Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Magazine Le Figaro du 22 janvier 2009

De
38 pages

Retrouvez le Figaro magazine du 22/01/2009

Publié par :
Ajouté le : 22 janvier 2009
Lecture(s) : 23
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

1,30€ JEUDI22JANVIER2009-N°20056-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
14000BÉBÉS BANQUESFRANÇAISES
ÉPROUVETTE LEPLANDESOUTIENNAISSENTCHAQUE RASSURELABOURSE
LEFIGAROÉCONOMIEPAGE23ANNÉEENFRANCE
PAGE10
Obama : la fête avant
les premières décisions Lessocialistes
cherchent
l’affrontement
avecSarkozy
Aprèslesincidentsdemardisoir,l’oppositionaboycotté,pourla
premièrefoisdepuis1974,laséancedesquestionsaugouvernement.
«CRISEPOLITIQUE»,commeledit
le Parti socialiste, ou «super-théâ-
tralisation », comme le pense
l’UMP? Les incidents de séance
survenus dans la nuit de mardi à
mercredi sur la réforme du droit
d’amendementontentoutcaspro-
voquéungranddésordreàl’Assem-
blée nationale, hier. Le groupe PS,
décidé à s’opposer frontalement,
n’a pas participé à la séance des
questions au gouvernement. Fran-
çois Fillon a invité la gauche à ne
pas rejouer «la sempiternelle pièce
ducoupd’Étatpermanent».
Page3,4
etnotreéditorialpage15 Leprésidentdel’Assemblée,BernardAccoyer,faceàunHémicycleàmoitiévide.
Davantagedepolicierspourlasécurité
dansvingt-quatregrandesvilles
Aprèsavoirboucléàuneheuretrès Obamas’estmisautravailsanstarder «LEFIGARO»publieenexclusivité tiers sensibles en 2009. Dans cinq policiers, recrutés sur la base du
raisonnabledelanuitsonmarathon hiermatin,ensesaisissant la carte des 24 agglomérations où autres villes, dont Marseille et volontariat, sont spécialisés dans
desbalsdelasoiréed’investiture, desdossiersduProche-Orientetde desunitésdepolicesupplémentai- Toulouse, la police de quartier a la lutte contre les violences et les
encompagniedelaFirstLady,Barack Guantanamo.Pages6et7 resserontdéployéesdanslesquar- déjà été renforcée en 2008. Ces traficsurbains.Page10
Leplan «LeFigaroLittéraire»: Laromancière
Darcoscontre cesécrivainsquisedétestent quiveut
l’absentéisme détrônerDOSSIER. Deux universitaires ont réuni dans un livre toutes les
eméchancetés échangées par les écrivains à la fin du XIX siècle etdesélèves HarryPottereaudébutduXX siècle.Aujourd’hui,forceestdeconstaterqueles
romancierssehaïssentaveclamêmeferveur.Notresupplément
ÉDUCATION.L’absentéisme à LIVRE.Parfaite inconnue hier,
l’écoleestunfléau.Leministre l’Américaine Stephenie Meyer *de l’Éducation nationale ne est aujourd’hui volontiers
supporte plus ce gâchis. Il a considérée,avecses35millionsCOLLECTIONMADÉCO
décidéderecruter5000agents d’exemplaires vendus dans le
pouralerterlesfamilles.Xavier monde, comme une sérieuseSalonsDarcos veut aussi aider les rivaledeJ.K.Rowling,lacréatri-8%
parents à s’y retrouver dans le ce de Harry Potter. Sa série
dédale de l’orientation. Il va d’ouvragesracontantunamourcontemporains
créeruneplate-formed’écoute impossible entre un vampire et
e22 vOLUMEAUPRIXDE7,90€*que les familles et les élèves une chaste ado fait fureur chez
*Enplusduprixdujournalpourront appeler pour obtenir leslycéennesfrançaises.Histoi-
desconseils.Page9 red’unsuccès.Page16 par
RENDEZ-VOUS DÉBATSETOPINIONS
LesconfidentielsduFigaro Page38 L’éditorialdePaul-HenriduLimbert an?
Àhyperprésident,hyperopposition Page15Lecarnetdujour Page13
Toutel’actualitéendirectsurlefigaro.fr LebilletdeMichelSchifres Page15
ALG:160DA . AND:1,40€ . BEL:1,40€ . DOM:2,00€ .T 00108 - 122 - F: 1,30 E DébatsLeKrachetleKnoutCH:2,90 FS . CAN:3,95 $C . D:2,00€ . A:2,80€ .
ESP:2,00€ . GB:1,50£ . GR:2,20€ . IRL:2,10€ . *voir page 3parAndréGlucksmann
ITA:2,00€.LUX:1,40€.NL:2,00€.H:650HUF.PORT.
CONT:2,00€.SVN:2,20€.MAR:13DH.TUN:1,90DTU. Philosophe Page14
USA:3,95$.ZONECFA:1500CFA.ISSN0182.58523:HIKKLA=]UVXUZ:?k@b@c@c@k;
J.-C.Marmara/LeFigaro, Garo/Phanie,Ludovic/Rea T.Sloan/AFP
CRectoVerso2 jeudi22janvier20091
Le16septembredernier,leministre
duBudget,ÉricWoerth,recevait
unecentainedeses«amis»surFacebook
pourunverredel’amitiéàBercy.DR
roismillionsneufcentquatorzemille INTERNETMinistres,élusetcandidatssontdeplusenplusnombreuxàutiliser
troiscentvingt-sixsupporteurs.Quel
ceréseausocialpournouerlecontactaveclesmilitantsouorganiserleurscampagnes.homme politique ne rêverait pas
d’atteindrelescoredeBarackObama
surFacebook?Aupalmarèsmondial
de la popularité des hommes politi-T ques, le nouveau président améri-
cain est en tête du plus vaste réseau social Internet.
Avecprèsde56200supporteurssursapage,NicolasFacebook, le nouveauSarkozy est en vingt-troisième position, juste devant
ArnoldSchwarzenegger,legouverneurdeCalifornie.
Le président français est cependant battu par son
ehomologueitalienSilvioBerlusconi,situéen19 posi-
tionavecsesquelque65000inscrits.Tousdeuxsont
pourtantloin,trèsloinderrièreLeonardoFarkas,can-
didatauxélectionsprésidentielleschiliennesde2010.terrain des politiquesCemilliardaired’unequarantained’années,quipar-
tagesacoupedecheveuxavecMichelPolnareff,aras-
sembléplusde267000supporteurssurFacebook,ce
equi le place en 5 position mondiale. Le candidat
espère, dit-il sur sa page: «unir le peuple à travers PARSOPHIE DERAVINEL
Internet».
EnFrance,laclassepolitiquen’enestpasencore très variés: habitants de sa circonscription de Chan- originalechezlespolitiques,c’estlaphotoenvoyéeen
là. Mais elle commence à prendre racine sur les tilly, étudiants, fonctionnaires, militants UMP… – se directsursapagedepuissontéléphoneportable.OnySpécialitédeLaurent
réseaux sociaux et sur Facebook en particulier dont sontretrouvésauministèrepourunpotoffertavecses voitsonfilsjoueraufoot,uneimagediscrètementpri-
l’histoire, romanesque, est désormais bien connue. propresdeniers.«CelamechangeduBudget,desdis- selorsd’uneréunionàMatignonoudespaysagesprisWauquiez:laphotoFondéenfévrier2004dansunechambredel’univer- cours pleins de chiffres que je tiens d’habitude»,avait lorsdesesbaladesenHaute-Loire,sondépartement
sité américaine de Harvard par quelques étudiants, alors plaisanté le ministre devant ses invités. Venu d’élection… Facebook tisse du lien. Pour StéphaneenvoyéesursapagedontMarkZuckerberg,Facebook(letrombinoscope) «en ami», André Santini, secrétaire d’État chargé de Zidi, «c’est un instrument électoral qui complète les
compte désormais un millier d’employés et réunit laFonctionpublique,avaitconfié,presquedésolé,«il visitessurlesmarchés».UnaviscomplétéparBenoît
plus de 150 millions d’utilisateurs actifs. Traduit en adel’humouretpersonnenelesait…». Thieulin, fondateur de l’agence la Netscouade etdepuissontéléphone.
35langues,lesiteestutiliséparplusde6,5millionsde Car Facebook est aussi une manière – plus ou ancien webmaster de Ségolène Royal pour son site
Français.Ilsétaient4millionsenoctobreetautourde moinscalculée–d’ouvrirlaporteàunecertaineinti- Désirsd’Avenirlorsdelaprésidentielle.«Internet estOnyvoitsonfilsjouer
1,5millionilyaunan. mité.Ceréseau,expliqueStéphaneZibi,consultantà devenu un véritable outil d’organisation militante,
latêtedel’agenceSpreadFactory,spécialiséedansles uneépinedorsalelorsdescampagnes»,expliqueceluiaufoot,uneimageUnbandeaupourinformerleslycéens médiassociaux,«offreuneproximitéquevousn’avez quiasuivileséquipesd’Obamapendantquinzejours,
«Facebookestunformidableoutildesocialisation, pasailleurs».«Lesresponsablespolitiques,dit-il,sont endécembre.«DessitescommeFacebookpermettent
de mobilisation et d’information. Il n’y a pas mieux venusd’abordparopportunisme,enparticulierlorsde de passer au-delà des barrières classiques et des rai-discrètementprise
pourunhommepolitique!»,s’enthousiasmeVincent la dernière campagne des municipales.» Beaucoup deurs des partis politiques», souligne-t-il, regrettant
Ducrey, en charge, à 31 ans, des intérêts de Nicolas n’ont, par la suite, plus porté le même intérêt à ce qu’enFrance,lesresponsablespolitiquesn’aientpaslorsd’uneréunion
Sarkozysurceréseau.Leprésident,bienentendu,n’a média. «Mais certains s’y sont attachés et sont vrai- toujours conscience de l’importance de «gérer leur
pas de profil personnel mais une simple page sur ment là», souligne Stéphane Zibi, citant le cas du identiténumérique».«S’ilsn’organisentpasleurpro-àMatignonlaquellelessympathisantspeuventvenirdéposerdes ministre Laurent Wauquiez ou du député socialiste preréseau,dit-il,d’autreslefontàleurplaceetinfluen-
messages de soutien. Vincent Ducrey veille sur son duDoubs,PierreMoscovici.Influencéparlacampa- cent leur réputation.» C’est le cas d’Olivier Besance-
contenu. Pas question d’y laisser ces messages oudespaysagespris gne d’Obama – qui s’est beaucoup appuyée sur les not, porte-parole de la Ligue communiste
d’insultequifleurissentsurleNetplussouventqu’au réseauxsociaux–,l’ex-candidatàladirectionduPSa révolutionnaire.Aupalmarèsmondial,sapageesten
printemps. Objectif: construire une «page propre» été invité par son entourage à jeter un œil sur Face- deuxième position pour les Français, derrièrelorsdesesbalades
qui«annuleleseffetsdesfake»,cesfaussespagesqui book,l’étédernier.Depuis,ilavoueêtre«accro, sans Sarkozy,avecprèsde11600supporteurs.Problème:
détournent l’identité des politiques. Celui qui a mis douteunpeutrop».«Ilyauncôtélégèrementaddic- iln’arienàvoiravecelle.Besancenot,affirmelaLCR,enHaute-Loire...ses compétences de «geek» (féru de nouvelles tech- tif», admet celui qui anime son propre profil mais n’est«pas du tout intéressé par Facebook»,ilpréfère
nologies) au service du porte-parole du gouverne- aussi un des 19 millions de groupes actifs sur Face- «tisserleréseausurleterrain».Moyennantquoi,celui
ment, Luc Chatel, est aussi à la tête d’un tout récent book,«Besoindegauche».Fascinépar«lacapacitéde quiausurpésonidentitépeutentraînervirtuellement
«club»desresponsablesWebdugouvernement.Age mobilisationmilitante», il se sert aussi de cette page Besancenot vers des terrains éloignés de la LCR et
moyen:entre25et30ans.Safiertécetteannée:avoir pour communiquer autrement, parfois pour décom- troubler les militants. Secrétaire nationale des Verts,
réussi à convaincre l’Élysée de lui confier les vœux presser. CécileDuflotacrééelle-mêmesapagepourquejus-
annuelsduprésidentpourlesdiffusersurFacebook. tement«personneneluivolesonidentité».
Desoncôté,ThierrySolère,secrétairenationalde Usurpationd’identité Cesrisques,FrançoisdelaBrosse,conseillerWeb
l’UMP en charge d’Internet, a senti lui aussi l’intérêt Sursonprofilpersonnel–complétécommepour à l’Élysée, les prend très au sérieux. Il redoute les
deceréseau,sousunautreangle.L’UMP,explique-t- la majorité des politiques par une page de suppor- «dérives terribles des réseaux sociaux» sur lesquels,
il,aété«lepremierpartienFranceàs’offrirunecam- teurs –, on apprenait hier que «Pierre est perplexe», malgrélespossibilitésdedénoncerlesabus,«tout le
pagne de publicité ciblée pour les 16-25 ans sur la sansbienconnaîtrepourautantl’objetdesaperplexi- monde peut dire n’importe quoi sur qui il veut». À
réformedeslycées».Lesjeunesdecettetranched’âge té.Uneseulephrasede«statut»–sortedemicroblog Facebook, il préfère de loin «les réunions réelles de
duréseaufrançaisontainsivuunbandeaus’afficher –permetainsideconnaîtreendirectl’activitéoul’état militants sous le préau de l’école»… Au moins, dit-il,
sur leur page ces dernières semaines, les invitant à d’esprit de ses «amis». Le 19 janvier, on apprenait «on sait qui est en face de soi». Un avis partagé par
rejoindreunsiteUMPsurlaréformeencours. ainsi que «Pierre a besoin de souffler». Quatre jours Alain Juppé, le maire de Bordeaux, pourtant précur-
ÉgalementprésentsurFacebook,ÉricWoerthuti- plustôt,ledéputépenseque«SarkozyàVesouletpas seur et assidu sur son blog. «On m’a conseillé d’aller
liseluiaussiceréseaupourfaireœuvredepédagogie. àSochaux,c’estnul».Le9janvier,il«attaquelatour- sur Facebook. Mais j’ai refusé. Je n’avais pas envie de
Le ministre du Budget projette d’inviter à Bercy ses néedesvœuxaveclacrève»…Desoncôté,lenorma- meretrouvercommecethomme,MarcL.,donttoutela
amisfacebookiens(2860hier)àBercypourleurexpli- lien Laurent Wauquiez, ministre de l’Emploi, nous vieaétéaffichéedeAàZ.»L’ancienpremierministre
querlesrouagesdelarelance.Unpassageduvirtuel apprend hier – faute d’orthographe en prime – qu’il ne veut «pas courir de risque pour (sa) vie privée»
auréelquineserapasunfaitnouveaupourcetutili- «analyselasituationdessyndicatssûrl’assurancechô- même s’il prévoit, fataliste, que «dans quelques
sateurpersonnelduréseau«FB».Déjà,le16septem- mage». Ses «amis» peuvent en outre lire que Wau- décennies, on sera de toute manière tous connectés,
bredernier,unecentainedeses«amis»–auxprofils quiez«aime beaucoup»FadelaAmara.Saspécialité, avecdespucespartout».
CFrancePolitique
1jeudi 22 janvier 2009 3
L’Assembléenationaleenpleindésordre
PARLEMENT
Pour la première fois Incidentsdeséance:depuis 1974, les députés PS lesprécédentsont boycotté la séance
des questions ■ L’histoire du Parlement est
au gouvernement. émaillée d’altercations et d’inci-
dents dont certains sont restés
IL N’A FALLU que quinze minutes, célèbres.
hier, à l’issue d’une journée folle, Le 14 janvier 1998, à l’Assem-
ponctuée d’une cascade de confé- blée, Lionel Jospin, alors premier
rences de presse, pour que ministre, est interrogé sur le
el’Assemblée achève formellement 150 anniversaire de l’abolition
l’examen du projet de loi organique de l’esclavage. Il accuse la droite
sur la réforme du travail parlemen- d’avoirétéfavorableàl’esclavage
taire. Il est vrai que les députés de et antidreyfusarde. Au grand
gauche brillaient par leur absence. étonnement de l’hôte de Mati-
Le texte fera l’objet d’un vote solen- gnon,lesdéputésRPRetUDFse
nel le 27 janvier, le jour même où le lèvent d’un bloc pour exprimer
groupe PS défendra une motion de leur indignation. Les huissiers
censure contre la politique écono- doivent s’interposer entre Jospin
mique et sociale du gouvernement. et les députés de droite descen-
Vit-on une « crise politique », com- dus en masse près du per-
me l’affirme Jean-Marc Ayrault, le choir en criant « démission !
patron des députés PS, ou une démission ! ».
« super-théâtralisation » de l’oppo- Autre épisode fameux : le
sition contre l’encadrement de la 14 décembre 1993, au Sénat,
durée des débats, comme le lors des débats sur la révision de
dénonce Jean-François Copé, son la loi Falloux sur l’école privée,
homologue UMP ? Hier,lorsdelaséancedesquestionsaugouvernement,FrançoisFillons’estretrouvéfaceàunhémicycledésertéparlesdéputéssocialistes une vingtaine de sénateurs de
Toujours est-il que, pour la pre- pourprotestercontrelaclôtureprématurée,laveille,deladiscussiongénéraledel’articlesurledroitd’amendement. Marmara/Le Figaro gaucheprovoquentunbeauhour-
mière fois depuis 1974, les députés varienserendantaupieddelatri-
PS ont déserté hier la séance des à « reprendre sa place dans l’hémicy- n’est pas au courant. Jean-Marc fera son travail ailleurs. » Hier oppose une fin de non-recevoir à bune pour empêcher le ministre
questions au gouvernement, après cle ». « Nous n’allons pas jouer la Ayraultestd’autantplusfurieuxqu’il matin, dans un face-à-face improvi- cette proposition, estimant qu’il ne del’Éducationnationaledel’épo-
avoir quitté l’hémicycle dans la nuit sempiternelle pièce du coup d’État vient de proposer à la majorité un sé dans les couloirs avec Frédéric faut pas entrer dans la « surenchère que, François Bayrou, de s’expri-
de mardi à mercredi pour protester permanent », a-t-il ajouté, en réfé- compromis : que quatre textes par Lefebvre (UMP), Marylise Lebran- du PS ». « Ce n’est pas tel ou tel prési- mer.
contre la clôture prématurée de la rence au pamphlet de François Mit- groupe et par an puissent être chu (PS) livre son inquiétude : dent de groupe qui dicte au prési- Plus anciennement, le 9 octobre
ediscussion générale sur le fameux terrand contre la V République. Le exemptés du « temps global ». « Vous avez commis une faute en dent de l’Assemblée ce qu’il doit fai- 1987,lesdéputésFNquisiègent
article 13 de la loi organique, qui premier ministre a encore réaffirmé Tout va très vite quand le prési- interrompant le débat. Vous rejetez re », a rétorqué Accoyer, avant de alors à l’Assemblée profitent
impartit des « délais pour l’examen que sa majorité était à l’origine du dent de l’Assemblée refuse de sus- l’opposition à la rue. » François Sau- renouveler, hier soir, sa proposition d’une séance désertée par les
d’un texte ». Pour la première fois « plus grand rééquilibrage » des pendre la séance pour convoquer la vadet, le président du groupe du dans une lettre à Jean-Marc Ayrault. autresdéputéspourtournerleurs
également, les deux vice-présidents pouvoirs entre l’exécutif et le légis- conférence des présidents. Dans un Nouveau Centre, désapprouve aus- SOPHIEHUET clés, voter à leur place et renver-
PS de l’Assemblée, Danièle Hoff- latif. Ce que conteste farouchement désordre inouï – certains ont les lar- si l’« intervention intempestive » du serl’issued’unscrutin.
e eman-Rispal et Alain Néri, n’assu- l’opposition. mes aux yeux –, Bernard Accoyer président de la commission des lois, Sous la III et la IV République,À hyperprésident,
meront plus les présidences de égrène les numéros des amende- également dénoncée par plusieurs les altercations entre élus sehyperopposition
séance jusqu’à nouvel ordre. Lesdéputéssocialistes ments « non défendus » par la gau- députés UMP. « Warsmann a com- réglaient volontiers sur le pré. Le»
François Fillon a au moins pu entonnent«LaMarseillaise» che. Les députés PS se massent mis une boulette », estime ainsi Jac- L’ÉDITORIALPAGE15ETAUSSIPAGE4 dernier duel au premier sang
s’adresser hier aux députés com- Tout a commencé mardi soir alors au pied du « perchoir » et ques Myard. opposaen1967legaullisteRené
Donnezvotreavismunistes et Verts, présents en séan- vers 22 heures. Alors que la discus- entonnent La Marseillaise. Deux Accusé d’être un « président Ribière et Gaston Defferre, qui
surwww.lefigaro.frce, qui sont restés debout en guise sion du fameux article 13 débute en anciens présidents PS de l’Assem- UMP » par Jean-Marc Ayrault, Ber- l’avait traité d’« abruti ». Depuis,
de protestation. « Cette Constitution séance, le président de la commis- blée montent à la charge. Laurent nard Accoyer a fait hier matin une les parlementaires préfèrent s’enApprouvez-vous
révisée vise à bâillonner le Parle- sion des lois, Jean-Luc Warsmann Fabius, très calme, affirme que ultime proposition au PS : un prési- tenir au chahut pour manifesterladécision
ment », a lancé Alain Bocquet (PCF, (UMP), interrompt la discussion l’article 13 est « contraire à la révi- dent de groupe pourrait demander leurmécontentement.desdéputéssocialistes
Nord) au chef du gouvernement, générale, sur la consigne de Jean- sion constitutionnelle ». Henri le dépassement du « temps global » GuillaumePerraultdeboycotterl’Assemblée
qui a appelé sans succès la gauche François Copé, alors qu’il reste quin- Emmanuelli lance à son tour : « Si pouvant aller jusqu’à « des dizaines
nationalemercredi?
« au calme et à la raison », l’invitant ze orateurs inscrits. Bernard Accoyer l’opposition vous gêne, l’opposition d’heures ». Jean-François Copé
*8% paran?
Savez-vous que les obligations de grandes sociétés
du CAC 40 peuvent rapporter 8 %* par an voire plus ?
Quanduneobligation…
Savoir-faire, solutions simples et intelligentes sont au cœur des réflexions menées en permanence
par les banquiers privés, les ingénieurs patrimoniaux et les gérants de SwissLife Banque Privée.
devientvraimentuneobligation.
Parce que notre seul client c’est vous, SwissLife Banque Privée vous donne accès au marché obligataire dans les meilleures
conditions. Contactez-nous.
7, place Vendôme 75001 Paris • 01 53 29 14 00
www.swisslifebanque.fr
*Rendementannuelbrut(horsfraisd'acquisitionetdeconservation)affichépardesobligationsseniorsdequalité"investissement"pourdesmaturitésrésiduellescomprisesentre2et3anssousréservedeconserverlapositionjusqu'àéchéanceetenl'absence
d'évènement de crédit concernant l'émetteur.
SwissLife Banque Privée attire l'attention des investisseurs potentiels sur la volatilité du prix de ces instruments et le caractère éventuellement étroit du marché où ils peuvent être négociés.e Privée, société anonyme au capital de 36 470 960€dont le siège social est 7, place Vendôme 75001 PARIS - immatriculée au RCS PARIS B 382 490 001 - Code établissement bancaire N° 11 238 Q - Code APE : 6419Z
CFrancePolitique
4 jeudi22janvier20091
Copé:«LePSestdansune
dériveverbalehallucinante»
PARLEMENT l’Assemblée nationale. On veut en crois que ça suffit car pendant ce duParlementenlimitant
Le président du groupe UMP finir avec l’obstruction parlemen- temps, on retarde d’autres débats lenombred’amendementsavec
fait de la suppression de taire. Il est temps que les députés sur le logement et l’hôpital qui ceprincipede«tempsglobal»?
l’obstruction parlementaire se consacrent aux sujets essentiels. concernent, cette fois, directe- Non. Nous, nous disons que le
la «condition de survie» ment le quotidien des gens. droit d’amendement est sacré.
de l’Assemblée nationale. LeprésidentdugroupePS C’est le dévoiement du droit
àl’Assemblée,Jean-MarcAyrault, d’amendement que nous combat-
Après le clash qui a opposé dans la affirmequevousvoulezmuseler ContrairementauPS,lePCF tons. Dans toutes les assemblées
nuit de mardi à mercredi la majo- l’opposition… n’apasboycottéhierlaséance démocratiques du monde, le
rité et l’opposition, Jean-François Je trouve que Jean-Marc dequestionsaugouvernement.Y temps global est instauré dès lors
Copé défend la réforme du travail Ayrault a la mémoire courte. Lui- voyez-vousunsigned’ouverture? que le gouvernement n’a plus
législatif et du droit d’amende- même, dans une tribune publiée Je n’ai jamais mis les commu- d’arme pour bloquer le débat par-
ment. parLibération le 4 novembre 1998, nistes sur le même plan que les lementaire en cas d’obstruction.
expliquait sans rire que l’obstruc- socialistes. Avec eux, on se parle Or, le président et le gouverne-
LEFIGARO.–L’Assemblée tion parlementaire était une toujours avant, même si on n’est ment ont renoncé au 49.3 (vote
nationaleest-elledevenue «maladieinfantile» ! pas d’accord après. Le PS est enga- bloqué) qui ne sera plus applicable
ingouvernable? gé dans une dérive verbale halluci- qu’une fois par session. Pour notre
Jean-François COPÉ.– Natu- Entantqueprésidentdugroupe nante. Voir des personnalités aussi Assemblée, supprimer l’obstruc-
rellement non. Ce sont les députés UMP,avez-vousunerecette éminentes que Laurent Fabius tion est la condition de survie.
socialistes qui ont décidé de para- pourramenerlecalme? donner leur caution à des milliers Comment en effet adopter dans
lyser nos débats. Nous sommes Oui. Cette recette, c’est l’esprit d’amendements aussi absurdes des délais décents une loi où sont
choqués et indignés par le triste de responsabilité. L’opposition a les uns que les autres, c’est déso- déposés 7 000 amendements
spectacle donné par la gauche. Ce décidé de bloquer le débat sur lant. Humiliant même pour quel- répétitifs ? C’est absurde. Et le PS a
procès d’intention récurrent sur notre règlement intérieur. Le sujet qu’un qui a occupé les fonctions choisi l’absurde parce qu’il est en
l’atteinte aux libertés publiques est est, certes, important mais il est de premier ministre et de prési- panne d’idées et d’unité. Personne
injurieux. Nous cherchons, au bien éloigné des préoccupations dent de l’Assemblée nationale. n’est dupe. Ni les élus de la majori-
contraire, à utiliser les nouveaux des Français. Cela fait dix jours té, ni les Français.
droits dévolus au Parlement pour qu’on est là-dessus. Le tout dans N’est-cepasparadoxal Proposrecueillispar «LePartisocialisteachoisil’absurdeparcequ’ilestenpanned’idées
améliorer le fonctionnement de une atmosphère d’hystérie, je decommencerlaréforme BRUNOJEUDY etd’unité»,estimeJean-FrançoisCopé.Marmara/LeFigaro
LesocialisteAndréVallinis’enremetàla«sagessedessénateursdedroite»
Le député PS de l’Isère années et des années. » Pour évi- las Sarkozy «a un vrai problème riales. André Vallini siège au sein
était l’invité hier du ter l’adoption du projet de loi qui avec les contre-pouvoirs. Il a du du comité Balladur. Elle n’avait
« Talk Orange-Le Figaro ». réforme le droit d’amendement malàlessupporter,àcommencer pas apprécié qu’il s’exprime sur
des députés, André Vallini comp- parleParlement». le sujet.«J’auraispufairelesyeux
« PERSONNE ne se résout à faire te sur le Sénat. «Je fais confiance doux pour qu’il reste, mais la
del’obstruction.Etcelaarrivepeu à la combativité des sénateurs Incompatibilitéd’humeur semaine dernière je n’avais plus
souvent. Mais quand l’opposition socialistes», a-t-il expliqué. Mais Interrogé sur la situation d’yeux », a plaisanté Martine
alesentimentqu’elleparledansle il mise surtout sur la liberté de la interne du PS et sa récente Aubry au début de la semaine.
vide, elle peut utiliser tous les majorité sénatoriale : «Les séna- démission du poste de secrétaire Blessée à l’œil, elle a dû garder la
moyens pour se faire entendre. » teursdedroitepeuventfairepreu- national à la Justice, André Vallini paupière droite fermée plusieurs
L’obstruction en fait partie, vedesagesse, a-t-il ajouté.Jedisà a affirmé qu’il n’avait «pasdedif- jours !
admet le député de l’Isère André la majorité actuelle qu’elle peut ficulté de travail avec Martine En incompatibilité d’humeur
Vallini : «Cela permet de mobili- êtrel’oppositiondedemain.» Aubry ». Il a cependant admis avec Martine Aubry, André Valli-
ser l’opinion publique. » Et de André Vallini a justifié l’image qu’il bénéficiait d’une « autono- ni a d’ores et déjà reçu une offre
citer, par exemple, la crise du renvoyée par l’opposition vers mie assez large» avec son prédé- de service de la part de Ségolène
CPE en 2006. L’obstruction peut l’opinion publique. « L’opposi- cesseur François Hollande. Royal ! La présidente de Poitou-
être«unmalnécessaire». tion est souvent fonction du com- « Martine Aubry a le souci légiti- Charentes l’a appelé dès qu’il a
Invité du « Talk Orange- portement de la majorité. Si me de vouloir coordonner » la démissionné, puis l’a invité à
Le Figaro », André Vallini a défen- l’opposition fait de l’obstruction, parole, a-t-il ajouté. nouer des relations de travail.
du hier l’attitude de ses collègues c’est peut-être que la majorité est La première secrétaire et lui André Vallini a décliné, préférant
socialistes à l’Assemblée. «Si on autiste. » Plus largement, le s’étaient déjà accrochés en garder ses distances avec l’une
ne réagit pas, le droit d’amende- AndréVallini,hier,danslestudioduFigaro. député de l’Isère considère que le décembre sur la question de la comme avec l’autre.
FrançoisBouchon/LeFigaromentseraremisencausepourdes président de la République Nico- réforme des collectivités territo- N.B.
LePShausseletonpourdénoncerdes«reculsdémocratiques»
Martine Aubry a appelé lasSarkozypeuts’asseoirsurFran- Face au travail « d’arase- parlementaire, qui s’est comporté ques» liés à l’élection de Nicolas Un peu plus d’un mois après
les socialistes à s’associer çois Fillon, sur la majorité… Mais ment » des contre-pouvoirs, la «comme un secrétaire de section Sarkozy, symbolisés selon elle par son entrée en fonction, Martine
aux manifestations s’il croit qu’il peut s’asseoir sur gauche a décidé de monter au UMP». C’est lui qui a coupé court la loi sur l’audiovisuel. Mais elle a Aubry espère pouvoir resserrer les
du 29 janvier. l’opposition, il se surestime. Est-ce créneau. «Le président essaie de au débat dans l’Hémicycle. aussi cité les tests ADN, le fichier rangs autour d’elle à la faveur du
que la France est un pays africain fairetairepeuàpeutousceuxqui Edvige, les lois Dati, l’annonce de travail d’opposition du PS.
LA COLÈRE est là. Dans les cou- ancienmodèle?» Un peu plus loin, veulent s’exprimer. Dans quel UneFrance«angoissée» la suppression du juge d’instruc- « Quand on est dans un parti à
loirs du Palais Bourbon, Laurent Arnaud Montebourg s’inquiète pays sommes-nous?», s’est inter- Le PS veut offrir un débouché à tion… Hier, elle a évoqué une reconstruire, tout le monde est
Fabius et Henri Emmanuelli discu- aussi. «La majorité veut créer des rogée Martine Aubry hier. Pour la colère. L’opposition au projet de France«angoissée». d’accordpourtapercontrel’adver-
tent gravement. Les deux anciens pointsdenon-retourpourpréparer elle, comme pour les parlemen- réforme du droit d’amendement Pour asseoir son opposition, saire», explique un député.
présidents de l’Assemblée nationa- la réélection de Nicolas Sarkozy. taires de l’opposition, c’est le en symbolise d’autres, juge-t-on au le PS attend la manifestation du Quoi qu’il en soit, si l’harmo-
le sont montés en première ligne Mais il ne gagnera pas», assure le fonctionnement de la démocratie PS. Le porte-parole Benoît Hamon 29 janvier qui s’annonce massive. nie est encore loin d’être la règle
pour défendre le droit d’expression député de Saône-et-Loire. qui est en jeu. l’avait prédit il y a quelques jours : La première secrétaire, Martine au PS entre majorité et opposi-
des députés de l’opposition. Ils Le Sénat n’acceptera pas de Les socialistes critiquent tout la «crise sociale» découchera sur Aubry, a appelé les socialistes à y tion, la pression est un peu retom-
étaient dans l’Hémicycle la nuit voter tel quel le projet de loi orga- particulièrement l’attitude du pré- une«crisepolitique». participer. Auparavant, le 27, les bée. «Les choses avancent, elles
précédente. Fabius :«Sionnepeut nique, pense-t-il, et au pire le sident de l’Assemblée, Bernard Lors de ses vœux, en début de socialistes auront défendu leur pourraient avancer un peu plus»,
plus s’exprimer ici, on s’exprimera Conseil constitutionnel censurera Accoyer, un président«fantoche», semaine, la première secrétaire motion de censure sur la politique a glissé Martine Aubry lundi.
danslarue.» Emmanuelli :«Nico- la réforme du gouvernement. «le plus mauvais» de l’histoire dénonçait les «reculs démocrati- du gouvernement face à la crise. NICOLASBAROTTE
ENBREF Cohn-Benditentreencampagne
Européennes:leNCpourunaccordavecl’UMP
EUROPÉENNES presse qu’il sera bien tête de liste En présence de José Bové,
ÉLECTIONS. Longtemps tenté de faire cavalier seul aux élections euro- Le coprésident des Verts aux élections européennes de « un agriculteur français » can-
péennes de juin prochain, le Nouveau Centre, présidé par le ministre de la au Parlement européen juin en Ile-de-France, au côté de didat dans le Sud-Ouest, et des
Défense, Hervé Morin, se résout peu à peu à l’idée de listes communes à la sera tête de liste la magistrate franco-norvégienne autres têtes de liste du mouve-
majorité. «On se dirige vers des listes communes avec l’UMP», a déclaré en Ile-de-France aux côtés Eva Joly, l’assure : « On ne peut ment Europe écologie – Michè-
devant quelques journalistes François Sauvadet, chef de file des députés de l’ex-juge Eva Joly. pas répondre à la crise financière le Rivasi (Sud-Est), Sandrine
centristes, en marge des vœux d’Hervé Morin à la presse et aux militants. sans répondre en même temps à Bélier (Est), Yannick Jadot
«Oui,nousaimonsl’Europe.Oui,nousavonsvocationàdéfendrenosidées DANIEL COHN-BENDIT a fait un la crise écologique et à la crise de (Ouest), Hélène Flautre (Nord-
européennes.Maisnon,nousn’avonspasvocationàsuicidernotrepartiàla rêve : rassembler « ceux qui ont la mondialisation. » Selon lui, Ouest) et Jean-Paul Besset
première élection qui se présente», a déclaré à la tribune le président du peur de la fin du mois et ceux qui « relancer la consommation, (Centre) –, Daniel Cohn-Bendit
Nouveau Centre. La décision doit être entérinée par les instances du parti ont peur de la fin du monde ». comme le pensent les socialistes, a encore estimé que la réponse
centriste le 3 février. Le Nouveau Centre, qui revendique près de 9000 L’eurodéputé allemand sortant, ne suffira pas. Il faut transformer à la crise ne pouvait être natio-
adhérents, est crédité de 2 % à 3 % d’intentions de vote dans les sondages. qui a confirmé hier devant la nosmodesdevie». nale.
«Réinventer
lerêveeuropéen»
«C’est la raison pour laquelle «Onnepeutpasrépondreà
il ne faut pas réduire ces élections lacrisefinancièresansrépondre
LES à un débat national du style pour enmêmetempsàlacriseÈMEJean-Jacques Aillagon VERSAILLES À L’AUBE DU XXI SIÈCLEGRANDES CONFÉRENCES
ou contre Sarkozy», explique-t-il. écologiqueetàlacrisedela
DU FIGARO LUNDI 26 JANVIER 2009 À 18H30 Pour lui, «si la réponse nécessaire mondialisation»,assureDaniel
n’est pas donnée au niveau euro- Cohn-Bendit.Crusiaux/Gamma
Au Théâtre de la Madeleine péen, nous ne résisterons pas auxTable ronde L’ IRAN : TRENTE ANS APRÈS LA RÉVOLUTION ISLAMIQUE
crises auxquelles nous sommes Tandis que José Bové et Eva Joly19, rue de Surène
LUNDI 2 FÉVRIER 2009 À 18H30 confrontés». ont respectivement plaidé pour75008 Paris
Citant Barack Obama, qui « moins de corruption » et « plus
souhaite « redéfinir le rêve amé- de transparence » au Parlement
Pour tout renseignement, contactez le : 01 57 08 70 03 - www.lefigaro.fr/conferences ricain », « Dany » a appelé à européen.
« réinventer le rêve européen ». RODOLPHEGEISLER
CFrancePolitique
1jeudi 22 janvier 2009 5
ChantalJouanno,Lesrecettesde
uneprochedeSarkozy
MartineAubry àl’Écologie
GOUVERNEMENT
L’ancienne conseillèrepoursortir du président remplacera
NKM auprès
de Jean-Louis Borloo.
LE FEUILLETON du miniremanie-delacrise
ment s’est poursuivi hier, avec
l’annonce par l’Élysée de la nomina-
PS cient et, le cas échéant, le contrôle tion de Chantal Jouanno, 39 ans, au
La première secrétaire a dans ces dernières des plans de secrétariat d’État à l’Écologie. Le
présenté un plan de relance sauvegarde de l’emploi par l’admi- poste était vacant depuis une petite
basé sur la consommation nistration du travail. semaine, Nathalie Kosciusko-Mori-
et l’investissement. Le plan propose aussi la créa- zet ayant été appelée à la Prospecti-
tion de 100000 emplois aidés sup- ve et à l’Économie numérique, en
S’OPPOSER et proposer. Mainte- plémentaires. Avec ces proposi- remplacement d’Éric Besson. L’Ély-
nant que Martine Aubry a défini ce tions, autant dire que le PS agite un sée a d’abord envisagé de ne pas le
que sera la ligne de conduite du PS chiffon rouge devant Nicolas pourvoirrapidement,puiss’estfina-
sous sa direction, les socialistes la Sarkozy, qui a assis son élection à lement rangé aux arguments de ChantalJouannoétaitjusqu’alors
mettent en application. Dans la l’Élysée sur le rejet de l’ensemble de Jean-Louis Borloo. « Est-ce que NKM àlatêtedel’Agencede
nuit de mardi à mercredi, les dépu- ces pistes. « Comme à son habitude, va être remplacée ? Tout dépend du l’environnementetdelamaîtrise
tés de gauche ont donné une illus- le PS prend délibérément le parti nombre de coups de fil que Jean- del’énergie(Ademe). Guay/AFP
tration de la première partie de la d’une relance par la consommation Louis Borloo a passés au président »,
consigne dans l’Hémicycle (lire qui a toujours conduit à l’échec, s’amusait hier encore à l’heure du Hauts-de-Seineentre2004et2006et
page 3). Hier, la première secrétaire prouvant ainsi qu’il n’a tiré aucune déjeuner un ministre convaincu que sa conseillère au ministère de l’Inté-
l’a complété en présentant son leçon du passé », a réagi presque l’intéressé saurait se montrer per- rieur en charge du développement
contre-plan de relance. Un plan qui mécaniquement le porte-parole de suasif. durable et de la sécurité routière.
« marche sur ses deux jambes : le l’UMP Dominique Paillé. Le numéro 2 du gouvernement C’est elle qui, à l’époque, écrit ses
soutien à la consommation et aurait en fait rencontré le chef de discours. Pendant la campagne de
l’investissement », selon Martine Annulationdupaquetfiscal l’État dès vendredi après-midi à 2007, elle se charge des publics spé-
Aubry, pour qui « le plan du gouver- Côté entreprises, le contre-plan l’Élysée pour le convaincre de rem- cifiques – chasseurs, rapatriés, bou-
nement est totalement insuffisant socialiste leur propose de favoriser placer NKM. Quelques heures seu- langers, etc. – mais aussi de l’écolo-
dans ses montants, déséquilibré l’obtention de crédits auprès des lement après que Nicolas Sarkozy a gie. « C’est un patron très attachant,
dans sa structure ». banques mais en les contraignant. expliqué au « G7 » qu’il préférait se dit-elle alors du candidat UMP. Il n’a
Alors que feraient les socialistes Il propose aussi de soutenir à court laisser du temps. jamais laissé tomber personne. »
s’ils étaient au pouvoir face à la cri- terme leur trésorerie ainsi qu’un Chantal Jouanno était depuis
se financière mondiale ? Ils iraient moratoire des dettes sociales pour moins d’un an à la tête de l’Agence Satisfecitécologiste
essentiellement piocher dans leur celles qui sont le plus en difficulté. de l’environnement et de la maîtrise En mai 2007, elle le suit à l’Ély-
boîte à outils traditionnelle. Hausse À tout cela s’ajoute enfin un « pacte de l’énergie (Ademe). Sa bonne sée. Nommée conseillère pour le
du smic de 3 %, prime de 500 euros de relance » entre l’État et les collec- connaissance des questions envi- développement durable, elle se
pour les bénéficiaires de la prime tivités territoriales. Coût estimé du ronnementales et ses années pas- charge de l’organisation du Grenelle
pour l’emploi, généralisation du projet : 50,5 milliards d’euros, deux SelonMartineAubry,«leplandugouvernementesttotalement sées auprès de Nicolas Sarkozy lui de l’environnement et règle au pas-
chèque transport, revalorisation fois plus que celui de Nicolas insuffisantdanssesmontants,déséquilibrédanssastructure». Verdy/AFP valent son entrée au gouvernement. sage les différends entre Fillon et
des allocations logements, baisse Sarkozy. Financé par l’annulation « C’est une magnifique reconnais- Borloo.Maislechefdel’Étatestalors
de la TVA (de 19,6 % à 18,6 %), gel du paquet fiscal et par le déficit Au mieux, il permet à Martine puis « à quoi cela sert-il de présenter sance de se retrouver là. Je sais beaucoup moins accessible qu’il ne
des loyers dans les zones en forte budgétaire, son montant corres- Aubry de montrer que le PS s’est un catalogue de mesures dont on ne l’apprécier à sa juste valeur. C’est for- l’était. Chantal Jouanno devra s’y
hausse… autant de mesures cen- pond à 2,5 % du PIB, pile dans la remis au travail et que ses divisions sait même pas si elles seront rete- midable », a-t-elle déclaré hier, sou- reprendre à deux fois pour que
sées relancer la consommation et le fourchette que recommande le commencent à s’estomper. Mais nues dans le projet socialiste pour lignantses« compétencestrèstechni- Nicolas Sarkozy accepte son départ
pouvoir d’achat. FMI, dont Martine Aubry a rappelé commencent seulement. l’élection présidentielle de 2012 ? » ques » face à Jean-Louis Borloo à la tête de l’Ademe. Elle est revenue
Pour protéger les emplois et les qu’en dépit de la présidence de Car chez Ségolène Royal, si l’on demande François Rebsamen. qu’elle sait très politique. hier par la grande porte pour s’occu-
salariés, le plan propose le gel Dominique Strauss-Kahn, l’institu- a choisi de ne pas torpiller le Sans formellement s’opposer à Cette mère de trois enfants, titu- per du Grenelle 2 dont elle connaît la
« immédiat » de toutes les suppres- tion n’était pas réputée pour ses contre-plan de relance, on s’agace l’adoption du texte en bureau laire d’un BTS avant de décrocher génèse. Un retour dont se sont félici-
sions de postes dans la fonction positions de gauche. tout de même de la méthode. Les national, les partisans de Ségolène Sciences Po et l’ENA, douze fois tées les associations écologistes qui,
publique, le remboursement des Seulement voilà, les socialistes royalistes estiment que la direction Royal ne l’ont pas non plus formel- championne de karaté, a été la la semaine dernière, s’inquiétaient
aides publiques perçues par les ne sont pas au pouvoir et leur plan a communiqué le plan trop tard lement approuvé. directrice de cabinet de Nicolas du départ de NKM.
entreprises bénéficiaires qui licen- n’a aucune chance d’être appliqué. pour sérieusement le travailler. Et FRANÇOIS-XAVIERBOURMAUD Sarkozy au conseil général des ANNEROVAN
Barnierpourraitêtreparachuté
enIle-de-Francepourleseuropéennes
EXTRAIT DESMINUTES DUGREFFE EXTRAIT DESMINUTES DUGREFFEEXTRAIT DESMINUTES DUGREFFE
DUTRIBUNAL DEGRANDE DUTRIBUNAL DEGRANDEDUTRIBUNAL DEGRANDE
INSTANCE DEPARIS INSTANCE DEPARISINSTANCE DEPARISMAJORITÉ Par jugement contradictoire à signifier Par jugement contradictoire à signifierPar jugement contradictoire, rendu par
èmeRachida Dati refusait article 412 al.2 du CPP, rendu par le article 410 du CPP, rendu par lele Tribunal Correctionnel 11 chamb-
ème èmetoujours hier TribunalCorrectionnel11 chambre/2 TribunalCorrectionnel11 chambre/2re/2 le 19 décembre 2007 - Jugement
le 19 décembre 2007, signifié le 25 le 20 septembre 2007, signifié le 18sur Citation Directe devant le Tribunalde conduire la liste UMP
septembre 2008 en mairie accusé de février 2008 en mairie lettre recom-Correctionnel - Gopalapillaidans la région capitale. er réception signé le 26 septembre 2008 - mandée non réclamée - Jugement surKULENDRAN né le 1 novembre
JugementsurCitationDirectedevantle Citation Directe devant le Tribunal1950 à COLOMBO, INDE de
LE « CAS » Rama fait école : sollici- Tribunal Correctionnel - Mayooran Correctionnel - Albert LAIK né le 2Mulugesu KULENDRAN et de
KULENDRAN né le 12 juin 1981 à septembre 1964 à CHATELLERAULTSinnaphamby PARASAKTHY, detée après la défection de la secrétai-
èmePARIS 20 (75) de Gopalapillai (86) de Joseph LAIK et de Bihyanationalité sri-lankaise, libre, a étére d’État aux Droits de l’homme, et de Komaladevy MASLATI, de nationalité française,condamné à un emprisonnement délic-
Rachida Dati a décliné à son tour la KANDIAH, de nationalité française, libre,aétécondamnéàunemprisonne-tuel - 15 mois avec sursis simple total,
place de numéro un sur la liste UMP étudiant demeurant 9 rue Guynemer ment délictuel - 10 mois avec sursis1 amende délictuelle de 10.000 euros.
95360 MONTMAGNY, libre, a été miseàl’épreuve,délai3anset1amen-LeTribunalaordonnélapublicationduaux européennes en Ile-de-France.
condamné à un emprisonnement délic- de délictuelle de 12.000 euros. Leprésent jugement, par extraits, dans leEt pour la même raison : elle veut tuel-6moisavecsursissimpletotal,la Tribunal a ordonné la publication duJOURNALOFFICIEL ainsi que dans
rester au gouvernement. Las publication de la décision, par extraits, présent jugement, par extraits, dans leles quotidiens LE PARISIEN et LE
d’essuyer ces refus féminins, Nico- dans le JOURNAL OFFICIEL ainsi JOURNALOFFICIEL ainsi que dansFIGARO, et l’affichage également par
que dans les quotidiens LEPARISIEN les quotidiens LE PARISIEN et LEextraits pendant trois mois, sur les pan-las Sarkozy semble résigné à confier
et LEFIGARO, et l’affichage de la FIGARO, et l’affichage également parneaux réservés à l’affichage des publi-la tête de liste dans la région capitale décision - 3 mois également par extraits pendant trois mois, sur les pan-cations officielles à la mairie de la
à un homme : Michel Barnier. Le extraits, à la mairie de la commune où neaux réservés à l’affichage des publi-commune où le contribuable a son
président doit prendre sa décision le contribuable a son domicile. cations officielles à la mairie de ladomicile, le tout aux frais du condam-
Infractions : SOUSTRACTION commune où le contribuable a sonné. Infractions : SOUSTRACTIONaujourd’hui, après avoir sorti le
FRAUDULEUSE A L’ETABLISSE- domicile, le tout aux frais du condam-FRAUDULEUSE A L’ETABLISSE-sujet de l’ordre du jour de la réunion MENT OU AU PAIEMENT DE L’IM- né. Infractions : SOUSTRACTIONAMENT OU AU PAIEMENT DE L’IM-
avec la direction du parti, hier soir, à Leministredel’Agriculture, Michel Barnier, a faitsavoir que POT : DISSIMULATION DE SOM- L’ETABLISSEMENT OU AU PAIE-POT : DISSIMULATION DE SOM-
l’Élysée. Le ministre de l’Agricultu- quitter leSud-Est, sa circonscription d’origine, ne luiposeraitpas MES - FRAUDEFISCALE - courant MENTDEL’IMPOT : OMISSIONDEMES - FRAUDEFISCALE - courant
2003 et 2004, depuis temps non cou- DECLARATION - FRAUDEFISCA-2003 et 2004, depuis temps non cou-re, déjà chargé de l’animation de la de problème. Sébastien Soriano/Le Figaro
vert par la prescription - à Paris, sur le LE - courant 2001 et 2002, depuisvert par la prescription - à Paris, sur lecampagne au niveau national, a fait territoire national, faits prévus par temps non couvert par la prescription -territoire national, faits prévus par
savoir que quitter le Sud-Est, sa cir- j’attends », confiait-elle hier au de présider le comité de liaison de ART. 1741 AL.1, AL.2 C.G.I. et répri- à Paris, sur le territoire national, faitsART. 1741 AL.1, AL.2 C.G.I. et répri-
conscription d’origine, ne lui pose- Figaro, en ajoutant tout de même la majorité. De leur côté, Michèle més par ART. 1741 AL.1, AL.3, AL.4, prévus par ART. 1741 AL.1 C.G.I. etmés par ART. 1741 AL.1, AL.3, AL.4,
ART. 1750 AL.1 C.G.I., ART.50 §I réprimés par ART. 1741 AL.1, AL.3,ART. 1750 AL.1 C.G.I., ART.50 §Irait pas de problème. Désireux de que « depuis la présidence française Alliot-Marie et Nadine Morano ont
Loi 52-401 du 14/04/1952. SOUS- AL.4,ART. 1750AL.1 C.G.I.,ART.50Loi 52-401 du 14/04/1952. SOUS-s’investir à temps plein dans l’Euro- du Conseil européen, Nicolas continué leur forcing pour intégrer
TRACTION A L’ETABLISSEMENT §ILoi 52-401 du 14/04/1952. SOUS-TRACTION A L’ETABLISSEMENTpe, Michel Barnier a bon espoir de Sarkozy a compris l’importance les instances dirigeantes. Du coup, OU AU PAIEMENT DE L’IMPOT : TRACTION A L’ETABLISSEMENTOU AU PAIEMENT DE L’IMPOT :
récupérer au lendemain de son d’avoir des députés chevronnés au les équipes autour de Xavier Ber- OMISSION DE DECLARATION - OU AU PAIEMENT DE L’IMPOT :OMISSION DE DECLARATION -
FRAUDEFISCALE - courant 2003 et OMISSION DE DECLARATION -élection le poste de commissaire Parlement de Strasbourg ». Le chef trand et Brice Hortefeux pour- FRAUDEFISCALE - courant 2003 et
2004, depuis temps non couvert par la FRAUDEFISCALE - courant 2001 et2004, depuis temps non couvert par laeuropéen dévolu à la France. de l’État, attendu au conseil natio- raient être moins restreintes que
prescription - à Paris, sur le territoire 2002, depuis temps non couvert par laprescription - à Paris, sur le territoireSon parachutage ferait en outre nal samedi, espère que l’UMP pour- prévues. « On changera les statuts si national, faits prévus par ART. 1741 prescription - à Paris, sur le territoirenational, faits prévus par ART. 1741
une heureuse : Françoise Grossetê- ra y annoncer ses huit têtes de liste, nécessaire », précisait-on hier dans AL.1 C.G.I. et réprimés parART. 1741 national, faits prévus par ART. 1741AL.1 C.G.I. et réprimés parART. 1741
AL.1, AL.3, AL.4, ART. 1750 AL.1 AL.1 C.G.I. et réprimés parART. 1741te, qui pourrait conduire la liste à défaut de présenter les huit cou- l’entourage du secrétaire général AL.1, AL.3, AL.4, ART. 1750 AL.1
C.G.I., ART. 50 § I Loi 52-401 du AL.1, AL.3, AL.4, ART. 1750 AL.1C.G.I., ART. 50 § I Loi 52-401 dudans le Sud-Est. Sortante du Parle- ples qui mèneront la bataille. par intérim. Lequel fera dimanche
14/04/1952. OMISSION D’ECRI- C.G.I., ART. 50 § I Loi 52-401 du14/04/1952. OMISSION D’ECRI-ment de Strasbourg, elle serait ainsi un premier déplacement dans le TURE DANS UN DOCUMENT 14/04/1952. OMISSION D’ECRI-TURE DANS UN DOCUMENT
l’une des trois femmes, toutes sor- Évictionsetforcing Val-d’Oise. La plus grande sérénité COMPTABLE : FRAUDEFISCALE - TURE DANS UN DOCUMENTCOMPTABLE : FRAUDEFISCALE -
- courant 2003 et 2004, depuis temps COMPTABLE : FRAUDEFISCALE -tantes, mises en avant par l’UMP. La direction du parti doit être régnait en revanche autour d’Éric - courant 2003 et 2004, depuis temps
non couvert par la prescription - à - courant 2000, 2001 et 2002, depuisnon couvert par la prescription - àDans l’Ouest, l’UMP a trouvé sa adoubée le même jour, un autre Besson, assuré de devenir secrétai-
Paris, sur le territoire national, faits temps non couvert par la prescription -Paris, sur le territoire national, faitscandidate : Élisabeth Morin, proche casse-tête traité hier en direct à re général adjoint de l’UMP. Dix prévus parART. 1743AL.1 1 = C.G.I., à Paris, sur le territoire national, faitsprévus parART. 1743AL.1 1 = C.G.I.,
de Jean-Pierre Raffarin. Dans le l’Élysée. Les tensions se sont exa- membres de son club, Les Progres- ART.L.123-12, ART.L.123-13, ART. prévus parART. 1743AL.1 1 = C.G.I.,ART.L.123-12, ART.L.123-13, ART.
L.123-14C.Commerceetrépriméspar ART.L.123-12, ART.L.123-13, ART.Nord-Ouest, après le refus de la cerbées ces deux derniers jours. sistes, ont fait connaître leur inten- L.123-14C.Commerceetrépriméspar
ART. 1743 AL.1, ART. 1741 AL.1, L.123-14C.CommerceetréprimésparART. 1743 AL.1, ART. 1741 AL.1,centriste Valérie Létard, Tokia Saïfi Évincé de la vice-présidence du tion de l’« accompagner dans ses
AL.3, AL.4, ART. 1750 AL.1 C.G.I., ART. 1743 AL.1, ART. 1741 AL.1,AL.3, AL.4, ART. 1750 AL.1 C.G.I.,pourrait prendre la relève. Mais elle conseil national, Jean-Claude Gau- futures responsabilités au sein du ART.50§ILoi52-401du14/04/1952. AL.3, AL.4, ART. 1750 AL.1 C.G.I.,ART.50§ILoi52-401du14/04/1952.
préférait hier rester prudente sur la din a rencontré Nicolas Sarkozy en parti de la majorité présidentielle ». Rejet de dispense d’inscription au b2. ART.50§ILoi52-401du14/04/1952.Pour extrait conforme, n’y ayant appel,
Pour extrait conforme, n’y ayant appel, Pour extrait conforme, n’y ayant appel,position qu’elle occupera en juin : tête à tête : il a obtenu de garder la JEAN-BAPTISTEGARAT
P/ le Greffier en Chef. P/ le Greffier en Chef. P/ le Greffier en Chef.« Je ne peux rien confirmer, haute main sur les investitures et etJUDITHWAINTRAUB
CInternational
6 jeudi22janvier20091
Obamadémarresur
leschapeauxderoue
ÉTATS-UNIS sants lobbys sera «strictement quelenouveauprésidentabordera
Àl’issued’unejournée contrôlée»pourempêcherlesfonc- la question d’une manière plus
chargée,centréesur tionnaires de l’État de laisser les équilibrée que l’équipe Bush,
leProche-Orient,leprésident intérêtsindividuelsprévaloirsurle connue pour s’être alignée sur les
s’estengagéhieràmettre servicedupeuple,aannoncéOba- positions israéliennes. Signe de sa
enœuvreunenouvelle ma.Ilaaussipromisd’enfiniravec préoccupationpourledossier(voir
«èredetransparence» «la loi du secret» qui régnait sous encadréci-dessous),Obamaaaussi
danssonAdministration. Bush, en instaurant une ère de appelé le premier ministre israé-
«transparence»plusapteàdéfen- lien,EhoudOlmert,leroiAbdallah
BARACK OBAMA s’est mis au tra- drelalibertéd’informerdesjourna- de Jordanie, et le président égyp-
vail. Choisissant de mettre le Pro- listes. Avant de serrer la main de tien,HosniMoubarak.
che-Orient et «l’éthique» de son tous ses collaborateurs. «Quel Lors d’une rencontre avec les
Administrationaucœurdesapre- momentqueceluiquenousvivonset hauts responsables du Pentagone,
mière journée présidentielle. Alors quelle chance de changer les cho- Obamadevaitrecevoirsonpremier
quel’émotiond’uneinvestiturequi ses»,a-t-illancé. briefingdesécurité,danslafameu-
a vu toute une nation communier se «Situation room», située dans
avec son nouveau leader planait Sonpremiercoupdefil lessous-solsdelaMaison-Blanche,
etoujourssurl’Amérique,le44 pré- pourMahmoudAbbas unehabitudeàlaquelleilnepourra
sident américain a rejoint hier dès Lenouveauprésidentaensuite plusdérogerunseuljour,rappelait
8h30, le Bureau ovale de la Mai- convoquélesprincipauxresponsa- G.W.Bushdanssesdernièresinter-
son-Blanche,celieumythiqued’où blesmilitairesdupaysainsiqueses views.Leprésidentdevaitdécouvrir
ilgouvernerasonpays.Ilapuylire conseillers économiques. La crise laprocédureetlescodesquiluiper-
lanoteprivée,aucontenuinconnu, etlaguerre.Telsvontêtrelesdeux mettentthéoriquementdedéclen-
que lui a laissée son prédécesseur grands défis qui occuperont en cher le feu nucléaire. La question
George W. Bush, selon la tradition prioritél’agendad’Obamaaucours d’un désengagement «responsa-
envigueur.Lemessageétaitlibellé desprochainessemaines.Dansson ble»d’Irak,destinéàpermettrede
«àl’attentionde:44,delapartde: discours inspiré, dont les observa- porterleseffortsdesÉtats-Unissur
43», a précisé son porte-parole, teurs soulignaient hier les accents lefrontafghan,devaitêtreabordée
RobertGibbs.Laveille,Obamaétait «sombres» et réalistes, Obama avec le secrétaire à la Défense,
déjàentrédansl’actionendécidant insiste pour trouver des réponses Robert Gates, et les chefs d’État-
de suspendre pour 120 jours les «efficaces»auxproblèmesduchô- major.Onsaitd’oresetdéjàqu’un
procédures judiciaires d’exception mageetdel’effondrementdusys- premiervoyageauCanadaestpré-
devantlestribunauxdeGuantana- tème financier américain, au-delà vudanslesprochainsjoursdansle
mo, ce système controversé qui a des débats idéologiques, selon lui calendrier très chargé de Barack
empoisonnél’èreBush. stériles, sur le rôle de l’État, qu’il Obama.MaisWashingtons’attend
Aprèsunemessetraditionnelle souhaite accroître. Pour lui, faire aussi à l’annonce prochaine d’un
dans la solennité grandiose de entérinerdèslemoisdefévrierpar déplacement en terre musulmane
National Cathedral, où on a pu le leCongrèssonplanderelanced’un après la main tendue de Barack
voirprieretchanterauxcôtésdesa montantde850milliardsdedollars Obama au monde islamique dans
femme Michelle, Barack Obama a estprioritaire.Maiscontrairement son adresse. «Nous cherchons un
donc commencé par réunir son àcertainesprédictions,l’économie nouveau chemin pour aller de
Administration pour une réunion nevapasempêcherleprésidentde l’avant,basésurlesintérêtsetleres-
aucoursdelaquellecelle-ciaprêté sepencherimmédiatementsurles pect mutuels» a dit l’homme, qui
sermentàl’Amérique.Leprésident dossiers internationaux brûlants est chrétien mais a prêté serment
a annoncé l’entrée en vigueur de quil’attendent. surlabibleentantqueBarackHus-
nouvelles«règles»destinéesàmet- Révélantsonintentiondeplon- seinObama.
tre«l’éthique»etla«transparence» ger sans tarder dans la gestion du LAUREMANDEVILLE
au cœur du fonctionnement de la conflit israélo-palestinien, Barack
Maison-Blanche.Lessalairesd’une Obamaachoisidedonnerhierson Barack Obama
centaine de personnes gagnant premiercoupdefildeprésidentau»et l’économieplus de 100000 dollars par an leader palestinien Mahmoud
seront gelés. L’influence des puis- Abbas. Cette première démontre PAGES14ET20 UnenuittrèsglamouràWashington
«How good looking is my wife?» (Comment un jeune designer new-yorkais de 26 ansLesénateurGeorgeMitchellnomméémissairepourleProche-Orient
trouvez-vous ma femme?) : devant une foule originaire de Taïwan, c’est une robe longue
■ Barack Obama a proposé au quiavaitparrainélespourparlersde tions sont restées lettre morte. enthousiaste, Barack Obama, tout sourire, en guipure, embellie de fins cristaux
sénateur à la retraite George Mit- paix aboutissant à l’accord histori- Cadet d’une famille de cinq présente la First Lady dans une éblouissante de Swarovski et qui laisse dénudée
chell,artisandelapaixenIrlandedu queduvendredisainten1998. enfants, George Mitchell est né le robe ivoire au «bal de quartier», le premier une épaule. Le couple présidentiel ouvre
Nord, de devenir son émissaire LesénateurMitchellconnaîtbienle 20août1933dansleMaine,dans d’une série de dix bals «officiels», parmi le bal sur At Last d’Etta James, interprétée
pourleProche-Orient.Sanomina- Proche-Orient.En2000,ilavaitété une famille catholique d’origine des centaines d’autres qui ont tenu éveillée par une Beyoncé émue. En quatre heures,
tion devrait être annoncée aujour- chargé de présider la commission modeste, de père irlandais et de la capitale toute la nuit de mardi à mercredi. Barack et Michelle ont bouclé leur marathon
ed’hui, selon une source proche de internationalesurleProche-Orient mère libanaise. Après avoir com- Il est 20h30. Très détendu, le 44 président pour rentrer un peu après minuit
l’Administration. Le nouveau prési- portantsonnom,pourtrouverdes mencésacarrièrecommeavocat,il lance, en smoking noir et nœud papillon à la Maison-Blanche. C’est alors que
dentaméricain,quiavaitpromisde moyensdefairecesserlaviolence estentréauSénat,oùilasiégéde blanc, le premier bal, qu’il a voulu populaire, les «famous people» ont commencé à gagner
s’occuperduconflitisraélo-palesti- entre Israéliens et Palestiniens. 1980à1985.Sanominationcom- réservé aux résidents désargentés en limousine les endroits les plus selects
nien dès son entrée à la Maison- Danssonrapportremisen2001,il me émissaire de Barack Obama de la capitale, une première à Washington. de la capitale pour des soirées allant
Blanche,tientsapromesse.Geor- avait appelé les deux parties à intervient à un moment délicat, Les curieux n’ont évidemment d’yeux de 165 dollars pour le bal d’investiture
ge Mitchell a mis ses talents de prendre des mesures immédiates après la guerre menée par Israël que pour la toilette choisie par Michelle, pour la paix jusqu’à 10000 dollars
négociateurauservicedelarécon- pourfairecessersansconditionles contreleHamasàGaza. un secret «d’État» préservé jusqu’à pour le bal de la Creative Coalition et même
ciliationenIrlandeduNord.C’estlui affrontements, mais ces proposi- (AFP) la dernière minute. Créée par Jason Wu, 100000 dollars pour 50 places VIP! A. S.
Leprésidentsuspendlesprocédures LesfillesdeBush
d’exceptionàGuantanamo conseillentMaliaetSasha
Àlasuitedelademande tembre et un jeune Canadien, «Guantanamon’auraitjamaisdû Dansunelettrepubliée JennaetBarbaraBush,27ans,
présidentielle,desjuges Omar Khadr, ont été suspendus exister», tandis que le président hierdansle«WallStreet racontent les bons souvenirs
militairesontinterrompu hier par deux juges militaires. afghan, Hamid Karzai, exprimait Journal»,JennaetBarbara qu’ellesgardentdelaMaison-Blan-
pourcentvingtjours Dans un retournement ironique sa satisfaction «sur le principe». confientleurspetitssecrets che. «Laissez-vous glisser sur la
laprocédureutilisée mais pas inattendu, quatre des Les défenseurs des droits de pouruneenfanceheureuse rampe du solarium, jouez à cache-
contrelescinqdétenus cinqhommesaccusés,dontlecer- l’homme qui espéraient une fer- àlaMaison-Blanche. cachedansleparc,conseillent-elles.
accusésd’avoirorganisé veau autoproclamé des attentats, meture immédiate de Guantana- Profitezbiendevotrejeunessedans
le11Septembre. Khaled Sheikh Mohammed, se mo étaient déçus. Mais une telle LA COUTUME veut que le prési- untelendroitmagique.»
sont opposés hier à cette suspen- fermeture n’est pas possible d’un dentsortantlaisseunelettreàson
NewYork sion, lors d’une audience d’à pei- simpletourdeclef. successeur. Jenna et Barbara Bush «Chérissezvosanimaux»
ne dix minutes à Guantanamo La situation est « kafkaïen- ontfaitcommeleurpère:ellesont Àproposduchienqueleprési-
LE GESTE est fort et symbolique. avec le juge Henley. Le second ne»,disaitmêmel’ancienrappor- écritauxfillesdunouveaulocataire dent Obama a promis à ses filles,
Quelquesheuresseulementaprès juge militaire, Patrick Parrish, a teurduConseildel’Europesurles de la Maison-Blanche, Sasha et JennaetBarbaraBushleurrecom-
s’êtreinstallédansleBureauova- prissadécisionsurledossierhau- volssecretsdelaCIA,DickMarty. Malia. Une longue lettre, publiée mandent:«Chérissezvosanimaux
le, Barack Obama a demandé, et tement controversé d’Omar Kha- Obamavienttoutdemêmehabi- hier dans le Wall Street Journal, car parfois vous aurez besoin du
partiellement obtenu, la suspen- dr,ceCanadienarrêtéà15ansen lement de gagner quatre mois danslaquellelesjumellesdeGeorge réconfort tranquille que seuls les
siondesprocéduresd’exceptionà Afghanistan pour le meurtre d’un dans ce casse-tête juridico-politi- Prèsde250prisonnierssont W. Bush prodiguent de nombreux animauxpeuventapporter.»
Guantanamo, où sont encore militaire américain. Le jeune que, le temps de permettre à son encoreenferméssurlabase conseils: d’abord bien s’amuser Siêtrefilledeprésidentprésen-
enfermés 245 prisonniers, dont homme,accusédecrimedeguer- équiped’examinerlesystèmedes militairedeGuantanamo. danscetendroit «magique»,mais te des avantages, un tel statut,
21 inculpés et 14 autres renvoyés re, devrait désormais être protégé commissions militaires d’excep- MandelNgan/Pool/AFP aussis’entourer«d’amisfidèles»,et confient-elles, a aussi des côtés
devant un juge. Barack Obama par les traités internationaux tioninventéesen2006etdedéci- surtout de «ne pas oublier qui est désagréables.JennaetBarbararap-
prend à bras-le-corps un dossier concernantlesenfants-soldats. der du devenir des détenus. Il systèmepourraitêtrecréédansle votrepère». pellentqu’ellesonteuàsupporter
qui s’annonce long et difficile, s’agit à la fois de ceux qui sont cadred’unenouvelleloisurleter- Finnovembre,Malia,10ans,et des portraits peu flatteurs de leur
pour tourner la page de l’un des Unesituation«kafkaïenne» jugés transférables à l’étranger, rorisme,maisiln’estpassansris- Sasha,7ans,avaientdéjàeul’occa- père.«Beaucoupdegenspenseront
épisodes les plus controversés de La décision de Barack Obama maispasdansleurpaysd’origine, que pour le président face à un sion de visiter la Maison-Blanche, qu’ils le connaissent,écrivent-elles.
la présidence Bush. Dès mardi aétéunanimementsaluéedansle etdeceuxquineseraientnitrans- Congrèsdivisésurlesujet. guidéesparlesjumelles.«Onleur Maisilsn’ontaucuneidéedecequ’il
soir, le Pentagone avait annoncé reste du monde. Le rapporteur férables,nilibérables. Par ailleurs, la question de afaitfaireuntour,ontracontéles aressentilejourdevotrenaissance,
le réexamen complet des procé- spécial de l’ONU sur la torture, Leur statut d’«ennemis com- l’accueil de certains de ces déte- fillesBushaumagazinePeople.On lafiertéqu’ilaéprouvéeàvotrepre-
dures de détention sur la base Manfred Nowak, l’a jugée «très battants», un terme inventé sous nus ne fait pas l’unanimité, en est venues ici à 7 ans, quand notre mier jour d’école ou à quel point
militairedeCuba. positive», le commissaire euro- George Bush, les place en dehors particulier en Europe. Les minis- grand-père – George H. W. Bush – vous aimez être ses filles.» «Donc,
En accord avec la demande péenàlaJustice,JacquesBarrot,a des conventions de Genève et tres des Affaires étrangères de était président. Donc on sait com- concluent les jumelles, voici notre
présidentielle, les dossiers de six parlé d’«un symbole très fort», le pose la question de commissions l’UE se rencontreront à Bruxelles bien c’était drôle de vivre à cet âge conseilleplusimportant:n’oubliez
accusés, dont cinq organisateurs chef du gouvernement espagnol, capables de les juger, mais qui lundipourendébattre. danscettemaison.Onleuramon- pasquiestvraimentvotrepère.»
présumésdesattentatsdu11Sep- JoséLuisZapatero,asoulignéque restent à inventer. Un nouveau ADÈLESMITH trénospetitsendroitssecrets.» S.K.(avecAFP)
C
JimYoung/ReutersInternational
1jeudi22janvier2009 7
L’UEpresseTzipiLivniIsraël
derouvrirGaza
s’interrogesur DIPLOMATIE
Les ministres des Affaires
étrangères de l’UE
ont reçu hier soir
leur homologue israélienne.lesintentions
Del’undenoscorrespondants
àBruxelles
L’AMÉRIQUE a changé de prési-américaines
dent, mais les Européens entendent
garderl’initiativepourconsoliderun
PROCHE-ORIENT lui», assure Haïm Ramon, vice-pre- cessez-le-feu précaire entre Israël et
Le président Obama mier ministre, y compris sur le Hamas : les ministres des Affaires
a téléphoné au premier l’ouverture d’un éventuel dialogue étrangères de l’Union européenne
ministre Ehoud Olmert, entre les États-Unis et l’Iran, consi- ont reçu hier soir leur collègue israé-
qui lui a rendu compte déré comme l’ennemi et la menace lienne, Tzipi Livni, avant de poursui- TzipiLivni,venuehieràBruxelles
de la situation à Gaza. numéro un par Israël. «Barack vre dimanche avec ses homologues pourexpliquerlapositiondeson
Obama posera des conditions, il jordanien, turc et palestinien. gouvernement. Marmara/LeFigaro
Jérusalem n’accepterapasdediscuteraveuglé- L’objectif de la rencontre d’hier était
mentavecl’IranetleHamas», pré- de rouvrir Gaza au monde extérieur. humanitaire d’urgence et de finan-
LES DIRIGEANTS israéliens ont voit Shimon Pérès, le président. Au nom de l’Union européenne, le cier de la reconstruction. Sous prési-
voulu offrir un cadeau de bienve- ministre tchèque Karel Schwarzen- dence tchèque, les projets fusent.
nue à Barack Obama. Quelques Décrypterles«collaborateurs» berg a invité Israël à agir «vite et Parispousseunprojetdeconférence
heures à peine après son entrée en duprésidentdesÉtats-Unis concrètement» en ouvrant tous les internationale, avec l’espoir d’avan-
fonction, le dernier soldat israélien Mais derrière ces propos rassu- points de passage à l’aide humani- cer vers un règlement définitif. Ber-
s’est retiré de la bande de Gaza. Un rants perce une certaine inquiétu- taire. Tzipi Livni a promis en retour lin a dressé un plan en cinq points
geste adressé à un président resté de qui se manifeste par un souci de la «coopération» d’Israël, sans pour Gaza et pour le redémarrage
muet avant son entrée à la Maison- « décrypter » les proches collabora- s’engager plus précisément. d’un « processus de paix ». La Haye
Blanche sur l’opération israélienne teurs du président. La probable et Copenhague proposent de sur-
menée pendant vingt-deux jours nomination de George Mitchell, un Allerplusloinquel’assistance veiller un cessez-le-feu prorogé.
contre les islamistes du Hamas. Un ancien sénateur, comme envoyé Unsoldatisraéliensurunvéhiculeblindédetransportdetroupes, humanitaireetfinancière Londres veut mettre la Royal Navy à
silence qui n’a pas aidé aux tentati- spécial au Moyen-Orient a provo- le20janvier.Tsahals’esttotalementretiréedelabandedeGaza LepointsensibleestRafah,entre contributionpourinterdireleslivrai-
ves d’établir un profil fiable de qué des haussements de sourcils. quelquesheuresaprèsl’entréeenfonctionsd’Obama. D.Buimovitch/AFP la bande de Gaza et l’Égypte, haut sons d’armes par mer au Hamas.
Barack Obama et de sa future poli- Cet ancien sénateur est surtout lieu de tous les trafics. Une mission Sans repousser ces offres de ser-
tique au Moyen-Orient. Seule certi- connu dans la région pour un rap- plan de paix international, soutenu Si les sondages se vérifient, de supervision de l’UE s’y trouve vice, TzipiLivni a déjà fait savoir que
tude : «Avec George W. Bush, nous port qu’il a rédigé en 2001 après le jusqu’à présent par Washington, Benyamin Nétanyahou, le chef de depuis 2005, mais elle est en veilleu- la sécurité de l’État hébreu reste la
disposionsd’unchèqueenblanc,ce déclenchement de la deuxième conditionne la création d’un État file de l’opposition de droite, se et les Égyptiens gardent le contrô- priorité et que Washington demeure
quin’estpluslecasavecsonsucces- Intifada. Ce document, qui préco- palestinien à l’éradication du terro- devrait l’emporter. Lui aussi affiche le de leur frontière. Le déclin de l’interlocuteur privilégié à ses yeux.
seur», constate Yoram Dekel, com- nisait un gel total de la colonisation risme et une réforme du gouverne- sa confiance. «Nous nous sommes l’Administration Bush a permis aux Dans les derniers jours de la prési-
mentateur politique de la télévi- israélienne dans les Territoires ment de Mahmoud Abbas. «Nous très bien entendus lors nos deux Européens, longtemps réduits aux denceBush,elleaobtenudesAméri-
sion et de la radio publique. palestiniens, avait suscité la colère y verrons plus clair lorsque l’Admi- rencontres», assure-t-il. Mais son seconds rôles, de s’imposer au Pro- cains un engagement qui lie aujour-
Avant son élection, Barack Oba- d’Ariel Sharon, le premier ministre nistration Obama se prononcera hostilité de principe à la création che-Orient. Sur place le week-end d’hui l’Administration Obama : la
ma n’avait pas manqué d’exprimer de l’époque. sur ces conditions», explique Dov d’un État palestinien risque de mal dernier, Nicolas Sarkozy et les diri- fourniture d’équipements de détec-
son soutien«indéfectibleàlasécu- Le général James Jones, Weissglas, ancien directeur général passer à Washington. geants allemand, britannique, espa- tion et de surveillance, destinés aux
rité » de l’État hébreu. Pour le conseiller à la Sécurité nationale, et du bureau d’Ariel Sharon. Cette MARCHENRY gnol,italienettchèquerevendiquent frontières terrestre et maritime de
moment, ces déclarations sont pri- Robert Gates, le secrétaire d’État à inconnue ne devrait toutefois pas leur part dans le double cessez-le- Gaza. La question a été soulevée hier
ses au pied de la lettre. Personne la Défense, ne sont pas non plus être levée avant les élections légis- feu unilatéral qui a mis fin à trois soir par Tzipi Livni. Elle sera discutéeMitchell,émissaire
n’ose émettre le moindre doute sur considérés comme des « proches ». latives du 10 février et la formation semaines d’offensive israélienne. dimanche à Bruxelles avec d’autres
auProche-Orientl’« amitié » de Barack Obama. Un des premiers tests devrait por- en mars du prochain gouverne- Partant de là, ils espèrent aller interlocuteurs.»
«Nous n’avons rien à craindre de ter sur la « feuille de route ». Ce ment israélien. plus loin que le rôle d’assistant JEAN-JACQUESMÉVELPAGE6
LesjoursenenferdeDjamilaetMohammed
Des milliers de Palestiniens «C’était comme un tremblement palestiniens. Mohammed montre
ont perdu leur maison deterre», raconte Djamila. Jabalya l’immeuble d’en face transformé
pendant l’offensive et Tel Hawa ont été dévastés au en gruyère.«Lestanksonttirédes-
israélienne. Itinéraires milieu de la semaine dernière lors sussansdouteparcequetroispro-
croisés de deux familles. du pic de violences de l’offensive fesseurs de l’université islamique
terrestre israélienne. de Gaza demeuraient ici, mais ils
DenotreenvoyéspécialàGaza Jusque-là, la guerre était pour étaient partis depuis longtemps»,
Djamila une suite de privations croit-il savoir.
DJAMILA, 42 ans, et Mohammed, avec, dans le ciel, la menace des
63 ans, figurent parmi les milliers raids d’avions F16 et des tirs de «Jenecroisplusenpersonne»
de victimes des Merkaba, les tanks missiles d’hélicoptères de combat À Jabalya comme à Tel Hawa,
israéliens. Mère de dix enfants, Apache.«Ons’étaitenfermésdans les Israéliens ont rebroussé che-
Djamila a perdu sa maison lors de notrequatre-piècesavecnosprovi- min, laissant derrière eux un pay-
l’opération lancée par l’armée de sions.Onattendaitsanstropsavoir sage de désolation. Les hommes
l’État hébreu contre Jabalya, un à quoi s’en tenir », dit-elle. du Hamas sont toujours là, kala-
faubourg du nord de Gaza. Plantée Mohammed redoutait une atta- chnikov en bandoulière. Atterré,
devant le champ de ruines, elle que mais se sentait en relative Mohammed rêve de quitter la
soupire plus qu’elle ne proteste : sécurité à son domicile.«LesIsraé- région. «Je suis revenu vivre à
«J’étais seule avec des enfants tous liens ont lancé des tracts par héli- Gazaen1999aprèsavoirpasséma
mineurs. Nous n’avions rien fait.» coptère pour nous expliquer qu’ils carrière d’ingénieur à l’étranger. Je
Mohammed, un ingénieur en allaient intervenir contre les com- nepeuxpasm’habitueràtoutecet-
hydrologie, propriétaire d’un battants du Hamas et pour nous teviolenceetjenecroisplusenper-
appartement bourgeois à Tel demanderdedénoncerlesterroris- sonne. Mon unique préoccupation
Hawa, dans le centre de Gaza, a tes», se souvient-il. est d’avoir une place sûre pour
essuyé de simples tirs mais son vivre.»
immeuble est éventré et sa voiture Paysagededésolation DeuxPalestiennespassentdevantl’immeubledévastéduministèredesAffairesétrangèresduHamas, Installée provisoirement chez
hors d’usage.«Iln’yaquedescivils À Jabalya, les tanks ont longé le hieràGaza,où4000maisonsontétédétruiteset17000endommagées. AnjaNiedringhaus/AP des amis, Djamila a appris que son
dans notre résidence. Pourquoi ce cimetière avant de monter vers la père avait été gravement blessé
châtiment?», s’interroge-t-il. maison de Djamila. Un premier tir me tir a, peu de temps après, font du sport. Mohammed et sa du Hamas. «Les Israéliens ont tiré dans un autre bombardement.
Les chars ont pénétré en pro- a touché l’immeuble d’à côté. réduit en amas de pierres la mai- femme se sont retrouvés nez à nez àlamitrailleuselourdedansnotre Quant à son mari, il vit en Égypte.
fondeur dans les quartiers sans se «Des blocs de béton sont tombés sonnette. Dans le jardinet, les oli- avec les chars. Sa fille, Ayma, son logement.Noussommesrestéspar- «Jel’aieuautéléphone,onapleu-
préoccuper des dégâts matériels et sur notre toit, raconte-t-elle. Nous viers brûlaient. Les soldats israé- mari et leur bébé venaient de les foisaccroupis,parfoiscouchésder- ré ensemble», dit-elle. «Je suis
des pertes humaines. L’essentiel étionsréfugiésdanslesalon.J’étais liens ont bivouaqué devant les rejoindre. Le couple avait déjà rièrelemurdelacuisineaméricai- revenuecematincarj’ail’intention
était d’avancer pour occuper des épouvantée.J’aiprononcélaprière décombres. changé deux fois d’abri pour ne jusqu’à leur départ», explique de revenir m’installer ici dans la
positions jugées stratégiques. Des des morts. Les enfants étaient À Tel Hawa aussi, les tanks ont s’éloigner de zones dangereuses. Mohammed. Les commandos tentequejevaisconstruire.Carma
bulldozers ont ouvert la voie en recroquevillés les uns contre les longé le cimetière mais en brisant «On ne savait pas où aller. On a israéliens avaient pris position sur maisonestmonpays», ajoute-t-el-
arrachant le bitume des routes autres. On s’enlaçait.» La crainte au passage des stèles et en labou- préféré se regrouper en famille», les toits. Ils ont détruit une école le. Il y a 4 000 maisons détruites,
pour balayer d’éventuelles mines. d’un effondrement du bâtiment a rant les tombes. Puis ils se sont commente Ayma. voisine ainsi que le sommet d’un 17 000 endommagées et 40 000
Puis les tanks sont entrés en action fini par pousser la famille à se réfu- positionnés sur des terrains Durant 24 heures, les soldats minaret situé dans la partie du personnes sans abri à Gaza.
dans des secteurs surpeuplés. gier chez des voisins. Un deuxiè- vagues où d’ordinaire les jeunes israéliens ont affronté les militants quartier tenue par les combattants THIERRYOBERLÉ
L’offensiveisraéliennerenforce«l’axedunon»deTéhéranàCaracas
La coalition anti-israélienne « Pour l’imam Khomeiny, mipour, un des fondateurs du ajoute-t-il en faisant allusion à la de cadeau aux « traîtres » du lence de la réaction israélienne et
conduite par l’Iran recrute l’Amérique, c’était le Grand Parti de Dieu, venu de Téhéran rupture par le Venezuela et la monde arabe – l’Égypte, l’Arabie de la paralysie de certains régimes
jusqu’en Amérique latine. Satan. Pour d’autres, l’Amérique, pour l’occasion. Mais ils ont tous Bolivie de leurs relations diplo- saoudite –, accusés de « complo- arabes. Pour le chercheur Patrick
c’est l’impérialisme ou la globali- tenu à participer à ce séminaire matiques avec Israël. ter avec l’ennemi ». Haeni, de l’institut Religioscopie,
Beyrouth sation. Quel que soit le terme uti- organisé à Beyrouth par un insti- La guerre de Gaza aurait dis- Cette coalition anti-israélien- cette alliance de circonstance res-
lisé,aufinal,c’estdumêmeenne- tut rattaché au Hezbollah. sipé le clivage sunnites-chiites ne n’est pas nouvelle. Elle a vu le te néanmoins fragile. «Il y a une
DANS l’amphithéâtre, une fois mi dont il s’agit ! », scande, à la qui divise le monde musulman. jour à la fin des années 1970, solidarité sur le contenu, mais
franchie la porte d’entrée en pié- tribune, le cheikh Naïm Qassem, Unealliancedecirconstance « Gaza est un thème fédérateur. quand Le Caire a entamé son pro- sans consensus», dit-il. Entre le
tinant un drapeau israélien, une sous les applaudissements. quirestefragile Les déclarations de soutien de cessus de reconnaissance d’Israël. Venezuela et l’Iran, les objectifs
marée de turbans, de keffiehs, de Le nom du numéro 2 du Hez- « Au départ, notre but était de l’IranchiiteàlarésistanceàGaza En 2006, elle ressurgit lors de la politiques n’ont, en effet, rien à
bérets et un étrange concert bollah n’apparaît pourtant pas renforcerl’allianceentrecesdiffé- ont été reprises par les chaînes guerre opposant le Hezbollah à voir. « Si nous nous battons
d’accents, de l’espagnol au farsi dans le programme distribué aux rents pays. C’est une plate-forme arabes d’information en continu, Israël. Aujourd’hui, elle se fait ensemble contre le même ennemi,
en passant par l’arabe. Les origi- spectateurs – paranoïa sécuritai- face à l’impérialisme et au sionis- comme Al-Jazira, Al-Arabiya, et l’écho des intérêts stratégiques de c’est par coïncidence», concède
nes sont différentes, les idées sont re oblige. Ni celui d’Oussama me », explique Ali Fayad, à la tête surtout Al-Manar », remarque la l’Iran. Le président Ahmadinejad, Oresteres Leal, l’un des cinq
communes lorsqu’il s’agit d’évo- Hamdan, le représentant du de l’institut. Mais en bombardant politologue Olfa Lamloum, spé- qui cherche à s’imposer comme le députés vénézuéliens venus à la
quer la guerre de Gaza et de dire Hamas au Liban. Ni même celui Gaza, Israël a consolidé cet « axe cialiste des médias arabes. Cette nouveau leader de la « rue ara- conférence.
non à Israël et à l’Amérique. de l’Iranien Ali Akbar Mohtasha- du non », de Téhéran à Caracas, alliance ne fait, en revanche, pas be », a pu tirer avantage de la vio- DELPHINEMINOUI
C

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin