Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF - ZIP

sans DRM

Vol de papiers : comment réagir ?

10 pages
Vol de papiers : comment réagir ? L'usurpation d'identité consiste à se faire passer pour quelqu'un d'autre, à l'aide de papiers d'identité volés ou obtenus par des moyens frauduleux. Ainsi, peuton bénéficier indûment d'allocations ou d'aides sociales, retirer de l'argent sur les comptes bancaires de la victime ou acheter des produits, causer des infractions au Code de la route... Pour Christophe Naudin, criminologue et chercheur à l'Institut de criminologie de l'université Paris 2, l'usurpation d'identité «est un phénomène de plus en plus important, passé pratiquement de 15 à 30% en 6 ans. La plupart des usurpations qu'on observe se font par délivrance indue. On ne vole pas de papiers à quelqu'un, mais on se fait passer pour lui...». 1 / les principaux cas d'usurpation d'identité Faits divers en recrudescence En août 2010, avait lieu le procès de Patrice Griffaton, un Auxerrois qui pendant 15 ans a usurpé l'identité de son frère cadet Pascal. Après avoir récupéré une fiche d'état civil pendant le service militaire de ce dernier, Patrice fait refaire ses papiers au nom de Pascal. S'ensuivent une série de délits et d'infractions (trafic de drogue, conduite en état d'ivresse, vol...), tous commis sous le nom de Pascal. Même les fiches d'impôts de l'usurpateur sont adressées au nom du frère innocent. Patrice Griffaton a été condamné à 30 mois de prison ferme et à 17.500 € de dommages et intérêts à payer à son frère, sa belle-soeur et ses neveux...
Voir plus Voir moins
Vol de papiers : comment réagir ?