Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Magazine Le Figaro du 21 juin 2011

De
42 pages

Venez lire le Figaro magazine du 21/06/2011

Publié par :
Ajouté le : 21 juin 2011
Lecture(s) : 16
Signaler un abus

1,40€ mardi21juin2011 -LeFigaroN°20803-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
CoupLaconsommation
FIGARO d’envois44Opagessur dessoldesd’antibiotiques
lemeilleur d’étérepartàlahausseduvignoble demain
français enFrance PAGE11 PAGES32ET33
“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais
Syrie:pourJuppé,
Bacharel-Assadaatteint Présidentielle
un«pointdenon-retour»
Comment
l’affaireDSK
changeladonne
LaprimairePSachangédenature,unespace
s’estouvertaucentreetunemajoritédeFrançais
pronostiquentuneréélectiondeNicolasSarkozy.
L’« AFFAIRE DSK » n’en FMI aurait été désigné, va chef de l’État reste bas
finit pas de modifier le s’offrir un combat entre dans les sondages, mais
paysage politique français. plusieurs candidats. Dans une majorité de Fran-
Le Parti socialiste, qui le même temps, le retrait çais pensent désormais
semblait se diriger vers une de DSK ouvre un espace au qu’il sera réélu
« primaire d’adoubement » centre mais redonne aussi en mai 2012.
au terme de laquelle l’an- de nouvelles perspectives à PAGES3ET14
cien directeur général du Nicolas Sarkozy. Certes, le
YvanColonnasepourvoitencassationaprèssa
nouvellecondamnationàperpétuité
LA nouvelle condamnation pas encore clos. Les moti- YvanColonnafaisaitàl’évi-
à la réclusion à perpétuité vations du verdict étaient dence partie du groupe»
d’Yvan Colonna venait à pourtant parfaitement clai- terroriste. Hier matin, au
peine d’être prononcée par res : «Oui, Yvan Colonna a terme de sept semaines
la cour d’assises que déjà volontairement donné la d’un procès à rebondisse-
Trois mois après le début de la crise, les promesses de réfor-
ses avocats prévoyaient un mort à Claude Érignac», ments, l’accusé a protesté
me de Bachar el-Assad, hier, n’ont pas apaisé l’opposition. pourvoi en cassation. Le «Oui, l’acte était prémédi- une fois encore de son in-
Sitôt son discours achevé, des manifestants sont une nou- procès des meurtriers du té»... Selon la cour, nocence. En ajoutant :«Je
velle fois descendus dans la rue. PAGE6ETL’ÉDITORIALPAGE15 préfet Érignac n’est donc «contrairement à ses dires, suisfatigué»… PAGE9
Lacrisegrecque
inquièteaussi HISTOIRE DUJOUR
lesÉtats-Unis
PAGE20 Legrandbazardel’armée
Lanouvelle canadienneàKandahar
loteriedes
vis aux amateurs de bonnes affai- ment englobe 12 347 articles. Le chineurradarsPAGE2
res. L’armée canadienne solde ses ne dénichera ni radars ni équipementsAordinateurs, ses jeux vidéo et technologiques sophistiqués, mais il
Primaire même des bâtons de hockey lors d’une trouvera des objets insolites, comme ces
grande braderie à Kandahar, en Afgha- distributeurs de pop-corn ou un lot desocialiste:leton
nistan. Après neuf ans passés à combattre cornemuses soldées 1 350 dollars. Dans
monteentre les talibans, près de 2 000 soldats cana- ce gigantesque bazar, on pourra aussi ac-
erdiens rentreront chez eux le 1 juillet quérir des manteaux pour femmes, pourl’UMPetlePS
prochain. Les militaires emportent leurs une centaine de dollars, ainsi qu’un uni-
PAGE4
chars et leurs hélicoptères, mais ils ven- que soutien-gorge pour 35 dollars. Le
dent aux enchères tout ce qui n’est pas lieutenant-colonel Doiron pense que les
essentiel. Le lieutenant-colonel Guy Doi- principaux clients seront les armées desVladimirPoutine
ron, responsable de cette gigantesque autres pays stationnés en Afghanistan etenvisitede opération de rapatriement a avoué au les organisations humanitaires. Ouvert à
quotidien torontois The Globe and Mail : tous, ce grand bazar se tiendra dans l’en-travailàParis
«C’est un peu comme ramener une petite ceinte de la base de Kandahar pour écar-PAGE7
ville.» L’armée écoule ses surplus par ter les éventuels talibans chineurs. Navitimer
lots, au plus offrant. Le premier assorti- LUDOVICHIRTZMANN(MONTRÉAL)L’offensive
duQatarsurle
DÉBATS&OPINIONS RENDEZ-VOUSfootballfrançais
PAGE26 LACHRONIQUE L’ÉDITORIALdePierreRousselin PAGE15
d’YvesdeKerdrel LECARNETDUJOUR PAGE13
A.J.SISCO/REUTERS;AFP Ledevoirdephilo APARTÉd’AnneFulda PAGE42
deNicolasSarkozy PAGE15 TOUTEL’ACTUALITÉSURlefigaro.fr WWW.BREITLING.COM
ALG:185DA. AND:1,50€. BEL:1,50€. DOM:2,10€. CH:3,20FS. CAN:4,25$C. D:2,10€. A:3€. ESP:2,10€. CANARIES:2,20€. GB:1,70£. GR:2,30€. ITA:2,30€. LUX:1,50€. NL:2,10€.
H:830HUF. PORT.CONT.:2,20€. SVN:2,30€. MAR:14DH. TUN:2,5DTU. USA:4.25$. ZONECFA:1600CFA. ISSN0182.5852
MARDI21JUIN 2011 -LEFIGARON° 20803-CAHIERN°4-COMMISSION PARITAIREN°0411C 83022
lesSEIGNEURS
duVIGNOBLE
M 00108 - 621 - F: 1,40 E
SANA/AP
3:HIKKLA=]UVYUY:?a@g@m@b@k;
Cmardi21juin2011 LEFIGARO
Leprintempsde2 recto VERSO lasécuritéroutièrePAGE34>
Sienvillel’afficheurdevitesse
peutinciteràlaprudence,
ilnepourrapasêtreutilisé
surlesaxesrapides.Troppetits,
lesécransnepeuventpasêtre
lusparlesautomobilistes
roulantà110km/h.
F.BOUCHON/LEFIGARO
Lanouvelleloterie
routes. Par le biais d’un prochain marché lancé avant
l’été, 2000 à 4000 autres seront disponibles dès octo-
bre prochain.«Entrelespanneauxàretireretlesma-desradars
chinesnouvellesàinstaller,ilvayavoirdesdélaisd’at-
tente», prédit-on parmi les préfets.
l est 17h30 ce jeudi à la préfecture des Hauts- 25 mai dernier, le ministre de l’Intérieur, Claude Même s’il ne fait pas de vagues pour l’instant, ce
de-Seine, à Nanterre, et le représentant de Guéant, avait d’ailleurs indiqué :«Cesradarspédago- vaste chantier est aujourd’hui suivi de près par de
l’État Pierre-André Peyvel y organise une ta- giquesserontimplantésdefaçonaléatoireetnonsysté- nombreux observateurs. À commencer par les par-
ble ronde rassemblant élus locaux, forces de matique à 400 mètres d’un radar fixe, comme aujour- La suppression des lementaires de la majorité, dont certains ne sont pas
l’ordre, associations. L’ordre du jour de la d’hui (comme aujourd’hui, pour les panneaux de loin de penser qu’on leur fait ainsi payer leur audace
séance : l’accidentalité sur le département, le signalisation, NDLR). » «La consigne est donc clai- récente. Petit rappel : en début d’année, et sous lapanneaux de signalisationIdéploiement à venir des radars pédagogiques re!», insiste Jean-Paul Garraud. Dans la Somme, en pression de députés et sénateurs de droite, l’assou-
et la fin de la signalisation de ceux qui flashent. Des su- tout cas, on semble l’avoir comprise de la même ma- plissement des règles du permis à points avait étéet l’implantation
jets qui promettent une réunion animée. Quelques es- nière que le député de la Gironde. Les 20 panneaux re- voté. Cette réforme n’avait pas les faveurs de l’Ély-
carmouches sont prévisibles entre le préfet et l’asso- tirés seront remplacés à chaque fois par des radars pé- sée qui redoute une hausse du nombre de tués sur lesde radars pédagogiques
ciation des motards en colère, représentée par deux dagogiques. Il a aussi été décidé que 48 autres de ces routes. La suite on la connaît : les craintes se sont
gaillards facilement repérables - veste de motard et nouveaux équipements seront mis en place sur des confirmées, les mauvais chiffres de la Sécurité rou-sont désormaistête des mauvais jours - qui s’inquiètent de la fin des routes non équipées de radars flashants. Mais la voix tière ont de nouveau fait leur apparition, le vote de
panneaux annonçant les radars. En aparté, quelques du ministère de l’Intérieur semble ne pas porter de la ce texte en a été tenu pour responsable par les asso-entre les mains des préfetsélus critiquent aussi les choix du gouvernement. Et même manière sur toute la France… Tous les départe- ciations de victimes et en réaction le gouvernement
puis plus rien… ments n’envisagent pas ce tandem systématique « pé- a donc décidé à la hâte ce tour de vis avec la fin des
La réunion de concertation a lieu sans la moindre dago-flashant ». Dans l’agglomération bordelaise par soumis aux consignes du panneaux et des avertisseurs de radars. Des mesures
contestation. Quelques interlocuteurs déroulent exemple, sur les huit radars fixes, cinq seront signalés qui ont suscité un véritable tollé parmi ces mêmes
consciencieusement un exposé en reprenant… ce qui par ces nouveaux dispositifs pédagogiques mais trois parlementaires de droite, hostiles à cette politiqueministère de l’Intérieur.
est imprimé dans le dossier de presse. Puis, Pierre- autres ne le seront pas. Dans le Maine-et-Loire, sur les qui, selon eux, piégerait injustement les automobi-
André Peyvel indique que des radars pédagogiques se- 32 radars, quatre ne seront pas précédés de ces boîtiers listes sur la route. Dans un climat particulièrementEntre commissions
ront progressivement installés sur les sites accidento- indiquant la vitesse, comme l’annonce son préfet, Ri- tendu où le premier ministre a été malmené dans
gènes où il existe des appareils de sanction et dans des chard Samuel. Des choix qui dérogent à la ligne fixée son propre camp, il a été décidé de la mise en placede concertation
zones où il n’y en a pas. Et c’est fini. par Beauvau et qui peuvent aussi parfois être liés à des d’une mission d’information sur les causes des acci-
«Il n’y a pas eu une seule réaction!», s’étonne contraintes techniques. dents de la circulation. Cette dernière s’est consti-et interprétations
même le préfet à l’issue de la réunion. Dans le hall de la tuée le 14 juin dernier. Armand Jung (PS) en est le
Uncalendrierseraàrespecterpréfecture, nos deux motards jouent la partition qu’on président, Philippe Houillon (UMP) son rapporteur,des circulaires, les règlesattendait d’eux en réunion. Ils sont enfin en colère… Ainsi, les radars pédagogiques, dans leur version ac- et l’étude est attendue en octobre. La colère semble
«Sans les panneaux, les gens vont piler net devant les tuelle, ne prendront pas l’autoroute. Dans cette même pour l’heure retombée mais la vigilance reste desont appliquéesappareilsdecontrôle.Celavaprovoquerdesérieuxacci- note d’information provenant des services de l’État, il mise.
dents!», maugrée l’un d’eux bien tardivement. Mis à est indiqué à propos de leur installation :«Ilfautéviter
part l’agent de nettoyage qui passe la serpillière, il n’y lesaxesstructurantslimitésà110ou130km/henraison différemment d’un Deuxcombatsauxantipodes
a plus personne pour l’écouter. delatailledesafficheursdisponiblesaujourd’huiquine Derrière le front politique, deux associations mon-
Conformément à ce qui avait été prévu, ce type de sontpascompatiblesaveccesvitessesdecirculation.» tent également la garde. D’un côté, 40 Millionsdépartement à l’autre.
réunion s’est tenu dans chaque département. Après Traduction : en roulant vite, le conducteur n’a pas le d’automobilistes, de l’autre, la Ligue contre la vio-
PARANGÉLIQUENÉGRONIavoir décidé, dans une certaine confusion, le retrait temps de lire le contenu de l’écran trop petit. Un cas- lence routière. Deux structures aussi connues qu’el-
des panneaux signalant les radars flashants, le gouver- se-tête rencontré en Haute-Vienne.«Enraisondela les sont opposées l’une à l’autre. La première souhai-
nement a donc chargé les acteurs locaux de définir dangerosité de certains sites, le couple panneau-radar te que l’on cesse de réprimer en permanence la
leurs besoins : le nombre de radars pédagogiques sur flashants’étaitrévéléindispensable», explique Chris- vitesse injustement taxée, selon elle, d’être respon-
leur secteur, leurs emplacements et la date de leur ins- tophe Jean, directeur de cabinet du préfet. C’est préci- sable de la majorité des tués. La deuxième, au
tallation. En une seule réunion, certains départements sément le cas pour deux endroits situés sur autoroute. contraire, estime qu’il ne faut pas desserrer l’étau
ont défini une feuille de route précise. C’est le cas de la «Commeonnepeutymettrederadarpédagogique,on autour de l’automobiliste, même si elle ne se déclare
Somme. D’autres comme les Yvelines ou les Hauts- réfléchit à une autre solution», explique le fonction- pas favorable au retrait des panneaux. Deux combats
de-Seine prévoient plusieurs séances de travail. Mais naire. Le panneau existant, « Attention radar », pour- aux antipodes mais des moyens identiques : toutes
l’État est loin d’accorder un chèque en blanc à ses pré- rait alors être remplacé par un autre panneau ! deux exercent un lobbying constant auprès des par-
fets, comme en atteste une note d’information queLe Autre problème évoqué dans cette même note lementaires. 40 Millions a l’oreille attentive des par-
Figaro s’est procurée. adressée aux préfets et concernant ces boîtiers rele- lementaires frondeurs de droite et le combat de la Li-
vant la vitesse :«Ilfautrestreindreleurinstallationsur gue transcende les clivages politiques.
Desboîtiersindiquantlavitesse desaxesà1ou2voiesdecirculationdanslesenscontrô- Mais dans ce jeu de pression, les rapports se sont
Émanant des services de la Sécurité routière, le docu- lé. En effet, les radars pédagogiques permettant de récemment crispés. La tension, exprimée à l’As-
ment fixe«leschoixd’implantationàretenirparordre contrôlerplusieursvoiesnesontpasdisponiblesimmé- semblée nationale, n’a pas épargné le petit monde
de priorité». Il est ainsi écrit : «Jusqu’à l’arrivée du diatement.» Des améliorations ont été demandées des associations. Depuis quelques mois, des sites
marchéspécifique,ilfautlimiterl’installationderadars aux fabricants pour lever ces difficultés. sur le Net relaient des propos inadmissibles à l’en-
pédagogiquesauxzonesdangereusessituéesàproximi- Quoi qu’il en soit, le ministère de l’Intérieur devra contre de la présidente de la Ligue qui a déposé
téd’unradarfixeycompris,sinécessaire,pourlesra- ramasser toutes les copies des préfets pour planifier plainte pour menaces de mort. «Quand on s’était
dars dontlepanneau a déjà été déposé. Ensuite, il faut l’ensemble des opérations. Par ailleurs, un calendrier attaqué à l’alcool, le combat était aussi rude»,se
traiterenprioritélesradarsquivontêtreinstalléssans sera à respecter par les représentants de l’État. Les rappelle la présidente, Chantal Perrichon, qui n’a
panneau d’annonce.» Enfin, autre lieu à privilégier : panneaux devront être retirés dans les douze pro- pas l’intention de cesser son combat contre la vi-
«Les radars dont la concertation a prévu la dépose du chains mois. Il est également indiqué que dès ce mois- tesse. Laurent Hecquet, porte-parole de 40 Mil-
panneauetoùilestnécessaired’informerl’usagersursa ci, 150 radars pédagogiques seront déployés sur nos lions, est tout aussi déterminé. Pour lui, le travail
vitesseenraisondeladangerositédelazone.» mené localement pour installer les radars pédago-
Avec de telles consignes, bien qu’un peu confuses, giques n’est pas acceptable. « Des préfectures ne
certains assurent, comme le député UMP Jean-Paul respectentpaslesconsignesduministre.Ilnepeuty
Quandons’étaitattaquéàl’alcool,Garraud, que chaque radar flashant sera assurément avoir une politique de la sécurité routière différente
précédé d’un radar pédagogique. En somme, seule la d’un département à l’autre», assène-t-il. Chacunlecombatétaitaussirude»forme changerait et l’automobiliste serait toujours suit donc ce qui se passe sur le terrain et ne man-
averti du lieu où il risquerait d’être sanctionné. Dans CHANTALPERRICHON, quera pas, si nécessaire, d’attirer utilement l’at-
son intervention devant l’Assemblée nationale, le « PRÉSIDENTEDELALIGUECONTRELAVIOLENCEROUTIÈRE tention des parlementaires…
A 1
LEFIGARO mardi21juin2011
LeTalkenvidéo 3WWW.LEFIGARO.FR/LE-TALK francePOLITIQUE
EN BREF
AubryouHollande,ledilemme Sénatoriales:
JoëlleCeccaldidissidente
LadéputéeetmaireUMP
dePuteaux,JoëlleCeccaldi-
Raynaud,aannoncéhierdesamisdeDSK
qu’elleseraitcandidate
dissidente(«libre»,dit-elle)
PierreMoscovicihésiteàseprésenter auxélectionssénatoriales
danslesHauts-de-Seine.
àlaprimaire,Jean-ChristopheCambadélis Ellen’a,eneffet,pasétéretenue
surlalisteofficielledel’UMP,
queconduiraRogerKaroutchisoutientlapremièresecrétaire.
avecIsabelleDebréennuméro2,
2008, Jean-Christophe Cambadélis et GeorgesSiffrediennuméro3NICOLASBAROTTE
Pierre Moscovici se disputent le contrôle etIsabelleBalkanyennuméro4.
PARTISOCIALISTE Petitàpetit,leschoix duréseaustrauss-kahnien.Hier,ledéputé
Bayroumeilleurse font. Tour à tour, les anciens partisans duDoubsn’apasvoulucommenterlapri-
candidatcentristede Dominique Strauss-Kahn changent de sedepositiondudéputédeParis.
champion.Depuisl’arrestationdeleurfa- PierreMoscovicifaitplanerledoutesur LeprésidentduMoDem,
vori,ilsdoiventsetrouverunnouveauhé- ses intentions. «Il vaut mieux qu’il soit FrançoisBayrou(42%)
ros à soutenir. «La famille se disperse», parmilespremiersàrejoindreHollandeplu- estlapersonnalitélamieux
dit-on. Finalement, les trois lieutenants tôt qu’un de plus auprès d’Aubry», expli- placéepourincarner
principauxdeDSKopèrentdeschoixdif- queunprochedel’ancienpremiersecré- lesidéesetlesvaleursducentre,
férents. Pierre Moscovici hésite à se pré- taire. Il pourrait aussi choisir de se loindevantJean-LouisBorloo
senteràlaprimaire.Demain, présenter.Certainsl’envisa- (32%),selonunsondageIfop
ilréunitsesamispourchemi- gent, comme le sénateur de pourFrance-Soir.Lapetite
ner vers la décision. Jean- Côte-d’Or François Patriat. Seull’électoratUMPplaceBorloophrasede…
Marie Le Guen se tait. Le dé- «OnnereprésentepasDomi- (46%)devantBayrou(32%).
SÉGOLÈNEROYAL
puté de Paris veut «prendre niqueStrauss-Kahn,maislesCANDIDATE Hollandeentêtesontemps»avantdesoutenir idées strauss-kahniennes»,ÀLAPRIMAIRE
desleaderspolitiquesquiquecesoit.Jean-Christo- ditleprésidentduconseilré-Toutcequipeut
pheCambadélisa,quantàlui, gionaldeBourgogne.«Jene FrançoisHollandediviserlePS
faitunchoix. n’estpasconforme suispassûrqueladirectiondu estpour
Hier, l’ex-architecte de la àl’esprit PSreprennecesidées.» lapremièrefoisentête
candidature DSK a pris posi- delaprimaire, Mais si Moscovici veut dupalmarèsdesleaders
niàl’esprittion pour la première secré- «peser», il est aussi politiquesétabliparlebaromètre
delaprésidentielle.taire. «J’encourage Martine conscientdurisquedemar- Ipsos-LePoint,avec59%
NousdevonsAubryàêtrecandidateàl’élec- ginalisation en cas de mau- d’avisfavorables.MartineAubry
nousadresseraux
tionprésidentielle»,a-t-ildé- vais résultat au moment du recueille51%maisdevance
Françaisendehors
claré. Le choix est évident et vote. L’ancien ministre des trèslégèrementHollande
desdesmanœuvresmanœuvres
sans surprise: depuis le Affaires européennes n’a chezlessympathisantsPS
dd’appareil’appareil
congrès de Reims en 2008, aucune chance de l’empor- PourJean-ChristopheCambadélis,MartineAubry«estladamedefer:quelqu’un (86%contre85%).
quin’estpasdanslaparolemaisdansl’action.Elleassureetellerassure». DENIS/RÉACambadélisatoujoursdéfen- ter la primaire, considè-
Précisiondu l’alternative DSK ou re-t-onauPS.Parmilesélus
Aubry. qui ont signé son texte soutien à Aubry. «C’est la pente domi- Après tout, il peut l’emporter. Dans le RamaYadeaffirmeauFigaro
«L’audace d’innover», nante»,dit-on. dernier baromètre Ipsos, le député de n’avoir«jamaissollicité»
Unevoixquicompte certains ont déjà choisi un Parmi les anciens partisans de DSK, Corrèzeestleleaderpolitiquelepluspo- uneplacesurlalisteUMP
Seuls importent les argu- autrecandidat.Parexemple, d’autres devraient choisir de soutenir pulaire auprès des Français, avec 59% pourlesélectionssénatoriales
ments. Pour lui, la première ledéputémairedeSarcelles, François Hollande ou l’ont déjà fait. d’opinions favorables. Martine Aubry danslesHauts-
secrétaire«estladamedefer: François Pupponi, qui sou- L’ancienpremiersecrétaireestjugéplus n’estpastrèsloin,avec51%. de-Seine
quelqu’unquin’estpasdanslaparolemais tient Martine Aubry. «Moscovici sera un prochesurlefonddelalignequiétaitdé- Les ancienspartisans de DSK ne savent (noséditionsd’hier).
dansl’action».Elle«assureetellerassu- jour ou l’autre candidat à la présidentielle. fendueparl’ancienpatronduFMI.Sou- pas à quel saint se vouer. «Dominique
re», dit-il en jugeant qu’elle pourra ras- Le problème est: est-ce que c’est aujour- cieux d’éviter des lendemains doulou- Strauss-Kahnallaitêtreélu»,assureJean-
sembler la gauche au premier tour. Entre d’hui?»,s’estinterrogéhierCambadélis. reux, les anciens partisans de DSK qui MarieLeGuen.«Cen’estpasfaitpourles
François Hollande et elle, il n’y a pas de rejoignentAubryprennentsoindenepas autres.»Alorsilfautfaireattentionavant
Hollanderestelepluspopulairedifférences de fond mais seulement de attaquer Hollande dans leurs propos. dechoisir.
«caractère»et«d’angle»d’attaque. Àunesemainedudépôtdescandidatures
La déclaration ne bouleversera pas les àlaprimaire,d’autresdevraientannon-
rapports de force dans l’opinion. Mais la cer leurs prises de position. Ce soir, les
voixdudéputédePariscompteparmiles membres du club strauss-kahnien «In-
élusetlesréseauxmilitants.Depuislamise venter à gauche», autour du maire de
hors jeu politique de DSK, il considère Grenoble Michel Destot et de responsa-
avoirpris«uneautredimension».Toutle bles comme Alain Bergounioux ou Ber-
mondeneserapasd’accordauPS.Depuis nardSoulages,devraientavancerversun
PierreLaurentprône
une«campagnecollective»
LesecrétairenationalduPCFnelaisserapas
Jean-LucMélenchonseulenscène.
rentavaitmarquésa«préférence»pourLANCELOTDELAHAYE
Mélenchondèsavril.
GAUCHEUne première depuis 1974: le Aveccettecandidature,ilestconvain-
Parti communiste ne présentera pas de cuquel’extrêmegauchenesubirapasla
candidat à la présidentielle. Adoubé à débâcle du PCF en 2007. Marie-George
59,12% par les militants du parti ce Buffet avait réalisé 1,93%. Mélenchon
week-end, c’est l’ex-socialiste Jean-Luc sera«bienau-delàdeça»,assurePierre
Mélenchon qui représentera le Front de Laurent. Mais le secrétaire national en-
gauche en 2012. Une coalition qu’avait tendbienrassurerses130000militants:
rejointe le PCF pour les élections euro- «Nousvoulionsunfrontquipermetteaux
péennes en 2009 et pour la bataille de différentes forces qu’il compose de conti-
2012. Bien loin d’y voir un signe de fai- nueràexister,doncnousn’avonspasl’in-
blesse, son secrétaire national, Pierre tention de dissoudre le Parti communis-
Laurent, s’en réjouit. «Ce n’est pas un te.» Face à la grogne de ceux de ses
choix d’effacement, c’est au contraire un adhérents qui souhaitaient une candida-
choixpourcréerlesconditionsd’uneplace tureissueduPCF,PierreLaurentinvoque
importante du Front de gauche dans la la nécessité de «mettre la gauche à la
campagneàvenir»a-t-ildéclaréhierau hauteur»de«jouerunrôletrèsimportant
«Talk Orange Le Figaro». Pierre Lau- dans la gauche» afin d’affronter une
«situation exceptionnelle» de crise qui
«touche déjà la France»etun«sarko-
zysme»dontilveut«défairelaFrance».
Unecraintesubsiste
Les deux perdants du scrutin de ce
week-end, André Chassaigne et Emma-
nuel Dang Tran, n’incarneront donc pas
le Parti communiste français, contraints
deserangerderrièrelapersonnalitéful-
gurantedeMélenchon.Unecraintesub-
siste néanmoins au sein du Parti com-
muniste: un Mélenchon omniprésent
sur le terrain médiatique ne lui permet-
traitpasd’existerauxyeuxdesFrançais.
C’est là qu’entre en scène la notion de
«campagne collective» que Pierre Lau-
rent s’acharne à mettre en valeur:
«Nous ne voulons pas d’une campagne
quisoitorganiséeautourd’unseulhommePIERRELAURENT,
maisnousvoulonsmontrerlapluralitédeshier,danslestudio
forces qui sont engagées dans le Front deduFigaro.SÉBASTIENSORIANO/LEFIGARO
gauche.»
Amardi21juin2011 LEFIGARO
Vidéo:l’UMPtireàbouletsrouges
surlaprimairesocialiste4 francePOLITIQUE
WWW.LEFIGARO.FR/POLITIQUE
PrimairePS:
l’UMPs’alarme
du«fichage»
Les socialistes font valoir qu’il n’y a
« aucun problème juridique » et accusent
la majorité de faire de l’obstruction.
listes nécessaires à l’organisation du
NICOLASBAROTTEETJUDITHWAINTRAUB
scrutin. Et dans plusieurs municipalités
PRÉSIDENTIELLE Cette fois, c’est parti : tenues par la droite, la direction du PS
la polémique sur la primaire socialiste a explique qu’on leur a«refusé» des salles
pris. L’UMP tentait de l’allumer depuis ou qu’on n’a pas donné suite à leurs de-
des semaines, en vain. Jean-François mandes : Bordeaux, Issy-Les-Mouli-
Copé n’était pas entendu quand il accu- neaux, Valenciennes…
sait le dispositif de menacer gravement Le PS n’a plus de temps à perdre s’il
les libertés individuelles. Il a fallu que des veut organiser le scrutin dans de bonnes
maires de droite usent - abusent ? - de conditions. C’est pourquoi la direction du
Ambiancedansunbureaudevoteleurs prérogatives en bloquant la trans- Parti socialiste a sollicité un rendez-vous
duPS,ennovembre2008,alorsquemission des listes électorales, que des avec le ministre de l’Intérieur, Claude truire les fichiers. Hier, le sénateur socia- che,sympathiqueetprintanière,maisilya
lesmilitantsdevaientchoisirentrepréfectures entravent aussi le processus, Guéant, pour débloquer le processus. Son liste David Assouline a assuré que les fi- quand même de quoi vraiment s’inquié-
plusieursmotionsavantlecongrèspour que le sujet soit posé. Hier, le PS a prédécesseur, Brice Hortefeux, avait chiers seraient détruits«danslasemaine ter.» «Dans les villes socialistes, qu’en
deReims. F.BOUCHON/LEFIGAROpubliquement protesté : «Un certain donné des instructions pour que les listes qui suit» le vote, «par incinération» et sera-t-ildel’avancementdufonctionnaire
nombre de départements, de villes, traî- électorales puissent être transmises. Mais «devanthuissier». Il a aussi rappelé tou- quin’aurapasétévoter?, a-t-il interro-
nent les pieds, et ce sont les mots les plus tes les dispositions prises pour assurer la gé.Etlamamanquidemandeuneplacede
douxquejepeuxutiliser», a déclaré le se- légalité du scrutin ainsi que les garanties crèche, les personnes qui demandent un
«Danslesvillescrétaire national à la communication Da- données à la Cnil.«Quel’UMPenvoiedes emploi ou un logement, qu’en sera-t-il de Législatives2012:
socialistes,qu’ensera-vid Assouline. déléguésdanstouslesbureauxdevotepour leurplaceencrèche,deleuremploi,deleur Copéveutfairet-ildel’avancementLes socialistes n’entendent pas laisser voir comment les procédures se font», a logement?»
dufonctionnairequila majorité retarder l’organisation du ajouté Assouline, presque sérieusement. Au PS, on accuse l’UMP de mauvaise avancerlaparité
n’aurapasétévoter?»scrutin, prévu les 9 et 16 octobre.«Iln’y L’idée n’a pas eu l’heur de plaire à foi. On se demande si«danslesmairiesde
JEAN-FRANÇOISCOPÉa aucun problème juridique», a assuré Copé. Selon lui, c’est «du n’importe droite», on prendra des sanctions contre
C’ESTàlaplacedesfemmesdans
hier la première secrétaire Martine quoi», mais, surtout, cela prouve que les les employés qui auront participé aux
la société que l’UMP consacre cet
Aubry. «Nous savons ce qu’est la liberté au sein du gouvernement, on se pose en- socialistes «sont en train de se rendre primaires du PS. Et on plaisante :«S’ilya après-midi une convention.
individuelle,etonn’apasdeleçonsàrece- core des questions. Dimanche, Claude comptequ’ilyaunvraiproblème». Pour unmilliondevotantsàlaprimaire,çaveut Jean-François Copé et Marie-Jo
voir en la matière.» La primaire est Guéant a demandé que le PS dise «très le secrétaire général de l’UMP, la«réalité direquetouslesautressontdedroite?» A Zimmermann ont dévoilé hier les
ouverte à tous les électeurs inscrits sur les vite comment il allait détruire ces listes». politique», c’est que«lemilitantsocialis- priori, non. «L’UMP s’énerve parce 26propositionsquifigurerontdans
listes électorales. À l’UMP, on agite la Le ministre de l’Intérieur, pour qui le sys- te à côté de l’urne pourra noter le nom de qu’elle sait que ce moment, s’il est réussi, le projet 2012, de l’extension du
menace d’un«fichage» de tous ceux qui tème de primaire est «légal», a jugé touslesgensquivontallervoter».«Ilfaut sera le premier acte du changement»,a port du bracelet électronique pour
les auteurs de violences conjuga-participeraient au vote. «tropimportant» le délai d’un mois ac- arrêterdesementirsurcettehistoire, a-t- affirmé David Assouline. Mais pour le
les à l’inscription des questionsDans 19 départements, les socialistes cordé par la Cnil (Commission nationale il demandé.Àchaquefoisqu’uneinitiative réussir politiquement, les socialistes doi-
d’égalité professionnelle dans lesassurent ne pas avoir obtenu la copie des informatique et libertés) au PS pour dé- vientduPSelleestconsidéréecommefraî- vent encore pouvoir l’organiser.
objectifsdesmanagers,enpassant
par l’obligation pour les ministères
d’employer 40% de femmes dans
l’encadrementsupérieur.
«Si je ne retrouve pas ces propo-Lescrutin,moded’emploi sitions, je ferais un pataquès»,
prévientd’embléeladéputéeUMP
A-t-onledroitdeconserver d’accès, de rectification et de ra- après le scrutin, alors que la Cnil deMoselle.RienàcraindreducôtéGUILLAUMEPERRAULT desinformationssur diation. La Cnil insiste pour que jugeait envisageable un délai d’un de Copé puisque, dit-elle, «il veut
Àquellesconditions lesconvictionspolitiques les données recueillies ne puissent mois. La presse et le public pour- vraiment faire évoluer les cho- ses».pourra-t-onparticiper despersonnes? pas être cédées à des tiers, sauf ront assister à l’opération. Sur-
Le secrétaire général de l’UMP estàlaprimaireduPS? La loi informatique et libertés de accord écrit des intéressés. «Le tout, la Cnil dispose d’un pouvoir
Nous d’ailleurs à l’origine de plusieursTout citoyen inscrit sur les listes 1978 interdit de collecter ou de PSsaitquetoutvasejoueraumo- de contrôle sur place. Des contrô-« propositions. Partant du constat
électorales - y compris les mineurs traiter des données à caractère ment des opérations de vote, où leurs habilités pourront vérifier contrôlerons
que l’Assemblée ne compte que
qui auront 18 ans au printemps de personnel faisant apparaître les nous nous rendrons, a expliqué que ses recommandations sont surplace 18,5% de femmes et que le non-
2012 - pourra prendre part au opinions politiques des individus, hier sur RMC le président de la respectées. respect de la parité a coûté la ba-pourvoirsivote. Les seules conditions consis- sauf consentement explicite des Cnil, Alex Türk.Nouscontrôlerons gatelle de un million d’euros à
tent à payer un euro et à signer une intéressés. surplacepourvoirsidespersonnes EuropeÉcologie-LesVerts despersonnes l’UMP, Copé prend les devantscharte marquant son adhésion aux sontintégréesdansunfichiermal- doit-ellerespecter pour les législatives de 2012. Etsontintégrées
« valeurs » de la gauche. Commentgarantirque gréelles.» lesmêmesrèglesquelePS? propose que le choix des «nou- dansunfichierlesvotantsneserontpas Le président de la Cnil considère veauxcandidatsdanslescircons-
Lesmairesont-ils «fichés»àleurinsu? Peut-ons’assurerqu’aucune que oui et regrette qu’Europe malgréelles criptionsdanslesquelleslesortant » ne se présente pas et dans cellesl’obligationdeprêter Le PS s’est engagé à observer les listeélectoraleémargéene Écologie-Les Verts (EELV) n’a pas
ALEXTÜRK, qui ne sont pas actuellement dé-deslocauxpourl’organisation recommandations de la Commis- seraconservéeaprèslevote? répondu à ses demandes d’éclair-
PRÉSIDENTDELACNIL tenues par l’UMP» respecte deuxdelaprimaireduPS? sion nationale informatique et li- Au terme du scrutin, le président cissements. Le responsable des pri-
règles. Primo: la parité devrait
Rien n’oblige une commune à bertés (Cnil). La Cnil demande du bureau de vote scellera les lis- maires au parti écologiste, Alexis
s’appliquer. Secundo: titulaires et
mettre à disposition des partici- aux partis d’informer les person- tes d’émargement et les fera re- Braud, affirme n’avoir «rien
suppléants devront être de sexes
pants une salle dans une école. En nes sollicitées de la finalité des in- monter jusqu’à la « haute autorité reçu» de la Cnil et considère ne différents. Sinon? «L’UMP ne
Italie, où les « primaires ouver- formations (nom, coordonnées) des primaires ». Une fois les véri- pas être tenu à une procédure de participerapasaufinancementde
tes » sont courantes à gauche, il qu’ils leur demandent. La Cnil in- fications terminées, ces listes se- déclaration. À la différence du PS, lacampagnedescandidats»,pré-
arrive que des commerces comme vite les partis à faire connaître les ront détruites devant huissier par argumente-t-il, seuls les adhé- vientCopé.
une librairie tiennent lieu de bu- destinataires du fichier ainsi que incinération. Le PS s’est engagé à rents d’EELV peuvent participer à ANNEROVAN
reau de vote. les modalités d’exercice du droit détruire ces listes une semaine la primaire écologiste.
CommentlesmairesUMPvontjouerlejeu
gue Jacques Myard, député maire deSOPHIEHUET
Maisons-Laffitte (Yvelines), explique que
LES MAIRES UMP ont décidé de jouer le tous les groupes d’opposition ont à leur
jeu, en accordant aux responsables socia- disposition «unbureaudansunbâtiment
wwwww.w.eemmlilingng..ffr listes des locaux pour l’organisation de communal ». C’est moins chic. Pierre
leur primaire interne. Certains ont pris Méhaignerie, député maire de Vitré (Ille-
soin de choisir des lieux qui «nesontpas et-Vilaine) leur offre «une maison de
habituellementdédiésauxopérationsélec- quartier,pastrèsloinducentre-ville,pro-
torales », comme les écoles ou la mairie bablementgratuitement ».
elle-même. C’est le cas de Patrick Ollier, Michel Herbillon, député maire deSOLDES le ministre des Relations avec le Parle- Maisons-Alfort (Val-de-Marne) prévoit
JUSUUSSQQU’’À ment et maire de Rueil-Malmaison «unbureaudevotedanslesseptquartiers
(Hauts-de-Seine). «Je donnerai aux so- de la ville, avec tables, chaises, isoloirs et
cialistestroisgrandessalles,bienréparties urnes ». Le tout gratuitement. Réticent, le
géographiquement,maispasdessallesde député maire d’Orléans, Serge Grouard,
vote.Carlesprimairessocialistessontdes se refuse à mettre à disposition du PS le
élections privées », explique le ministre. matériel nécessaire (urnes et isoloirs) et
Le secrétaire général de l’UMP, Jean- ne leur a accordé que trois bureaux de
ÀLevallois-Perret,PatrickBalkanyFrançois Copé, député maire de Meaux, vote (sur les vingt et un demandés).
prêteraauxsocialisteslepavillonmettra «unesallemunicipaledesports »à Certains ouvriront même les écoles, où
desfêtesdelaville. S.DESAKUTIN/AFPla disposition de la fédération du PS, mais se déroulent les opérations de vote tradi-
il dénonce «levéritableproblème,celuidu tionnelles. Jean Leonetti, député maire
fichagedesélecteurs »(voirci-dessus). Balkany, député maire de Levallois-Per- d’Antibes (Alpes-Maritimes), offrira
Le député maire de Pontoise (Val- ret (Hauts-de-Seine), se montre grand «quatresitescorrespondantàunedizaine
d’Oise), Philippe Houillon, a prévu de seigneur. Il prêtera aux socialistes le spa- de bureaux de vote, dans les écoles ». Et
leur allouer quatre « maisons de quar- cieux pavillon des fêtes de la ville. «J’ai Henri Plagnol, député maire de Saint-
tier ». «Jenefaisjamaisaucunedifficulté dit non pour les écoles, car il faudrait en- Maur (Val-de-Marne), leur accordera
aux demandes de l’opposition », explique suiteprocéderàleurdésinfection», com- sept bureaux de vote «dans des écoles
cet avocat. Le très sarkozyste Patrick me le prévoit la loi, ajoute-t-il. Son collè- gardées».
AFondationTierryLatran
contrelaScléroseLatéraleAmyotrophique
21juinJournéeMondialedelaSLA
Troisansaprès,l’arbredevie
donnesespremiersbourgeons.
Ilyatrois ans,laFondationTierryLatran (sous égide de la Fondation de France) n’existait pas.
Ellen’étaitqu’une idée dans le cerveau d’un patient
ayantdécidédecombattrecettemaladienon seulement en lui-même, maispour toutes les victimes à venir,
enstimulantlarecherche.Idéereprise, portée et nourrie par les amis du Fondateur,
lesquelsontpermis à la Fondation de voir le jour.
Entroisans,laFondationalancétrois appels auprès de la communauté scientifique européenne,
suscitantdéjà196projets.Pasmoinsde22d’entre eux ont été financés par la Fondation pour un montant total
de3,1M€(soit100%desdons).Leursrésultats feront l’objet de publicationsdès septembre 2011 et mars 2012.
LeConseilScientifiquedelaFondationestcomposé de chercheurs de huit nationalités, parmi les plus reconnus
parleurspairs.LepremierobjectifdelaFondation est déjà atteint : constituer une plateforme d’échanges efficace
entrelesscientifiquesdetous les pays d’Europe engagésdans le combat
contrelaScléroseLatéraleAmyotrophique (SLA, dite « maladie de Charcot »).
LaFondationTierryLatrandoitnourrirl’espoirdechaquepersonnetouchéeparlamaladie,
celuide«voirémergerdessolutionsthérapeutiquessoutenuesparlaFondation»,c’estàdirelittéralement
«vivreencorequandémergerontdessolutionsthérapeutiquescontrelaSLA».
Puissecemessaged’espoirêtreégalementunmessagedereconnaissanceinfniepourtousnosdonateurs.
Faitescommeeux,faitesfructifiervotregénérositéendonnantàuneFondationefficace,quiconsacre
100%devosdonsàlarecherchecontrelaSLA,sansleurimputeraucunfraisdefonctionnement.
FondationTierryLatran,souségidedelaFondationdeFrance.
Donsdéductiblesà75%del’ISFet66%del’IR.
SoutenezlaFondationTierryLatran:
Chèqueàl’ordrede
«FondationdeFrance-FondationTierryLatran»
66,rueSébastienMercier75015Paris
Contactez-nous:
DrValériedeBroglie0611903468
valerie.debroglie@fondation-thierry-latran.org
www.fondation-thierry-latran.org Fondation
PremièreetseuleFondationeuropéennesurlaSLAentièrementdédiéeàlarecherche. Thierry Latran
La Patrouille de FranceestpartenairedelaFondationTierryLatran
©JulietteBoncœurmardi21juin2011 LEFIGARO
Dossierspécial:LesystèmeAssad
Révoltesarabes6 estcondamnéinternational
L’ÉDITORIALDEPIERREROUSSELINPAGE15 WWW.LEFIGARO.FR/INTERNATIONAL
Assadprometdesréformes,lesSyriens
n’ycroientplus
Lesmanifestantsontunenouvellefoisdéfié
lerégime,hier,aprèslediscoursduprésident.
immédiatementétépostéesurYouTube.
DELPHINEMINOUI
Dans la foule, composée d’hommes, de
CORRESPONDANTEAUMOYEN-ORIENT
femmes et d’enfants, une pancarte ose
PourlaSYRIEIl a donc fini par parler. Dans cet mêmeraillerleraïsdeDamas. « La com-
troisièmeamphithéâtre de l’université de Damas, pagnie pharmaceutique de Homs connaît
foisentroistous les ingrédients avaient été rassem- le meilleur médicament pour faire vomir :
mois,bléspourgalvaniserlesfoules.Unesalle écouter le discours de Bachar el-Assad »,
Bacharcomble, des salves d’applaudissements peut-on y lire en lettres arabes. « Nous
el-Assad
et,àl’appui,denouvellespromesses:un allons poursuivre notre révolte »,prévient s’est
« dialogue national », d’abord, et l’exa- Adel al-Othman, un des porte-parole expriméhier
men de réformes politiques, dont la fin des « Comités locaux de coordination », lorsd’un
du monopole du parti Baas au pouvoir. une association indépendante qui cha- discours
Pourtant,danssondiscoursde70minu- potelesmanifestationsàtraverslepays. télévisé.
tesretransmisendirectàlatélévision– Contacté par téléphone dans sa ville REUTERS
natale de Deir ez-Zor, il estime que le
message de Bachar el-Assad ne fait que«Larépressionafait
« renforcer la crise ». « Ça fait 40 ansplusd’unmillier
qu’on nous assène les mêmes discours. de corruption. Mais il n’a répondu, en poudre aux yeux. « Un dialogue ? Queldemorts(…),elleaété ZOOMAvec Hafez el-Assad, c’était la même retour, à aucune des revendications dialogue ? À partir du moment où le régi-d’uneviolenceinouïe,
chose. Bachar, comme son père, enferme concrètesdelapopulation–quiréclame me choisit ses interlocuteurs, qu’il décideonnepeutpasl’accepter
ses opposants, tue sa population. Alors, notammentleretraitdel’arméedesvil- du calendrier des discussions et des ré-sansréagir»
Trente-cinqansdeprisoncomment croire à ses promesses ? »,s’in- lesetlerespectdudroitpacifiqueàma- formes à lancer, bref, qu’il décide de tout,ALAINJUPPÉ
terroge-t-il. Pour lui, « ce régime n’est nifester. j’appelle ça un monologue ! », s’empor- pourBenAlietsafemme
le troisième en trois mois de crise sans pas réformable. Il doit tomber, un point « Les Syriens ne veulent pas de demi- te-t-il. Leprocèsdel’ex-président
précédent-,Bacharel-Assadaéchouéà c’est tout ». mesures », prévient, depuis Bruxelles, Lescapitalesoccidentalesont,deleur tunisienBenAli,quis’estouvert
apaiser la colère de l’opposition. Pire. À Georges Chachan, le cofondateur de la côté, réagi avec fermeté au discours du hieràTunisenl’absence
Dialoguenationalpeine avait-il fini de s’exprimer que, Déclaration de Damas, un collectif dirigeant syrien. Pour Alain Juppé, Ba- del’accusé,n’auraduré
qu’unejournée.L’ancienraïsd’après plusieurs témoins contactés par Dans son discours, prononcé au lende- d’opposantscrééen2005. « Une fois de charel-Assadaatteint « un point de non-
etsonépouseLeïlaTrabelsiontLe Figaro,lesruesdeHoms,Hama,Ba- maindel’annonce,parungrouped’op- plus, Bachar el-Assad s’est enfermé dans retour ». « La répression a fait plus d’un
niyasouencoreDeirez-Zorétaientpri- posants,delacréationd’un « Conseil na- la théorie du complot étranger. Il a égale- millier de morts (…), elle a été d’une vio- étécondamnésparcontumace
sesd’assautpardesdizainesdeprotesta- tional pour mener la révolution »,Bachar ment parlé d’une solution militaire et sé- lence inouïe, on ne peut pas l’accepter sans à35ansdeprisonchacunpour
taires. el-Assadareconnul’existencede « ma- curitaire. Or c’est tout le contraire que réagir », a souligné le ministre français détournementdefondspublics.
« Le peuple réclame la fin du régime », nifestants qui ont des revendications légi- souhaitent les Syriens »,préciseGeorges des Affaires étrangères à l’issue d’une Cespeinessévèressontassorties
d’amendesde25millionsont scandé, à Homs, les manifestants. times ». Il a également fait référence au Chachan. Quant à l’offre de dialogue réunionàLuxembourgavecseshomolo-
d’eurospourlepremieretUnevidéodeleurminirassemblementa besoind’équitésocialeetauxproblèmes national,cedissidentn’yvoitquedela gueseuropéens.
20,5millionspourlaseconde.
BenAliavaitcontestéparavance
lesaccusationsportéescontrelui
etdénoncéune«justicede
vainqueurs».UnautreLibye:l’Amériquegagnéeparlatentationdurepli
procèsàsonencontre
RépublicainsetdémocratessommentObamaderendredescomptessurl’interventionalliée. aétérepousséau30juin.
Congrès aille jusqu’à suivre Kucinich
LAUREMANDEVILLE dans sa bataille contre Obama, vu lesLaLibye
CORRESPONDANTEÀWASHINGTON EN BREFprofondes divisions qui traversent leasansdoute
ÉTATS-UNISObama va-t-il devoir ren- camprépublicainsurlaquestion.été
dredescomptessurlaLibye-voirestop- aucentredes Yémen:manifestationpour
BrasdeferavecKadhafiper ou réduire, sous la pression du conversations unconseiltransitoire
Congrès,unengagementmilitairedéjàli- échangées, Si l’isolationnisme grandit au sein de la etcontrelefilsdeSaleh
samedisurmité? Flairant une occasion rêvée d’af- droiteconservatrice,souslapousséedes Denombreuxmanifestants
unparcoursfaiblirleprésident,nombredeparlemen- mouvements libertariens Tea Party, es- ontdéfiléhieràSanaapour
degolf,entretairesrépublicainscommedémocratesse sentiellementpréoccupésparlaquestion réclamerunconseiltransitoire
Obama
préparentàuneépreuvedeforceavecla de la dette, les principales figures du etledépartdufils
etJohn
Maison-Blanche, cette semaine, sur le Grand Old Party en matière de politique etdesprochesduprésidentAli
Boehner
dossier libyen. Profitant de la situation étrangère,commeJohnMcCainouLind- AbdallahSaleh.(àgauche),
juridique controversée dans laquelle le say Graham, restent totalement opposéslespeaker Chine:disparitiondeprésidentaengagé,sansavaldulégislatif, àcettetentationdurepli.Ilss’inquiètentrépublicain l’épousedudissidentHuJial’armée américaine dans l’opération del’isolationnismegrandissantquigagnedelaChambre.
contrelerégimedeKadhafi,lereprésen- DHARAPAK/AP leur parti, et des conséquences qu’il L’épousedudissidentchinois
tant démocrate Dennis Kucinich s’ap- pourrait avoir pour l’issue, déjà très in- emprisonnéHuJia,censéêtre
prêteàdéposerunemesurevisantàreti- certaine,dubrasdeferavecKadhafi.«Si libéréàlafindelasemaine,a
rerlesfondsnécessairesàlapoursuitede Timesarévélésamediquel’Administra- nevoitlebout.Lasurviepolitiqueetmili- nous échouons face à Kadhafi, c’est la fin annoncéhiersursoncompte
l’intervention.Depuisledébutdesfrap- tion Obama avait ignoré l’avis de deux taire de Kadhafi inquiète l’opinion, qui de l’Otan », a prévenu le républicain de Twitteravoirétéenlevéepar
pes, la Maison-Blanche insiste sur le fait juristes du Pentagone et du ministère de redoute un embourbement. Initialement CarolineduSud,LindsayGraham.Même desinconnusàl’aéroport
qu’elle n’a pas besoin d’un vote parle- laJustice,quiavaientestiméunvotelé- favorablesàl’opérationpourdesraisons s’ilrêved’affaiblirObama,lespeakerré- dePékin.
mentaire pour déclencher les hostilités, gislatifindispensable.Etl’expirationdela humanitaires, six Américains sur dix se publicain de la Chambre, John Boehner
Égypte:l’ex-présidentinvoquant le caractère limité des opéra- limitedes60jours,cedimanche,amisles disent aujourd’hui en faveur d’un arrêt semble partager ce souci. Ces derniers
HosniMoubaraktions aériennes et de soutien logistique isolationnistesdesdeuxailesdelaCham- desopérations.Engluésdansdeuxguer- jours,ilad’ailleursfaitcapoterunepre-
auncanceraméricaines. Mercredi, sentant un vent bre en ordre de bataille. L’opération en res, exaspérés d’être obligés de porter mière initiative antiguerre de Kucinich.
defrondesoufflersurlacolline,elleaen- Sonchoixseracrucialpourfairepencher L’ex-présidentégyptienHosniLibyen’a « ni autorité constitutionnelle ni l’essentiel du fardeau militaire occiden-
voyé aux élus un texte de 32 pages pour le soutien du peuple américain », a expli- tal, comme l’a récemment rappelé avec la balance du côté des isolationnistes ou Moubarak,dontleprocèsdoit
justifiersadémarche. quéKucinichpourjustifiersadémarche. force le secrétaire à la Défense, Robert desinterventionnistes.Laquestionasans débuterenaoûtpourlemeurtre
Maisloind’êtreconvaincue,lamajori- « Le Congrès tient les cordons de la bourse. Gates,ilsrêventdeserecentrersurlare- aucundouteétéaumenudelaconversa- demanifestantsetpour
tédesdéputésestimeaucontrairequela Cette semaine, nos membres vont exami- constructiondeleurproprepays.Maisil tion amicale qu’il a eue avec Obama, ce corruption,auncancer
présidence a agi en violation de la loi de ner toutes les options possibles pour que n’est pas certain pour autant que le week-end,surunparcoursdegolf. del’estomac.
1973surlespouvoirsdeguerre.Cetexte l’Administration rende des comptes »,a-
votédanslafouléedelaguerreduViet- t-ilmenacé.
nam stipule, en l’absence d’autorisation Cettelevéedebouclierscontrelaguer-
du Congrès, la nécessité d’un arrêt des reenditlongsurlescepticismequigagne
opérationsaprès60jours.Ledébataga- les élites américaines trois mois après le L’OtanmèneunraidmeurtrierprèsdeTripoli
gnéenvirulencedepuisquele New York début d’une intervention dont personne
chéetsanguinolent.Quinzeper- Des photos accrochées dans
PIERREPRIER
sonnes au moins ont été tuées un salon érigé au milieu des ar-
ENVOYÉSPÉCIALÀSORMAN(LIBYE)
danscebâtiment,dontplusieurs bres le montrent en compagnieDrôme provençale - Est Montélimar
UNE ODEUR de brûlé accroche enfants, disent les autorités. Le du raïs égyptien Gamal AbdelQuelque« les narines. À gauche de la rue, propriétaire de cette villa para- Nasser, avec ses petits-enfants,
soitl’endroit unegrandeantennedetélécom- disiaque n’était pas présent, af- ou tenant un faucon de chasseur les hauteurs d'un charmant
petit village Provençal, havre de oùKadhafitente munications, intacte, surmonte firmelechefdesgardes.Lavilla, sur son poing. La mort de plu-S paix et de verdure pour cette deuxgrostasdepierre.« C’était qui donne un rare aperçu du sieursenfantsdanscequiappa-decacherses2propriété d'environ 283 m offrant
la poste» affirme un officiel li- mode de vie des dirigeants li- raît bien comme un bombarde-de superbes volumes et prestations centresde byen.Àdroitedelarue,dansce byens,appartenaitàunperson- ment provoque la colère desavec grand salon/salle à manger,
cuisine aménagée avec buanderie/ commandement bourgchampêtreprochedeSor- nage historique important du autorités, au lendemain d’une
cellier, 4 chambres, bureau. Abri man,à60kmàl’ouestdeTripo- régime. frappe qui avait tué neuf civilsetdecontrôle,
voiture et jardin, cave. Piscine 11 x 5 li,unelourdeporteverte,gardée dansunfaubourgdeTripoli.
2chauffée. Parc de 6 884 m avec vue nousles Villad’ungénéralpar des hommes en armes, L’Otanaadmisavoirmenécepanoramique et chênes truffiers. retrouverons s’ouvresurunealléeombragée. Le général al-Khouildi Hamidi « raid de précision» contre unCoup de coeur assuré !
La maison principale n’est estl’undesdouzeofficiersquia « centre de commandement et deetnousles
plusqu’unénormeamas,encore prislepouvoiravecMouammar contrôle de haut niveau».« Cette
détruirons fumant, de pierres et de métal Kadhafien1969,etlebeau-père frappe va grandement réduire la
Réf. : 255. »GÉNÉRALCHARLES tordu, duquel émergent des del’undesesfils.Ilauraitquitté capacité des forces du régime dePrix 1 090 000€. BOUCHARD,
chaussures de femmes, un tee- saretraitedoréepourreprendre Kadhafi à poursuivre leurs atta-COMMANDANT
DESOPÉRATIONS shirtd’enfanttrouéetbrûlé,les duserviceaudébutduconflit,et ques barbares contre le peuple li-DEL’OTANENLIBYE
Contact : Aurélie CAULAY débris d’un climatiseur. Un peu commanderait une brigade im- byen », a déclaré le comman-
AUREL'IMMO plus loin, un zoo grillagé abrite pliquée dans la répression, no- dantdel’opération«Protecteur
Tél. : 04 75 01 96 08 / M. : 06 70 70 13 75
des biches et des cerfs, dont un tamment celle de l’insurrection unifié»,legénéralCharlesBou-Mail : aurel-immo@orange.fr / Site : aurel-immo.com
pantelant,unboisàmoitiéarra- deZawiya. chard.
CLEFIGARO mardi21juin2011
NotreblogRussie 7europeHTTP://BLOG.LEFIGARO.FR/RUSSIE
EN BREF
Poutineenvisite Espagne:unemarche
des«indignés»quitte
Valence,directionMadrid
Unemarchedes«indignés»
aquittéhierValencepour«d’amitié»
parcourir500kilomètresen
34joursetaboutirle23juilletà
Madrid.C’estcequ’aannoncé
lemouvementaulendemainàParis
demanifestationsquiont
rassembléaumoins200000
personnesdanstoutel’Espagne.Ilsalueaujourd’huilamémoiredessoldats
L’ÉgliseanglicanevarussesmortsenFrancede1916à1918. autoriserdesévêquesgays
notamment à Monastir. «Il s’agit L’Égliseanglicaned’Angleterre
PIERREAVRIL
d’une page d’or de notre histoire com- s’apprêteàautoriserdesprêtresCORRESPONDANTÀMOSCOU
mune, malheureusement oubliée, car homosexuelsàdevenirévêques,
DIPLOMATIE C’estunépisodemécon- associée dans notre mémoire à une selonundocumentintitulé
nu de l’histoire franco-russe que Vla- guerrebourgeoiseetimpérialiste»,ex- Choisirdesévêques,laloisur
dimir Poutine va remémorer aujour- plique Viktor Leonidov, historien à la l’égalitéde2010.Ilinsiste
d’hui à Paris en inaugurant un Maison des Russes à l’étranger. surlefaitquel’orientation
monument à la gloire du Dépositaire d’une énorme sexuellenedoitpasêtreprise
corps expéditionnaire tsa- dette à l’égard de l’État enconsidérationdans
riste venu combattre sur français - les fameux em- lapromotiond’unprêtre
le front de la Marne du- prunts russes -, l’État aurangd’évêque.44000
rant la Première Guerre russe s’en acquittera en
LaCroatiearrêtesoldatsmondiale. Le premier envoyant ses hommes
russesontcombattu troissuspectsdecrimesministre russe effectue mourir dans l’Hexagone,
enFrancedurant deguerreune visite de travail de notamment sur le chemin
laPremièreGuerredeux jours dans la capitale des Dames. Tous grands et LaCroatieaarrêtéhiertrois
mondiale
française où il rencontrera Slaves aux yeux bleus à l’ima- personnessoupçonnéesde
François Fillon et Nicolas ge du père de Marina Vlady, com- crimesdeguerrecontredes
NicolasSarkozyetVladimirPoutine,surleperrondel’Élyséeenjuin2010. WOJAZER/REUTERSSarkozy. Construit par le sculpteur mepourmieuxpersonnifierl’éternelle civilsserbesdanslesannées
russe, Vladimir Sourovtsev, le mémo- Russie. 1990.Laremiseàlajustice
rial sera érigé à côté du pont Alexan- maréchal de l’URSS, puis ministre de miel. Le commerce bilatéral a aug- internationaledessuspectsde
Lunedemieldre III. Il rend hommage aux quatre laDéfensede1957à1967,futdeceux- menté de 31,5% en 2010. L’Élysée crimesdeguerreestundes
brigades impériales d’infanterie, for- La guerre civile qui, à des milliers de là.Cedernierfutblesséaubrasdurant mise plus que jamais sur Vladimir élémentsrequisparl’Union
tes de 44000 hommes, qui effectue- kilomètresdelà,opposaitbolchevistes labatailledufortBrimont,puislorsde Poutine,enquiilvoitl’hommefortde européenneavant
ront un voyage long de 30000 kilo- et loyalistes, divisera en France même la répression en septembre 1917, de la la Russie. Ce dernier visitera par d’accepterl’entréedela
mètres pour se rendre à Marseille, via les militaires russes. Après la prise du révolte bolchevique qui ébranla le ailleurs le Salon du Bourget, mais, Croatie,prévueen2013.
Dalny (Extrême-Orient), et Djibouti, pouvoir par Lénine, Paris offrit à ces camp de la Courtine, matée avec le contrairementàseshabitudes,neren-
avant de servir, de 1916 à 1918. Deux troupes d’appoint déboussolées de concours de l’État français. Agé de 20 contrera pas l’ancien président Jac-
d’entreellesdébarquerontàSalonique servirsousledrapeautricolore.Lesol- ans,ilservitalorsdanslaDivisionma- quesChirac.
pour combattre sur le front d’Orient, dat Rodion Malinovski, qui deviendra rocainequis’illustradanslabataillede
la Somme en avril 1918. Rodion Mali-
novskiestaujourd’huienterrésousles MedvedevexclutunerivalitéavecPoutinemursduKremlin.«Monpères’esttou-
jours souvenu de la France avec amour
Le président russe, Dmitri Medvedev, vie»d’unsecondmandattoutensou-L’Allemagnefêtevingtans et tendresse»,expliquesafille,Natalia
assurequ’ilneserapasenconcurren- lignant qu’il ne voulait pas se
Malinovska,dont«l’unique»objectif, ce avec le premier ministre Vladimir présenter en 2012 contre son premier
désormais, est de créer, en Russie, un Poutinelorsdel’électionprésidentielle ministre. «La décision diffère de l’en-d’ententeaveclaPologne
monument semblable à celui inauguré de 2012, excluant l’idée d’une double vie», a encore affirmé Dmitri Medve-
parVladimirPoutine. candidature. dev,avantdepromettrequ’ilallaitan-Endépitd’unpassédouloureux,lesrelations
Comme en témoigne la visite du Dans une interview au Financial Ti- noncersonchoixdans«vraimentpas
premier ministre russe, Paris et Mos- mespubliéehier,ildéclareavoir«en- longtemps».devoisinagen’ontcessédes’améliorer.
cou traversent une véritable lune de
Lesprésidents
polonais,
Bronislaw
Komorowski
(àgauche),
etallemand,
Christian
Wulff,àBerlin
le17juin
dernier.
PETER/REUTERS
plusaccessiblesqu’enPologne.«Audé-PATRICKSAINT-PAUL
but, beaucoup de sans-emploi polonaisCORRESPONDANTÀBERLIN
cherchaientàprofiterdenossystèmesso-
TRAITÉ L’année prochaine, Angela ciaux,raconteunagentimmobilierdela
MerkelpourrafaireletrajetBerlin-Var- régionfrontalière.Maintenantlesvoitures
soviedanssagrosseMercedesparl’auto- lesplusgrossesetlespluschèresencircu-
routeA2,quirelieraalorsdirectementles lationsontimmatriculéesenPologne.»Du
deux capitales. Des centaines d’ouvriers côtéallemanddelafrontière,lechômage
chinoiss’activentjouretnuit,septjours atteint15à20%danscertainesvillesdu
sursept,aumilieudeschampsdepatates Brandebourg… À Stettin, en Pologne, il
polonais, pour achever le dernier tron- plafonneà8%.
çonàtempspourl’Eurodefootball2012.
AnnéesdetensionsEn attendant l’inauguration de cet axe,
symboled’uneréconciliationréussieen- «Nous vivons un voisinage d’une qualité
trel’AllemagneetlaPologne,lachance- exceptionnelle avec la Pologne», résume
lière allemande se posera à Varsovie en le ministre allemand des Affaires étran-
avion, ce matin. Flanquée d’une impo- gères,GuidoWesterwelle.«Bienentendu
sante délégation de ministres, elle y est nousgardonsàl’espritlepassé»,concède
attendue pour fêter les 20 ans du traité le président polonais Bronislaw Komo-
d’amitiégermano-polonais. rowski.CinqmillionsdePolonaisontété
Le 17 juin 1991 le chancelier Helmut tuéspendantlaSecondeGuerremondia-
Kohletlepremierministrepolonais,Jan le.Descentainesdemilliersd’Allemands
Bielecki, s’étaient dits «résolus à refer- ontétéchassésdelazonefrontalière.Ce-
mer le chapitre douloureux du passé et à pendant, Polonais et Allemands se sen-
renoueraveclesbonnestraditions,quiont tentdeplusenplusliésparleurhistoire
gouvernénotrehistoirecommunependant récente. «La liberté de la Pologne s’est
des centaines d’années». Vingt ans plus confondue avec la réunification de l’Alle-
tard,laligneOder-Neisse,reconnueoffi- magne», a expliqué Komorowski, lors
ciellement comme frontière par Kohl, d’un séjour à Berlin vendredi dernier.
n’existe plus que sur les cartes. Depuis Aprèslesannéesdetensionsaveclesfrè-
l’adhésiondelaPologneàl’UEen2004, res Kaczynski, davantage tournés vers
la région de l’Oder s’est muée en trait lesÉtats-Unisqueversl’Europe,Angela
d’unionentrelesdeuxvoisins.Lorsquele Merkel cultive d’excellentes relations
prixdusucreexploseàl’Est,lesPolonais avec l’actuel premier ministre polonais,
dévalisent les magasins allemands en DonaldTusk.«LaPologneestdevenuele
«or blanc». Les Allemands achètent partenaire le plus sûr de l’Allemagne au
leurtabac,moitiémoinscherducôtépo- sein de l’UE, se réjouit le professeur Ja-
lonais. nuszReiter,directeurduCentrederela-
Quelque 1500 familles polonaises se tions internationales de Varsovie. C’est
sont installées dans l’Uckermark, la ré- souventplussimplepourelledes’entendre
gion des lacs où Merkel a passé son en- avecnousqu’aveclaFrance.Nousparta-
fance.Ladépopulationdrastiquedel’ex- geonslamêmevisionsurlesquestionséco-
RDA y a rendu les prix de l’immobilier nomiquesetfinancières».
AKoura
Oléoduc
BTC
BTC
mardi21juin2011 LE FIGARO
8 international
L’Azerbaïdjand’Alievredoute
lacontagiondémocratique
Bien décidé à préserver le « modèle azéri », l’autocrate réprime durement
les manifestations qui se multiplient sous l’influence du printemps arabe.
récemment mis à souffler. Au pou- cienne puissance tutélaire, l’Iran nu- la Méditerranée par l’entremise de l’oléoduc
PIERREAVRIL voir depuis huit ans, le dernier des- cléarisé au sud, l’Asie centrale insta- BTC, est également appelé à devenir une plaque
ENVOYÉSPÉCIALÀBAKOU
cendant de la dynastie Aliev – le père ble à l’est, la Turquie à l’ouest, mais tournante du projet de gazoduc Nabucco, spon-
ASIE CENTRALE Avec sa gueule dirigea le KGB de l’Azerbaïdjan so- surtout l’Arménie, accusée d’occu- sorisé par l’Europe. Placés dans un fonds souve-
d’ange et sa tenue chic et négligée, viétique avant d’en diriger le Parti per illégalement le Nagorny Kara- rain, les revenus du pétrole – 30 milliards de
Eldar Gasimov est devenu en un soir communiste - traque tout mouve- bakh, à travers sa diaspora «toute- dollars planifiés pour la fin 2011 - financent en
l’idole de l’Azerbaïdjan. En compa- ment de contestation. En l’espace de puissante». Volontiers va-t-en retour les infrastructures ainsi que les bourses
gnie de sa partenaire Nigar Jamal, le quelques semaines, plusieurs mani- guerre, l’opinion publique azérie étrangères des étudiants azéris. Une fois reve-
jeune homme a remporté le 14 mai festations ont été réprimées et leurs pousse elle-même le gouvernement nus au pays, ces derniers roulent en4×4sur
dernier l’édition 2011 de l’Eurovi- leaders envoyés en prison.«L’oppo- à récupérer par les armes le territoire les bords de mer. Parallèlement, le président
sion, gonflant de fierté tout un pays. sition est devenue une sorte de busi- perdu après la guerre de 1994. Une Ilham Aliev, dont le père trône en photo dans
Depuis, les deux tourtereaux écu- ness. Elle est dirigée par des gens qui opposition nationaliste que le pou- de nombreuses rues de Bakou, se voit accusé
ment les bars branchés de Bakou, nesupportentpasquenotrepayspuis- voir a du mal à gérer. de dérive monarchique. «La situation des
profitant de leur célébrité inespérée. semenerunepolitiqueindépendanteet droits de l’homme ne fait qu’empirer»,
PlaquetournanteLui est étudiant en relations interna- affirmer ses valeurs européennes», constate Idrak Abassov, l’un des journalistes
tionales et polyglotte. Elle, mariée à regrette Samad Seyidov, président Heureusement, grâce à l’équivalent les plus actifs de l’opposition, qui puise ses
un homme d’affaires, vit à Londres. du Comité des affaires étrangères au du million de barils de pétrole qu’il ressources dans une partie de l’intelligentsia.
Une vitrine moderne et cosmopolite Parlement. Et ce dernier de dresser la pompe chaque jour de son sous-sol, Sermonné par l’Europe, le régime a récemment
de l’Azerbaïdjan, terre gorgée de pé- liste des voisins menaçants de l’Azerbaïdjan s’est fait des obligés. Le lâché du lest. Il reste néanmoins décidé à pré- Aupouvoirdepuishuitans,IlhamAliev
sevoitaccusédedérivemonarchique. DRtrole, souriante aux investisseurs l’Azerbaïdjan : la Russie au nord, an- pays, qui expédie déjà son brut vers server le«modèleazéri».
étrangers et en quête de respectabili-
té sur le plan international. Le ta-
Limite du oblast autonome du Territoire actuellement sous le contrôle
bleau serait presque parfait si, dans
Haut-Karabakh avant 1991 des indépendantistes arméniens
cette république de confession majo-
ritairement musulmane dirigée par
RUSSIE
un autocrate éclairé, Ilham (Daguestan) Mer
TbilissiAliev, le vent des révolu-
Caspienne
tions arabes ne s’était GÉORGIE
Cheki
Nardaran
Minguetchaour
SoumgaïtRUSSIE
Mer
BakouGandja A ZER BAÏDJA NCaspienne
Mer
GÉORGIE République du
Noire Haut-Karabakh Ali-BairamyARMÉNIE
Bakou Stepanakert
ARMÉNIE
Rép. autonomeTURQUIE
du Nakhitchevan
150 km (AZERB.)IRAN
Lenkoran
IRAN50 kmAzerbaïdjan
Les zones apparaissant en foncé ont une altitude supérieure à 500 mètres
ÀNradaran,lesislamistes
défientlerégime
tolérance. «Ici c’est le seul endroit du L’AzerbaïdjanENVOYÉSPÉCIALÀNRADARAN «pays où règne la démocratie», affirme estunerépublique
EN cette fin d’après-midi, les doyens le vieil homme. Comprendre : le seul
laïque,maisde Nradaran prennent le frais sur la village azéri où des jeunes filles voilées
place de l’Imam-Hussein, bercée par la peuvent se rendre à l’école sans crainte lorsque
brise de la mer Caspienne, toute pro- d’être renvoyées. «Certes, l’Azerbaïd- legouvernement
che. C’est l’heure des boissons locales, janestunerépubliquelaïqueetlacharia
semêledesaffairesdes biscuits et des palabres. Mais aussi nes’yappliquepas,maislorsquelegou-
de la prière. Dans la rue poussiéreuse vernement se mêle des affaires religieu- religieuses,
qui mène à la grande mosquée, on croi- ses,proscritlehidjab,interditauxfidèles proscritlehidjab,
se, furtivement, des silhouettes fémini- de prier dans la rue faute de place dans
alorsnousnes tout de noir vêtues. Dans ce bourg les lieux de culte, alors nous protes-
de 9 000 habitants, situé à vingt kilo- tons.» protestons»mètres de Bakou, la figure tutélaire du Organisées à l’initiative du conseil
NATIGKARIMOV,petit-fils de Mahomet – personnage sa- du village, les manifestations ne CHEFDUVILLAGE
cré dans la confession chiite - semble sont pas rares. La plus violen- DENRADARAN
veiller sur les âmes, comme en témoi- te, en 2002, pour protester
gnent les citations de l’imam, calligra- contre le chômage et le
phiées sur les murs. «Je ne luttais pas manque d’infrastructures, 16
pourdesbiens,justepourl’islam», prê- avait duré neuf mois. Elle millionschait le fils d’Ali, qui mourut en martyr s’était soldée par un mort
d’Azérisconstituentà la bataille de Karbala (680). et dix-sept blessés. Depuis, Lapoliceazérieprocèdeàunearrestationlorsd’unemanifestationdel’oppositiondanslecentre
lapremièreminoritéla police de Bakou hésite à deBakou,le2avrildernier HUMBATOVA/REUTERS
religieused’IranCombattantsdelafoi s’aventurer dans le village,
À leur manière, les fidèles de Nradaran l’un des très rares endroits du pays et à ébranler son modèle constitue la première minorité d’Iran. noir. «Nous avons beau être pacifistes,
se veulent des combattants de la foi. À pays où l’on peut qualifier le prési- multiconfessionnel.«L’Iranestno- Téhéran finance une télévision en lan- silepouvoirnousmettroplapression,on
notre arrivée, un habitant nous inter- dent Aliev«d’usurpateur». tre principale menace», estime Azim gue azérie, Seher, qui dénonce en bou- peutenvisagerunerévolutionàl’africai-
pelle : «Ici, les Français ne sont pas les Aux yeux du pouvoir azéri, à la fois Mollazade, président du Parti des ré- cle le caractère «impie» du régime ne.Dieuainterditdefairecoulerlesang,
bienvenus,carilsportenttortàl’islam.» dictatorial et profondément laïque, formes démocratiques, une formation d’Ilham Aliev. Ce dernier accuse le ré- mais il a aussi indiqué au Prophète que
Impoli, l’homme se fait aussitôt ra- Nradaran est un repaire d’extrémistes proche du pouvoir. Les relations entre gime des mollahs d’attiser le conflit lesfrèresignorantsdelaloidivine,pou-
brouer par le sage du village, Natig Ka- financés par l’Iran, une pointe avancée Téhéran et Bakou sont aussi étroites frontalier du Haut-Karabakh en pre- vaientêtrepassésparl’épée», prévient
rimov, qui souhaiterait donner de Nra- du prosélytisme chiite destinée à que tendues. Avec ses seize millions nant fait et cause pour l’Arménie, Novrasta Ibragimova, présidente du
daran une image de paix et de contrarier la trajectoire occidentale du d’individus, la communauté azérie contre l’Azerbaïdjan. Pour sa part, comité des femmes du Parti de l’islam.
Bakou collabore étroitement avec Is- Éduquée dans les universités ira-
raël, notamment sur le plan militaire, niennes, cette dame de 52 ans enseigne
ce qui en fait une cible de choix pour la charia et le Coran dans une des dix
Téhéran. madrasas de Bakou et affirme avoir dé-Unjournalistecondamnéaugoulag Longtemps larvé, le conflit entre les couvert sa vocation religieuse en 1990,
islamistes locaux et le pouvoir, s’est ré- après la répression sanglante, par les
NOTAMMENT inculpé de «On était cent dans une même cela ils auraient réussi à m’ex- cemment durci. En novembre 2010, le troupes soviétiques, de la révolte séces-
« menace terroriste », le jour- pièce recouverte de béton avec terminer. » Au milieu de sa dé- ministère de l’Éducation a mis le feu sionniste azerbaïdjanaise. Profondé-
naliste Eynoulla Fatoullaïev unmètrecarréchacun,l’odeury tention, le ministère de la Sé- aux poudres en interdisant le port du ment désislamisée à l’époque soviéti-
avait été condamné en 2007 à était insupportable. Très sou- curité nationale lui offrit la voile à l’école. Puis le leader chiite Mo- que, la société azerbaïdjanaise retrouve
huit ans et demi de prison vent, on m’expédiait au mitard liberté en échange d’informa- vsum Samadov, fondateur du Parti de aujourd’hui ses racines. «Notre but est
après avoir publié des articles pouravoirfumédanslacour,un tions sur ses collègues journa- l’islam, a été arrêté, entraînant des ma- de faciliter l’instauration d’une démo-
consacrés à la situation dans le cachot équipé d’une simple listes tout en le menaçant, en nifestations, aussitôt réprimées. Selon cratielaïque,devivrelibrementavecno-
Nagorno Karabakh, à la rela- plancheenbois.» cas de refus, de dix ans supplé- les mouvements islamistes, trente- tre hidjab, sans devoir imiter nos filles
tion irano-azérie et à la struc- Fin 2009, les gardiens ont mentaires de détention. Grâce deux de leurs militants seraient aujour- musulmanes qui se promènent à demi
ture clanique du régime déposé de l’héroïne dans ses notamment aux interventions d’hui sous les verrous. La semaine der- nues», poursuit Novrasta Ibragimova.
d’Aliev. «J’ai passé les deux poches durant son sommeil, ce du Conseil de l’Europe, Ey- nière, le président Aliev a fait retirer de Un programme politique suffisamment
EynoullaFatoullaïevapremières années dans un gou- qui lui a valu deux ans et demi noulla Fatoullaïev a été gracié la Biennale de Venise l’œuvre d’un ambigu pour que le régime juge néces-
passéquatreansderrièrelag au milieu des violeurs et des supplémentaires. « J’ai conti- et libéré le 26 mai dernier. sculpteur azéri représentant une fem- saire d’en punir les auteurs.
P.A.(àBakou) lesbarreaux. IRFScriminels», dit-il au Figaro. nué à écrire en cachette, sans me musulmane entièrement voilée de P.A.
Araxe
A