Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

2057, les 100 ans du Traité de Rome

De
129 pages
En 2007, alors que nous célébrons les 50 ans du Traité de Rome à l'origine de la construction communautaire, nous avons voulu donner la parole aux étudiants pour qu'ils nous décrivent l'Europe telle qu'ils l'imaginent pour les 50 prochaines années. En partenariat avec le Mouvement Européen France-Vienne, les Jeunes Européens – France ont ainsi lancé un concours à destination des étudiants et intitulé « 2057, les 100 ans du Traité de Rome ». Les étudiants devaient répondre à la question suivante : « Imaginez l'Europe de demain – Décrivez l'Europe telle que vous la rêvez pour 2057 ». Vous retrouverez dans cet ouvrage 13 contributions qui ont particulièrement marqué le jury.
Voir plus Voir moins


2057, les 100 ans
du Traité de Rome Les Jeunes Européens – France
2057, les 100 ans
du Traité de Rome
Regards de 13 jeunes sur
l’avenir de la construction européenne















Éditions Le Manuscrit© Éditions Le Manuscrit, 2008
www.manuscrit.com

ISBN : 978-2-304-01268-2 (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782304012682 (livre imprimé)
ISBN : 978-2-304-01269-9 (livre numérique)
ISBN 13 : 9782304012699 (livre numérique) 2057, les 100 ans du Traité de Rome
Remerciements
Le Mouvement Européen-Vienne et les Jeunes Euro-
péens-France remercient les membres du jury pour
leur participation, le Ministère Délégué aux Affaires
Européennes et le Conseil Général de la Vienne pour
leur soutien.
7 2057, les 100 ans du Traité de Rome
Préambule
En 2005, nous avions voulu raconter notre rêve euro-
péen suite à la campagne référendaire pour le Traité
constitutionnel européen. En 2007, alors que nous
célébrons les 50 ans du Traité de Rome à l’origine de
la construction communautaire, nous avons voulu
donner la parole aux étudiants pour qu’ils nous décri-
vent l’Europe telle qu’ils l’imaginent pour les 50 pro-
chaines années.

En partenariat avec le Mouvement Européen
France-Vienne, les Jeunes Européens – France ont
ainsi lancé un concours à destination des étudiants et
intitulé « 2057, les 100 ans du Traité de Rome ».
Les étudiants devaient répondre à la question sui-
vante : « Imaginez l’Europe de demain – Décrivez
l’Europe telle que vous la rêvez pour 2057 » dans la
limite de quatre pages dactylographiées, seul ou par
groupe de 2 étudiants maximum. La production pou-
vait concerner l’Europe en général ou se concentrer
sur une thématique.

Le jury était composé de (par ordre alphabétique) :
– Roselyne Bachelot, députée européenne, Région
Grand Ouest ;
9 Une journée en Europe
– François Descheemaekere, Directeur du Déve-
loppement International – ESCEM Poitiers (École
Supérieure de Commerce et de Management Poi-
tiers/Tours) ;
– Pauline Gessant, Présidente des Jeunes Euro-
péens –France ;
– Sylvie Goulard, Présidente du Mouvement Eu-
ropéen France ;
– Sylvie Lamy, DARIC - Rectorat de Poitiers ;
– Martine Lemalet, directrice générale des éditions
Le Manuscrit ;
– Armaury Prevost, Président du Bureau des Élè-
ves – ESCEM Poitiers (Ecole Supérieure de Com-
merce et de Management Poitiers/Tours);
– Suzanne Ravinet, Présidente du Mouvement Eu-
ropéen France-Vienne ;
– Bernadette Vergnaud, députée européenne Ré-
gion Grand Ouest

Sur les 42 contributions reçues, le jury en a retenu
13 pour composer cet ouvrage collectif. Elles sont ici
présentées par ordre alphabétique. Le classement final
du concours se trouve à la fin de l’ouvrage.

Le contenu de ces dissertations n’engage ni les
membres du jury, ni l’association des Jeunes Euro-
péens-France.
10 2057, les 100 ans du Traité de Rome
Une Journée en Europe
VINCENT BRIQUET
21 Février 2057, 7H : « Good Morning everybody,
you’re listening to Radio 502 , now listen to our morn-
ing news ». Un bras se lève dans l’obscurité et éteint
rapidement la radio. Thomas sait très bien qu’il aura
amplement l’occasion de les réécouter tout au long de
son trajet. Tout en continuant à ouvrir difficilement les
yeux, il se lève et se dirige vers le salon où il allume
l’écran plat incrusté dans le mur. L’écran s’allume di-
rectement sur son compte bancaire et sur ses cour-
riers. La partie de l’écran courrier clignote quelques
secondes et s’installe finalement sur la totalité de
l’écran. Thomas a trois nouveaux courriers, une lettre
de sa femme qui est partie en vacances avec les en-
fants, lui n’ayant pas pu partir pour cause de session
exceptionnelle au travail, elle lui annonce qu’elle rentre
le soir même comme prévu initialement. Les deux
autres courriers sont des factures. A cette vision,
Thomas s’exclame : « Que je regrette parfois ma prime
jeunesse, lorsque que La Poste n’avait jamais
l’occasion d’apporter les factures avant que la majorité
des personnes partent travailler. ». Il faut dire que de-
puis les années 2030, il n’y a plus de courriers sur pa-
pier, tout arrive sur ses fameux écrans plats installés
11 Vincent Briquet
d’office dans le salon des habitations. Plus de papier,
plus de postier non plus, mais des administrateurs
réseaux européens, car il s’agit désormais d’un service
européen. Thomas se saisit du journal du jour, les
journaux ayant survécus, enfin, quelques journaux
ayant survécu, les plus importants. La Une est consa-
crée à la loi qui doit être votée aujourd’hui au Sénat
Européen. « Vont-ils valider la nouvelle réforme so-
ciale du travail? ». Il passe rapidement pour se focaliser
sur les pages sports, il faut dire que les championnats
du monde d’Athlétisme commencent à la fin de la
semaine à New York, l’Europe a de bonnes chances
de revenir en grande gagnante. Une fois son petit dé-
jeuner avalé, et son journal partiellement lu, Thomas
se dirige vers la salle de bain pour finir de se préparer.

7H45 : Thomas sort de sa chambre en costume 3 piè-
ces de marque, manteau sous un bras, ordinateur por-
table sous l’autre, il n’a pas eu le temps de « checker »
ses mails ce matin, il le fera dans la voiture. Il descend
les escaliers jusqu’au garage dans le sous-sol où il jette
ses ordures, triées, avant de s’engouffrer dans sa
splendide berline, de marque allemande. En 50 ans ça
n’a pas changé, les allemandes dominent toujours le
marché des berlines de luxe en Europe. Une simple
pression sur le bouton Start, et tout se met en route,
l’ordinateur de bord demande à Thomas de rentrer
l’adresse de sa destination, il tape rapidement sur
l’écran « Gare du Nord », et le véhicule se met en
route instantanément. Sortie de garage, carrefour, croi-
sement, priorité de droite, autoroute, bouchon, toute
la conduite est prise en charge par l’ordinateur de
bord... la route est devenue très sure depuis qu’un sys-
tème de guidage par satellite a été mis en place par
12