- brouillard. Il n’y a pas eu de survivant. des obsèques. Le Brésil observe depuis
vaient toujours hier dans les débris de Medvedev, souhaiterait lui aussi parti- dat inconnu sur l’immense place Pil- La Russie a observé hier une journée dimanche déjà trois jours de deuil.
Lepartiduprésident,
unbateauivrelaissésanscap
niéquipage
groupeparlementaireàlaDiète.» Àl’extérieur
PIERREAVRIL
dupalaisAu total, huit noms qui formaientENVOYÉSPÉCIALÀVARSOVIE
présidentiel,l’ossature du parti. «Ces personnes re-
hierLUNDI MATIN, au siège du parti Droit présentaient notre savoir, aujourd’hui
àVarsovie,et Justice, le parti de Lech Kaczynski, elles sont mortes», résume Joachim
desbougies
les mines sont défaites. Les couloirs Brudzinski.
sontallumées
sont déserts et les assistants désœuvrés.
devant«NousnecontrôlonsLe bureau du président, Jaroslaw Kac- unportrait
plusrien»zynski, le frère jumeau du président duprésident
défunt, est vide. Nul ne sait quand le Pour les simples sympathisants de Droit etdeson
chef apparaîtra. Placé sur un guéridon et Justice, qui continuaient hier à se épouse.
noir, le livre de condoléances n’affiche masser autour du palais présidentiel, le PETRDAVID
que cinq petits messages de sympathie. crash de Smolensk équivaut à la mort JOSEK/AP
Quarante-huit heures après la tragédie du parti. Depuis sa victoire, le PIS avait
de Smolensk, le PIS, qui a longtemps assis ses idées sur la renaissance d’une
phagocyté l’espace politique polonais à Pologne farouchement indépendante,
droite, ressemble à un bateau ivre, pri- victime des persécutions – allemandes,
vé de son commandant et de ses princi- soviétiques et russes - et attachée à la
paux officiers, et dépourvu de cap. perpétuation d’un devoir de mémoire,
Seul son secrétaire général, Joachim dont celle des 4 500 officiers massacrés
Brudzinski, un grand gaillard de en 1940 à Katyn.«Désormais,iln’exis-
1,90 mètre, veille sur la maison et don- tera plus d’opposition à Donald Tusk (le
ne une idée du choc que sa formation premier ministre libéral, NDLR),etce
doit affronter. Il pointe les visages des sera son parti, la Plate-Forme civique
(PO) qui prendra le pouvoir. Tout leur
sera permis», redoute Anna, une re- taire général du parti, Joachim Brud- sa belle-sœur. Par ailleurs, sa mère est frère au tout premier plan. «Jaroslaw
Pourbeaucoup,lemieux traitée qui a régulièrement voté pour la zinski. Et pour beaucoup, le mieux pla- à l’hôpital, gravement malade. Certains traverse actuellement une épreuve très
placépoursuccéderàLech formation des frères Kaczynski. cé pour succéder à Lech lors des jeunes loups du parti, qui rêveraient dureetnousprionspourqu’ilaitlaforce
Déboussolé par la tragédie, le parti prochaines élections, qui devraient se d’une relève des générations, laissent depersister.Ilaunénormesensdesres-auxélections,n’estautre
rechigne à engager trop tôt des consul- dérouler à la mi-juin, n’est autre que entendre que l’observance d’un tel ponsabilitésàl’égarddelapatrie», ex-
quesonfrère,Jaroslaw tations avec le nouveau président par son frère, Jaroslaw. deuil paraît bien incompatible avec la plique au Figaro une de ses intimes, la
intérim, Bronislaw Komorowski, égale- Depuis la tragédie, celui-ci reste en- conduite d’une campagne électorale. députée Jolanta Szczypinska. Mais la
disparus du vol présidentiel, dont les ment candidat de la Plate-Forme civi- fermé dans sa peine. Jaroslaw, qui n’est Mais les proches de la famille Kac- redistribution des cartes attendra la fin
photos en noir et blanc ornent le mur. que pour la future élection présidentiel- pas marié, a perdu son frère jumeau et zynski semblent préparer un retour du du deuil national.
Outre Lech Kaczynski, au centre du ta- le. «Actuellement, nous ne contrôlons
bleau en compagnie de son épouse, plusrien», avoue Piotr Kowal, eurodé-
«voici Krzystof Putra, le vice-président puté du PIS et figure montante de la Lespilotesn’auraientpassubidepressionspouratterrirdelaDiète, décrit-t-il,etàsadroitePr- nouvelle génération. D’autres respon-
zemyslav Gosiewski, le chef du cabinet sables du parti qui, ces derniers mois
du président. Voici encore, Aleksandra étaient tombés en disgrâce, se montrent LE PREMIER ministre russe, Vladimir conditions météorologiques ont été
Natalli-Swiat, notre vice-présidente et plus lucides. Ils constatent depuis same- Poutine, a promis hier une «enquête transmisàl’équipageentempsvoulu».
notre cerveau sur les sujets liés aux fi- di que la mort de Lech Kaczynski, prési- objectiveetcomplète»surlacatastro- AVarsovie,leprocureurgénéraldePo-
nancespubliques,ZbigniewWasserman, dent impopulaire de son vivant, le phe aérienne de samedi. Depuis diman- logne a déclaré qu’«en l’état actuel de
notrepiliersurlesdossiersdesécurité,et transfigure aujourd’hui en héros et père che,desexpertsrussesexaminentavec l’enquête, rien n’indique que les pilotes
puis Grazyna Gesicka, présidente du de la nation polonaise. Et observent que, leurs homologues polonais les boîtes aient subi des pressions pour atterrir
noires. Les Russes excluent qu’un pro- malgré le mauvais temps». Il a néan-face à la ferveur populaire, les plus fa-
blèmetechniquesoitàl’origineducrash. moins ajouté que les experts étudie-rouches critiques du président défunt
Seloneux,lespilotespolonaisontignoré raientlesbruitsdefonddel’enregistre-sont désormais condamnés au silence.
les ordres des contrôleurs aériens rus- mentdesconversationsdespilotesafin«Vous qui l’avez traîné depuis des mois
ses qui voulaient détourner l’avion vers dedéterminers’iln’yapaseu«dequel-danslaboue,êtes-vouscapablesdevous
unautreaéroportenraisondumauvais conquessuggestionsàl’adressedespi-
regarderaujourd’huidevantlaglace?»,
temps. lotes».
lançaient hier plusieurs auditeurs sur la Le vice-premier ministre russe, Sergueï Les médias polonais n’excluent pas en
radio polonaise. Ivanov,aindiquéhierquelesenregistre- effet que l’accident soit dû à des pres-
En fins politiques, les hiérarques du mentsdeséchanges(entrelespiloteset sions exercées sur les pilotes pour que
parti songent à capitaliser sur cette Lelendemaindel’accident, lesaiguilleursduciel)etdesparamètres l’avion atterrisse coûte que coûte afin
lessecoursfouillentlesdébrisrente mortuaire. «Notre tâche va de vol étaient intacts. Il a confirmé que que la délégation officielle arrive à
del’avion. PONOMAREV/APconsister à honorer la mémoire de ceux «lesavertissementssurlesmauvaises tempspourlescérémonies.
quinousontquittés», explique le secré-
EnFrance,desrèglesnonécritespourlesvolsofficiels
fut le cas, par exemple, au Liban en juin de la République, comme c’était le cas sa- des compagnies civiles.«NotremeilleureALAINBARLUET
2008. medi durant le vol fatal Varsovie-Smo- sécurité,cesontnosavions», souligne-t-
LORS de ses déplacements officiels, le La plupart des grands pays occiden- lensk. on à Matignon. Vieillissante, la flotte de la
président de la République convie fré- taux ont adopté les mêmes dispositions République est en cours de renouvelle-
Incidentsrécentsquemment à bord de son A319 (45 pla- pour se prémunir en cas de crash, tout ment : deux Falcon FX ont été livrés l’été
ces) jusqu’à quatre ou cinq ministres, comme certaines entreprises multinatio- Certaines occasions nécessitent le dépla- dernier ; l’Airbus présidentiel, un A330,
autant de parlementaires et quelques in- nales. En revanche, la Pologne n’avait pas cement du gouvernement au grand com- le sera cette année.
vités de marque, grands chefs d’entre- adopté de telles règles, la composition des plet, par exemple lors des Conseils des Aucun pays n’est à l’abri d’incidents.
prise ou patrons de presse. Mais selon délégations restant à la discrétion du pré- ministres conjoints franco-allemands à L’an dernier, un réacteur de l’avion de
une règle non écrite, le chef de l’État ne sident ou du premier ministre. Berlin. Dans ces cas-là, les participants Nicolas Sarkozy en partance pour l’Afri-
voyage pas dans le même appareil que le En France, le président du Sénat, qui sont répartis dans des avions différents que avait pris feu au décollage. La déléga-
premier ministre. Question de sécurité, assure l’intérim au sommet de l’État en par les chefs de cabinet de l’Élysée et de tion avait dû embarquer dans l’avion de
mais aussi de protocole. Dans les cas cas de vacance du pouvoir, n’emprunte Matignon. secours (le « spare ») qui suit chaque dé-
- rares - où ils se rendent en même pas, lui non plus, le même avion que le Si les pilotes de la flotte gouvernemen- placement présidentiel. On se souvient
temps dans un pays étranger, le chef du chef de l’exécutif. En revanche, il n’est tale (deux Airbus et six Falcon) sont tous aussi que le Falcon de François Fillon
gouvernement français est censé ac- pas inhabituel que le chef d’état-major des militaires de l’armée de l’air, leurs avait failli heurter en vol un autre appa-
cueillir le président à son atterrissage. Ce des armées se déplace avec le président qualifications sont celles des navigants reil entre Paris et Le Mans.
ALEFIGARO mardi13avril2010
Obama
etlaChine-Amérique 7internationalL’ÉDITORIALDEPIERREROUSSELINPAGE19
Ledégelsino-américain
àl’épreuvedel’Iran
Aprèsletempsdesfrictions,HuJintaosembledécidé
àsaisirla«maintendue»parBarackObama.
long tête-à-tête que venait d’avoir dans BarackObamaLAUREMANDEVILLE
l’après-midileprésidentaméricainavec etHuJintao,CORRESPONDANTEÀWASHINGTON
le16novembresonhomologuechinois,HuJintao.Selon
dernier,DIPLOMATIE un porte-parole américain, le Chinois
àPékin.L’Irann’apasétéinvitéausommetde aurait reconnu «partager les inquiétu-
P.SOUZA/lasécuriténucléairequis’estouvert,hier, des» d’Obama vis-à-vis de Téhéran et
THEWHITEHOUSEà l’initiative de Barack Obama au Centre confirmé l’envoi d’une délégation à
deconventionsdeWashingtonpourévo-
quer le spectre d’un attentat terroriste Pékinaplusieursfoisatomique,dansunecapitaleplusbarrica-
déequejamais.Maiscepays,quelacom- exprimésonopposition
munauté internationale accuse d’avoir àtoutesanction
mis en route un programme nucléaire
quitoucheraitlesecteurmilitaireenviolationdesesengagements,
devait faire l’objet de maintes conversa- iraniendel’énergie
tionsbilatérales,alorsque47chefsd’État
etdegouvernemententamaientunballet l’ONU pour négocier un texte de sanc- nationalsurl’Iran,anotédimanchelase- pasexclueslorsdelarencontreObama- les exportations d’énergie iraniennes.
de rencontres et de discussions sur la tionscontrel’Iran.Unesourcechinoisea crétaired’État,HillaryClinton. MedvedevàPrague,lasemainedernière. Téhéranadéjàannoncéqu’ilnesesenti-
meilleuremanièredesécuriserlesstocks toutefois insisté sur la poursuite de la MaisPékinaplusieursfoisexpriméson Hier,alorsqu’ils’apprêtaitàrejoindre raitliéparaucunedesdécisionsdusom-
de matériaux fissiles et d’armes nucléai- «négociation», une formule suffisam- oppositionàtoutesanctionquitoucherait Washington,leprésidentDmitriMedve- metdeWashington,leguidesuprêmede
resdisséminésàtraverslemonde. ment sibylline pour laisser planer un le secteuriraniendel’énergie,l’Iranre- devrappelaitsurlachaîneABCsonoppo- la République islamique dénonçant avec
Touslesanalystesattendaientnotam- doutesurlesintentionsréellesdePékin. présentantunpartenairecrucial.Hillary sitionàtoutesanctionsusceptibledetou- virulence«lamenacenucléairedéshono-
ment d’en savoir plus sur la teneur du Mais les deux hommes auraient longue- Clinton a récemment effectué en Arabie cherl’approvisionnementénergétiquede rante»dessinéeparObamaàl’encontre
mentévoquélesujetiranien.Larencon- saouditeunvoyagedestinéàconvaincre la population iranienne, afin d’éviter de son pays. Cette présence souterraine
tre devait être l’occasion pour les deux les Saoudiens de se substituer aux Ira- «toutecatastrophehumanitaire».«Jene duproblèmeiranienmontrebientoutela
grandes puissances de remettre sur les niensenmatièredefournituredepétrole, croispasque,surlaquestiondessanctions difficultépourl’Amériquedeconvaincre
L’Ukrainerenonce rails une relation fortement secouée par en cas de sanctions énergétiques. Mais énergétiques, nous ayons une chance de lacommunautéinternationaled’avancer
plusieursépisodes-del’affaireGoogleà ces dernières restent peu probables, les trouverunedécisioncommunedelacom- sur la sécurité nucléaire et la réductionàsonuranium
l’annoncedelavented’armesaméricai- Russesyétanteuxaussihostiles,pourdes munauté internationale», a-t-il dit, une des arsenaux, alors que la question de la
nesàTaïwan,enpassantparlavisitedu raisons analogues, même s’ils ne les ont remarque qui ne concerne toutefois pas proliférationrestesiincertaine.
ILYAAUMOINSunbonélèvedansla
dalaï-lama à la Maison-Blanche et la
classedelanon-proliférationnucléai-
questiondelasous-évaluationduyuan.
re:l’Ukraine.Àl’issued’unerencontre
LeprésidentObamanecachepasqu’ilentre Barack Obama et le nouveau
souhaite parvenir à une résolution surprésident ukrainien, Viktor Ianouko-
l’Iran avant la conférence du traité devitch,lesÉtats-Unisontannoncéque
non-prolifération, qui doit se tenir àKiev allait se débarrasser d’ici à 2012
de tous ses stocks d’uranium haute- New York en mai. Selon des sources
ment enrichi, avec l’aide technique et américaines, il devait presser Hu Jintao
financière de Washington. L’Ukraine encesens.
avaitdéjàrenoncéàl’armenucléaireà
sonindépendance,en1991,acceptant «Patiencestratégique»
de transférer ses armes vers la Rus- Laquestioncléconcerneletypedesanc-
sie. Mais environ 90 kg de matières
tionsquelesChinois-etlesRusses-ac-
fissiles – assez pour construire plu-
cepteront de voter. Washington plaide
sieursbombes–sonttoujoursdissé-
pourunerésolution«dure»,susceptibleminés en territoire ukrainien. Une
de forcer Téhéran à reconsidérer sesdécision«remarquable»pourlaMai-
plansnucléairesetàchoisirlaréintégra-son-Blanche,quidevraitaideràcréer
delaconfianceentreWashingtonetle tiondansleconcertdesnations.C’estla
prorusseIanoukovitch. L.M. «patiencestratégique»américainequia
permis d’ébaucher un consensus inter-
Lasécuriténucléairerenforcée
sontgénéralementpasàlaportéed’un
ISABELLELASSERRE
petit groupe clandestin. L’acquisition
DANS24 Heureschrono,JackBauer,le detechnologienucléaireexigeenoutre
meilleur agent de la cellule antiterro- depouvoirfairedesessais.
riste de la CIA, a déjà été confronté Il serait tout aussi difficile de voler
plusieurs fois à la menace. À chaque des bombes. De source intergouver-
fois,lesÉtats-Unissontpassésaubord nementale, on affirme à Paris que les
de la catastrophe. Mais le héros de la installations pakistanaises sont
série télévisée américaine, qui cumule «correctement protégées» par «une
un mental d’acier, un courage physi- armée sérieuse». Face au danger de
quehorsducommunetunpatriotisme déstabilisation interne du Pakistan,
sans faille, a toujours réussi à sauver lesAméricainsontrenforcélacoopé-
son pays. Sa devise s’applique aussi à ration engagée avec Islamabad sur ce
l’Administration Obama confrontée au sujet en 2001. «Il semble qu’aujour-
danger du terrorisme nucléaire: d’hui, les procédures en vigueur au
«failureisnotanoption»(Échouer Pakistan sont de nature à rendre
n’estpasenvisageable). impossiblel’emploinonauto-
Ne dit-on pas que les risé d’une arme nucléaire,
meilleuresfictionssontcel- le vol ou l’achat d’une
les qui s’inspirent de faits bombe, ou encore des50réels?Voilàdesannéesen transferts de matières
tout cas qu’al-Qaida ma- paysetorganisations fissiles» écrit Bruno
nifeste son intérêt pour la internationales Tertrais, chercheur à la
participentausommetbombe nucléaire. Ben La- Fondation pour la re-
surlasécuritéden a déclaré que l’acquisi- cherche stratégique
nucléairetiond’unearmeatomiqueétait (FRS),dansunlivre*consa-
un «devoir» pour l’organisation. cré à la question. La sécurité
Ilestaussiétabliquelecommanditaire des installations ex-soviétiques s’est
des attentats du 11 septembre 2001 a aussi améliorée grâce à l’assistance
rencontré des responsables du pro- américaine.
grammenucléairepakistanais,unpays Mais pour le président américain,
hautementproliférant.«Laplusgran- l’avenir se prépare aujourd’hui. Car si
de menace contre la sécurité des États- les sites nucléaires pakistanais sont
Unis,quecesoitàcourt,moyenoulong bien gardés, qu’en sera-t-il demain si
terme, serait la possibilité qu’une orga- lepouvoirs’effondresouslescoupsde
nisation terroriste obtienne une arme boutoir des extrémistes? Quant à la
nucléaire…»,aprévenuBarackObama prolifération nucléaire, elle a le vent
dimanche. enpoupedepuisledéveloppementdes
programmes nord-coréen et iranien.
Ledangerpakistanais «Si le terrorisme nucléaire ne mérite
Lerisquequedesterroristesfabriquent peut-être pas l’obsession dont il fait
une «bombe sale», un engin explosif l’objet aux États-Unis, la menace est
conventionnel utilisé pour disperser tout de même suffisamment grave pour
des matières radioactives, par exem- retenir l’attention», prévient Tertrais.
ple,estconsidéréparlesexpertscom- D’autant que les effets de l’explosion
me étant réel et immédiat. Dans d’une arme nucléaire au cœur d’une
l’échelledesmenaces,cesdernierses- ville seraient bien plus dévastateurs
timent en revanche le terrorisme nu- queceuxdeplusieursbombessales…
cléairestrictosensumoinsprobable.La
fabrication d’une arme atomique né- *«LeMarchénoirdelabombe»,Buchet-
cessite des équipes spécialisées qui ne Chastel
Cmardi13avril2010 LEFIGARO
8 europe
EnEspagne,lecampdujugeGarzoncontre-attaque
Descontre-feuxjudiciairessontalluméspourdéfendrelemagistratquivoulaitenquêtersurlescrimesfranquistes.
fontguèred’illusionssurl’issuedecette celle des adversaires de Garzon, ils re- plaintecontrelePDGdecetteentrepri-
MATHIEUDETAILLAC
procédure. Jusqu’à présent, en effet, le prochent à Varela d’inculper son se, Emilio Botin. La dernière affaire est
MADRID
Tribunal suprême, qui doit juger le cé- confrère «tout en sachant pertinem- unscandaledecorruptionquitouchela
JUSTICE Le juge Garzon contre-atta- lèbremagistrat,asuiviàlalettrelesre- ment que ses décisions sont juridique- droite espagnole. Le magistrat de
que.Accusédeprévaricationpouravoir commandations du juge d’instruction mentrecevables». l’Audience nationale, le plus haut tri-
enquêté sur les crimes des franquistes enchargedel’affaire,LucianoVarela. bunalpénalespagnol,ainstruitledos-
Débatpassionnelpendant la guerre civile espagnole Du coup, un deuxième dossier a été sier avant de le déléguer aux juridic-
(1936-1939)etladictature(1939-1975), déposé hier au Tribunal suprême, Enfin,unetroisièmeoffensivedoitper- tions régionales. Les plaignants
malgré une loi d’amnistie générale, le l’équivalent de la Cour de cassation mettre de poursuivre la cause de reprochent à Garzon d’avoir ordonné
magistrat et ses alliés ont ouvert plu- Garzon.Arguantdelajusticeuniversel- desécoutestéléphoniquessansrespec-
sieursfronts. le,l’Associationdesgrands-mèresdela terlesrègleslégales.
LesdéfenseursLe recours le plus naturel est aussi place de Mai demande aux tribunaux La multiplication des accusations
celuiquialemoinsdechancesd’abou- argentinsd’enquêteràleurtoursurles contre le juge contribue à exciter lesdujugedénoncent
tir.L’avocatdeGarzon,GonzaloMarti- disparitions et les assassinats perpétrés passions autour d’un débat déjà trèsunacharnementnez-Fresneda, a fait appel samedi der- parlesfranquistes. politisé. Les défenseurs de Garzon dé-
nier de l’inculpation du magistrat. Les Cetteadditiondecontre-feuxrépond noncent un acharnement, qu’ils attri-
accusations,quirisquentdemettrefinà française.Laplainteestportéepardeux à l’accumulation des dossiers lancés buent soit au tabou de la guerre civile
lacarrièreducélèbrejuge,obéiraientà associationsdefamillesderépublicains, contre Garzon. Jeudi prochain, le juge espagnole,soitàlabatailledumagistrat
«des motivations idéologiques», selon le camp opposé aux franquistes pen- devra ainsi justifier les cours qu’il a contre la corruption. Ses adversaires,
Martinez-Fresneda. L’avocat ajoute dant le conflit. Elle ne manque pas donnés à l’Université de New York en en revanche, disent défendre le strict
que la loi d’amnistie n’empêche aucu- d’ironie. Les plaignants entendent ju- 2005 et 2006. Le séminaire était spon- respect des procédures. La plupart
BaltasarGarzon,hieràMadrid. nementd’enquêtersurdepossiblesdé- gerLucianoVarela…luiaussipourpré- sorisé par la banque Santander et s’avouent aussi exaspérés par l’omni-
D.FAGET/AFP lits.MaislesdéfenseursdeGarzonnese varication! Calquant leur offensive sur Garzon avait archivé peu après une présencemédiatiquedujuge.
ZOOM
Brownseprésenteenchampion Ladroiterevient
aupouvoirenHongrie
LesconservateursduFidesz
ontpromishierdes«réformesdesclassesmoyennesbritanniques enprofondeur»aprèsleurlarge
victoireaupremiertourdes
législatives.Avecprèsde53%Lepremierministrerelance
dessuffrages,lepartideViktor
Orbanestd’oresetdéjàassurésacampagneélectoraleen
dedisposerde206des386
siègesduParlement.Leseconddéfendantlesservicespublics.
tour,le25avril,pourraitlui
permettred’obtenirlamajoritéCYRILLEVANLERBERGHE
desdeuxtiers,nécessairepourCORRESPONDANTÀLONDRES
modifierlaConstitution.
LÉGISLATIVES Lestravaillistesontfor- Maissamargedemanœuvre
tement insisté sur les symboles lors de économiqueresteraétroite.Il
luifaudraaussicomposeraveclaprésentation,hier,deleurprogram-
lapousséespectaculaireme officiel pour les législatives qui se
GordonBrowntiendrontenGrande-Bretagnele6mai. del’extrêmedroite.
etl’ensembledeL’ensemble du gouvernement, emme- Celle-cirentreenforce
songouvernementné par un Gordon Brown en grande auParlement,avec26sièges,
ontprésentéleurforme, s’est rassemblé à Birmingham, tandisquelessocialistes
programmeofficieldans le hall d’un hôpital flambant neuf perdentplusdelamoitiéde
pourleslégislatives leurélectoratde2006,qui accueillera dès cet été les soldats du6mai,hier,
blessésenAfghanistan.LeLabourain- etneconserventlorsd’unevisite
sisté sur ses lourds investissements que28mandats.àBirmingham.
pourlasantétoutenrendanthommage S.WERMUTH/
aux boys partis combattre les talibans. REUTERS
LavilledeBirmingham,ancienfleuron EN BREF
de la révolution industrielle, est au en comparant l’élection en cours avec avaient annoncée lors de leur grande de chefs d’entreprise influents, met-
cœur des Midlands, une région tra- celle qui a vu l’arrivée des travaillistes conférence l’année dernière. «Après tant Gordon Brown dans une position
vailliste très convoitée par les conser- au pouvoir en 1997. À plusieurs repri- undébutd’annéequileuraétéassezca- difficile pendant la première semaine Des«négligences
vateurs. ses, il a même parlé du «New La- tastrophique,etquiapermisàBrownde decampagne. flagrantes»pointées
bour», le mouvement porté par Tony remonter dans les sondages, David Ca- Malgré tous ses efforts pour présen- danslacriseislandaise
Blair, alors qu’il utilisait depuis deux meronetsonfuturministredesFinances ter«leLabourcommelepartidel’ave- Lacommissiond’enquêtemise
«S’ilsn’ontpasréussi ans le seul terme «Labour» pour se George Osborne ont fait un important nir», Gordon Brown porte le poids de surpiedenIslandepourfaire
àfairecequ’ilsproposent démarquer de son ancien ennemi. Les virage stratégique depuis deux semai- treizeannéesdepouvoirtravaillistequi lejoursurlacrisefinancièrede
depuistreizeans,quiva troisservicespublics–éducation,santé nes», explique Tony Travers, profes- ontdéçuunegrandepartiedel’électo- 2008adénoncédes«négligences
croirequ’ilsvontenfin et police – dont Brown propose de ré- seurdesciencespolitiquesàlaLondon rat. «S’ils n’ont pas réussi à faire ce flagrantes»imputées
lefairecettefois?» formerlemodedegestionétaientaussi School of Economics. «Ils ne parlent qu’ilsproposentdepuistreizeans,quiva àl’ancienpremierministre,
au cœur des trois campagnes successi- plus de faire des coupes budgétaires sé- croire qu’ils vont enfin le faire cette l’ex-gouverneurdelabanqueNICKCLEGG,LEADER
DESLIBÉRAUXDÉMOCRATES vesdeBlair(voirci-dessous). vères cette année, mais ont au contraire fois?», a attaqué Nick Clegg, leader centraleetcinqautresanciens
promis d’annuler l’augmentation de la deslibérauxdémocrates.DavidCame- responsablesdel’île.
PasdecoupesbudgétairesAvec en moyenne 8 points d’avance taxe de contribution sociale promise par ron, qui présente aujourd’hui son pro-
Italie:plusieursmortsdanssurleLabourdanslessondages,lesto- Répondantàcequiestdeloinlaprinci- les travaillistes.» En proposant cette gramme officiel, a pour sa part accusé
ledéraillementd’untrainriesdeDavidCameronseraientaujour- pale préoccupation des électeurs bri- baisse d’une contribution qui aurait Brown de mener une campagne néga-
d’hui le premier parti du Parlement tanniques, le premier ministre a aussi pénalisé la création d’emplois, ils ont tive et «d’essayer de faire peur aux Lehierd’untrain
avec 308 députés, mais resteraient en insistésurlanécessitédepoursuivrela reçu le soutien de plus d’une centaine devoyageursrégionaldansgens».
deçàduseuilde326siègesd’unemajo- relancedel’économieenévitantdefai- lenorddel’Italie,prèsdela
ritéabsolue. re«detémérairesréductionsdesdépen- frontièreautrichienne,causépar
Accompagné par sa femme, Sarah, sespubliquescetteannée».Commeille unglissementdeterrain,afait
Gordon Brown a présenté les points fait depuis maintenant des semaines, unedizainedemortset28blessés
principaux du manifeste travailliste, se Brown accuse les conservateurs de dontseptgraves.LaruptureLeprojettravailliste:retour
présentant comme le meilleur défen- mettre la reprise en danger en voulant d’untuyaud’irrigation,qui
seurdes«classesmoyennes»enutili- réduire fortement les dépenses publi- auraitimprégnéd’eauleterrain,auxsourcesdublairisme
sant le slogan «un futur juste pour quesdèsleurarrivéeaupouvoir. seraitàl’originedel’accident.
tous». En choisissant cette ligne d’attaque, LE PROGRAMME électoral des tra- ne pas augmenter l’impôt sur le revenu
AttentatàlavoitureSans citer nommément le nom de Brown fait pourtant semblant d’igno- vaillistesestunretourauxsourcesdece (unepromessedéjàfaite,etnontenue,en
piégéeàBelfastTony Blair, Brown s’est tout de même rerquelestoriesontfaitmarchearriè- qui avait fait le succès de Tony Blair en 2005)maisrefused’exclureunehaussede
paré du manteau de son prédécesseur re sur la posture d’austérité qu’ils 1997, a reconnu Ed Miliband, ministre laTVA,quiseraitlemoyenleplusrapide Unevoiturepiégéeaexplosé,
duChangementclimatiqueetcoordina- deréduirelesdéficits. sansfairedeblessé,tôtlundi,
teurdudocumentde76pagesprésenté prèsdesservicesbritanniquesdu
hierparGordonBrown.Lemanifestein- Améliorerlesservicespublics renseignementintérieur(MI5),sistesurlaqualitédel’enseignementpu- GordonBrownveutréformerlama- danslabanlieuedeBelfast,le
blic, sur la lutte contre la petite et la nière dont sont gérés les écoles secon- jouroùl’IrlandeduNordprenait
grandecriminalité,ouencoresurl’amé- daires,leshôpitauxetlapolice.Dansles enmainsapoliceetsajustice
liorationdeshôpitauxpublics,troisthè- écoles,lesparentsmécontentspourront danslecadred’unaccord20MARQUES
meschersàTonyBlair.Autresimilarité demander le changement de la direc- historiquecontestépar
avec1997,lescaissesdel’Étatsontvides tion d’un établissement aux résultats lesdissidentsrépublicains.AUTOMOBILES
et«iln’yauraaucunegrossepromessede insuffisants et sa reprise en main par
Assassinatd’unhautnouvellesdépenses»,aprévenuBrown. une autre école qui a atteint ses objec-
magistratàMoscoutifs. À partir de 2015, tous les hôpitaux
Soutenirlarepriseéconomique publics seront gérés par des fondations UnhautmagistratdutribunalPournepasmettreendangerunere- qui auront une grande autonomie par municipaldeMoscou,Édouard
prise encore fragile, les travaillistes ne rapportauministèredelaSanté.Dansla Tchouvachov,quiavait
commenceront que l’année prochaine police,lescommissairesquineremplis- présidéplusieursprocès
leur programme drastique de réduction sent pas leurs objectifs au bout de trois d’ultranationalistes,aététué
des déficits publics, qui ont atteint ansserontremplacés. hierparballedanssonNEUVES 167milliardsdelivres,soit11,8%duPIB, immeubleducentre
cetteannée.Enattendant,leLabours’en- Maintenirladéfense delacapitalerusse.&OCCASIONS gageàaugmenterlesalaireminimum,in- Ledocumentnefaitplusmentiondu
troduitparBlairen1999,ens’alignantsur projet de Brown de réduire la force de
l’évolutiondesrevenusmoyensjusqu’en dissuasion nucléaire de quatre à trois
2015.LePartitravaillisteprometausside sous-marinsstratégiques.
A
REUTERS