Cette publication est accessible gratuitement
Lire

MOULOUNGUI VA REJOINDRE ANTONETTI

1 page

MOULOUNGUI VA REJOINDRE ANTONETTI Débarqué à Nice à l'été 2008 en provenance de Strasbourg pour trois millions d'euros, Éric Mouloungui (27 ans) continue d'impressionner mais ne parvient toujours pas à se montrer suffisamment décisif.

Ajouté le : 15 mars 2012
Lecture(s) : 8
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

Gimenez et Tranier made in Toulouse

de le-journal-du-rugby

FOURNIER, FAN DE CISSÉ

de le-foot-marseille

MOULOUNGUI VA REJOINDRE ANTONETTI

Débarqué à Nice à l'été 2008 en provenance de Strasbourg pour trois millions d'euros, Éric Mouloungui (27 ans) continue d'impressionner mais ne parvient toujours pas à se montrer suffisamment décisif. Le Niçois réalise sa meilleure saison dans l'élite en 2010/2011 en inscrivant huit buts en championnat. Malgré une apparente nonchalance, il brille surtout par sa vitesse, ses gestes déroutants et son impact physique mais fait preuve d'une maladresse devant le but. En fin de contrat en juin prochain, il suscite quelques convoitises, notamment en Ligue 1, où l'OM s'était déjà manifesté cet hiver. Pourtant aujourd'hui cela semble être Rennes qui se montre le plus intéressé par le Niçois. En effet, la probable non-qualification pour la prochaine Ligue des Champions de l'Olympique de Marseille freine le club à investir la faible enveloppe disponible sur un joueur encore souvent maladroit. Mouloungui se plaît à Nice mais a envie de découvrir un autre club, comme il le suggère à demi mot. "Je suis sous contrat jusqu'en 2012. C'est vrai que quand je suis arrivé au club, mon plan de carrière était de faire deux ou trois ans et de partir pour progresser (il a fait trois ans avec Nice, Ndlr). Les choses ne sont pas passées comme je l'ai voulu. Je me sens bien ici, même si j'ai connu des moments difficiles. J'en ai aussi vécu des bons, notamment l'an dernier avec le soutien des supporters. Il y avait une très belle ambiance au Ray. Mais à 27 ans, j'ai des choses à prouver et à voir. On va voir ce qui se présente." Un temps annoncé à Marseille, le joueur voit dans l'option Rennes une possibilité plus grande d'accroître son temps de jeu : il serait parmi les joueurs indiscutables de l'effectif. L'argument de la Ligue des Champions, dont disposait les Marseillais, n'est donc plus valable à moins d'une fin de saison en boulet de canon, ce qui place Rennes et Marseille à égalité sur ce point. En jouant régulièrement l'Europa Ligue, permettant d'avoir de l'expérience sur la scène européenne, Mouloungui pourrait voir le défi rennais comme un tremplin afin de rejoindre un jour un grand championnat européen.

IL NE FERME PLUS LA PORTE À UN DÉPART

Libre de tout contrat en juin prochain, Mouloungui apparaît comme étant la solution la moins onéreuse pour le club breton. De plus, il ne faut pas oublier le fait qu'il connait nettement mieux la Ligue 1 qu'un autre joueur d'un championnat étranger. Même si le Gym souhaite conserver son joueur, ce dernier semble s'être préparé à vivre ses derniers matches avec Nice, comme il l'a récemment confirmé : "Je ne me prends pas la tête avec ça. On dit que des clubs me suivent. C'est flatteur, mais pour l'instant, je suis Niçois. On verra bien. Si mon départ arrange tout le monde, pourquoi pas ? Si rien ne se passe, je me battrai pour maintenir le Gym en L1." Après avoir recruté Erding l'hiver dernier, l'arrivée de Mouloungui démontrerait l'ambition de Rennes pour jouer les premiers rôles dans le championnat de France mais aussi en Europa Ligue.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin