Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Magazine Le Figaro du 25 août 2009

De
34 pages

Venez lire le Figaro magazine du 25/08/2009

Publié par :
Ajouté le : 25 août 2009
Lecture(s) : 0
Signaler un abus

1,30€ MARDI25AOÛT2009-N°20238-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
OPPOSITIONÀOBAMA RENTRÉESOCIALE
LESSYNDICATSENDÉSACCORDLERÉVEILDES
SURLEURSTRATÉGIEFACERÉPUBLICAINS
PAGES2,5ETL’ÉDITORIALPAGE15 SarahPalin. AUGOUVERNEMENTPAGE18
Jean-ClaudeMailly(FO),François
Chérèque(CFDT)etBernardThibault(CGT).
Incendies à Athènes : GRIPPEA
un désastre Lamenacesepréciseécologique
enFrance
■ Dixpersonnessontmortes
duvirusH1N1enmétropole
etdanslesDom-Tom.
■ Lesfemmesenceinteset
lessujetsobèsessonttrèsexposés
auxformesgravesdel’infection.
■ L’Étatpréparedesplans
pourlesécoles,lescrèches,les
transportsetlesadministrations. RoselyneBachelotaprésentéhier,àParis,lacampagnede
communicationpourprévenirlesrisquesdetransmissionduvirus.Pages10et11
Leprincipedesprimairess’impose
deplusenplusauPartisocialiste
LAURENT Fabius s’est rallié à l’idée àceprojetdéfenduparles«quadras»du
d’organiserdesprimairesélargiesau-delà PS, à commencer par son promoteur,
des seuls adhérents du PS pour désigner Arnaud Montebourg. Progressivement,
le prochain candidat socialiste à l’élec- les oppositions aux primaires diminuent
tionprésidentielle.Invitéhierd’Europe1, doncàl’intérieurduPS.
Confrontésauxplusviolentsincendiesdepuis2007, l’ancien premier ministre a estimé que Au moment où la vice-présidente du
lespompiersgrecstentaienthierdetirerpartid’unebaisse ces primaires étaient désormais «inévi- MoDem, Marielle de Sarnez, relance le
d’intensitédesvents.Maislesflammes,quiontdétruitplus tables», même s’il continue d’exprimer débat sur les alliances entre tous les
de15000hectaresdevégétationetentraînél’évacuation desréservescontreunmodededésigna- opposantsàNicolasSarkozy,laquestion
demilliersd’habitants,continuaientdes’étendre,menaçant tion qui renforcerait « la démocratie du corps électoral appelé à désigner le
lessecteurshabitésaunordd’Athènes,lavillecôtièredeNea d’opinion». Avant lui, le maire de Paris LaurentFabius,hiermatin,danslestudio futurcandidatdelagaucheestdésormais
MakrioulesitehistoriquedeMarathon.Page8L.Gouliamaki/AFP BertrandDelanoës’étaitégalementrallié d’Europe1. posée.Page3
Lavisite L’affairedes Lacriserend Lejeans’habille
deFillonà bonusinquiète lesdivorces etchange
Sarkozyau lafinance deplusenplus delook
capNègre parisienne conflictuels pourlaville
EXÉCUTIF.ÀlaveilleduConseil BANQUE.Les banquiers fran- FAMILLE. Contrairement aux MODE
des ministres de rentrée, Nico- çaissontconvoquésaujourd’hui prévisions,lacriseéconomique MASCULINE.
lasSarkozyetsonépouseCarla parNicolasSarkozy.Ilsexpose- nefaitpasdiminuerlenombre Latoilemythi-
ont reçu François Fillon et son rontauchefdel’Étatleurdispo- de divorces en France. En re- que des cow-
épousePénélopedansleurrési- sitif pour limiter les bonus des vanche, dans un contexte de boyssetaillela
dence du cap Nègre, un geste traders et pour faciliter l’accès récession,lestractationsfinan- partbelledu
soulignantlabonneententeau au crédit des PME. Les repré- cières apparaissent beaucoup vestiairedes
sommet de l’exécutif. Le prési- sentants de la place financière plus âpres. Autre phénomène jeunes citadins
dentdelaRépubliqueetlepre- dePariss’inquiètentdesmesu- nouveau: les consentements dans les mar-
mier ministre ont passé en res unilatérales imposées aux mutuels de façade qui volent quesgrandpu-
revuelesdossiersd’unerentrée banquesfrançaises,quinuisent en éclats quelques mois après bliccommelesgrif-
gouvernementale particulière- àleurcompétitivité. leprononcédudivorce. fesdeluxe.
mentchargée.Page4 →ÉCONOMIEPage19 Page9 →LEFIGAROETVOUS.Page28
RENDEZ-VOUS DÉBATSETOPINIONS
LesconfidentielsduFigaro Page34 L’éditorialdePierreRousselin
Obama:ledoutes’installe Page15Lecarnetdujour Page13
RM016Toutel’actualitéendirectsurlefigaro.fr A partir de 46 600€LebilletdeMichelSchifres Page15
ALG:160DA . AND:1,40€ . BEL:1,40€ . DOM:2,00€ .T 00108 - 825 - F: 1,30 E
CH:3 FS . CAN:4,25 $C . D:2,00€ . A:2,80€ . DébatsAttractivitédelaplacedeParis:nepas
ESP:2,00€ . GB:1,60£ . GR:2,20€ . IRL:2,20€ . A RACING MACHINE ON THE WRIST
ITA:2,20€.LUX:1,40€.NL:2,00€.H:700HUF.PORT. oublierlemarchédel’art!GuillaumeCerruti
CONT:2,00€ . SVN:2,20€ . MAR:13DH . TUN:2DTU. www.richardmille.com3:HIKKLA=]UVXUZ:?k@i@c@f@k;USA:3,95$.ZONECFA:1500CFA.ISSN0182.5852 PDGdeSotheby’sFrance Page14
C.Anderson/Aurora,S.Soriano/LeFigaro,Fanny/REA,B.Tessier/Reuters,Europe1,WE.
wolkoff-arnodin.com
CRectoVerso2 mardi25août20091
Desmanifestantsrépublicains,opposésauxréformes
surlasantéproposéesparl’AdministrationObama,
patiententdevantl’hôteldevilledeBellefonte
(Pennsylvanie)le12aoûtdernier,avantêtrereçus
parlesénateurArlenSpecter,ancienconservateur
passédanslecampdémocrate.Kaster/AP
n disait les républicains «lessi- ÉTATS-UNIS.Avecledébatsurlaréformedelasanté,l’oppositionaflairé
vés», voire «menacés d’extinc- uneoccasionuniquededétruirel’imaged’Obamaetdetrouverunsecondsouffle.tion» à la manière de ce vieux
parti Whig, qui disparut un jour
des écrans radars de la politique
américaine sans crier gare. LeO triomphe de Barack Obama
paraissaitannoncerunelongueetaridetraverséedu
désert. Déstabilisé par le rejet épidermique de l’èreLePartirépublicainBush qui parcourt la société, le Grand Old Party
(GOP) en était réduit à remuer nostalgiquement ses
souvenirsdelarévolutionconservatricedel’époque
Reagan,désormaisvuecommeunâged’or.
Au mois de mai, la défection du sénateur répu-
blicainmodéréArlenSpecterverslecampdémocra-
te, parce qu’«il ne trouvait plus sa place» dans unsesaisitdespeursparti ayant viré à droite toute, accentua encore le
sentimentdedéroute.Cedépart«soulèvedeprofon-
des questions sur la viabilité du Parti républicain»,
lançalasénatricededroitecentristeOlympiaSnowe.
Mais soudain, cet été, avec la vague montante
d’oppositionàlaréformedusystèmedesantélancée
par l’Administration Obama, des vents plus clé-del’Amériqueblanchements se sont mis à souffler sur le camp conserva-
teur, qui se reprend à croire à un retour en grâce
inespéré.
C’est venu d’un coup, pendant les meetings ParLAUREMANDEVILLE,correspondanteàWashington
d’explicationlancésenjuilletetenaoûtparles con-
gressmen et sénateurs démocrates à travers le pays. chance à saisir»,pourtenterdegagnerlesélections désaffectiondesminoritésethniques,notammenthis-
Flairant là une occasion rêvée de détruire l’image demi-mandaten2010,commecefutlecasen1994, paniques », ralliées un temps aux conservateurs,«Lesorganisations
d’Obama dans une population traditionnellement où les républicains raflèrent la mise un an après explique Linda Feldman. Selon l’analyste Harold
opposéeàtouteempriseexcessivedel’État,lesorga- l’arrivéedeBillClinton.«Obamaacommisunelour- Meyerson,l’aspectdeplusenplusmonochromedulesplusradicalesnisationslesplusradicalesdeladroiteaméricaineet de erreur en pensant que la population était prête Parti républicain résulterait aussi de «son enferme-
leurs relais médiatiques de la télévision Fox News pour des réformes révolutionnaires», explique au ment médiatique et idéologique» croissant au seindeladroiteont sonné la charge. L’option d’assurance publique Figaro l’ancien parlementaire du GOP Tom Davis. d’une sorte de «sous-culture de la séparation, de la
facultative proposée par Obama a été érigée en «Cequelesgensontrejeté,c’étaitBush,paslesfonda- colèreetdel’inquiétude»dontlachaînedetélévision
«danger mortel».Destractsprésentantleprésident mentaux de l’Amérique», renchérit Gary Schmidt, FoxNewsestlesymbole.Lesporte-étendardsdecet-américaineetleurs
avecdesmoustachesdeHitlersesontmisàcirculer expertenstratégieauthink-tankconservateurAme- te droite conservatrice, Glen Beck ou Rush Lim-
dans les réunions, pour dénoncer le péril d’une rican Enterprise Institute. « La population rêvait baugh, répliquent avec ironie que la chaîne Foxrelaismédiatiquesde
«médecinesocialiste»àlafrançaise,àlabritannique d’uneboufféed’airfrais.Maisilsdécouvrentunagen- News ne s’est jamais mieux portée, voyant le nom-
voireàlachinoise,troissystèmespourtantbiendif- da trop à gauche à leur goût»,confiepoursapartle bre de ses auditeurs croître ces derniers mois, alorslatélévisionFoxNewsférentslesunsdesautres.SarahPalin,sortedeSégo- républicaindel’IowaKimSchmett.«LesAméricains que ses concurrents rencontrent de sérieux problè-
lèneRoyalinverséedrapéedansles«valeurssociales n’aimentpaslesextrêmes,ilss’efforcentderemettrele mes. Partisans de la «pureté du parti», ils jugent
conservatrices», est montée au créneau, n’hésitant débataucentre»,ajoutel’ex-ministreduCommerce aussi que la défection du «traître» Arlen Specter aontsonnélacharge.
pasàcomparerlechapitreduprojetconsacréàlafin de George W. Bush, un républicain modéré, Carlos été«unbondébarras».
devieàdes«tribunauxdelamort»prêtsàeuthana- Gutierrez. Mais de telles postures suscitent un schismeL’optiond’assurance
sierlesseniors…Cettepropositiondeloisurlerem- croissant au sein du GOP. Préoccupés par la domi-
boursement d’une consultation totalement volon- Lamiseengardedesmodérés nation des conservateurs sociaux type Palin, lespubliquefacultativetaire destinée à prévoir des soins palliatifs plutôt LajournalisteauChristinaScienceMonitorLinda modérés comme Tom Davis sont persuadés que le
qu’un acharnement thérapeutique avait pourtant Feldman,quivientdeconsacrerunarticleàlarefon- parti doit repartir «d’urgence» à la conquête des
été présentée par... le républicain Johnny Isakson. proposéeparObama te du GOP, juge qu’Obama pourrait bien déraper électeurs indépendants, «en mettant en orbite des
Même Chuck Grassley, membre éminent du GOP, dangereusement«surledossierpiégédelasanté,que candidats centristes». Républicain modéré, Carlos
présenté comme un modéré, s’est aligné sur les les démocrates s’efforcent de régler depuis des décen- Gutierrez estime que les Républicains doivent reve-aétéérigée
accusations de Sarah Palin; jugeant qu’il «n’était nies». Cela donne «une magnifique opportunité» niraux«fondamentauxdel’idéologieconservatrice»
paspossibled’accepterunpland’assurancepublique aux républicains de revenir, confirme-t-elle. Mais surlaresponsabilitéfiscale,ensesaisissantdu«pro-en“dangermortel”»qui puisse décider de débrancher grand-mère». Les Lindaexpliqueaussiqu’unevictoireauxélectionsde blème majeur du déficit budgétaire, qui est l’un des
républicains se «palinisent», en déduit l’analyste mi-mandatpourraitserévéler«unvraipiège»pour plus élevés au monde»: «Parler de tribunaux de la
HaroldMeyersondansunrécentarticleduWashing- lepartidel’éléphant,enquêted’undeuxièmesouf- mort,c’estlemauvaisangled’attaque.Lesujet,c’estle
tonPost. pèresfondateurs.Etcelavacoulerl’économie»,insis- fle,enle«confortantdanssaradicalisation»etenle coûtdelaréformedelasantépournotreéconomie.La
tait-il.IlyavaitlàaussiKevin,unancienmilitairequi dispensant « d’entamer sa nécessaire reconstruc- population exprime clairement son inquiétude. C’est
«Unevraiechanceàsaisir» cachait mal son aversion pour Obama, « un type tion». «C’est par défaut qu’ils pourraient remonter, notre chance.» Exaspéré par le «kidnapping» du
Au départ, l’équipe d’Obama a pensé que l’atta- n’ayant aucune compétence» élu «grâce à l’appui par rejet d’Obama»,dit-elle.Lessondagessontpar- mouvementconservateurparles«excitéssanscultu-
queétaittropcaricaturalepournepasrestermargi- d’Internet». «Il y a eu de la fraude pendant son élec- lants:siObaman’aplusqu’unecotedeconfiancede re» de Fox, l’ancien conseiller de Reagan, Richard
nale. Mais au fur et à mesure que le débat montait, tion.LemouvementnoirdesBlackPanthersestvenu 49%,lesrépublicainsplafonnentà21%.Surtout,la Allen met en garde contre une attitude visant à «la
les critiques ont instillé doutes et peurs dans les menacer les électeurs de représailles dans un bureau «palinisation» du Parti républicain, cette sorte destruction politique systématique d’un président
esprits, faisant boule de neige. Des opposants à la devotedePhiladelphies’ilsnevotaientpasObama», d’OPA des conservateurs sociaux chrétiens obnubi- américain ». « Son échec total sera aussi celui de
réforme ont convergé vers les meetings des respon- accusait-il. lés par le «débat sur les valeurs» (anti-immigrés, l’Amérique,etdoncdesrépublicains»,insiste-t-il.
sables démocrates pour crier leur attachement au Au-delàdudossiersanté,c’esttouteuneAméri- anti-avortement, anti-gays), pourrait s’avérer une Ces lignes de fractures internes au parti ne sont
statu quo. Des retraités ont dit refuser de perdre que blanche et inquiète du tremblement de terre véritablebombeàretardement. pas étonnantes, confie l’éditorialiste John Gizzi, du
leurs acquis au bénéfice d’une réforme coûteuse. culturelquereprésentel’émergenceduphénomène LeGrand Old Party a vu sa base se rétrécir au fil journal conservateur Human Events. «L’atrophie»
Dansl’ensemble,lafouledesprotestatairesestblan- Obama qui semblait se réveiller après le K.-O. de desdernièresélectionspourdevenirunpartigéogra- et la pagaille qui règnent au GOP lui « rappellent
che, d’âge supérieur à 40 ans et en colère, ont rap- novembre 2008. «C’est la rencontre d’une minorité phiquement retranché sur les bastions blancs du étrangement le Parti socialiste français». Poids des
porté les journaux. «Pourquoi devrions-nous payer paranoïaqueetd’unPartirépublicainprêtàjouerde SudetlesterresruralesduMidWest.Ilaperduson éléphants qui confisquent le débat. Obligation de
pour ceux qui ont fait les mauvais choix? Nous ne cette paranoïa», résume, inquiet l’économiste Paul assisedanslesgrandesvilles,etnotammentdansla ménagerlabaseconservatricedupartitoutencher-
voulons pas d’une société d’assistés à l’européenne, Krugman,unlibéraldegauche. jeunesse et chez les femmes, massivement favora- cher des alliés au centre… Tentation de se transfor-
tempêtait un certain Thomas, à Philadelphie. C’est Dans le camp républicain, on parle plutôt du bles à Obama. «Ces réalités constituent un vrai défi mer en parti du non systématique. «La renaissance
un écart fondamental avec la philosophie de nos basculement de l’opinion comme d’une « vraie démographiquepourlesrépublicainsdemêmequela prendradutemps»,parie-t-il.
AFrancePolitique
1mardi 25 août 2009 3
PS:Fabius
serallieaux
primaires,avec
desréserves
OPPOSITION en a déjà eu en 1995 et en 2006 »,
La première secrétaire soupire Guillaume Bachelay, le
Martine Aubry compte bras droit de l’ancien premier
clarifier sa position ministre. À chaque fois, c’est un
vendredi, à La Rochelle. vote militant qui a servi à désigner
le candidat du PS. « Qu’est-ce
TOUS D’ACCORD ? Au PS, c’est si qu’on croit qu’on propose pour
rare que cela en devient suspect. désigner le candidat ? La courte
Mais le débat sur l’organisation paille ou le chapeau ? » Pour
d’une primaire pour désigner le autant les réserves des amis de
candidat à la présidentielle serait Laurent Fabius ne sont pas dissi- «Qu’onysoitfavorableoupas,lesprimairessontdevenuesinévitables»,aestimé,hiersurEurope1,LaurentFabius(icile9juindernier). Aubert/Le Figaro
en passe de susciter un consensus. pées. « Nous ne sommes ni “pri-
« Je pense, qu’on y soit favorable ou mairophobes” ni “primairolâtres”. jugent que la primaire n’a d’intérêt désignera quelqu’un de manière François Hollande conserve ses lors du congrès de Reims figure
pas, que les primaires sont devenues Nous essayons d’être “primairosa- que si elle permet de rassembler plus large que les problèmes seront propres doutes. « Si on se contente l’objectif d’une primaire ouverte.
inévitables », a déclaré Laurent ges” ! » Prudence donc. au-delà du PS. Au sein de la fonda- résolus », confiait Laurent Fabius de mots, tout le monde est pour les « Mais il y a autant de formes de pri-
Fabius sur Europe 1. Le camp des tion Terra Nova, qui milite pour avant l’été. Pour lui, ce sont les pro- primaires », commente, laconique, maire que de personnalités favora-
sceptiques rétrécit apparemment. «Jugeretjauger» l’organisation d’une primaire, on a jets qu’il faut pouvoir « juger et jau- le député de Seine-Saint-Denis bles à la primaire », explique Fran-
Jusqu’à présent, l’ancien pre- Tout le monde est d’accord, mis en place depuis cet été un ger ». Hier, il a estimé que la future Bruno Le Roux, un proche de Hol- çois Lamy, le lieutenant de la
mier ministre n’était pas convain- mais rien n’est réglé. Primaire de groupe de travail du « camp pro- primaire allait aussi produire lande. Mais, pour lui, il reste beau- numéro un du PS. Pour l’instant, il
cu. Un faux débat selon lui et ses toute la gauche par exemple ? « En gressiste ». Des représentants du « beaucoup, beaucoup de change- coup à définir sur le processus. s’en tient au calendrier fixé : un
proches. Mais, puisque c’est la théorie oui, mais en pratique je pen- MoDem à ceux d’Attac, en passant ment dans la vie politique » : nature Quant à la première secrétaire vote des militants lors de la
question qui agite le PS depuis se que ce ne sera pas le cas, parce par le PS, ont engagé la réflexion du parti, renforcement de la démo- Martine Aubry, elle compte s’expri- convention sur la rénovation du PS
une semaine, il a clarifié sa posi- que d’autres partis de gauche pour « créer des ponts ». cratie d’opinion… mer vendredi sur le sujet, en marge après les régionales en juin 2010.
tion. « Tout le monde sait qu’il y auront leur candidat », a estimé Pas de quoi rassurer ceux qui C’est pour ces mêmes raisons de l’université d’été de La Rochelle. Pas de raison d’en changer a priori.
aura une primaire, d’ailleurs il y Laurent Fabius. Or, d’autres, au PS, doutent. « Ce n’est pas parce qu’on que l’ancien premier secrétaire Dans la motion qu’elle a conduite NICOLASBAROTTE
Lalenteconversiondessocialistesàunvoteétenduau-delàdesseulsadhérents
Ségolène Royal a ouvert Ségolène Royal s’était ensuite tra- ration qui rêve de réussir un tel actuel du PS. Et doutaient de réus- foulée, c’est Laurent Fabius qui a En fait, il ne reste guère plus que
la voie. Les quadras duite par une volée de critiques exploit. Si Arnaud Montebourg sir à imposer leur candidature cédé (lire ci-dessus). L’ancien pre- François Hollande qui n’a jamais
du parti s’y sont engouffrés. sur le système des primaires. Au s’est fait le défenseur en chef des dans des primaires ouvertes. Jus- mier ministre de François Mit- caché son manque d’appétence
motif notamment que les élec- primaires ouvertes, beaucoup qu’à la charge d’Arnaud Monte- terrand ne serait pourtant pas le pour les primaires ouvertes. En
LES RÉSISTANCES tombent. Au teurs s’étaient surtout prononcés partagent son analyse. Pierre Mos- bourg, ils y étaient donc plutôt plus favorisé dans un tel système. juin dernier, lors d’une réunion à
départ, il n’y avait guère que Ségo- en fonction des sondages. covici, Vincent Peillon, Manuel opposés. Le député de Saône-et- Lorient avec ses proches, il avait
lène Royal pour défendre les pri- Puis peu à peu, le système des Valls, Benoît Hamon, tous se sont Loire ayant réussi à vendre son LesdoutesdeHollande mis en garde : « À la différence de
maires ouvertes. En 2006, c’est primaires ouvertes a fini par montrés très tôt séduits par le sys- projet comme la pierre angulaire Déjà en 2006, il avait perdu en la droite, la gauche n’est pas fongi-
grâce à un processus similaire convaincre. La désignation de tème. Ils ne risquent pas grand- de la rénovation du parti, ils sont arrivant dernier derrière Ségolène ble dans un seul parti (…) De
qu’elle avait réussi à s’imposer Barack Obama à l’issue des pri- chose : il leur faudrait un concours bien obligés de s’y rallier. Premier Royal et Dominique Strauss- même, le choix d’un candidat com-
comme la candidate du PS à l’élec- maires démocrates aux États-Unis de circonstances exceptionnelles d’entre eux, Bertrand Delanoë. À Kahn. Le directeur général du FMI mun ne peut être un préalable
tion présidentielle. n’y est pas étrangère. Qu’un can- pour que l’un d’entre eux s’impo- vrai dire, le maire de Paris n’avait ne peut pas se prononcer sur la mais éventuellement un aboutisse-
Mais le scrutin était alors didat presque issu de nulle part se dès 2012. pas encore fait sa religion sur le question mais des primaires ment. » L’ancien premier secrétai-
réservé aux seuls adhérents, puisse réussir à s’imposer dans Il n’en va pas de même pour sujet. Depuis samedi, il soutient ouvertes au-delà des seuls adhé- re du PS serait le dernier des
même si une campagne d’adhé- son camp puis remporter l’élec- les éléphants. Ils le savent, les mili- l’idée. « Les primaires sont un élé- rents du PS pourraient le tenter ténors socialistes à convaincre.
sion à vingt euros avait élargi le tion présidentielle a fasciné les tants leur imputent une grande ment possible de notre rénovation. d’aller chercher l’onction populai- Avec sans doute Martine Aubry…
corps électoral. La désignation de socialistes. Surtout la jeune géné- part de responsabilités dans l’état Je suis pour », a-t-il assuré. Dans la re dont il a besoin s’il veut revenir. FRANÇOIS-XAVIERBOURMAUD
Lesmilitantsdelagaucheitaliennesedéterminentpourlatroisièmefoisenquatreans
Le nouveau patron record : quatre millions de suffra- Rebelote en octobre 2007, pour lourde défaite en avril 2008 face au personnel. Mon travail s’achèvera en dustrie Pierluigi Bersani, un philo-
du Parti démocrate ges. Presque un « plébiscite » pour l’élection du maire de Rome Walter rouleau compresseur de Silvio Ber- octobre avec les primaires et le sophe de 56 ans champion des
sera élu dans deux mois. le seul candidat en lice, Romano Veltroni au poste de secrétaire géné- lusconi. Il tente de se maintenir à la congrès », clame-t-il. La cinglante libéralisations et de la lutte contre
Prodi, rentré de Bruxelles, où il pré- ral du Parti démocrate (PD) qui coa- tête du parti, mais la perte de la Sar- défaite de la gauche aux européen- les monopoles, lui porte la contra-
De notre correspondant à Rome sidait la Commission européenne. lise diverses formations d’inspira- daigne, six mois plus tard, le nes, avec un PD qui perd quatre mil- diction. Soutenu par l’ancien prési-
Six mois plus tard, il remportera de tion catholique et socialiste. contraint à se démettre. lions de voix, ne l’incite pas à s’effa- dent du Conseil Massimo D’Alema.
LA GAUCHE italienne est à nou- justesse les élections contre Silvio Quelque 3,5 millions d’électeurs y cer. Au contraire il se sent pousser Il refuse toute alliance avec le popu-
veau en campagne électorale. Le Berlusconi. participent : Veltroni est élu avec Quatremillionsdevoixperdues des ambitions nationales et décide, liste de gauche Antonio Di Pietro.
25 octobre, les électeurs du Parti Romano Prodi concevait les pri- 75 % des voix devant la catholique Lui succède un catholique de au nom du « renouveau », de se faire Un outsider, le chirurgien de 54 ans
démocrate choisiront leur nouveau maires comme un moyen de court- RosyBindi(13 %)etlelibéraldegau- 50 ans, Bruno Franceschini, son légitimer par les militants à la tête du Ignazio Marino devenu sénateur,
leader. C’est la troisième fois que circuiter le lourd appareil bureau- che Enrico Letta (11 %). adjoint depuis un an. Cette fois, c’est parti, en octobre. est aussi sur les rangs. L’Institut IRS
des primaires ont lieu au sein de la cratique de la gauche. Elles ont créé Son manque d’allant, des l’assemblée du PD qui désigna, en Troiscandidatssontenlicepour donne vingt points d’avantage à
principale formation d’opposition. unedynamiqueetluiontdonnéune erreurs de calcul politique et des février, le nouveau secrétaire géné- ces primaires. Franceschini se veut Bersani, l’Ipsos dix à Franceschini.
Les premières, le 16 octobre 2005, légitimité qu’aucun vote d’appareil positions floues sur les questions de ral. « Je suis au service du parti. Je ne l’alternative la plus crédible à Ber- Silvio Berlusconi doit rire sous cape.
avaient connu une affluence ne lui aurait conférée. société lui vaudront toutefois une suispasicipourpréparermonavenir lusconi. L’ancien ministre de l’In- RICHARDHEUZÉ
PourBesancenot,lePS Bayrouveutenfiniravec
esten«décomposition» les«oppositionséclatées»àSarkozy
Le leader du NPA parti de gauche. Mais tout de Le président du MoDem Hier, pour Le Figaro, le prési- Cap Esterel, lancé l’idée d’un grand
fustige l’émergence même. Rien de tel que cette crise estime que «le dialogue dent du MoDem est sorti de sa rassemblement pour construire une
d’une «mouture inédite d’identité socialiste pour attirer des est le premier pas» réserve. « Marielle de Sarnez a bien alternative au pouvoir en place »,
de centre gauche». militants qui penchent vers la gau- pour «construire» raison de faire bouger les lignes. La rappelle la vice-présidente du
che de la gauche en temps de crise. une alternative. situation actuelle d’oppositions écla- MoDem. Pour Sarnez, « si nous vou-
De notre envoyée spéciale En marge de son intervention, le tées et incapables de parler entre elles lons faire bouger les lignes, il faut être
à Port-Leucate facteur de Neuilly l’a reconnu : cet- EN INTERNE, l’« appel aux partis de est profondément nuisible pour le dans le mouvement, c’est-à-dire ne
te union de centre gauche possède gauche » de Marielle de Sarnez sus- pays. Le jour viendra nécessairement pas rester prisonnier des réflexes
« PLUTÔT que d’imaginer des pri- au moins une vertu, celle de « clari- cite peu d’opposition. En terme de où on considérera en France que le d’hier ». « C’est toute la différence
maires à gauche en 2012, ils fier les choix ». calendrier, l’« affaire » est même dialogue est le premier pas pour avec ceux qui sont pour ne rien
devraient plutôt chercher à ne pas une réussite. En lançant deux construire quelque chose », a-t-il changer », dit-elle.
être les derniers en 2009. » Lors de Aucreuxdelavague semaines avant l’université de ren- confié. Également vice-présidente du
l’université d’été du Nouveau Parti Si Besancenot donne de la voix, trée du MoDem, sous forme d’un MoDem, Corinne Lepage est à peu
anticapitaliste (NPA) qui se tient c’est aussi pour détourner l’atten- OlivierBesancenotconsidère ballon d’essai, cet « appel » pour «Fairebougerleslignes» près sur la même ligne. La semaine
jusqu’à demain à Port-Leucate, Oli- tion des propres difficultés du NPA, qu’uneuniondecentregauche construire une alternative au pou- Pour l’heure, seul « Les Promo- dernière, sur BFM, elle a plaidé pour
vier Besancenot s’est montré mor- six mois après sa fondation. Résul- auraitl’avantagede «clarifier voir en place, Marielle de Sarnez teurs », un regroupement de cadres une alliance de son parti « avec les
dant face à un PS « en décomposi- tat décevant aux Européennes, les choix.» Marmara/Le Figaro laisse aux militants démocrates le et de militants qui revendique écologistes ».
tion ». Dimanche, devant plus d’un polémique sur le nombre d’adhé- temps de la réflexion. Et à François 200 membres, ont regretté hier dans Maire de Saint-André, dans le
millier de militants, le porte-parole rents, relations tendues avec la avec le PC ou le Parti de gauche, Bayrou, celui de peaufiner son dis- un communiqué l’absence de débat Nord, Olivier Henno applaudit les
du parti trotskiste a dénoncé la direction de la CGT : le NPA est au unis en Front de gauche aux Euro- cours de rentrée en fonction des interne. Ils expliquent avoir été propos de Sarnez. Selon lui, il faut
« grande mouture inédite de centre creux de la vague. Autre tension, sur péennes. Le NPA rejette toute al- réactions au sein de son parti. « troublés de découvrir dans la presse en finir avec « l’immobilisme » :
gauche » que conçoivent les socia- les accords possibles pour les régio- liance avec le PS. Ce n’est pas le cas Officiellement, depuis l’échec ces propos, alors que cette question « Plus personne ne peut aujourd’hui
listes, composée de « ce qui sortira nales. Au début de l’été, une ren- au PC. « Mélenchon est très tenté de ses listes aux européennes de n’a été discutée à aucun moment au espérer représenter l’alternative en
du PS, des Verts d’Europe-Écologie et contre entre Jean-Luc Mélenchon, par une alliance avec nous et avec le juin, le leader du MoDem s’est as- sein du MoDem et n’a fait l’objet restant de son côté. »
du MoDem, plus ce qu’ils pourront à la tête du Parti de gauche, et Oli- PC. Mais il va devoir choisir », note treint à « une cure de silence ». Tra- d’aucune note d’orientation stratégi- RODOLPHEGEISLER
grappiller dans la gauche radicale ». vier Besancenot a pu faire croire à le fondateur de la Ligue commu- duction : il n’a accordé depuis aucu- que, comme le prévoient pourtant
Une évolution qui aurait pour une alliance. niste révolutionnaire qui doute que ne interview. Mais, dans les faits, il les statuts ». Bayrouface
conséquence de « tourner une page Mais, à Port-Leucate, on se le sénateur de l’Essonne veuille reste parfois joignable, « même s’il se Jointe hier, Marielle de Sarnez
aurêved’unede l’histoire de la lutte ouvrière ». montre circonspect. Figure trots- tourner la page de son histoire réserve pour La Grande-Motte », où assure pourtant que ses propos»
Besancenot se défend de vou- kiste historique, Alain Krivine « ne socialiste. son parti effectuera sa rentrée les 4, n’ont rien de très nouveaux. « Fran- gaucherecomposée
loir tirer profit des difficultés d’un croit pas » à un accord possible SOPHIEDERAVINEL 5, et 6 septembre. çois avait déjà, l’année dernière à LIREPAGE15
CFrancePolitique
4 mardi25août20091
Sarkozy et Fillon dans le bain de la rentrée
EXÉCUTIF Rien de tel hier au cap Nègre.
ÀlaveilleduConseil Au contraire, cela faisait long-
desministres,lepremier temps même que Fillon espérait –
ministrearetrouvélechef sinon réclamait – ce geste amical
del’ÉtataucapNègre. de la part de Sarkozy. Les deux
Pouruneséancede hommes n’avaient plus affiché
travail…etunbaindemer. leur proximité depuis les footings
ensemble au début du quinquen-
AU SEUIL de la troisième rentrée nat. La rencontre d’hier, qui s’est
politique du quinquennat, Nico- dérouléedansunclimat«trèsami-
lasSarkozyetFrançoisFillonfont cal et décontracté», dit-on de part
bloc.Unelongueséancedetravail et d’autre, intervient au moment
en commun suivi d’un déjeuner où les deux hommes bénéficient
avecleursépouses,CarlaetPéné- chacund’unebonnecotedepopu-
lope. Le tout au cap Nègre, près larité, selon le dernier baromètre
du Lavandou, dans la résidence Ipsos-Le Point: +1 pour Sarkozy
delafamilleBruni-Tedeschioùle (46%)et–1pourFillon(47%).
couple présidentiel a passé ses Sur le fond, le premier minis-
vacances.Voilàpourlesymboleet treestvenuprépareraucapNègre
le geste politique, même si l’Ély- la rentrée politique du gouverne-
sée n’a pas souhaité de mise en ment. «Les deux hommes ont fait
scèneavecphotosetimagespour un tour d’horizon des dossiers»,
lestélévisions. indique un conseiller qui cite
entre autres celui des bonus ver-
Aucunephoto sésauxtraders,lataxecarbone,la
Le message de l’exécutif est réforme des territoires et la grip-
clair: d’abord afficher la décon- peA.Leprésidentn’estpas«satis-
traction et la bonne entente entre fait»delacommunicationautour
le chef de l’État et son premier de cette crise sanitaire. « Il a
ministre, dont le bail à Matignon demandé à François Fillon de
semble prolongé pour au mini- mieuxcoordonnerlemessagecaril
mum encore une année. Sur la Depuislemoisd’octobre2007(ici,lorsd’unepromenadeàBrégançon)jusqu’àlabaignaded’hieraucapNègre,NicolasSarkozyetFrançoisFillon y a un souci. Les ministres ne peu-
forme, la présidence de la Répu- n’avaientpasaffichéleurproximité. Talon/NiceMatin/PhotoPQR venttousparlersurcesujetetdans
blique a joué la sobriété et la sur- tous les sens», dit-on à l’Élysée.
prise.Lecortègedevoiturestrans- été organisée par l’Élysée. Mais avait pas le moniteur de ski du tennisquiavaitétéinvité,enjuin premier ministre de l’époque. Si Pour l’instant, Sarkozy n’a pas
portant le premier ministre et sa des paparazzis ont pu saisir des président», blague un proche du 1976 au fort de Brégançon, par Giscard a toujours démenti la décidé de monter en première
femme est arrivé à midi. Il est clichés des deux hommes pre- président qui connaît bien son Valéry Giscard d’Estaing en com- présence de son prof de tennis à lignesurcettecrisesanitairemais
erepartivers16heures. nant un bain de mer avec leurs histoire de la V République… pagnie de Jacques et Bernadette cedéjeuner,Chiraca,lui,conser- ilsuit,assureundesesconseillers,
Aucune photo de ce déjeuner épouses. Du jamais-vu! « Ils ont sauf que ce n’était pas un moni- Chirac. Cet épisode scellera le vé de ce moment le souvenir «detrèsprès»sonévolution.
inédit entre les deux couples n’a déjeuné tous les quatre et il n’y teur de ski mais un professeur de divorce entre le président et son d’unecruellehumiliation. BRUNOJEUDY
Lesneufurgencesauprogrammedugouvernement
Lesdossierss’accumulent va donc devoir être harmonisée. – de 7000 à 3500 – le nombre des criptionssupprimées,ilyenaurait sementsprioritairesdontlaFran- lediscoursduprésidentdu28mai
pourcetautomne. La formule retenue consisterait à élus.Lafindesfinancementscroi- 23degaucheet10dedroite,etsur ceabesoin. devant ces mêmes responsables
confier la communication à Brice sés pourrait également aiguiser les 33 créées, il y en aurait 9 de de la sécurité et en y ajoutant
GrippeA.Préparerlapopula- Hortefeux (Intérieur) et à Rosely- l’amertumedesmaires.«Lesvilles gauche et 24 de droite. Selon la La réforme de La Poste. Pré- éventuellement un plan de pré-1tionàunepandémiedegrip- ne Bachelot (Santé), le tandem de plus de 20000 habitants pour- Rue de Solferino, l’écart actuel 6sentée en Conseil des minis- ventiondeladélinquance.
peA, envisager tous les scéna- quipiloteledossier. raient ne plus bénéficier de finan- entre gauche et droite serait donc tres le 29 juillet, la réforme de La
rios…sansaffolerlesFrançais.Le cements des départements et des augmenté de 30 sièges en faveur Poste doit impérativement être Planpourlajeunesse.Martin
gouvernementserodeàl’exercice Collectivitésterritoriales.Nico- Régions. Mais ce seuil de 20000 de l’UMP. Ce que dément Alain adoptée par le Parlement avant le 8Hirsch, qui s’était ému fin
erdepuis plusieurs semaines, mais 2las Sarkozy a promis d’aller n’est pas encore arrêté et pourra Marleix.«Ilyaassezpeudedépu- 1 janvier 2010. Elle vise à réfor- juilletdenepastrouverderépon-
avec plus ou moins de succès. Le «jusqu’aubout»poursimplifierle faire l’objet de discussions», tem- tés qui ne sont pas contents», se mer son statut actuel pour le dantauxpropositionsdesacom-
gouvernement souffle le chaud et «millefeuille»desterritoires.Mais pèretoutefoisAlainMarleix.Enfin, félicite le secrétaire d’État, qui transformerensociétéanonymeà mission jeunesse, va devoir
le froid. Alors que le ministre de plusieursdispositionsdutexte,qui le mode de scrutin qui permettra s’attend tout de même à « un capitaux publics. L’opposition patienterencoreunpeu.Préoccu-
l’Éducation,LucChatel,avaitpar- pourrait être à l’ordre du jour du d’élire pour la première fois en débatchaud»àl’Assemblée.Quoi dénonce dans ce projet, qui sera pé par le niveau du chômage des
lé début août de « la fermeture Conseil des ministres du 16 sep- 2014 ces conseillers territoriaux qu’il en soit, le PS déposera mer- défenduparleministredel’Indus- jeunes, le chef de l’État devrait
généralisée», des écoles, la secré- tembre – et non le 9 septembre –, faitaussidébat.AlainMarleixetle crediunrecoursdevantleConseil trie,ChristianEstrosi,lepréludeà bientôt annoncer un certain
taire d’État à la Famille, Nadine font grincer des dents, tant à gau- ministre de l’Intérieur, Brice Hor- d’État contestant le redécoupage une«privatisation»deLaPoste. nombre de mesures. Ira-t-il jus-
Morano,indiquaithierquelafer- chequ’àdroite.Entête,lacréation tefeux, plaident pour un scrutin dans 27 départements et la créa- qu’à lancer l’allocation autono-
meture des crèches serait des «conseillers territoriaux» qui uninominal à un tour et une tion des 11 sièges des Français de Sécurité. La délinquance est mie, voulue par le haut-commis-
«l’exception». À l’approche de la siégeront à la fois dans les assem- «compensation» proportionnelle l’étranger. 7un des sujets que Nicolas saireauxSolidaritésactivesetàla
rentrée scolaire, et alors que les blées départementales et régiona- pour prendre en compte les voix Sarkozy suit de très près. Mais, Jeunesse? «Cela semble peu pro-
risques augmentent (lire aussi les. Cette disposition aura pour des candidats non élus. Nicolas Hadopi. Le Parlement va-t-il depuis quelques mois, les résul- bable,estimeunmembredugou-
pages10et11),lacommunication conséquencederéduiredemoitié Sarkozy, François Fillon, Brice 4ajouterunnouveauchapitreà tats ne sont plus au rendez-vous. vernement.Unepartiedelamajo-
Hortefeux et Alain Marleix de- lasagaHadopi?Letextecontrele Les agressions sur les personnes rité n’y est pas favorable.» Par
vraientseretrouverdemainmatin téléchargement illégal, qui a sontenhaussede4,1%surunan, ailleurs, le chef de l’État devrait
à l’Élysée pour évoquer ce texte à connu un printemps chaotique tandis que les atteintes aux biens revenirsurl’égalitédeschanceset
hautrisque. avecnotammentunecensurepar- sont en repli. Le ministre de lapromotiondeladiversité.
tielle du Conseil constitutionnel, l’Intérieur, Brice Hortefeux, a
Redécoupage électoral. Les n’a pas pu être bouclé avant les beau voir dans cette dégradation Justice.Annoncée en janvier
T/ 01 49 04 01 85, F/ 01 43 33 51 36, annonces@osp.fr 3deuxprojetsdeloisurlarati- vacances. Il revient à l’Assemblée «les conséquences potentielles de 9par Nicolas Sarkozy, vive-
fication des deux ordonnances mi-septembrepourunvotesolen- la crise », il n’a pas l’intention ment critiquée par les magistrats,
consacrées au redécoupage élec- nel. Une commission mixte pari- d’attendre la fin de celle-ci pour avocats et associations de victi-Vente aux Enchères Publiques au Palais de Justice de Paris, 4 bd du Palais75 er toral sont à l’ordre du jour du taire est ensuite prévue. Le PS a réagir. Il réunira le 31 août avec mes,lasuppressiondujuged’ins-Jeudi 1 octobre 2009 à 14h30 - En 2 Lots
ème Conseildesministres.Cesordon- déjà prévu de saisir à nouveau les Fadela Amara et Martin Hirsch truction va revenir sur le devantà Paris 11
nances arriveront à l’Assemblée SagesdelaruedeMontpensier. une vingtaine d’associations de de la scène. Le comité Léger17 à 21,rue Morand et 142 à 150,rue Saint Maur
er ème nationale le 14 octobre pour une quartiers sensibles sur le thème devrait finalement remettre son1 Lot : Bât. A, esc. A, au 8 étage, Un Studio
2 2 èmede 26,40 m (hors loggia : 7,30 m ) - au 3 sous-sol : Une Cave «ratification express». Préparées Taxe carbone. Création de la desrelationsentrelesjeunesetla rapport au président début sep-
nd ème2 Lot : Bât. A à I, esc. ACDFH, au 3 sous-sol, Un Parking parlesecrétaired’ÉtatauxCollec- 5taxecarbone,suppressionde police. Le lendemain, c’est aux tembre. Et, selon la Chancellerie,
er ndMises à Prix : 1 lot : 40.000d - 2 lot : 4.000d tivités locales, Alain Marleix, elles la taxe professionnelle, élabora- responsables de la sécurité en celui-ci pourrait déboucher sur
èmeS’adr. à Maître Alain Léopold STIBBE, Avocat à Paris 8 visentàrééquilibrerdémographi- tion des budgets de l’État et de la France que Brice Hortefeux un projet de loi en fin d’année.
40, rue de Monceau - Tél. : 01.45.63.55.55 - Au Greffe du Juge de quement les 577 circonscriptions Sécu pour 2010, modification des s’adresserapourparlerdesobjec- Avant cela, Michèle Alliot-Marie
l’Exécution (Greffe des Criées) du TGI de Paris (Tél. : 01.44.32.50.50) et rebattent les cartes dans 67 statuts de La Poste, les six minis- tifs en matière de délinquance et va défendre à partir de la mi-sep-
où le cahier des conditions de vente n° 08/00310 peut être consulté
départements: 33 circonscrip- tresdeBercyvontêtremisàrude des moyens qui leur seront don- tembre à l’Assemblée le projet de
Visite sur place le Mercredi 23 septembre 2009 de 9h30 à 10h30
tions sont supprimées, 33 sont épreuve cet automne (nos édi- nés. Enfin, la loi d’orientation et loi pénitentiaire examiné avant
créées dont 11 pour les Français tions d’hier). Plus immédiate- deprogrammationpourlasécuri- l’été par les sénateurs. Sujet déli-
de l’étranger. Alain Marleix pré- ment, c’est sur le grand emprunt té intérieure (Lopsi), déjà exami- cat s’il en est compte tenu de
Vente aux Enchères Publiques au Palais de Justice de Paris, 4 bd du Palais75 voit « deux journées de débat ». que va commencer à se pencher née par le Sénat, pourrait n’arri- l’augmentation du nombre de
erJeudi 1 octobre 2009 à 14h30 Mais les discussions pourraient lacommissionJuppé-Rocard.Elle verquedébut2010àl’Assemblée. suicidesenmilieucarcéraldepuis
èmeUn Appartement à Paris 20 ,28,rue du Surmelin traîner en longueur. Car le PS a sera installée demain avec pour La Place Beauvau souhaite mus- ledébutdel’année.
2 ème fait les calculs: surles33circons- mission de réfléchir aux investis- clerletexteenprenantencompte ANNEROVANde 38,60 m . Bâtiment A, au 3 étage, porte face gauche, comprenant :
entrée, salle d’eau avec wc, cuisine, 2 pièces principales, placard
Mise à Prix : 65.000d (outre les charges)
èmeS’adr. à Maître Alain Léopold STIBBE, Avocat à Paris 8
ENBREF40, rue de Monceau - Tél. : 01.45.63.55.55 - Au Greffe du Juge de Ile-de-France:
l’Exécution (Greffe des Criées) du TGI de Paris (Tél. : 01.44.32.50.50)
où le cahier des conditions de vente n° 09/086 peut être consulté Yadeveutéviter
Sondage: DSK réalise une percée au PSVisite sur place le Lundi 21 septembre 2009 de 10h à 11h
un«fauxdépart»
POPULARITÉ.Avec 59% de jugements favorables, Rama Yade, secré-
RÉGIONALES.RamaYadeneveut taire d’État aux Sports, devient la personnalité politique préférée des
Vente aux Enchères Publiques au TGI de Nanterre passeprendre«troplatête»avec Français, ravissant la première place au maire PS de Paris, Bertrand92
à l’Extension du Tribunal, 6, rue Pablo-Neruda
les régionales. Alors que la secré- Delanoë,selonlebaromètreIpsos,publiédansLePoint.Lesplusfortes
erJeudi 1 octobre 2009 à 14h30 taire d’État à l’Écologie, Chantal progressions sont réalisées par Marine Le Pen (+4 points, à 21%),
Appartement à Boulogne-Billancourt (92) Jouanno, a annoncé, dans Le François Bayrou et Brice Hortefeux (+3, à respectivement 38% et
Figaro, sa candidature dans les 34%).ChezlesseulssympathisantsPS,DominiqueStrauss-Kahnpas-25,avenue Ferdinand Buisson
2 ème Hauts-de-Seine, sa collègue des se de la dixième à la deuxième place, en réalisant une percée de 9de 111,1 m . Escalier G, au 7 étage, porte droite, comprenant :
Sports,éluedecedépartement,a points,à62%dejugementsfavorables,etDanielCohn-Benditgagne8entrée, cuisine, grand séjour, 2 chambres, salle de bains, pièce avec lavabo
2 donnérendez-vousle13septem- points.ChezlessympathisantsUMP,BernardKouchner(80%)doublewc, séchoir, balcon - Au sous-sol : 2 Caves (2,3 et 2,5 m ) - Occupés
bre,datedulancementdelacam- MichèleAlliot-Marie(79%)(934personnes,les21et22août).
Mise à Prix : 300.000d (outre les charges)
pagnedel’UMPenIle-de-France.
S’adresser à la SCP FRICAUDET & LARROUMET, Avocats Associés YadeaexpliquésurRTLêtre«sur Le PCF et le PG font une rentrée séparée78, rue Armand Silvestre à Courbevoie (92) - Tél. : 01.47.88.26.92 les starting-blocks comme les
Au Greffe des Criées du TGI de Nanterre où le cahier des conditions de sportifs, j’essaie d’éviter les faux RamaYade,secrétaired’État GAUCHE.LeParticommunistefrançaistiendrasonuniversitéd’étéce
Vente (RG n° 08/00124) peut être consulté de 9h30 à 11h30
départs ». « Pour l’instant, je suis chargéedesSports,àsonarrivée week-end au Vieux-Boucau (Landes), tandis que son allié aux euro-
Visite sur place le Mercredi 23 septembre 2009 de 14h00 à 15h00 porte-parole de la campagne en pourunséminaireàMatignon péennes, le Parti de gauche (PG) de Jean-Luc Mélenchon, tiendra au
Ile-de-France»,a-t-elleajouté. enjuindernier. R.Vialeron/LeFigaro mêmemomentlasienneàClermont-Ferrand(Puy-de-Dôme).
CInternational
1mardi25août2009 5
Obamaentre
dansunezone
deturbulences
ÉTATS-UNIS santé suscite notamment une
Les sondages de popularité levée de boucliers de plus en plus
se sont mis à chuter perceptible, puisque 54 % des
de manière sensible et l’idée gens la jugent trop audacieuse,
selon laquelle le président tandis que 41 % estiment qu’elle
a surestimé le mandat ne va pas assez loin. Du coup,
qui lui était donné, l’idée selon laquelle Obama a
en voulant révolutionner surestimé le mandat qui lui était
le modèle américain, donné, en pensant pouvoir révolu-
fait progressivement tionner le modèle américain, fait
son chemin. son chemin. Certains mention-
nent son projet de réduction des
Denotrecorrespondante émissions de gaz carbonique, qui a
àWashington reçu un premier accueil assez
mitigé au Congrès, où les lobbies
IL AURA donc fallu attendre le énergétiques se sont mis en ordre
mois d’août pour que Barack Oba- de bataille. «Nul ne l’a élu pour BarackObamalorsd’undébatsurlaréformedelasanté,jeudiàWashington.Bénéficiantencorede63%d’opinionsfavorablesenmai
ma se retrouve dans les premières mener un programme de gauche dernier,leprésidentaméricainesttombéà49%decotedeconfiance.JimWatson/AFP
turbulences de sa présidence. Cer- radical et cela se voit à la manière
tains, peut-être un peu hâtive- dont les démocrates conservateurs à ses fins : accoucher d’une réforme marge de manœuvre, notent les rieur qui inquiète le plus la Mai- ses prédécesseurs démocrates.
ment, parlent même déjà d’un avis sont aujourd’hui mis sous pres- qu’elle considère comme son projet analystes. Une fois la réforme de la son-Blanche, ou plutôt l’influence Les grandes réformes lancées par
de tourmente politique pour la sion», explique l’ancien secrétaire phare. Le président s’est dit prêt à santé passée, les passions pour- qu’il pourrait avoir sur une « bar- ce dernier s’étaient retrouvées
rentrée de septembre, avec la for- au Commerce républicain, Carlos faire des concessions, mais pas au raient redescendre aussi vite que intérieure » déjà malmenée. oblitérées par l’embourbement
midable bataille sur la réforme de Guttieres. Malmenés dans leurs prix d’une mise en pièces de la phi- qu’elles sont montées. Et Obama Malgré les déclarations d’Obama de son armée au Vietnam et
la santé qui s’annonce. circonscriptions, où ils essuient les losophie de son projet. Il affirme exciper d’un succès pour reprendre sur le succès des élections afgha- l’impopularité croissante de cette
Première cause d’inquiétude, critiques féroces des indépen- garder le cap sur «le long terme», l’initiative, surtout si l’économie nes, le processus politique y paraît guerre lointaine.
les sondages de popularité prési- dants qui ont voté pour eux, ces pas sur les déchaînements de fureur continue de se rétablir. Faisant plus qu’incertain, certains analys- LAUREMANDEVILLE
dentiels se sont mis à chuter de derniers appellent à lâcher du lest. médiatiques du bocal de Washing- apparaître l’obstruction républicai- tes prévoyant même un bascule-
manière sensible. Caracolant avec ton. Toujours très populaire, et sur- ne comme profondément destruc- ment dans la guerre civile. Obama:ledoute
63 % d’opinion favorables lors de LespectreduVietnam tout bien plus populaire que le trice, surtout si ces derniers se refu- Selon le New York Times, le
s’installel’anniversaire de ses 100 jours, Pour l’instant, la Maison-Blan- Congrès, démocrates et républi- sent à apposer leur signature sur un président s’inquiéterait d’une»
L’ÉDITORIALDEPIERREROUSSELIN,Barack Obama est tombé à 49 % de che reste sibylline sur la direction cains confondus, le président dis- plan de compromis. situation qu’il compare volontiers
cote de confiance. La réforme de la qu’elle entend prendre pour arriver pose en réalité encore d’une large C’est finalement le front exté- à celle de Lyndon Johnson, l’un de PAGE15
LesrépublicainsduCongrèsfontdéraillerlaréformedelasanté
Ses principaux leaders Le principal succès des répu- teurs indépendants et des cen- sent qu’elle aboutira à améliorer démocrates centristes y sont gnée de républicains. Cette ver-
insistent sur l’envolée blicains n’a pas été de proposer tristes à propos de l’envolée de la la qualité de leur couverture ? opposés depuis le début. Ils y sion mettrait l’accent sur le
de la dette publique une alternative aux plans avan- dette publique. Alors que le défi- Les républicains ont aussi mis voient une mesure très onéreuse contrôle des coûts de la santé,
pour mieux contester cés par les diverses commissions cit budgétaire explose à plus de le doigt sur un des grands points et une manière déguisée de tuer, plutôt que sur la couverture uni-
la pertinence d’une du Congrès qui se disputent la 12 % du produit intérieur brut faibles de la réforme : l’idée, de à terme, le système privé pour verselle immédiate de tous les
réforme qui coûtera au compétence sur ce dossier. Car (PIB), est-il vraiment judicieux plus en plus mollement défendue imposer une «nationalisation de Américains.
minimum 1 000 milliards les leaders républicains n’ont pas de voter une réforme qui coûtera par Barack Obama, de créer un la médecine». De juillet à août, la Barack Obama, qui a vu sa
de dollars sur 10 ans. vraiment de solution. En revan- au minimum 1 000 milliards de système totalement public proportion d’Américains opposés cote de popularité plonger à 49 %,
che, ils ont su puiser dans le dollars sur 10 ans, et dont seule- d’assurance qui fasse concurren- à la création d’une filière 100 % hésite entre deux stratégies. Il
SEULS 41 % des Américains réservoir d’inquiétude des élec- ment 24 % de ses partisans pen- ce aux assureurs privés. Les publique a grimpé à 47 %, alors peut jouer la carte centriste, au
approuvent la manière dont leur que les partisans de cette solution risque d’aliéner la gauche de son
président traite le dossier de la ont chuté à 43 %. Le rapport de parti, mais avec de meilleures
santé. Ils sont 47 % à désapprou- forces s’est ainsi inversé. chances de faire passer un texte79millionsd’Américainsontdesdifficultésàpayerleursfacturesdesoins
ver les arguments avancés par moins ambitieux avant Noël, avec
Barack Obama qui vient pour- ■ Selon une étude publiée la montre que la majorité des tra- âgésde19à64ans,soit50mil- LeSénatprendsontemps l’appui de quelques républicains.
tant de passer de longues semai- semaine passée par le Com- vailleurs gagnant moins de lions de personnes, étaient sans Résultat de ce bouleverse- Il peut à l’inverse tenter de passer
nes à leur expliquer pourquoi il monwealth Fund, une fondation 40000 dollars par an ont du mal assurance à un moment donné ment au Capitole : le Sénat, où les en force, comme pour le vote de
fallait revoir radicalement la privée de promotion de la santé, à régler les honoraires de leur en2007,contre21%en2001. démocrates centristes sont puis- son plan de relance en février, et
manière dont le secteur privé les quelque79millionsd’Américains médecin.Unquartdeceuxquise Une autre étude estime par sants et moins intimidés par la se passer du soutien de presque
assure. Environ 12 % sont tou- ont des difficultés à payer leurs sont endettés pour leurs dépen- ailleurs que 11,4 millions d’Amé- Maison-Blanche qu’à la Cham- tous les républicains. Ces derniers
jours sans opinion sur ce sujet. factures de soins ou bien ont dû ses de santé ont accumulé une ricains souffrant d’au moins une bre, prend plus que jamais son se retrouveraient unis dans leur
Dans ce débat, porté par le chef s’endetter pour les honorer. La dette dépassant 4000 dollars, maladie chronique n’ont pas temps pour élaborer un compro- opposition à la montée de l’étatis-
de la Maison-Blanche directe- crise économique étant passée quand 12 % doivent 8000 dol- d’assurance-santé. Cela est vrai mis. La balle est dans le camp de me, de l’endettement et des
ment auprès du public à l’occa- par là, ce chiffre est en forte pro- lars ou plus. Globalement, tou- pour 16,1 % des personnes Max Baucus, sénateur démocrate impôts, ce qui ressemble à un
sion de séances de questions-ré- gression depuis deux ans. Dans jours selon cet institut, la propor- souffrant d’une maladie cardia- centriste du Montana, et prési- début de programme pour les
ponses aux quatre coins du pays, la population active, leur propor- tiond’Américainsquinesontpas que, 15,5% des hypertendus, et dent de la commission des finan- législatives de novembre 2010. Un
les opposants virulents à cette tion est passée de 34 à 41 % assurés continue de croître. Plus 16,6%desdiabétiques. ces. Il travaille à une réforme échec d’Obama dans ce pari obs-
réforme ont soudainement eu un entre 2005 et 2007. L’enquête du quart (28 %) des Américains AFP,REUTERS moins radicale que celle défendue curcirait la première année de son
visage. La presse leur avait peu par les démocrates de la Chambre mandat.
donné la parole jusqu’alors. et susceptible de séduire une poi- PIERRE-YVESDUGUA
Unjournalistevictimedelavengeancedestalibans
ASIECENTRALE ans le correspondant à Peshawar de tion d’une tribu lasse des exactions gigantesque base aérienne qu’il y
Déçus de ne pas avoir réussi Pajhwok, la principale agence de commises au nom de l’islam), les entretient depuis 2002.
à troubler significativement presse afghane. Il animait égale- talibans se sont vengés sur la cible Devant Richard Holbrooke, le
les élections afghanes, ment un talk-show politique à la la plus facile qu’ils pouvaient trou- représentant spécial d’Obama pour
furieux d’avoir récemment télévision afghane Shamshad, émet- ver : un journaliste. À leurs yeux, l’Af-Pak, venu leur rendre visite en
perdu leur chef, les talibans tant en langue pachtoune. Spécialis- Hashimzada avait le grand hélicoptère au cours du dernier
ont visé la cible la plus facile te des mouvements islamistes radi- « défaut » d’être neutre et impartial. week-end, les généraux américains
qu’ils pouvaient trouver. caux ayant essaimé dans les zones Dans ses reportages en pachtoun, il en poste à Kandahar, Herat, Mazar-
tribales pakistanaises depuis le mettait le doigt aussi bien sur les i-Sharif et Bagram n’ont pas seule-
11 septembre 2001, il collabora aussi bavures commises par l’armée ment demandé l’envoi de troupes
à l’Associated Press, la première pakistanaise ou les drones de la supplémentaires en Afghanistan,AFGHANISTAN
agence de presse américaine, ainsi CIA, que sur les attentats aveugles pour renforcer le contingent actuelKaboul
Passe qu’à la télévision satellitaire du Gol- commis dans les villages par les de 68 000 hommes. Ils ont aussi
de Khyber fe, al-Arabiya. talibans. insisté pour que la Maison-BlancheJalalabad
Un de ses meilleurs amis, jour- accentue sa pression politique sur lePeshawar
naliste comme lui, a reconstitué les Uneautrevoiestratégique Pakistan, afin que son armée pour-
Islamabad faits pour leFigaro. Vêtu du saroual- Depuis un an et demi, la route suive encore plus énergiquement le
kamiz traditionnel, Hashimzada stratégique de la Khyber Pass, par nettoyage des zones tribales. CesAssassinat d’un
voyageait dans ce qu’on appelle ici LecorpsdujournalisteafghantuéauPakistandanslapasse laquelle passe une grande partie de dernières constituent, depuis
journaliste un « coach », sorte de minibus taxi deKhyber,JanullahHashimzada,reposaithierdansl’hôpital la logistique de l’Otan après son novembre 2001, le sanctuaire des
afghan collectif à bon marché. Au poste- deJamrud,prèsdelafrontièreavecl’Afghanistan.Reuters débarquement au port de Karachi, talibans, après qu’ils furent chassés
frontière afghano-pakistanais de n’est plus sûre du tout. Les convois de Kaboul et Kandahar. La tactiquePAKISTAN
Torkham, sommet de la célèbre ban, édifiées du temps du Raj bri- s’évanouirent dans la nature de la de camions y tombent régulière- des coups de main des talibans – la100 kmZones tribales
passe de Khyber, jadis lieu fétiche tannique de la reine Victoria. zone tribale de Khyber, l’une des 7 ment dans des embuscades. Voici distinction entre combattants pakis-IDE/LE FIGARO
du tourisme occidental, le journalis- Une voiture dépassa soudain le Fata (Federal Administrated Trible pourquoi les Américains procè- tanais et afghans est inutile car ce
DenotreenvoyéspécialàKaboul te a été repéré par des«sonnettes», minibus, et le bloqua après une Areas) que compte le Pakistan. dent actuellement à la montée en mouvement fondamentaliste pach-
jeunes Pachtouns anonymes prêts à queue de poisson. Quatre jeunes Déçus de ne pas avoir réussi à puissance d’une autre grande rou- toun est né au début des années
UN journaliste afghan respecté a été renseigner, contre quelques milliers hommes enturbannés en sortirent troubler significativement le pro- te logistique, en provenance du 1990 dans les madrasas des zones
assassiné, tôt hier matin, alors qu’il de roupies, tel ou tel chef taliban. Le la kalachnikov à la main. Ils abatti- cessus électoral en Afghanistan, nord, à partir des anciennes répu- tribales – est toujours la même : pré-
se rendait par la route de Kaboul à minibus commença sa dernière rent aussitôt leur cible d’une rafale, furieux d’avoir récemment perdu bliques soviétiques d’Asie centrale. paration au Pakistan, franchisse-
Peshawar. Pachtoun originaire de la étape, traversant les zones tribales, sans importuner ni chercher à voler leur chef Baitullah Mehsud (tué par Au printemps dernier, au grand mentclandestindelafrontièreinter-
province du Nangahrar (est de le long de la magnifique route en leur argent aux autres passagers : un missile lâché par un drone amé- dépit du Kremlin, le Pentagone a nationale, action contre la cible en
l’Afghanistan, chef-lieu Djelalabad), lacets descendant de la passe de crime politique et non crapuleux. ricain) ainsi que leur porte-parole réussi, après mille atermoiements Afghanistan, puis repli rapide dans
Janullah Hashimzada, 37 ans et père Khyber vers Peshawar, ponctuée Une fois leur besogne accomplie, Omar (arrêté par des gardes-fron- locaux, à prolonger auprès du gou- les zones tribales pakistanaises…
de trois enfants, était depuis quatre d’immenses forteresses à la Vau- ils repartirent immédiatement, et tière pakistanais après dénoncia- vernement kirghiz le bail de la RENAUDGIRARD
CInternational
6 mardi 25 août 20091
tribunal d’Urumqi. « Je serais révol-
té si ces émeutiers ne reçoivent que
des peines légères et échappent à laLeprocès
justice », a déclaré pour sa part un
ouvrier, anonymement, au China
Daily. « Ils doivent être lourdement
condamnés pour avoir provoqué laàhautrisque mort de tant d’innocents », a-t-il
ajouté. Selon un commerçant han,
cité par le quotidien, les Chinois
han, qui se sont vengés, « devraient
bénéficier de la clémence desdesémeutiers
juges ».
PropagandedePékin
Peu de détails ont été donnés
par le China Daily sur l’origine eth-duXinjiang
nique des émeutiers, dont certains
seront poursuivis pour des faits
CHINE graves, comme des meurtres pour
Urumqi est quadrillée par lesquels ils encourent la peine de
RUSSIEla police et l’armée avant mort. D’autres répondront de van-
que ne passent en jugement dalisme ou de troubles à l’ordre
dans la capitale de cette public. Les quelque 170 avocats
KAZAK.région autonome chinoise, ouïgours mobilisés selon le China
MONGOLIEles responsables présumés, Urumqi Daily - de nombreux habitants du
Ouïgours et Hans, des KIRG. Xinjiang maîtrisent mal le manda-Èmeutes Pékin
troubles survenus en juillet rin -, contre 20 défenseurs hansXINJIANG début
qui ont fait 197 morts. révèlent cependant que les person-
juillet
nes arrêtées appartiennent à l’eth-
C H I N EPékin nie majoritaire, qui se plaint de
souffrir de discrimination religieu-
C’EST une semaine à hauts risques se et culturelle.INDE BIRM.qui s’ouvre dans le « Far west » Pour tenter de désamorcer les
chinois, au Xinjiang. Il y a plus d’un UnOuïgourmontrelaphotodesesfils,19et21ans,quiontétéarrêtésparlapolicependant tensions, le régime use d’une de sesTHAÏLANDE 500 km
mois et demi, Urumqi, la capitale lesémeutesdejuilletàUrumqi. Katharina Hesse/Focus armes favorites, la propagande. LesLE FIGARO
de cette région autonome chinoise médias officiels décrivent, depuis
à majorité musulmane, avait été le Les autorités semblent vouloir des Hans, largement diffusées par recherche de Ouïgours dans une ont peur qu’il y ait des affronte- samedi, un ramadan « harmo-
théâtre des pires violences ethni- en effet éviter de mettre de l’huile la presse officielle après les émeu- ville divisée. ments si elles rencontrent des nieux », sans aucun signe de ten-
ques dans le pays depuis des sur le feu dans une région toujours tes, sont dans toutes les mémoires. « Beaucoup de familles hans Ouïgours », a expliqué au China sion. Et mettent l’accent sur les
décennies. Dans cette partie du traumatisée par cette éruption de Tout comme les rassemblements qui ont perdu des proches viendront Daily une vendeuse han, Guo Mei, fonds déversés depuis des années
géant asiatique aux confins de violences. Les images de cadavres de Han, armés de barres de fer, à la pour les jugements et les autorités dont le magasin se trouve près du par le gouvernement dans cette
l’Asie centrale, regorgeant de res- région à la traîne par rapport aux
sources naturelles et stratégiques zones les plus développées de l’Est.
pour Pékin, des Ouïgours, mem- La semaine dernière, pour signalerPékinaccuseles«séparatistes»musulmansd’avoirfomentélestroublesd’Urumqi
bres de la majorité turcophone et le retour à la normalité, l’agence
musulmane, avaient semé la ter- ■ Les violences du 5 juillet der- par cette dernière a fait dégéné- s’ouvrircettesemaine,lapolicea queduTurkestanOriental(Etim), Chine Nouvelle annonçait l’arrivée
reur parmi la population han, nieràUrumqicomportentencore rer le rassemblement « pacifi- annoncé avoir collecté 3 318 une organisation classée comme du premier groupe de 1 600
l’ethnie majoritaire en Chine. Et de nombreuses zones d’ombre. que»,affirment-ils. preuves physiques, notamment terroriste par la Chine et les migrants chinois pour la récolte du
c’est cette semaine que doivent Deux versions s’affrontent, celle La version du gouvernement « des briques et des barres Nationsunies. coton au Xinjiang, qui doit durer
débuter les procès des 200 émeu- des Ouïgours en exil et celle de chinoisest,bienévidemment,aux tachéesdesang »,selonleChina Dans les années 1930 et 1940, jusqu’en novembre. « Quinze jours
tiers présumés, dans une ville qua- Pékin. antipodes. Il accuse le Congrès Daily. deux Républiques indépendan- après les violences, il y avait une
drillée par la police et l’armée. Une Selon les groupes en exil, une mondial ouïgour d’avoir tout Le Xinjiang, aux confins de l’Asie tesyavaienteuunecourtedurée, pénurie de ramasseurs de tomates,
information révélée lundi par le manifestation organisée le organiséetincitéàlaviolenceen centrale, compte environ 8,3 mil- alorsquelaChineétaitenproieà beaucoup d’ouvriers migrants
China Daily, le quotidien officiel en dimanche 5 juillet à Urumqi pour propageant des rumeurs. Offi- lions de Ouïgours. Certains une guerre civile et à l’agression n’osaient pas venir », expliquait à
anglais. Le journal a cité des res- protester contre le meurtre en ciellement, les émeutes ont fait dénoncentlarépressionpolitique japonaise. Mais les forces militai- l’agence officielle un responsable
ponsables de manière anonyme, juin de deux ouvriers ouïgours 197 morts, majoritairement des et religieuse menée par la Chine res de Pékin y étaient entrées local. « Mais maintenant, ajoutait-
mais ni le tribunal d’Urumqi, où ils accusésd’avoirabuséd’unefem- Hans,etplusde1600blessés. sous couvert de lutte contre le après la victoire des communis- il, les travailleurs nous contactent
doivent être jugés, ni le parquet ont mechinoise,aétérépriméeparla Pour les procès des 200 émeu- terrorisme. Pékin affirme devoir tesen1949. pour nous demander si nous avons
confirmé l’information. Les police.Etlamanièreforteutilisée tiers présumés qui doivent faire face au Mouvement islami- M.B. besoin de main-d’œuvre pour la
médias en chinois restent, eux, très récolte du coton ».
discrets. MARCBOUFFARÉ
Souslapression,Téhéranfeintd’êtreprêtau«dialogue»
NUCLÉAIRE avec le premier ministre britanni- te de l’Iran à l’International Crisis
Tout en cherchant à faire que, Gordon Brown, et un entretien Group, le gel de ces importations
bonne figure, l’Iran marque avec la chancelière allemande est pourrait s’avérer contre-produc-
son refus de renoncer au sommaire de jeudi. Angela Mer- tif. « L’Iran est passé maître dans
à enrichir son uranium, kel fait partie des défenseurs de l’art de contourner les sanctions et
comme le réclament avec nouvelles sanctions plus « ciblées » il est quasiment impossible de lui
insistance les puissances visant le secteur de l’énergie, en cas imposer un embargo complet.
occidentales, et évoque d’échec des discussions sur le dos- L’armée des gardiens de la Révolu-
la « futilité » d’éventuelles sier nucléaire iranien. « Malheureu- tion qui compose désormais
sanctions. sement, il n’y a pas de progrès identi- l’essentiel du pouvoir en place s’est
fiables. Et s’il n’y a pas de progrès, il enrichie grâce aux importations
De notre correspondante nous faudra réagir avec de nouvelles illégales. Leur montée en puissan-
au Moyen-Orient sanctions », déclarait-elle récem- ce a été facilitée sinon permise par
ment au journal Frankfurter Allge- les sanctions internationales.
ALORS que la perspective de nou- meine Zeitung. Ce projet est appuyé L’accroissement des sanctions
velles sanctions se rapproche, par plusieurs parlementaires amé- signifie avant tout l’accroissement
l’Iran a affirmé, hier, qu’il conti- ricains qui font pression sur la Mai- du pouvoir financier des pasda-
nuerait à faire valoir ses droits son-Blanche pour viser les impor- rans et de leur emprise sur le pou-
nucléaires, tout en appelant les tations iraniennes de carburant. voir islamique », remarque-t-il. Et
diplomaties occidentales au « dia- puis, Téhéran l’a déjà prouvé pen-
logue » sur ce dossier. « Il est temps Fairejouerlafibrenationaliste dant la guerre Iran-Irak : en pério-
pour d’autres parties de reconsidé- Faute de capacités de raffina- de de confrontation avec l’exté-
rer leur politique de confrontation Signeapparentd’ouverture,l’Iranvientd’accepterquedesexpertsdel’AIEAserendentsurlesitedu ge suffisantes, l’Iran dépend, en rieur, le régime sait parfaitement
envers l’Iran et d’adopter une politi- réacteurcontroverséd’Arak,oùsetrouveuneusinedeproductiond’eaulourde(ci-dessus). Soleimani/Webistan effet, des importations pour 40 % agiter la fibre nationaliste, per-
que d’interaction avec le pays », a de ses besoins en essence. En cas mettant de souder la population
déclaré le porte-parole du ministè- pos ne font que confirmer, en dou- les à renforcer leurs mesures de méditée : les propos de Hassan de blocus occidental, la hausse et les différents membres de la
re iranien des Affaires étrangères, ceur, le refus de Téhéran de renon- rétorsion économique. Signe d’un Qashqavi sont concomitants avec des prix de l’essence pourrait classe politique autour d’une
Hassan Qashqavi, lors de sa confé- cer à enrichir son uranium. Mais le Iran qui cherche à faire bonne figu- la visite européenne de Benyamin alors générer un effet inflationnis- même cause. De plus, rappelle un
rence de presse hebdomadaire. Au choix du calendrier n’est pas ano- re, par crainte d’un renforcement Nétanyahou. Le premier ministre te, à l’origine de tensions sociales journaliste iranien, « tant que la
préalable, il avait fait savoir que, din. Cette nouvelle déclaration ira- des pressions internationales, des israélien entend profiter de sa tour- accrues qui risqueraient de fragi- Russie et la Chine, importants par-
selon lui, « la politique d’adoption nienne intervient à quelques jours experts de l’AIEA ont dernièrement née pour plaider en faveur d’un liser encore plus un régime ira- tenaires économiques de l’Iran ne
de sanctions (contre l’Iran) est futile de la publication d’un nouveau été autorisés à se rendre sur le site renforcement des sanctions contre nien confronté à une crise sans se rallieront pas à la cause des
et rien ne peut empêcher l’Iran de rapport de l’Agence internationale du réacteur controversé d’Arak, la République islamique (lire ci- précédent dans l’histoire de la sanctions, celles-ci resteront relati-
faire valoir ses droits légitimes ». de l’énergie atomique, qui pourrait une première après un an d’attente. dessous). Une rencontre est norma- République islamique. Pourtant, vement indolores ».
Plus qu’une inflexion, ces pro- encourager les capitales occidenta- Coïncidence certainement pré- lement prévue, dès aujourd’hui, d’après Frédéric Tellier, spécialis- DELPHINEMINOUI
Israël relance l’hypothèse de frappes contre des cibles nucléaires iraniennes
Des responsables de l’armée quotidien Haaretz fait allusion à des Dans le cadre de cette campa- menttoutefoisplusprudentd’atten- cher par tous les moyens les pays islamistes palestiniens du Hamas
estiment que des raids images diffusées récemment par les gne d’intimidation, le quotidien dre que les Américains entament de la région de se doter d’armes de et au mouvement chiite libanais du
aériens pourraient retarder télévisions israéliennes, montrant Maarivacitéàlauneplusieurshauts des pourparlers avec les Iraniens et destruction massive. À deux repri- Hezbollah.
de deux à quatre ans le chef du gouvernement à bord responsables militaires affirmant constatent que cette tentative de ses déjà, Israël a appliqué cette Mais toute la question est de
le programme de Téhéran. d’un F-15, chasseur bombardier à qu’Israël dispose des moyens « de conciliation est vouée à l’échec. doctrine. En 1981, son aviation a savoir, si une attaque israélienne en
long rayon d’action. En donnant de retarder de façon significative le pro- détruit une centrale nucléaire ira- Iran serait réellement efficace. La
Jérusalem sa personne, le premier ministre fait gramme nucléaire iranien, même si La«doctrineBegin» kienne près de Bagdad. Il y a deux plupart des experts israéliens esti-
savoir qu’Israël se sent le droit cette attaque a lieu sans une coordi- rested’actualité ans, en Syrie, elle réduisait en ment que l’État hébreu, sans une
BENYAMIN Nétanyahou est instal- d’attaquer les installations nucléai- nation préalable avec les États- Seule certitude : pour Nétanya- poussières un réacteur nucléaire participation directe des Améri-
lé dans le cockpit d’un avion avec res iraniennes. L’objectif est de faire Unis ». Selon ces officiers, le temps hou, la « doctrine Begin », du nom construit secrètement. L’aviation cains, ne peut pas réduire à néant
un pilote qui lui explique : « Quand pression sur la communauté inter- presse pour lancer une opération de l’ancien premier ministre, reste israélienne a aussi fait comprendre les ambitions nucléaires iranien-
vous repérez Ahmadinejad, appuyez nationale, et surtout sur Obama, « efficace », car les Iraniens ne ces- plus que jamais d’actualité. Selon qu’elle pouvait frapper loin en atta- nes. Tout au plus une telle offensive
sur ce bouton. » Le premier ministre pour que des sanctions économi- sent de fortifier les défenses de leurs celle-ci, Israël ne peut en aucun cas quant en janvier au Soudan des permettrait de retarder le program-
israélien répond en souriant : ques plus dures soient imposées installations et de perfectionner se permettre d’être menacé d’une convois de camions chargés me iranien de deux à quatre ans.
« Cool ! » Ce dessin publié par le rapidement contre à l’Iran. leurs camouflages. Les gradés esti- « deuxième Shoah » et doit empê- d’armes iraniennes destinées aux MARCHENRY
C