Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Magazine Le Figaro du 25 septembre 2010

De
43 pages

Consultez le Figaro magazine du 25/09/2010

Publié par :
Ajouté le : 25 septembre 2010
Lecture(s) : 16
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

4,50€ samedi25-dimanche26septembre2010 -LeFigaroN°20575-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais
LeFigaro Découvrez lenouveauéconomie
Retourdela FigaroMagazinecroissance Démissions
enFrance+0,7%PAGE24
Retraites: ensérie
lenonfermeme
deFillonauxux
syndicats PAGEAGE24 dansl’équipe
Dépôtdebilanlan
pourlefabricantricant
decuisines ObamaVogica PAGE277
Plusieursconseillersduprésidentontannoncé
Lepremier leurdépartalorsquelesdifficultéss’accumulent
ministre avantleslégislativesdu2novembre.
s’affirme
APRÈS celui du conseillerenfédérateur économique Larry Summers
sont annoncés les départs dudelamajorité
chef de l’Administration
PAGE3
présidentielle Rahm Ema-
nuel, du conseiller politiquePS:les David Axelrod et du
conseiller à la sécurité natio-primaires
nale James Jones. Un « pre-
suscitent mier cercle » précieux au
président américain, mais enlacolèredes
passe de se disloquer à l’ap-
proche des élections de mi-présidentiables
mandat, autant en raison dePAGE5
divergences stratégiques que
pour des motifs personnels.Afghanistan:
PAGE9ETL’ÉDITORIALPAGE21
espoirpourles
otagesfrançais
PAGE6 DesparlementairesUMPveulent
AbouZeid, assouplirlepermisàpoints
lefroidstratège
LES GRANDES manœuvres loi sur la sécurité intérieure
ont commencé à l’Assemblée (Loppsi 2). L’une des proposi-d’AqmiPAGE6
nationale pour tenter de faire tions, déjà adoptée au Sénat le
Nouvellecouverture,nouvellemaquette,nouvellesrubriques, voter un texte assouplissant le 10 septembre dernier, per-Formule1:cinq
nouvellessignatures,parmilesquellesFrédéricBeigbeder fonctionnement du permis à mettrait de récupérer les
pilotespour points. Un groupe de parle- points perdus plus rapide-etFrédéricTaddeï:LeFigaroMagazinefaitpeauneuve.
mentaires UMP milite de lon- ment. Six mois, et non plus unEncouverturedupremiernumérodecettenouvelleformule:untitrePAGE14
gue date pour un tel assou- an, seraient ainsi nécessaireslamagieLuchini.Sonenfance,lagauche,ladroite,lesfemmes
plissement auquel s’oppose le pour la restitution d’un seuletlapsychanalyse...FabriceLuchini,espritlibre,seraconte
gouvernement. Ils espèrent point et un an, contre trois
commeilnel’ajamaisfait.Àlireaussi:uneenquêtesurles obtenir gain de cause, au ans aujourd’hui, pour la re-
traficsdel’HôtelDrouot.Ausommaireégalement:unsondage moins partiellement, à l’oc- constitution du capital de 12
exclusifsurlegouvernementquesouhaitentlesFrançais. casion de la discussion de la points. PAGE11
Football:
BAUME&MERCIER&MOISaint-Étienne,
HISTOIRE DUJOURleleader,défie
LyonPAGE15
Excusesnippones
Lesarchives
pourl’expositionMurakamiduphotographe
PhilipPlisson ous sommes désolés de vous «pur » des châteaux français. La presse
avoir causé tant d’ennuis »: nationale voit d’un œil plutôt favorableontétédétruites «Nc’est la teneur d’appels télé- le mélange détonnant concocté par Jean-
PAGE34
phoniques répétés pris par le standard de Jacques Aillagon. Pas effarouché, l’ultra-
l’ambassade de France à Tokyo. La rai- conservateur quotidien Sankei salue
son de ces excuses spontanément pré- même ce mélange entre classicisme et
sentées à notre pays ? L’exposition de manga. Pour les Japonais, qui visitent
Takashi Murakami au château de Ver- son château par centaines de milliers
sailles. Le bruit qu’elle suscite est parve- chaque année, Versailles est l’alliance du
nu amplifié par la distance jusqu’aux pouvoir et du baroque : La Rose de Ver-
oreilles des Japonais, grossi par les man- sailles est la plus célèbre comédie musi-
chettes accrocheuses de la presse à cale du pays, et l’histoire de Marie-An-
F.BOUCHON,J-C.MARMARA,S.
grands tirages : «L’exposition Murakami HAMPTONtoinette fait encore pleurer. DernièreSORIANO/LEFIGARO;WONGMAYE-
à Versailles déclenche un scandale », ti- déclinaison en date : un groupe de heavy
E/AP;P.PLISSON;S.HONDA/AFP
trait ainsi une récente dépêche de metal symphonique au look crypto
el’agence Kyodo. Télévisions et quoti- XVII siècle nommé… Versailles Philar-Dominique
diens s’y sont rendus, touchés par l’ac- monic Quintet.deVillVillepinepin
cueil de ce saltimbanque dans le plus RÉGISARNAUD(ÀTOKYO)
Invité
du«Talk k
DÉBATS&OPINIONS RENDEZ-VOUSOrange- ARIJE PARIS - LES CHAMPS D'OR PARIS - WEMPE PARIS
LACHRONIQUE L’ÉDITORIALdePierreRousselin PAGE21LeFigaro» o» PRIEUR RENNES - RULLIERE BERNARD SAINT-ETIENNEd’AlexandreAdler LECARNETDUJOUR PAGES16à19
PAGE4 Sahel:unterrainminé LE BOLLWERK MULHOUSE - ARNAUD CHADOURNE PARIS
APARTÉd’AnneFulda PAGE44parl’intégrisme LEJASMINMARSEILLE-BEAUMONTLYON-LEPAGELEHAVREAncienpremierministre PAGE21 TOUTEL’ACTUALITÉSURlefigaro.fr
CATALOGUE DISPONIBLE SUR DEMANDE AU 01 58 18 14 39
ALG:170DA. AND:1,40€. BEL:1,40€. DOM:2,00€. CH:3FS. CAN:4,25$C. D:2,00€. A:2,80€. ESP:2,00€. GB:1,60£. GR:2,20€. IRL:2,20€. ITA:2,20€. LUX:1,40€. NL:2,00€. H:820
HUF. PORT.CONT.:2,10€. SVN:2,20€. MAR:13DH. TUN:2DTU. USA:3,95$. ZONECFA:1500CFA. ISSN0182.5852
www.baume-et-mercier.com
Csamedi25-dimanche26septembre2010 LEFIGARO
2 recto VERSO
Venezuela:lesystème
Les élections législatives Chavezenquestionde demain sont un test
important
pour Hugo Chavez
dans la perspective
de la présidentielle
de 2012.
PARPATRICKBÈLE
ENVOYÉSPÉCIALÀCARACAS
es dix-huit étudiants sont très concen-
trés devant leur ordinateur dans cet in-
focentro de Caracas. L’accompagnatri-
ce qui les guide dans la découverte de
l’Internet a lancé une recherche sur
Google: « Venezuela indépendance auLniveau politique». Tous ont dépassé la
soixantaine et découvrent pour la première fois les
arcanes d’Internet. « Nous avons 703 infocentros
comme celui-ci dans le pays équipés de 7000 ordina-
teurs, précise le directeur du centre, Omar. Une
soixantaine de personnes viennent ici chaque jour.»
Toutes ces activités sont gratuites et financées entiè-
rement par le gouvernement vénézuélien dans le ca-
dre de son programme d’alphabétisation numérique.
Son coût annuel est de 20 millions de dollars.
À quelques kilomètres de là, dans le quartier popu-
laire de Catia, des enfants jouent dans la cour du Nu-
cleo Fabricio Ojeda. Ils sont exceptionnellement en
vacances, le gouvernement ayant décidé de reporter
la rentrée scolaire après les élections législatives qui
se déroulent demain. «Un jour,
Chavez a survolé ce terrain et a
vu qu’il était abandonné, ra-
conte Orglen tout de rouge Mer DessupporteursduprésidentHugoChavez,jeudidernieràCaracas,lorsdelamanifestationduPartisocialisteunifiéduVenezuela. SILVA/REUTERS
vêtu, la couleur du chavisme, des Caraïbes
et coiffé d’une casquette PD- magasins en 2003. Cet argent supérieure à 40 %. Elle atteignait 80 % en 2006. La l’émission. Il s’agit le plus souvent de longues di-
VSA, la compagnie pétrolière «la bourgeoisie, grande, moyen- compagnie pétrolière PDVSA, avec ses mirobolants gressions du président sur les sujets les plus divers.
nationale. Renseignements ne ou petite n’a pas pu le voler au profits, est au centre de ce mécanisme de redistribu- Il lui arrive de chanter au milieu de ses interven-
pris, il s’agissait d’un ancien peuple. C’est pour cela qu’ils veu- tion. Hugo Chavez l’a désignée « Entreprise du peu- tions. Il insulte, s’énerve, raconte des blagues, in-
entrepôt de PDVSA. Il a alors lent renverser mon gouverne- ple ». Elle consacre entre 25 et 50 % de ses gains aux terpelle et/ou licencie des ministres en direct, ouCaracas
décidé d’en faire un nucleo ment». activités sociales, soit 50 milliards de dollars depuis encore exproprie une entreprise devant laquelle la
pour le quartier.» On trouve Dans l’atelier de confection, 2001 selon une source gouvernementale. Avec des caravane présidentielle passe.
VENEZUELA GUYANAun peu de tout ici: une clini- presque tous les tissus travaillés résultats : entre 1998 et 2006, la part de la population Son registre est très manichéen, on est avec lui ou
que de jour, une fabrique de sont rouges. « Nous avons eu de vivant avec moins de 2 dollars par jour est passée de contre lui, créant une polarisation extrême de l’opi-COLOMBIE
vêtements, un centre com- grosses commandes avec la cam- 30 à 15 %. Le taux d’analphabétisme des plus de 15 nion. « Il n’y a pas de réconciliation possible avec la
mercial Merkal, un point de pagne électorale, détaille Alida ans qui était de 9,1 % en 1995 a été ramené à 4,8 % en bourgeoisie de ce pays » a-t-il jugé la semaine der-
BRÉSILvente PDVAL, des écoles, un Batisda qui proteste quand on lui 2010 (Cepal). nière. L’entreprise Polar est le principal distributeur
250 km
centre de réhabilitation mé- demande si elle est la directrice « Ces chiffres ne reflètent pas la réalité car ils sont vénézuélien de bières. Ses propriétaires appartien-
dical et un distributeur de gaz. de l’atelier. Ici, nous sommes tou- calculés à partir des statistiques vénézuéliennes, rela- nent à la vieille bourgeoisie vénézuélienne. Prenant
Alors qu’une fanfare commence à joyeusement mas- tes au même salaire, il n’y a pas de hiérarchie. » Elle res- tivise Roberto Giusti, journaliste à El Universal. Ilya prétexte d’une augmentation des accidents de voitu-
sacrer une partition pour le plus grand bonheur des te très allusive sur l’équilibre financier de la fabrique et toujours autant de pauvres, mais ils reçoivent des sub- res dus à l’alcool, il a menacé d’exproprier les ca-
enfants, Orglen poursuit la visite. Une queue s’est lance « notre meilleur commercial, c’est Hugo ! » Une sides qui leur permettent de survivre. Ce ne sont pas des mions. Mal lui en a pris, la plupart de ces véhicules
formée à l’entrée du Mercal. « C’est normal, com- trentaine de femmes travaillent ici. L’atelier, les ma- investissements sociaux mais du clientélisme. La plu- n’appartiennent pas à la Polar mais aux chauffeurs.
mente Cesar, ici, les produits sont deux à trois fois chines et la formation des femmes ont été financés par part des emplois créés ne sont pas productifs. » Les Ceux-ci ont immédiatement protesté. Peu importe :
moins chers que dans les commerces normaux.» Ces PDVSA. Les salaires sont payés par PDVSA. coûts assumés directement par PDVSA freineraient Hugo Chavez avait trouvé un coupable et l’avait dési-
magasins vendent des produits subventionnés par les capacités de la compagnie à se développer et gné à la vindicte populaire.
«Entreprisedupeuple»l’État, tout comme les points de vente PDVAL, un or- même à assurer la maintenance de ses installations
Organisationmilitaireganisme qui vient d’être touché par un scandale : on Dans la clinique, à quelques mètres, une dizaine de qui enregistrent de plus en plus d’incidents.
a retrouvé plusieurs dizaines de milliers de tonnes de médecins vénézuéliens assurent des services d’urgen- Pour assurer la promotion de sa politique, Hugo Son gouvernement comme son parti, le PSUV, ont
nourriture pourrie dans des containers de PDVAL. ce, pédiatrie, radiologie, gynécologie et d’analyses Chavez a progressivement réussi à museler les une organisation militaire. Il est très difficile d’y
Une affaire de corruption qui a conduit le directeur médicales. Un peu plus loin, le centre de réhabilitation médias d’opposition, sauf dans la presse écrite qui trouver un interlocuteur. Seul Hugo Chavez a le droit
de l’organisme en prison. semble débordé. Une dizaine de médecins cubains s’y l’intéresse moins. Il n’existe plus qu’une seule té- de parler. Il a renouvelé 80 % des candidats aux élec-
Inaugurant la semaine dernière le Supermercal affairent. Tout est rigoureusement gratuit. lévision Globovision. RCTV, qui tions législatives de demain. Il évite ainsi que de nou-
Mariano Picon Salas à Merida, le président Hugo Ces « missions » et ces équipements ont permis de n’était plus diffusée que sur le câble, a dû cesser veaux leaders apparaissent. Et malheur à celui qui
Chavez s’est félicité créer de nombreux emplois, d’améliorer l’accès à la d’émettre en janvier. Des centaines de radios à contredit la parole présidentielle : le général Baduel,
santé et à l’éducation des Vénézuéliens dans l’ensem- travers le pays ont fermé. l’un de ses principaux soutiens depuis le coup d’Étatd’avoir fait économiser
plus de 20 milliards de ble du pays. C’est le meilleur outil de promotion du ré- Chaque dimanche, Hugo Chavez invite les Véné- avorté de 1992, est aujourd’hui en prison après s’être
bolivars (4 milliards gime. Il peut expliquer pourquoi Hugo Chavez, malgré zuéliens à l’écouter pendant plusieurs heures dans opposé à la réforme constitutionnelle de 2007. « Le
d’euros) à la population les graves difficultés que le pays traverse (récession, « Alo presidente ». Parfois, il en fait une cadena : régime de Chavez utilise l’intimidation et la peur com-
depuis la création de ces inflation, violence), conserve une cote de popularité toutes les télévisions sont obligées de retransmettre me arme politique, déplore Ramon José Medina de
Primera Justicia. Il est impossible de dire quelque chose
contre Hugo Chavez sans en subir rapidement des
conséquences.»
ÈME
Il lui arrive aussi de perdre des élections. Les mu-3 ÉDITION
nicipales de 2008 ne lui ont pas été favorables dans lesENTRÉE LIBRE grandes villes, notamment à Caracas avec la victoire
d’Antonio Ledezma. Hugo Chavez a immédiatement
créé une nouvelle autorité pour se substituer au mai-Le Rendez-vous re élu. « Le peuple m’a élu en 2008, mais depuis j’ai été
chassé de mon bureau et de ma mairie par la force ! ex-
plique Antonio Ledezma. J’ai dû faire une grève de la
faim en juillet 2009 afin d’obtenir des financements«
pour payer les personnes qui travaillent avec moi. Jede la CROISIÈREIln’yapasde suis victime d’un coup d’État au niveau municipal. »
Mais le principal atout d’Hugo Chavez depuis qu’ilréconciliation MARDI 19 OCTOBRE 2010 est arrivé à la tête de l’État vénézuélien en 1999 reste
l’opposition. Elle a accumulé les erreurs, d’abord enpossible tentant un coup d’État en avril 2002. Elle a ensuite
organisé une grève insurrectionnelle chez PDVSA finavec
2002 qui ne s’est terminée qu’en mars 2003, inter-
rompant les livraisons de pétrole du pays. Enfin leslabourgeoisie CONFÉRENCES & PROJECTIONS partis d’opposition ont choisi de boycotter les légis-
latives de 2005, laissant les candidats chavistes s’em-decepays»
parer dans l’ensemble des sièges.DE 10H00 À 18H00
HUGOCHAVEZ L’opposition, cette fois, se présente unie au scrutin
PRÉSIDENTDUVENEZUELA de demain. Quels que soient les résultats, de durs
bras de fer avec Hugo Chavez s’annoncent, le prési-
CROISIÈRES FRANCOPHONES &CULTURELLES dent s’étant habitué à une Assemblée plus que docile.
Il n’a qu’un objectif : la présidentielle de 2012. « Ca-
marade, ça sent 2012, je suis en train de préchauffer lesSalons du Cercle Républicain
moteurs » a-t-il lancé, le regard gourmand, lors du
LES CIVILISATIONS AU LONG COURS5, avenue de l’Opéra - 75001 Paris meeting de clôture du PSUV jeudi à Valencia.
e
u
q
o
n
é
r
O
A
REUTERS
LEFIGARO samedi25-dimanche26septembre2010
3francePOLITIQUE
Fillonsepose
enfédérateur
delamajorité
Hier, le premier ministre a donné ses consignes
aux élus UMP « jusqu’à la ligne d’arrivée de 2012 ».
gne d’arrivée de 2012». «Tant que je le
JEAN-BAPTISTEGARAT
pourrai,tantquej’auraivotreconfiance,jeETJUDITHWAINTRAUB Hieraux
ENVOYÉSSPÉCIAUXÀBIARRITZ nelaisserairienpasserquipuissefairedire journées
un jour que l’esprit d’équipe et le sens de parlementaires
DROITE Discours d’adieu? Ou discours- l’intérêt général n’étaient pas au rendez- del’UMP,
programme? À l’issue de l’intervention vous», a-t-il prévenu. àBiarritz.
de François Fillon, hier, aux journées Le chef de la majorité a harangué ses MULLER/AFP
parlementaires de l’UMP, le suspense sur troupes: «Pourquoi serions-nous sur la
le sort de l’actuel hôte de Matignon est défensive?Parcequelessondagessontdé- pas le problème quand il s’agit de ses pro- prolonger son action au-delà de 2012». combatpourlasécuritén’estpasuncom-
resté entier. Députés et sénateurs ont favorables? J’aurais préféré qu’ils soient pres ambitions. En revanche, il a plus de «Nousrentronsdansunenouvellepériodedu batdecirconstance», a-t-il affirmé.
donc continué à spéculer sur le prochain meilleurs! Parce que l’orchestre des ru- mal avec celles des autres. Il conçoit par quinquennat», a-t-il expliqué, en rappe- À la fin de son intervention, les élus
remaniement. Pour le très filloniste Mi- meurs est bruyant? J’aurais préféré qu’il exemple que «Nadine Morano ait envie, lant l’auditoire à «l’impérieuse obligation l’ont applaudi debout. En moins de tren-
chel Bouvard (Savoie),«Fillonneveutpas mette un bémol à sa médiocrité!» «Dans elleaussi,duparti», mais quand il entend deporteretdesoutenirlapolitiquederéfor- te minutes, François Fillon a transformé
partir», et son adresse aux élus n’avait la secrétaire d’État à la Famille dire qu’«il mes» de Nicolas Sarkozy. Ce qui veut dire, l’ambiance des journées parlementaires,
«vraimentriend’untestament». Selon un yad’autrestalentsqueCopéàl’UMP», il entre autres, que l’heure n’est pas venue de qui s’enlisaient dans les conflits d’ego.
élu proche de Xavier Bertrand, au «Notrecombatpour ne peut s’empêcher de lui reprocher une se «précipiter» vers un quelconque grand L’exploit place la barre encore plus haut
contraire,«lesjeuxsontfaitsetlepremier «mauvaisemanière». soir fiscal. (Lireencadré.) pour son éventuel successeur à Mati-lasécuritén’estpasun
ministre l’a compris: Sarkozy veut que ça Les«talents», François Fillon en a parlé gnon. Ce qui ne décourage pas pourcombatdecirconstance» «Surenchère»bougeàMatignon». lui aussi, pour demander que«personne» autant les ambitions.
François Fillon a volontairement laissé ne les exerce «contre son propre camp». Ces consignes, François Fillon se les ap- Celle de Jean-Louis Borloo n’est plus un
toutes les options ouvertes, signalant unepériodesensible,oùlescoupsetlescri- «Personnenedoitdissociersonavenirper- plique aussi à lui-même. Fin août, il avait mystère pour personne, et son arrivée au
seulement qu’il n’était pas venu à Biarritz tiques pleuvent», il a appelé les parle- sonneldenotresortcommun», a-t-il averti. pris publiquement ses distances avec la grand dîner de Biarritz, jeudi soir, dans le
pour«réciterlessanglotslongsdesviolons mentaires à ne pas céder«àcettenervo- Le chef de la majorité a jugé utile de rappe- «surenchère» sur la sécurité qui sévissait sillage du premier ministre a été abon-
de l’automne 2010». Il a même précisé sité ambiante» malgré «les pièges de la ler que l’objectif de tous devait être d’offrir à droite. Hier, il a corrigé le tir en récusant damment commentée (à lire sur lefi-
que ses consignes de«droiture,soliditéet crise,lebrouhahadesoppositions,lesca- «auprésidentdelaRépubliquelepouvoirde l’idée d’un «virage sécuritaire». «Notre garo.fr). Michèle Alliot-Marie, elle, n’af-
unité» resteraient valables«quoiquedé- prices des sondages, les ambitions indé- fiche rien, mais elle a réussi à être
cidedemainleprésident» et«jusqu’àlali- centes». omniprésente lors de ces journées parle-
«Indécentes?»«Lenumérosurlesam- mentaires sur ses terres. Quant à Jean-Lapetitephrasede...
bitions,ilfautarrêter!C’estnormalqu’ily François Copé, il continue à jurer que Ma-
JEAN-FRANÇOISCOPÉ PRÉSIDENTDUGROUPEUMP
aitdesambitions,etnormalqu’ilyaitdes tignon ne figure pas dans ses projets, par-ÀL’ASSEMBLÉENATIONALELepremier chocsenretour», s’est agacé Jean-Fran- ce qu’il ne s’y est«paspréparé».EtsiNi-Lenumérosurlesambitions,
çois Copé, qui a proposé à Nicolas colas Sarkozy lui propose tout de même leministrerefuse ilfautarrêter!C’estnormal
Sarkozy de le nommer secrétaire général poste? «On peut dire oui ou non», veutqu’ilyaitdesambitions,etnormallegrandsoirfiscal de l’UMP à la place de Xavier Bertrand. Le toujours croire le candidat à la présiden-qu’ilyaitdeschocsenretour
patron du groupe à l’Assemblée ne voit tielle de 2017.
FRANÇOISFILLONaunenouvellefois
coupécourt,hier,àtouteslesdeman-
desdedirigeantsdelamajorité(Pierre
Méhaignerie,GillesCarrezetFrançois Lechefdugouvernementdessinel’après-MatignonSauvadetàl’Assemblée,JeanArthuis
et Philippe Marini au Sénat) qui mili-
tent en faveur de la suppression du vernement sont pesés au trébu- Interrogé sur son effacement l’impression de vouloir conquérir
BRUNOJEUDYbouclierfiscaletdel’ISF,assortiedela chet et son attitude toujours im- médiatique, il se permet une éton- sa liberté de futur ex-premier mi-
créationd’unetranchesupplémentai- À L’HEURE d’un remaniement peccable. Pas question de tomber nante mise au point: «Je pense nistre. Bien sûr, il ne livre aucun
red’impôtsurlerevenu.«Lafiscalité annoncé, voilà encore une inter- dans la déloyauté vis-à-vis du qu’il y a des gens qui mériteraient détail sur ses projets. Mais il sème là
française est d’une telle complexité view de François Fillon que Nico- président. Trois ans et demi après d’êtreplusdiscrets», dit-il dans un encore quelques cailloux : «Il neIlfautquebeaucoupd’entrevoussontten- « las Sarkozy ne devrait sûrement sa nomination, il ne commettra inhabituel et audacieux éclat de fautpasrefairelamêmechose.Cela
tésdetoutremettreàplat.Jevousin- savoirsefixer pas aimer. Dans l’entretien que le pas cette lourde erreur. Mais au fil rire. S’il ne cite pas le nom de Ni- faittrenteansquejefaisdelapoliti-
vite à ne pas vous précipiter dans unnouveau premier ministre a accordé à du reportage, il apparaît en filigra- colas Sarkozy, l’allusion est trans- que. Je ne repartirai pas de zéro. Jecette voie, car notre fiscalité a trop
France 2 (qui sera diffusé diman- ne le portrait d’un François Fillon parente, d’autant qu’il ajoute: ne recommencerai pas au bas dusouvent souffert de ces écarts bru- challenge,
che à 13 h 15), il continue de bali- bientôt libéré de sa charge de pre- «Moi il faut que je me force pour terrain», assure-t-il. Bref, Fran-taux»,aprévenulepremierministre. savoir ser, mine de rien, le chemin qui le mier ministre, prêt à relever de êtremoinsdiscret…» çois Fillon n’envisagerait pas de re-François Fillon a néanmoins prévenu:
«Pourautant,laquestionfiscalen’est sedépasser conduit vers l’après-Matignon. nouveaux challenges et terrible- devenir simple député de la Sarthe.» «Jenerecommenceraipaspas close. Imaginer un système plus Bien sûr, les mots du chef du gou- ment ambitieux. Une hypothèse qui entraînerait une
lisible, plus équitable, plus efficace, ce aubasduterrain»Car ses confidences au journa- élection partielle dans sa circons-
sera l’un de nos défis pour l’année liste Laurent Delahousse éclairent Entrecoupé de propos de ses pré- cription de Sablé-sur-Sarthe.
prochaine et pour la préparation des un peu plus l’état d’esprit de cet décesseurs (Michel Rocard, Jean- Son avenir passe-t-il par un pa-
échéancesde2012.» homme si secret mais toujours Pierre Raffarin, Lionel Jospin, Lau- rachutage à Paris pour briguer en
Fillonademandéauxélusdelamajori- maîtrisé. Le premier ministre rent Fabius), ce film sur la vie de 2014 la succession de Bertrand De-
té de «respecter» le projet de loi de
n’esquive pas les questions sur ses premier ministre prend rapide- lanoë? Ou bien vise-t-il déjà la
financespour2011qui«asacohéren-
relations avec le président.«Avec ment les allures d’un documentaire présidentielle de 2017?«Ilfautsa-ce économique et sociale», a-t-il in-
Nicolas Sarkozy, on a fait une al- centré sur un seul thème : com- voir se fixer un nouveau challenge,sisté.Ilafaitvaloirque«l’effortconsi-
liance. J’ai choisi de l’aider à être ment François Fillon a réussi l’ex- savoir se dépasser», prévient-il.dérable» entrepris par le
président de la République et je ploit d’échapper à l’enfer de Mati- Cette seule phrase devrait alimen-gouvernement sur les niches fiscales
et les dépenses «provoquera sans m’en félicite tous les jours. Mais gnon. Il est probablement l’un des ter le buzz des prochains jours et
doute des remous». «Il faudra tenir Nicolas Sarkozy n’est pas mon seuls à quitter ce poste plus fort intriguer à l’Élysée et dans la ma-
bon, car si chaque intérêt particulier mentor», insiste l’ombrageux qu’il n’y est entré. Filmé à Mati- jorité où certains (Jean-François
est légitime, l’intérêt général l’est en- Fillon. Celui qui fut traité de«col- gnon dans ses activités officielles, il Copé en premier lieu) s’inquiètent
coreplus»,a-t-ildit. laborateur» par Sarkozy, au dé- semble attendre tranquillement le de la concurrence. Une chose est
SophieHuet but du quinquennat, remet donc verdict de Nicolas Sarkozy. Hyper- certaine, François Fillon et la poli-
FrançoisFillonaujournaldeFrance2,enmars. GILLESGUSTINE les pendules à l’heure. détendu, l’élu de la Sarthe donne tique, ce n’est pas fini.
ASeine
Ligne 14
M
a
r
samedi25-dimanche26septembre2010 LEFIGARO
4 francePOLITIQUE
NicolasSarkozys’engagepourSaclay
TGV Roissy-CDGLeprésidents’estrenduhieràPalaiseaupourlancer
VAL-D’OISE
lecampusetsoutenirleprojetdetransportdel’État.
Projets concurrents
site propre -porté par le Syndicat des
SOPHIEDERAVINEL pour la capitale2transportsd’Ile-de-France-quidevrait SEINE-Pleyel
GRANDPARIS Surledossierduplateau relierdès2013lagaredeMassyàcellede SAINT-DENIS
TGV Réseau de transportscientifique de Saclay, une «extraordi- Saint-Quentin-en-Yvelines, pour dé- La Défense Clichy-
naireconcentrationd’intelligence»située senclaverunezonesurlaquelle,aujour- du Grand ParisMontfermeil
entrelesYvelinesetl’Essonne,lavolonté d’hui,poussentautantdebâtimentsque
Tracé à l’étude et
politiquedeNicolasSarkozyestindénia- depommesdeterreoudebetteraves.
ses différentes variantesble. Hier en déplacement à Palaiseau, à Maisilasurtoutvouludéfendrelepas-
YVELINES (mise en service 2023)l’ombredel’Écolepolytechnique,lepré- sage sur le plateau de Saclay du métro PARIS
sidentdelaRépubliqueabalayéles«ba- automatiqueendoubleboucle.Lancépar Corridor de tracés possibles
tailles politiciennes», les «craintes» et l’ex-ministre chargé du Grand Paris,
les «oppositions stériles» ou «les vieux ChristianBlanc,ceprojetestaujourd’hui
HAUTS-Versailles Versailles ArcSEINE- expressréflexes de repli sur soi». Le campus porté,souslaresponsabilitédesonsuc- DE- ET-MARNEMatelots Chantiers«d’ambitionmondiale»seferaselon«le cesseurMichelMercier,parlaSociétédu SEINE Villejuif Première phase et
calendrier prévu» et surtout, il sera di- Grand Paris. Un chantier à l’horizon
ses différentes variantesVAL-DE-MARNErectement raccordé «au centre de Pa- 2023 qui dépassera les 21 milliards
(mise en service 2017-2021) ris»en«moinsd’unedemi-heure». d’euros. Faramineux? «Une dépense Orly
publique vertueuse» pour le président
TGV Deuxième phase etqui veut conjointement «satisfaire les
«Paris-Saclay Massy-Palaiseau fuseaux en cours d’étudeSaclaybesoins d’aujourd’hui» et «préparer laestunélément 3 km (mise en service 2025)ESSONNEcroissancededemain». Source : Commission nationale du débat public (CNDP)essentielàl’avenir
denotrepays» Volonté de désenclavement colasSarkozyadéployésonénergiepour «de l’urticaire». «Ce serait ruineux et
NICOLASSARKOZY Ilfaut«del’audace»,a-t-illancéàlaré- justifierl’autreboucledesservantSaclay. dans des délais invraisemblables». Plus EN BREFgionetauxcollectivitésd’Ile-de-France. Jusqu’àdirequ’ilmouilleraitsachemise, nuancé,lepréfetderégionDanielCane-
Uneaffirmationdepoidsvisantàras- Alors que les deux débats publics vont commeils’étaitimpliqué«dansl’acqui- pa affirme qu’il faut «un temps pour
surerlesacteursdecechantierquipren- s’ouvrir la semaine prochaine et durer sition des RER à double étage sur la li- chaquechose»et«unemontéeenpuis- Retraites:GérardLonguet
dra la forme concrète d’un établisse- jusqu’à fin janvier, on se dirige vers un gneA».«Etc’estleprésidentdelaRépu- sance». Député maire PS de Palaiseau, veut«améliorer»letexte
ment public dès lundi, lors du premier accord entre les collectivités et l’État blique qui doit faire ça, a-t-il soufflé.On FrançoisLamy-aprèsdesmoisdeten- LechefdefiledessénateursUMP,
conseil d’administration. Car c’est bien pourunesynthèsedutracéduprojetde comprendqu’onaitprisduretard…» sions sur un dossier qui «n’avançait GérardLonguet,aévoquéla
sûr cette question «lancinante» des métro régional Arc Express avec celui Directeur pressenti de la Société du plus»-s’estdéclaré«disposéàremettre possibilitéd’améliorerlaréforme
transports, selon les propos du chef de d’unedesboucles.Cetracédevraitpas- Grand Paris, l’ancien bras droit de lespendulesducopilotageàzéro».Pour desretraites,enyincluant
l’État, qui est à la base de tout. Sans ser,dansunevolonté«républicaine»de Christian Blanc, Marc Veyron, s’est la région socialiste, Saclay «reste un desaménagementsauprofit
transport, pas de campus. Nicolas désenclavement,parClichyetMontfer- montréaussioffensif.Pasquestiond’un projet décousu, imposé une fois de plus à descatégorieslesplusexposées.
Sarkozy a évoqué le système de bus en meil(Seine-Saint-Denis).Maishier,Ni- «phasage»destravaux.Celaluidonne marcheforcée». «Sinouspouvonsaméliorer
lasituationdestravailleurs
handicapésouâgés,alors
nousdevonslefaire»,a-t-ildit.
ManuelVallsSixécolesderenomvontemménagersurlecampus
fustigeBenoîtHamon
Particulièrement choyé, le campus directeur de Télécom ParisTech. Après «Le renforcement de Saclay ne doit ManuelVallsavertementcritiqué
MARIE-ESTELLEPECH recevra 850 millions d’euros de dota- deux ans de débats internes, les cher- pas se faire par l’affaiblissement de lerapprochemententreOlivier
C’EST désormais officiel. Nicolas tionencapitaldanslecadredel’opéra- cheurssesontdécidés,endépitdeleurs Paris», a-t-il indiqué. Cette annonce BesancenotetBenoîtHamon,
Sarkozyaconfirmé,hier,ledéménage- tioncampusetunmilliarddanslecadre réserves concernant l’accessibilité et contredit les projets de certains éta- accusantcedernierdebrouiller
ment sur le plateau de Saclay de six dugrandemprunt.S’yajoutentpourun l’attractivitéducampus.«L’annoncede blissements qui prévoyaient des im- l’imageduPS.«L’augmentation
écoles prestigieuses: AgroParisTech, milliard d’euros les ressources appor- laconstructiond’unmétroafaitchanger plantations bipolaires incluant le dusmicoulegeldesloyers
l’École centrale de Paris, l’École natio- tées notamment par la valorisation du d’avis les réticents. Quant à la valeur du maintien d’activités scientifiques à meparaîtd’uneautre
naledelastatistiqueetdel’administra- patrimoineimmobilieretfoncieroccu- campus,ellecroîtaveclenombred’écoles Paris, affirme-t-il, indiquant que la époque», aajoutéle
tion économique, l’École normale su- péactuellementparlesécoles. quiydéménagent»,assure-t-il. Ville s’opposera à la vente des bâti- député,mairePSd’Évry.
périeure de Cachan, l’École des mines «L’argent promis a convaincu le per- Le maire de Paris, Bertrand Dela- ments universitaires concernés par
de Paris et l’Institut des télécoms. Tous sonneldevenir»,expliqueYvesPoilane, noë, a exprimé son mécontentement. cestransferts.
quitteront Paris ou sa banlieue en-
tre2011et2020.C’estenconcentrantà
un même endroit «la masse critique
nécessaire» au-delà des institutions
déjà présentes sur le plateau de Saclay Villepin:«Silaréformedesretraitespassetellequelle,
comme Polytechnique, Supelec, le
CNRS ou l’université Paris-Sud que ce lamajoritélepaieratrèscheren2012»campus, qui représente déjà 10% du
potentiel scientifique français, attein-
dra un «niveau mondial», affirme le L’ancienpremierministreestimequecetextenerépondpas
présidentdelaRépublique.
à«l’exigencedejustice»,notammentvis-à-visdesfemmes.
Particulièrement choyé
Iln’estenrevanchepluspossible,dit-il, injuste, notamment vis-à-vis des plus viennent de signer une tribune dans Le
BRUNOJEUDYqu’une telle mosaïque d’établissements précaires et des femmes. «Il manque à Figarodanslaquelleilsplaidentpourun
prestigieux, dont certains établis à Sa- MAJORITÉ Dominique de Villepin re- cetteréforme,parailleursnécessaire,une changementdegouvernance.
clay depuis soixante ans, ne travaillent commande au gouvernement de faire exigence de justice. Je préconise que l’on Ironique sur le spectacle qu’a donné
pastousensynergie.«Pourlapremière un «effort supplémentaire» pour ren- trouveuncompromissurlepassagede65à l’UMPlorsdesesjournéesparlementai-
fois sur ce plateau, nous nous efforçons dresaréformedesretraitesacceptable. 67 ans pour toucher une retraite à taux res à Biarritz, Dominique de Villepin
demettreenœuvreunevéritablestraté- Invité du «Talk Orange-Le Figaro», plein.»Pourfinancerlecoût(6milliards) s’estmontrélaudateursurlapersonnali-
gie», et ce grâce à «la volonté politi- l’ancienpremierministrearépétéque de cette concession, le président de Ré- té de Jean-François Copé. Il a rappelé
que»,seféliciteleprésident. le projet du gouvernement était trop publiquesolidairesuggèreune«meilleure qu’avant de quitter Matignon, il avait
répartition de l’effort national». En clair: conseillé à Sarkozy de le prendre dans
lasuppressiondubouclierfiscal. son gouvernement car c’était un «mi-
Interrogésurlerisqued’unblocagedu nistrefidèleetparticulièrementefficace».
DOMINIQUE
pays ou de manifestations à répétition Un conseil que son ennemi juré n’avait
DEVILLEPIN,ESPACES comme à l’époque du CPE, l’ancien pre- pasvouluentendreen2007.Troisanset
hier,danslestudio
mier ministre a préconisé «l’écoute». Il demiplustard,Villepinconfiequ’ilver-
duFigaro.S.SORIANO/LEFIGARO
met surtout en garde Nicolas Sarkozy: raitbienCopéàMatignon.TOPPER «Silaréformepassetellequelle,lamajorité
APARISDEPUIS1926 lepaieratrèscheren2012.Jeconnaiscette
tentationd’endosserleshabitsdu“Capitai-
necourage”.Onfinittoujoursparlepayer
très cher.» Favorable à l’idée de lutterOFF
contre les déficits, comme vient de le
confirmerleministreduBudget,l’ancienCANAPÉS, CANAPÉS-LITS
premier ministre a jugé «utopistes» les
POUR COUCHAGE QUOTIDIEN
prévisions du gouvernement. «Nous
FAUTEUILS CLUB & DE RELAXATION n’avonsaucunechancedereveniràl’équi-
LITERIE FIXE & DETION libreen2013.IlfaudradixàdouzeanspourRES
équilibrernoscomptespublicsetàlacondi- Balnéothérapie marine
tion qu’on le fasse de manière concertée précurseur de « l’esprit Spa »EXCEPTIONNELLES
avec nos partenaires européens.» Sans
sur les plus grandes marques du confort surprise,ilamaintenusescritiquessurla propose en son site unique
politique d’expulsions des Roms initiée
ESPACECANAPÉS cet été par Sarkozy. «La France ne s’est ®Le forfait Bretagne bonheur
pasgrandieparcettepolitique.Onnega-SIXNIVEAUXD’EXPOSITION – Conditions exceptionnelles –
Steiner, Duvivier, Collins & Hayes, Burov, gnejamaisdanslasurenchère.»
®Stressless ... Sera-t-ilcandidaten2012?Dominique
e63ruedelaConvention Paris 15,0145778040 de Villepin répond qu’il veut offrir une
«alternativerépublicaine»àune«politi-
2ESPACELITERIESUR500M quequin’apastenusespromesses».Cela
André Renault, Bultex, Dunlopillo, Epéda,Sealy, ne l’empêche pas de garder toute son
Simmons, Swiss Confort, Tempur, Treca... «amitié» pour ses anciens ministres
e Renseignez-vous :66 rue de la Convention Paris 15,0140590210 François Baroin, Christian Jacob, Jean-Copéetsonex-directeurdeca- LES MANOIRS DE L’OCÉAN LA CUISINE ÉTOILÉEOuverts 7j/7 (10h-19h)
binet Bruno Le Maire. Quatre hommes TÉL. 02 97 41 61 61 56190 BILLIERSM° Boucicaut, P. gratuit.
(donttroissontactuellementmembresdu www.domainerochevilaine.com rochevilaine@relaischateaux.comwww.topper.fr
gouvernement de François Fillon) qui
n
e
Seine
A
REUTERS
AUTOMNE2010
Projet du conseil régional Projet du gouvernementLEFIGARO samedi25-dimanche26septembre2010
5francePOLITIQUE
Primaires:Bartolone
braqueRoyaletHollande
En évoquant un scrutin de « confirmation », le lieutenant d’Aubry
a suscité la colère des présidentiables socialistes.
explique-t-il. Tout au plus, il reconnaît autres d’être désignés». Il rappelle une
NICOLASBAROTTE
avoir mal choisi son mot : «J’aurais dû évidence : comme dans tous scrutins, il
GAUCHE Le rassemblement a une limi- parlerdeprimairesdemobilisation.» Où y a des favoris et des outsiders. D’autant
te. Si les socialistes affichent désormais il y aurait un candidat soutenu par la plus qu’Aubry et DSK disent toujours
une unité retrouvée, ils ne sont pas prêts majorité du PS, répète-t-il. Aujour- vouloir s’entendre sans avoir à s’affron-
encore à tous se rallier sous une seule d’hui, Strauss-Kahn et Aubry, alliés lors ter.
bannière. En évoquant de nouveau du congrès de Reims, sont les favoris au Concrètement, la préparation des
«l’entente» entre Martine Aubry et Do- PS pour 2012. primaires progresse. Un comité de pré-
minique Strauss-Kahn pour que l’un ou figuration va être mis en place. La di-
Desfavorisetdesoutsidersl’autre soit candidat en 2012, Claude rection du PS a demandé aux préfets
Bartolone a donné hier à ses camarades Légèrement plus diplomate, Martine communication des listes électorales.
des sueurs froides.«Nouspourrionsnous Aubry a tenu à rassurer les uns et les Dans certains départements, comme
orienter vers des primaires de confirma- autres. Elle-même répète depuis plu- l’Oise ou la Gironde, les socialistes ex-
tion,oùj’espèrequedesmillionsdeFran- sieurs mois qu’il «y aura plusieurs can- pliquent avoir rencontré des difficultés.
çaisviendrontdonnerleurénergieàcelui didats aux primaires». Son bras droit, Certains départements ont assuré, par
oucellequipourrapermettreàlagauche François Lamy, le confirme aussi : «Ce exemple, ne disposer des listes que sur
de gagner», a déclaré sur France Inter sera une véritable élection», dit-il, format papier ! Mais après avoir menacé
«Onnevapasjouerlesdivisionsjustepouravoirdesprimairesincertaines»,ce lieutenant de la première secrétaire. même«s’ilpeutyavoirunoudeuxcan- d’action en justice, la direction du PS
aexpliquéledéputédeSeine-Saint-Denis,ClaudeBartolone. DATICHE/WOSTOKPRESSDes primaires pour légitimer un candi- didats qui auront plus de chances que les semble obtenir gain de cause.
dat préchoisi ? Un casus belli pour Ségo-
lène Royal, François Hollande, Pierre
Moscovici, Manuel Valls et tous ceux qui
souhaiteraient se présenter.
Ils l’ont fait savoir à qui de droit. Sé- LesVertss’interrogentsurleursrapportsaveclePS
golène Royal a immédiatement décro-
ché son téléphone pour demander di- La journée parlementaire des écolos s’est tenue hier à Arras, en l’absence des grands élus.
rectement à Martine Aubry des
explications. Cette déclaration est tion des Verts entend montrer ses mus- rapport infantile qu’ils entretiennent avec «Vousêtestropgourmands!», lui aurait
RODOLPHEGEISLER«inopportune», lui a-t-elle dit en subs- cles face au PS pour négocier une quin- le PS». «On ne quémande pas des bon- récemment répondu le sénateur socia-
ENVOYÉSPÉCIALÀARRAS
tance. François Hollande a laissé Sté- zaine de circonscriptions pour les bons, on veut écrire avec nos partenaires liste Jean-Pierre Bel.
phane Le Foll et Bruno Le Roux diffuser ÉCOLOGIE Pour leur journée parlemen- sénatoriales de septembre 2011. En fait, socialistesuncontratdecoalition», dit-il. Derrière ces «calculs d’arrière-bouti-
un communiqué pour demander que la taire, hier à Arras, les stars de l’écologie auréolés par leurs scores aux européen- Député de Paris, Yves Cochet est plus di- ques» pour les sénatoriales, François de
direction «s’explique». «Jusqu’ici, ont brillé par leur absence. Un temps an- rect. Il souhaite du PS vingt circonscrip- Rugy veut surtout y voir les prémices
chacun avait compris que les primaires noncée, leur candidate pressentie pour «Lesécolosdoivent tions pour les sénatoriales. d’un «compromis de gouvernement»
étaientuneméthodeouvertededésigna- 2012, l’eurodéputée Eva Joly s’est fait Pour l’heure, la direction du PS ne leur pour 2012. «Croire que Sarkozy seraitsortirdurapportinfantile
tion d’un candidat», écrivent-ils. Ma- porter pâle. De même que leur ancienne en accorderait que onze.«Pasassez!», forcément battu en 2012 est une erreur,qu’ilsentretiennent
nuel Valls a lui aussi mis en garde contre candidate de 2007, la sénatrice Domini- répond le sénateur de Paris Jean Deses- dit-il.Avanttout,lesgensveulentsavoiraveclePS»
«des primaires de confiscation». Enfin, que Voynet qui, officiellement, a raté sard. «Nous, on souhaite un groupe, si les écolos et les socialistes sont prêts àFRANÇOISDERUGY,DÉPUTÉ
Safia Otokoré, proche de Pierre Mosco- son train. L’eurodéputé Daniel Cohn- c’est-à-dire quinze sénateurs au mini- travailler ensemble. L’idée n’est pas deVERTDELOIRE-ATLANTIQUE
vici, s’est «insurgée» contre les décla- Bendit, lui, s’était fait excuser à l’avance mum. Ce qui correspondrait à notre re- refaire l’union de la gauche, ni la gauche
rations de Claude Bartolone. à cause d’un déplacement en Bulgarie. nes de 2009 (16,4 %) et aux régionales de présentation réelle dans la société. Sur- plurielle. Il faut négocier dès maintenant
Une tempête dans un verre d’eau Bref, à peine la moitié des quatorze 2010 (12,5 %), les écolos hésitent sur le tout,s’ildevaityavoirunchangementde des compromis de gouvernement pour
pour le député de Seine-Saint-Denis. eurodéputés, cinq sénateurs et quatre ton à adopter vis-à-vis des socialistes. majoritéen2012,pourdonnerdelalisibi- êtreprêts.Et,surtout,lemontrer.Orcela
«On ne va pas jouer les divisions juste députés écolos ont fait le déplacement. Pour le député de Loire-Atlantique Fran- litéàlaparoleécolo,ungroupeindépen- nesedécréterapasentrelesdeuxtoursde
pour avoir des primaires incertaines», Un paradoxe au moment où la direc- çois de Rugy,«lesécolosdoiventsortirdu dant sera nécessaire», martèle-t-il. laprésidentielle!»
CASTELLI/ANDIA
Asamedi25-dimanche26septembre2010 LEFIGARO
6 international
AbouZeid,lestratègefroidd’Aqmi
PierreCamatte,quiaétésonotage
pendant89jours,racontel’homme
quiaenlevélescinqFrançaisauNiger.
l’élargissement de prisonniers djiha-
GEORGESMALBRUNOT
distesdétenusauMalienéchangedela
TERRORISME Y a-t-il un mystère libertérecouvréepourCamatte.Cruel,
Abou Zeid, l’homme qui a dirigé l’en- il laisse le doute miner l’otage. Négo-
lèvement des cinq Français au Niger? ciations? Exécution? L’humanitaire
Généralementdécritcommeunleader ignore la logique d’Abou Zeid. En re-
djihadiste violent et brutal, Abdelha- vanche, Camatte comprend rapide-
mid Abou Zeid est apparu, au contrai- mentquec’estluilevraichefducom-
re, comme un émir placide et calcula- mando, qui l’a capturé. «Ilnese
teuràPierreCamatte,quifutsonotage mélangeait pas avec les autres ravis-
pendant89jours,l’hiverdernier. seurs, qui le consultaient régulière-
«Je l’ai vu à quatre reprises», ra- ment», se souvient l’ex-détenu, tou-
conte l’ancien humanitaire dans une joursaffectéparsonépreuve.
rareinterviewaccordéeàlapressede-
Enquêtedesitespuis le rapt des employés d’Areva, il y
adixjoursmaintenant.Sontémoigna- decartographie
ge est précieux dans la mesure où peu Abou Zeid ânonne quelques mots de
d’informationsontfiltrésurlaperson- français. Il a besoin d’un traducteur
nalitéd’AbouZeid,hormissonpassage pour les interrogatoires, qu’il va
par les maquis du GSPC algérien dans conduireàlamanièred’unjuged’ins-
les années 1990, sa participation au truction. «Il m’a toujours parlé sur un L’humanitairePierreCamatteàBamakole25février.Undoutesubsistesurlevisagedel’hommeidentifiéparcertainsexperts
commeAbouZeid(àdroite),l’émirdjihadisteresponsabledesonenlèvement. FEFERBERG/REUTERSton neutre, sans agressivité. Ses ques-
tions étaient presque techniques. Il a
«Ilm’atoujoursparlésurun d’abord voulu savoir pourquoi j’étais parlé de quelqu’un de féroce qui avait tants, NDLR), se rappelle Camatte. Je ZOOMvenu en Afrique? Quel avait été mon sans doute égorgé de ses propres mains les voyais psalmodier tout le temps,tonneutre,sansagressivité.
parcoursjusque-là?Puisunjour,ilm’a Dyer. Jamais je n’aurais pensé que j’avais l’impression d’être parmi lesSesquestionsétaient
demandé si je connaissais bien Internet. c’étaitcettepersonne-làquej’avaiseue membresd’unesecte.»
presquetechniques» Si je pouvais lui indiquer des sites de enfacedemoi,carAbouZeidn’ajamais L’émirnerestaitpasenpermanence Unedéficientementale
PIERRECAMATTE cartographie,quiluiauraientfournides étéviolentavecmoi»,contrairementà aux côtés des autres ravisseurs, qui exécutéeauxÉtats-Unis
photos du désert en temps réel», ra- certains de ses hommes, qui le frap- déplaçaient souvent leur captif. Mais TeresaLewis,uneAméricaine
rapt de touristes allemands en 2003 conte Pierre Camatte, que ses ravis- paient, parfois, le soir, quand ils le li- tout au long de sa détention, l’horizon de41anscondamnéeàmort
dans le Sahara, à l’égorgement d’Ed- seursavaienthabillécommeeux. gotaient pour l’empêcher de s’enfuir de Camatte se limitera aux dunes et pourundoublemeurtre,aété
wyn Dyer, l’otage britannique détenu La cinquantaine, Abid Hammadou – pendantlanuit. aux pitons rocheux. Il ne saura jamais exécutéejeudiparinjection
par sa phalange, en juin 2009, et enfin son vrai nom - est un petit homme, s’il a été détenu au Mali, en Algérie ou mortelle,cequifaitd’ellela
Instillerledouteà l’enlèvement puis à l’exécution du plutôtmaigre,«avecunesimplebarbi- ailleurs. Au volant de leurs pick-up, premièrefemmeàêtreexécutée
jusqu’auboutducalvaireFrançais,MichelGermaneau,cetété. chette», en lieu et place de la longue «Abou Zeid et ses hommes sont très enVirginie.Ladéficiencementale
Lorsque Camatte le rencontre pour barbe des djihadistes. Un ultra qui sait Curieusement, devant leur prisonnier, mobiles, dit-il, ils connaissent très bien dontsouffreTeresaLewisenafait
la première fois, deux jours après son cacher son jeu. Jamais au cours de ses AbouZeidetsessbiresévoquerontpeu le désert, où ils ont su développer un unsymboledelaluttecontre
rapt,AbouZeidestàvisagedécouvert. quatre entretiens avec Camatte, Abou «cheikh Oussama Ben Laden»,oula largeréseaudesoutiens». lapeinedemortpour
Il porte la djellaba traditionnelle et un Zeidn’aessayédeleconvertiràl’islam colonisation française de l’Algérie, un Son dernier rendez-vous avec Abou lesabolitionnistes,dontune
chèche couleur sable sur la tête. Mais ou de le convaincre de «la justesse de des griefs pourtant les plus fréquem- Zeid, Pierre Camatte l’aura le 22 fé- trentaineapriédevantlaprison
l’homme, armé d’une kalachnikov, la cause» djihadiste. Et ce n’est ment adressés par la mouvance djiha- vrier, la veille de sa libération. «Je lui durantsonexécution.Elleavait
tait son nom. Comme il va taire, deux qu’une fois libéré que l’humanitaire diste. Leur ressentiment visait davan- ai demandé où on en était?» «Nos étécondamnéeàmorten2003
jours après, lors du deuxième interro- découvrira sa vraie identité. «J’ai eu tage l’Occident en général, plutôt que exigences envers le Mali ont été accep- pouravoircommandité
gatoire, filmé celui-là, ses exigences: alors froid dans le dos, quand on m’a la France en particulier, sauf «leurs tées», lui a répondu Abou Zeid. ledoublemeurtredeson
dénonciations de la position française à «Donc je peux être libéré», a aussitôt marietdufilsdecelui-ci.
l’égardduvoile». rétorqué Camatte. «Oui», a laconi-
Nul doute cependant sur leur filia- quement ajouté son interlocuteur.
Parisprêtà«engagerlecontact» tion au djihad global contre «les im- «Quand?»: Abou Zeid n’a rien dit, EN BREF
pies». «Mes geôliers répétaient qu’ils laissant l’otage douter jusqu’au bout
étaient des moudjahidins (des combat- desoncalvaire.LA FRANCE a confirmé hier être prête à Pour l’instant nous établissons la situa-
Rétablissementdesrelations« engager le contact à tout moment » tiondansl’urgence,commeàchaquepri-
irako-syriennesavec Al-Qaida au Maghreb qui a enlevé sed’otageetlesforcesmilitairessontlà
DamasetBagdadontdécidéseptpersonnesdontcinqFrançaisauSa- en soutien de notre diplomatie », a-t-il
helvoicidixjours,etassuréparlavoixdu ajouté, estimant que la vie des otages d’envoyerleursambassadeurs
chef d’état-major des armées qu’une n’estpourlemoment«pasdirectement Espoirpourlesotages respectifsensigned’un
opérationmilitairen’étaitpasàl’ordredu menacée». rétablissementcompletdeleurs
jour. Nous ne sommes « absolument pas relationsdiplomatiques.LesdeuxfrançaisenAfghanistan« Bien sûr, les autorités françaises sont prêtsàleurcéderentoutescirconstan- paysavaientrappeléleurs
prêtes à engager le contact à tout mo- ces, la France, comme d’autres pays, l’a ambassadeursen2009lorsque
ment, la seule difficulté que nous ayons d’ailleursmontrédesfoisprécédentes», Selonlechefd’état-major,
l’IrakavaitaccusélaSyrie
c’est que comme d’habitude dans ce a toutefois assuré l’amiral Guillaud, qui a
d’abriterlescommanditairesgenre d’affaires, ce sont les preneurs aussi cité le président Nicolas Sarkozy ilspourraientêtrelibérés«avantNoël».
d’unattentatquiavaitfaitprèsded’otagesquisontlesmaîtresdutemps», selon qui le paiement de rançons n’est
leRamadana«unpeuinterrompu»des 100mortsdanslacapitale.aexpliquél’amiralÉdouardGuillaudhierà pasunestratégiedurable,toutennuan-
PIERREPRIER négociations qui «se présentaientEurope1. çant: « tout est fonction des circons-
AungSanSuuKyipourraTERRORISME Les deux journalistes bien», a affirmé, début septembre, le«L’interventionmilitairen’estpas,àl’ins- tances».
voterennovembretant où je vous parle, à l’ordre du jour. (AFP) français retenus en otages en Afgha- secrétaire général de l’Élysée, Claude
nistan pourraient être libérés avant Guéant. La«DamedeRangoun»
Noël,adéclaréhierlechefd’état-ma- Le comité de soutien a été reçu hier estfinalementautoriséeàvoter
jor des armées françaises, Édouard par Nicolas Sarkozy, qui a invité pour àlapremièreélectiongénérale
Guillaud. L’amiral Guillaud, interrogé la première fois les organisations de enBirmaniedepuis1990,
par Europe 1, a par défense des deux otages: outre le co- contrairementàcequ’avait
ailleurs révélé que mité, la Société annoncélajunteplustôt.
les autorités fran- des journalistes Assignéeàrésidence,elledevraKIRGH.
çaises avaient pu deFrance3(SDJ), voterdesondomicile.
OUZB.parlerauxotages. leSyndicatnatio-
Sommetàl’ONU«Nous avons un nal des journalis-
TADJIKISTAN surlapartitionduSoudancanal de communi- tes, Reporters
cation qui fait que sans frontières et LapossiblepartitionduSoudan
nous avons eu des l’ONG Otages du afaitl’objetd’unsommethierKapissa
preuvesdeviediver- monde. àl’ONUauquelaassisté
ses.Personnenelesa Selon le prési- leprésidentBarackObama.Herat Kaboul
vusmaisonapuleur dent de la SDJ de Levice-présidentsoudanaisAli
AFGHANISTANparler au téléphone. France 3, Yann OsmanTahaapromisd’accepterVENTE EN PRÉPARATION Ils tiennent coura- Fossurier, le chef lerésultatduréférendumdeKandahar
Expert : M. Jean ROUDILLON geusement le choc», del’Étataconfir- janvier2011.Leprésidentdela
TTééll.:0.:0141422222828595977
a ajouté le chef mé ce que les re- régionduSud-SoudanSalvaKiir
PAKISTAN
d’état-major. La li- présentants des s’estaussiengagéàgarantir250 km
bération des deux journalistes sa- lebondéroulementduscrutin.
journalistes avant vaient déjà: «Il
Offensivedel’arméetadjikeNoël, «c’est un espoir raisonnable. Le nousaditquelescontactstéléphoniques
àlafrontièreafghanecanal de communication fonctionne dataientdejuillet,etqued’autrespreu-
bien,c’estdoncqu’onpeutnégocier». vesdevieavaientétéreçuesenaoût.» Faceàlamenaced’une
Lereprésentantdelarédactionassu- importationdelarébellion
Lecomitédesoutienvigilant reparailleursavoirétéprisaudépour- afghanedanslepays,lesautoritésART PRIMITIF Aprèscetteannonce,lecomitédesou- vu par la déclaration de l’amiral tadjikesontdéclenchéunevaste
tien aux deux journalistes s’est dit Guillaud. «Pourquoi cette communica- opérationmilitairecontrePARIS • 20 OCTOBRE 2010
«circonspect» et encore «très vigi- tionintervient-ellemaintenant,alorsque lesislamistesdelavallée
lant», a déclaré Patricia Philibert, les autorités nous avaient demandé de deRacht(dansl’Est)prochede
l’une de ses porte-parole, selon qui garderl’informationpournous?» l’Afghanistan,tuant3rebelles.
l’amiral Guillaud a «révisé ses prévi- ToujoursselonYannFossurier,Nico-COLLECTION D'HAMEÇONS L’ONUdénonce sions à la baisse, puisqu’en début d’été lasSarkozyaconfirméquedesnégocia-
lesviolsenRDCongoils disaient qu’ils avaient bon espoir tionsétaientencours.Maistoutenres-de Monsieur P.M. qu’ilssoientlibérésavantlafindel’été». tant optimiste, le président n’a par Lerapportpréliminairedel’ONU
Lesdeuxjournalistes,enlevéspardes prudence pas voulu donner une date publiéhierdénombre303violswww.fraysse.net
talibans le 30 décembre 2009 dans la pour la libération des otages. Thierry decivilscommisentrejuilletet
16, rue de la Banque • 75002 Paris • Tél. : 01 53 45 92 10 • Fax : 01 53 45 92 19 province de Kapissa où est stationnée Taponier,lefrèredeStéphane,estimait aoûtetattribuésentre
Société de Ventes Volontaires - FRAYSSE & ASSOCIÉS SARL • Agrément n° 2002-035 une partie des forces françaises, hier: «Tout est en place pour que ça se autresàdesrebelles
Commissaire-priseur habilité : Vincent Fraysse Titulaire d'un office de Commissaire-Priseur judiciaire à Paris
auraient pu être libérés en juillet. Mais fasseassezrapidement.» hutusrwandais.
C
IRANsamedi25-dimanche26septembre2010 LEFIGARO
NotreblogChine8 international HTTP://BLOG.LEFIGARO.FR/CHINE/
L’IndejouesonimagesurlesJeuxduCommonwealth
Lespréparatifschaotiquesdel’événement,quicommencele3octobre,donnentdessueursfroidesauxdélégations.
ricanent les médias locaux. Il est vrai hi,lespiresdepuistrenteans:ànepas blèmesdesécurité.Mardi,unpontpour
MARIE-FRANCECALLE
qu’à huit jours de la cérémonie mettreunchiendehors…Quantauxco- piétons s’est effondré à deux pas du
CORRESPONDANTEÀNEWDELHI
d’ouverture,quidoitavoirlieule3oc- quettesvasquesenmarbredessallesde grand stade, blessant 27 ouvriers… Il-
ASIEDUSUD NewDelhia-t-elleeules tobre en présence du prince de Galles, bains,certainesétaiententachées(ainsi lustrant la misérable qualité des maté-
yeux plus gros que le ventre en insis- beaucoup de travail reste à faire. Alors que les murs) par les longs jets rouges riaux.
tant, il y a sept ans, pour accueillir les que les premiers athlètes britanniques typiquesdescrachatsdepaan,lachique Les Jeux du Commonwealth ont une
Jeux du Commonwealth? C’est ce que atterrissaient hier à Delhi, des équipes traditionnellefaited’unefeuilledebétel réellevaleursymbolique.Ilsarriventen
pensentaujourd’huiprèsdesdeuxtiers municipales de nettoyage continuaient enfermant du tabac, de la chaux, des troisièmepositionaprèslesJeuxolym-
des Indiens, selon un sondage éclair detravaillernuitetjourpourdécrotter clousdegirofle,etc. piquesetlesJeuxasiatiques.Ilsontlieu
réaliséparleTimesofIndia.Lavoxpo- lesappartementsduvillagedestinéaux touslesquatreansetréunissentprèsde
Attaquesterroristespuli lapide littéralement les responsa- athlètes.Ausenspropreduterme… 7000 athlètes, issus de 70 pays ayant
bleschargésd’organisercetévénement Ilyaquelquesjours,lesmembresdes Nuldoutequepourlesdéléguésaustra- fait partie de l’Empire britannique au
quidevaitêtreàlagloiredupays,etqui délégations de plusieurs pays venus en liens,néo-zélandaisetautres,lechoca temps de la splendeur du «Raj».
en train de tourner au cauchemar. Sur éclaireurs pour inspecter les lieux ont été rude! Pour les Indiens aussi: les Autant dire que leur déroulement à
17575 votants en ligne, 97% jugent eu la désagréable surprise de trouver photos prises en douce par l’un des NewDelhipèseralourdpourl’imagede
qu’en raison de leur incurie et de leur des excréments humains sur la mo- «inspecteurs» ont été publiées dans le l’Indesurlascèneinternationale.
négligence, ils ont «terni l’image de quettedeschambres.Ilfautdirequeles mondeentier.Unehumiliationdifficile Une Inde obsédée par la montée en
l’Inde». toilettes ne fonctionnaient pas… Des àdigérer. puissance de la Chine. Or, les Chinois
Bref, ces Jeux du Commonwealth tracesdepattes(vraisemblablementde Dimanche dernier, c’était une autre s’apprêtent à accueillir en novembre à
version2010,quidevaientêtrelavitri- chiens errants) étaient visibles sur les histoire.Desterroristesontblessédeux GuangzhoulesJeuxasiatiques.EntouteMardidernier,27ouvriersontétéblessés
ned’uneIndemoderneetcompétitive, lits.Pendantdessemaines,lespluiesde touristes taïwanais dans la vieille ville sérénité. Mais qui a dit qu’au final lesparl’effondrementd’unepasserellemenant
augrandstadedeNewDehli. REUTERS risquent d’être «les jeux de la honte», lamoussonsesontdéchaînéessurDel- de Delhi, mettant en lumière les pro- JeuxdeDelhiseraientunéchec?
Tokyolibèrelecapitaine
duchalutierchinois
Ladétentiondumarinarrêtéprèsd’îlotscontestésaprovoqué
unegravecrisediplomatiqueavecPékin.
abesoinpourcesproduitsélectroniques, niveauministériel.Mêmelesintellectuelsse
RÉGISARNAUD
et dont la Chine contrôle l’essentiel de sont montrés intransigeants. Cela traduitTOKYO
l’approvisionnementaujourd’hui. les luttes internes dans l’appareil d’État
ASIE Le Japon a finalement cédé à la Depuis2006,laChineetleJaponentre- chinois. Hu Jintao doit être remplacé dans
pressiondelaChine.Vendredisoir,lebu- tenaientdesrelationsexcellentes.HuJin- deuxans,etpersonneneveutparaîtrefai-
reauduprocureurd’Okinawaaannoncé taoetWenJiabaoavaientmisenplacece ble»,interprète-t-il.
qu’il relâchait le capitaine du chalutier qu’ils appelaient une «relation stratégi-
Reversgouvernementalchinoisdétenudepuisle8septembre.Le que»,mettantdecôtélesquerelleshisto-
sortdecemarin,dontlebateauavaitper- riquespourseconcentrersurl’avenir.La Selon lui, ce dénouement est un revers
cuté deux patrouilleurs japonais près Chineestlepremierpartenairecommer- pourlegouvernementjaponais.«Sic’est
d’îles revendiquées par les deux pays, cialduJaponetlapremièredestinationde àçaqu’ilfallaitarriver,pourquoin’ont-ils
était l’enjeu de la plus grave crise diplo- ses exportations, devant les États-Unis. paslibérélecapitainebienplustôt?Pour-
matiquedepuis2006entrelesdeuxgran- PourleJapon,dontl’essentieldelacrois- quoi maintenant?», se demande Ryohei
des puissances asiatiques. «Au vu des sanceesttiréparsesexportateurs,ledé- Kokubun. Confronté à un débarquement
conséquencessurlapopulationjaponaiseet veloppementdelaChineestuneaubaine. d’activistes chinois sur les mêmes îles
surlesrelationsentreleJaponetlaChine, Senkakuen2004,lepremierministrede
nousavonsjugéinutiledecontinueràdéte- l’époque Junichiro Koizumi avait eu leLesexcellentesrelationsnirlecapitaine»,adéclaréunmembredu bonsensderenvoyerimmédiatementles
bureau du procureur d’Okinawa, indi- qu’entretenaientPékin intrus… Mais l’affaire est aussi domma-
quant clairement qu’il s’agit d’une déci- geable à l’étranger. Parmi les nombreuxetTokyoontétéréduites
sionpolitique. conflitsterritoriauxquipersistentdanslaencharpieenquinzejoursDepuisledébutdel’affaire,Tokyofai- région, le cas des îles Senkaku, occupées
saitpreuved’unerarefermeté.Àlaquelle par le Japon depuis 1895, est un de ceux
répondait une très violente réaction Cette relation a été réduite en charpie quifaisaitlemoinsdébat.«Cetteaffairea
chinoise.Pasunjoursansunerodomon- enquinzejours.«Cettecriseaététrès,très donnéunetribuneàPékin,quiapudevant
tade de Pékin depuis deux semaines: dure», estime Ryohei Kokubun, profes- le monde placer ses revendications sur le
convocationsàrépétitionsdel’ambassa- seuràl’UniversitéKeio.Pourlui,lesder- même plan que celles du Japon», estime
deur du Japon, annulations de voyages niersjoursmontrentàquelpointlesprag- RyoheiKokubun.«Dès qu’on touche aux
touristiques,arrestationdequatrecadres matiques sont affaiblis à Pékin au profit questionsterritoriales,celadevientdange-
japonais pour de prétendues activités d’un courant nationaliste nourri par la reux.C’estdelàquepartentlesguerres», LeJaponarelâchéhierlemarindontlebateauavaitétéarraisonnéle8septembre
(ci-dessus)parlamarinejaponaiseaulargedesîlesSenkaku. MATAYOSHI/APd’espionnage… Dernière mise en garde: croissanceeffrénéedelaChine,quivient rappelle-t-il.
lamenacevoiléed’uneinterdictiond’ex- de ravir au Japon la place de deuxième
portation vers le Japon des «terres ra- économiedumonde.«Lesdiscussionsen-
res»,cesmétauxdontl’industrienippone tre Tokyo et Pékin étaient gelées jusqu’au
AuMexique,FlorenceCassezestenpasse
degagnerlabataillemédiatique
Lasortiedulivredelaprisonnièrefrançaise,«Àl’ombredemavie»,
aconduitlapresseàévoluerdanssontraitementdel’affaire.
listesinterviewés.FranciscoResendizde LedernierarticledeFranciscoResen-
LÉONOREMAHIEUX l’Universal évoque « des sources sûres dizsurlesujetraconteunevisiteàlapri-
MEXICO
quiluicommuniquentalorsdespreuvesde son et déroule la version de celle qu’ilTABLEAUX MODERNES JUSTICE Les médias mexicains étaient la culpabilité de la Française ». C’est lui nommait«lacriminelle».
ERPARIS • 1 DÉCEMBRE 2010 nombreux,mercredi,lorsdelaprésen- qui écrira que Florence Cassez repérait
Sceptiquesurlefondtation du livre de Florence CassezAla lesvictimespotentiellesparmilesclients
sombra de mi vida. Nombreux et éton- fortunésdel’hôteloùelletravaillait. Si les rédactions mexicaines restent di-
namment compréhensifs. La Française La Jornada, elle, va publier une lettre visées sur le sujet, le fait est que plus
VENTE EN PRÉPARATION de 35 ans a été condamnée à 60 ans de d’une des victimes affirmant que Flo- aucun journal ne titre sur « la kidnap-
Expert : Cabinet MARECHAUX prison pour trois enlèvements. Dans un renceCassezluihurlaitdessusalorsque peuse française ». Et de plus en plus
Tél.:0144429010 paysoùlefléaudukidnappingprovoque son ex-fiancé la violait. Des récits qui d’éditorialistes prennent sa défense:
desréactionsviscérales. Lydia Cacho (Universal), Guadalupe
Defait,lapressemexicainealongtemps Loaeza(Reforma),JavierSolorzano(Ra-
«Depuis,ilyaeuété impitoyable avec Florence Cassez, la dio Trece). Ce dernier, s’il reste scepti-
desdizainesdecasprésentant comme une cruelle kidnap- quesurlefond–«ilyaquelquechosequi
d’arrestationspeuse.Plusdérangeant,plusieursmédias ne reste pas clair»–, dénonce néan-
fabriquéesetlecasmexicains ont contribué au relais d’un moins régulièrement « ce procès jonché
deFlorenceCassezestmensonge.Le9décembre2005aumatin, d’irrégularités ». Anabel Hernandez
devenuuneréférence»lesdeuxprincipaleschaînesdetélévision (Reporte Indigo), rappelle l’importance
ANABELHERNANDEZ,retransmettaient–soidisantendirect–la ducontexte:«Depuisledépartcettehis-Giacometti
JOURNALISTEDUREPORTEINDIGOlibération de trois otages et l’arrestation toire est troublée par le climat qui règne13 œuvres d’alberto Giacometti (1901–1966)
dedeuxkidnappeurs:FlorenceCassezet ici: l’importance des kidnappings et
sonex-fiancé,IsraelVallarta. posent question dans la mesure où ces l’inefficacitédenotrepolice.Lorsdecette
Les journalistes ainsi que la police ont déclarations n’apparaissent pas dans le arrestation, on a tous eu envie de croire
reconnu par la suite que ces images dossierjudiciaire. que,pourunefois,c’étaitvrai.Mais,de-
étaientlerésultatd’unmontage.Florence Depuis quelques mois, ces mêmes puis,ilyaeudesdizainesdecasd’arres-
CassezetIsraelVallartaavaientétéarrêtés journalistes reviennent sur leur traite- tations fabriquées et le cas de Florencewww.fraysse.net
surlaroute.Leflagrantdélitde«Florence mentdel’affaire.Oralement,ilsfontun Cassezestdevenuuneréférence.»
16, rue de la Banque • 75002 Paris
Cassezenprésenced’otagesdansleranch mea culpa, reconnaissent avoir « peut- S’il semble que la Française soit enTél.:0153459210•Fax:0153459219
oùellevivait»n’existedoncpas. être été manipulés par la police à l’épo- passe de remporter la bataille médiati-
Société de Ventes Volontaires - FRAYSSE & ASSOCIÉS SARL • Agrément n° 2002-035 Ensuite, la presse mexicaine va que ». À l’écrit, leurs articles changent que, il lui reste encore à gagner les ba-
Commissaire-priseur habilité : Vincent Fraysse Titulaire d'un office de Commissaire-Priseur judiciaire à Paris s’acharner.Àjustetitreselonlesjourna- dutoutautout. taillespolitiqueetjudiciaire.
A

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin