Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Magazine Le Figaro du 25 juin 2009

De
40 pages

Venez lire le Figaro magazine du 25/06/2009

Publié par :
Ajouté le : 25 juin 2009
Lecture(s) : 20
Signaler un abus

1,30€ JEUDI25JUIN2009-N°20187-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
NÉTANYAHOU À PARISVERSAILLES-RUEIL
LAFRANCERÉCLAMEUNGELOUVERTUREDUTUNNEL TOTALDELACOLONISATION
LEPLUSHIGH-TECHDEFRANCE ENCISJORDANIE PAGE7
PAGE11
Réformes:lafeuillederoute
deSarkozyàsanouvelleéquipe
PAGES2À6ETL’ÉDITORIALPAGE15
L’équipegouvernementale,hiersurleperrondel’Élysée,peuavantlaphotoofficielle.Degaucheàdroiteetdebasenhaut:ValériePécresse,PatrickDevedjian,ChristineLagarde,MichèleAlliot-Marie,
FrançoisFillon,NicolasSarkozy,BernardKouchner,HervéNovelli,ValérieLétard,NathalieKosciusko-Morizet,ChristianEstrosi,MichelMercier,FrédéricMitterrand,RoselyneBachelot,BrunoLeMaire,ÉricBesson,
Marie-LucePenchard,HubertFalco,NoraBerra,ChantalJouanno,AlainJoyandet,XavierDarcos,RamaYade,FadelaAmara,AlainMarleix,HenrideRaincourt,ChristianBlanc,Anne-MarieIdrac F.Bouchon/LeFigaro.
Washington AZF:lathèseBIBLIOTHÈQUEDUFIGARO
rouvreson del’accidentJEAND’ORMESSON
PRÉSENTEambassade retenuepar
«LESMISÉRABLES»enSyrie leparquet
DEVICTORHUGO
DIPLOMATIE. Les États-Unis PROCÈS. Au terme de quatreDEUXIÈMEPARTIE
ontannoncéhierleurdécision moisdedébats,leparquetare-€AU PRIX EXCEPTIONNEL DE 9,90
(hors prix du journal)d’envoyer à nouveau un am- quishierlemaximumdespeines
bassadeur en Syrie après qua- prévues contre l’ex-directeur
treansdefroid,aumomentoù de l’usine toulousaine – trois
lerégimeiranien,principalallié ans de prison avec sursis – etEmmanuelLévinas:bataille
deDamas,apparaîtaffaiblipar la société Grande Paroisse –
une contestation inédite. La 225 000 euros d’amende. Il aautourd’unhéritage
nouvelle Administration amé- déploré«undysfonctionnement
ricaine concrétise ainsi les LEFIGAROLITTÉRAIRE.Lapublicationdenombreuxinéditsdu gravedanslagestiondesdéchets
contacts diplomatiques pru- grand philosophe décédé en 1995 est bloquée par un désaccord etlerecoursàlasous-traitance,
dentsengagésaveclaSyrie. qui oppose son fils et sa fille. Un imbroglio familial sur lequel la dansuneusinepourtantclassée
Page7 justicedoitstatuerle30juinprochain.Notresupplément Seveso2».Page10
RENDEZ-VOUS DÉBATSETOPINIONS
LesconfidentielsduFigaro Page40 L’éditorialdePaul-HenriduLimbert
LaFrancedeNicolasSarkozy Page15Lecarnetdujour Page13
Toutel’actualitéendirectsurlefigaro.fr LebilletdeMichelSchifres Page15
ALG:160DA . AND:1,40€ . BEL:1,40€ . DOM:2,00€ .T 00108 - 625 - F: 1,30 E
CH:3 FS . CAN:3,95 $C . D:2,00€ . A:2,80€ .
DébatsDéveloppementdurableenMéditerranéeESP:2,00€ . GB:1,60£ . GR:2,20€ . IRL:2,20€ .
ITA:2,00€.LUX:1,40€.NL:2,00€.H:700HUF.PORT. ÉlisabethGuigouetAlainJuppé AnciensministresetCONT:2,00€ . SVN:2,20€ . MAR:13DH . TUN:2DTU.
USA:3,95$.ZONECFA:1500CFA.ISSN0182.58523:HIKKLA=]UVXUZ:?a@g@m@p@a; membresducomitédeparrainagepolitiqued’Ipemed Page14
H.Villalobos/EPA,S.Roudeix/LeFigaroMagazine.
CRectoVerso2 jeudi25juin20091
Passationsdepouvoirdanslesministères,hier(degaucheàdroiteetdehautenbas):RachidaDatietMichèleAlliot-MarieàlaJustice,LucChateletXavierDarcosàl’Éducation,RamaYadeetBernardLaporte
auxSports,FrédéricMitterrandetChristineAlbanelàlaCulture. Guizard/Angeli, Ledoyen/Panoramic, Jobard/Sipa, Falour/Starface
n Mitterrand casqué roulant en GOUVERNEMENT La première journée du nouveau gouvernement a été rythmée
scooter sur un trottoir parisien,
par les passations de pouvoir et les recommandations présidentielles.entouré d’un bataillon de photogra-
phes et de cameramen incrédules.
Des images, il y en eut beaucoup
hier à l’occasion des passages deUtémoin entre les ministres. Mais
c’est peut-être celle-ci qui marquera la toute première
journée du nouveau gouvernement, nommé mardi soir.LejouroùlesministèresHier, Frédéric Mitterrand, le nouveau ministre de la
Culture, neveu de l’ancien président de la République,
est arrivé rue de Valois en toute simplicité, mais avec un
grand sens de la com. « Il faut bien que je ramène mon
scooter chez moi », a-t-il souri. Un quart d’heure plus tôt,
à la sortie de son entretien avec Christine Albanel, il avait
eu des mots d’apaisement. Celui qui avait claironné sonontchangédeministres
arrivée au gouvernement dès mardi midi – avant même
l’annonce officielle – a présenté ses excuses à Christine
Albanel… et à l’Élysée où cette première « boulette » n’a PARCHARLESJAIGU etANNEROVAN
guère été appréciée. « Je regrette tout à fait la discourtoi-
sie que cela représentait vis-à-vis de Mme Albanel, et je les marches du Palais de l’Élysée, côté jardin, pour par- journalistes présents, elle a embrassé chaleureusement
regrette de ne pas avoir respecté un usage républicain », ticiper à la traditionnelle photo de famille. Pressé, MAM et fait un signe de la main à deux jeunes femmes« Ne parlez pas trop
a-t-il dit, mettant sa maladresse sous le coup de « l’émo- Nicolas Sarkozy fait signe qu’il faut expédier le rituel. d’origine maghrébine installées au premier étage du
tion ». « On ne va pas en faire tout un plat », a-t-il ajouté. Tous se retrouvent ensuite autour d’un verre. Le prési- ministère, avant de s’engouffrer dans sa voiture. Pesantvite aux journalistes,Le nouveau ministre de la Culture, qui n’a jamais eu sa dent s’entretient avec les nouveaux venus : « Il faut chaque mot, articulant chaque phrase, souriant tou-
carte au PS, a aussi eu un mot qui n’est pas sans rappeler travailler, travailler, travailler », leur dit-il. De son jours mais souvent sans grande conviction, MAM s’estpossédez d’abordle slogan de la campagne « la force tranquille » qui a fait côté, Frédéric Mitterrand se dit à nouveau « désolé », montrée fidèle à elle-même. Aux antipodes de Dati.
élire son oncle à l’Élysée en 1981. Interrogé sur ses nou- de sa maladresse de la veille. Mais l’intrépide ministre « C’est un ministère essentiel pour la cohésion des Fran-
velles fonctions, il a répondu : « Je suis tranquille ». de la Culture a failli commettre un nouvel impair dans çais, pour l’avenir de la France (…) Je souhaiterais le fairevotre sujet (…)
Tranquille, Christine Albanel l’a forcément été l’après-midi. Lors des questions au gouvernement, il mieux connaître et mieux reconnaître par l’ensemble des
beaucoup moins. Elle est apparue les yeux embués au s’est assis un instant à la droite de François Fillon, Français », a déclaré la nouvelle garde des Sceaux.Jouez la solidarité
côté de son successeur après leur entretien d’une peti- avant d’être délogé par Jean-Louis Borloo, numéro 2
te heure. Elle lui a souhaité avec élégance et chaleur du gouvernement. LesoulagementdeRamaYadeentre vous,« tout le succès » qu’il peut attendre. Puis Frédéric Mit- Peu importe. Nicolas Sarkozy est ravi de son nou- Un peu plus tard, c’est le secrétaire d’État aux
terrand, star du jour, est arrivé à pied à l’Élysée, juste veau ministre. Lors du déjeuner auquel il avait convié Sports, Bernard Laporte, qui laissait sa place à Rama
après François Fillon et bien avant tous ses collègues. hier les patrons de la presse quotidienne, le président Yade, dans des bureaux – beaucoup moins élégantsn’empiétez pas sur
Le grand promu de ce remaniement, Luc Chatel, pro- l’a couvert d’éloges : « Courageux, talentueux, intelli- que ceux du Quai d’Orsay. Celui qui aurait appris son
pulsé à l’Éducation, a en revanche franchi les grilles de gent. » Mais parmi les fiertés du chef de l’État, il y a aus- départ lundi a évoqué « ses rapports privilégiés avecle territoire des autres,
l’Élysée en retard. Il arrivait de la rue de Grenelle où si la promotion des quadras du gouvernement, Luc Rama Yade », avant de corriger aussitôt : « Non, non,
Xavier Darcos lui a passé le témoin et où il devrait Chatel à l’Éducation et Bruno Le Maire à l’Agriculture. on ne va pas recommencer, pendant six mois j’ai dûet n’oubliez pass’installer avec sa famille. « Vous verrez, lorsque ses « Ils ont bien travaillé, il faut donner sa chance à une persuader ma femme que c’était pas vrai », a-t-il expli-
quatre enfants seront là, il y aura de l’animation et de la nouvelle génération », glisse-t-il à ses proches. Entre- qué en faisant allusion au buzz autour des rumeurs de
vie au ministère », a lancé Xavier Darcos au personnel. que vous n’êtes pas là temps, un débat est lancé entre certains ministres : l’automne dernier selon lesquelles il serait le père de
Bref, l’ambiance était bon enfant. Mais l’heure a tour- s’agit-il du gouvernement Fillon III ou IV ? C’est en l’enfant de Rachida Dati. L’ex-secrétaire d’État aux
né. Et lorsqu’il arrive en retard à l’Élysée, Chatel a du tout cas la troisième fois que Claude Guéant lit la com- Droits de l’Homme, elle, était visiblement soulagéepour recycler les
mal à trouver sa place dans le salon Murat, cherchant position de l’équipe sur le perron de l’Élysée. « Il n’y a d’être encore de l’aventure gouvernementale. Un peu
instinctivement celle du porte-parole, qui se trouve pas de changement de gouvernement, mais un change- plus tôt, elle avait envoyé un SMS de remerciement àdossiers préparés partraditionnellement en bout de table. Il s’est finalement ment dans le gouvernement », a martelé François Nicolas Sarkozy et dans la cour de l’Élysée, elle est sor-
installé en face du président. Fillon lors de la séance des questions à l’Assemblée tie bras dessus bras dessous avec sa nouvelle ministrevos administrations. » nationale, en citant ironiquement une phrase de Lio- de tutelle Roselyne Bachelot. Le nouveau tandem a
YvesJégoetChristineBoutinencolère nel Jospin à propos du même sujet. Fillon a également posé devant les photographes tout sourires.
Nicolas Sarkozy, le coach, a félicité les nouveaux confirmé qu’il ne prononcerait pas de discours de En fin de journée, l’ancien secrétaire d’État aux
ministres en les invitant « à la prudence dans l’expres- politique générale. Affaires européennes, Bruno Le Maire, cédait sa place
sion publique : ne parlez pas trop vite aux journalistes, Ce « changement dans le gouvernement » a donné à Pierre Lellouche. Avec quelques regrets, semble-t-il.
possédez d’abord votre sujet (…) Jouez la solidarité lieu, tout au long de la journée, à des passations de Car Le Maire aime l’Europe et l’Allemagne. Michel
entre vous, n’empiétez pas sur le territoire des autres, et pouvoir en chaîne. Rachida Dati, qui quitte le gouver- Barnier qu’il remplace à l’Agriculture a pu le rassurer
n’oubliez pas que vous n’êtes pas là pour recycler les nement pour siéger au Parlement européen et s’occu- une heure plus tard lorsqu’il lui a transmis le témoin.
edossiers préparés par vos administrations ». Le chef de per de sa mairie du VII arrondissement de Paris, s’est « Il n’y a pas dans le gouvernement de la France un
l’État a ensuite invité le gouvernement à « l’audace éclipsée très vite, sans se retourner sur son passé. Don- ministère qui ait à ce point un budget mutualisé », a-t-il
réformatrice ». Plus tôt dans la matinée, Sarkozy a glis- née partante depuis janvier, elle a eu le temps de se dit, prévenant toutefois qu’ici, tous les interlocuteurs
sé à ses collaborateurs, à propos des partants qui ont préparer à quitter les ors de la République et le mer- du ministre sont des « organisations ». Est-ce à cause
fait savoir leur colère, qu’ils auraient pu le « remercier veilleux hôtel de Bourvallais, place Vendôme. Mais, de ces « organisations » et des dossiers chauds qui
pour avoir eu l’honneur de servir la France ». Dati a eu un mot pour celle qui prend la suite. « Je suis attendent Le Maire que Barnier lui a offert un Opinel
Laveille,ChristineBoutinafaitunescèneàFrançois très heureuse que ce soit Michèle Alliot-Marie. Pour des de sa Savoie natale ? Le Maire a salué « un grand minis-
Fillon, à Matignon. Et Yves Jégo, débarqué de l’Outre- tas de raisons, c’est une femme que j’aime beaucoup, tre de l’Agriculture » qui s’en va, souligné le « grand
Mer, a eu une explication orageuse avec Claude que j’admire, que je respecte, qui sera par avance une honneur » de se voir confier ce poste et rappelé que
Guéant : « Je sais où est mon camp désormais », a lâché excellente garde des Sceaux. » « c’est en Europe que se joue l’avenir de l’Agriculture ».
ce sarkozyste de longue date, en faisant allusion à Jean- Les deux femmes, qui ont toujours veillé dans leurs
François Copé, dont il s’est beaucoup rapproché. Hier, précédentes fonctions à ne pas monter la Justice contre LaFrance
un des conseillers du secrétaire d’État enfonçait le clou : la police et inversement, ont discuté une petite demi-
deNicolasSarkozy« C’est un homme libre. C’est mieux que d’être tenu. » heure. Puis, à l’issue de l’entretien, Rachida Dati a filé.»
Après le Conseil, les ministres se sont rendus sur Refusant de répondre aux questions des nombreux L’ÉDITORIALPAGE15,ETPAGES3À6
CFrancePolitique
1jeudi25juin2009 3
Comment
Sarkozy a décidé
de remanier
en profondeur
La refonte du gouvernement envisagé un instant de créer un
devait être minime. ministère ad hoc. Mais l’opération,
En quelques jours, qui viderait de sa substance le
elle a pris des allures ministère de l’Intérieur, est jugée
bien plus imposantes. «trop aléatoire». Le lundi, il appa-
raît qu’il faut la mener depuis la Pla-
C’ESTaucoursduConseileuropéen ce Beauvau. Michèle Alliot-Marie
des 18 et 19 juin que Nicolas Sarkozy n’est pas jugée suffisamment impli-
et François Fillon ont sérieusement quée.«Ellen’afaitaucunedéclara-
posé les questions du remaniement. tionàcesujet,ellenes’yestpasinves-
Et c’est seulement à ce moment-là tie», constate-t-on à Matignon. Un
que le « petit remaniement » est grief qui s’ajoute aux autres, déjà
devenu grand. Jusque-là, le chef de énumérés par l’Élysée, comme le Lenouveaugouvernementàl’Élysée,hier,oùseréunissaitlepremierConseildesministresdepuisleremaniement. F.Bouchon/LeFigaro
l’État laissait dire qu’il ne s’agirait rapprochement entre police et gen-
que d’un«réaménagementgouver- darmerie, ou les chiffres décevants que faire de MAM ? Le numéro trois Sarkozy. «On t’a trouvé quelque Au passage, l’ancien ministre de ment aussi considérable que je
nemental». Il se devait cette pru- de la sécurité. du gouvernement ne veut«absolu- chosedebien,tuvasvoir,François la Justice, Dominique Perben, a l’entends dire. C’est vrai qu’on a
dence pour au moins deux raisons : mentpaspartir», raconte un colla- va te raconter», glisse le président refusé d’être le ministre délégué de changé quelques titulaires de poste,
ne pas polluer l’événement princi- RéuniondimancheàMatignon borateur de l’Élysée. Elle s’estime au ministre de passage à l’Élysée. Brice Hortefeux. Le candidat mal- ungouvernementilfautqueçares-
pal, à ses yeux, qu’était son discours Le départ de MAM de l’Intérieur parfaitement qualifiée pour Ce sera les Affaires sociales. Impos- heureux à la mairie de Lyon s’était pire ». En revanche, le premier
devant le Congrès, à Versailles, et ne est alors acté dans l’esprit du prési- conduire la réforme des territoires. sible en effet de lui donner la Justi- pourtant fait remarquer par sa maî- ministre a été entendu lorsqu’il a
pas démobiliser le gouvernement dent. Après le discours du Congrès, La négociation Beauvau-Élysée- ce, qui échoit finalement à MAM, trise du sujet des territoires. Il espère plaidé pour la«stabilitédesstructu-
en laissant entrevoir un grand il téléphone à plusieurs ministres, Matignon est tendue. Finalement, ni l’Intérieur. Si Darcos recevait les plus. Finalement, «il n’aura rien», res». L’Intérieur et Bercy n’ont pas
chambardement. pour leur laisser entendre qu’il va y Sarkozy lui offre le ministère de la clés de ce ministère si longtemps conclut-on à Matignon. été démantelés. Fillon réunira le
Ce jour-là, Sarkozy et Fillon avoir du changement. Les poids Justice, plus «un chapeau à plu- convoité par Brice Hortefeux, le Fillon avait plaidé pour la stabi- gouvernement dimanche. Au
évoquent le bon candidat pour lourds, qui ne devaient pas bouger, me»: elle sera ministre d’État. « Ponia de Sarko »,«illeprendrait lité gouvernementale. Hier soir, il a menu : fixer les priorités qui seront
mener la réforme stratégique des seront donc emportés dans le grand Dans le même temps, Darcos comme une gifle», commente un minimisé le chambardement de financées par l’emprunt national.
départements et des Régions. Il est nettoyage d’été. Seul problème : s’entend dire «keep cool» par collaborateur du président. mardi : «Ce n’est pas un remanie- CHARLESJAIGU
FrédéricMitterrand
devrasurtoutgérer
l’«après-Hadopi»
Le nouveau ministre
de la Culture devra aussi
superviser l’application
de la réforme
de France Télévisions.
FRÉDÉRIC Mitterrand hérite de
dossiers compliqués exigeant un
fin sens politique. Dès le 6 juillet, la
fameuse loi Hadopi, retoquée sur
son volet répressif par le Conseil
constitutionnel, sera de nouveau
examinée au Sénat. Un texte à haut
risque qui a coûté sa place à Chris-
tine Albanel. Pour « protéger », le
nouveau ministre d’un baptême
du feu trop brutal, le premier
ministre, François Fillon, a confié
le dossier au garde des Sceaux, qui
l’a présenté hier en Conseil des
ministres et le défendra devant la
représentation nationale. Les qua-
tre articles du texte prévoient la
possibilité pour le juge de suspen-
dre l’abonnement des internautes FrédéricMitterrandaquitté
indélicats, mais aussi de punir leministèredelaCulture Un apogée de l’horlogerie européenne
ceux qui ne respecteraient pas cet- enscooter,hier. DeSakutin/AFP Exposition du 25 juin au 7septembre 2009
te suspension, et enfin de pouvoir
recourir à un juge unique pour numérique afin d’éviter que les
accélérer la procédure. Désormais, créateurs ne délaissent l’anticham-
Hadopi, la fameuse autorité admi- bre de la Rue de Valois pour celle du
nistrative, se contentera de faire de secrétariat à l’économie numérique.
la pédagogie et de filtrer les cas À cela s’ajoutera la gestion dans les
pour la justice. faits de la réforme de France Télévi-
sions portée par son prédécesseur,
SonSeptd’oràterre Christine Albanel. L’idée est de
Frédéric Mitterrand devra recentrer le groupe sur ses missions
donc surtout gérer l’après-Hadopi. de service public. Chacun se rappel-
C’est-à-dire la conclusion d’un lera que dans les années 1990 Frédé-
accord interprofessionnel permet- ric Mitterrand avait jeté son Sept
tant de faire des offres légales allé- d’or en affirmant :«Jelemetslàoùse
chantes aux internautes. Côté trouve le service public: par terre.»
cinéma, il lui faudra régler avant le Ce qui fait dire à Patrice Duhamel,
er1 juillet la question de la chrono- directeur général de France Télévi-
logie des médias, pierre de touche sions : «C’est un homme de culture
de l’ensemble du système. Puis il qui a montré son attachement au
devra s’attacher à la question du servicepublicetungoûtaffirmépour
financement du septième art. l’indépendance.Iln’yaaucunerai-
«C’estunauteur, se rassure Pascal sonquenousnenousentendionspas
Rogard, patron de la SACD, il est aveclui.»
donc sensible au respect du droit Frédéric Mitterrand hérite aus-
d’auteur.» «C’est un producteur si d’un dossier presse en grand
indépendant,nousavonstoutesles chantier : à lui de piloter le change-
raisons de nous réjouir. Mais il ne ment de statut de l’AFP et la res-
doit pas seulement être un nom », tructuration industrielle du secteur
affirme Marie Masmonteil, prési- décidés par les États généraux de la
dente du Syndicat des producteurs presse. Enfin, en ce qui concerne la
indépendants. Le secteur de la culture, il devra plonger dans le
musique a aussi ses attentes. Vin- dossier difficile du spectacle
cent Frèrebeau, président de vivant, avec en ligne de mire la
l’UPFI, a déjà prévenu : «Nous réforme et un contrôle plus appuyé
serons attentifs à ce que le change- des scènes subventionnées.
mentd’équipen’aitpasd’incidence PAULEGONZALÈS
sur les dossiers en cours, notam-
mentsurlerenouvellementducré- Du côté
ditd’impôtdesindépendants.»
de chez «Fred»À plus long terme, il devra faire»
prendre à son ministère le virage du LEFIGAROETVOUS,PAGE28
www.breguet.com
CCOMMUNIQUÉFrancePolitique
1jeudi 25 juin 2009 5
Les sept familles du nouveau gouvernement
Les
sarkozystes
Brice Hortefeux •
Christian Estrosi •
Patrick Devedjian •
Luc Chatel •
Alain MarleixL’ouverture Nadine Morano
• Martin Hirsch Chantal Jouanno
Bernard Kouchner • Eric Woerth 38 ministres• Éric Besson Alain Joyandet
Frédéric Mitterrand •
Jean-Marie Bockel
8 entrées
8 sortiesNNiiccoollaass
FFrraannççooiiss Sarkozy 25
hommesFillon
13Les baronsLa diversité femmes
• Fadela Amara Michèle Alliot-Marie •
• Rama Yade Xavier Darcos •
Marie-Luce Penchard Jean-Louis Borloo • 32 ans :
Nora Berra Christine Lagarde • l’âge de la benjamine,
Rama YadeValérie Pécresse
Roselyne Bachelot 69 ans :
l’âge du doyen,
Bernard Kouchner
ministres
ont moins de 40 ans5
ministres 12 ont plus de 60 ans
Les centristes
• Hervé Morin Les cadets
• Michel Mercier
• Laurent Wauquiez Les libéraux Valérie Létard
• Bruno Le Maire Christian Blanc Pierre Lellouche •
• Nathalie Kosciusko-Morizet Anne-Marie Idrac Henri de Raincourt •
Benoist Apparu • Hervé Novelli
Dominique Bussereau
Hubert Falco
Marie-LucePenchard, L’ascensionrapidedeNoraBerra,
oulepariaudacieuxdel’Élysée nouvelleicônedeladiversité
Conseiller de Nicolas d’elle qu’elle mette un terme à la Élue aux européennes en s’opposantparfoisavecvirulenceau
Sarkozy pour l’outre-mer crise des Antilles, tandis que les juin, issue de l’immigration, député PS Jean-Louis Touraine.«Je
depuis mai 2007, Antillais attendent de pied ferme elle est devenue secrétaire suis issue d’une famille qui a tou-
elle succède à Yves Jégo. une solution à leurs problèmes. d’État aux Aînés. jours cru en l’ascenseur social»,
Hier, elle a assuré qu’elle allait assure-t-elle. Cinquième d’une fra-
EN NOMMANT Marie-Luce Pen- «préserver l’intérêt général avant SIMPLE conseillère municipale trie de onze enfants, son père,
chard secrétaire d’État à l’Outre- ceuxdesonparti». UMP d’une petite ville du nord de ancien tirailleur algérien, a été can-
Mer, Nicolas Sarkozy fait un pari l’agglomération lyonnaise il y a tonnierdanslapremièrevilled’élec-
audacieux. C’est en effet la premiè- Froidepassationdepouvoirs encore deux ans mais déjà candida- tion de sa fille, Neuville-sur-Saône.
re fois qu’une personnalité ultra- Dans la matinée, la passation te aux élections européennes de
marine occupera ce portefeuille. de pouvoirs avec son prédécesseur 2004, Nora Berra a brûlé les étapes Unefiguredeladroitelyonnaise
Certes, sa propre mère, la sénatrice a été froide. Patrick Karam, délégué dans sa carrière politique en moins En position charnière sur la lis-
UMP de Guadeloupe, Lucette interministériel pour l’égalité des de deux semaines. Dominique Per- te UMP du Sud-Est pour les euro-
Michaux-Chevry, fut ministre. chances des Français d’outre-mer, ben avait repéré ce médecin de péennes du 7 juin dernier, le bon
Mais elle était chargée de la franco- a salué«l’action» de Jégo, avant de 46 ans issu de l’immigration pour score de Françoise Grossetête lui a
phonie. Il était jusqu’alors coutu- tourner les talons à l’arrivée de l’imposer comme tête de liste pour ouvert les portes inattendues du
eme de dire qu’il serait difficile de Penchard. Dans l’entourage de les municipales dans le VIII arron- Parlement. En siégeant au gouver-
nommer, par exemple, un Antillais Jégo, qui a été averti mardi à dissement de Lyon en 2008. L’ex- nement, elle cédera son écharpe de
ou un Réunionnais à l’Outre-Mer Marie-LucePenchard,hier. 19 h 46 qu’il quittait le gouverne- leader de la droite lyonnaise voulait NoraBerra,hier. députée au Savoyard Michel Dan-
sans prendre le risque de froisser FrançoisBouchon/LeFigaro ment, avant d’apprendre le nom de faire de la cofondatrice du club François Bouchon/Le Figaro tin, un proche de Michel Barnier.
les autres domiens. son successeur à la télé à 20 h 16, Convergences, dont l’objectif est de Pour la droite lyonnaise, Nora Ber-
Marie-Luce Penchard, 50 ans, nale à l’outre-mer, sait que ses ori- on dénonce « la victoire des populariser les réussites de Français l’investiture au nom du MoDem. ra incarne également désormais
qui était conseiller à l’Élysée depuis gines îliennes pèseront désormais békés et de l’argent». Jégo devrait issus de l’immigration, un autre Nora Berra a perdu l’arrondisse- une des figures incontournables de
mai 2007 et qui occupait auprès de doublement sur ses épaules. Le s’exprimer la semaine prochaine. symbole dans la ville où l’ancien ment, mais gagné l’image d’une sa reconstruction.
l’UMP le poste de secrétaire natio- gouvernement attend notamment RODOLPHEGEISLER ministre Azouz Begag briguait alors battante qui ne renonce jamais, FRÉDÉRICPOIGNARD(àLyon)
FrançoisBaroin:«J’aibienaimé
lediscourschiraquiendeSarkozy»
candidaturesouvertespourlaLe député maire de Troyes ministre, ayant «acté depuis long-
était l’invité du « Talk temps» la nature présidentielle du septièmeéditiondu
Orange-Le Figaro » hier. régime. Il souligne, cependant, que
MasterofArtsinDesign«lapersonnalitédeNicolasSarkozy
Janvier2010-Novembre2010CE NE SERA pas pour cette fois-ci et rajouteunetouchesupplémentaire
François Baroin ne semble pas le àcepouvoirpersonnel».
Reservéà20étudiantsavecundiplômed’université
regretter. Les rumeurs avaient cou-
ouéquivalentendesign
ru un temps sur un retour au gou- Trancherlaquestiondelaburqa
Ecoleinternationalespécialiséeendesign,ouverteàMilanparleGroupevernement du très chiraquien Baroin, qui avait été«choqué»
Richemont,dontfontpartielesmarquesprestigieusestellesquedéputé maire de Troyes. Il avait suc- par les positions de Sarkozy sur la
Cartier,VanCleef&Arpels,Piaget,Jaeger-LeCoultre,IWC,cédé Place Beauvau à Nicolas discrimination ou la laïcité positi-
VacheronConstantin,A.Lange&Söhne,OfficinePanerai,Sarkozy en mars 2007, pour un inté- ves, se réjouit des accents «apai-
Baume&Mercier,RogerDubuis,Dunhill,Lancel,Montblanc,rim de quelques semaines. Mais sants» et«apaisés» de l’allocution
Montegrappa,Purdey,Chloé,Alaïa,ShanghaiTang.Sarkozy avait prévenu dès son élec- devant le Congrès. «J’ai l’impres-
tion que Baroin ne retrouverait pas sionqu’ilachangé,j’aibienaiméce
LeMasterestréaliséencollaborationavecPoli.Design,Consortium
de sitôt un portefeuille :«Deuxmois discours chiraquien», explique-
du Politecnico de Milan et SDA, Ecole de Commerce de l’Université
FrançoisBaroin,hier,àl’Intérieur,cinqansàl’extérieur.» t-il. Il réclame d’ailleurs la mise en
BocconideMilan.
danslestudioduFigaro.La question de son retour au place d’un «code de la laïcité»,
François Bouchon/Le Figaro Pourtouteinformationsupplémentaire,visiteznotresiteWeb:gouvernement « ne s’est pas notamment dans les établisse-
posée», témoignait Baroin, avant ments hospitaliers, qui permettrait
www.creative-academy.comde se réjouir de sa«libertédeparo- de trancher la question de la burqa.
le,plusprécieuse» à ses yeux. demain du remaniement, souli- «Il y a une spécificité française, Pour tous renseignements:
Via Giovanni da Udine 32,20156 Milano ItaliaUne liberté qu’il a exercée, hier gnant que«celacommenceàseten- relève-t-il.Etlalaïcitéestdanscette
Tel:+ 39 02 3026269 Fax:+39 02 3026705
encore.«Onaéchappéàl’ouvertu- dreàl’UMP» sur cette question. Il période de crise l’un des meilleurs contact:info.italia@creative-academy.com
website:www.creative-academy.comre à gauche acte II, et c’est une très ne se dit par ailleurs«paschoqué» produitsàl’exportation.»
bonnechose», se félicite-t-il au len- par l’effacement du rôle du premier JEAN-BAPTISTEGARAT
CFrancePolitique
6 jeudi 25 juin 20091
SarkozyemmèneBayrouassure
sesnouveauxministres
conserver auxAntilles
Six mois après le conflit
qui a paralysé la Martiniqueson«amitié» et la Guadeloupe, St-Martin (Fr.)
le président espère ouvrir
ANTIGUA-une nouvelle ère
ET-BARBUDAavec l’outre-mer.pourMercier Guadeloupe
C’EST LE CADEAU surprise de
Nicolas Sarkozy aux Antillais. Le Pointe-à-Pitre
Basse-TerreLe nouveau ministre avait à plusieurs reprises déclaré meilleur moyen de s’assurer un bon
a été aussitôt remplacé dans la presse que le jour où cela accueil aujourd’hui en Martinique
DOMINIQUEau poste de trésorier se produirait, il changerait de et demain en Guadeloupe, alors que
Martiniquedu MoDem. trésorier dans la minute ! », ajou- le président entreprend aujourd’hui
te-t-il. une visite à haut risque, six mois Fort-de-France
UN SIMPLE « aléa politique ». Bref, pour résumer l’ambian- après la longue grève contre la vie
Interrogé sur l’entrée au gouver- ce au MoDem, qui prépare son chère. En nommant secrétaire
STE-LUCIE
nement de son ami Michel Mer- université d’été des 3 et 4 juillet à d’État à l’Outre-Mer la Guadelou- 100 km
cier, jusqu’alors trésorier du La Grande-Motte, tout cela serait péenne Marie-Luce Penchard, le LE FIGARO
MoDem, François Bayrou tentait « un non-événement ». En tout chef de l’État envoie un message
hier d’en minimiser la portée cas, « pas une surprise », dit fort aux ultramarins. Elle est en effet des décisions concrètes. Des états
politique. Pour le leader centris- Marielle de Sarnez. la première personnalité d’outre- généraux boudés par le LKP (« col-
te, parler de « prise de guerre » Tout au plus, certains centris- mer à occuper ce poste. lectif contre l’exploitation ») guade-
serait un peu fort, l’affaire étant tes se diraient presque désolés Jusqu’à présent discrète loupéen, à l’origine du mouvement
entendue, selon lui, depuis plus pour le nouveau ministre de conseillère à l’Élysée, la fille de la de grogne sans précédent qui cet
d’un an. « Je ne confonds pas l’Espace rural et de l’Aménage- chiraquienne Lucette Michaux- hiver a paralysé la Guadeloupe pen-
relations personnelles et choix ment du territoire. « Michel espé- Chevry a échoué aux européennes. dant 44 jours et la Martinique pen-
politique. Politiquement, il n’y a rait plus. Il pensait avoir la Justice Mais cela n’a pas découragé le chef dant 38 jours. Nicolas Sarkozy ne
pas de confusion possible. On ne ou l’Agriculture. Là, je pense qu’il de l’État qui souhaite qu’elle incarne devrait pas rencontrer le leader de la
peut pas être à la fois au MoDem doit être déçu ! », imagine encore le renouveau de la droite en Guade- contestation Élie Domota qui quali-
et au gouvernement. Mainte- un élu de ses amis. loupe. La voilà donc qui remplace fie ces états généraux d’« escroque-
nant, notre amitié est suffisam- Yves Jégo, éphémère secrétaire rie intellectuelle ».
ment ancienne pour que nous la Encongéduparti d’État à l’Outre-Mer, jugé trop mala- À la Martinique, le chef de l’État
conservions au-delà des aléas Cet autre ne veut, quant à lui, droit par l’Élysée et Matignon. rendra hommage aux résistants
politiques », confiait-il au pas non plus entendre parler de antillais et visitera les locaux d’une
Figaro. « prise de guerre » : « Si tel avait PasderencontreavecDomota entreprise de boulangerie. L’occa-
Il n’en demeure pas moins été le cas, il n’aurait pas été relé- Nouveau ministre de l’Inté- sion de valoriser les entrepreneurs
que, vu du MoDem, la sanction a gué entre la quinzième et la ving- rieur et de l’Outre-Mer, Brice Hor- locaux. Dans son discours, il
été immédiate. Dès avant-hier tième place, mais à la quatrième tefeux accompagne aussi son ami devrait s’exprimer « avec clarté »
soir, moins d’une heure après ou à la cinquième, dans l’ordre Nicolas Sarkozy qui, dans ses baga- sur l’évolution des institutions en
l’annonce de l’entrée au protocolaire du gouvernement ! » ges, emmène plusieurs personnali- Martinique, où le débat sur l’auto-
gouvernement de Michel Mer- Invité hier de la matinale MichelMercier(àgauche)etFrançoisBayrou,lorsd’uncongrès tés antillaises : l’acteur Jacques nomie est récurrent.
cier, le parti de François Bayrou d’Europe 1, Michel Mercier s’est duMoDemfin2007,àParis.Leleadercentristen’apasétésurprispar Martial, les écrivains Daniel Maxi- Avant de gagner la Guadelou-
annonçait le nom de son nou- défendu d’être « un symbole ». lanominationdesontrésorieraugouvernement. C. Fohlen/Abacapress min, Daniel Picouly et la double pe, il officialisera le changement de
veau trésorier : Jean-Jacques « Je suis un centriste d’origine championne olympique Laura nom de l’aéroport de Fort-de-
Jégou, sénateur du Val-de-Mar- démocrate chrétienne et c’est avec ce qui est tout à fait normal (…). Il évoquer ensemble ces chemins Flessel. France, baptisé « Aimé Césaire-
ne. Vu de l’UMP, en revanche, ce ces valeurs que j’arrive au gouver- y a la clarté des choix politiques qui se séparent. Plusieurs fois reportée, la visite Martinique » en l’honneur du
ministre d’« ouverture » au cen- nement », a déclaré le nouveau qui s’impose, il faut que les Pour un peu, le plus dubitatif présidentielle devrait prendre un air grand poète disparu en avril 2008.
tre permet d’isoler un peu plus ministre, après avoir confirmé citoyens s’y retrouvent », a-t-il après cette nomination semblait de fête malgré l’arrivée de quelque En Guadeloupe, le chef de l’État
François Bayrou, déjà très affai- s’être mis « en congé » du MoDem expliqué. « On l’a fait en accord hier être François Sauvadet, le 600 renforts de gendarmerie. Les veut mettre l’accent sur les « prin-
bli par le score de ses listes aux et avoir démissionné du poste de tous les deux », a encore assuré patron du Nouveau Centre. élus antillais ont globalement salué cipes républicains » après les
européennes. trésorier du parti de François Michel Mercier, qui, comme le « J’observe que le Nouveau Centre la nomination de Marie-Luce Pen- débordements observés depuis le
Dans l’entourage de ce der- Bayrou. président du MoDem, a fait valoir est moins représenté que dans la chard. « Cela devrait contribuer à début de l’année.
nier, on assure pourtant rester Mardi après-midi, « en accord des « relations d’amitié ancien- précédente équipe. Est-ce que cela faire retomber la tension », estime BRUNOJEUDY
« zen ». En tout cas, ne pas avoir avec François, je lui ai fait une let- nes ». a une signification politique ? Je un observateur local.
été pris au dépourvu. « Tout cela tre pour lui dire que j’entrais au Pas de drame donc, mais un n’en sais rien pour l’instant », a-t- Le président vient faire un point 2009:chanceougâchis
était décidé depuis très long- gouvernement, que je me mettais divorce à l’amiable. Les deux il déclaré à la presse dans les cou- d’étape des états généraux de pourlaGuadeloupe?
temps », croit savoir un cadre. en congé du parti et que je démis- hommes se seraient même appe- loirs de l’Assemblée. l’outre-mer, lancés le 21 avril, qui»
« Pour preuve, François Bayrou sionnais de la charge de trésorier, lés « plusieurs fois » mardi pour RODOLPHEGEISLER doivent déboucher à la rentrée sur DÉBATS,PAGE14
Le maintien de Lefebvre à l’Assemblée est incertain
Porte-parole de l’UMP, devant les électeurs si l’ancien ment dit hier : « J’ai 30 jours pour génération » politique. En théorie,
le suppléant d’André Santini ministre ne souhaitait pas retrou- prendre un certain nombre de le quadra Poisson n’a donc pas à
n’est pas assuré de rester ver sa place. Mais le Conseil décisions, je verrai tranquillement s’inquiéter.
député des Hauts-de-Seine. constitutionnel a imposé une André Santini. » À droite, on évo- Les suppléants de Roger
élection partielle. que une possible nomination à Karoutchi au Sénat et d’Yves Jégo
PARMI les huit partants du gou- Résultat : la loi pourrait coû- un poste de haut-commissaire. à l’Assemblée, eux, sont fixés : ils
vernement, quatre sont issus du ter ses habits neufs de député des devront restituer leurs sièges. Le
Parlement : Roger Karoutchi vient Hauts-de-Seine à Frédéric Lefeb- Boutin«souslechoc» remaniement va en revanche faire
du Sénat ; André Santini, Christine vre, porte-parole de l’UMP. Écar- L’avenir s’annonce plus le bonheur de deux anciens dépu-
Boutin et Yves Jégo, de l’Assem- té de l’Élysée dès le début du serein pour Jean-Frédéric Pois- tés qui retrouvent l’Assemblée :
blée. En vertu de la révision consti- quinquennat, pour cause son, suppléant de Christine Bruno Bourg-Broc, qui avait fait
tutionnelle de juillet 2008, ils dis- d’incompatibilité de caractère Boutin dans les Yvelines. Lors de élire son dauphin Benoist Apparu
posent d’un mois pour retrouver avec Claude Guéant, ce sarkozys- sa nomination, la ministre du en 2002 dans la Marne, et Charles-
leur siège. S’ils y renoncent, une te de choc s’était vu octroyer en Logement lui avait promis qu’elle Ange Ginesy, suppléant de Chris-
législative ou une sénatoriale par- compensation la suppléance du ne reviendrait sans doute pas à tian Estrosi dans les Alpes-Mariti-
tielle sera organisée. centriste André Santini. Le départ l’Assemblée si elle quittait le gou- mes. La pédiatre Edwige Antier,
Échaudé par ses démêlés avec du secrétaire d’État à la Fonction vernement. Mais elle ne pensait suppléante de Pierre Lellouche à
sa suppléante Joëlle Ceccaldi- publique constitue l’une des sur- pas être limogée hier, malgré des Paris, siégera pour la première
Raynaud en 2004, Nicolas prises du remaniement. Toujours rumeurs persistantes. « Sous le fois. Le Sénat va également
Sarkozy s’était promis d’instaurer maire d’Issy-les-Moulineaux, choc », dixit son entourage, elle a accueillir deux entrants : Jean-Jac-
la restitution automatique de son souhaite-t-il retourner à l’Assem- réuni ses proches du Parti chré- ques Pignard, suppléant de Michel
mandat parlementaire à un ex- blée ? Mystère. S’il renonçait, la tien-démocrate pour « examiner Mercier, et André Villiers, sup- FrédéricLefebvre(icile22juin,àVersailles)pourraitaffronter
ministre. À l’origine, le texte dis- partielle serait délicate pour Fré- la situation », mais elle « veut tou- pléant d’Henri de Raincourt. unelégislativepartielledélicatedanslesHauts-de-Seine,
pensait le suppléant d’aller déric Lefebvre. Lequel a simple- jours promouvoir une nouvelle JUDITHWAINTRAUB siAndréSantinirenonceàsonsiègededéputé. R. Vialeron/Le Figaro
ENBREFVillepin crée son propre club
politique, baptisé Villepin.fr
VERTS. Nicolas Sarkozy ASSEMBLÉE. Bernard Accoyer,
MAJORITÉ. Dominique de Villepin Dénonçant « une accélération de la « siphonne tout le patrimoine invité de « Questions d’Info
a vivement déploré, hier, que Nico- pente » des déficits, Villepin a esti- de la République, s’est moqué hier LCP-France Info-AFP », s’est
las Sarkozy n’ait pas ouvert mé que dans « l’après-crise » le gou- le député Vert Noël Mamère. Il a réjoui que l’emprunt annoncé
« l’acte II du quinquennat » lors de vernement allait « partir avec des utilisé les noms de Blum, Jaurès, par le chef de l’État et qu’il avait
son discours devant le Congrès du fers aux pieds et un retard considé- Guy Môquet, il a fait référence été le premier à proposer en
Parlement, lundi, à Versailles. rable », notamment face à l’Allema- au Congrès de Versailles, octobre, en vain, serve à « financer
« J’aurais souhaité que les priorités gne, partenaire économique privi- au Conseil de la Résistance… » les investissements d’avenir ».
très claires de ce deuxième temps du légié de la France. Il a aussi raillé le
quinquennat puissent être d’ores et « ralliement » de Nicolas Sarkozy à
déjà fixées », a insisté l’ancien pre- ses thèses sur « le modèle social Paul (PS) demande un moratoire sur Hadopi
mier ministre, devant l’Association français ».
des journalistes parlementaires. Décidé à « aller à la rencontre des INTERNET. Le député de la Nièvre, Christian Paul (PS), a appelé hier le
Villepin a multiplié les « piques » Français », peut-être lors de la nouveau ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, à proposer « un
(un terme qu’il a utilisé plusieurs présidentielle de 2012, Domini- arrêt sur image », un moratoire sur la « détestable Hadopi » qu’il qualifie
fois avec ironie) à l’égard du chef de que de Villepin a annoncé le lan- « d’erreur historique ».
l’État. Il a qualifié le remaniement cement d’un club politique, Ville-
ministériel de « simple réajuste- pin.fr, qui sera présidé par Valls va lancer un nouveau club à gauche
ment », et affirmé que les emprunts l’ancienne ministre de l’Outre-
sont « rarement vertueux », même Mer et de la Coopération Brigitte PS. Manuel Valls, député maire PS d’Évry, lancera lundi, lors d’un débat au
s’ils « peuvent avoir une force sym- Girardin. Théâtre Michel à Paris, une « réflexion sur le renouveau de la gauche » qui
bolique et pédagogique ». SOPHIEHUET débouchera sur la création d’un club : « À gauche, le besoin d’optimisme ».
AInternational
1jeudi25juin2009 7
Washington
prépare
sonretour
enSyrie
DIPLOMATIE ambassade avec un staff com-
Les États-Unis ont annoncé plet », a déclaré un responsable
leur intention d’envoyer américain au New York Times,
un ambassadeur à Damas, par lequel la nouvelle a filtré hier.
poste qu’ils ont laissé «Le processus prendra cependant
vacant depuis l’assassinat quelque temps», ajoutait un haut
de l’ex-premier ministre diplomate américain.
libanais Rafic Hariri Ce réchauffement avec un
en février 2005. pays qualifié naguère par George
W. Bush d’«État voyou» a été
Denotreenvoyéspécial préparé de longue main par son
àWashington successeur à la Maison-Blanche.
Il témoigne de la « nouvelle LeprésidentsyrienBacharel-AssadreçoitGeorgeMitchell,l'émissairedeBarackObamapourleProche-Orient,le13juindernieràDamas.EPA
C’EST une nouvelle étape dans le approche » de Barack Obama à
rapprochement prudent qu’a l’égard du Proche-Orient formu- était à Damas pour rappeler à analyse Jeremy Shapiro, directeur avec l’Israélien Benyamin Néta- depuis 1967. Ils souhaitent
engagé l’Administration Obama lée dans son discours prononcé Bachar el-Assad ce que les Amé- de recherches au sein de la Broo- nyahou. notamment que Washington
avec la Syrie. Après quatre au Caire, le 4 juin dernier. ricains attendaient de lui : qu’il kings Institution, un think-tank Récemment, les Syriens ont appuie le redémarrage des négo-
années d’absence, Washington contribue à la stabilité de la basé à Washington. Des élections donné des gages de modération, ciations indirectes lancées l’an
se prépare à ordonner le retour Gagesdemodération région, notamment en rendant libanaises, derrière lesquelles en direction du Liban mais aussi dernier sur cette question avec
d’un ambassadeur américain à Alors que la crise bat son sa frontière avec l’Irak étanche l’entourage présidentiel améri- des pays arabes « modérés ». Le l’État hébreu, par le truchement
Damas. Le dernier titulaire du plein à Téhéran, l’annonce amé- au passage des djihadistes et en cain est même prompt à discer- régime syrien veut d’abord la fin de la Turquie, et qui sont actuel-
poste avait été rappelé en février ricaine ne manquera pas aussi cessant de soutenir ses affidés du ner un « effet Obama » consécutif des sanctions américaines, im- lement au point mort. Mais à
après l’assassinat de l’ex-pre- d’être vue comme un coin oppor- Hamas et du Hezbollah. au discours du Caire… posées pour son soutien au terro- court terme, on voit mal le régi-
mier ministre libanais Rafic tunément enfoncé entre le régi- Le bon déroulement des élec- À Washington, on a surtout risme et qui pèsent fortement sur me syrien se dépouiller de ses
Hariri, pour lequel le régime me iranien et son plus fidèle sou- tions législatives au Liban, le conscience que le désengage- l’économie. Ces mesures ont été atouts (la carte iranienne, mais
syrien avait aussitôt été montré tien dans le monde arabe. 7 juin, a joué un rôle déterminant. ment de Syrie n’est pas profita- reconduites, pas plus tard que le aussi celles du Hezbollah et du
du doigt. Les petits pas vers la Syrie ont « La forte mobilisation observée ble. Outre la nécessité de se gar- mois dernier, au titre du Syrian Hamas) même pour normaliser
«Il y a beaucoup de travail à été engagés par Barack Obama lors de ce scrutin, qui s’est soldé der sur les fronts iranien et Accountability Act. ses relations diplomatiques avec
fairedanslarégionpourlequella peu après son arrivée à la Mai- par la défaite du Hezbollah, a irakien, Barack Obama sait qu’il Les Syriens entendent sur- Washington, soulignent les
Syrie peut jouer un rôle. Cela son-Blanche. À la mi-février, le incitéBarackObamaàpoursuivre aura besoin du levier syrien tout récupérer le plateau du observateurs.
aidera d’avoir sur place une sénateur démocrate John Kerry dans sa politique d’engagement », dans l’ardu dialogue engagé Golan sur lequel Tsahal campe ALAINBARLUET
tégie. Après s’être beaucoup enga-
gé, durant la guerre qui opposaSarkozydemande Sérieuxcouacentre
Tsahal au Hamas à Gaza en début WashingtonetTel-Aviv
d’année, Nicolas Sarkozy éprou-
verait «une certaine frustration». ■ Les États-Unis ont annulé uneàNétanyahouungel
Car, depuis, rien ou presque n’a rencontre aujourd’hui à Paris
changé sur le terrain. Israël refuse entre leur émissaire George Mit-
de lever le blocus de la bande de chell et Benyamin Nétanyahou,totaldelacolonisation
Gaza. De son côté, le Hamas après le refus d’Israël de geler la
continue d’utiliser les tunnels colonisation. Rapportée par le
PROCHE-ORIENT caractère démilitarisé de la future entre Rafah et l’Égypte pour quotidien Yediot Aharonot, l’infor-
En visite officielle hier, Palestine. « Si un aval français renouveler son stock d’armes, et mation a été confirmée au Figaro
le premier ministre israélien pouvait être donné à cette exigen- la réconciliation interpalestinien- parundiplomatedel’Étathébreu.
a cherché à convaincre ce de démilitarisation, Nétanya- ne n’a pas encore produit le Selon lui, «la décision a été prise
la France d’adhérer à sa hou aurait réussi son voyage à moindre résultat. La France par les Américains », et non pas
conception d’une Palestine Paris », estimait hier un diplo- attend encore de voir comment par Israël, comme l’avait dit un
« démilitarisée ». mate israélien. l’Administration américaine va conseiller de Nétanyahou. Selon
abattre ses cartes. Au Quai unresponsableisraéliennoniden-
HABILEMENT, Benyamin Néta- «Frustration»àl’Élysée d’Orsay, on voit mal comment tifié, cité par le Yediot, la Maison-
nyahou est arrivé hier à Paris flan- Mais la colonisation des Terri- «un clash» entre Washington et Blanche a signifié sans ambages
qué de deux ministres «faucons», toires palestiniens reste la princi- Tel-Aviv pourrait être évité sur la à Israël qu’une telle rencontre
Yuval Steinitz (Finances) et Gilad pale pomme de discorde entre la colonisation(voirci-contre). n’avait pas lieu d’être, aussi long-
Ardan (Environnement). Pour sa France et l’État hébreu, comme le Également au menu des dis- temps que l’État hébreu n’aurait
première visite officielle en Fran- montre le rappel de Nicolas cussions, l’Iran, sujet sur lequel pasmodifiésapositionsurlacolo-
ce depuis son retour au poste de Sarkozy devant son hôte. «Nous Paris et Tel-Aviv convergent large- nisationdanslesTerritoirespales-
premier ministre, Nétanyahou a n’acceptons pas les subterfuges ment, comme l’a souligné Néta- tiniens.Le4juin,auCaire,Barack
cherché à bien montrer la diffi- israéliens consistant à déguiser nyahou à sa sortie de l’Élysée. Obamaavaitappeléàungeltotal
culté de faire avaliser par sa coali- leurs constructions sous le prétexte NicolasSarkozyareçuhieràl’Élyséelepremierministreisraélien, Après l’élection «truquée» de delacolonisation.Maisavant-hier,
tion gouvernementale la création de permettre une croissance natu- BenyaminNétanyahou.BenoitTessier/Reuters Mahmoud Ahmadinejad, Israël une ONG israélienne rapportait
d’un État palestinien, condition relle des colonies», insiste-t-on au presse la France de durcir les sanc- qu’Ehoud Barak, le ministre de la
sine qua non, aux yeux de la Fran- Quai d’Orsay. Côté israélien, on nalepourréglerleconflit,l’arrêtde mate israélien, qui ajoute :«Néta- tions contre Téhéran, accusé de Défense, venait d’approuver un
ce, d’une paix durable. Au cours voulait croire hier que, sur ce litige, la colonisation est une question à nyahou veut profiter de ces nuan- préparer la bombe atomique à des plandeconstructiondecentaines
de leur entretien à l’Élysée, Nico- Nétanyahou dispose d’«une mar- aborder dans le cadre de cette cespourgagnerdutemps.» fins militaires. Devant Sarkozy, demaisonsdansunecoloniesau-
las Sarkozy lui a demandé«ungel ge de manœuvre», vu «les appro- enceinte, alors que l’Administra- La fermeté du ton employé Nétanyahou a réitéré la demande vagedeCisjordanie.Lecamouflet
total» de la colonisation des Ter- chesquelquepeudifférentes» entre tionObamafaitdugeldelacoloni- hier par le président français – qui israélienne de voir les Occiden- detroppourWashington.
ritoires palestiniens. Le chef du Américains et Européens. «Pour sation une condition préalable à s’est aligné sur les termes utilisés taux fixer «une date butoir» à G.M.
gouvernement israélien doit s’en- les Français, qui préconisent la l’ouverturedenégociationsavecles par l’Administration américaine – leurs discussions avec l’Iran.
tretenir aujourd’hui avec Fran- tenue d’une conférence internatio- Palestiniens», poursuit le diplo- pourrait compromettre cette stra- GEORGESMALBRUNOT
çois Fillon à Matignon.
La semaine dernière, Paris
s’était félicité d’entendre « Bibi »
accepter enfin le principe de deux ENBREF
États, même s’il y avait mis des
«conditions», en particulier sur le
SOUDAN. Un tribunal VENEZUELA. Le Venezuela
de Khartoum a condamné à et les États-Unis ont fait
la pendaison quatre islamistes un nouveau pas vers la
pour le meurtre en 2008 normalisation de leurs relations,
d’un diplomate américain exécrables sous la présidence de
et de son chauffeur soudanais. George W. Bush, avec l’annonce,
Washington et Khartoum, hier par Caracas, du retour
qui entretiennent des relations à leur poste respectif
tendues, ont toutefois collaboré des ambassadeurs des deux
étroitement dans cette affaire. pays, expulsés en septembre.
Unnouvelattentatfait62mortsàSadrCity
IRAK. Au moins 62 personnes, dont nombre de femmes et d’enfants, ont
été tuées et 150 autres blessées, hier soir dans un attentat survenu surLes Jumeaux de la révolution
un marché du quartier chiite de Sadr City, le plus meurtrier depuis le
un roman émouvant, unique pour
début de l’année. Ce nouvel attentat intervient à moins d’une semaine
comprendre le vrai déroulement
du retrait annoncé des forces américaines des villes irakiennes.
de la révolution iranienne de
1979 et les événements actuels
DesdétenusdeBagramseplaignentdesévicesDisponible sur les sites : Alapage,
chapitre et la Fnac. AFGHANISTAN. Selon une enquête de la BBC publiée hier, d’anciens
détenus de la prison de Bagram, la plus importante base militaire
Les Editions L’Infini américaine en Afghanistan, affirment avoir subi de nombreux sévices.
41 rue Barrault 75013 Paris Emprisonnés entre 2002 et 2008, ils ont raconté avoir été battus, privés
Tel : 06.86.86.92.00 de sommeil ou menacés avec des chiens, ce que le Pentagone nie. La
editioninfini@orange.fr
BBC a interrogé 27 anciens prisonniers sur une période de deux mois.
CInternational
8 jeudi25juin20091
À Téhéran, les «bazaris» rentrent dans le rang
IRAN serait-ce qu’avec les manifesta-
Endépitd’unappel tionsetl’instabilitépolitiquedeces
àlagrèvelancépar derniers jours qui ont fait fuir de
MirHosseinMoussavi,le nombreuxclients.«Ilyadesjours
bazar,poumonéconomique où je ne vends rien», se désole un
delacapitale,n’apassuivi. marchand d’or. «Si nos dirigeants
Lesignequelacontestation politiquesneparviennentpasàun
estenpassed’êtreétouffée compromis,jevaisfinirpardéposer
parlesautorités. lebilan»,s’inquiète-t-il.
ILSnes’encachentpas.Laplupart Lefeusouslacendre
des «bazaris» (les marchands du La grève, il y a pourtant bien
bazar)avaientmisésurl’électionde songé, par «solidarité envers la
Mir Hossein Moussavi, dans population iranienne». Faute de
l’espoir d’un gel des sanctions pouvoir poursuivre leurs manifes-
internationalesetd’unerelancede tations, sévèrement réprimées
l’économie. Et pourtant. L’appel à depuissamedidernier,lescontes-
lagrève,lancéendébutdesemaine, tatairesexplorentdenouvellesfor-
etvisantàcontesterla«fausse»vic- mes de désobéissance civile. Les
toire du président ultraconserva- parents des «martyrs» pro-Mous-
teur Mahmoud Ahmadinejad, n’a saviosentexhiberlaphotodeleurs
pasétésuivi.«Àquoibonprotester? fils,frèresoucousinssurlafenêtre
Comme d’habitude, ceux qui par- arrière de leurs voitures. D’après
lenttropfortserontpunis,etlagran- plusieurs sources, contactées à
de majorité finira par se taire», Téhéran,certainschefsd’entrepri-
concèdeMehdi,unvendeurd’étof- se ont symboliquement suspendu
fes, contacté par téléphone. Infil- leurs activités et offert quelques
tréedanscetimmensedédalede4 Uncoupled’Iraniensmardiaubazar,unimmensedédalede4kilomètrescarrés,aucœurdesquartierspopulairesdusuddeTéhéran.AFP joursdevacancesàleursemployés.
kilomètres carrés, au cœur des Et le soir, des milliers d’Iraniens
quartiers populaires du sud de pouruneétatisationdel’économie environ 3 millions de petits com- de grève générale. «Le problème, pour se permettre de fermer bouti- continuentàmontersurleurtoit,à
Téhéran,lapolicesecrèteveilleau iranienne,enimposantsonmono- merçantsàtraverslepays,quifont c’est qu’aujourd’hui, nous avons les que pendant plusieurs mois. la nuit tombée, pour crier «Allah
grain.Àl’instardesesconfrères,ce pole sur le commerce extérieur. vivre chacun une famille de 3 à mainsliées,carnousserionslespre- Aujourd’hui,nousn’enavonsmal- Akbar!»et«Àmortledictateur!».
jeune commerçant, qui tient la Maislesbazariss’accommodèrent 5personnes.Lesréseauxquigravi- mières victimes de cette paralysie», heureusement pas les moyens. Mais le mouvement manque
boutiquedesonpère,préfèredonc de cette nouvelle donne, grâce à tent autour de cette clef de voûte relève Mohsen, un grossiste du L’économie va mal, le chômage et sérieusement d’organisation. «J’en
céder temporairement à la pres- une tradition clientéliste leur per- du commerce iranien emploie- bazardeTéhéran. l’inflation ne cessent d’augmenter. viens à me demander si ça vaut le
sion,parpeurdereprésailles.Quit- mettantdedérogeràlarègleetde raient directement environ 6 mil- D’aprèslui,lecontexteestdif- Nosventessontenchutelibre.Mes coup de tout sacrifier, car j’ai aussi
te à se réorganiser, plus tard, une se garantir une partie du gâteau. lionsdepersonnes,soitlequartde férent d’il y a trente ans. «À l’épo- caisses sont presque vides», dit-il. une famille à nourrir», relève le
foispasséelacrisepost-électorale. Selonlesexpertsdelaquestion,les la population active. D’où leur que, les commerçants avaient les Sasituationfinancière,poursuit-il, grossisteMoshen.Etdeciter,àtitre
grossistes du bazar alimentent pouvoirdeparalyserlepays,encas poches suffisamment remplies estdéjàsuffisammentcritique,ne d’exemple, la dernière grève du
Unacteurclef bazar,enoctobredernier.Àl’origine
delaRépubliqueislamique delacontestationquiduraquelques
Véritablepoumondel’activité jours: le refus de se soumettre àLesautoritésiraniennesisolentMoussavietaccusentlesopposantsdeliensaveclaCIA
économique iranienne, le grand l’impositiond’uneTVAde3%parle
bazar de Téhéran demeure un ■ Le pouvoir iranien multiplie les ont été interpellés, se retrouve un du mouvement de contestation Plus que jamais critiquées par la gouvernementd’Ahmadinejad.«Au
acteurclefdelaRépubliqueislami- arrestations dans le camp de peu plus isolé après qu’un autre s’accompagne de déclarations communauté internationale, les final, ça nous a coûté très cher: des
que,quepersonnenepeutignorer. l’opposant Mir Hossein Moussavi. candidat contestant la régularité menaçantes. Le ministre de l’Inté- autoritésrépliquentendénonçant collèguessesontfaitarrêteretnotre
«Quandlebazargronde,lepouvoir Quelque 25 journalistes et mem- du scrutin, Mohsen Rezaï, a retiré rieur, Sadegh Massouli, a accusé un complot et en envenimant ses chiffre d’affaires a souffert de cette
tremble», relève un analyste ira- bres du personnel du quotidien saplainte. «de nombreux émeutiers » de relations avec la Grande-Breta- paralysievolontaire»,dit-il.Aufinal,
nienquipréfèretairesonnom.En Kalemeh Sabz, lancé pour soute- Hier,lequadrillagepolicierdansle «liensaveclesÉtats-Unis,laCIA» gne. Téhéran a déclaré « exami- les commerçants eurent néan-
1979,c’estsonallianceaveclecler- nirsacampagneélectorale,ontété centredeTéhéranadissuadédes etd’avoir«reçuuneaidefinanciè- ner»unediminutionduniveaude moins gain de cause: le projet fut
gé qui précipita la chute du chah arrêtés lundi. Selon la police, le centainesd’Iraniensdemanifester, re de leur part». Quant au guide ses relations avec Londres, au suspendu. Enfin, temporairement.
d’Iran,accuséde«vendre»lepays journalservaitàmenerdes«activi- mêmesidesheurtsontétérappor- suprême,AliKhamenei,ilarappelé lendemain de l’annonce par les «S’il réapparaît dans les projets à
aux Occidentaux, en modernisant tés pour organiser les récentes tésenfindejournéeentrelapolice que«nilesystèmenilepeuplene deuxpaysdel’expulsiondediplo- venir,çarisqueànouveaudechauf-
le pays et en laissant les grands manifestations». Moussavi, dont etquelque200manifestantsdans céderont aux pressions, quel mates. fer.Lesautoritésferaientmieuxdese
magasins faire concurrence aux les plus proches collaborateurs lesuddelacapitale.L’étouffement qu’ensoitleprix». T.O. (AVECAFP) méfierdufeuquibrûlesouslacen-
bazaris.Unefoisenplace,lenou- dre»,prévientReza,unautrebazari.
vel establishment islamique opta THIERRYOBERLÉ
LedissidentLiuXiaobo L’arméeturque
inculpédesubversion soupçonnéedecomplot
TURQUIE ments»s’opposent«auxprincipesaprèssixmoisausecret
L’état-majorauraittenté de démocratie et à l’autorité de la
dediscréditerleparti loi». Le chef de l’état-major, le
CHINE préliminaire». Une manipulation islamisteaupouvoir. généralBasbug,ajugé«insultant»
L’undesauteurs évidente des mots, explique au Àmoinsqu’ilnefasse qu’onluidemandes’ilavaitcom-
delacharte08, Figarosonavocat,MoShaoping:«Il lui-mêmel’objetd’une mandé la rédaction du plan, tout
quiréclamedesréformes abiensûrreconnuavoirécritlesarti- tentativededéstabilisation. enrestantprudentsursonorigine.
démocratiques,estaccusé clesqu’onluireproche,maisn’asûre- Unprocureurmilitaireaétéchar-
d’avoirvoulurenverser ment pas avoué des visées subversi- Istanbul géd’uneenquêtesurl’authentici-
lerégimecommuniste. ves.» Il explique que le pouvoir tédudocument.Maisl’opposition
utilise toujours cet article 105 du LE DERNIER scoop de Taraf a réclamequeledossiersoitconfiéà
DenotrecorrespondantàPékin Code pénal, qui parle de «subver- déclenchélebranle-basdecombat unmagistratcivilafinquetoutela
siondupouvoirdel’État»,pourfaire dans les institutions turques. Ven- lumièresoitfaite.
L’UNE des grandes voix dissiden- tairetoutevoixdissonante.«Unetel- dredidernier,cequotidien,quis’est
tes chinoises de l’intérieur, Liu leaccusationpourraitluivaloirjus- fait une spécialité des révélations Nébuleuseultranationaliste
Xiaobo, vient d’être officiellement qu’à15ansdeprison»,indique-t-il. gênantes sur l’armée, a dévoilé Cette nouvelle affaire fait
«arrêté». Pour lui, cela ne change l’existenced’undocument,intitulé monter d’un cran les tensions
pas grand-chose: cela faisait plus Neufmillesignataires «Pland’actioncontrelefondamen- entrelegouvernementetl’armée.
desixmoisqu’ilavaitétéinterpellé Cette arrestation «formelle» talisme», qui aurait été signé par Depuis 2004, la vie politique tur-
etincarcéré.Militantdesdroitsde faitsortirLiuXiaobod’unincroya- DursunCiçek,uncolonelenposteà que est agitée par des rumeurs
l’homme et de la démocratisation bletrounoirjuridique.Ilétaitjus- l’état-major. La note a été décou- récurrentes de sédition, de coups
en Chine, l’écrivain est accusé qu’ici détenu dans un lieu incon- verteaucoursd’uneperquisitionde d’État fomentés par des militai-
«d’activités subversives présu- nu. Selon Mo Shaoping, les la police au domicile d’un suspect res… En deux ans d’enquête sur
mées»,visantà «renverser»lesys- autorités ont déjà violé la loi dansl’affaireErgenekon,ceréseau Ergenekon, plusieurs dizaines
tème communiste. Il aurait ainsi chinoise,puisqueladétentionsur- LiuXiaoboen1995.L’écrivainaétéarrêtéle8décembre2008,alors clandestinnichédanslesstructures d’officiers, suspectés d’être mem-
e«propagédesrumeursetdiffaméle veilléesansinculpationpermetàla qu’ils’apprêtait,avecd’autresmilitants,àfêterle60 anniversaire étatiques et accusé d’avoir mené bresdelanébuleuseultranationa-
gouvernement». personne concernée de voir sa delaDéclarationdesdroitsdel’homme. W.Burgess/Reuters desactionsviolentespourdéstabili- liste, ont été arrêtés et certains
La presse officielle a diffusé la famille et ses avocats sans la per- ser le gouvernement islamo- sontactuellementjugésparuntri-
nouvelleencitantuncommuniqué missiondelapolice.Or,iln’apas veauétécondamnéàtroisansdans défendre son époux, parce que conservateur. Selon les informa- bunal, installé dans la banlieue
de la police de Pékin. Liu Xiaobo pu rencontrer son client depuis uncampderééducationparletra- l’avocat est aussi signataire de la tions consignées sur quatre pages, d’Istanbul. Au mois d’avril, une
serait d’ailleurs incarcéré dans le son interpellation. Et son épouse vail.Ilestl’undesprincipauxrédac- charte. leprojet,élaboréenavril,consistait cache d’armes a également été
centrededétentiondelacapitale.La LiuXian’apulevoirquedeuxfois, teursdelacharte08,quiappelleà Nombre d’observateurs àdiscréditerlePartidelajusticeet déterrée à proximité d’une base
nouvelle a été communiquée à son emmenéeparlapolicedansunlieu desréformesdémocratiques,dans s’attendaient à ce que Liu Xiaobo du développement (AKP) au pou- navale, à Istanbul. Le chef de
eépouse mardi. L’écrivain avait été luiaussiinconnuoùsonmariavait lerespectdelaConstitutionchinoi- soit escamoté jusqu’au 20 anni- voir en utilisant les médias et à l’état-major avait assuré que
arrêté le 8 décembre, alors qu’il étéconduit. se. Originellement signée par versaire de Tiananmen, le 4 juin, cacher des armes dans les foyers l’arsenalmisaujourneprovenait
s’apprêtait,avecd’autresmilitants,à L’ancien professeur de 53 ans, 303personnes, elle a aujourd’hui mais qu’il soit libéré après cette d’une puissante confrérie musul- pasdesstocksdel’armée.Depuis,
efêterle60 anniversairedeladéclara- excludel’Université,aétél’unedes plusde9000signataires. date sensible. D’autant que son mane,lemouvementdeFethullah uneexpertisemilitaireadémontré
tiondesdroitsdel’Hommeenren- grandes figures du mouvement Pourtant modérée sur le fond embastillementasuscitéuneémo- Gülen, proche de la formation du lecontraire.
dantpubliquelacharte08,quiappel- démocratique de Tiananmen en et la forme, la charte 08 a suscité tion internationale. Washington, premierministre. Qui est l’auteur du dernier
leàladémocratisationdupays. 1989. Il avait été condamné à 20 une vive réaction de Pékin, des l’Union européenne et des dizai- Mardi, l’AKP a déposé une document divulgué? Tous les
Selon la presse officielle, Liu moisdeprisondanslesillagedeces centaines de signataires ayant été nes d’intellectuels du monde plaintedevantlajustice,estimant observateurs s’accordent pour
Xiaobo a «avoué durant l’enquête événements. En 1996, il a de nou- harcelés et intimidés. Sans doute entierontappeléàsalibération.La qu’il s’agissait d’une conspiration direque,s’ils’agitbienducolonel
parce qu’il s’agit du texte prodé- présidente de la Chambre des à son encontre. «Si les allégations Ciçek,lacrédibilitédel’institution
mocratique le plus abouti depuis représentants américaine, Nancy sont fausses, cela signifie qu’on militaire, déjà malmenée, serait
longtempsetparcequ’ilarassem- Pelosi,aestiméquesonarrestation essaiedemonterlesinstitutionsles gravemententamée.«Danscecas,
bléau-delàdeladissidenceclassi- méritaitune«condamnationabso- unescontrelesautresetc’estgrave. la question est de savoir si l’initia-
que,ycomprisàl’intérieurdusys- lue».Hier,leQuaid’Orsayaexpri- Siellessontvraies,alorsc’estencore tive émane d’un groupe indépen-
tème avec des membres du parti. mé sa «préoccupation» et rappelé plus grave», a réagi Recep Tayyip dant,cequimontreraitdesérieusesT/ 01 49 04 01 85, F/ 01 43 33 51 36, annonces@osp.fr
Maisaussiparcequelerégimene son attachement à la liberté Erdogan. divisionsdansl’armée,ous’ilaagi
Rectificatif à l’annonce parue le 29/05/2009 concernant la vente prévue
veutrienlaisserauhasardencette d’expression.Danscedomaine,le Deleurcôté,lesforcesarmées sur ordre du commandement»,sur surenchère au Palais de Justice de Nanterre le jeudi 2 juillet 2009 à 14h30
d’unAppartement en duplex à MEUDON (92), 46 rue de Paris année d’anniversaires sensibles. signal envoyé hier fixe clairement se sont défendues, dans un com- analyseLaleSariibrahimoglu,spé-
Il y a lieu de lire - MISE A PRIX : 397.100 € (et non 361.000 €) SelonLiuXia,lesautoritésveulent leslimites. muniqué, de tolérer en leur sein cialistedesquestionsmilitaires.
(Maître BRACKA - MaîtreTOULLEC) refuser à Mo Shaoping le droit de ARNAUDDELAGRANGE des individus dont «les comporte- LAUREMARCHAND
C