Cette publication est accessible gratuitement
Lire

Pourquoi Sagan leur fait peur...

2 pages
Pourquoi Sagan leur fait peur... Le grand public du cyclisme, qui ne regarde que le Tour de France chaque année ou les autres épreuves les plus réputées du calendrier, l'a découvert en 2012. Virevoltant dès le deuxième jour de course en s'imposant à Liège dans une arrivée légèrement en côte, le Slovaque récidivait 48 heures plus tard à Boulogne-sur-Mer, là encore en montée, devant Edvald Boasson Hagen et Peter Velits, deux autres sprinteurs à l'aise dans les dénivelés. La veille, il a en revanche terminé dans la roue d'Alessandro Petacchi et cinq autres spécialistes des arrivées massives sur le plat, dont Cavendish (1er), Greipel (2ème) et Goss (3ème). 5ème à Rouen derrière Greipel, Petacchi, Veelers et Goss (Cavendish a chuté dans les derniers kilomètres), il chute à Saint-Quentin à 3 km de l'arrivée et ne peut se mêler à l'emballage final. Il profite néanmoins de l'accident impliquant plusieurs coureurs, et sprinteurs à 25 km de l'arrivée à Metz pour s'y imposer, juste devant Greipel qu'il a sauté dans le dernier hectomètre. L'occasion de justifier le maillot vert qu'il s'est adjugé au soir de la 2ème Létape et qu'il conservera jusqu'à l'arrivée sur les Champs-Elysées, où il terminera dans la roue de Mark Cavendish après avoir encore terminé deuxième derrière Greipel au Cap d'Agde et troisième à Brive-la-Gaillarde (derrière Cavendish et Goss).
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Karpets aura du peps

de le-sport-

Objectif podium !

de le-sport-

BRUITS DE PADDOCK

de motorevue

Pourquoi Sagan leur fait peur...

Le grand public du cyclisme, qui ne regarde que le Tour de France chaque année ou les autres épreuves les plus réputées du calendrier, l'a découvert en 2012. Virevoltant dès le deuxième jour de course en s'imposant à Liège dans une arrivée légèrement en côte, le Slovaque récidivait 48 heures plus tard à Boulogne-sur-Mer, là encore en montée, devant Edvald Boasson Hagen et Peter Velits, deux autres sprinteurs à l'aise dans les dénivelés. La veille, il a en revanche terminé dans la roue d'Alessandro Petacchi et cinq autres spécialistes des arrivées massives sur le plat, dont Cavendish (1er), Greipel (2ème) et Goss (3ème). 5ème à Rouen derrière Greipel, Petacchi, Veelers et Goss (Cavendish a chuté dans les derniers kilomètres), il chute à Saint-Quentin à 3 km de l'arrivée et ne peut se mêler à l'emballage final. Il profite néanmoins de l'accident impliquant plusieurs coureurs, et sprinteurs à 25 km de l'arrivée à Metz pour s'y imposer, juste devant Greipel qu'il a sauté dans le dernier hectomètre. L'occasion de justifier le maillot vert qu'il s'est adjugé au soir de la 2ème Létape et qu'il conservera jusqu'à l'arrivée sur les Champs-Elysées, où il terminera dans la roue de Mark Cavendish après avoir encore terminé deuxième derrière Greipel au Cap d'Agde et troisième à Brive-la-Gaillarde (derrière Cavendish et Goss). Ceux qui connaissaient Sagan depuis un an au moins, après ses succès sur Paris-Nice (deux étapes) et le Tour de Romandie (une) en 2010, le Tour de Suisse (deux), le Tour de Pologne (deux et le classement général) ou la Vuelta en 2011 (trois victoires) et les trois dernières éditions du Tour de Californie (huit succès en tout, dont cinq en 2012) n'étaient eux nullement étonnés par les performances du double champion de Slovaquie (2011 et 2012). Dans le peloton non plus, les résultats du natif de Zilina ne bluffaient guère. Lance Armstrong lui-même avait été stupéfié sur le Cancer Council, critérium qui ouvre le Tour Down Under, en janvier 2010 : " Il a beaucoup de talent". Le Tour 2012 donnait lieu à de nouveaux hommages, et d'anciens coureurs bien placés pour donner leur avis. Le 1er juillet, Bernard Hinault confiait sur le net son affection pour le Slovaque : " Sagan confirme son énorme potentiel. Il me rappelle mes débuts. J'étais un peu rond comme lui. S'il perd deux, trois kilos, il peut se mouvoir en grimpeur et devenir un futur vainqueur de grand tour. C'est un bagarreur, un attaquant, comme moi". Eddy Merckx, qui alliait une pointe de vitesse à ses autres énormes qualités quand il courait, pronostiquait quelques jours plus tard l'issue de la lutte au maillot vert du Tour : " Je ne vois pas qui peut le battre pour ce maillot". Cyrille Guimard, qui était sprinteur lorsqu'il courait, avant de mener Bernard Hinault puis Laurent Fignon à sept victoires dans le Tour en tant que directeur sportif promet lui aussi un grand avenir à Sagan : " Il peut obtenir un top 10 dans un Grand Tour d'ici deux ou trois ans. Quand on a autant de watts sous le capot, on peut grimper".

Un peu léger en contre-la-montre

Pour cela, il devra d'abord suivre le conseil du quintuple et dernier vainqueur français du Tour, qui considérait que l'édition 2012 serait de toute façon bénéfique à Sagan : " Il va beaucoup apprendre de ce premier Tour. Il va découvrir la haute montagne, les longs contre-la-montre. Ce premier Tour de France lui donnera une idée des capacités qu'il peut développer dans les années futures. A l'issue des trois semaines, il décidera de l'orientation qu'il veut donner à sa carrière. Je pense que si son équipe Liquigas l'a mis à 22 ans, c'est qu'elle croit en lui". Et comme Vincenzo Nibali, l'autre leader de l'équipe Liquigas sur le dernier Tour est parti chez Astana, qu'Ivan Basso paraît désormais trop vieux pour jouer la gagne dans le Tour, Sagan devrait avoir la formation Cannondale à son service au départ de Porto-Vecchio le 29 juin prochain. D'ici là, il aura peut-être ajouté des classiques à son palmarès, après avoir terminé 2ème de Gand-Wevelgem, 3ème de l'Amstel Gold Race, 4ème de Milan-San Remo après avoir réglé le sprint du peloton, ou 5ème du Tour des Flandres en 2012, et peut-être progressé dans les contrela-montre, où il n'a pas été trop à son avantage sur le Tour 2012 (53ème du prologue, 105ème à 6'46'' de Bradley Wiggins à Besançon et 45ème à 5'34'' à Chartres), alors que l'exercice doit être maîtrisé pour ambitionner un bon classement général sur les Grands Tours.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin