Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Partagez cette publication

Du même publieur

1,30€ MARDI26MAI2009-N°20161-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
OUVERTURE:SPÉCIALLYON
LES DERNIÈRESPETITERÉVOLUTIONDANS
PISTES DE SARKOZYLASIGNALISATIONROUTIÈRE PAGE2
PAGE3
RichardDescoings.
LaCoréeduNorddéfie Faceàl’Iran
lacommunautéinternationale
LaFranceouvre
unebasemilitaire
àAbuDhabi
C’estlepremiersitededéfensepermanentouvert
horsdesfrontièresdepuisunecinquantained’années.
NICOLAS SARKOZY inaugure
IRANaujourd’hui une base militaire
française à Abu Dhabi, à 225 kilo-
Détroit
mètresdesrivesiraniennes.Cesite d'Ormuz
dedéfense–lepremierinstalléde
Golfe Persiquemanière permanente hors des OMAN
frontières depuis les indépendan- Doha
cesafricaines–témoigneduchan- QATAR Dubai
gement de la position stratégique Al Fujayrah
delaFrance.Aucoursdesabrève Abu Dhabi
visite, Nicolas Sarkozy doit égale- GolfeARABIE
ment lancer les travaux de d’OmanSAOUDITE
construction du Musée du Louvre
ÉMIRATS ARABES UNIS OMANd’AbuDhabi.Pages18et28
50 km
etl’éditorialpage17 IDE
Cesinstituteursquis’opposent
àl’évaluationdesélèvesdeCE1
NOUVEAU TIR de barrage des syn- en janvier, c’est au tour, cette des élèves d’un même niveau. Le
KimJong-il,présidentdelaCoréeduNord,icisurunephotonondatée, dicats d’enseignants à l’égard de semaine, de près de 816000 élèves contenu du test n’est même pas
lorsd’unevisiteàlabaseaérienne814.Pyongyangaprocédéhieràun Xavier Darcos. Une partie des syn- de CE1 de passer des évaluations secret puisque plusieurs syndicats
nouveautestnucléairesouterrain.Ilseraitquatrefoispluspuissantque dicats du primaire ont décidé de nationales en français et en mathé- d’enseignants opposés à l’exercice
celuide2006etcomparable,selonMoscou,àlabombeatomique s’opposer une nouvelle fois aux matiques. Pour le ministère, le but ont décidé de le mettre en ligne
américainelancéesurNagasakien1945.BarackObamaaaussitôtparléde évaluations concoctées par le est d’obtenir une photographie des depuisunedizainedejours.
«menacepourlapaix».Pages7et17 ministère. Après les élèves de CM2, compétences et des connaissances Page10
École:portable Jean-Luc Transparence Cézanneet
interdit Mélenchonau bancaire:la Picasso,l’expo
pourlesmoins «TalkOrange- Suissefaitun événement
de10ans LeFigaro» nouveaugeste àAix
ENVIRONNEMENT. Interdire FISCALITÉ.La Suisse a signé ARTS.Après l’immense succès
l’usage des téléphones porta- deuxconventionsfiscalesbila- de l’exposition «Picasso et les
bles par les enfants dans térales avec des pays voisins maîtres»àParis,c’estlaProven-
l’enceinte des écoles primai- répondantauxstandardsinter- ce qui fête le Minotaure. Le
res. C’est l’une des dix propo- nationauxfixésparl’OCDE.Ce Musée Granet montre à travers
sitions que le gouvernement a faisant, la Confédération hel- 110œuvresl’influencequ’exerça
retenues,hier,àl’issueduGre- vétique lève un nouveau pan sonaînéCézannesursapeintu-
nelledesondesquivientdese dusecretbancaireetdémontre re.Unesplendideconfrontation,
terminer. Deux enquêtes sa volonté de se mettre en tandis qu’au pied de la monta-
scientifiques,l’unefrançaiseet conformité avec les règles gne Sainte-Victoire le château
l’autre internationale, EUROPÉENNES.Cetanciendu fixéesparleG20poursortirde oùreposePicassos’ouvreexcep-
devraient être publiées dans PSestcandidatduFrontdegau- la «liste grise» des paradis fis- tionnellementaupublic.
lesmoisquiviennent.Page14 chedansleSud-Ouest.Page3 caux.→ÉCONOMIE Page20 →LEFIGAROETVOUS.Page29
RENDEZ-VOUS DÉBATSETOPINIONS
CHRONO-MATIC
LesconfidentielsduFigaro Page38 L’éditorialdePierreRousselin
Basculementstratégique Page17Lecarnetdujour Page15
Toutel’actualitéendirectsurlefigaro.fr LebilletdeMichelSchifres Page17
ALG:160DA . AND:1,40€ . BEL:1,40€ . DOM:2,00€ .T 00108 - 526 - F: 1,30 E
CH:3 FS . CAN:3,95 $C . D:2,00€ . A:2,80€ . ÉtudespolitiquesFigaro-Cevipof
ESP:2,00€ . GB:1,60£ . GR:2,20€ . IRL:2,20€ .
LesocialismeeuropéenITA:2,00€.LUX:1,40€.NL:2,00€.H:700HUF.PORT.
CONT:2,00€ . SVN:2,20€ . MAR:13DH . TUN:2DTU.
enpannedemodèle Page16USA:3,95$.ZONECFA:1500CFA.ISSN0182.58523:HIKKLA=]UVXUZ:?a@f@m@q@a; WWW.BREITLING.COM
Jean-Christophe Marmara/LeFigaro.Meigneux/Sipa.
APPhoto.
DSpécialLyon2 mardi26mai20091
Rhône: la signalisation routière en discussion
CIRCULATION sementssimples.DanssaTwingo,
Pourquelesautomobilistes Benjamin est plus dubitatif. «Ça Leretourlyonnaisrespectentmieux va être un nouvel aspirateur à
desgendarmesleslimitationsdevitesse, argent… Et comment fait-on si on
ilsserontassociés brûlelefeuparcequelespompiers àSathonay-Camp
àl’amélioration sontderrière?»s’inquiète-t-ilavec
delasignalisation. unbrindemauvaisefoi.Laphoto ■ Le pôle régional de la gen-
UnepremièreenFrance. prise par le radar devrait régler la darmerie s’implantera bien sur
question. Finalement, Benjamin l’ancien camp militaire de
ALORSqu’unpremierfeutricolo- reconnaîtl’utilitédelamesure. Sathonay fermé depuis la fin de
re vient d’être équipé d’un radar Désormais,lesautomobilistes laconscriptionen2001.Lestra-
edans le VII arrondissement pour lyonnais vont pouvoir s’exprimer vaux vont débuter à la rentrée
tenter de dissuader les chauf- surlesincohérencesdelasignali- prochaine. Ce pôle régional de
fards, les limitations de vitesse sation routière. Radars «pièges», gendarmerie occupera un site
vontêtreréétudiées,enconcerta- panneauxdelimitationsdevites- de 16 hectares sur l’emplace-
tion,afindelesrendreplusclaires se peu compréhensibles, indica- ment des anciens casernements
eetdoncmieuxrespectées. tions confuses ou incohérentes du 99 régiment d’infanterie.
Responsabiliser les conduc- vontêtretraquéesàlafoisparles Une quarantaine de bâtiments
teurs en leur donnant voix au usagers, les associations de pré- seront construits afin de regrou-
chapitre,«cen’estpasfairepreuve vention routière, la préfecture et per différents services de com-
de laxisme en matière de sécurité les gestionnaires des voiries afin mandement et spécialisés de la
routière, mais je ne veux plus que d’améliorer et d’harmoniser la gendarmerie dispersés dans
les automobilistes se sentent signalisationrégionale.Leconseil l’agglomération ainsi que les
considérés comme des cochons de général du Rhône a déjà com- familles de militaires. Soit un
payants », explique le préfet de mencé à établir le diagnostic sur bon millier de nouveaux habi-
RégionJacquesGérault. son réseau. Un premier débrous- tants pour Sathonay-Camp.
À l’angle de l’avenue Jean- saillage avait été effectué sur les Les travaux, d’un montant de
Jaurèsetdel’avenueMarc-Bloch, périphériques l’an passé pour 156 millions d’euros sont pré-
edans le VII arrondissement, accompagner la nouvelle régle- vus sur trente-huit mois. Ils per-
choisiparcequeparticulièrement mentation de la circulation des mettront d’assurer 400 emplois
dangereux,Lyontesteletoutpre- poids lourds sous les tunnels de pour les entreprises du BTP.
mier radar de contrôle chargé de l’agglomération. Le projet, monté sous forme
faire respecter les feux rouges. Vingt-neuf sites ont déjà été d’un partenariat public-privé,
Trois autres vont suivre au cours identifiés par la commission prévoit que l’État louera pen-
desprochainessemaines. consultative des usagers pour la dant trente ans ces locaux pour
signalisation routière. Via le site un montant de 12 millions
Limiterl’effet«yo-yo» Internet de la direction départe- d’euros par an. Il avait été enga-
L’installationdusystèmeaété mentaledel’équipement,toutun gé en 2003 mais ajourné il y a
appréciéedespiétonsetaconsti- chacun va pouvoir signaler les un mois par la ministre de l’Inté-
tué l’attraction du lieu. «On voit incohérences,lamauvaiselisibili- rieur, Michèle Alliot-Marie, qui
déjà le changement d’attitude des té ou tout autre problème de la Letoutpremierradarautomatiquedefeutricolore(ci-dessusàgauche)aétéinstalléàl’angledel’avenue préférait une rénovation des
eautomobilistes», se réjouit Anne- signalisation routière. Une pre- Jean-Jaurèsetdel’avenueMarc-BlochdansleVII arrondissement.VincentDargent/CIT’images casernes existantes.
Laure, qui habite le quartier mièreenFrancequidevraitpeuà Lefeuvertaétédonné,lasemai-
depuisunedizained’années.Cet- peu s’étendre à l’ensemble de la du «célèbre» radar du virage de 90 km/h, la vitesse autorisée tée», estime de son côté Pierre ne dernière, à quelques heures
tejeunemamanpeineparfoisàse Région.Lespointslitigieuxsigna- d’Écully. À cet endroit, que la tombeà70puisà50enquelques Abadie, vice-président du Grand de l’expiration du protocole
frayer un passage au milieu des lésferontalorsl’objetd’uneétude vitesse rend particulièrement centaines de mètres, la signalisa- Lyon chargé de la voirie. Pour d’accord garantissant les clau-
voitures avec sa poussette. Elle et,s’ilyalieu,d’unerectification. délicat, les panneaux de limita- tion va être reconfigurée. «Nous l’éludel’agglomération,l’unedes ses financières entre l’État et les
espère que ce type d’installation L’un des nombreux objectifs tionsontactuellementàmoinsde allonsremettreàplatlasignalisa- difficultés de l’opération va être opérateurs privés grâce à la
vafleurir«surdeplusgrandscar- est de limiter ou de supprimer 150 mètres du flash! Ce radar va tion afin que celle-ci soit compré- deconvaincrelesmairesd’accep- mobilisationdupréfetdeRégion,
refourscommeceuxdel’axenord- l’effet«yo-yo»surlesvoiesdecir- doncêtrebientôtdéplacépourne hensible pour les conducteurs et ter, le cas échéant, de revenir sur des parlementaires UMP et des
sud, où je ne suis jamais rassurée culation:ralentissementsoudain, plus «surprendre» les automobi- leur apparaisse justifiée», pour- des décisions qu’ils ont prises élus locaux.
quandjetraverseavecmafille». puisaccélération.Uneffetdange- listes. suitJacquesGérault. dans l’intérêt de leur commune. F. P.
La technologie est toutefois reux qui se manifeste, par exem- SurlepériphériqueNordprès « La pire des choses est la Débatsserrésenperspective…
limitée, pour l’instant, à des croi- ple, sur l’autoroute A6, au niveau delasortiedeRillieux-la-Papeoù, mesure qui n’est jamais respec- FRÉDÉRICPOIGNARD
AP GP 143x219_figaro_quotidien:Layout 1 19/05/09 17:09 Page 1
L’OrchestrenationaldeLyonmultiplie
lesoffrespourélargirsonpublic
MUSIQUE en reste. La saison symphonique te dans ses rangs un fidèle, Jean-
L’ONLveutfaireconnaître 2009-2010 va s’organiser autour AlainBoumsong.Unpassspécial
lesœuvresdurépertoire de plusieurs œuvres. La Septième propose pour 20 euros un match
classiqueauplusgrand Symphonie de Beethoven et la et un concert «car l’orchestre a
nombre.Pourcefaire, SixièmedeMalher.Mozartégale- besoin d’avoir aussi ses suppor-
riendeplusefficaceque... ment. La saison prochaine déve- teurs» indique le chef d’orches-
l’imagination. loppera le répertoire de l’Europe tre. Lancé en 2004, il a permis à
del’Est.Pourfêterlebicentenaire plus de la moitié de ses titulaires
TOURNÉES en Rhône-Alpes, en de la naissance de Robert Schu- sportifsdedécouvrirl’ONL.
France et à l’étranger, répertoire mann, 2010 débutera avec cinq La prochaine saison verra se
avec des fils conducteurs pour les hommages au compositeur poursuivreles«concertsexpresso»
mélomanes, mais aussi rendez- romantique. quiproposentsixfoisdansl’année
vousfamiliauxpourfairedécouvrir des programmes courts d’œuvres
lamusiqueauplusgrandnombre, Unmatchetunconcert:20€ populaires pour des curieux de la
l’OrchestrenationaldeLyonpour- Le pianiste brésilien Nelson musique,les«concertsenfamille»
suivra ses efforts, la saison pro- Freireviendrainterpréterenavril pour petits et grands et des mer-
chaine,pourdiversifiersonpublic. le Concerto de Mozart à l’invita- credis musicaux pour le jeune
«Un projet artistique se tion de Jun Märkl. En conviant public. La période des fêtes de finOFFREZ À VOTRE PATRIMOINE
construitsurplusieursannéesetje des grands noms, ce dernier d’année s’enrichira d’un nouveau
ne suis pour rien dans cette sai- «souhaitemettrel’ONLencontact rendez-vous.Au-delàdesconcertsL’EXPERTISE QU’IL MÉRITE
son»,reconnaîtLaurentLanglois, avec des artistes qui apportent duNouvelAnautourd’Offenbach,
nomméàladirectionadministra- chacun leur personnalité musica- unnouveaurendez-vousestprévu
tivedel’orchestredel’auditorium leetleurexpérience». pour Noël. Deux concerts ou plu-ous avez des ambitions pour votre patrimoine. Vous souhaitez le
en avril dernier. Sa patte person- L’orchestre n’est pas réservé tôt deux spectacles conçus pourVgérerenvousappuyantsurunétablissementderéférence,reconnu
nelle attendra donc la saison aux seuls initiés du classique. toutelafamilleetdontleprogram-
pour la qualité de ses conseils juridiques, fiscaux et financiers. Vous 2010. «Mais pour la première fois L’an dernier, le nombre d’abon- meestencoursdefinalisation.Un
voulezêtreaccompagnéparunexpertquivousproposeradessolutions de ma carrière, je prends en main nés a augmenté de 12%, mais balletpourenfants,LaBoîteàjou-
unprojetquimarchebien»,ajou- «même si on a du succès, il faut joux de Debussy sera donné ainsisurmesureetunsuivitrèspersonnalisé.Alors,rendez-vousdansune
te avec enthousiasme l’ancien ajouter de nouvelles idées», affir- que d’autres œuvres surprises,agenceCaissed’EpargneRhôneAlpes,vousserezmisenrelationavec
directeurdel’OpéradeRouen. me Jun Märkl. Ainsi, un partena- mises en scène par la compagnie
l’undenos80Chargésd’AffairesGestionPrivée-GestiondeFortune.
Après avoir dirigé deux festi- riat original s’est noué avec LesTransformeurs.
vals, dont Ars Musica à Bruxelles, l’OlympiqueLyonnais,quicomp- F.P.
et un Opéra, Laurent Langlois
affirme à Lyon son envie «qu’il y
aitdeplusenplusdegensquiécou-
INGÉNIERIE JURIDIQUE ET FISCALE tentcetorchestre».«Etmontravail
consisteàexpliquercequelemaes-
TRANSMISSION DU PATRIMOINE
troadanslatête»,ajoute-t-il.
PRIVÉ ET PROFESSIONNEL
À la baguette de l’ONL depuis
GESTION D’ACTIFS 2005,JunMärklacontribuéàfaire
sortir l’orchestre de sa salle tradi-
INVESTISSEMENTS IMMOBILIERS
tionnelle,l’Auditorium,etaprépa-
PROTECTION DE LA FAMILLE ré le programme de la saison à
venir. Cet été les musiciens lyon-
OPÉRATIONS DE DÉFISCALISATION
nais joueront à Wiesbaden, Ams-
terdam, San Sebastian et se pro-
erjusqu’au 31 juillet 2009 et du 1 au 19 septembre 2009duirontauxProm’sduRoyalAlbert
du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h00Hall de Londres, un déplacement
les samedis: 6 juin, 13 juin et 20 juin 2009 de 14h à 18henpréparationdepuistroisans.
Venez voter pour le Prix Spécial du Public (avant le 31 juillet)Pour 2011, une tournée au
Japon se profile. Faire connaître au CAUE du RhôneContacts:gestion-privee@cera.caisse-epargne.fr
la formation à l’étranger, mais 6bis, quai Saint-Vincent 69001 Lyon - entrée libre
Caisse d'Epargne et de Prévoyance Rhône Alpes, Banque coopérative régie par les articles L 512-85 et suivants du Code monétaire et financier, société anonyme coopérative à directoire 04 72 07 44 55 - caue69@caue69.fraussidanslarégionautraversdes
et conseil d’orientation et de surveillance - Capital de 402 356 720 euros - 42, boulevard Eugène Deruelle 69003 LYON - 384 006 029 RCS Lyon - Intermédiaire d’assurance, immatriculé à l’ORIAS sous le n° 07 004 760.
festivals Berlioz ou de la Chaise-
Dieu, les Lyonnais ne seront pas
DFrancePolitique
1mardi26mai2009 3
plus accuser Sarkozy de « secta-
risme».
UneouverturequirimedepuisOuverture:
quelques jours avec un nouveau
nom:celuideRichardDescoings,
directeur de Sciences Po, déjà en
charged’unemissionsurlaréfor-lesnouvelles me du lycée. Si le transfert de
Xavier Darcos au ministère de la
Justice ou à l’Intérieur se précise,
Nicolas Sarkozy se trouve bien en
peine de lui trouver un rempla-hypothèses
çant.D’oùlatentationdenommer
unspécialistedusujet,plutôtpro-
che de la gauche. «Il est dans le
schémaderéflexionduprésident»,
confirme l’un de ses collabora-del’Élysée
teurs. Mais l’intéressé a toujours
nié être intéressé par une carrière
GOUVERNEMENT Copenhague (le sommet sur le ministérielle.
Leprésidentveutbouger réchauffement climatique, NDLR), D’autres noms de personnali-
«sept,huit»ministres ilpeutnommerClaudeAllègre»,rai- tés de gauche sont cités, comme
etamplifierl’ouverture. sonneJean-MarcJancovici.Cepro- l’adjoint à la Culture de Bertrand
che de Nicolas Hulot, très influent Delanoë, Christophe Girard. Mais
LE BALLON d’essai Claude Allè- dans l’univers du développement l’arrivéedecetamideCarlaBruni
gre au gouvernement est-il en durable–etnotammentauprèsde au gouvernement fait sourire les
train de se dégonfler ? Nicolas MartinBouygues,l’amidetoujours conseillersdel’Élysée.
Sarkozy en a « toujours envie », deNicolasSarkozy–,résumel’état Àdroite,leretourdeChristian
assure son entourage. Testée d’esprit de défenseurs du Grenelle Estrosisembleseconfirmer,peut-
depuis dix jours, et largement de l’environnement: «Quand êtresouslaformed’unsecrétariat
relayéeparl’intéressé,l’hypothè- George Bush s’en va, Sarkozy nous d’ÉtatàlaSécuritépublique,pour
se d’une nomination de l’ancien parled’Allègre!Unnégationnisteen «épauler» Michèle Alliot-Marie
ministre socialiste à la tête d’un matièred’environnement»,analyse dans le rapprochement police-
ministère couvrant l’industrie, ce dernier, pour qui Allègre est «le gendarmerie. Le centriste Michel
l’innovation et la recherche sus- Faurissonduclimat». Mercier est également souvent
cite des résistances de plus en NicolasSarkozyaccompagnédeXavierDarcos (à droite),ministredel’Éducation,etRichardDescoings, nommé pour entrer au gouverne-
plusvirulentes.Àdroite,biensûr, Leretourd’Estrosi? directeurdeSciencesPo,lasemainedernière,àMassy.FrançoisBouchon/LeFigaro ment. Parmi les partants, revien-
mais surtout dans les milieux En privé, les ministres actuels nentlesnomsdeRogerKaroutchi
écologistes. mènent activement campagne ChristineLagarde,quineveutpas delagarderapprochéedeNicolas gents », décrypte un ministre. Le (Relations avec le Parlement),
AlainJuppéestimequel’arrivée contre la nomination de l’ami de voir son ministère se rétrécir. Sarkozy. président veut surtout maintenir Christine Boutin (Logement) et
de Claude Allègre constituerait un LionelJospin,72ans,qu’ilsjugent «MêmelesJaponaisontabandon- Malgrécedélugedecritiques, et amplifier sa politique d’ouver- Anne-Marie Idrac (Commerce
«contre-signal formidable» en rai- pêle-mêle«fou»,«incontrôlable» né cette formule qui date des Sarkozysembledécidéànommer ture. « L’ouverture, ça fait pas extérieur).«Septouhuitministres
son des positions du scientifique ouencore«hasbeen».Lacréation années 1970», persifle la ministre cet homme, qu’il considère com- gagnerunevoix.C’estd’abordune vontbouger»,aconfiérécemment
sur le réchauffement climatique. d’un«Mitiàlafrançaise»regrou- quandelleenparleàsesproches. me«trèsintelligent».«Ils’enfout nécessité en terme d’image », le président à l’un de ses compa-
«SiNicolasSarkozyveutseridiculi- pant l’industrie, l’innovation et la Elle est soutenue sur ce point par de ce que pensent ses ministres, il poursuit un de ses proches, qui gnonsderoute.
ser à huit mois du rendez-vous de recherche est combattue par Matignonetmêmeparunepartie veut s’entourer des plus intelli- souligne que la gauche ne peut CHARLESJAIGUetBRUNOJEUDY
SarkozyetMerkelpréparentuntextecommun
■ NicolasSarkozyetAngelaMer- émissions de gaz à effet de serre.
kel mettent la dernière main à un «LaFranceetl’Allemagneveulent
textequiserapubliédanslapresse établir un vrai barrage contre les
– en France et en Allemagne – produitsquinereprennentpasles
danslesjoursquiviennent.Enlieu critères européens en matière de “WECHOOSETOGO
et place d’un nouveau meeting développement durable», expli-
commun, jugé inutile, ce texte est que un diplomate. Angela Merkel TOTHEMOON.”censé fixer le cap d’une Europe serait également d’accord pour
forte,etmettresurlatabledespro- défendre une proposition commu-
-JohnF.Kennedypositions précises en vue du ren- neenmatièredesécuritéénergéti-
dez-vous de Copenhague, à la fin que, face au problème de l’appro-
de l’année, où se jouera la grande visionnementdugazrusse.
négociation sur la réduction des C. J.
Mélenchonrêved’une e40 ANNIVERSAIRE DE L’ALUNISSAGE
La seule et unique montre portée sur la Lune
20 JUILLET 1969«insurrectioncivique»
OPPOSITION
LeleaderduFront
degauche(FG)appelle
à«sanctionner»
NicolasSarkozyle7juin.
C’EST sans doute l’une des sur-
prisesdecettecampagne.Donné
pour quantité négligeable il y a
deux mois, autour de 2 % des
intentions de vote, le Front de
gauche(FG),quiregroupeleParti
de gauche (PG) de Jean-Luc
MélenchonetleParticommunis-
te français (PCF) de Marie-Geor-
ge Buffet, talonne aujourd’hui le
Nouveau Parti anticapitaliste
(NPA)d’OlivierBesancenot.
Jean-LucMélenchon,hierLa semaine dernière, Opi-
danslestudiodu Figaro.nionWay pour Le Figaro-LCI et
J.C.Marmara/LeFigaro.CSApour Le Parisienattribuaient,
l’un et l’autre, 5% des intentions
devoteauFG,désormaisaucoude
à coude avec le NPA (6%). Invité d’être dans la contestation, mais
hier du «Talk Orange-Le Figaro», ontl’obligationdeprésenter «un
le sénateur de l’Essonne Jean-Luc projetpositif».
Mélenchon, tête de liste dans le « Mon ambition n’est pas de
Sud-Ouest, déclare pour autant faire un bon coup électoral. Je
«garderlespiedssurterre». construis une stratégie pour ame-
ner l’autre gauche en tête de la
«Grandecolère» gauche » et ainsi « obliger les
« Il reste beaucoup à faire », socialistes à s’allier à nos condi-
dit-il. Symboliquement pourtant, tions». Pour autant, il se dit tou-
sicesintentionsdevotedesFran- jours prêt à tendre la main au
çaisdevaientseconfirmerle7juin NPA. « L’objectif, c’est que l’autre
danslesurnes,lepaysageàlagau- gaucheserassemble.Jenedeman-
che de la gauche n’aurait plus la de à personne de fusionner»,pré-
même physionomie. Depuis la cisel’anciensocialiste.
présidentielle de 2007, Besance- Pour lui, le scrutin du 7 juin,
notsemblaitavoirimposésonlea- comme le fut le référendum de
dership au détriment du vieux 2005,peutêtrel’expressiond’une
PCF. Le recul du NPA dans les « insurrection civique ». L’occa-
sondages signifie-t-il que Besan- sion encore de « sanctionner » la
cenot paie son intransigeance à politiquedeNicolasSarkozy.
refuser le moindre accord électo- RODOLPHEGEISLER
ralaveclerestedelagauche?
Pourensavoirplus,visitezlaBibliothèque&leMuséeprésidentielsJohnF.Kennedysurlesitewww.jfklibrary.orgMélenchon,aucontraire,esti- @ Aujourd’hui à 18h,l
mequemalgréla«grandecolère» Jean-Luc Bennahmias BOUTIQUESOMEGAPARIS•RueSt-Honoré•AvenuedesChampsElysées•CANNESrued’Antibes•Listedesrevendeurs0153812203
des Français face à la crise, les
partisnedoiventpassecontenter SURLEFIGARO.FR
*«Nouschoisissonsd’allersurlaLune.»
CElectionseuropéennes
4 mardi26mai20091
LeSud-Ouest,terredemissionpourl’UMP
EUROPÉENNES mise depuis qu’il a quitté le PS. Dans le sondage com- constitue une cible privilégiée. Crédité de 13 points, le l’ancien maire de Toulouse ne parvient pas à compen-
La majorité, qui accumule les revers mandé à l’Ifop par Sud-Ouest et Midi libre au début du directeur du Credoc a la lourde tâche de défendre les ser », explique un élu de l’UMP. La première victime de
dans ces trois régions depuis plusieurs mois, il est crédité de 7 points, à égalité avec la liste du couleurs du MoDem dans les terres de Bayrou. Pour ces choix pourrait être l’eurodéputé sortant Alain
eannées, souhaite renverser la tendance. NPA conduite par Myriam Martin, ce qui ne l’assure l’instant, il est en dessous du résultat du candidat à la Lamassoure, dont la 3 place sur la liste n’assure pas la
pas d’être élu. Le Rassemblement Europe Écologie a présidentielle qui avait réalisé 19 % sur les trois régions. réélection. D’autant qu’il sera difficile pour la majorité
APRÈS l’Ile-de-france, la circonscription Sud-Ouest est choisi pour sa part José Bové comme chef de file. En Mais il fait jeu égal avec le score de Jean-Marie Cavada, de mordre sur l’électorat à sa droite, où la concurrence
celle qui offre le choix le plus large à ses électeurs pour recueillant 8,5 % des intentions de vote, l’altermondia- le très médiatique candidat UDF en 2004, signe que fait rage entre l’alliance MPF-CPNT (créditée de 5 %
le scrutin européen du 7 juin. Pas moins de vingt-qua- liste est plus à même de décrocher un ticket pour Stras- l’électorat centriste du Sud-Ouest reste fidèle à Bayrou. des voix alors qu’elle totalisait 8 % en 2004 avec deux
tre listes ont été déposées au ministère de l’Intérieur et bourg. Selon ce sondage, Kader Arif reste en tête à gau- listes), le Front national emmené par Louis Aliot (5,5 %)
se disputent les dix sièges en jeu pour cette eurorégion che en réunissant sur sa liste 23 % des intentions de Laréélectiond’AlainLamassoureenquestion et l’eurodéputé sortant Jean-Claude Martinez, dissi-
qui regroupe Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc- vote, un score légèrement supérieur aux sondages La liste de la majorité, emmenée par Dominique dent du FN.
Roussillon. Traditionnellement, le PS y réalise parmi nationaux mais en retrait de huit points par rapport à Baudis, fait pour l’instant jeu égal avec celle du PS en JEAN-BAPTISTEGARAT
ses plus beaux scores. En 2004, la liste conduite par le 2004. « Nos concurrents à gauche réalisent des scores recueillant 23,5 % des intentions de vote. Mais s’il se
premier secrétaire de la très puissante fédération de comparables, voire légèrement inférieurs, à ceux d’il y a confirmait dans les urnes, ce résultat risque bien d’être Infographie : les têtes de liste
Haute-Garonne, Kader Arif, avait recueilli 30,9 % des cinq ans, temporise-t-il. Nos adversaires restent la droite en retrait par rapport aux 26 ou 27 % dont sont crédités @lrégion par régionsuffrages (soit deux points de mieux que la moyenne et l’extrême droite. » Cela comprend, à ses yeux, la liste l’UMP et ses alliés. « Nous souffrons d’une campagne
nationale), envoyant à Strasbourg quatre députés. Tra- emmenée par le chercheur Robert Rochefort qui très à droite pour notre territoire que le profil centriste de SURLEFIGARO.FR/ELECTIONS-EUROPÉENNES
ditionnellement, la majorité enregistre dans cette cir-
conscription de mauvais résultats. Il y a cinq ans, la liste Sud-OuestUMP n’avait été choisie que par 15,2 % des électeurs,
Les européennes de 2004permettant aux deux eurodéputés sortants, le Béarnais 3 RÉGIONS – 18 DÉPARTEMENTS
Alain Lamassoure et sa colistière toulousaine Christine % VOTES
de Veyrac, de siéger à nouveau à Strasbourg. 10 sièges à pourvoir TÊTE DE LISTE (PARTI) EXPRIMÉS SIÈGES
Depuis dix ans, la progression de la gauche dans
ces trois régions est constante. En 1998, elle a conquis Kader ARIF (PS) 30,85 % 4Chiffres clésl’Aquitaine, Midi-Pyrénées et les conseils généraux du
2 Alain LAMASSOURE (UMP) 15,18 % 2Superficie : 114 032 kmGers et des Pyrénées-Orientales. En 2004, ce fut le tour
Population (2006) : 8 651 000 hab. Jean-Marie CAVADA (UDF) 12,18 % 2du Languedoc-Roussillon et du conseil général de Lot-
2Densité de population : 76 hab./kmet-Garonne. Aux municipales de 2008, après le recul du Jean-Claude MARTINEZ (FN) 8,78 % 1
PS et de ses alliés en 2001, c’est une véritable vague rose PIB (2007) : 222 721 millions d’euros
Gérard ONESTA (Les Verts) 8,31 % 1qui emporte Cahors, Rodez, Périgueux, Bergerac, PIB par habitant : 25 745 euros
Millau, Orthez, Mende et Toulouse. Le PS sera-t-il en Marie-Catherine POLO (PC) 6,46 % 0Taux de chômage (2008) : 8,8%
mesure de confirmer cette progression lors des euro-
Pierre LECONTE (MPF) 4,61 % 0
péennes ? Pas si sûr. Ce territoire aiguise les appétits
des formations concurrentes au PS. Face à Kader Arif, Robert LAFITTE (CPNT) 3,43 % 0
l’alliance du Front de gauche et du PC a choisi Jean-Luc
PérigueuxMélenchon pour tête de liste. L’ancien socialiste joue
gros dans cette bataille, sa réélection au siège de séna- La présidentielle de 2007 teur de l’Essonne, renouvelable en 2011, étant compro- Dordogne
BORDEAUX er e1 tour 2 tourLes candidats Lot LozèreGironde % VOTES % VOTES
CahorsLot-et-pour les européennes CANDIDAT (PARTI) EXPRIMÉS EXPRIMÉSRodez MendeAQUITAINE Garonne
Ségolène ROYAL (PS) 28,55 % 50,50 %
Agen Tarn-et-Garonne Aveyron Nicolas SARKOZY (UMP) 27,89 % 49,50 %GardMont-de-Marsan Montauban Albi
François BAYROU (UDF) 18,98 % —
NîmesGers MIDI-PYRÉNÉESLandes Jean-Marie LE PEN (FN) 10,27 % — Tarn Hérault
Auch Olivier BESANCENOT (LCR) 4,01 % — TOULOUSE MONTPELLIER
Pyrénées- Pau LANGUEDOC- Marie-George BUFFET (PC) 2,19 % — Tarbes CarcassonneHaute-Atlantiques ROUSSILLON Philippe de VILLIERS (MPF) 1,78 % — GaronneFront de gauche Hautes- Foix Aude José BOVÉ 1,70 % — Jean-Luc MÉLENCHON Pyrénées
Frédéric NIHOUS (CPNT) 1,57 % — AriègeMarie-Catherine DAGUERRE Perpignan
René REVOL Pyrénées- Dominique VOYNET (Les Verts) 1,42 % —
Orientales Arlette LAGUILLER (LO) 1,10 % —
Gérard SCHIVARDI (PT) 0,53 % —
PS
Autres têtes de listeKader ARIF ( )•
Françoise CASTEX ( ) Lutte ouvrière - Sandra TORREMOCHA•
Éric ANDRIEU NPA - Myriam MARTIN
Alliance écologiste ind. - Patrice DREVET
Europe, démocratie, espéranto - Raymond FAURAEurope ÉcologieParti
Newropeans - David CARAYOLJosé BOVÉTête de liste
Alternative libérale - Douce de FRANCLIEUCatherine GRÈZE MoDemNuméro 2
Debout la République - Henri TEMPLEUMPJean-Louis ROUMÉGASNuméro 3 Robert ROCHEFORT
Libertas - Eddy PUYJALONDominique BAUDISAnne LAPERROUZE ( )•( député européen sortant) FN - Louis ALIOT• Christine de VEYRAC ( )Marc DUFOUR • Europe de la vie - Jean-Claude MARTINEZ ( )Sources : Insee, Dares, ministère de l’Intérieur - Photos : Le Figaro, Fedephoto, Réa Alain LAMASSOURE ( ) ••
LE FIGARO
DominiqueBaudisfaitsonretourdansl’arèneélectorale
L’ancien maire de Toulouse terrain depuis ma désignation com- N’allez cependant pas lui faire tallation de l’Union pour la Méditer- des réunions à 100 ou 200 personnes che en 2008. Le conseil régional de
va retrouver un mandat me chef de file en janvier dernier, remarquer que ces européennes ranée. « J’ai été très impressionné par alors que la campagne n’était pas Midi-Pyrénées,qu’ilavaitprésidéde
qu’il a déjà décroché explique-t-il. Tous mes concurrents sonnent son retour en politique, ce qui se passait alors, raconte-t-il. Et encore commencée, explique-t-il. Je 1986 à 1988, est dirigé par le socialis-
en 1984 et en 1994. ne peuvent pas en dire autant. » après qu’on l’a annoncé candidat j’ai pensé que je pouvais contribuer à ne crois pas que l’on puisse dire que te Martin Malvy depuis 1998. À
À 62 ans, le Toulousain a retrou- aux sénatoriales en septembre der- ce travail au Parlement européen. cette élection n’intéresse pas les l’UMP, on a espéré que le « dernier
EN AQUITAINE, où il était en dépla- vé le goût du terrain et des réunions nier. « Je n’ai jamais arrêté, tranche- J’en ai parlé à Nicolas Sarkozy ce gens. » Pour familiariser encore les comte de Toulouse » reprenne en
cement la semaine dernière, il n’est publiques, exercice qu’il n’avait pas t-il. Il n’y a pas que les élections, en jour-là. Notre conversation a duré Français à l’Europe, Dominique main une fédération marquée par
pas aussi connu qu’Alain Juppé ou pratiqué depuis les législatives de politique. Pensez-vous qu’un minis- 40 secondes et il ne m’en a pas reparlé Baudis, qui regarde Euronews tous les défaites et les divisions. Mais, en
Michèle Alliot-Marie. Et bien sûr ter- 1997. Entre-temps, Jacques Chirac tre qui n’a pas été élu ne fasse pas de avant de me proposer la tête de liste les matins, vient d’écrire à Christine décembre, c’est Christine de Veyrac
riblement moins qu’il ne l’est à Tou- l’a successivement nommé à la pré- politique ? » Pour démonstration, en janvier. » Albanel pour l’inviter « à préempter qui a été élue présidente de la fédé-
louse,villedontilaétémairede1983 sidence du Conseil supérieur de Baudis met en avant son bilan au un canal sur la TNT » qui serait ration de Haute-Garonne au terme
à 2001. Mais Dominique Baudis n’y l’audiovisuel en 2001, puis à celle de CSA et la mise en place de la télévi- Relationstendues dévolu à la chaîne d’informations d’unmandatparintérimqueBaudis
voit pas de handicap. « Je suis sur le l’Institut du monde arabe en 2007. sion numérique terrestre. « Offrir L’Élysée venait de commander européenne. À ses électeurs qui avait accepté après la démission de
douze chaînes de plus à tous les des sondages, région par région, sur s’inquiètent de ne plus le revoir une Philippe Douste-Blazy. Entre
Français, ce n’est pas un acte politi- leschefsdefilepossibles,et,parmila fois élu, il promet de « venir dans l’ancienne collaboratrice de Valéry
que ? » lance-t-il. dizaine de noms testés pour le Sud- chaque département tous les ans Giscard d’Estaing, deuxième sur la
Les européennes, il en a le goût Ouest, celui de Baudis se détachait pendant son mandat ». « Je ne suis liste, et l’ancien maire, les relations
et l’expérience : il a siégé à Stras- nettement. Élu, il souhaite siéger à la plus le maire de Toulouse, cela me sont tendues au point qu’ils ne font
bourg de 1984 à 1988 et a conduit la commission des Affaires étrangères, permet de travailler sur l’ensemble que peu de déplacements ensem-
liste d’union UDF-RPR en 1994, pour suivre le développement du du Sud-Ouest », assure-t-il en écar- ble. « Nous nous partageons les
recueillant 25,58 % des voix. Mais ce partenariat euroméditerranéen. tant toute hypothèse d’un nouveau départements à visiter », élude le
n’est pas la nostalgie de l’hémicycle D’ici là, il y a le scrutin du 7 juin mandat local dans une région où la chef de file. La politique n’a effecti-
européen qui le motive aujourd’hui. et l’abstention qui menace de battre droite ne cesse de reculer. vement jamais quitté Dominique
Sa décision, il l’a prise le 13 juillet desrecords.Cetteperspectivelesur- La Ville rose, que son père avait Baudis.
2008, lors de la réception pour l’ins- prend, cependant. « Nous faisions conquise en 1971, a basculé à gau- J.-B.G.
L’ancienmairedeToulouseetJoséBovésontlesdeuxseulestêtesdelistemajoritairementconnues
■ Comme dans les sept autres Régions du Sud-Ouest le d’une image largement positive en 2004, Kader Arif n’est connu
régionsélectoralesdecescrutin connaissent assez pour avoir (64 %contre36 %).Loinderriè- quede29 %desélecteursdesa
européen, difficile de se faire un une opinion sur lui, majoritaire- re, Jean-Luc Mélenchon n’est circonscription électorale. Prime
nom dans le Sud-Ouest. « Gran- ment mauvaise d’ailleurs (55 % connu que par 42 % des élec- à l’ancienneté et à l’exposition
de gueule » menant des actions contre 45 %). Seule autre figure teurs du Sud-Ouest. Autant que médiatique à l’extrême droite où
lui garantissant une bonne place sans souci de notoriété (70 %) : l’ancien présentateur de la Jean-Claude Martinez, en ruptu-
dans les journaux télévisés, José Dominique Baudis. Son passé météo Patrice Drevet (41 %). reavecleFrontnational,estplus
Bové échappe à la règle : selon de maire de Toulouse et d’hom- Mélenchonrestecependantplus connu (28 %) que Louis Aliot,
l’enquête OpinionWay-Fiducial, me de télévision lui garantit connuquesonconcurrentsocia- candidatofficieldupartilepénis-
77 % des électeurs des trois d’être reconnu et de disposer liste : bien que déjà tête de liste te (19 %).
20, av. Franklin Roosevelt 75008 Paris Tél. : 01 53 96 06 06 www.edouardnahum.com
C
www.agencembcom.com Photo : Stéphane MOUNETFrancePolitique
6 mardi26mai20091
DANSLETEXTESauvadet:«Copédoitaccepter
Quand vous«
parlez du destinquelamajoritésoitouverte» de votre pays et
du destin de l’Europe,
PARLEMENT pourquoi. Il faudra qu’il s’en c’est le même sujet.
Le président du groupe explique. Il n’y a pas un citoyen
Nouveau Centre estime
français et unque le règlement intérieur Ledébatsurle«tempslégislatif
de l’Assemblée «ne doit pas programmé»alieucetaprès-midi européen, ce sont
être le règlement du groupe àl’Assemblée.Sivousn’obtenez les mêmes.UMP» et menace de ne pas pasgaindecause,êtes-vous
voter la réforme. toujoursenclinàvoter »
contrelaréforme? FrançoisBayrouàl’adressede
LEFIGARO.–Vousreprochez On a travaillé avec Bernard DanielCohn-Bendit,chefdefile
régulièrementàJean-François Accoyer à l’élaboration d’un règle- deslistesEuropeÉcologie
Copédenepasvousconsidérer ment intérieur équilibré. Je sou-
commeunpartenaireàpart haite qu’on en revienne à ses pro-
entièredelamajorité.Surquels positions. Car si on continue à CARNETDECAMPAGNE
faitsconcretsvousfondez-vous? refuser la libre expression des
François SAUVADET. – La groupes et à limiter la capacité
question n’est pas de savoir si je d’initiative à une journée par ses-
m’entends bien ou mal avec Jean- sion, nous ne voterons pas le Les fausses insolences
François Copé. C’est un problème règlement intérieur, qui doit
politique qui est posé. Il faut que le garantir la démocratie et le plura- des ministres d’ouverture
président du groupe UMP prenne lisme, et non pas être le règlement
rapidement conscience que le du groupe UMP. LES INTENTIONS de vote aux actes. Et peut faire valoir
fonctionnement de la majorité à des ministres d’ouverture du que l’ouverture n’est pas
l’Assemblée nationale n’est pas Commentréagissez-vous gouvernement Fillon ne regardent qu’une machine à laminer
équilibré. Ce n’est sans doute pas audernierlivredeFrançois personne. Surtout pas les électeurs l’adversaire, mais qu’elle procède
facile de gérer un groupe parle- Bayrou«Abusdepouvoir»? qui peinent à se mobiliser de l’enrichissement.
mentaire de 317 membres, mais Je suis scandalisé par l’expres- pour le scrutin du 7 juin ! Après Reste que les risques pris par les
c’est son job ! Jean-François Copé sion qu’il a utilisée, quand il a la valse-hésitation de Bernard électrons libres du gouvernement
parle souvent de coproduction qualifié notre choix de participer à Kouchner, c’est au tour du Fillon sont, à bien y regarder, assez
législative, je l’invite à la mettre en l’action du gouvernement de«fai- haut-commissaire aux Solidarités minimes et calculés au plus juste.
œuvre entre les groupes UMP et blesse des faibles». Est-ce qu’il actives et à la Jeunesse de faire Certes, Fadela Amara, qui fut
Nouveau Centre. Le président de la existerait des hommes politiques des mystères sur le sujet. Comme longtemps proche des réseaux
République a voulu une majorité «forts» comme lui, qui se réfugie- il l’a expliqué hier au micro de fabiusiens et présidente
ouverte. Il faut qu’elle vive. Le débat FrançoisSauvadet(iciàParis,en2007):«Jean-FrançoisCopéparle raient dans le refus permanent, et RTL, Martin Hirsch«revendique de l’Association Ni putes,
n’est pas achevé dans la majorité souventdecoproductionlégislative,jel’inviteàlamettreenœuvre des «sous-hommes» ? Je lui pose unedifférence» de statut au sein ni soumises, ne souhaite pas dire
quand les luttes intestines au sein entrelesgroupesUMPetNouveauCentre.» Archambault/LeFigaro la question. Que François Bayrou de l’équipe gouvernementale, pour qui elle vote. Mais
du groupe UMP sont résolues. nous lâche un peu les baskets, et différence au nom de laquelle il ne la secrétaire d’État à la Politique
la sourde oreille à notre deman- président deux. Nous participons qu’il s’occupe de ses nouveaux veut«riendire». Martin Hirsch est de la ville s’empresse d’ajouter
Vousrevendiquezlaprésidence de. On va passer à huit commis- au gouvernement, où nous avons amis de gauche ! Nous, nous som- sur la même ligne que sa collègue que le PS n’a pas de vrai projet. Et
del’unedesdeuxnouvelles sions. Celle des finances est pré- quatre ministres. L’Assemblée mes dans l’action avec le prési- de la Politique de la ville. Pour elle a participé à un déplacement
commissionsdel’Assemblée.Si sidée par un député socialiste. Je serait-elle le seul lieu où nous dent de la République et le gou- Fadela Amara, son vote«c’est à Montfermeil avec Michel Barnier.
vousn’obtenezpasgaindecause, demande simplement que notre n’exercerions aucune responsa- vernement, et c’est cela qui personnel,c’estprivé». L’un et Dans ce concert de fausses
est-ceuncasusbelliavecl’UMP? groupe obtienne aussi une prési- bilité ? Jean-François Copé a par- compte à mes yeux. l’autre ne peuvent ignorer que leur insolences, le ministre des Affaires
Franchement, c’est assez in- dence de commission. C’est le lé de ses « réserves » quant à une Proposrecueillispar attitude agace leurs collègues de étrangères, Bernard Kouchner,
compréhensible que l’UMP fasse cas au Sénat, où les centristes en telle perspective. Je me demande SOPHIEHUET l’UMP. Mais, ils ne prennent pas a finalement été contraint de
grand risque vis-à-vis de l’Élysée. clarifier sa position. Un paradoxe
Le chef de l’État souhaite puisque c’est lui qui avait ouvert
poursuivre l’ouverture à l’occasion le feu, il y a quinze jours, et qu’il
du prochain remaniement, qui symbolise le mieux l’ouverture
interviendra après les élections à gauche. En expliquant attendreContreBoutin,lamajoritédépartementale
européennes, en juin ou en juillet. les projets pour faire son choix,
En laissant quelques ministres lefrenchdoctor semblait faire peu
d’ouverture jouer une musique de cas du programme de l’UMP.désignesoncandidatpoursuccéderàBédier
différente de celle de leurs Celui qui a la tutelle sur les Affaires
collègues UMP ou Nouveau européennes a dû battre en
YVELINES lieu», précise-t-on dans l’entoura- successeur de Bédier dans le can- Centre, en acceptant les électrons retraite pour calmer les irritations.
Alain Schmitz a été investi ge de la ministre. ton de Mantes-la-Jolie, élection libres, l’Élysée joint la parole ANNEROVAN
dans la nuit pour succéder Mais, dans le même temps, une prévue avant la fin juin. La ministre
à Pierre Bédier réunion du groupe majoritaire a été du Logement a-t-elle pour autant
à la présidence du conseil convoquée d’urgence hier soir. dit son dernier mot ? Elle n’a pas LECHIFFREDUJOUR
général des Yvelines. «Lesconseillersgénéraux,dansune souhaité commenter hier soir le
belle unanimité, ont opté pour la choix du groupe majoritaire mais,
LA PRÉSIDENCE du conseil général continuité, raconte un témoin. selon son entourage, sa détermina-
des Yvelines va-t-elle une fois de Continuitéentrel’actiondeFranck tion semble intacte. «Devant une
plus échapper à Christine Boutin ? Borotra (président de 1994 à 2005) telle unanimité, Christine Boutin
Le groupe de la majorité Ensemble et Pierre Bédier. Continuité entre n’apassouhaitémettrelefeu, expli-
pour les Yvelines a élu hier soir le PierreBédieretAlainSchmitz.» que un collaborateur.Maisellenese 78% des Français trouvent que la construc-
conseiller général de Versailles sentpasliéeparcevote.» tion européenne les rend plus forts face au reste du monde et 61% que
Nord Alain Schmitz candidat à la «Sabreauclair» «On ne conduit pas ce genre l’appartenance à l’Union constitue un atout face à la crise. Mais la moitié
présidence de l’assemblée départe- Seul candidat hier soir, le d’affairessabreauclair, déplorait de (49 %) impute la hausse des prix à l’Europe, selon un sondage Gallup
mentale. Cette désignation inter- conseiller général de Versailles Nord son côté un élu yvelinois hier.Ilest publié lundi par la représentation en France de la Commission euro-
vient quelques jours après la confir- et président du groupe UMP de regrettable que Christine Boutin ait péenne. 84 % des personnes interrogées souhaitent que l’UE joue un rôle
mation, par la Cour de cassation, de l’assemblée générale a été élu avec annoncésonintérimsansbeaucoup plus important en matière de lutte contre la crise économique.
la condamnation du président sor- ChristineBoutin,(iciàlasortie 24 voix. Deux conseillers ont voté d’égardpourPierreBédier.»«Boutin
tant, Pierre Bédier, privé de ses duConseildesministres),tente blanc et Christine Boutin, présente, n’avait déjà pas beaucoup de sou-
droits civiques et civils pour une pourlatroisièmefoisd’obtenir n’a pas pris part au vote.«Toutétait tiensauconseil,jedoutequeceder- LEPORTRAITD’UNCANDIDAT
durée de trois ans. cettefonction. EliotPress pliéd’avance,constateuncollabora- nierépisodelaservevraiment», relè-
Dès vendredi et la notification teur de la présidente par intérim.Le ve un parlementaire UMP. À moins
par la préfecture de la démission de annulait immédiatement la convo- débatn’apasportésurlesidéesoule que l’Élysée ne reprenne les affaires Damien Abad, nouvel atout
Pierre Bédier, la ministre du Loge- cation de l’assemblée départe- projetquelamajoritésouhaitemet- en main. En cas de remaniement, la
ment et première vice-présidente mentale, lancée par Pierre Bédier treenœuvredansledépartement.» présidence du conseil général d’un du Nouveau Centre
du conseil général Christine Boutin et prévue aujourd’hui, pour élire L’élection d’Alain Schmitz des départements les plus riches de
avait fait savoir qu’elle assurerait un nouveau président : « Les compromet fortement les chances France pourrait être une élégante LES EFFORTS conjugués d’Hervé Jean-Marie Cavada par Nicolas
l’intérim en attendant l’organisa- conseillersgénérauxn’étantplusau de Christine Boutin de voir sa prési- porte de sortie pour la ministre du Morin, de Michel Barnier, de Xavier Sarkozy. Le président a dit non,
tion d’une cantonale partielle. De completdepuisladémissiond’offi- dence se poursuivre au-delà de son Logement. Mais est-il possible Bertrand et de Jean-Claude Gaudin mais à l’Élysée, on s’est activé pour
fait, Christine Boutin prenait hier ce de Pierre Bédier, l’élection d’un intérim. Celui-ci doit s’achever d’aller contre cette assemblée ? ont fini par payer : à 29 ans, le pré- lui trouver un point de chute.
officiellement ses fonctions et nouveauprésidentnepouvaitavoir après la partielle qui doit élire un JEAN-BAPTISTEGARAT sident des Jeunes Centristes, Michel Barnier, qui l’avait inscrit
Damien Abad, se retrouve numéro sur sa liste de«candidatsdurenou-
deux sur la liste de la majorité pour vellement» dès décembre, après
les européennes dans le Sud-Est. l’avoir invité avec d’autres espoirs
Hervé Morin, le président du Nou- de la majorité à un dîner avec leENBREFADRESSES EN OR veau centre, l’avait repéré de lon- président du Parlement européen,
gue date. Bluffé par la«détermina- Hans-Gert Pöttering, a encouragé
N’ATTENDEZPLUSLESSOLDES. Jean Dahan, le
EUROPÉENNES. Le philosophe MARSEILLE. Sénateur et président tion» de cet handicapé atteint sa candidature dans le Sud-Est. Unprofessionnel du prêtàporter masculin de luxe
Régis Debray, qui s’est plusieurs PS du conseil général, Jean-Noël d’arthrogrypose, une maladie choix entériné par Xavier Bertrand.dégriffé depuis 40 ans, vous propose toute
l’année lescollections des marques prestigieuses fois montré au côté de Ségolène Guérini, rival malheureux congénitale qui entraîne des défi- Le secrétaire général de l’UMP a vu
àdes prix soldés. Hommes d’affaires, politiciens, Royal ces derniers mois, de Jean-Claude Gaudin ciences neuro-motrices, il était prêt Damien Abad jouer les animateurs
show-business, ceux qui créent l’élégance a apporté son soutien à la tête à la mairie de Marseille en 2008, à lui attribuer la place de numéro lors du premier meeting national
par fonction et par tempérament, s’habillent à
de liste du Front de gauche en a quitté le conseil municipal où trois en Ile-de-France, promise à de la majorité, le 28 avril, à Rueil-moindrefrais avec lesmarques des grands
couturiersFrançaisetItaliens,qu’ilestimpossible Ile-de-France, Patrick Le Hyaric il siégeait depuis trente-deux ans Malmaison, et lui a confié en apar-
de citer ici. Ex.:des costumesà199€,vestes (PCF), directeur deL’Humanité. en raison du cumul des mandats. té : «On m’avait dit que vous étiez
à137€,smoking à229€,pantalons à bon. Pour moi, ce meeting a été
46€.Cravatesensoie haut de gammeà20€,
déterminant.» Jean-Claude Gau-chemisesà25€,impersetparkasà137€.
Pour la détenteetleweek-end, un large choix din, président de la commissionAubryplaidepourl’«harmonisationfiscale»
de sportswear.Chaussures de luxeAnglaises et nationale des investitures de
Italiennes (Goodyear cousues main) 91€.Rayon
PS. La première secrétaire du PS, Martine Aubry, a plaidé hier en faveur l’UMP et homme fort de la circons-
spécial grandes tailles, toutes conformations
de«l’harmonisationsocialeetfiscale» en Europe, à Rouen, au cours d’un cription, a fini par l’imposer dans le(jusqu’au 78)àdes prix également compétitifs.
Retouches gratuites. meeting pour les élections européennes au côté de Laurent Fabius. Aubry Sud-Est. L’élu municipal de Vau-
a défendu l’idée d’un«salaireminimum» dans chaque pays«pourmet- vert, dans le Gard, va donc siéger
eHOMESTOCK > 102, bd Voltaire-Paris 11 -M° Voltaire-Tél.:0147005354 trefinàcetteconcurrencenéfasteentrelespayseuropéens». De son côté, au Parlement de Strasbourg, tout
Du mardi au samedi de 10h à 13h30etde14h30à19h Fabius a assuré que le débat sur le traité constitutionnel pour lequel il en continuant à donner des
erCISEAUXD’ARGENT > 156, rue de Rivoli-Paris 1 -M°Louvre-Rivoli-Tél.:0142610944
avait voté non et Aubry oui appartenait au passé.«Ceuxquiontvotéoui cours à Sciences-Po Paris, où ilLundi de 14h30à19h-Dumardi au samedi de 10hà19h.
e commeceuxquiontvoténonsontdesEuropéens.Nousvoulonsqu’ilyait est maître de conférence enCISEAUXD’ARGENT > 24, rue du QuatreSeptembre-Paris 2 -M°QuatreSeptembre-
Tél. : 01 44 71 08 22 - Du mardi au samedi de 10h30 à 19h. del’innovationetdel’impulsionlàoùtropsouventc’estladéréliction,(…) finances publiques.
del’harmonisationlàoùc’estlaloidelajungle», a-t-il résumé. JUDITHWAINTRAUB
C 1
Bouchon/LeFigaroInternational
1mardi 26 mai 2009 7
Explosion d’une charge quatre fois supérieure à celle de son premier essai nucléaire
DEUXIÈME ESSAI NUCLÉAIRE SOUTERRAIN DE LA CORÉE DU NORDLaCoréedu RUSSIE “Episode
CHINE sismique”
enregistré
Kilju : 00h54* (hier) Explosion 4 fois à moins
de 10 kmplus puissante qu’en 2006 Nordprocède Explosion
de profondeur(selon l’Institut américain nucléaire
Yongbyon d’études géologiques)souterraine
CORÉE Charge de 10 à 20
DU NORD kilotonnes (selon àunnouvel
Musudan-ri : 03h00* les médias russes),
équivalente à celles Tir d’un premier
d’Hiroshima et missile à courte
NagasakiportéePyongyangessainucléaire
*heure GMTPROLIFÉRATION locale, dans le nord-est du pays, Séoul
Wonsan : 08h00*Selon des mesures près de la ville de Kilju. Selon la TRENTE ANS DE MENACE NORD-CORÉENNE
Tir de deux japonaises, le test aurait Commission préparatoire de
Merautres été quatre fois plus l’organisation pour l’interdic- CORÉE 1979 1985 1998 2006 2009
missilespuissant que celui tion des essais nucléaires duDU SUD Construction Adhésion Premiers tirs • Juillet : • Avril : Lancement à courte de 2006. Moscou compare (CTBTO) de l’ONU, le test aurait Japon d’un réacteur au Traité de balistiques Tir raté d’une fusée portéela puissance de l’engin eu lieu à moins de deux kilomè- nucléaire non-proliféra- de longue d’un missile spatiale, perçu
à celle de la bombe tres de l’emplacement de l’essai à Yongbyon tion nucléaire portée Taepodong-2 comme un test de
américaine lancée d’octobre 2006 et se serait pro- (TNP). au-dessus • Octobre : missile balistiqueMersur Nagasaki en 1945. duit très près de la surface, avec Pyongyang du Japon Premier essai • Mai : Deuxième Jauneune magnitude de 4,5 sur le quittera nucléaire essai nucléaire
De notre correspondant l’échelle de Richter. en 2003. souterrain souterrain160 km JAPONà Pékin
Unepuissance
LA CORÉE du Nord a jeté son de10à20kilotonnes ses, le test était «quatre fois plus été mis en doute par les experts. devrait prendre au moins deux portée au-dessus du Japon en
atout nucléaire sur la table hier, L’Institut américain d’études puissant qu’en 2006». Pour Mos- Il faudra donc attendre un peu jours pour que ces gaz rares attei- avril dernier avait déjà été l’occa-
en procédant «avec succès» à un géologiques (USGS) a pour sa cou, l’engin aurait eu une puis- pour disposer d’une meilleure gnent nos stations les plus rap- sion d’un regain de tension, le
nouvel essai, après le premier part détecté un «épisode sismi- sance de 10 à 20 kilotonnes, soit appréciation de l’ampleur de ce prochées » de l’endroit où a eu Conseil de sécurité de l’ONU
effectué en 2006. Un nouveau que» d’une magnitude de 4,7. l’équivalent de la bombe améri- nouvel essai. lieu la détonation, mais cela condamnant le tir. Pyongyang
défi qui impose à l’Administra- L’agence de presse officielle caine lancée sur Nagasaki en dépendra aussi des conditions s’était alors retiré des négocia-
tion Obama de se pencher réel- nord-coréenne KCNA a affirmé 1945. Pour appuyer son message, «Menacepourlapaix» météorologiques, a souligné tions à Six, avait annoncé la fin
lement sur un dossier nord-co- que cet essai avait été «mené à Pyongyang a aussi procédé hier à Dans les jours qui viennent, Tibor Toth, secrétaire général du de sa coopération avec l’AIEA
réen qui n’était pas prioritaire. un niveau plus élevé en termes de trois nouveaux tirs de missiles à des détections de «gaz rares» CTBTO. (Agence internationale de l’éner-
Selon des responsables sud- puissance explosive et de techno- courte portée. qu’une explosion souterraine Mais, d’ores et déjà, les réac- gie atomique) et la réactivation
coréens, une secousse a été logie de contrôle». En 2006, le succès voire la libère pourront aider à confirmer tions ont été vives (lire ci-des- de ses installations nucléaires.
enregistrée vers 9 h 54, heure Selon des mesures japonai- réalité du test nucléaire avaient la nature nucléaire du test.« Cela sous). Le tir d’une fusée à longue ARNAUD DELAGRANGE
Lerégimenord-coréenjouesasurvie
Pour dissuader toute Depuis l’attaque qui a frappé La transition s’annonce délicate Sejong Institute. Pyongyang s’est me une puissance atomique, la
tentative de déstabilisation son « cher leader » l’été dernier, la avec une économie en lambeaux et lancé dans une course contre la Corée du Nord rêve d’obtenir des
d’un pouvoir en transition, dictature est entrée dans une ère une population qui doute de plus en montre pour maîtriser pleinement garanties de sécurité de l’Adminis-
les militaires veulent d’instabilité sans précédent. Si Kim plus du mythe du «paradis socia- la technologie atomique et pouvoir tration Obama, sous la forme d’une
montrer leur maîtrise Jong-il est bien revenu aux com- liste» susurré par la propagande. négocier en position de force avec reconnaissance diplomatique ou
de l’arme nucléaire. mandes, il apparaît physiquement les États-Unis. Un second test était d’un traité de paix toujours en
affaibli et l’hypothèse d’une dispari- Êtreenpositiondeforce devenu nécessaire car le premier, attente depuis la fin de la guerre de
Séoul tion brutale hante désormais les faceauxÉtats-Unis réalisé en octobre 2006, n’avait pas Corée en 1953. Au crépuscule de
esprits à Pyongyang, Séoul ou Pékin. La décision d’accélérer le pro- permis de mettre en place un arse- son règne, Kim Jong-il semble jouer
ENGAGÉ dans un bras de fer sans Pour nombre d’experts, le régime gramme nucléaire, annoncée le nal atomique crédible. Pyongyang son va-tout. Une stratégie risquée
merci avec les grandes puissances, est entré dans une phase de transi- mois dernier en représailles aux posséderait assez de matière pour qui inquiète à Séoul et Washington,
Pyongyang a brusquement décidé tion et le chef préparerait lui-même condamnations par l’ONU du tir de produire entre 5 et 8 bombinettes, où l’on craint que l’affaiblissement
de faire bondir les enchères. Une sa succession. Les spéculations sur fusée nord-coréen, s’inscrit dans ce selon les diplomates américains. du dictateur ne conduise Pyon-
fuite en avant nucléaire qui s’expli- un possible adoubement de son contexte. Le régime serre les rangs La possession de l’arme suprê- gyang à une radicalisation menée
querait avant tout par des causes troisième fils, Kim Jong-un, qui en vue de l’épreuve qui l’attend en me vise d’abord à dissuader toute par les partisans d’une ligne dure.
internes et l’urgence pour un l’accompagne régulièrement dans jouant la carte nationaliste.«Dufait tentative de déstabilisation durant SÉBASTIENFALLETTI
régime exsangue d’assurer sa sur- ses déplacements officiels, se ren- del’étatdesantédeKim,lesmilitaires la phase de succession. Un élément Surceclichénondatérendu
vie. «Cette décision montre à quel forcent depuis quelques semaines. considèrentessentieleturgentd’avoir clé pour une dictature qui a déve- publicle27avrildernier,Obamafaceàlamenace
pointilssesententacculés», affirme Le rejeton de 26 ans travaillerait lamaîtrisedel’armenucléairepour loppé une mentalité d’assiégé. Mais KimJong-ilestendéplacementnucléairenord-coréenne
Sheen Seong-ho, professeur à la désormais au sein de la puissante assurerlasurviedurégime», estime il s’agit aussi d’une stratégie offensi-» àWonsan,danslaprovince
Seoul National University. Commission nationale de défense. Cheong Seong-chang, chercheur au ve : en étant reconnu de facto com- L’ANALYSE,PAGE17 deKangwon. KCNA/AFP
LecoupdeforcedePyongyangsusciteuneréprobationinternationaleunanime
Même la Chine a fermement pour la paix». Le président améri- le ». Le président de la Commission du Nord» à l’ONU. L’événement a diplomatique. La Chine a condam- Japon) qui se tenaient habituelle-
condamné l’initiative cain a appelé à une «action de la européenne, José Manuel Barroso, également mis en émoi les partici- né très fermement l’essai nucléaire ment dans la capitale chinoise. Un
de son allié nord-coréen. communauté internationale», sans a quant à lui condamné la «provo- pants de la rencontre ministérielle nord-coréen et s’y est dite «résolu- camouflet que Pékin a manifeste-
préciser quelle forme celle-ci pour- cation» d’un «régime totalitaire UE-Asie (Asem) qui se tient à Hanoï. ment opposée». Elle a appelé Pyon- ment du mal à digérer.
LES RÉACTIONS au nouvel essai rait prendre. La Corée du Nord a quin’estpascapabledenourrirpro- À la demande du Japon, très préoc- gyang à «cesser toute action suscep- Reste toutefois à savoir quelle
nucléaire réalisé par Pyongyang ne une«attitudedeplusenplusagres- prementsapopulationetquitrouve cupé par les menées de son voisin, tible d’envenimer la situation». Des forme pourraient prendre ces
se sont pas fait attendre. Le sive», lui a fait écho le chef d’état- des ressources pour des armes un groupe de travail a été constitué termes qui reprennent ceux condamnations, restées sans effet
Conseil de sécurité de l’ONU a major interarmées américain, l’ami- nucléaires». pour préparer un texte commun. employés, en octobre 2006, pour dans le passé. En avril, la Chine et la
condamné dans la soirée l’initiati- ral Michael Mullen. Londres, Paris et Rome ont fait condamner le premier test nucléai- Russie avaient opté pour une décla-
ve nord-coréenne au cours d’une Un concert de protestations chorus, le premier ministre britan- Condamnationssanseffet re nord-coréen. Mécontent de la ration non contraignante à l’ONU à
réunion d’urgence, estimant s’est également fait entendre en nique, Gordon Brown, estimant que L’une des réactions les plus condamnation de l’ONU qui avait l’égard de la Corée du Nord. Sou-
qu’elle constituait une violation Europe, le diplomate en chef de l’initiative nord-coréenne était significatives est venue de Pékin, suivi le tir d’un de ses missiles balis- cieuse de préserver de bonnes rela-
de ses résolutions. l’UE, Javier Solana qualifiant cet «erronée,malencontreuse» et repré- indéfectible appui du régime nord- tiques au-dessus du Japon, en avril tions avec ce pays, Moscou s’est dit
À Washington, Barack Obama a essai nucléaire d’«acte irresponsa- sentait un«dangerpourlemonde». coréen, qu’il soutient à bout de bras, dernier, Pyongyang s’était alors reti- «inquiet», hier, tout en appelant à
aussitôt condamné le tir nord-co- ble» méritant une «réaction ferme La France a réclamé «les sanctions le conservant traditionnellement ré des pourparlers à six (les deux «nepascéderàl’hystérie».
réen en le qualifiant de «menace de la communauté internationa- les plus fermes vis-à-vis de la Corée comme une carte dans son jeu Corées, États-Unis, Chine, Russie, ALAINBARLUET
PROFITEZDENUITS
GRATUITES
GRÂCEÀNOTRE
PLUSBELLEOFFRE
APRÈS2NUITSEFFECTUÉESDANSNOSHÔTELS,PROFITEZD’UNE
ÈME3 NUITOFFERTE.JUSQU’À4NUITSGRATUITES.
Comment profiter de cette offre: Profitez de vos nuits gratuites entre le 3 juillet et le 26 décembre 2009, dans l’un de nos
4000 hôtels à travers le monde* (vous pourrez séjourner dans un de nos hôtels dans unInscrivez-vous sur www.nuitofferte.fr/offre
premier pays, puis profiter de nuits gratuites dans des hôtels différents et ce à travers le monde)
Effectuez au minimum 2 nuits dans nos hôtels entre le 4 mai et le 3 juillet 2009 pour
Inscrivez-vous dès aujourd’hui sur www.nuitofferte.fr/offregagner jusqu’à 4 nuits gratuites (par exemple, séjournez 8 nuits et gagnez en 4)
®*Pour connaître l’intégralité des conditions générales, rendez-vous sur le site www.nuitofferte.fr/offre. Pour participer, vous devez être membre Priority Club Rewards. Vous devez également enregistrer un numéro de membre à l’avance sur le site www.nuitofferte.fr/offre et fournir une adresse électronique valide. En s’inscrivant, les membres acceptent de ne pas cumuler de points ni de miles de base ou Elite pour
les nuits réservées après la date d’inscription pendant toute la période de la promotion, et ce quel que soit l’hôtel IHG (sauf au Japon). Le nombre de chambres gratuites est limité et elles sont soumises à disponibilité. Les hôtels du Japon ne participent pas à cette promotion. © 2009 InterContinental Hotels Group. Tous droits réservés. La plupart des hôtels sont des propriétés indépendantes et/ou exploitées individuellement.
C 1

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin