PARLER DE LA MORT A UN ENFANT 2EME EDITION

De
Publié par

Pourquoi est-il si difficile de parler de la mort à son enfant ? Entre le désir de le protéger et la nécessité de ne pas le laisser sans réponses face à la Grande Inconnue, comment aborder le sujet et trouver les bons mots ? Cet ouvrage vous invite à dépasser vos craintes de parents et à engager la discussion sur un sujet qu’il serait néfaste de vouloir éviter. Il propose de nombreux conseils pour mieux vivre les situations de deuils et aborder plus posément les questions que se pose votre enfant sur la mort d'autrui mais aussi sur la sienne.
Publié le : vendredi 16 septembre 2011
Lecture(s) : 6
Tags :
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
EAN13 : 9782759014163
Nombre de pages : 128
Prix de location à la page : 0,0050€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
PARLER DE LAMORT À UNENFANT
Charlotte MAREAU Sous la direction d’Annie REITHMANN
SOMMAIRE
PARTIE I Pourquoi est-il si difficile de parler de la mort ?
1. La mort : un indicible nLa mort banale… n… et insupportable
2. Le désir de protéger son enfant nUn rôle de pareexcitations nDes psychismes différemment constitués pour traiter l’émotion nLes éléments de développement De la fusion… … à la progressive différenciation nL’imaginaire à la place du vide
PARTIE II Pourquoi vaut-il mieux en parler plutôt que d’éviter le sujet ?
1. Le poids des non-dits nL’enfant sait toujours nL’enfant est le réceptacle des émotions de l’adulte nL’informulable du parent devient angoisse pour l’enfant
2. La transmission intergénérationnelle nL’héritage impensable nFantômes dans la chambre d’enfants Mécanismes du traumatisme Le risque de la répétition nTrouver la distance : le rapport à la vérité
3
7
11 11 12
24 25 27 29 29 32 34
37
39 39 40 43
46 46 48 49 50 53
3. Faire le travail du deuil nComment se déroule un travail de deuil ? nLe deuil pathologique nComment l’entourage peutil réagir au deuil pathologique ? nQuand s’inquiéter ?
PARTIE III Comment parler de la mort à son enfant ?
1. S’il s’interroge sur la mort d’une personne proche nLe suicide : une situation particulière Qu’estce que le suicide ? Estce de ma faute ? Auraisje pu empêcher le suicide ? Qu’auraisje pu faire différemment ? Vaisje me suicider moi aussi ? Vastu mourir aussi ? Vaisje me retrouver seul(e) ? Si je me suicide, vaisje retrouver l’être perdu ? Que vaisje dire aux enfants, à l’école ? Vontils penser du mal de ma famille ? Pourquoi suisje si triste ? Seraije toujours aussi triste ? Quand la douleur disparaîtratelle ? Que puisje faire pour me sentir mieux ?
2. S’il s’interroge sur la possibilité de sa propre mort
3. Les degrés de compréhension et d’intégration du phénomène de la mort selon l’âge nAvant trois ans nEntre trois et cinq ans Les recherches de Maria Nagy Qu’arrivetil à ceux qui meurent ? nEntre six et huit ans Les travaux de Nagy La mort conçue comme universelle
4
57 58 59 63 64
69
73 74 76 76
77 77 77 78
78 79
80
82
84 86 87 88 90 92 92 94
Expliquer la mort d’un enfant La place du sacré et du religieux Le rapport de l’enfant au temps Qu’arrivetil à ceux qui meurent ? nEntre neuf et douze ans L’acquisition du sens du suicide
4. Le travail de l’imaginaire dans l’inconnu : la place des croyances et des religions nSi les parents sont croyants nSi les parents sont noncroyants
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE
nPour parler de la mort avec son enfant nMort d’un ami et/ou mort accidentelle nMort dans la famille nMort des grandparents nPour approfondir la compréhension de la mort chez l’enfant
5
95 96 98 99 100 102
104 104 106
109
111
111 113 114 115 116
partie1
POURQUOI ESTIL SIDIFFICILE DEPARLER DE LAMORT ?
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.