Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Magazine Le Figaro du 27 août 2010

De
34 pages

Decouvrez le Figaro magazine du 27/08/2010

Publié par :
Ajouté le : 27 août 2010
Lecture(s) : 14
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

1,30€ vendredi27août2010 -LeFigaroN°20550-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
ÉdouardBalladur Lesaidesauxétudiants DemainauFigaro:
LeFigaro«2012 échappent etsesnesera magazines
pas2007» àlarigueur auprix
PAGE12 de 4,50€LeFigaroéconomie PAGE16
“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais
«LesMerveilles
Une interview de Michel Platini :duclassique»
par Pas d’amnistie
Karajan pour les Bleus sanctionnés Roms:
Brahms
e34 volume, 2Françaissur3envente
auprix
de9,90€ approuvent
LeFigaroéconomie
LaPoste
selancedans legouvernement
latéléphonie
mobileavec SelonlesondageOpinionWay-LeFigaro,Nicolas
SFRPAGE20 Sarkozyrestelapersonnalitélapluscrédible
pourluttercontrel’insécurité,devantMarineLePenLesbons
etDominiqueStrauss-Kahn. PAGE 3résultatsdu
Créditagricole
PAGE18 69 % 65 %
Espagne:
des Français favorables des Français favorablesZapateroprépare
au démantèlement aux expulsions vers la Roumanie
unnouveau de certains camps de Roms de Roms sans papiers
Sondage : OpinionWayplanderigueur
PAGE17
PS:Aubryenpositiondeforce
Lapidation: àl’universitéd’étédeLaRochelleKouchner
QUASIMENTsilencieusetout sera «le mieux placé».demande
l’été, la première secrétaire «Nous sommes là pour dire
àl’Europe esttrèsattenduesurlasécu- qu’une autre France est pos-
rité etsursesambitionspour sible», a-t-elle ajouté avecdesemobiliser
2012, alors que s’ouvre «gravité». Cette année, les
aujourd’hui l’université d’été socialistes espéraient vivrecontrel’Iran PAGE5
de son parti à La Rochelle. une rentrée apaisée. Mais
Pour la première fois depuis le désastre sud-africain, Comme elle le fait depuis l’espoir de pouvoir l’empor-LesÉtats-Unis le président du football européen a commenté, hier, qu’elleestpremièresecrétaire, ter en 2012 a ravivé les ten-menacent l’échec des Bleus. Et il a souhaité que les sanctions MartineAubryarappeléhier sionsplusvitequeprévu.
qu’elle soutiendra celui qui PAGE4ETL’ÉDITORIALPAGE13contre les grévistes soient « maintenues ». PAGE10al-Qaidaau
Yémen PAGE6
Spectaculaire HISTOIRE DUJOUR
attentat
enCorsePAGE7 Poutinebâtitsalégendesur
Rythmes terre,surmeretdanslesairsscolaires:la
pausedéjeuner près Poutine le motard juché sur soulignant que, dans cette même région,
une Harley Davidson, Poutine à les projets de forage de la compagnie pé-allongéePAGE8 Acheval ou Poutine pompier aux trolièreRosneft,autorisésparleKremlin,
commandes d’un bombardier d’eau, les menaçaient justement la reproduction deH1N1:soupçons téléspectateursrussesontdécouvertmer- l’espèce. Qu’importe, l’essentiel est de
credi un premier ministre chasseur et montrerlepremierministresouslestraitssurleseffets
écologiste,pistantlabaleinegriseaularge d’un homme énergique et sportif, quisecondaires delacôtepacifique.Bonnetnoiretanorak adore la fréquentation des animaux sau-
fourré rouge, chevauchant les vagues à vages,«aimeledanger»et«n’apeurdeduvaccinPAGE9
bordd’unZodiacdanslaréservenaturelle rien».Surlesitedugouvernementrusse,
deKronotsky,lechefdugouvernementa lesinternautespeuventd’ailleurslocaliserThéâtre:
traqué durant deux heures le cétacé, à lesoursblancsetautrestigresdelarégion
Parisfait l’arbalète, pour prélever un échantillon Amourqui,grâceauxtalentscynégétiques
desapeau.«Jel’aimanquétroisfoismais duchef,sontdésormaiséquipésd’uncol-sarentrée
àlaquatrième,jel’aitouché»,s’estfélicité lier électronique. Impossible en tout casPAGES26
ET27 VladimirPoutine.Lesdéfenseursdel’en- deperdrelatracedePoutine,quis’oriente
vironnementsontrestésperplexesdevant sans détours vers l’élection présidentielle
la portée scientifique de l’événement, demars2012. PIERREAVRIL(ÀMOSCOU)
DÉBATS&OPINIONS ONS RENDEZ-VOUS
LACHRONIQUE L’ÉDITORIAL d’Yves Thréard PAGE13
d’Ivan Rioufol LECARNETDUJOUR PAGE11
Quandlesfauxgentils
APARTÉ d’Anne Fulda PAGE33
HO/REUTERS-V.BOISOT,S.SORIANO, sortentlescrocs... PAGE13
TOUTE L’ACTUALITÉ SURlefigaro.frJ.-C.MARMARA/LEFIGARO. Mis en Bouteille à la Propriété par La Gordonne
ALG:170DA. AND:1,40€. BEL:1,40€. DOM:2,00€. CH:3FS. CAN:4,25$C. D:2,00€. A:2,80€. ESP:2,00€. GB:1,60£. GR:2,20€. IRL:2,20€. ITA:2,20€. LUX:1,40€. NL:2,00€. H:820 L’abusd’alcoolestdangereuxpourlasanté.Àconsommeravecmodération.
HUF. PORT.CONT.:2,00€. SVN:2,20€. MAR:13DH. TUN:2DTU. USA:3,95$. ZONECFA:1500CFA. ISSN0182.5852
T 00108 - 827 - F: 1,30 E
3:HIKKLA=]UVXUZ:?k@i@m@h@a;
MCMAYSTEEVE/ABACA
Cvendredi27août2010 LEFIGARO
2 recto VERSO
PortraitdeYasser
Arafatàl’entrée
d’unmagasin
ducamp
deréfugiés
palestiniens
deBeddawi,
danslaville
libanaisedeTripoli.
250000
Palestiniens
vivraientaupays
duCèdre.
J.EID/AFP
Lagrandeamertume
ichaquefamillemalheureusel’estàsafa-
çon, comme dans la célèbre phrase desPalestiniensduLiban
d’ouvertured’AnnaKarénine,ladiaspora
palestinienneduLibancontinued’occu-
peruneplaceàpartdanslelongmartyro- Beaucoupcraignentaussiquel’assimilationdesPa- Les mesures votées par le gouvernement libanaisUneloivientloge des Arabes de Palestine. Soixante- lestiniensfasselejeud’Israël.Levice-ministreisraé- apparaissent tout à coup comme un peu dérisoires,Sdeuxansaprèslafuitedeleursaïeuxjetés liendesAffairesétrangères,DannyAyalon,ajetélase- comparées à la misère matérielle et morale qui y rè-
deleurouvrirl’accèssurlesroutesdel’exillorsdelacréationdel’Étatd’Is- mainedernièreunpeuplusd’huilesurlefeuensaluant gne.Devantunpetitsalondecoiffure,Fahdi,contre-
raëlen1948,etvingtansaprèslafindelaguerrecivile levoteduParlementlibanaiscommeuneavancéevers maîtresurdeschantiersestpourtantheureuxdecette
libanaise, les réfugiés palestiniens au pays du Cèdre autravaildansleur la solution du problème du «droit au retour», rêve loi.«Ilfautvoircommentonvitici.MêmelesPalesti-
restentdescitoyensdesecondezone,quasimentpri- palestinienetcauchemarisraélien. niensréfugiésdansd’autrespaysontpitiédenous.Un
vésdedroitscivilsetpersonnels. Paradoxe,dansunpaysquin’enmanquepas,lesLi- ingénieur palestinien sera embauché comme chef depaysd’accueil.
La récente décision du Parlement libanais de leur banais s’enflamment plus volontiers pour le sort des chantierà800$parmoisaulieude2500$pourunLi-
offrir un début d’existence légale, votée la semaine PalestiniensdeGazaoudeCisjordaniequepourceux banais.Silaloipeutchangerça,tantmieux.»NédansMais,62ansaprès
dernière, est la première reconnaissance officielle du quiviventàleursportes.Depuislafindelaguerre,plus lecampdansunefamilleoriginaired’unvillageproche
problème.Jusqu’àprésentpresquetotalementexclus delamoitiédesPalestiniensduLibanrestentconfinés d’Acre,Fahdisedéfendd’avoirl’intentiondes’instal-leurexil,lesréfugiés
de toute existence légale, cantonnés pour la majorité dans des camps de réfugiés, entièrement dépendants lerauLiban.«Sijelepouvais,jepartiraistoutdesuite.
dansdesemploisnondéclarésetfaiblementqualifiés, del’assistancedel’UNRWA.LecampdeChatilaetle N’importeoù,saufpeut-êtreenIsraël,dit-il.LesLiba-palestiniensilscomptentsurlanouvellelégislationpourbénéficier quartiervoisindeSabranesontqu’àquelquesminutes naisonttortdedirequenouscherchonsànousinstaller
depermisdetravailenrègleoud’indemnitésdedé- desimmeublesultramodernesducentredeBeyrouth, ici.NousnerevendiquonsqueledroitauretourenPales-dénoncentlaprécaritépartàlaretraite.«Mêmesiuncertainnombred’activi- surlaroutedel’aéroport.Cesnomscontinuentàré- tine. En attendant, nous ne voulons que des droits élé-
tés, notamment la fonction publique et la plupart des sonnerdanslalitaniededramesquiaccompagnel’his- mentaires,celuidetravailler,d’acheternotremaison.»
professionslibérales,leurrestentinterdites,toutcomme deleursort toire de l’exil palestinien, depuis le massacre en sep- Sansqueleschiffressoientvérifiables,Fahdiaffirme
l’accès aux soins et à la propriété, leur statut devrait tembre 1982 de 800 à 3000 Palestiniens (le chiffre quetouslesPalestiniensquiontpupartirontquittéle
ainsi devenir le même que celui de n’importe quel tra- varielargementselonlessources)parlesmiliceschré- camp.«Iln’yapasplusdelamoitiédeshabitantsquietcontinuent
vailleur étranger au Liban, explique Nadim Houry de tiennes au lendemain de la mort de leur chef, Bachir soientpalestiniensaujourd’huiàChatila.Ontrouvedes
Human Rights Watch. Ces mesures, aussi limitées Gemayel,dansunattentat.Lesforcesisraéliennes,qui Sri-Lankais, des Indiens, et même des Libanais attirésderéclamerle«droit
soient-elles,représententunpremierpas.Ilfautatten- venaient de s’emparer de Beyrouth-Ouest, en furent parlesloyerstrèsfaibles.LesPalestinienslesplusriches,
dredevoirsiellesserontsuiviesd’effets.» lestémoinspassifs. etsouventleschrétiens,soitontobtenupardespasse-auretour»dansleurs
Prèsdetrenteansplustard,lesruellesducampof- droitslanationalitélibanaise,soitontémigré.»
L’identitélibanaiseenquestion frenttoujoursunspectacleaffligeant.Venellesparfoisanciennesmaisons.Auquartiergénéraldel’UNRWA,l’agencedesnations «Jen’attendsplusrien»étroitescommedescouloirs,quiseréduisentàdesim-
unies créée en 1949, à l’époque avec un mandat de plesfentesentredesmaisonsdeplusdesixétages,in- DixdesdouzeenfantsdeMmeNafyéviventauDane-PARADRIENJAULMES
trois mois, pour venir en aide aux réfugiés palesti- ENVOYÉSPÉCIALÀBEYROUTH vraisemblables empilements de moellons qui se sont mark.Arrivéeà20ansauLibanen1948,cettevieille
niens,onsefélicitedecettedécision.«Çavadansla élevés de façon anarchique à la place des tentes des dame se souvient du village de tentes du camp à son
bonne direction, dit Hoda Souaiby, porte-parole de premiers réfugiés, façades penchées les unes vers les arrivée, remplacé par des murs de parpaings et des
l’agence à Beyrouth. Beaucoup reste à faire, mais ces autres,nelaissantplusapparaîtrequ’unemincebande toits de tôle, plusieurs fois détruit et reconstruit au
dispositionsvontleurpermettred’améliorerleurscondi- de ciel derrière des enchevêtrements de fils électri- coursdeslonguesannéesdelaguerrecivile.Lesdeux
tionsdevie.»LaquestionpalestinienneresteauLiban ques, égouts à ciel ouvert où pataugent des enfants, ventilateursquibrassentl’airmoitedesonminuscule
unsujetexplosif.L’irruptiondecesréfugiésenmajori- petites fenêtres donnant sur des murs et des cours rez-de-chaussée s’arrêtent régulièrement à chaque
té sunnites, dans un pays reposant sur un équilibre comme dans d’anciens ghettos d’Europe centrale, coupuredecourant.«LeLibannenousajamaistraités
confessionnel déjà fragile, a été suivie par celle de échoppes minuscules, appartements d’une ou deux commedesêtreshumains.J’étaisdanslecampquandils
l’OLP,chasséedeJordanieaprèsleSeptembrenoirde piècesous’entassentdesfamillesentières. nousontmassacrésen1982.Ilyavaitseptcorpsentas-
1970.L’OLPs’étaittailléunÉtatdansl’Étatavantdese Chatilaestl’unedesîlesdutristearchipeldescamps séssousmafenêtre.EntreeuxetlesIsraéliens,onnousa
heurter militairement aux chrétiens, puis aux chiites palestiniens, douze enclaves misérables et insalubres tout fait subir. Aujourd’hui, nous n’avons ni papiers ni
pendantlalongueguerrecivilelibanaise,etdepréci- où, six décennies après la fuite de leurs grands-pa- travail.Jen’attendsplusriend’eux.»
piterplusieursinvasionsisraéliennes.Unehistoirequi rents,lesréfugiésviventtoujours,gardantprécieuse- Danssonpetitcafé,Khaledauneautrelecturedela
alaisséungoûtamerauxLibanais.Bienquelenombre mentlesclésdeleursanciennesmaisons,depuislong- soudaine générosité des autorités libanaises. «Aucun
de réfugiés palestiniens soit sans doute inférieur aux temps détruites ou occupées par d’autres, Étatarabenenousestjamaisvenuenaide.Cetteloiest
400000 enregistrés par l’ONU - probablement plus s’accrochantàl’illusionqu’unjourilsrentrerontdans inspiréeparlesAméricainsetlesIsraéliens,quiveulent
prochede250000-,lacraintedeleurinstallationdé- unpaysqu’ilsn’ontjamaisconnu. qu’on devienne des citoyens libanais pour que nous re-
finitive,tawtînenarabe,restevivedansunLiband’à Dansceszonesdenon-droitexcluesdetouteslesju- noncionsaudroitauretouretnousinstallionsdéfinitive-
peine 4 millions d’habitants, où chaque confession ridictionslibanaises,ledésespoiretledésœuvrement mentici.C’estlapremièreétaped’ungrandprojet.»
s’arc-boutesursesréseauxetprivilèges. favorisentlebouillonnementdesidéologiesextrémis- UnedernièrecatégoriedePalestiniensrisquedene
«LesPalestinienssontvictimesd’unsystèmeoùtout tes.Nahral-Barid,danslenorddupays,aétéenpartie mêmepaspouvoirbénéficierdecettelégislation.Dési-
est soumis à des influences communautaires, explique détruitparl’assautdel’arméelibanaisecontrelegrou- gnéssousletermede«non-enregistrés»,lesanciens
Sari Hanafi, sociologue à l’Université américaine de pe salafiste de Fatah al-Islam en 2007. L’immense combattantsdel’OLPetleursfamilles,arrivésdeJor-
Beyrouth,lui-mêmed’originepalestinienne.Enl’ab- campd’Aïnel-Héloué,prèsdeSaïda,esttravaillépar danie en 1970, ne figurent pas sur les listes de l’ONU.
senced’unÉtatrégulateur,laquestionpalestinienneau toutes les branches de l’islam extrémiste qui prospè- «Jen’aimêmepasdepapiers.Jerisquedemefairearrê-
Libantouchedirectementauproblèmedel’identitéliba- rentdanslarégion. terdèsquejesorsducamp»,expliqueMajed,uncolosse
naise:dansunesociétéoùlesminoritéssontinstitution- noiroriginaireducampdeJabaliya,danslabandede
nalisées,leurprésenceestressentiecommeunemenace, Gaza.«Nospapiersontdisparuaveclafindel’adminis-
notamment par beaucoup de chrétiens.» Ces derniers« LaprésenceauLibandesPalestiniens trationégyptiennedeGazaen1967.»Majedaparticipé
se souviennent de l’alliance des musulmans sunnites àtouslescombatsdesfedayinspendantlaguerrecivile,estressentiecommeunemenace,aveclesPalestinienssouslabannièreislamo-progres- contrelesIsraéliens,leschrétienslibanaisetleschiites
sistependantlaguerrecivile.Leschiites,eux,redou- d’Amalpendantlaguerredescamps.Blesséen1982,ilnotammentparbeaucoupdechrétiens»tentl’apportélectoralquelesPalestinienspourraient n’embarquepasaveclegrosdel’OLPàdestinationde
SARIHANAFI,SOCIOLOGUEÀL’UNIVERSITÉAMÉRICAINEDEBEYROUTH DRapporteràleursrivauxsunnites. Tunis.«Jevisicidepuis.Commeunprisonnier.»
A
LEFIGARO vendredi27août2010
«Quandlesfauxgentils
sortentlescrocs...» 3francePOLITIQUE
LEBLOC-NOTESD’IVANRIOUFOLPAGE13
Roms:lesFrançaissoutiennentmassivement
Selon OpinionWay, Devantlegouvernement
lesambassadeurs,Nicolas Sarkozy
Fillontaclearrive en tête Villepin
des personnalités
LA RÉPONSE à la violente charge deà qui les Français font Dominique de Villepin a tardé. Mais
hier,poursapremièreprisedeparoleconfiance publiquedepuislesvacances,François
Fillon a répondu à son prédécesseur.sur la sécurité. « Le drapeau de la France, ça n’est
pasunebanderolesurlaquelleonécrit
unslogan.EtrespecterlaFrance,c’est
aussirespecterleprésidentdelaRé-
publique », a prévenu le premier mi-
BRUNOJEUDY nistre qui recevait hier les ambassa-40% deurspourlatraditionnelleconférence
SONDAGE Longtemps annuelle.LechefdugouvernementendesélecteursduPS
premier flic de France, a profité pour annoncer que l’UnionetdesVertsapprouvent
Nicolas Sarkozy reste le européenne va se pencher sur la si-ledémantèlement
meilleur pour lutter contre tuation des enfants roms exploitésdescampements
par des filières criminelles. Françoisl’insécurité. C’est le princi- illégaux
Fillonavaiteujusteavantsondiscourspal enseignement de l’enquête
un entretien téléphonique avec Joséréalisée par l’institut OpinionWay
ManuelBarroso,présidentdelaCom-pourLeFigaro. Le chef de l’État, qui ac-
mission européenne. Une réunion decumule les déboires avec l’opinion depuis L’action du gouvernement plébiscitée travail devrait se tenir très vite entreles élections régionales, maintient donc
les ministres français et les commis-
QUESTION ÊTES-VOUS FAVORABLE OU OPPOSÉ AUX ACTIONS QUESTION POUR LUTTER CONTRE L ’INSÉCURITÉ, PARMI CES PERSONNALITÉSen matière de sécurité -son marqueur saires européens concernés par le
électoral- plusieurs longueurs d’avance SUIVANTES MISES EN ŒUVRE CES DERNIÈRES SEMAINES ? QUELLES SONT TOUTES CELLES AUXQUELLES VOUS FAITES CONFIANCE ? dossier.Ignorantlescritiquesinterna-
sur la gauche. Voilà qui consolera le pré- tionales et dans l’Hexagone, le gou-Le démantèlement L’expulsion vers Le podium... ... et les autressident de la République au moment où ses vernementarenvoyéhier284Romsde certains camps la Roumanie de Romsrivaux socialistes Dominique Strauss- de plus en Roumanie. Deux avionsde Roms sans papiers 4. B. Hortefeux 17 %Kahn et Martine Aubry le débordent à «spécialementaffrétés»delacom-1 N. Sarkozy 28 %
pagnieroumaineBlueAirsontarrivésdeux ans de la présidentielle. 5. M. Aubry 12 %
hier à Bucarest en provenance deDans cette enquête OpinionWay, Ni- 69 % 65 % RoissyetdeLyon.colas Sarkozy trouvera un autre motif de 6. E. Joly 11 %
B.J.satisfaction : 69 % des personnes inter- 2 M. Le Pen 21 21 %%
7. D. de Villepinrogées approuvent le démantèlement 11 %34 %des camps illégaux de Roms et 65 % se 31 %
8. S. Royal 8 %déclarent favorables à leur expulsion
evers la Roumanie. Des résultats qui 3 D. Strauss-Kahn 19 % en 2 position ! Et recueille l’adhésion de9. F. Bayrou 7 %
confirment d’autres sondages réalisés Favorable Opposé Favorable Opposé près d’un sympathisant UMP sur quatre
ces derniers jours. Dans le détail, ce sont tandis que Sarkozy n’obtient que 15 %
Sondage OpinionWay pour Le Figaro. Étude réalisée auprès d’un échantillon de 1 034 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. L ’échantillon a été constitué selon la
les sympathisants du FN qui plébiscitent des suffrages au FN. «Incontestable-méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. L’échantillon a été interrogé en ligne sur
le plus fortement (97 %) la politique système Cawi (Computer Assisted Web Interview). Les interviews ont été réalisées du 24 au 26 août 2010. OpinionWay rappelle par ailleurs que les résultats de ce sondage doivent être lus en tenant ment,MarineLePennecréepasl’effetre-
compte des marges d'incertitude : 2 à 3 points au plus pour un échantillon de 1000 répondants. OpinionWay a réalisé cette enquête en appliquant les procédures et règles de la norme ISO 20252.
d’expulsion des Roms du gouverne- poussoir que pouvait susciter son père»,
ment. 92 % des adhérents UMP adhé- estime Bruno Jeanbart. La vice-prési-
rent également ainsi que 74 % des élec- sujet des Roms, qui a suscité la polémique dubitatifs quand on leur demande à qui le chômage, les gens semblent désabu- dente du FN fait mieux que Brice Horte-
teurs de François Bayrou. Ce qui place, jusqu’au Vatican, est plus que jamais cli- ils font confiance pour lutter contre sés», analyse le sondeur. feux, l’actuel ministre de l’Intérieur, qui
une fois de plus, le leader du MoDem en vant entre la droite et la gauche. Même si l’insécurité. 14 % accordent leurs suf- Ministre de l’Intérieur pendant pres- figure en quatrième position avec 17 %.
porte-à-faux avec sa base. 40 % des électeurs du PS et des Verts ne frages à la gauche, 32 % à la droite et que quatre ans, Nicolas Sarkozy reste La grande perdante de palmarès est Sé-
Le quasi-plébiscite à l’UMP rassurera sont pas opposés au démantèlement des 53 % répondent «ni l’un, ni l’autre». pour les Français le mieux placé pour as- golène Royal, qui figure à l’avant-der-
l’Élysée après la controverse des derniers campements illégaux. Selon Bruno Jeanbart, directeur des surer l’ordre public. S’il recueille 28 % et nière place. L’ancienne candidate à la
jours. Les anciens premiers ministres Do- études pour OpinionWay, les Français devance de près de dix points les prési- présidentielle avait pourtant choisi de
La surprise Marine Le Penminique de Villepin et Jean-Pierre Raffa- «jugentlespolitiquesdeplusenplusim- dentiables du PS (DSK et Martine faire sa rentrée politique en recomman-
rin ont en effet donné de la voix contre le Si la politique d’expulsion des Roms est puissants» dans le domaine de la sécu- Aubry), la surprise vient de Marine dant à ses amis du PS de ne pas adopter
virage sécuritaire opéré pendant l’été. Le approuvée par les Français, ils sont plus rité.«Unpeucommepourlaluttecontre LePen. La fille du leader du FN déboule une ligne laxiste.
EN BREF
HervéMorin:«Lapeurdelaloi,seule,nesuffitpas»
Debrésedit«choqué»de
lapolitiqueenverslesRomsUn candidat Nouveau Centre se présentera à la présidentielle de 2012,
DansLePointdecettesemaine,
assure le ministre de la Défense, qui organise demain ses universités d’été à La Grande-Motte. BernardDebrésedéclare
«choqué»parlapolitiquedu
gouvernementàl’égarddesLeministredelaDéfense
Roms.«Davantagesurlaformedanssonbureau,PROPOSRECUEILLISPAR
quesurlefond,explique-t-il,JEAN-BAPTISTEGARATETALBERTZENNOU mercredidernieràParis.
V.BOISOTPOURLEFIGARO carlaloidoitêtreappliquée».
LEFIGARO.–Legouvernementa-t-il Mais,selonledéputédeParis,
prisun«viragesécuritaire»? me réjouis donc que le premier ministre «laformeestdétestable»
Hervé MORIN. – Les Français ont élu le souhaite réduire les niches fiscales de etlespratiquesd’évacuationdes
président de la République et sa majorité 10 milliards d’euros : c’est la proposition campssont«inacceptables».
pour qu’ils traitent la sécurité sans ater- que Charles de Courson défend au nom du «Onvoitlesforcesdel’ordrequi
moiement. Cela ne date pas du discours Nouveau Centre depuis trois ans. De viennentdétruirelescaravanes,
de Grenoble. Comment imaginer que le même, nous souhaitons la création de etlesenfantsquel’onsépare
président et le gouvernement ne réagis- nouveaux modes de financement de la quelquefoisdeleursparents»,
sent pas aux faits d’une extrême gravité protection sociale qui ne pèsent plus seu- s’insurge-t-il.BernardDebré
qui se sont produits à Saint-Aignan et à lement sur le travail et l’emploi. Je pense aenoutrejugé«absurde»
Grenoble. Mais cela ne doit pas occulter notamment à la TVA sociale. d’avoirfixéunquotade
les questions au moins aussi importantes 300campsdeRoms
que sont l’emploi, la croissance et la dette. Commentappréhendez-vous àdémantelersurles600qui
leremaniement,prévufinoctobre? existent.«L’électoratpopulaire
Partagez-vouslesinquiétudes Je l’appréhende avec une immense séré- comprendqu’ilyaunrisque
decertainsténorsdelamajorité? nité. Le moment venu, à coup sûr, la vie dedérapageverslaxénophobie
Quand j’entends certains élus établir un continuera. etleracisme»,estime-t-il.
lien entre immigration et insécurité, cela
PierreLaurentprometme choque. On ne naît pas délinquant. S’il communauté dans sa globalité. C’est un pression, réinsertion. La prévention avec Avecparexemplelacampagne
unerentréesocialey a beaucoup de Français issus de l’immi- sujet sur lequel les États européens doi- une politique puissante dédiée à l’intégra- pourlaprésidentiellede2012?
«exceptionnelle»gration dans les prisons c’est à cause de vent cesser de se renvoyer la balle. tion économique, éducative et culturelle. Qui aujourd’hui porte l’idée d’une
l’échec de l’intégration sociale, économi- L’Union européenne doit apporter une La dissuasion avec la vidéoprotection là où construction européenne forte face aux Àl’occasiond’unejournéeàla
que et culturelle. D’ailleurs, ce ne sont pas réponse collective, efficace et humaine. elle démontre son efficacité. La répression nouvelles puissances de ce monde ? C’est merorganiséeparlePCFpour
des immigrés mais des personnes nées en par une sanction implacable de ceux qui le Nouveau Centre. Qui veut proposer aux lesfamillesàfaiblesrevenus,
France et donc françaises. N’oublions pas Faut-ilélargirlecadred’application ne respectent pas les lois de la République. Français un modèle d’entreprenariat fa- PierreLaurent,secrétaire
que, dans leurs quartiers, le chômage os- desdénaturalisationsoumettre Mais la répression ne peut être légitime milial, respectueux de ses salariés et ne nationalduparti,aprédithierà
cille entre 20 et 40 %. Dans leur très gran- enprisonlesparentsdedélinquants? que si l’État fait pleinement son travail de cherchant pas le profit immédiat ? C’est le Dunkerque(Nord)unerentrée
de majorité, ils ont une énergie formida- Cela ne me choque pas qu’une personne prévention. Enfin une politique de réin- Nouveau Centre. Qui veut proposer aux sociale«exceptionnelle»,
ble. Il est toujours mieux d’avoir deux venant d’acquérir la nationalité française sertion est fondamentale car il faut garan- Français un pacte constitutionnel contre accusantlegouvernementde
cultures qu’une seule. Il y a longtemps que depuis moins de 10 ans, coupable du tir à chacun une seconde chance. La tran- les déficits, c’est le Nouveau Centre. Qui «nourrir(un)racismed’État»
la France n’est plus seulement rurale, ca- meurtre d’un policier ou d’un gendarme, quillité d’un pays repose au moins autant veut défendre une nouvelle éthique et une enverslesRomspourdétourner
tholique et blanche. Ne négligeons pas la perde sa nationalité. Quant aux parents de sur la force de sa police et de sa justice que plus grande transparence de la vie politi- l’attentiondelapopulationde
richesse de ces Français, héritiers de l’im- délinquants, il faut les responsabiliser da- sur la performance de son système éduca- que ? C’est encore le Nouveau Centre. Je laréformedesretraitesetde
migration et non pas issus de l’immigra- vantage. Les jeter dans nos prisons sur- tif. La peur de la loi, seule, ne suffit pas. n’ai pas de doute : les valeurs centristes «fouleraupied»lesvaleursde
tion, car ils sont une formidable chance peuplées alors que leurs enfants sont déjà seront défendues en 2012 et elles le seront laRépubliquefrançaise.Selon
pour notre pays dans un monde globalisé. en grande difficulté? Non, vraiment, cela Quellescontributionsapportera par un candidat du Nouveau Centre. lui,lesFrançais«saventtrès
n’a aucun sens. leNouveauCentredanscetterentrée? bienlirelamanœuvrede
Etsurl’expulsiondesRoms? Depuis le début du quinquennat, le Nou- Vous,parexemple? l’Élysée,etilsvontseremobiliser
Il s’agit de mettre un terme à des occupa- Quepréconisez-vous,alors? veau Centre prône une lutte drastique J’ai toujours défendu ces idées et je surlesretraites
tions illégales et jugées comme telles par La lutte contre l’insécurité ne peut réussir contre les déficits publics et une adapta- continuerai à le faire. Nos militants du dèsle7septembre
les tribunaux de la République tout en que si elle se décline en quatre volets in- tion de notre fiscalité pour permettre à la Nouveau Centre choisiront le meilleur de demanièremassive».
prenant soin de ne pas stigmatiser une dissociables : prévention, dissuasion, ré- France d’affronter la mondialisation. Je leur candidat à l’automne 2011.
Cvendredi27août2010 LEFIGARO
«Aubryl’enhardie»4 francePOLITIQUE L’ÉDITORIALD’YVESTHRÉARDPAGE13
Aubrytentedereprendrelamain
L’université d’été du PS s’ouvre aujourd’hui à La Rochelle, marquant la rentrée politique de la maire de Lille.
D’abord la publication d’un sondage temps. Aubry lui en laisse peu. Ils ont poussent à avancer. Au fil des mois sa ré-
NICOLASBAROTTE
Sofres dans Le Nouvel Observateur : Do- prévu de se voir en septembre et de flexion mûrie. « Je ne sais pas si je seraiETFRANÇOIS-XAVIERBOURMAUD Sécurité:
ENVOYÉSSPÉCIAUXÀLAROCHELLE minique Strauss-Kahn y écraserait Nico- choisir le mieux placé d’entre eux. « Ce candidate, mais j’aimerais mener une cam- la«honte»delas Sarkozy lors d’un second tour avec n’est pas la même chose de prendre sa dé- pagne», confiait-elle en juillet dernier.
GAUCHE Elle a parlé sans attendre. À 59 % ! Martine Aubry l’emporterait aussi cision et de la rendre publique », précise- Ségolène Royal, aussi, aimerait la mener: lapatronneduPS
peine arrivée au siège de la fédération du mais moins largement avec 53 %. Les t-on dans l’entourage de la première se- « Je pense que je ne suis pas mauvaise dans
PS de Charente-Maritime, où se tient le proches de DSK relativisent : « Cela tra- crétaire. une campagne présidentielle », a-t-elle
MARTINE AUBRY n’a pas mâché sestraditionnel pot qui précède l’ouverture duit surtout un rejet du chef de l’État », es- déclaré hier. Si l’ex-candidate défend
«J’aimeraismener mots. Interrogée hier soir sur le dis-de l’université d’été de La Rochelle, Mar- time François Kalfon, l’expert sondage aussi l’idée d’« un dispositif gagnant entre
coursdeGrenobledeNicolasSarkozyunecampagne»tine Aubry s’est avancée vers les journa- de Solferino. « Cela nous donne du baume présidentiables », elle ne manifeste aucun
surlasécurité,elleadénoncéleschoix
listes. Quasiment silencieuse tout l’été, la au cœur mais il y a encore des étapes à Les camps commencent à se dessiner. Les découragement. Hier soir, elle a convié la
politiques du chef de l’État, notam-
première secrétaire était très attendue franchir », ajoute le bras droit de Martine partisans de l’ancien ministre de l’Écono- presse à dîner avec elle à La Rochelle. ment en ce qui concerne les Roms.
sur la sécurité (lire encadré ci-contre)et Aubry, François Lamy. mie entretiennent la flamme. Hier, une C’est le signe d’une envie de rester dans le «Pour moi, cela a été un été de la
sur ses ambitions pour 2012. Et comme s’il en fallait davantage, la quinzaine de parlementaires ont lancé un jeu: à l’université d’été, elle ne s’était jus- honte.LaFranceaétéabîmée,salie»,
Le moment n’est « pas venu » de fai- publication, hier, du livre Petits Meurtres appel « au réformisme» dans Le Monde en qu’alors jamais livrée à ce genre d’exerci- a déclaré la première secrétaire.
re des annonces, a-t-elle expliqué. entre camarades de David Revault d’Al- citant Dominique Strauss-Kahn. Dans le ce. « Même si la droite est faible, on ne peut «C’est indigne, quand on a un échec
Alors qu’elle s’inquiète des « augmen- lonnes, a fait l’effet d’une grenade dé- même temps, l’entourage de la numéro pas gagner sur un rejet du pouvoir », a-t- pareilsurlasécurité,oncombat.Onne
cherche pas des boucs émissaires.»tations » de prix, des « catastrophes » goupillée lancée aux portes de La Ro- un du PS comme l’aile gauche du parti la elle déclaré. Mais l’isolement de Royal au
Pour les pistes du PS en matière deen matière de sécurité, elle balaie les chelle. Dans cet ouvrage, la première sein du PS paraît désormais acquis. Même
sécurité, il faudra attendre dimanche,questions sur sa candidature. « Vous me secrétaire affirme qu’elle prendra son plus fidèle lieutenant, Jean-Louis
lediscoursdelanumérounduPS.Surdemandez si je vais annoncer [quelque sa décision quant à son Bianco, donne l’impression de prendre
ce sujet, elle a travaillé avec son se-
chose avant la fin de l’année], mais les éventuelle candidatu- ses distances. Hier, il a sur-
crétaire national, Jean-Jacques Ur-
Français s’en foutent. Mais ils veulent re « avant le début de pris tout le monde en dé-
voas.Pourlui,iln’yapasdelignelaxis-
que la gauche soit là. » Comme elle le l’année 2011 ». Rien de clarant qu’il pourrait être teauPS.«L’idéeestvenued’unmot
fait depuis qu’elle est première secré- nouveau dans ce ca- candidat aux primaires. Et, deLionelJospinen2002[surlanaïve-
taire, Martine Aubry a rappelé qu’elle lendrier mais en le di- en septembre, il publie un té,NDLR],elledisparaîtraavecdesac-
soutiendra celui qui sera « le mieux pla- sant publiquement, elle livre au titre évocateur: Si tesen2012»,assure-t-il.Àl’entendre,
cé ». « Nous sommes là pour dire qu’une met DSK sous pres- j’étais président. Le virus de leclivagereposedésormaissurlerôle
autre France est possible », a-t-elle sion. Coincé à la tête la présidentielle reprend du àaccorderauxéluslocaux.
ajouté avec « gravité ». du FMI, il doit démis- terrain au Parti socialiste.
Cette année, les socialistes espéraient sionner de son poste s’il
vivre une rentrée apaisée. Mais la pers- veut représenter la gau-
pective de pouvoir l’emporter en 2012 a che en 2012. Strauss-
ravivé les tensions plus vite que prévu. Kahn a besoin de DominiqueStrauss-Kahn:
sespartisansattendentunsigne
COMMEL’ANNÉEdernière,DominiqueStrauss-KahnDirecteur
vamarquerl’universitéd’étédeLaRochellepargénéralMartineAubry saprésencesubliminale.D’autantqu’unrécentduFonds
sondageledonnelourdementgagnantfacemonétaireenpositiondeforce àNicolasSarkozy(59-41)silesdeuxhommesde-international
vaientseretrouverfaceàfaceausecondtourLAPREMIÈREsecrétaireduPSsortdesonsilen-MairedeLille,
delaprésidentiellede2012.Toujourssilencieux,ce.Quasimentabsentedespolémiquesdel’été,première
ledirecteurduFMIcommencetoutefoisàdésespérerMartineAubryaattendul’universitéd’étésecrétaire
sespartisansquiattendentunsigne.CeneserasansdoutepaspourdeLaRochellepours’exprimer.Tropattendu,duParti
l’universitéd’été.DSKaprévuderencontrerMartineAubrydébutsoupirentcertainsauPSquis’étonnentdesocialiste
septembrepourdiscuterdelaprésidentielle.ÀLaRochelle,lesprochessastratégie.Miseendifficultéparl’offensive
deDSKvonts’efforcerdetempérerlesardeursdesimpatients.sécuritairedeNicolasSarkozy.Pourautant,
ÀcommencerparcellesduclubDSK,unclubnonofficiel,quiaprévueninterne,elleabordecerendez-vous
d’organiseruneréuniondesoutienàlacandidaturedupatronduFMI.enpositiondeforce.LePSestrelativementapaiséetlapremière
secrétairen’ad’ailleurspasprévudediscoursd’ouverture,comme
l’annéedernière.Unanaprèslessecoussesquiavaientsuivi
ledésastredeseuropéennes,toutlemondeestrentrédanslerang.
Sidescritiquessursonstylededirectionsefonttoujoursentendre,
c’estdésormaissurlemodedumurmurequ’elless’expriment. SégolèneRoyalmilitepour
uneententeavecDSKetAubry
ENTANTQUEprésidentedelarégionPoitou-Présidente
Charentes,c’estSégolèneRoyalquiprononceradelarégion
lediscoursdebienvenue.MaiscelafaitunesemainePoitou-ManuelVallscherche quel’ex-candidateàlaprésidentielleafaitCharentes
sarentrée.ElleademandéàMartineAubrydeàprendredatepourl’avenir reprendresespropositionssurl’«ordrejuste»
etl’encadrementmilitairedesmineursdélinquants.
DESCANDIDATSissusdelanouvelleDéputémaire Officiellement,lesrelationssontapaiséesentre
génération,ledéputémaired’Évryestd’Evry lesdeuxfemmes.L’ex-candidatemilitedésormaispouruneententeceluiquiaprisleplusd’avance.Siles(Essonne), avecMartineAubryetDominiqueStrauss-Kahnenvuedesprimaires.
autresquadradonnentlesentimentancien Plusfeutrée,lacompétitionpersistenéanmoins:ainsi,cesoir,
conseiller d’hésiter,luisemblevouloiralleraubout
SégolèneRoyals’exprimerasurFrance2tandisqueMartineAubrydesacandidatureauxprimaires.Àl’entendre,deLionel
estinvitéesurTF1.SégolèneRoyalespéraitreveniraupremierJospin seulunedeDominiqueStrauss-
planàl’occasiondesélectionsrégionalesdemars2010.Mais,
Kahnpourraitinfléchirsadétermination.
danslessondages,l’ex-candidatearrivedésormaisderrièresesrivaux.ManuelVallsveutincarnerunrenouvellementdelavie
politique.Ilchercheàprendredatepourl’aveniraussi.Ila
toutefoiscessédeprendresystématiquementlecontre-pied
desonparti.IlamêmeacceptélapropositiondeMartineAubry
d’animerunforumthématiquesurlesinstitutions.
FrançoisHollandemise
sursonpointfort:l’économie
L’ANCIENPREMIERsecrétaireduPSseprépareDéputé,
pour2012.MêmesiFrançoisHollandeneveutprésident
paslancerlabatailletroptôt,sacandidatureduconseilArnaudMontebourgnes’interdit auxprimairesn’estplusunmystère.Unretourgénéralde
deDominiqueStrauss-KahnpourraittoutefoisCorrèzepasdeseprésenterauxprimaires l’inciteràrevoirsaposition.Dansl’incertitude,
ilseprépareàaffrontercellequ’ilaidentifiéeILFAITPARTIEdeceuxqui,auPS,ontfortementDéputé commesaprincipalerivalesiDSKdécidaitincitéMartineAubryàprendrepositionsurlaetprésident deresterauFMI:MartineAubry.Enattendantlacompétition,sécurité.Dimanchedernier,lorsdelaFêtedeladuconseil l’annéeprochaine,ledéputédeCorrèzeveutêtre«identifié»rosedeFrangy-en-Bresse,ledéputédeSaône-et-général
surlefond.Sonpointfort:l’économie.ÀLaRochelle,Loireacommencéàpréciserlecontenudu«pactedeSaône- ilaobtenudepouvoirparticiperàlapremièreséanceplénièredetranquillitépublique»qu’ilpropose.Maisilet-Loire
sur«Lacrise,laGrèce,l’Europeetnous».faudraattendreencoreunpeuavantd’entrerdans
ledétail.Surlasécurité,commesurd’autressujets,
ArnaudMontebourgachèveencemomentlarédactiond’unlivre
d’idéesdontlapublicationestprévuepourledébutdel’annéepro-
chaine.Unlivre-programmepourprésentersacandidatureaux
primaires?Ardentpromoteurdecemécanisme, ArnaudMontebourg
nes’interditpasdeseprésenter,mêmes’ilassureaujourd’huique PierreMoscovici
«laquestionn’estpasd’actualité». peineàconvaincre
L’ANCIENMINISTREdeLionelJospinenappelle
Député
àDominiqueStrauss-Kahn.Àlaveille
duDoubs,
deLaRochelle,PierreMoscoviciasignéancienministre
unelonguetribunedansLeMondepour
desAffaires
soutenirlacandidaturedudirecteurduFMI,européennes
porteurd’uneligne«sociale-démocrate»LE GRAND JURY
selonlui.Àdéfaut,ledéputéduDoubsaffirme
qu’ilseralui-mêmecandidatauxprimaires.
Maisiln’apasencoreréussiàconvaincredeseschances
personnelles:sacandidaturen’apaspercé.Iln’apastiréLUC CHATEL bénéficedesoninvestissementdansladéfinition,ausein
duPS,du«nouveaumodèlededéveloppement».MINISTRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE, PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT
Cetexte,adoptéauprintempsdernier,estcenséservir
debaseauprojetsocialistepour2012.AVEC JEAN-MICHEL APHATIE -RTL/ ETIENNE MOUGEOTTE - LE FIGARO / ERIC REVEL - LCI DIMANCHE 29 AOÛT À 18H30
C
VIALERON;SORIANO;BOUCHON;MARMARA/LEFIGAROLEFIGARO vendredi27août2010
NotreblogIran 5HTTP://BLOG.LEFIGARO.FR/IRAN international
PourSakineh,lemondecontinuedesemobiliser
À son tour, Bernard Kouchner presse l’Union européenne d’agir en faveur de cette Iranienne menacée de lapidation.
tées – ont payé cher l’exercice de leurs la récente diffusion sur la télévision bladet, son fils, Sadjad Ghader Zade, ra-
DELPHINEMINOUI droitslesplusélémentaires:manifester, d’État, des « aveux » de Sakineh Mo- conte :«Jeluiaiparléilyadeuxjourset
CORRESPONDANTEAUMOYEN-ORIENT
communiquer,s’exprimer», écrit le mi- hammadi Ashtiani laisse, aussi, enten- elleesttrèsreconnaissancedelacampa-
IRAN La mobilisation internationale ne nistre français des Affaires étrangères dre une volonté de ne pas céder à un gne destinée à faire pression sur l’Iran.
faiblit pas. Après Bernard-Henri Lévy, dans sa missive, dont une copie a été Occident accusé d’ingérence dans les Ellepensequec’estlaraisonpourlaquelle
Carla Bruni et Nicolas Sarkozy, c’est au adressée à tous ses homologues de affaires iraniennes. ellen’apasétélapidée.Ellesouhaiteque
tour de Bernard Kouchner de s’alarmer l’Union européenne. Le sujet devrait «Ce genre de méthode est typique de toutlemondesemobilisepourqu’ellene
du sort de Sakineh Mohammadi As- être à l’ordre du jour du prochain Gym- l’embarrasiranienfaceàunetellemobi- soitpaspendue.Elledit : “Je veux que le
htiani, l’Iranienne de 43 ans condam- nich, la réunion semestrielle des minis- lisation», remarque un avocat iranien, monde entier me soutienne”. »
née à mort pour meurtre et adultère. tres européens des Affaires étrangères qui préfère garder l’anonymat, par L’inquiétude reste néanmoins de
Dans une lettre qu’il vient d’adresser organisée lors de chaque présidence crainte de représailles. Pour lui, «ce mise. Initialement prévu le 15 août der-
à Catherine Ashton, la haute représen- tournante, qui aura lieu les 10 et 11 sep- sont des initiatives politiques telles que nier, le réexamen du cas de Sakineh
tante pour les Affaires étrangères de tembre prochain. celles de l’Europe ou encore l’interven- Mohammadi Ashtiani n’a toujours pas
l’Union européenne, il plaide en faveur tionduprésidentbrésilien,Lula,quis’est eu lieu. «Dans un pays où l’arbitraire
Embarrasiraniend’une intervention collective des États dit prêt à offrir l’asile à Sakineh, qui fait la loi, tout est possible: le meilleur
membres pour appeler Téhéran à un Visiblement gênées par l’ampleur de la pourraient porter leurs fruits, car elles commelepire», remarque le juriste ira-
sursaut d’humanité, tout en s’inquié- pression internationale, les autorités sontlargementplusintimidantesquedes nien. Il sait de quoi il parle. L’année
tant des nombreuses atteintes aux iraniennes s’efforcent de faire diver- pétitionsd’intellectuels». dernière, une jeune Iranienne de 23 ans,
droits de l’homme qui sévissent en sion. Dès le mois de juillet, un vague Au fond de sa cellule, dans la prison Delara Darabi, fut finalement condam-
Iran. «Le cas de Mme Ashtiani est loin communiqué de l’ambassade de Gran- de Tabriz, cette mère de famille ira- née à mort, en dépit d’une importante
d’êtreisolé.Depuisplusd’unan,desmil- de-Bretagne avait laissé entendre que nienne sait qu’elle n’est désormais plus mobilisation pour tenter de la sauver. Initialementprévule15août,leréexamen
ducasdeSakinehMohammadiAshtianiliersdepersonnes–arrêtées,emprison- la condamnation par lapidation pouvait seule. Dans une interview, accordée la Quand ses parents apprirent la nouvel-
n’atoujourspaseulieu. REUTERSnées, torturées, certaines même exécu- être commuée en une autre peine. Mais semaine dernière au quotidien Afton- le, elle avait déjà été pendue.
FrançoisFillonchercheàrassurerles
ambassadeurs
Le premier ministre leur demande
de « défendre la position française »
sur la question des Roms.
l’augmentation, dès cette année, des cré-ALAINBARLUET
dits destinés à la sécurité des ambassades,
DIPLOMATIE À Nicolas Sarkozy, mercre- ainsi que la consolidation en 2011 de l’aide
di, le rôle d’insuffler«volontarismeetdé- au développement, de l’aide à l’Afghanis-
termination» aux ambassadeurs. À Fran- tan, au Pakistan et des bourses scolaires.
çois Fillon, hier, la mission de leur fournir Autre point clé au Quai d’Orsay, où les di-
une grille de lecture sur les sujets plomates de carrière sont minoritaires par
« chauds » - et de leur mettre du baume rapport aux non-titulaires, la règle du
au cœur pour dissiper le malaise. Ainsi, non-remplacement d’un départ à la re-
recevant hier à Matignon les représen- traite sur deux ne s’appliquera pas au
tants de la France à l’étranger, le premier pied de la lettre. «En fait, il ne
ministre leur a déclaré que, sur la ques- s’agiraqued’unagentsurqua-
tion des Roms, «leur rôle est d’expliquer tre», indique un responsable
et de défendre la position française»,au du ministère. Pour François
moment où les critiques pleuvent chez Fillon, il faut que «les ré- 1,3%nos partenaires. ductionsd’effectifsdécidées
C’estLe chef du gouvernement a d’autre part (dans l’administration)
lapartduministèredesvoulu donner aux diplomates des garan- préserventlecœurduréseau
Affairesétrangères
ties sur leurs moyens d’action, préoccu- diplomatiqueetconsulaire».
danslebudget EntourantFrançoisFillonquirecevaithierlesambassadeursàMatignon,RoselyneBachelot,BernardKouchner,pation sensible alors que le Quai d’Orsay del’ÉtatLemodèlesocialfrançais PierreLelloucheetFrançoisBaroin. PIERREVERDY/AFPsera astreint à poursuivre la réduction de
ses dépenses budgétaires de 10 % entre Entre les contraintes locales (organiser
2011 et 2013. François Fillon a confirmé un 14 Juillet à moindre frais…) et les uncalendrier», se félicitait l’ambassadeur ambassadeurs pour contribuer à accroître les pays émergents à forte croissance
hier les 100 millions d’euros sur cinq ans grands défis globaux auxquels Nicolas dans un grand pays européen à propos la légitimité du G20, guère évidente pour s’inquiètent effectivement des réticences
de «rallonge exceptionnelle», réclamés Sarkozy les a appelés à se frotter, la tâche des trois chantiers économiques assignés certains membres de l’ONU qui n’en font de ces nations à envisager une régulation
par Bernard Kouchner pour le grand n’est pas mince pour les ambassadeurs. par Nicolas Sarkozy à la présidence fran- pas partie (Norvège, Singapour…). Réa- concertée de leur économie. Pourtant,
chantier de la diplomatie culturelle. Le «Biensûr,nousneferonspastout,loinde çaise du G20. Présent hier, le directeur de gissant à la « feuille de route » fixée par le «même la Chine, dont la forte croissance
premier ministre a également confirmé là,maisaumoinsunerouteesttracée,avec l’OMC, Pascal Lamy, a souligné le rôle des chef de l’État, des « chefs de poste » dans ne se poursuivra pas au-delà de deux ou
troisans,estentraindemodifiersonmo-
dèledecroissance», a fait observer l’éco-
nomiste Christian de Boissieu au parterre
de diplomates rassemblés rue de la
Convention.«VousêteslesambassadeursMystérieusevisitedeKimJong-iletdesonfilsenChine
du modèle social français», leur a lancé
pour sa part Éric Woerth. Invoquant uneLe leader nord-coréen pourrait faire adouber son successeur par Pékin.
réunion sur les retraites, le ministre du
travailleurs début septembre pour«élire Travail s’est éclipsé sur un trait d’hu-trières des années 1990», explique Lu
SÉBASTIENFALLETTI denouveauxleaders». Une réunion sans Chao, de l’Académie des sciences socia- mour :«C’estlemeilleurmoyend’échap-
PÉKIN
équivalent depuis près de quarante ans, les du Liaoning, province frontalière de per aux questions, j’essaie de respecter
CORÉE DU NORD Vers minuit, au poste lors de laquelle le petit prince rouge de- la zone sinistrée. cetterègledeprudencecestemps-ci…»
frontière de Manpo, le train blindé du vrait sortir de l’ombre pour la première
Relancedudialoguenucléaire« cher leader » s’est soudain engouffré fois en devenant officiellement le numé-
dans la nuit chinoise. Au petit matin, des ro deux du parti, prédit Shi Yinhong, ex- Pékin, qui redoute plus que tout un ef-
Langchargédelahabitants du Jilin, dans le nord-est de la pert à l’Université du peuple à Pékin. fondrement du régime susceptible de dé-
Chine, apercevaient la silhouette hési- Kim Jong-il, 68 ans, inquiet de la dété- verser un flot de réfugiés sur sa frontière, piraterieàl’ONU
tante de Kim Jong-il déambulant dans rioration de son état de santé depuis l’at- vient d’annoncer une aide d’urgence.
une école où son père, Kim Il-sung, avait taque cérébrale qui l’a frappé en Mais, depuis l’année dernière, l’empire
fait ses études, il y a quatre-vingts ans. août 2008, aurait décidé de présenter du Milieu pose une condition à un plan de JACK LANG va devenir conseiller juri-
dique du secrétaire général des Na-Puis le convoi à repris sa route vers une soutien économique massif : la reprise
tions unies Ban Ki-moon pour lesdestination inconnue. des pourparlers à six sur le nucléaire, que
questions liées à la piraterie. L’annon-Une nouvelle fois, le dictateur nord- Pyongyang boycotte depuis le printempsCegesteviseraitàobtenir ce de cette nomination a été faite hier
coréen manie l’art du secret et a pris de 2009. Depuis le début du mois, la Chineenretouruneaide par l’ambassadeur américain à l’ONU,
court les observateurs. À Séoul, le palais est de nouveau à la manœuvre pour ob-
Susan Rice, lors d’un débat du Conseil
présidentiel a été le premier à sonner économiquemassive,dont tenir une relance diplomatique. Car le de sécurité portant sur l’épineux pro-
l’alarme, alerté par ses espions qui torpillage d’une corvette sud-coréennelerégimenord-coréen blème de l’incarcération et du juge-
avaient observé des préparatifs suspects en mer Jaune, en mars, a déclenché un ment des personnes capturées lorsaunbesoinurgent
ces derniers jours. Mais, à Pékin, les réengagement militaire américain dans d’actes de piraterie au large de la So-
autorités se murent dans le silence et, fi- la région qui inquiète les stratèges malie. Missionné à plusieurs reprises
dèles à leurs habitudes, ont refusé de Lefilscadetdudictateur,KimJong-eun, son dauphin à Pékin pour assurer la pro- chinois. Le négociateur sur le nucléaire par Nicolas Sarkozy sur des dossiers
âgéde27ans,seraitàbordduconvoi épineux de politique étrangère (Cuba,confirmer la venue de leur encombrant tection du grand frère chinois sur sa dy- Wu Dawei était la semaine dernière en
quis’estrenduenChine. AFP Corée du Nord…), l’ex-ministre socia-voisin et allié. nastie. Corée du Nord, et à Séoul hier, pour arra-
liste et professeur de droit va doncUn geste qui viserait à obtenir en re- cher une percée. Pour la première fois, la
Changementdecapimportant trouver à s’employer dans le gironPremière hypothèse, la plus brûlante, tour une aide économique massive, dont Corée du Sud a entrouvert la porte du
onusien. La fin de l’ouverture a, il est
Ce voyage inattendu intrigue les Chan- celle d’une accélération de la succession le régime a un besoin urgent, à l’heure dialogue en découplant le dossier atomi-
vrai, sonné pour lui le glas d’un poste à
celleries, qui ne s’attendaient pas à ce dynastique entamée en coulisse l’année où les sanctions internationales pertur- que de l’affaire de la corvette et en offrant
forte visibilité en France, voire d’un
que Kim, leader casanier qui ne quitte dernière à Pyongyang. Selon la presse bent ses trafics, sources indispensables une aide humanitaire. «Il y a des signes portefeuille ministériel, auquel il aurait
qu’exceptionnellement son « royaume sud-coréenne, le fils cadet du dictateur, de cash. Un autre facteur pourrait avoir favorables.KimpourraitserendreàPékin pu prétendre. Auprès de Ban Ki-
ermite », se rende de nouveau en Chine, Kim Jong-eun, âgé de 27 ans, serait à déclenché la hâte du dictateur : les inon- pourannoncerunretouràlatabledené- moon, il aura notamment pour mission
à peine quatre mois après sa précédente bord du convoi. La visite à Pékin de l’hé- dations brutales qui frappent depuis gociation nucléaire», estime Lu. Au de déminer les obstacles administra-
visite. Un empressement qui pourrait ritier désigné, si elle était confirmée, se- deux semaines le nord-ouest de son même moment, la visite à Pyongyang de tifs auxquels se heurtent les États
augurer d’un changement de cap im- rait un adoubement officiel avant la pays, zone clé des échanges économi- l’ancien président Jimmy Carter offre pour juger les pirates qu’ils arrêtent.
A. Ba.portant sur le plan intérieur ou sur le lettre. Car le régime a annoncé la tenue ques avec la Chine.«Lasituationesttrès une opportunité de renouer le fil du dia-
front diplomatique. d’un Congrès exceptionnel du Parti des grave,pirequelorsdesinondationsmeur- logue avec Washington.
Cvendredi27août2010 LEFIGARO
Enimages:Chili,lessecours
s’organisentautourdesmineurs6 international
WWW.LEFIGARO.FR/INTERNATIONAL
Lespectre
delaguerre
ressurgitenIrak
Les attentats se multiplient contre l’armée, la police
et les milices, piliers du système sécuritaire
mis en place à grands frais par les Américains.
périphérie de Bagdad, des fusillades, des UnIrakiendansADRIENJAULMES
attentats à la voiture piégée et à la bombe lesruinesdeson
MOYEN-ORIENT La guerre d’Irak vient ont fait plusieurs dizaines de morts. La immeubledétruit
de se rallumer comme un feu mal éteint. veille, une même série d’attaques avait parunebombe,
Le retrait des dernières grandes unités de touché quatorze villes dans tout le pays, hier,àBagdad.
combat américaines à peine achevé, et à des régions sunnites jusqu’aux provinces K.KADIM/AP
quelques jours de la date du 31 août fixée chiites.
officiellement par Washington pour la fin tour d’une relative sécurité : l’armée et tions des forces spéciales, la branche lo- regain de violence comme les derniers
de leur mission de combat, des dizaines la police irakienne, et les milices levées cale d’al-Qaida était donnée pour mori- soubresauts d’une insurrection à bout«Al-Qaidaetsesalliés
d’attentats et d’attaques ont ensanglanté parmi les sunnites et retournées contre bonde. Elle démontre qu’elle a largement de souffle. «Al-Qaida et ses alliés duontcommiscescrimes
le pays, faisant une centaine de morts de- les insurgés. conservé sa capacité de nuisance. Le chef partiBaasontcommiscescrimeshorri-horribles(…)pour
puis le début de la semaine. Derrière cette vague d’attentats se des opérations spéciales américaines, le bles (…) pour déstabiliser la situation etdéstabiliserlasituation
Obama doit prononcer mardi prochain profile l’ombre de la branche irakienne général Patrick Higgins, a récemment saper la confiance que la population aetsaperlaconfiance
un discours consacré à l’Irak, censé mar- d’al-Qaida. La stratégie de la terre brûlée admis dans un entretien au Washington dans les forces de sécurité», a déclaréquelapopulationadans
quer la fin de la calamiteuse aventure mi- pratiquée par l’organisation avait connu Post que la structure d’al-Qaida en Irak M. al-Maliki.lesforcesdesécurité»
litaire américaine commencée par son son paroxysme dans les années 2005- demeurait«pratiquementintacte». Cette antienne, qui rappelle celles duNOURIAL-MALIKI,
prédécesseur lors de l’invasion de 2003. 2007. Le « Surge », le « sursaut militai- commandement américain au début dePREMIERMINISTREIRAKIEN
ImpassepolitiqueLe président américain, qui entendait re » américain, la montée en puissance l’insurrection, n’est pas entièrement
clore le dossier, voit ressurgir au pire mo- Les cibles de cette nouvelle vague de des forces de sécurité irakiennes, et l’ha- Le gouvernement de Nouri al-Maliki, convaincante. La cause profonde de ce
ment le spectre d’une guerre jugulée à violence sont les deux piliers du système bile recrutement des sunnites lassés des qui avait fait du rétablissement de la regain de violence pourrait dépasser l’ac-
grand-peine depuis 2008. sécuritaire mis en place à grands frais excès de ces desperados radicaux, avait sécurité l’un de ses principaux argu- tion des seuls extrémistes islamistes, et se
Hier, dans sept villes irakiennes, de par les Américains au cours des derniè- réussi à juguler les actions d’al-Qaida en ments de campagne pendant les légis- révéler une conséquence de l’impasse
Mossoul et Kirkouk au Nord, jusqu’à la res années, et qui avaient permis le re- Mésopotamie. Décapitée par des opéra- latives de mars dernier, a qualifié ce politique dans laquelle se trouve plongé le
pays cinq mois après des législatives au
résultat serré.
Les sunnites, revenus dans le jeu politi-
que après l’échec de leur insurrection ar-Washingtonveutintervenircontreal-QaidaauYémen mée, avaient largement voté en faveur de
l’ancien premier ministre Iyad Allaoui.
Ce foyer djihadiste inquiète de plus en plus les responsables américains. Arrivé en tête des suffrages, Allaoui s’est
depuis heurté à un al-Maliki déterminé à
la prochaine attaque terroriste vienne du rester coûte que coûte au pouvoir, blo-
TANGUYBERTHEMET
Desmilitaires YémenoudeSomalie», explique auWall quant toute perspective de voir un gou-
yéménites,PÉNINSULE ARABIQUE Les deux as- StreetJournal Pete Hoekstra, membre de vernement plus équilibré se mettre en
enmaiderniersaillants sont passés à moto, mitraillant la commission du renseignement de la place et de contrebalancer l’hégémonie
àZinjibar,oùdes soldats en patrouille. Le bilan se Chambre des représentants. des chiites dans les nouvelles institutions.
al-Qaidaatuémonte à quatre morts et un blessé. La La « Nouvelle Aube », nom que doit
quatresoldats Lesmêmesméthodes erscène s’est déroulée mercredi, non loin prendre à partir du 1 septembre l’opéra-
mercredi.
de la ville de Zinjibar, la capitale de qu’auPakistan tion américaine en Irak, réduite à moins
K.ABDULLAH/
l’Abyan, au sud du Yémen. Les militaires Si les États-Unis sont actifs au Yémen de- de 50 000 hommes, prend déjà des cou-REUTERS
n’ont pas été longs à dési- puis plus de dix ans, ce pays est brutale- leurs sinistres.
gner le coupable : al-Qaida. ment revenu sur les radars du contre-ter-
Depuis plusieurs mois, la rorisme après l’attaque avortée à Noël
ARABIE
branche locale de la nébu- dernier contre un avion de ligne se rendantSAOUDITE EN BREFleuse terroriste, al-Qaida à Detroit. Umar Farouk Abdulmutallab,
dans la péninsule arabique l’aspirant kamikaze, était passé par le Yé-OMAN
(Aqpa), a accentué son acti- men. Le pays sert aussi de refuge à Anwar 400000Pakistanais
vité dans cette province re- al-Awlaki, un prêcheur islamiste améri- menacésparlescruesYÉMEN
Sanaaculée. Les raids s’enchaî- cain. Pour circonscrire ce qu’elle affirme del’Indus…
nent depuis juin. Abyan être un nouveau ce foyer du djihad, la Mai- Unmoisaprèsledébut
Les États-Unis s’inquiè- son-Blanche entend appliquer les mêmes desinondationsquilaissent
Adentent ouvertement de cette méthodes qu’au Pakistan. Elle envisage plusde5millionsdesans-abri,Golfe d’Aden
guerre et de la menace que Sanaa n’ignore nement yéménite avait pris l’entière res- donc d’ajouter au combat la CIA et ses dro- lesautoritéspakistanaises
DJIBOUTI
constitue ce réseau. Plu- pas que les inter- ponsabilité de ce raid. Mais Amnesty In- nes Predator. Plusieurs de ces machines ontétenduà400000habitants
200 km
SOMALIEsieurs officiels américains ventions améri- ternational avait affirmé, photos à l’appui, sont déjà basées à Djibouti, au Kenya et en leurdemanded’évacuer
ont confirmé l’intention de Washington caines au Yémen sont très impopulaires et que l’attaque avait en fait été menée à Éthiopie. En 2002, une attaque d’un drone troisvillesmenacées
d’accroître la pression sur l’Aqpa. Hier, que la lutte dans le Sud, où se mêlent les l’aide d’un missile Tomahawk, impliquant de la CIA au Yémen avait marqué les es- parlescruesdel’Indus.
Sanaa a réagi en repoussant avec embarras éléments djihadistes et les rebelles séces- ainsi directement l’armée américaine. prits, tuant deux terroristes.
…etleshumanitairesles offres américaines.«Lesforcesyémé- sionnistes, réclame du tact. Il n’oublie pas Nombre de spécialistes américains af- Mais convaincre Sanaa du bien-fondé
étrangersciblesdestalibansnites, avec l’aide de leurs amis et frères, non plus la bavure contre al-Maaja en dé- firment que l’Aqpa et leurs alliés soma- de cette stratégie pourrait être délicat.
peuvent prendre la totale responsabilité de cembre dernier. Une attaque contre ce vil- liens d’al-Chebab représentent désor- «Les drones américains ne servent qu’à Lestalibanspakistanais
laluttecontrelesélémentsd’al-Qaida»,a lage, présenté comme un camp terroriste, mais une menace plus grande que les renforcerlaradicalisation», affirmait ré- seprépareraientàlancer
affirmé un ministre cité par l’agence de avait fait 55 morts, dont 14 islamistes, mais chefs du réseau réfugiés dans les monta- cemment Adbullah Alsaidi, l’ambassa- desattaquescontre
presse yéménite. aussi 14 femmes et 21 enfants. Le gouver- gnes du Pakistan.«Ilesttrèspossibleque deur du Yémen aux Nations unies. leshumanitairesétrangersqui
arriventparcentaines,aaffirmé
hierunhautresponsable
américainàWashington.
Identificationdes72corpsLeprojetdegareStuttgart21faithurlerlesAllemands
retrouvésauMexique
Manifestations et échauffourées se multiplient contre le plus grand chantier d’Europe. Unedélégationconsulaire
duBrésil,del’Équateur,
Cela fait plusieurs mois que des mou- gion : le montant des travaux, déjà éva- Les manifestations se sont intensi- duSalvadoretduHonduras
CAROLINEBRUNEAU
vements de protestation sont lancés lué à 4,9 milliards d’euros, doit encore fiées cette semaine avec la démolition s’estrenduehieràSanFernando
BERLIN
dans le Bade-Wurtemberg contre le gonfler. Le porte-parole du projet a re- du mur nord de la gare. L’édifice, bâti pouridentifierles72corps
ALLEMAGNE La résistance des habi- projet Stuttgart 21. Lancé en 1995, ce connu qu’il coûtera au moins 2 milliards en 1928, est pourtant classé : c’est une desvictimesdugangdesZetas
tants de Stuttgart à la transformation de chantier colossal est le plus grand d’Eu- de plus. D’ici à 2019, et la fin prévue de des rares gares allemandes qui a survé- retrouvésdansuneferme
leur gare a franchi un nouveau seuil rope à l’heure actuelle. Il s’agit de la transformation du réseau ferré rapi- cu aux bombardements de la Seconde auMexique.
avec les premières échauffourées mer- transformer la gare de Stuttgart, ac- de, les dépenses peuvent encore s’en- Guerre mondiale. Selon un sondage, la
UneSri-Lankaisetorturéecredi soir. Entre 6000 et 12000 mani- tuellement un cul-de-sac, en gare sou- voler, dénoncent les opposants : selon le majorité des habitants de Stuttgart sont
enArabiesaouditefestants s’étaient rassemblés devant les terraine traversante, ce qui permettra quotidien Süddeutsche Zeitung, le chif- opposés à la transformation de leur gare
barrières du chantier pour empêcher les de dégager 50 hectares en centre-ville fre de 11 milliards d’euros circule. en un souterrain sans lumière naturelle. UncoupledeSaoudiens
camions de pénétrer l’enceinte. Sept pour construire des logements. Stut- Un des architectes s’est retiré du projet atorturésonemployée
personnes ont même réussi à monter sur tgart doit devenir un nœud ferroviaire en exprimant des craintes pour la sécu- demaisonsri-lankaiseenluiLemontantdestravaux,le toit, où elles sont restées une partie de central dans le trafic des trains rapides, rité. En parallèle, des projets alternatifs plantant24clousdanslecorps
la nuit, pendant que les manifestants TGV français ou ICE allemand, entre déjàévaluéà4,9milliards de rénovation, évalués à 2,5 milliards parcequ’elleseplaignait
étaient dégagés manu militari par la po- Paris et Bratislava. d’euros, ont été soumis par les collectifs d’unesurchargedetravail.d’euros,doitencoregonfler
lice. Le trafic ferroviaire a été perturbé L’ambition est grande, mais les coûts de citoyens.
Russie:Medvedevsauveet un TGV en direction de Paris retardé. prévus font hurler les habitants de la ré- De nouvelles manifestations sont
laforêtdeKhimkiLa liaison par train rapide de Stuttgart à prévues pour toute la journée et la soi-
l’aéroport de Francfort nécessite en effet rée de vendredi, ce qui pourrait entraî- LeprésidentMedvedev
PUBLICATIONS JUDICIAIRES le forage d’un tunnel dans une région na- ner d’importantes perturbations à la aordonnéhierl’arrêt
turelle protégée, dont les coûts sont loin veille du week-end. Les opposants at- delaconstruction
01.49.04.01.85 - annonces@osp.fr d’être garantis. En tout, 63 kilomètres de tendent désormais une décision de la d’uneautorouteentreMoscou
Par arrêt du 20 mai 2010, la chambre de la presse (2-7) de la cour d’appel de Paris voies souterraines seront construits, une part du ministre fédéral des Transports, etSaint-Pétersbourg,que
a condamné Jean-Etienne COHEN-SEAT et SAM Rainsy pour avoir difamé publi- partie dans la ville de Stuttgart. Mais l’ad- Peter Ramsauer. Berlin contribue en ef- lesécologistescontestaient
ministration ferroviaire a émis des réser- fet à hauteur de 1,2 milliard d’euros au activementcarelleimpliqueraitquement, dans le livre Des racines dans la Pierre publié en mai 2008 aux éditions
ves sur la sécurité des transports de mar- premier projet de grande ampleur pré- l’abattagedelaforêtCALMANN-LEVY, HOR Namhong en lui imputant d’avoir été le collaborateur des
chandises, ce qui remet en cause la vu à l’ouest de l’Allemagne depuis la deKhimki,auxenvirons
Khmersrougesetd’avoirainsicausélamortdeplusieurspersonnes.
rentabilité économique du projet. réunification. delacapitale.
A

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin