Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Magazine Le Figaro du 25 février 2012

De
40 pages

Consultez le Figaro magazine du 25/02/2012

Publié par :
Ajouté le : 25 février 2012
Lecture(s) : 12
Signaler un abus

4,50€ samedi25-dimanchedimanchee2266février20122012 LEL FIGARO-N°21016-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
SANTÉwweek -end
Soupçonssur
AAujourd’hui,A l’efficacitédecertains
LeLL Figaroet médicamentssess magazines
génériques PAGE13
lefigaro.fr
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais
LARÉUNIONPRÉSIDENTIELLE Laviechèremet
l’îlesoushaute
tension PAGE11
AGRICULTURE
Levote
paysanà40%
pro-Sarkozy PAGE4
SÉNÉGAL
Wadeseulface
àuneopposition
divisée PAGE8
Comment CHAVEZ
SecondeDujardin
intervention
Pourl’Élysée,lessondages chirurgicaleaséduit
confortentleprésident-candidat àLaHavanePAGE10Hollywood aprèssonentréeencampagne.
SMARTPHONES
Toujours distancé par François Là, ils y sont.» Ses conseillers LesnouvellesHollande, Nicolas Sarkozy reste jugentquelesdernierssondages
confiant sur l’issue de la prési- confortent plutôt Nicolas tendancesavant
dentielle. «Pendant longtemps, Sarkozy. Ils font surtout obser-
a-t-il confié jeudi, les Français ver que «ce qui compte, ce ne lesalonde
n’étaientpasentrésdanslacam- sont pas les chiffres mais les ten- Barcelone PAGE22
pagne. Il manquait un candidat. dances». PAGE3ETL’ÉDITORIAL
Lesnouvellesétoiles
Hiersoir,lesCésarsluiontpréféréOmarSy,mais duMichelin2012 PAGE34TheArtistaencorerafléunemoissonderécompenses.
Dimanchesoir,placeauxOscars! PAGES29ET30
www.citroenselect.fréditorial parPaul-HenriduLimbert
SarkozyetBayrouau
Salondel’agriculture
www.lefigaro.fr TTC
1000€ (1)
Lepalmarès PourNicolasSarkozy,est- Parti socialiste. Le PS reproche au prési- DE REPRISEdesCésars celeprintempsenhiver? dent-candidatdeharcelerFrançoisHollan-
www.lefigaro.fr/culture Pas tout à fait, mais qui de, voire de le rudoyer? Mais ce sont les
peutnierquelepaysagea mêmesqui,àl’automnedernier,harcelaient
changé en quelques et rudoyaient le même François Hollande.Rugby:Écosse-France
jours? Le président-can- Les mêmes qui lui reprochaient de se com-
endirect didat cheminait sous un ciel brouillé, voilà plaire dans l’ambiguïté et le priaient d’en
www.lefigaro.fr/sport que quelques éclaircies apparaissent. De ce sortir. Si l’écart entre les deux rivaux au
changementmétéorologique,onpeutdédui- premier tour a tendance à se réduire, c’est
Questiondujour requel’histoiren’estpeut-êtrepasécrite. peut-être parce que Nicolas Sarkozy par-
Certes, les sondages prédisent toujours à vientàmettreenlumièrechezsonrivalcet-
Faites-vous
François Hollande un second tour conforta- te stratégie de l’évitement permanent. Que
confianceaux ble.Mais,danslemêmetemps,aucunsocia- retient-ondesdiscoursdeFrançoisHollan-
médicaments liste ne pense que leur candidat pourra de depuis la déclaration de candidature de
génériques? maintenir un tel avantage jusqu’au bout. son rival? Non pas une dissipation des
(1)Repriseforfaitaireminimumdevotreancienvéhicule,FrançoisHollandevadevoirgérerunesitua- contradictionsdesonprogramme,maisune
quellequesoitlamarqueetplussisonétatlejustifie,tion où il passera du statut de superfavori à flamme antisarkozyste renouvelée. Il estRéponsesàla pourl’achatd’uneCitroënd’occasion
celuidesimplefavori. persuadé que pour gagner il lui suffira dequestiondevendredi:
Iln’aéchappéàpersonnequelecandidatPS collectionner de petites ou de grosses plai-JeanDujardinmérite-t-il
apourl’instantmenécettecampagneprési- santeriesàl’endroitduprésident-candidat.l’oscardumeilleuracteur
dentielle comme il avait mené celle de la Peut-être,maissilessondagespromettaientpour«TheArtist»? Garantie2ans
(2)primaire socialiste. Martine Aubry et Ségo- soudain un premier tour serré, voire don- piècesetmaind’œuvreNon:38,05% lèneRoyalavaienttentédeledébusquer,en naientunavantageàNicolasSarkozy,Fran-
vain. Le flou l’avantageait, il en a profité. çois Hollande devrait bien changer de stra- (1) Offre réservée aux particuliers,dans la limite des stocks disponibles valable jusqu’au 29/02/2012 pour l’achat d’un
desvéhiculesd’occasionCitroëndontladatedepremièremiseencirculationn’excèdepas2ans,visésdanslespointsdeOui:61,95% MaisNicolasSarkozyn’estniMartineAubry tégie, entrer enfin dans le concret et sans
venteCitroënFélixFaurelistésci-dessous.(2)Voirconditionsdanslespointsdeventelistésci-dessous.
ni Ségolène Royal et une campagne prési- doute fâcher ses alliés. C’est le moment
17638votants CITROËNFÉLIXFAUREdentiellen’estpasuneinternedu qu’attendsonchallenger.
ePARIS15 0153681515 THIAIS(94) 0146864123EMMELINEWATKINS/SPL/COSMOS; ePARIS14 0145894747 COIGNIÈRES(78) 0130663727MARMARA/LEFIGARO;MICHELIN e
PARIS19 0144527979 LIMAY(78) 0134787348
BEZONS(95) 0139610542 ---- www.citroenff.com ----ALG:185DA. AND:1,60€. BEL:1,60€. DOM:2,20€. CH:3,20FS. CAN:4,25$C. D:2,20€. A:3€. ESP:2,20€. CANARIES:2,30€. GB:1,70£. GR:2,40€. ITA:2,30€. LUX:1,60€. NL:2,20€.
H:830HUF. PORT.CONT.:2,20€. SVN:2,40€. MAR:15DH. TUN:2,5DTU. USA:4.25$. ZONECFA:1700CFA. ISSN0182.5852 >SCANNEZCECODEPOURACCÉDERÀNOSOFFRES.


DEROSA-GARCIA/STARFACE
C


samedi25-dimanche26février2012 LE FIGARO
2 recto verso


Enlançantuneédition
dominicaledu«Sun»
préparéeenunesemaine,
lemagnatdelapresse
repasseàl’offensive
enGrande-Bretagne
aprèslescandale
desécoutes.
Maiscetteaffaire
alaissédestraces:
lestabloïdsontperdu
deleurmordant
etRupertMurdoch
estdevenuunparia.
FLORENTINCOLLOMP
fcollomp@lefigaro.fr
CORRESPONDANTÀLONDRES
e jet privé de Rupert Murdoch s’est
posé sur l’aéroport de Luton, au
nord de Londres, dans la soirée du
jeudi 16 février. Le magnat australo-
américain de la presse a posé ses va-
lises dans sa résidence de Mayfair etL pris dès le lendemain matin la direc-
RupertMurdochrendvisiteàlarédactionduSun,le17févrierdernier,àWapping,dansl’estlondonien. ARTHUREDWARDS/REUTERStion du siège de son groupe, à Wapping, dans l’est
de la capitale, en pleine tourmente. Sur place, il a
rencontré la rédaction de son journalTheSun, sous digné que les journalistes du titre «soient traités Thatcher et entame une ère dorée qui voit sa diffu- ces indélébiles. LeSun raconte alors que les survi-
le choc après l’arrestation de dix journalistes commedesmembresdegangsducrimeorganisé». sion culminer à plus de 4,3 millions d’exemplaires. vants font les poches des victimes et urinent sur
soupçonnés de corruption de policiers. Des voix Le groupe Murdoch s’est engagé à fournir à la poli- Il soutient la guerre des Malouines, la répression leurs corps.
commençaient à contester la collaboration du ce tous les e-mails, notes de frais, archives de ses des grèves des mineurs. Le leader travailliste Neil Témoignant devant la commission Leveson,
groupe avec les enquêtes de la police. reporters, dépouillés par des dizaines d’inspec- Kinnock est sa cible favorite. Lors des élections de MacKenzie ne fait pas montre de scrupules super-
Huit jours plus tard, l’homme d’affaires de teurs dans une opération « mains propres » desti- 1987, leSun publie un éditorial intitulé :«Pourquoi flus.«Jeneconsacraispastropdetempsàréfléchir
80 ans contre-attaque. Dans une de ces guerres née à recouvrer sa crédibilité perdue. je soutiens Kinnock, par Staline.» Lors du scrutin à l’éthique avec laquelle un scoop était obtenu ou à
éclairs dont il se régale, il aura en une semaine de 1992, sa une affiche :«SiKinnockestéluaujour- medemandersiondevaitlepublier.Sijepensaisque
Moinsagressif,moinsextrémistemené à bien la publication de son nouveau titre, le d’hui,queladernièrepersonneàquitterlaGrande- c’étaitvraietqueleslecteursduSunméritaientd’en
Sun on Sunday, dont le premier numéro paraît ce Dans l’œil du cyclone, les tabloïds se tiennent à Bretagne éteigne la lumière en partant.» Son sou- êtreinformés,onpubliaitetonleurlaissaitlesoinde
dimanche, sept mois après avoir dû se résigner à carreau. Et risquent de perdre de leur attrait. Des tien des conservateurs ne s’embarrasse pas de décidersionavaiteuraison.»
fermer l’hebdomadaireNewsoftheWorld, en plein dizaines de scoops seraient gardés « au marbre » pincettes dans sa façon de traiter les politiciens. Héritiers de cette culture, les journalistes duSun
scandale des écoutes téléphoniques. des journaux de peur de s’attirer les foudres. Les Un jour où John Major, successeur de Thatcher à d’aujourd’hui s’inquiètent pour leur métier, face à
L’homme le plus puissant du paysage médiati- infidélités des stars du show-biz ne font plus la une Downing Street, appelle le rédacteur en chef Kel- la perspective de la mise en place de régulations.
que britannique, géant de la presse et de l’audiovi- ou sortent sur Internet.«Le Sun a dû s’adapter à vin MacKenzie pour s’enquérir de la tonalité d’un Dans les colonnes du quotidien, Trevor Kavanagh
suel en Australie, en Asie et aux États-Unis à tra- ce changement culturel, explique Charlie Beckett, papier prévu le lendemain, celui-ci lui répond : interpelle : «Avant qu’il ne soit trop tard, ne fau-
vers son groupe News Corporation (The Sun, The responsable de la chaire médias à la London School «J’ai un seau de merde sur mon bureau et je vais drait-ilpass’interrogersuroùtoutçavanousme-
Times,TheWallStreetJournal,TheNewYorkPost, of Economics. Le journal est moins agressif, moins vousleviderdessus,Monsieurlepremierministre.» ner? Aurons-nous une meilleure presse? Ou une
bouquets de télévision Fox, BSkyB…), devenu un extrémiste,moinsexplosif,moinsraciste,etdevient Quand Tony Blair arrive au pouvoir, il réussit à né- pressequiauraétéforcéeparlespoliticiensàdirece
paria dans l’establishment anglais, n’a pas dit son plushumoristique,plusféminin,plusfamilial.Ilré- gocier le soutien du groupe Murdoch, s’engageant qu’eux,etnonleslecteurs,jugentbon?»
dernier mot. Alors qu’on lui prêtait l’intention de gnait dans la classe politique en Grande-Bretagne en échange à ne pas rejoindre le système monétai-
Tourdepasse-passese débarrasser de ses journaux britanniques, voire une culture de la peur de la presse en général et de re européen. Blair, parrain d’une des filles de Ru-
de fermer le Sun après son cousin dominical pour Murdochenparticulier,quipouvaitdétruireunpoli- pert Murdoch, comme Cameron, ont été accusés Conçu en catastrophe pour remonter le moral de
couper court aux scandales, il reprend l’offensive. ticien,maiscen’estpluslecas.» d’accointances avec le magnat et ses sbires. ses troupes et reprendre l’initiative sur le marché,
Dans un tweet faussement anodin, il commentait Chris Bryant, député travailliste, régulièrement Derrière cette réussite triomphale, Kelvin Mac- leSunonSunday apparaît comme un sursaut d’une
cette semaine : «Les miracles arrivent! Le soleil attaqué par les titres du groupe Murdoch, a reçu Kenzie a été rédacteur en chef du Sun de 1981 à bête pas encore à terre, mais sérieusement blessée.
(sunenanglais)brilleàLondres.» Dans un autre, il récemment 30 000 livres (35 000 euros) de dom- 1994. Sous son règne, le journal ne s’embarrassait Il s’agit de préserver les recettes financières des
jubilait :«Justepourinformation,l’actiondeNews mages et intérêts de sa part. Depuis des années, il a activités britanniques d’un groupe surveillé depas d’un rapport trop étroit avec la réalité. Il a été
Corp grimpe à son plus haut de l’année après l’an- été à la pointe du combat contre ses méthodes.«Je condamné à 1 million de livres (1,2 million d’euros) près par ses actionnaires américains. Le Sun en
nonceduSunonSunday.» suisunpoliticiendegauche,j’aitravailléàlaBBC,à de dommages et intérêt pour avoir affirmé qu’El- reste le fleuron, permettant à lui seul d’éponger les
Bruxelles, je parle français et espagnol et je suis ton John avait des relations sexuelles tarifées avec pertes du Times et du Sunday Times. Le vénérable
ScotlandYardadéployédegrosmoyens gay:jereprésentetoutcequ’ilshaïssent», ironise- de jeunes prostitués. Le chanteur est également quotidien de l’establishment a d’ailleurs lui aussi
Si l’acronyme - SOS - du nouveau projet n’est pas t-il. Son homosexualité assumée lui a valu de re- accusé de façon fantaisiste d’avoir fait couper les été rattrapé par les affaires : un de ses journalistes
du meilleur augure, Murdoch livre d’abord une trouver la photo dénudée de son profil d’un site de cordes vocales de ses chiens, dont les aboiements est accusé d’avoir piraté la boîte mail d’un policier.
bataille financière dans l’affaire. News of the rencontres gay publiée dans un autre tabloïd, le l’auraient dérangé. Une autre fois, le journal in- Au cœur de la tempête de l’été dernier, Murdoch a
World, fermé après cent soixante-huit ans d’exis- MailonSunday. Pour lui, la riposte de Murdoch est vente un sujet selon lequel l’humoriste Freddie renoncé à lancer l’OPA qu’il prévoyait sur la tota-
tence, était la vache à lait du groupe en Grande- déplacée. «C’est prématuré de sortir le Sun on Starr aurait mangé un hamster dans un sandwich. lité du capital de BSkyB. S’il veut y revenir un jour,
Bretagne. Ses 2,7 millions d’exemplaires hebdo- Sundayalorsquelesenquêtessontloind’êtretermi- Plus sérieusement, sa couverture du drame du sta- il doit donner des gages.
madaires se sont partiellement répartis entre ses nées, peste-t-il. Je ne suis pas contre le Sun ou les de de Hillsborough, à Sheffield, en 1989, au cours D’un point de vue purement « business », Mur-
concurrents dominicaux, The Sunday Mirror et tabloïds et je trouve normal que les hommes politi- duquel 96 personnes sont mortes, laissera des tra- doch aura dans l’opération réalisé un nouveau
The People en particulier. Mais la moitié de son quescraignentlesjournaux.LeproblèmeavecMur- coup de maître. Après avoir licencié les quelque
lectorat a tout simplement cessé d’acheter un doch, c’est qu’un seul homme concentre 40% du 250 journalistes de News of the World, il lance le
journal le dimanche. Pour Murdoch, il s’agit de marchédelapresseetlamajoritédubouquetdeté- Sun on Sunday avec les effectifs actuels de sa ré-
reconquérir cette clientèle perdue. Le premierSun lévisionsatellitaireBSkyB.LesFrançaisnel’autori- daction. Une manipulation dont le cynisme rap-
du dimanche, vendu 50 pence (0,60 euro), sera seraient pas, nous ne devons pas le permettre. Ce pelle son coup d’éclat lorsqu’il avait déménagé en
imprimé à 3 millions d’exemplaires. Mais il n’est groupenereposequesurl’intimidationetlarevan- une nuit ses imprimeries de Fleet Street à Wapping
pas sûr que, sur la durée, il réussira à séduire, che.» Des proches de Murdoch se sont d’ailleurs pour se débarrasser des ouvriers syndiqués.
comme chaque jour de la semaine, quelque empressés de faire savoir récemment à des amis du Aujourd’hui, les employés du groupe, représentés
2,7 millions d’acheteurs. député que«Rupertn’oublieraitpas». par un syndicat maison fantoche, nourrissent le
Après le scandale des écoutes, la vie est moins «Jesuistoujoursébahidelafacilitéaveclaquelle sentiment amer d’avoir été trahis par leur pater
facile pour les tabloïds britanniques. Pour tirer au je suis entré dans la presse britannique», a confié familias.
clair les méthodes de la presse à scandale, Scotland Rupert Murdoch. En 1969, il débarque à Londres à
Yard a déployé plus de moyens que pour toute en- 38 ans en rachetant News of the World. La même
quête criminelle auparavant. Une commission ju- année, il met la main sur le Sun, en plein déclin,
diciaire mise en place par le premier ministre sous qui perd beaucoup d’argent, doublant au finish
la houlette de lord Leveson mène, lors d’inlassa- l’offre concurrente du groupe de Robert Maxwell. Cegroupe,quiconcentre40%bles auditions prévues pour durer un an, le procès L’Australien l’emporte en promettant de garder
de cette presse comparée à une mafia, accusée de plus de salariés que son rival et de continuer à sou- dumarchédelapresse,nereposepratiquer l’espionnage, la filature, l’intimidation, tenir le Parti travailliste. Deux promesses qu’il
la corruption et le mensonge au quotidien. aura tôt fait d’oublier. quesurl’intimidation
Trevor Kavanagh, directeur associé de la rédac- Pour relancer le journal, il inaugure la tradition «
tion duSun, a dénoncé«cettechasseauxsorcières de la fille nue en page 3, qui se poursuit à ce jour, etlarevanche»qui nous place derrière les ex-républiques soviéti- suscitant alors une vive polémique. Qu’importe !
CHRYSBRYANT,DÉPUTÉTRAVAILLISTEquesenmatièredelibertédelapresse» et s’est in- Les ventes décollent. En 1979, leSun s’engage pour
A
LE FIGARO samedi25-dimanche26février2012
Infographie:latask-forcedeNicolasSarkozypourlaprésidentielle
Présidentielle www.lefigaro.fr politique 3




Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin