Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Magazine Le Figaro du 23 septembre 2009

De
30 pages

Consultez le Figaro magazine du 23/09/2009

Publié par :
Ajouté le : 23 septembre 2009
Lecture(s) : 16
Signaler un abus

1,30€ mercredi23septembre2009 -LeFigaroN°20263- www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
Restaurants:Climat:Sarkozymet
lanouvellelapressionsur
vaguelesÉtats-UnisetlaChine nippone
PAGE 13 et l’éditorial page 17
““““San“San“““““San“San“San““““San““San“Sans l“San““San““San“SanSSSSSSSSSSSSSSSanSSSSSSSSSSSSSanSSanSanananananananananaananaananannnnnnnnnnnnnnnnnnnnnns lsls ls lslssls lslsls lslslslsl laaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa lib lib lib lib lib lib lib lib lib libelibliblibliblibliblliblibliblliblliberererereerererererererer rt ttttttéééé d de dede e bblâblâblâlâmmmmeererer r il n’est po i i il n’l n’l n’est est est popopoinininint d’t d’t d’é éloélologggee fle fl flaaatttttteueueur” Bear” Br” Beaeaumumumararar rcccchhhaisaisais
Le Figaro économie e
Fraisbancaires:
laFrance
épingléepar LesBruxelles PAGE 23
LaCFE-CGC
aubordde dangereuses
l’implosion PAGE 22
Desbatteries
électriques pratiques
fabriquéesà
Renault-Flins
PAGE 24 desaiguilleurs
Clearstream:
retouraux
origines duciel
del’affaire PAGE 11
Travailàmi-tempsillégal,sous-effectif
Aubrys’invite danslatourdecontrôle...les«petitsarrangements»
chezRoyal PAGE 5 sefontaudétrimentdelasécurité.
PAGE 10
AffaireFarewelll::
rencontreavec
lecontact
Changementdeméthodeà LesrévélationsdeBillClintonfrançaisde
l’espion latêtedelabanqueLazard sursesannéesàlaMaison-Blanche
russe
MATTHIEU Pigasse et Erik re.Lesdeuxquadrassouhaitent PENDANTleshuitannéesdesa -sous ses chaussettes!-de
PAGE 2 Maris,toutjustenomméscodi- eneffetun«Lazardapaisé,col- présidence, Bill Clinton a craintequ’ellesnesoientréqui-
recteurs généraux délégués de légial et fort», qui tournera la racontéaujourlejourl’histoire sitionnées dans les multiples
Lazard à Paris, dévoilent dans pagedelaconcurrenceinterne entraindesefaireàl’undeses enquêtesfédéralesdontilafaitTennis:
un entretien au Figaro leur entreassociés. amis, l’écrivain et historien l’objet. Entre autres confiden-
aprèsClijsters, ambition pour la banque. Constatant le regain d’appétit Taylor Branch. Leurs conver- ces,ilydécritleprésidentrus-
«Lazard doit retrouver toute la deschefsd’entreprise,ilspré- sations secrètes étaient enre- se,BorisEltsine,sortantivre,laleretourde
place qui est la sienne», expli- voientparailleursunretourdes gistréessurdescassettesquele nuitetencaleçondansunerue
JustineHenin quent-ils.Unobjectifquisup- opportunités sur le front des président dissimulait dans sa de Washington pour aller
poseunchangementdecultu- fusionsetacquisitions. PAGE 25 commodeàlaMaison-Blanche s’acheterunepizza! PAGE 8PAGE 14
www.citroenselect.fr
HISTOIRE DU JOUR ANS
CRÉATIVETECHNOLOGIE
Legrandbondenavant
Dictionnaires, dupetit-filsdeMao
conjugaisonet nnes’attendaitguèreàvoirlenom Le nouvel étoilé est la progéniture du
deMaodonneruncoupdejeuneà deuxièmefilsdeMao,MaoAnqing,décédégrammaire Ol’armée chinoise en ce début de en 2007 après avoir été longtemps soigné
earriventsurles XXI siècle. Pourtant, on a appris hier que pourunegravemaladiementale.Samère,
MaoXinyu,petit-filsdu«grandcomman- ShaoHua,quiavaitelleaussirangdegénéralmobiles PAGE 34
dantenchef»,étaitdevenuenjuindernier dans l’armée chinoise, est morte en 2008
leplusjeunegénéraldel’Arméepopulairede d’uncancer.Lejeunechercheurseconsacre
J-CMarmara/leFigaro- libération(APL),volantletitreàl’astronau- exclusivementàl’œuvredesongrand-pè-
J.McKnight,M.Villagran/AP- techinoisYangLiwei.Ladécisionn’apasété re.Ilapublié,entreautres,Jechanteunenou-
R.Gershon/GettyImagesAFP. votre
annoncée officiellement, mais le gradé vellechansonàmongrand-père,Surlatracede
d’illustrelignage,âgéde39ans,aétévulors mongrand-père,Ensouvenirdemongrand- àajouterauxoffresci-dessous€
TTC pourlareprised’unvéhicule+1.000d’unecérémonieavec,surlesépaules,ses père… Sa nomination montre la résonance (2) (4)Bruno Le Maire de+de8ansd’âgedestinéàlacasse.
étoiles nouvellement tombées du ciel de à1€qu’aencorelenomdeMaodanslanouvelle
(1)Pékin.EnChine,lejeuneMaoXinyun’apas Chine.Etcen’estsansdoutepasunhasardsi Reprise forfaitaire minimum de votre ancien véhicule, quelle que soit la marque et plus si son état le justifie.
TTC TTC
5.000€ (1) pour l’achat d’une Citroën d’occasion C6, C8 ou C Crosser.3.000€ (1) pour l’achat d’une CitroënInvitédu laréputationd’êtreleplusbrillantdesgéné- l’information a filtré à quelques jours des
d’occasion C5, C4, Xsara Picasso, C4 Picasso 5 places ou grand C4 Picasso.
eraux.Iln’estd’ailleurspasunofficierdeter- grandiosescélébrationsdu60 anniversaire«Talk
errain,maisresponsablederecherchesstra- delaRépubliquepopulaire,le1 octobre. Orange-
tégiquesàl’AcadémiemilitairedeChine. ARNAUD DE LA GRANGE(ÀPÉKIN)
Garantie2ansLeFigaro» (3)piècesetmaind’œuvre
PAGE 5
DÉBATS & OPINIONS RENDEZ- VOUS (1)(2) Offres cumulables uniquement entre elles, réservées aux particuliers, valables jusqu’au 30/09/2009 pour l’achat d’un des véhicules
Ministredel’Agriculture d’occasion Citroën visés dans les points de vente Citroën select listés ci-dessous, hors véhicules identifiés d’un point rouge en point de vente.
surwww.lefigaro.fr/le-talk (3) Voir conditions dans le réseau participant. (4) pour tout achat d’une Citroën d’occasion, offre valable jusqu’au 30/09/2009, réservée auxL’ÉDITORIALdePierreRousselin PAGE 17 LECARNETDUJOUR PAGE 15 particuliersdanslespointsdeventelistésci-dessousetdanslalimitedesstocksdisponibles.Enéchangedecettepublicité.ethttp://actu.orange.fr
LEBILLETdeMichelSchifres PAGE 17 LESCONFIDENTIELSDUFIGARO PAGE 40
CitroënFélixFaure-Paris 0153681515 CitroënVOLyon-Corbas(69) 0478206777EN PARTENARIAT AVEC
DÉBATSPourungrandempruntauservicede CitroënVOBordeaux-Bruges(33) 0557936969 CitroënVOLyon-Vénissieux(69) 0478773969
lacroissancedeJean-FrançoisCopé PAGE 16 TOUTEL’ACTUALITÉSUR le figaro.fr CitroënVOLille-Wazemmes(59) 0328075959 CitroënVOMarseille-Vitrolles(13)0442787737
CitroënVONantes-Beaulieu(44) 0240892121 -------- www.citroenff.com --------
ALG:165DA. AND:1,40€. BEL:1,40€. DOM:2,00€. CH:3FS. CAN:4,25$C. D:2,00€. A:2,80€. ESP:2,00€. GB:1,60£. GR:2,20€. IRL:2,20€. ITA:2,20€. LUX:1,40€. NL:2,00€. H:700HUF
. PORT.CONT.:2,00€. SVN:2,20€. MAR:13DH. TUN:2DTU. USA:3,95$. ZONECFA:1500CFA. ISSN0182.5852
lesreprises
historiques
TTC5.000€ (1)
TTC3.000€ (1)
TTC
3.000€ (1)
T 00108 - 923 - F: 1,30 E
3:HIKKLA=]UVXUZ:?a@t@m@d@a;
JOELSAGET/AFP
Cmercredi23septembre2009 LEFIGARO
LSDetKGB
LACRITIQUED’ÉRICNEUHOFF2 recto VERSO
PAGE31
Ingénieurefficace,
XavierAmeilfut,
troismoisdurant,
defévrierà
mai1981,unagent
officieuxfaisant
passeràParis
desdocuments
soviétiques
frappésdu
secret-défense,
toutenlaissant
entendre
qu’ils’agissait
d’appelsd’offres
pourdescontrats
industriels
MARMARA/LEFIGARO
Espionmalgréluidans
par le manque de considération de ses supérieurs à
son égard, est déterminé à aider la France en lui four-
nissant les documents secrets auxquels il peut avoirl’affaireFarewell accès. Le « Débrouillez-vous » de Prévost résonne
dans la tête de Xavier Ameil. Pris de court, il crâne :
« Mais tout ce qui est écrit là, nous le savons déjà. » La
e sais tout ce que vous avez d’héroïsme près de chez vous, mâtinée d’un soupçon taupe est piquée au vif : « Je vous ramènerai mieux la
Il y a vingt-huit ans,fait » : cette phrase de Fran- d’inconscience. Une chance inouïe aussi. prochaine fois ! »
çois Mitterrand à son oreille Dans l’URSS d’hier, un tel acte, s’il avait été mis au Xavier Ameil s’empresse d’envoyer la page à Paris
est restée gravée dans la jour, aurait valu à l’ingénieur, qui ne bénéficiait pas de par la valise diplomatique et se souvient avoir écrit ceXavier Ameil remettait
mémoire de Xavier Ameil. l’immunité diplomatique, un aller direct pour les pri- commentaire d’une candeur enthousiaste : «On se
C’était en 1983, cet ingénieur sons soviétiques. Son épouse, connaissant l’homme, croirait dans un roman policier. » Un roman policierà la France les premiers«Jde Thomson recevait alors la l’avait d’ailleurs prévenu : « Xavier, si vous faites comme aucun auteur n’aurait pu l’imaginer. Car c’est
rosette d’officier de la Légion d’honneur. Officielle- quelque chose d’anormal, je fais ma valise et je m’en ainsi, au fil de cinq autres rendez-vous, que Volodiadocuments donnés par
ment pour « services rendus au commerce exté- vais. » Elle n’en fit rien, souriant même a posteriori : remettra plusieurs documents capitaux à son contact.
rieur ». Si, ce jour-là, l’accolade du président surprit « Dans cette affaire, je pense que j’étais la raison. » En échange, celui-ci offre de petits présents destinés à« Farewell », l’agent
l’assemblée présente, elle fit sourire l’intéressé. Les Pendant longtemps, Vetrov ne fut pour Xavier la maîtresse du Soviétique. « Ce que j’avais sous la
photos d’époque l’attestent. Vingt-six ans plus tard, Ameil que Volodia, un nom de code au parfum slave, main. Cela ne pouvait pas être grand-chose, une calcula-soviétique. Nous avonsil en rit encore : « Tous se sont demandé pourquoi, presque romantique. C’est en février 1981 que Xavier trice, un réveil, une paire de boucles d’oreilles. Lui de son
brusquement, le président me serrait dans ses bras en Ameil l’entend prononcer pour la première fois. Il est côté me rapportait des documents de plus en plus gros. »rencontré cet ingénieurmurmurant. » À 86 ans, Xavier Ameil peut enfin évo- alors depuis deux ans à Moscou en tant que délégué
Lejeudevientdangereuxquer la véritable raison de ce cordial échange : l’affai- général de Thomson chargé de négocier les contrats
re Farewell. de modernisation de la télévision soviétique. alors en poste à Moscou, Claude Ameil est mise dans la confidence lorsque son
C’est un homme charmant qui vous accueille à la époux rentre avec le rapport Smirnov, signé Andro-
«Débrouillez-vous»descente du train, près de Bourgueil, en Touraine. pov. Il a besoin de son aide pour le photocopier, etqui fut le premier contact
« Je viendrai vous chercher en voiture », avait-il préve- Pour l’heure, le Français est de passage à Paris dans le même si le gardien du bureau de Thomson à Moscou a
nu courtoisement, étonné que l’on souhaite le ren- cadre d’un de ses fréquents allers-retours, plus exac- l’habitude de voir venir travailler M. Ameil le week-de celui qui était devenu
contrer si longtemps après. Les soubresauts de cette tement dans le bureau de son patron, Jacques Prévost, end, l’affaire se complique. « Cette fois-là, nous avons
affaire vieille de vingt-huit ans n’ont jamais atteint qui lui présente un invité, envoyé par la DST. Les deux abandonné au bout de 150 copies. Nous n’en pouvionsla taupe de la DST.
les murs épais de sa douce retraite angevine, où il hommes proposent à Xavier Ameil une mission inha- plus, souligne l’ingénieur. Il faut imaginer les photoco-
réside désormais avec son épouse, Claude. Ces der- bituelle : il s’agirait de rencontrer à Moscou un agent pieuses de l’époque. À Paris, ils se sont étranglés lors-Un rôle longtemps resténières années ont été occupées à restaurer l’ancienne du KGB qui a lancé un appel à l’aide. La DST a besoin de qu’ils ont constaté qu’il manquait 50 pages. »
ferme et ses dépendances. Claude attire l’attention confronter ce contact à « une personne neutre ». Jac- Fin avril 1981, Volodia remet encore une liasse desecret. ersur le pigeonnier remarquable, son mari évoque les ques Prévost, qui se dévoile désormais aux yeux de papiers. Nous sommes à la veille du 1 Mai, et la mis-
dernières plantations de peupliers sur leurs terres et Xavier Ameil, a pensé à son directeur de bureau à sion commerciale de l’ambassade ne peut prendre en
PARFRANÇOISEDARGENT
les kilomètres de barbelés qu’il a fallu déployer pour Moscou. charge les documents via la valise diplomatique, com-
les protéger de l’appétit des chevreuils. Le café est L’ingénieur accepte sans même se poser de ques- me pour les précédents. Le couple, qui a prévu une
servi dans le jardin fleuri d’althéas. L’après-midi de tions. « J’aime rendre service », avance-t-il simple- échappée dans les républiques soviétiques musulma-
notre rencontre, les quelques gouttes envoyées du ment. Il rentre à Moscou avec une photo, un numéro nes, hésite : laisser le rapport à Moscou serait trop ris-
ciel par des nuages versatiles ne parviendront pas à de téléphone au nom de Volodia et ce conseil un brin qué, bureau et appartement pouvant être fouillés. Il
nous faire rentrer. Il y avait tant à dire que l’on faillit succinct de Prévost : « Débrouillez-vous. » Il va lui décide d’emporter les documents en week-end. « Là,
VladimirVetrov,louper le train du retour. falloir improviser avec les moyens dont il dispose. nous avons vraiment eu peur. J’ai interdit à mon mari de
aliasl’agentFarewell,
Xavier Ameil est l’un des témoins clefs de l’affaire. C’est-à-dire, pas grand-chose. laisser sa serviette dans la voiture comme il comptait le
latauperusselaplus
Ingénieur efficace certes, ce polytechnicien fut aussi, C’est ainsi que le premier contact est établi… avec faire. Il a même dormi avec. Et lorsqu’il devait s’en sépa-
fameuseducontre-
trois mois durant, de février à mai 1981, un agent offi- deux kopeks, la somme nécessaire pour un appel don- rer, je prenais le relais. Je me souviens que l’on s’asseyaitespionnagefrançais.
cieux faisant passer à Paris des documents soviétiques né d’un de ces nombreux postes téléphoniques instal- dessus à tour de rôle », raconte Claude Ameil.PHOTOCOLLECTION
frappés du secret-défense de Moscou, tout en laissant lés partout à Moscou. Xavier Ameil craint en effet que À son retour à Moscou, Xavier Ameil se rend àSERGEÏKOSTINE
entendre qu’il s’agissait d’appels d’offres pour des sa ligne personnelle ne soit sur écoute. Rendez-vous l’aéroport pour Paris. Le douanier fouille sa valise et
contrats industriels. Dans le film de Christian Carion est donné devant une bériozka, un magasin destiné s’enquiert de ce qu’il conserve plié sous le bras. « J’ai
qui sort aujourd’hui, il ne reconnaît pas vraiment son aux étrangers. « J’ai vu arriver un homme, avec une lancé : “C’est de la publicité !” Il n’a pas réagi. Je suis
aventure, jugeant Guillaume Canet peu crédible. Une bonne figure de Russe, assez large, le type même du bon passé, la peur au ventre. » En arrivant à Paris, il
coquetterie légitime. Il est vrai que le cinéaste a pris des vivant. Nous sommes montés dans ma voiture pour dis- apprend qu’il est désormais remplacé. Le jeu devient
libertés en fondant plusieurs protagonistes en un seul. cuter plus loin. Nous n’étions pas vraiment discrets dangereux. L’agent malgré lui ressent une pointe de
devant cette boutique. » Le Russe remet alors une page ressentiment qu’il formule encore aujourd’hui avec
Nejamaisseretourner manuscrite à son interlocuteur en lui demandant de la humour. « Ils m’ont dit qu’ils voulaient un contact dis-
Xavier Ameil avait déjà 58 ans lorsque Vladimir transmettre à ses supérieurs. Ameil, qui pensait avoir cret. Or Ferrant, mon successeur, mesurait plus de
Vetrov, alias l’agent Farewell, la taupe russe la plus affaire à un homme traqué, est surpris. Il perce à jour 1,90 m. Il ne pouvait évidemment pas faire la même chose
fameuse du contre-espionnage français, lui glissa le souhait de Volodia. Ce dernier, probablement déçu que moi ! Il a d’ailleurs envoyé sa femme récupérer les
dans la main les dossiers signés Andropov, parmi documents. »
d’autres noms. À ses petits-enfants, qui rient de De leur côté, les Ameil sont encore restés en Union
l’imaginer en James Bond, Ameil raconte les rendez- soviétique jusqu’à la fin de 1982, avant de rentrer enJ’aivuarriverunhomme,avecunebonnevous secrets dans la R20 de fonction, les copies faites France. Ils ne sont jamais retournés à Moscou. Il y a
le week-end sur la machine antédiluvienne du deux ans, ils ont préféré se rendre en Biélorussie, aufiguredeRusse,assezlarge,letypemêmebureau moscovite, leur grand-mère en miss Money- bord de la Berezina, où l’ancêtre de Xavier, le colonel
penny, l’aidant à trier ces documents, et ses petites Ameil, futur général d’Empire, sauva une partie dedubonvivant.Noussommesmontés
recettes personnelles comme celle qui consistait à ne « ses hommes en les faisant traverser à temps. Au bon
jamais se retourner pour voir si l’on était suivi, ce qui endroit, au bon moment, et déjà une certaine idée dudansmavoiturepourdiscuterplusloin»n’aurait pas manqué d’attirer l’attention. Une leçon devoir.
A
LEFIGARO mercredi23septembre2009
francePOLITIQUE 3
GérardLarcher:
«Iln’yaaucun
fric-fracélectoral»
Le président du Sénat défend la réforme territoriale,
mais met en garde contre toute « précipitation ».
ture intercommunale devrait en revanche
PROPOSRECUEILLISPAR
devenir obligatoire en 2012. Notre objectifJEAN-BAPTISTEGARAT,
BRUNOJEUDYETGUILLAUMEPERRAULT est de permettre aux maires de constituer
des entités intercommunales plus vastes et
COLLECTIVITÉS Pour Gérard Larcher, la moins nombreuses. Les conseillers inter-
réforme territoriale doit être discutée communaux seront à l’avenir désignés par GérardLarcher:
«LesFrançais« sans précipitation ». fléchage lors des élections municipales. Les
ontbesoincitoyens connaîtront donc les candidats au
deleursL’UMPsefélicitequelaréforme conseil communautaire. Ce sera une avan-
éluslocaux
territorialeentraîneunediminution cée pour la démocratie locale.
etsontattachés
drastiquedunombred’éluslocaux.
àcelien
Vousaussi? deproximité.»
Cen’estpaslecœurdelaréforme.Réduirele MARMARA/LEFIGARO«FrançoisFillonnombre d’élus, ce n’est pas mon slogan. Je
ne serai jamais celui qui pointe du doigt les m’aassuréquenous
élus. Les Français ont besoin de leurs élus auronstoutletemps
locaux et sont attachés à ce lien de proximi-
té. Leurs indemnités ne représentent que nécessairepouraller
28 millions d’euros chaque année alors que auboutdudébat»la dépense publique locale s’élève à 220 mil-
liards. C’est l’efficacité du système de déci-
sion qui permettra de faire des économies. Laréformeestqualifiée
Nous allons diminuer les services et les poli- de«fric-fracélectoral»parlagauche…
tiques publiques qui font double emploi, de Il n’y a aucun fric-frac électoral. Nous allons nous refuserons de descendre en deçà de Fillon m’a assuré que nous aurons tout le territorial, elle sera plus étroite mais nous y
mêmequelesfinancementsincohérents.La diminuer le nombre de cantons pour assurer douze à quinze sièges dans les départements temps nécessaire pour aller au bout du arriverons. Au Sénat, nous connaissons ces
diminution du nombre d’élus locaux n’est unereprésentationpluséquitabledelapopu- lesmoinspeuplés.C’estunsocleminimum. débat. sujets sur le bout des doigts. Pour autant,
qu’une des conséquences de la réforme. lation. Aujourd’hui, dans un même départe- contrairement à un préjugé répandu, les élus
L’essentiel, c’est l’efficacité. ment, le nombre d’habitants varie couram- Legouvernementsouhaitaitinitialement Yaura-t-ilunemajoritéauSénat locaux demandent le changement. Et les
ment du simple au quadruple d’un canton à quecetteréformesoitadoptéeavant pouradopterleconseillerterritorial, conseillers territoriaux sont une innovation
Lescommunesseront-ellesdissoutesdans l’autre. Or, de nombreux petits cantons lesélectionsrégionalesduprintemps. undesélémentsclédelaréforme? intéressante, qui permettra d’assurer la
lesintercommunalitésoulesmétropoles? rurauxquivontdisparaîtresontancrésàdroi- C’est un dossier tellement sensible qu’il est Jepensequeoui.Surlesdeuxtiersdelaréfor- cohérence des départements et des régions.
La commune est la cellule de base de la te. C’est bien la preuve que l’accusation lan- indispensable de travailler sérieusement, me, une majorité assez large peut être déga- Le mode de scrutin prévu – majoritaire uni-
nation et le restera. L’adhésion à une struc- cée par l’opposition est fausse. Pour autant, sereinement et sans précipitation. François gée.Surlaquestionprécisedufuturconseiller nominal à un tour – permettra également la
représentation des petites formations. 15 à
20 % des sièges leur seront réservés grâce à
l’introduction de la proportionnelle. Ce cur-
seurseral’objetd’undébat.
EngageràlafoisuneréformedelataxeÉricBessonassumelafermeturede«lajungle»
professionnelleetuneterritoriale
àsixmoisdesrégionales,n’est-cepas
unhandicapsupplémentaire?En démantelant le camp de fortune des clandestins de Calais, le ministre de l’Immigration
Au contraire, ça donne un projet ! Dans cette
affaire, le Sénat n’aura pas une approcheet de l’Identité nationale estime qu’il a cassé l’outil de travail des passeurs.
strictement politicienne. Le Sénat veut une
peuvent prétendre au droit d’asile. Les pour Calais dans«l’hélicoptèredupremier le critiquant sur les décrets d’applica- réforme de la gouvernance locale. Le calen-ANNEROVAN
mineurs, qui ne peuvent être reconduits ministre». L’ancien secrétaire d’État à la tion des tests ADN qu’il n’a pas signés. À drier de la réforme devrait être débattu auDENOTREENVOYÉESPÉCIALEÀCALAIS
à la frontière, seront placés dans des Prospective, devenu en janvier ministre deux jours des journées parlementaires Sénat à partir du 15 décembre. Nous exami-
IMMIGRATION ÉRIC BESSON s’est centres spécialisés. de plein exercice et secrétaire général de l’UMP, Besson préfère ne pas en nerons ensuite la simplification des compé-
offert un grand bain médiatique hier, le Éric Besson redoutait que des migrants adjoint de l’UMP, a beau s’en défendre, il rajouter :«Copéesttrèstalentueux.» tenceslocalesetlamiseenplaceduconseiller
deuxième après la polémique de la ne fassent usage d’«armes». Malgré la rêve de sommet. «Savez-vous que c’est Malmené par la majorité, le ministre se territorial. Le Parlement déterminera d’ici à
semaine dernière sur les tests ADN. présence d’une petite centaine de mili- aveccethélicoptèrequenoussommesallés défend de vouloir lisser son image en l’étélaressourcefiscalequisesubstitueraàla
Entouré d’un bataillon de caméras et de tants altermondialistes de l’association No avecleprésidentdelaRépubliqueetlepre- donnant des coups de balancier à droite taxe professionnelle et sa répartition entre
photographes, l’homme qui ne sourit Border, l’opération s’est déroulée sans mier ministre à Sainte-Maxime pour les puis à gauche.«Leseulcoupquim’intéres- lesdifférentescollectivités.Laréformeterri-
jamais commence à se dérider : «Ça heurts. «Avec humanité et délicatesse», commémorationsdu8Mai?» a-t-il insis- se,ilestrépublicain», martèle-t-il, ajou- toriale,depuislesloisDefferrede1982,toutle
s’est bien passé, non? souligne le ministre, qui a té, une fois installé dans l’engin. tant que «les républicains doivent pouvoir monde l’a annoncée et personne ne l’a réali-
Nousavonsrestaurél’état LECHIFFRE félicité les forces de se retrouver sur ces sujets». La commu- sée. Moi, je dis faisons-la !
Opérationdecommunicationde droit sans violence. l’ordre. Dès le milieu de la nion des républicains n’a pas eu lieu.
Nousavonscassél’outilde matinée, trois bulldozers Requinqué par le soutien que lui a L’opposition a critiqué une opération Querépondez-vousàJean-FrançoisCopé
travaildespasseurs.» ont commencé à « net- apporté Sarkozy sur les tests ADN, par de communication, un démantèlement quiaffirmequ’ilsebattrapourobtenirla
Le ministre de l’Immi- toyer » la jungle. L’après- celui que lui a adressé hier le ministre de violent et vain. Martine Aubry a ainsi fusiondesdépartementsetdesrégions?
gration était hier à Calais276 midi, il ne restait plus que l’Intérieur britannique, Besson «assu- estimé que les clandestins «iront Qu’il faut un texte constitutionnel pour ça.
pour la fermeture de la quelques tentes, des duvets me» la fermeture de la jungle et se dit ailleurs». Hier, en reprenant l’autoroute La question de l’échelon territorial de tropmigrants
« jungle », ce vaste camp et des détritus éparpillés prêt à «faire plus de politique» en tant pour se rendre à l’aérodrome de Calais, est hors champ de discussion. On ne va pasinterpelléshier
improvisé symbole de sur ce terrain qui a accueilli que secrétaire général adjoint de l’UMP. le cortège ministériel a croisé cinq changer la Constitution pour se faire plaisir.
l’immigration clandes- Parmieux,135sedéclarent jusqu’à 800 clandestins, en Dans son entourage, on admet volon- Afghans marchant à pied et à contresens Moi, je suis pragmatique et raisonnable. Sur
tine en Europe. Annoncé mineurs.Avantl’annonce grande majorité d’origine tiers que le patron des députés UMP a sur l’autoroute. Sourire aux lèvres, ils ce dossier, les sénateurs rechercheront les
courant avril, confirmé dudémantèlement,enavril, afghane. rendu«ungrandserviceauministre» en ont salué le cortège. voies de passage.
la semaine dernière, le entre700et800migrants Le ministre n’est arrivé
démantèlement a eu lieu vivaientdansla«jungle». sur place qu’en milieu de
hier matin à 7 h 30. En2009,l’objectif matinée. Hier matin,
Au total, 276 étrangers dereconduiteàlafrontière quand le coup d’envoi a
en situation irrégulière aétéfixéà27000. été donné, Besson prenait
ont été interpellés par En2008,ilétaitde26000. son petit déjeuner dans
500 policiers et gendar- son ministère, s’infor-
mes. Parmi eux, 141 adultes et 135 se mant régulièrement du déroulement des
déclarant mineurs. Les premiers seront opérations. Il revenait d’une demi-heure
placés en centre de rétention s’ils refu- de jogging pour, dit-il,«décompresser».
sent un retour dans leur pays et s’ils ne Après un passage à RTL, il s’est envolé
L’opération
s’estdéroulée
sansheurts,
«avec
humanitéet
délicatesse»,
asouligné
ÉricBesson,
quiafélicité
lesforces
del’ordre,
hier,àCalais.
HUGUEN/AFP
15, rue royale - paris viii - tél. 01 42 65 29 08
23-25, rue du faubourg-saint-honoré - paris viii - tél. 01 40 98 09 60
Amercredi23septembre2009 LEFIGARO
4 francePOLITIQUE
Septrégionsoùl’UMPrêvedevictoire
Pourlescrutindemars2010,lamajoritéespèreconfirmersesrésultatsdeseuropéennes.
BASSE-NORMANDIEJEAN-BAPTISTEGARAT
ÉLECTIONS XavierBertrandadénombré Un président en place depuis 18 ans et Région...Région susceptible
quatre régions, peut-être cinq, qui pour- une triangulaire avec le FN: en 2004, la
de basculer à droite ... à gauche ... à droiteraientbasculeràdroiteen2010.Expertélec- Basse-Normandiepassaitpourlapremiè-
toraldel’UMP,AlainMarleixpousselepro- refoisàgauche.Depuis,lesocialistePhi-
nosticjusqu’àsix,voiresept. lippeDuronareprissonsiègededéputédu Six ministres
CalvadosàBrigitteLeBrethon,en2007,et
têtes de listelui a arraché la ville de Caen l’an passé.CHAMPAGNE-ARDENNE NORD-PAS-
Pouraffrontersonsuccesseuràlarégion,
DE-CALAISAvec 31% aux européennes, l’UMP y a Laurent Beauvais, l’UMP avait désigné le
réalisésonmeilleurscoredansunerégionde sénateur de l’Orne Alain Lambert. Mais
gauche,devançantde3pointslecumuldes celui-ci a déclaré forfait en dénonçant la Bruno
voix du PS (15,9%) et d’Europe Écologie candidature,bienvueàl’Élysée,dumaire PICARDIELE MAIRE
(11,8%).En2004,larégion,quiavaittoujours centristedeDeauvillePhilippeAugier.De HAUTE-
Valérieétéàdroite,n’aétéemportéeparlePSquede quoi relancer les divisions à droite, alors NORMANDIE
justesseetàlafaveurd’unetriangulaireavec quel’UMPavaitdevancélessocia- PÉCRESSE
leFN.DéputéUMPdesArdennes,Jean-Luc listes aux européennes (27,1%
Warsmann dispose des meilleures chances contre15,5). BASSE- ÎLE-DE- LORRAINE
NORMANDIEdevictoirefaceausortantJean-PaulBachy. FRANCE
ALSACECHAMPAGNE-PAYS DE LA LOIRE
ARDENNEPACA BRETAGNE
FrançoisFillonavaitperdulaAvec30,4%auxeuropéennes,lamajorité région en 2004. Roselyne CENTRE
devancelargementlasommedesvoixduPS Bachelotdevaitreleverleganten
etdesVerts(19,8%).Pourfédérerlessuffra- 2010. Avec 27,7% aux européennes
FRANCHE-PAYS DEges de l’UMP, qui souffre de la rivalité des et un PS devancé par les Verts, le pari COMTÉLA LOIRE BOURGOGNEdeux grosses fédérations des Bouches-du- semblait possible. Trop, au goût de la
RhôneetdesAlpes-Maritimes,lacandidatu- ministredelaSanté,peuenclineàquitterle
redumairedeToulonetministreHubertFal- gouvernementencasdevictoire.Christo-
coétaitidéalefaceausocialisteMichelVau- phe Béchu, président UMP du conseil
zelle, en place depuis 1998. L’UMP devra général de Maine-et-Loire, a été sollicité
compteravecJean-MarieLePen,quimènesa parNicolasSarkozypourlaremplacer.Sa Hervé
dernièrecampagne.En2004,leFNavaitréu- candidature aurait l’aval du très influent NOVELLI
ni 20%. Aux européennes, son score est PhilippedeVilliers. AlainPOITOU-
tombéà10,7%,dequoiimposerunenouvel- AUVERGNE JOYANDETCHARENTES
letriangulaireen2010. CENTRE
LIMOUSIN RHÔNE-
Aux européennes, l’UMP y a réuni ALPESLedilemmede 29,4%,PSetEuropeÉcologie29,9%àeux
AQUITAINEdeux. La partie sera donc difficile pourquatreministres
Hervé Novelli. D’autant qu’en 2008, la
gaucheagagné Bloisetleconseilgénéral
d’Indre-et-Loire. Le secrétaire d’État en
charge du Commerce espère cependant Alain
que l’effondrement du FN (5,8% aux
PROVENCE-ALPES-MARLEIXeuropéennes)luiépargneralatriangulaire Xavier CÔTE D'AZUR
quiavaitfacilitélareconductiondelagau-
MIDI-DARCOScheen2004.
PYRÉNÉES
FRANCHE-COMTÉ
LANGUEDOC-
Ill’assure,AlainJoyandetiraaucombat. ROUSSILLON CORSE
Maislesecrétaired’ÉtatàlaCoopérationne
RoselyneBachelotpourraitrenoncer cache pas que la règle de non-cumul
danslesPaysdelaLoire. ministère-présidence de région l’agace.
Pasparcequ’ilsouhaiterestermembredu
gouvernement, assure-t-il, mais parce
que,«pourunepetiterégioncommelaFran- loindevantlePS(17,4)etlesVerts(14,5). té y réalise son quatrième meilleur score,
che-Comté,çacompte,d’avoirunministreà avec29,6%,maislesVertsdevancenttrès
sa tête». En 2004, les Francs-Comtois largement le PS (20,9% contre 13,6). UnILE-DE-FRANCE
avaient élu l’ancien président PS de vraihandicap,pourlesocialisteJean-Paul questionsà…l’AssembléeRaymondForni,mettantfinà Quelsquesoientlesrésultatsnationaux, Huchon,quibrigueuntroisièmemandat.
vingt-deux ans de règne de la droite. une victoire en Ile-de-France aurait des Ladroitepourraitcependantconnaîtreune 3
Marie-Guite Dufay, qui lui a succédé à sa vertussalutairespourlamajorité.Leseuro- difficulté équivalente: le centriste André GuyTeissier
mort en 2008, n’a pas sa notoriété. Aux péennes ont conforté la tête de liste UMP Santini,évincédugouvernementenjuin,a
DÉPUTÉUMPDESBOUCHES-DU-RHÔNE,européennes, l’UMP a recueilli 28,9%, ValériePécresse.Nonseulementlamajori- annoncévouloirconduiresapropreliste.
CANDIDATÀLATÊTEDELISTEENPACAHubertFalcoadécidédenepas
menerlabatailleenPaca.
SansHubertFalco,
gardez-vousunechanceSarkozycontraintderefairesoncasting deconquérirlarégionPaca?
Oui.Larégionsegagneraàdroite,etj’ai
RoselyneBachelotaprislamême «C’estunefemme,plusjeune,plus lebonprofil.Personnenepariaitsurle
BRUNOJEUDY
décisiondanslesPaysdelaLoire verte que Ségolène Royal. Je crois PetitPoucetquej’étaisquandj’aibattuETJUDITHWAINTRAUB
maisattendquel’Élyséel’autorise qu’elle pourra contribuer à la rin- BernardTapieauxlégislativesde1988,
LESCONSIGNESsuccessivesde à le dire; Dominique Bussereau, gardiser»,veut-ilcroire. niquandj’aiemportélaprésidencedela
Nicolas Sarkozy ont désorganisé sollicité par le chef de l’État, a Nicolas Sarkozy s’en est pris, commission de la défense, en 2002,
le dispositif de la majorité prési- répété vendredi encore sur LCI au-delàdeJouanno,àcesminis- contre le candidat de l’establishment,
dentielle pour les régionales. Au qu’ilneserait«apriori»pastête tres«quiveulenttousallerlàoùils Françoisd’Aubert.
ValérieLétard(NouveauCentre)pourrait printemps dernier, mener une delistecontreSégolèneRoyal. en ont envie!». Il y mettra bon Pouvez-vousêtreinvestisans
seprésenterdansleNord-Pas-de-Calais. listeauxrégionalesétaitundevoir ordre, mais en attendant, il doit lesoutiendeJean-ClaudeGaudin?
Foudresprésidentiellespour tout ministre soucieux de refairesoncasting.Ils’estchargé LemairedeMarseilleestunpragmati-
prendresapartdelapromotionde Hier matin, Nicolas Sarkozy a de convaincre le président du que,aussijesuispersuadéqu’ilmemar-C’est«l’action gouvernementale. En laissé éclater sa colère devant conseilgénéraldeMaine-et-Loi- quera tout son soutien, au nom d’une
unparjure!juin,leprésidentacommencéàse l’état-majordel’UMP.Ilaaccusé reChristopheBéchuderempla- complicitétrèsancienne.Ilconnaîtmes
dire que les ministres candidats Hubert Falco de «parjure»,en cer Roselyne Bachelot. L’un et HubertFalco compétences, il a pu les mesurer
devraient prendre l’engagement assurant que le secrétaire d’État l’autredoiventêtrereçusaujour- notammentdepuisquejeprésideEuro-m’avaitpromis
deseconsacrertotalementàleur aux Anciens Combattants lui d’huiparFillon.EnPaca,Sarkozy méditerranée.Ilsaitaussiquemavoixdeconduire
région en cas de victoire. Il a «avait promisde conduire la liste cherche le candidat idoine pour auconseilmunicipalneluiajamaisfait
même testé en réunion d’état- delamajoritéenPaca».«Ilaurait pallierleforfaitdumairedeTou- laliste défaut et que j’ai le soutien de la base
majordel’UMPl’idéequelestêtes puledireavant!»,a-t-ilajouté.Il lon. Il devra départager deux militanteetdeplusieursparlementaires.delamajorité
de liste régionales abandonnent s’est montré plus indulgent avec députésdesBouches-du-Rhône, Lesrégionalessont-ellespour
enPaca.DominiqueBussereauestsollicitépour leurportefeuilleunmoisenviron le secrétaire d’État aux Trans- Bernard Deflesselles, qui a les vousuntremplinpourlamairie
menerlalisteUMPenPoitou-Charentes. Ilauraitpuavantlescrutinpourfairecampa- ports,DominiqueBussereau,dont faveurs de Jean-Claude Gaudin, deMarseilleen2014?
gne. Consternation autour de la Xavier Bertrand a assuré qu’il etGuyTeissier,dontlesrelations Absolument pas. Si jeledire
table.«EtpourBrice,onfaitcom- serait«disponible»poursebattre avec le maire de Marseille sont suiséluprésidentdela
avantment?»,aoséunparticipant.Un poursafamillepolitique. notoirement difficiles (lire ci- région,jem’yconsa-
départ du fidèle Hortefeux du Puislesfoudresprésidentielles contre). Ou trouver le troisième crerai à plein temps.»
ministèredel’Intérieur,alorsque se sont abattues sur la secrétaire hommequilesmettrad’accord. C’estuneexigencedu
l’Auvergne semble à peu près d’ÉtatChantalJouanno,quis’est D’autres problèmes pour- secrétaire général de
imprenable? Le président a déclaréecandidateàlatêtedelis- raientsurgir.EnBasse-Norman- l’UMP, Xavier Ber-LesEditionsPersée
renoncé. te départementale dans les dieetdansleNord-Pas-de-Ca- trand,quejeparta-recherchent
Mais l’intéressé, lui, a compris Hauts-de-Seine,fiefsarkozyste: laisnotamment,l’UMPconteste ge.
denouveauxauteurs J.W.le message. Brice Hortefeux a «Il n’est pas question qu’elle y les deux têtes de liste Nouveau
erdéclaréforfaitle1 septembre.La aille!»,atranchéSarkozy,quila Centresouhaitéesparl’Élysée,le
veille,XavierBertrandavaitoffi- verrait plutôt… en Poitou-Cha- maire de Deauville PhilippeEnvoyezvosmanuscrits:
EditionsPersée cialisé la règle du non-cumul. rentes. Une hypothèse relayée Augier et la secrétaire d’État
38ruedeBassano–75008Paris F.BOUCHON,P.DELORT,L’annonce du secrétaire général par Jean-Pierre Raffarin hier Valérie Létard. Le président du
Tél.0147235288 J.-C.MARMARA/de l’UMP a donné le signal de la matin, sur France 2. L’ex-pre- NC, Hervé Morin, s’en est
www.editions-persee.fr LEFIGARO,M.RONDEL/IP3retraite: Hubert Falco a renoncé mier ministre «ne désespère pas d’ailleurs plaint hier soir au
vendrediàlatêtedelisteenPaca; de convaincre Chantal Jouanno». comitédelamajorité. PRESSMAXPPP
CLEFIGARO mercredi23septembre2009
francePOLITIQUE 5
EN BREF
L’Assembléeadopte
letextesurlepiratageAubrysurlesterresdeRoyal LeParlementadéfinitivement
adoptéhierleprojetdeloi
Hadopi2surlepiratageEnPoitou-Charentes,lapremièresecrétaires’essaieàladémocratieparticipative. surInternet.Ledispositifdelutte
contreletéléchargementillégal
onpassedesétapes,onloupeunemarche.»La vasemettreprogressivementNICOLASBAROTTE
premièreétape,c’estlefond.Pourpréparer enplace.Lespremierse-mailsDENOTREENVOYÉSPÉCIALÀANGOULÊME
leprojetsocialistepourlaprochaineprési- d’avertissement
GAUCHE Où sont passés les électeurs du dentielle,MartineAubryveutrenoueravec sontattendusdébut2010.
PS?Inquiètedelaréponse,MartineAubry lesFrançais.«En2012,ilnenoussuffirapas
Lagauchefrancilienneest partie à leur recherche sur le terrain. d’apporter quelques grandes réponses, que
dénonceune«spoliation»Pour lancer son «tour de France» prévu nouspréparonsparailleursavecdesexperts».
jusqu’endécembre,lapremièresecrétairea Elleproposed’interrogerlesFrançaissurle LemairePSdeParis,Bertrand
choisideserendrehieràAngoulême.Clin «modèledesociété»qu’ilsveulent,surleurs Delanoë,adénoncéhier
d’œil,ils’agitdelarégiondesarivale,Ségo- «valeurs»ousurleurvisiondelaFrance. un«coupdeforce»après
lèneRoyal.Ironieducalendrier,c’étaithier le«voteàlahussarde»,lundi
« Je ne suis pas làl’anniversaire de la présidente de Poitou- àl’Assembléed’unamendement
pour faire du cirque »Charentes.Celle-cisetrouveactuellement dugouvernementtransférantà
àNewYorkpouruneréuniondeprépara- Passisimplepourautantd’alleràleurren- laRATPlepatrimoineduSyndicat
tiondusommetdeCopenhaguesurl’envi- contre. À son arrivée sur le cortège de la destransportsd’Ile-de-France
ronnement, avec d’autres responsables manifestation pour la défense du statut (Stif).Jean-PaulHuchon,
d’exécutifslocauxoud’ONG. publicdeLaPoste,cesontlesjournalistesqui présidentPSduConseilrégionalet
Deuxfemmes,deuxstyles.MaisMartine l’abordent. Entourée d’une bonne dizaine duStif,adénoncé«unespoliation
Aubryrécusel’idéequelaprécampagnedes d’élus,ellerâle:«Jenesuispaslàpourfairedu descontribuablesetusagers».
primaires ait déjà commencé: «Nous ne cirque,maispourparleravecdesgens.»Tant
Besancenotsommespasicipourrechercherlessupporters bienquemal,ellerejointdessyndicalisteset
inviteLagardeentournéedeteloutel»,assure-t-elle.«Ilfautquenous dessympathisantsetrappellel’engagement
avancionstouscollectivementaumêmeryth- duPSd’organiserdesvotationscitoyennes Mobilisécontreleprojet
me.»Elleajoute,unpeuabsconse:«Quand contre la privatisation de La Poste. Mais deréformedeLaPoste,
gênéeparunetendinite,ellen’accompagne leporte-paroleduNPAetfacteur
pastrèslongtempsledéfilé. adonnéhier«rendez-vous»
Detoutefaçon,c’estlesoirqueMartine àChristineLagardecematinFraudes:«Cen’est
Aubry a prévu son «dialogue». Pour à6heuresàNeuillypasterminé» l’occasion,elles’essaieàunnouveautype pour«fairelatournée»
d’exercice. Dans la salle comble, tous ne aveclui,aprèsquelaministre
VEXÉEd’avoirétéaccuséedetrichelors sontpasmilitantsparmiles500personnes del’Économieaestimé
ducongrèsdeReimsdansunlivreparuil quil’accueillent.Unesociétédeconseilen qu’il«nepassepas
yadeuxsemaines,MartineAubryn’en communication,CampanaLB,aconstitué beaucoupdetemps
Martine Aubry a participé à une manifestation des postiers, hier à Angoulême. ANDRIEU/AFPresterapaslà.«Cen’estpasterminé», un«panel»decitoyenschargédel’inter- àdistribuerlecourrier».
a-t-elle déclaré hier, en marge de son peller.Aubryécoutestudieuse.Lapremière
déplacement. Ce livre «raconte une intervenante crève l’abcès: «en tant que
faussehistoire»,a-t-elleditalorsquela sympathisante,jediraisqu’onenaras-le-bol
députée des Deux-Sèvres Delphine du bordel au PS». Suivent diverses inter-
Batho,prochedeSégolèneRoyal,l’ajus- ventions,plusoumoinsreliéesauthèmede
tement appelé à rompre son «silence lasoirée:«LaFrancequ’onaime».Martine
gêné». Aubry pourrait-elle déposer Aubryserait-elleconvertieàladémocratie
plainte pour diffamation? Elle ne veut participative, celle que Ségolène Royal
pas en dire davantage. Son entourage avait défendue lors de la présidentielle?
«Nous ne sommes pas dans le mêmedécrypte:«Elleselaisselapossibilitéde
raconterlavéritablehistoire. »Elle moment»,soupireAubry,quienaassezde
pourraitêtretentéed’apporterdesélé- la comparaison. «Nous ne sommes pas là
mentsàchargecontrelesfraudessup- pour demander des réponses précises aux
poséesducampRoyal… Français.» La première secrétaire est
N.B. venuepour«savoircequelesFrançaisont
surlecœur».
Clearstream:LeMaire
«comprend»Sarkozy
Leministredel’Agricultureétaithierl’invité
du«TalkOrange-LeFigaro».
SOPHIEDERAVINEL
GOUVERNEMENT «J’aidel’amitiépour
DominiquedeVillepinetjenesuispashommeà
revenirsurcesamitiés.»Invitéhierdu«Talk
Orange-Le Figaro», le ministre de l’Agri-
culture,BrunoLeMaire,arépété,alorsque
leprocèsClearstreambatsonplein,quecet-
teamitiéétait«nonnégociable»etqu’ilen
avait«parléauprésidentdelaRépublique».
Celuiquifutleplusprochecollaborateurde
l’ancienpremierministreacependanttenu
àpréciserquecela«n’interditpasdeservir
loyalement, en toute loyauté et sans aucune
ambiguïtépossible,leprésidentdelaRépubli-
queetlepremierministre».Pourautant,alors
que Villepin reproche au président de la
Républiqued’êtrerestépartiecivile,Bruno
Le Maire affirme «comprendre» Nicolas
Sarkozy«quiaétéinjustementimpliquédans BRUNOLEMAIRE,
cette affaire et qui veut connaître la vérité». hier,danslestudio
Quantàl’avenirpolitiquedeDominiquede duFigaro.J.-C.MARMARA/LEFIGARO
Villepin,ilestimeque«c’estàluideledéci-
der»,que«lapolitiqueestd’aborduneques-
tiondeconvictionetdevolontépersonnelle». saluer «la superbe campagne» de Valérie
Pécresse, qui a «toutes les chances de
« À l’écoute et au dialogue » l’emporter».
Cettevolonté,BrunoLeMairelamanifeste- Concernant la crise du lait, Bruno
rapersonnellementlorsdesrégionales.Tête Le Maires’estditconvaincuque«lasortie
de liste UMP en Haute-Normandie, il de crise est européenne». Affirmant avoir
devraitlancersacampagne«àpartirdejan- fait«lemaximum»pour«soulagerlatré-
vier», et souhaite consacrer les mois qui soreriedesproducteursdelait»,leministre
précèdent«àl’écouteetaudialogue».Alors del’Agriculture,quiserendaujourd’huià
que de nombreux membres du gouverne- Rome,pourconvaincrelesItaliens,déclare
ment hésitent ou renoncent à partir aux avoir «demandé un Conseil extraordinaire
régionales du fait de l’impossibilité de desministresdel’Agricultureeuropéens».
cumuler un portefeuille ministériel et une Unrendez-vouspolitique«indispensa-
présidencerégionale,BrunoLeMaireaffir- ble»soumisàlaprésidencesuédoiseetque
meavoirfaitsonchoixetsoutienqu’iln’est BrunoLeMaireespère«danslesmeilleurs
«paspossibledefairebiendeuxchosesàlafois délais possibles », peut-être « début
quand on a de grandes ambitions pour sa octobre».«Jecrois,a-t-ildit,quetousles
région».«Ilfautsavoirchoisir»,a-t-ilajou- Étatssontentraindeprendreconscienceque
té en affirmant «respecter totalement les nousnoussommesengagésdansuneimpasse
décisionsdesesamisdugouvernement».Le en allant vers la dérégulation et qu’il fallait
ministre de l’Agriculture en a profité pour reveniràdelarégulation.»
Cmercredi23septembre2009 LEFIGARO
6 international
ELA64 ASSEMBLÉEGÉNÉRALEDEL’ONUÀNEWYORK
Obamaréunit
Nétanyahou
etAbbas
Unephotosymbolique,fautedesuccès
danslarelancedesnégociationsdepaix
auProche-Orient.
Pour le chef de la Maison-Blanche, ilALAINBARLUET
s’agissaitsurtoutd’affichersonengagementENVOYÉSPÉCIALÀNEWYORK
à poursuivre ses efforts sur un chemin qui
DIPLOMATIE Jusqu’aubout,BarackOba- prometd’êtrelong.Carsurlefond,leproces-
maanourril’espoirdepouvoirannoncerla sussembletotalementbloquéetlescondi-
relance des négociations de paix israélo- tions d’une relance loin d’être réunies. En BarackObamaaréuni,hieràNewYork,BenyaminNétanyahouetMahmoudAbbasaprèslesavoirreçusséparément. C.DHARAPAK/AP
palestiniennesàlatribunedesNationsunies dépitd’appelspressantsetrépétés,lesAmé-
oùilmonteracematin.Maisl’échecdeson tissementdesimplantations.Danslemême aguerri aux situations les plus inextrica- MahmoudAbbasàParis:l’Étathébreudoit
envoyé spécial au Proche-Orient, George temps,ilentendacheverlaconstructionde bles,onn’apparaîtguèreoptimistepourle accepter un gel «précis et complet» de la
Mitchell, rentré bredouille vendredi de sa Nonseulementle 2500unitésetarécemmentdonnésonauto- court terme: non seulement le processus colonisation. Tout en indiquant sa pleine
dernièretournéedanslarégion,adouchéce risation pour 500 autres. Parallèlement, est au point mort, mais le fossé entre les convergence de vue avec Washington, leprocessusestaupoint
projet. Le président américain a dû se Washington n’a pu arracher aux Arabes deuxpartiesauraittendanceàsecreuser. présidentdelaRépubliquesouhaiteraitque
contenter,hieràNewYork,d’unsommet modérésdesmesuresdeconfianceàl’égard Des points considérés comme acquis ne leschosesavancentplusrapidementquenemort,maislefosséentre
largement symbolique en réunissant à ses de l’État hébreu, telles l’ouverture de mis- sontdésormaisplusvalidés,ainsilaconfi- lepermettentleseffortsminutieuxdeGeor-lesdeuxpartiesaurait
côtésBenyaminNétanyahouetMahmoud sionscommercialesisraéliennesoul’autori- gurationgénéraledesfrontièresd’Israëlou ge Mitchell. Tout en convenant que les
Abbas après les avoir reçus séparément. sation de survol pour les avions israéliens. l’inclusion de Jérusalem dans de futures conditions ne sont actuellement pas réu-tendanceàsecreuser
Unephotospectaculaireetunévénement, C’est pourtant l’autre condition pour la négociations, laisse-t-on entendre de nies,l’Élyséetienttoujoursàsonprojetd’un
toutdemême,puisquelesdeuxprotagonis- ricainsetlesEuropéensn’ontpuobtenirde relanced’unedynamiquedenégociations. mêmesource. sommet de l’Union pour la Méditerranée
tes proche- orientaux ne s’étaient jamais BenyaminNétanyahouqu’ildonnedesgages Danscesconditions,leporte-parolede Hieraprèscetterencontre,c’étaitautour consacré au Proche-Orient. Nicolas
rencontrés depuis la prise de fonction du engelantlacolonisationenCisjordanie,ini- laMaison-Blanche,RobertGibbs,adonné deNicolasSarkozyderencontrerBenyamin Sarkozyvoulaitinitialementl’organiserdès
premierministreisraélien,le31mars.«Ce tiativesanslaquellelesPalestiniensrefusent letonlaveilledelarencontreenestimant Nétanyahou.Entantqu’«amid’Israël»,le cet automne. Il lui faudra vraisemblable-
n’estpluslemomentdeparlerd’entamerdes des’asseoiràlatabledesnégociations.Jus- qu’il ne fallait pas y placer d’«attentes chefdel’Étatdevaitredireàcetteoccasion mentattendre.Maislescontactssepoursui-
négociations.ilesttempsd’allerdel’avant», qu’àprésent,lechefdugouvernementisraé- grandioses».Defait,dansl’entouragedu cequ’ilrépètedepuisplusieurssemaines,et vent, notamment avec l’Égypte, pour
leuraditleprésidentaméricain. liens’estcontentéd’évoquerunfuturralen- négociateur George Mitchell, pourtant il y a quelques jours encore en recevant maintenircetteinitiativeàflot.
EN BREF
ParisetPékincélèbrentleurréconciliation
LeJaponprésente
unprojetdecommunauté
ENTRE la France et la Chine,«la prochain à Shanghaï, où s’ouvrira asiatiqueàlaChine
relationestànouveausurlesrailset l’Expositionuniverselle.
avance à la vitesse du TGV»: à En 2008, l’accueil mouvementé Lepremierministrejaponais,
l’Élysée, on ne dissimule pas son delaflammeolympiqueàParispuis YukioHatoyama,aprésenté,hier,
soulagement de voir enfin enter- un rendez-vous entre Nicolas àNewYork,auprésidentchinois,
réeunebrouilledeplusieursmois Sarkozy et le dalaï-lama avaient HuJintao,sonprojet
avecPékin.Lecoupdegongaété Nicolas mis le feu aux poudres. Pour de«créerunecommunautéLarelation« donné lundi soir à New York lors Sarkozy renouer, Paris a dû donner des est-asiatique»inspirée
estànouveau etsond’unerencontreentreleprésident gagesetpromettrequedetelsévé- del’Unioneuropéenne,pour
homologuesurlesrails. de la République et son homolo- nementsnesereproduiraientplus. «surmonterlesdifférends»
chinois,gue,HuJintao.Tousdeuxavaient Les perspectives de coopération etunifierlarégion,avecElleavance HuJintao,
déjà scellé leurs retrouvailles en ontfaitlereste. peut-êtrelamiseenplace
lundisoir,àlavitesse avrildernier,enmargeduG20de Nicolas Sarkozy a félicité son d’unemonnaieunique.
àNewYork.duTGV Londres. Cette fois, les affaires homologuepourleplanderelanceE.FEFERBERG/ LesChebabsomaliensfontreprennentvraiment! adopté par la Chine et souhaité leREUTERS» allégeanceàBenLadenrenforcement de ses positions au
Chassé-croisédevisites FMI. Il lui a proposé «de travailler Dansunenouvellevidéo
Les retrouvailles vont se traduire ensemble» en matière d’énergies depropagandeintituléeÀton
par un chassé-croisé de visites: LouisBorlooiraluiaussienChine, En sens inverse, les Chinois renouvelables. Dans le domaine serviceOussama,lesinsurgés
ChristineLagardeseraàPékin,fin en novembre, pour préparer le enverront une mission d’investis- aéronautique,«lesdiscussionspro- islamistesChebabenSomalieont
octobre, dans la foulée du G20 de sommetdeCopenhaguesurlecli- sement et Hu Jintao sera en visite gressent bien», pour la vente de proclaméleurallégeanceauchef
Pittsburgh auquel les deux pays mat. François Fillon fera, lui, le d’État à Paris en 2010. Nicolas plusieurscentainesd’Airbus,assu- del’organisationterroriste
participent cette semaine, Jean- voyageendécembre. Sarkozy a promis, lui, d’aller l’an re-t-onàl’Élysée. A.BA. al-Qaida,OussamaBenLaden,
s’affirmantà«sonservice»sur
«lavoiedudjihad».
AhmadinejadparledeReissUn«multilatéraliste»américainàl’épreuvedesNationsunies LeprésidentiranienMahmoud
Ahmadinejad,parlanthier
politiquesquil’attendent.Proche-Orient, tiondel’engagementenAfghanistan,oùles d’unecoalitiondedroitedure,menéepar surFrance2dusortdelaFrançaise
LAUREMANDEVILLE
non-prolifération nucléaire, réchauffe- générauxaméricainsréclamentdesrenforts. BenyaminNétanyahou,acompliquélejeu ClotildeReiss,retenueàTéhéran,
ENVOYÉESPÉCIALEÀNEWYORK
ment climatique, régulation financière, Washington reproche à ses alliés de ne pas diplomatiquequelanouvelleéquipeamé- adit:«Maisvousdevezsavoir
SI UN MOT fait partie du vocabulaire du Afghanistan,Iran.Surtouscesdossiers,des avoirétésuffisammentgénéreuxentroupes. ricaineespéraitdéployerpourrelancerles qu’ilyaquelquesIraniens
nouvel hôte de la Maison-Blanche, c’est doutessefontjoursurlacapacitéd’Obamaà «Les Européens vont finir de se rendre négociationsdepaix.Ledurcissementdu quisontenprisonenFrance
bienceluidemultilatéralisme.Depuisson arracher des résultats, malgré son aura. compte qu’Obama se conduit en Américain, régime iranien, particulièrement sensible depuisdesannées.»
arrivéeauxaffaires,BarackObaman’aces- L’euphoriesuscitéeparl’arrivéedeceper- qu’il n’est pas l’Européen qu’ils depuislarévolutionpopulai-
Lesétrangersinterditssonnage atypique à la tête de l’Amérique croyaient»,préditleprésident redumoisdejuin,nefaciliteLapetite deTibetcommence à s’estomper. Les crises et les du German Marshall Fund, pas l’apaisement dans
phrasede…casse-tête,eux,demeurent. Craig Kennedy, persuadé que l’ensembledelarégion.Oba- LaChineasuspendu,hier,lesSapremièreincursion
BARACKOBAMAAinsi les États-Unis devaient-ils se le profil multilatéraliste du mapeut-il,malgrétout,tirer permisnécessairesauxétrangers
PRÉSIDENTenterrainonusienest retrouver sur la sellette dès hier, lors du chef de l’État américain ren- desfilsdecetécheveaucom- pourentrerauTibetàpartirDESÉTATS-UNIS
sommetsurleclimatorganiséparlesecré- contrera des limites dues à la plexepourrelancerdescer- dedemaindurantlesdeuxl’occasiondemettreen »
tairegénéraldel’ONU,BanKi-moon.Àtrois définition de l’intérêt des cles vertueux de dialogue? semainesencadrantlafêteNoushonoreronspratiquesanouvelle mois de la conférence de Copenhague, les États-Unis. Les mesures pro- nosresponsabilités La Russie l’aidera-t-elle à pourles60ansdel’instaurationdu
alliés européens de l’Amérique se disent tectionnistesdécidéessoudai- àl’égarddes avancer sur le dossier de la régimecommuniste.Lesautoritésapprochediplomatique.
générationsfutures.ouvertement déçus par la lenteur avec nementparObamaàquelques non-proliférationnucléaire, touristiquesdeLhassaontindiqué
(Mais)noussommeslaquelle le Congrès examine les projets de joursduG20reflètentfortbien en mettant la pression sur avoirsuiviun«avisduBureaudu
tousconfrontéssé de répéter qu’il était indispensable de réductiondesémissionsdegazàeffetdeser- cettetensionpotentielleentre l’Iran, après l’abandon par tourismeduTibet».
auxdoutesrompre avec les projets unilatéraux qui re. Washington se refuse aussi toujours à cequeveulentlesAméricains Washingtondesonprojetde
etauxdifficultés Réuniontripartitesurleavaient trop souvent caractérisé l’époque avanceruneaidechiffréeauxpaysendéve- etcequeréclamentlesparte- bouclier antimissile euro-
dansnoscapitales. nucléairelundiàShanghaïBush,poursemettreàl’écoutedumondeet loppementpourluttercontreleréchauffe- naires étrangers du nouveau péen?Beaucoupendoutent,
tenterdeforgerdescompromisparledialo- ment climatique. «Après la division entre président.Pourcalmerlafédé- soulignant que Moscou n’a LesministresdesAffaires
gueetlerefusdepostulatsidéologiquestrop paysdéveloppésetpaysendéveloppementsur ration AFL-CIO, dont il a le pas intérêt à aliéner sa rela- étrangèresdelaChine,duJaponet
rigides.Danscetteperspective,lapremière leclimatétaléepubliquement,s’ajoutemainte- plusgrandbesoinpoursoute- tionparticulièreaveclerégi- delaCoréeduSuddoiventse
incursion du président en terrain onusien nantunfossétransatlantiquegrandissant,ce nirsaréformedelasanté,Oba- me iranien, qui la met en rencontrerlundiàShanghaïafin
puis la grande messe du G20 qui suivra à qui est dangereux», juge l’expert Michael ma n’a pas hésité à créer une position de médiateur et de d’aborderdesquestions
partirdejeudiàPittsburghvontluifournir Levi,duCouncilonForeignRelations. querelle commerciale avec le verrouénergétique. desécuritécommeledossier
unebelleoccasiondemettreenpratiquesa partenairestratégiquechinois Ilseraentoutcasintéres- dunucléairenord-coréen.
Désaccordstransatlantiquesnouvelle philosophie diplomatique. Avec enaugmentantlesdroitssurles santd’observer,au-delàdes L’objectifestde«renforcer
Obama,lesNationsuniesredeviennentune Certainestensionssontapparuesaussiavec importationsdepneuschinois. embrassadesfaceauxcamé- lacoopérationentrelespays
enceintequicomptepourl’Amérique,pas l’Europesurledossierdelarégulationfinan- Làencore,l’intérêtnationalet ras, comment le nouveau etpréparerledeuxièmesommet
un«machin»hostilequel’ontenteàtout cière,mêmesileprésidentaditvouloirde politique,sembleavoirpréva- maîtredel’Amériquegèrece trilatéral»,aindiqué
prixdecirconvenir. nouvellesrèglesstrictesetvigoureusespour lusurlemultilatéralisme. nouveau ballet politico-di- leministèrechinois.Ducôtéde
Pourtant,sisaréputationdemultilatéra- empêcher les excès inconsidérés de Wall Ladiscussionprometd’être plomatique de New York et Pyongyang,KimJong-ils’estdit
listedevraitaiguiserlacuriositédespartici- Street. Obama a refusé de s’engager sur la encoreplusrudesurlesépineuxdossiersdu Pittsburgh. Mais une chose est sûre: les prêtàretourneràlatable
pantsàl’Assembléegénéraledel’ONU,oùil question du plafonnement des primes des Proche-Orientoudel’Iran,surlesquelsle débatspassionnésquesuscitentlaréforme desdiscussionspour«résoudrela
prononceracematinsonpremierdiscours, banquiersquelesEuropéensréclamentàcor présidentaméricainaengagésacrédibilité, de la santé ou l’intervention militaire en questionàtraversdes
iln’estpassûrqu’elleluifacilitelatâchecet- etàcri.Entrelesdeuxrivesdel’Atlantique, pariantsurundialoguequin’a,pourl’ins- Afghanistan seront présents en arrière- discussionsbilatérales
tesemaine,lorsdesmultiplesrendez-vous desdésaccordspersistentaussisurlaques- tant,pasportésesfruits.L’arrivéeenIsraël plandanssespensées. etmultilatérales».
C