Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Magazine Le Figaro du 29 février 2012

De
36 pages

Retrouvez le Figaro magazine du 29/02/2012

Publié par :
Ajouté le : 29 février 2012
Lecture(s) : 14
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

1,50€ mercredi29février2012 LE FIGARO-N°21019-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
SCIENCES AUTOMOBILE Face
Lesecret àlacrise,Peugeotva
dulangage augmentersoncapital
desdauphins d’unmilliardd’euros
PAGE10 LEFIGAROÉCONOMIEPAGE22
lefigaro.fr
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais
ZONEEUROPRIMAIRESRÉPUBLICAINES FISCALITÉ L’IrlandeveutunLeva-tout référendumsur
letraité PAGE18deRomney
ARMÉNIE Les
Sagesinvalident
laloisur
lanégationdes
génocidesPAGE3
ACCIDENT La
croisièregalère
duCostaAllegra
LecandidatPSasurpristoutle PAGE9
mondeenannonçantsavolonté
TÉLÉVISIONdetaxerà75%lesrevenus
M6 fêteses
au-delàde1milliond’euros. 25ans PAGE26
EN PROPOSANT de taxer les re- un tollé.«Précipitation,impro-
venus à 75 % au-dessus de 1 mil- visation, amateurisme», a iro- RUSSIElion d’euros annuels, François nisé le président de la Républi-
Hollande a sans doute voulu que lors d’un déplacement dans L’oligarque
donner des gages à son électorat l’Hérault. Au PS, ilyaeuun
Prokhorovenle plus à gauche et reprendre les flottement : le président de la
habits de «candidatdupeuple », commission des finances de campagne
face à Nicolas Sarkozy qui serait l’Assemblée, Jérôme Cahuzac,
selon lui «le candidat des ri- n’était pas au courant. contrePoutine
ches ». Il a surtout déclenché PAGE4ETL’ÉDITORIAL PAGE16
LesleçonsdeFukushimaparle
Deux primaires cruciales se tenaient mardi dans le chefdeladiplomatiejaponaiseMichigan et l’Arizona pour départager le mormon Mitt
Romney (notre photo), chouchou de l’establishment, PAGE14
et l’ultraconservateur chrétien Rick Santorum. PAGE7
éditorial parPaul-HenriduLimbert
LeFNannule
desmeetingsfaute

d’argent
elections.lefigaro.fr/ La guerre contre « les ri- blique française. Surtout, elle pourrait in fine
ches » est déclarée. Fran- coûter de l’argent au budget de l’État sipresidentielle-2012
çois Hollande a signé l’or- d’aventure les personnes concernées choi-
dre de mobilisation lundi. sissaient l’exil et ne payaient donc plus unFootball:suivez
Et s’il l’emporte au mois centime d’impôts directs ou indirects en
France-Allemagne de mai, il n’y aura pas de France. Dénoncer leur manque de patriotis-
lefigaro.fr/sports quartiers. Il fait le pari que bien peu de Fran- me ne change rien à l’affaire. Dans un monde
çais verseront une larme sur ces 3 000 ouvert, on ne peut demander à quelqu’un de
Questiondujour contribuables fortunés à qui il se propose se faire gentiment tondre chez lui s’il peut
d’appliquer, au-delà d’un revenu annuel éviter cette expérience ailleurs. On peut cer-
Faut-ilaugmenter d’un million d’euros, une fiscalité confisca- tes grillager les frontières, mais cette mesure
lesheures toire. ne figure pas dans le projet PS.
deprésence Mais, en promettant de sortir la Grosse Bertha Qu’arriverait-il donc en cas d’exode fiscal ?
fiscale, François Hollande leurre les Français.desenseignants Et qu’arriverait-il si, dans le même temps,
D’abord parce que chacun a bien comprisàl’école? François Hollande n’engageait aucune mesu-
que le candidat PS a voulu répondre à Nicolas re d’économies, ce qu’il semble disposé à fai-
Sarkozy, qui propose l’interdiction des para- re ? Dans une sorte de fuite en avant fiscale, ilRéponsesàla
chutes dorés et des retraites-chapeau. Il joue ferait payer non plus les « super-riches »,questiondelundi:
la surenchère parce que la gauche de la gau- mais les riches, puis les moins riches, puis
Aprèssonoscar, che l’exige et il confirme ainsi le sentiment ceux qui ne sont ni riches ni pauvres, c’est-JeanDujardinpeut-ilfaire
d’improvisation que dégage son projet. à-dire les classes moyennes. Avant d’annon-
carrièreàHollywood? François Hollande souhaite aussi entretenir cer une telle proposition, François Hollande,
Collection Feuilles
dans les esprits l’idée très simple et très faus- qui a déclaré un jour que la richesse com- saphir et diamants.Oui:60,8% se selon laquelle il suffit de«fairepayerlesri- mençait à 4 000 euros par mois, aurait dû se
ches» pour sauver le pays. La mesure Hol- souvenir d’une forte phrase lancée il y a dou- Horloger JoaillierNon:39,2% lande rapporterait quelques dizaines de ze ans par Laurent Fabius : «La gauche ne
millions d’euros, que l’on peut s’amuser à15122votants peutpasêtrebattueparladroite,maisellepeut 21, place Vendôme • 75001 Paris
comparer aux 1 700 milliards de la dette pu- erêtrebattueparl’impôt.» 66, rue François 1 • 75008 Paris
REUTERS-FREDDUFOUR/AFP-
YOSHIKAZUTSUNO/AFP www.dubail.fr
ALG:185DA. AND:1,60€. BEL:1,60€. DOM:2,20€. CH:3,20FS. CAN:4,25$C. D:2,20€. A:3€. ESP:2,20€. CANARIES:2,30€. GB:1,70£. GR:2,40€. ITA:2,30€. LUX:1,60€. NL:2,20€.
H:830HUF. PORT.CONT.:2,20€. SVN:2,40€. MAR:15DH. TUN:2,5DTU. USA:4.25$. ZONECFA:1700CFA. ISSN0182.5852
M 00108 - 229 - F: 1,50 E
3:HIKKLA=]UVZUX:?a@c@m@t@a;
CARLOSOSORIO/AP
C




mercredi29février2012 LE FIGARO
Présidentielle2 recto verso
Ellesreprésentent
l’essentielducorps
électoralfrançais.
Lesclassesmoyennes,qui
développentuneextrême
sensibilitéauxvaleurs
commeletravail
etlemériteindividuel,
serontundesenjeux
stratégiques
delaprésidentielle.
ALBERTZENNOU
azennou@lefigaro.fr
a France qui se lève tôt. » Cer-
tains ont longtemps cru que
cette célèbre phrase prononcée
parNicolasSarkozyen2007était
destinéeauxouvriers.Àyregar-«
derdeplusprès,cesontlesclas-Lses moyennes qui étaient les
premières visées. Car l’un des enseignements de
2007 est que ces classes, longtemps arrimées à la
gauche, ont basculé en partie à droite. « Travailler
plus pour gagner plus »estunsloganquinonseule-
mentleurconvenaitparfaitementmaissurtoutcor-
respondait à leurs aspirations profondes. Cinq an-
nées après, les analyses qui avaient conduit le
candidatSarkozyàciblerlesclassesmoyennessont
toujours valables, même si une partie d’entre elles
est tentée de voter pour l’opposition. Nicolas
Sarkozy est parti à la reconquête de ces Français.
FrançoisHollande,FrançoisBayrouetMarineLePen
neveulentpasêtreenresteetontdécidéd’évangéli-
sercesnouveauxterritoiresélectoraux.
En2007,SégolèneRoyalavaitnettementdevancé
Nicolas Sarkozy chez les actifs, selon un sondage Unquartier
sortidesurnesréaliséparIpsos.Desoncôté,levain- pavillonnaire
danslaqueurde2007parvenaitàrétablirl’équilibrechezles
communeemployés et les professions intermédiaires, à pren-
deTigery,drel’ascendant(53%contre47%)chezlessalariés
dansl’Essonne.
duprivé,etàdominernettementRoyalchezlesper-
PH.GUIGNARD/
sonnes habitant hors des grandes agglomérations
AIR-IMAGES.NET
avec55%ausecondtour. « Plus que jamais, la clé du
scrutin en 2012 se trouve chez les classes moyennes »,
résumeGaëlSliman,directeurdeBVAOpinion.
Lesdeuxfavorisdusecondtourvontdevoirlivrer
bataille sur ce segment. Hollande devra convaincre
que les hausses d’impôts ne les menacent pas en
priorité,etSarkozyleurrappelersonengagementà
protéger leurs avantages et leurs conquêtes. « Pour
l’instant, ces classes moyennes sont prêtes à voter à
gauche au second tour, mais elles peuvent encore se
raviser si l’offre du candidat socialiste se révèle déce-
vante »,noteGaëlSlimandanslelivrequ’ilvientde
publier Le Pompier ou le maçon ?(Éd.duMoment).

Unecatégoriedifficilement
appréhendable
PersonneneconnaîtJean-Louisetsafemme,Estelle.
Pourtant,ilsformentlecœurdecibledescandidatsà
laprésidentielle.Luiesttechnicien,ellesecrétairede


direction dans une PME de l’Ouest parisien. À eux
deux,ilsgagnent3250eurosnetparmois.Cecouple
avecdeuxenfantsde6et13ansappartientàcettefa-
meuse classe intermédiaire, qui forme jusqu’à près pôts, un impayé, un emprunt plus lourd que prévu. tent. »Lescitoyensdesclassesmoyennesontdéve- que l’on aide trop les classes populaires, avec qui elles
de50%delapopulationfrançaiseetquisesubdivise Mais face à cela, c’est bien le travail qui permet de te- loppéuneextrêmesensibilitéauthèmedel’assista- sont en concurrence directe. Elles craignent que par
en plusieurs sous-groupes aux attentes et aux inté- nir. »Lemotestlâché:lavertucardinaledesclasses nat et à tout ce qui s’y rattache. Ils ont du mal à les revenus de transfert, elles soient rejointes par les
rêtsdifférents.Cariln’existepasUNEclassemoyen- moyennes,c’estletravail,seuleassurancecontrele accepterquecertains«profitent»quandeuxontle plus modestes. Cette idée leur est même insupporta-
ne mais DES classes moyennes. Le terme même de déclassement,leurpeurultime. sentimentdesubir. ble ».L’importantsejouedoncsurlesvaleurs.C’est
«classe»renvoieàlathéoriemarxistedeluttedes PourJérômeFourquet,directeurdudépartement le discours qu’attendent et entendent les classes
Lapeurdudéclassementclassesalorsquecettecatégorieestdifficilementap- opinion à l’Ifop, « les classes moyennes ont une im- moyennes. « Elles sont extrêmement sensibles aux
préhendable par son origine aussi bien sociale, portance particulière dans la mesure où elles concen- C’est sur ce constat que la Droite sociale, avec à sa notions de travail, de mérite, d’épargne, de propriété,
culturelle que politique. En résumé, les classes trent des problématiques de manière aiguë mais qui têteLaurentWauquiez,s’estemparéedusujet. « Les de transmissions, d’éducation »,poursuitDominique
moyennesneseviventpascommetelles,ellesn’ont résonnent bien au-delà, notamment autour des ques- classes moyennes sont une des priorités de la campa- Reynié.
pasderéelsentimentd’appartenanceàunecatégo- tions comme l’ascension sociale, l’accession à la pro- gne. L’enjeu pour nous est double : leur montrer que C’est pour cette raison que la peur du déclasse-
rie particulière, comme il peut en exister avec les priété, l’éducation ou la santé. Que ce soit vrai ou non, nous avons tout essayé pour les protéger de la crise et mentestsiforte. « Elles sentent qu’elles peuvent glis-
ouvriersoulesagriculteurs,quirevendiquentfière- les classes moyennes sont très sensibles à l’impôt. de ses conséquences et que le programme de François ser. Surtout, elles ont le sentiment que leurs enfants se-
ment leur origine sociale. Jean-Louis et Estelle ap- D’une manière générale, elles estiment que la pression Hollande leur sera très défavorable car il représente un ront moins bien traités qu’eux-mêmes. Ce glissement
partiennent à ce que les sociologiques ont baptisé fiscale est trop forte. » Les classes moyennes, celles matraquage fiscal. Car sur les 45 milliards d’euros que est attribué selon elles au dysfonctionnement du systè-
classe moyenne inférieure, « celle qui est juste au- quiintéressentlespolitiques,sontces40%defoyers le programme de Hollande générera comme impôts me de rétribution sociale. C’est pour cette raison que
dessus de la ligne de flottaison », selon l’expression qui disposent de revenus situés entre 1700 et supplémentaires, 15 à 20 milliards seront prélevés sur l’école est sacralisée, comme le moyen pour leurs en-
d’unsociologue. 2400eurosnetmensuel. « Trop riches pour être aidés les classes moyennes avec notamment la volonté de fants de poursuivre l’ascension par l’effort et le mérite.
En France, le salaire médian est de l’ordre de mais pas assez pour être confortablement installés », fusionner l’impôt sur le revenu et la CSG, la suppres- Dès qu’elles ont le sentiment que l’école est dégradée,
1650eurosparmois.Cequisignifiequelamoitiédes rappelle Fourquet. Pour cet expert de l’opinion, on sion de la défiscalisation des heures supplémentaires et elles sont catastrophées.»JérômeFourquetconfirme
Françaisgagneau-dessus,l’autremoitiéendessous. accède à la classe moyenne quand on devient pro- la réforme du quotient familial. »Àsesyeux,lameil- cette peur du déclassement. «Ce qu’ils redoutent
Schématiquement,lesclassesmoyennesregroupent priétaire.Lelogementestdoncunmarqueurfort. leure manière de protéger les classes moyennes est par-dessustout,c’estd’êtrerattrapésparlebasetde
lesfoyersoùlesalairemensuelestcomprisentrece Lesclassesmoyennesrejettentl’assistanatcarel- de leur « garantir une pression fiscale moins forte, nepluspouvoirmonter,alorsqu’ilsconsidèrentavoir
salaire médian et 5000 euros. Selon Laurent Wau- les ont le sentiment d’en être écartées alors même rendue possible par une réduction des dépenses beaucoupdonnépourarriverlàoùilssont.»
quiez, le ministre de l’Enseignement supérieur, qui qu’elles contribuent au système. Pour les Français publiques ». C’estpourtoutescesraisonsquelelogementapris
s’esttrèstôtemparédecesujet,lesentimentd’ap- lesplusmodestes,lesaidessocialespeuventrepré- Wauquiez se dit satisfait que Nicolas Sarkozy ait une place aussi importante. L’idéal est le logement
partenance existe. « Au fond, écrit le ministre dans senterjusqu’à30%desrevenusd’unfoyeretmême repris cette thématique, avec notamment la lutte individuelavecunesacralisationdupavillon,géné-
son livre La Lutte des classes moyennes, ces valeurs 40%pourlespluspauvres.Deleurcôté,lesclasses contrelesdérivesdel’assistanat.« LePSetleFNdé- ralementenpériphériedesvilles.Ellessontdonctrès
sont assez simples. Elles partent d’une réalité : les clas- moyennesconsacrententre4et8%deleursreve- veloppent un discours anxiogène. Les défendre, c’est affectéesparlesthèmesdel’insécuritéetdestrans-
ses moyennes vivent de leur travail. Tout est dit. Leur nusauximpôtstandisquelesallocationsetaidesdi- le rôle que je me suis fixé depuis trois ans »,assure-t- portsentreleurlogementetleurtravail.Ellesdéve-
dignité, c’est le travail. Ce n’est pas tout à fait rien, verses ne représentent que de 0,1% à 2% de leurs il.Pourlesclassesmoyennes,lapressionfiscaleest loppentdonclàaussiuneextrêmesensibilitéauprix
quand le salaire, une fois qu’on a tout payé, vous per- revenus. Ce qui fait écrire à Gaël Sliman: « Les vécuecommeuneprédation, « une remise en cause de l’essence, qui devient un élément vital de leur
met de dégager quelque chose. Le fruit de ce travail est classes moyennes contribuent jusqu’à six fois plus au du pouvoir d’achat, explique Dominique Reynié, le mode de vie. À droite, comme à gauche, la bataille
fragile, toujours menacé par une augmentation d’im- modèle économique redistributif qu’elles n’en profi- directeurgénéraldeFondapol. Il y a l’idée chez elles desclassesmoyennesestdoncengagée.
ALE FIGARO mercredi29février2012
NicolasSarkozyconfirme Sarkozyveutenfiniravecle«présidentdesriches»
Présidentielle saprogressiondanslessondages elections.lefigaro.fr/presidentielle-2012 politique 3
enbref





Leshomosexuels
«prolifèrent»àl’UMP
selonVanneste

LedéputéduNordChristian
Vanneste,enconflitavecl’UMP
poursesproposjugésLecandidat homophobes,affirmedans
uncourrieradresséaupatronaproposé desdéputésUMP,Christian
Jacob,queleshomosexuelsunerevalorisation «prolifèrent»danslesrangs
del’UMP,oùrègnede500€dusalaire «lapolicedelapensée».
desenseignants. Yadeentendueparlapolice
RamaYadeaétéentenduelundi
parlapolicedanslecadre
CHARLESJAIGU(AVECGUILLAUMEMOLLARET
del’enquêteconcernantsonÀMONTPELLIER)
inscription(refusée)surleslistes
électoralesàColombes.
PRÉSIDENTIELLE Le duel à distance se Ellepourraitdemanderson
poursuit entre Nicolas Sarkozy et Fran- inscriptionsurleslistesàParis,
çois Hollande. Mardi matin, avant une oùelledisposed’uneadresse,
journée sur le thème de l’éducation, le pourêtreéligibleauxlégislatives
président sortant a jugé, au cours du der- danslesHauts-de-Seine.
nier petit déjeuner de la majorité du quin-
BerrainvestieàLyonquennat, que la proposition de Hollande
visant à créer une tranche d’imposition à Lasecrétaired’ÉtatàlaSanté,
75 % pour les plus riches était«démago- NoraBerra,quiavaitdénoncé
giqueetirréaliste». Cela donne«uneim- lerefusdel’UMPdeladésigner
NicolasSarkozylorsd’unevisite,mardi,dansuninternatd’excellencedeMontpellier(Hérault). PHILIPPELAURENSON/REUTERSpressiond’amateurismeassezconsternan- pourleslégislativesdans
ete», a-t-il confié ensuite à Montpellier où la4 circonscriptiondeLyon,
il visitait un internat d’excellence.«Où avoirlameilleureécoledumonde.Quipeut plus. Il a proposé aux enseignants d’assu- kozy aura l’occasion de les défendre sur affirmantqu’ilavaittrait
estl’Europe?Oùestlaconvergence?Quel croireàcettefable?», a martelé le candi- rer«26heuresdeprésencedansl’établis- France Inter jeudi matin. Son passage sur àses«origines»algériennes,
estlesensd’unepropositioncommeça?», dat, tout en se moquant des «mesuret- sementaulieude18heuresdecours»,en RTL a été jugé très positif :«Laradioest aétéofficiellementinvestie
ea-t-il demandé. En marge du déplace- tes» avancées par Hollande, telles que la leur offrant «en contrepartie une aug- un très bon moyen pour lui de s’adresser dansla3 circonscription.
ment, ses proches se demandaient ce que tablette numérique que le président du mentationdeleurtraitementde25%,soit auxFrançais,çaleurpermetd’entendresa
Hollande allait dire aux expatriés de Lon- conseil général de Corrèze a offerte à tous prèsde500€netparmois ». voix,sansl’image», ont estimé plusieurs
dres qu’il va rencontrer ce mercredi : les élèves de son département. Toutes ces propositions, Nicolas Sar- de ses proches.
«Surtout,nerevenezpas…» Le candidat s’est aussi adressé «aux
familles». «À ceux pour lesquels l’école
n’est qu’une affaire de statuts, à ceux qui«Silenombre
ne voient l’école qu’à travers le prisme du
d’enseignantsétait corporatisme, je veux dire que pour moi
l’école est l’affaire de tous », a-t-il lancéleproblème,nousdevrions
dans le fil de son «appel au peuple »,
avoirlameilleureécole contre les corps intermédiaires. C’est
dans cet esprit qu’il a annoncé, en fin dedumonde»
discours, une possible réforme du bac, en
Devant plus de 4000 sympathisants défendant le principe du contrôle conti-
réunis au Zénith de Montpellier, il a en- nu. Un sujet considéré comme très sensi-
core dénoncé la fiscalité sur les plus ri- ble par les spécialistes.
ches proposée par François Hollande. Le président sortant a aussi voulu ex-
«Payer davantage ceux qui travaillent pliquer l’inachèvement de la réforme de
plus (…), c’est le contraire de cette folie l’école par la priorité donnée pendant le
égalitariste, de cette folie du nivellement quinquennat à l’université et à la recher-
quinourritcettefoliefiscalequis’enprend che. «Ledélabrementdescampus,lami-
au talent, à la réussite, à l’esprit d’entre- sère de la recherche universitaire, l’épar-
prise (…), qui isole la France du reste du pillement des structures étaient tels qu’il
monde.» fallaitenrayeràtoutprixlaspiraledudé-
Mais le candidat Sarkozy a aussi ré- clin », a-t-il justifié. Pendant les cinq an-
pondu à Hollande sur le terrain de l’édu- nées qui viennent, «c’est à l’école, de la
cation. Il a attaqué bille en tête la proposi- petiteenfancejusqu’aubac,qu’ilfautdon-
tion phare du candidat socialiste : «Qui nerlapriorité!»
peut penser que l’on répond aux attentes Le candidat a donc mis plusieurs pro-
desfamilles,desenfantsetdesenseignants positions sur la table : réforme du collège
enproposantdecréer60000emploissup- unique(noséditionsdu27février), réfor-
plémentaires?» «Si le nombre d’ensei- me du bac et revalorisation des rémuné-
gnants était le problème, nous devrions rations de ceux qui veulent travailler



L’Élyséealancéunnouveautexte.Hollande
prendl’engagementderéexaminerledossier.
mal ficelé. La loi précise que sont sanc-
JEAN-BAPTISTEGARAT tionnables«ceuxquiontcontestéoumini-
ETJUDITHWAINTRAUB
misé de façon outrancière (…) l’existence
d’unouplusieurscrimesdegénocidedéfini
DROIT Le Conseil constitutionnel a cen- àl’article211-1duCodepénaletreconnus
suré mardi la loi pénalisant la négation du commetelsparlaloifrançaise».
génocide arménien de 1915. Les Sages ju-
Atteinteàlalibertéd’expressiongent «qu’en réprimant la contestation de
l’existence et de la qualification juridique C’est le critère de la reconnaissance par la
de crimes qu’il aurait lui-même reconnus loi qu’ont censuré les Sages. Le Conseil
et qualifiés comme tels, le législateur a conteste au législateur le droit à la fois de
porté une atteinte inconstitutionnelle à dire ce qui relève du génocide et d’inter-
l’exercice de la liberté d’expression et de dire de le contester, y voyant une atteinte
communication». à la liberté d’expression. Ce qui, selon
L’Élysée a immédiatement fait savoir certains juristes, revient à en réserver le
par un communiqué que le président droit aux seuls juges.
avait demandé au gouvernement «de Outre les 142 signataires du recours -
préparer un nouveau texte, prenant en dont une majorité issue des rangs de
compteladécisionduConseilconstitution- l’UMP -, plusieurs personnalités à droite
nel». Mais, en marge de son déplacement avaient invité à la prudence sur ces ques-
à Montpellier, le candidat semblait beau- tions, notamment le ministre des Affaires
coup plus prudent. «Je vais analyser étrangères, Alain Juppé. Sans attendre de
tranquillementcettedécision.Jevaisrece- nouveau texte du gouvernement, huit
voir les associations concernées et j’an- députés UMP ont déposé hier «une pro-
noncerailadécisionquenousauronsprise positionderésolutionvisantàréaffirmerla
dans les jours qui viennent, expliquait-il. lutte contre la contestation de l’existence
J’aibesoind’analyserlecontenuexactdela desgénocides». Un texte qui a une portée
décisionavantdeporteruneréaction.» moins contraignante qu’une loi. De son
Dans les faits, les Sages ne contestent ni côté, le candidat socialiste François Hol-
les fondements de la qualification en lande a pris«l’engagement» de réexami-
génocide des crimes commis par l’armée ner le dossier«dansl’apaisement,dansla
eturque au début du XX siècle, ni la possi- conciliationetenmêmetemps,danslavo-
bilité de les sanctionner, mais un texte lontéd’aboutir» s’il est élu.
TEL. 01.55.35.20.20
C

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin