Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Algérie Le Mouvement Citoyen de Kabylie

119 pages
Le combat de la Kabylie, c'est celui de toute l'Algérie. C'est celui de tous ceux qui aspirent à une société plus égalitaire et plus juste, à un monde plus solidaire. De ce point de vue aucune région de Kabylie n'a failli à ses responsabilités. En particulier, l'association Arch Ait Ghobri qui, au coeur de la résistance citoyenne a fait preuve d'une dignité et d'une détermination qui en disent long sur la force et la sincérité de sa mobilisation.
Voir plus Voir moins

Association Ait Ghobri Solidarité

ALGÉRIE
Le Mouvement Citoyen de Kabylie

L 'Arch Ait Ghobri dans l'épreuve

L'Harmattan

@

L'HARMATTAN,

2007

5-7, rue de l'École-Polytechnique;

75005 Paris

http://www.1ibrairieharmattan.com diffusion. harmattan @wanadoo.fr harmattan 1@wanadoo.fr

ISBN: 978-2-296-03638-3 EAN : 9782296036383

A la mémoire de toutes les victimes du « Printemps Noir» 2001.

SOMMAIRE

+ A VANT PROPOS
LE DEVOIR DE MEMOIRE P 9

+ 1ère PARTIE
SUR LE VIF AZAZGA: LES SIX GLORIEUSES
CHRONIQUE D'UNE REVOLTE CITOYENNE

p 13

+ 2ème PARTIE
SAVOIR POUR COMPRENDRE + 3ème PARTIE POUR MEMOIRE p93 p39

AVANT-PROPOS

LE DEVOIR DE MEMOIRE

Au commencement, il y a ce jeune lycéen, Massinissa GUERMAH, assassiné par des gendarmes à BENI-DOUALA. Une fois de plus, la KABYLIE est sous le choc. Une fois encore, la population est durement éprouvée. L'ampleur de l'indignation suscitée n'a d'égal que l'intensité de l'émotion ressentie par une opinion remuée, meurtrie dans son âme et dans sa chair. La colère qui gronde débouche à toute vitesse sur un mouvement de protestation sociale, aiguisé par les frustrations enfouies et les rancœurs accumulées, exacerbé par les sentiments d'exclusion et d'injustice 9

sociale. Chaque dérive de l'Etat est perçue comme une impudence, un signe, une marque de mépris du peuple. Chaque forfait de ses représentants est vécu comme une insulte à la morale publique, une atteinte à la dignité de tous. L'Algérie d'aujourd'hui n'est plus celle d'hier. Face au mouvement populaire qui s'affmne, le pouvoir en place choisit de s'engager dans une incroyable spirale répressive, typique d'une action d'extermination. Jamais depuis la fm du joug colonial, la violence de l'Etat n'a atteint un tel degré de sauvagerie. Le déchaînement des armes de guerre avec son effroyable orgie de balles explosives est imprimé au fer rouge dans la conscience collective. Des dizaines de morts, des centaines de blessés, des militants traqués, des citoyens pourchassés: le fond de l'horreur est touché. La jeunesse n'est pas vouée au malheur. Elle a des raisons de vivre et non de mourir. La vie n'a pas été donnée pour être dévastée, saccagée par des gendarmes. La tragédie se répète. Après un «printemps noir », un autre «printemps noir». Absurde et forcément injuste, l'impensable est advenu en Kabylie, comme si le sort s'acharnait sur elle, comme s'il fallait briser ses espérances en prolongeant ses souffrances. 10

Difficile de ne pas s'insurger contre un pouvoir d'Etat qui s'impose par la force et qui règne par l'arbitraire. Impossible de ne pas s'indigner contre une classe dirigeante et dominante, arc-boutée sur ses privilèges, dont le mépris tient lieu de projet politique et le cynisme de culture de gouvernement. Pour autant, c'est fort souvent par son mauvais côté que l'Histoire avance. De la crise peut naître l'espoir. De fait, rien ne sera plus comme avant. Le bouleversement que connaît la Kabylie est sans précédent. Puisant ses forces dans la jeunesse, le Mouvement Citoyen ne désarme pas. Son action juste et pacifique se place dans la durée. Marquées du sceau de la modernité, ses revendications démocratiques, identitaires, culturelles et linguistiques s'inscrivent dans une perspective nationale. Expression consciente du mouvement, de ses attentes et de ses aspirations, la plate-forme d' Elkseur représente un outil de mobilisation sociale, un critère d'adhésion politique et d'identification idéologique, une ébauche de projet de société qui concerne tous les Algériens épris d'équité, de justice et de liberté. L'enjeu est d'une importance considérable. Car les menaces de manipulation sont bien réelles. Il

L'essentiel est de ne point sombrer dans les divisions intestines, de ne point succomber aux sirènes de l'opportunisme. Le Mouvement Citoyen doit rester fidèle à ses engagements, préserver sa liberté de pensée et son autonomie d'action. Le combat de la Kabylie, c'est celui de toute l'Algérie. C'est celui de tous ceux qui aspirent à une société plus égalitaire, à un monde plus solidaire. De ce point de vue, aucune région de Kabylie n'a failli à ses responsabilités. En particulier, l'Arch Aït Ghobri qui, au cœur de la résistance citoyenne, a fait preuve d'une détermination qui en dit long sur la force et la sincérité de sa mobilisation. Qui l'ignore: la ville d'Azazga, encore imprégnée des traces du sang versé et des stigmates des sévices infligés, demeure l'un des grands symboles de la lutte démocratique. De son côté, avec une conscience claire de son rôle, la communauté immigrée en France s'est attachée à populariser l'action du Mouvement Citoyen. Avec une vitalité étonnante, elle s'est efforcée de jeter les bases d'un soutien tangible, d'une solidarité agissante. Parce qu'il constitue un témoignage direct et objectif, ce livre se place dans l'ardente obligation de vérité. Parce qu'il représente un vibrant hommage à tous les martyrs de la cause citoyenne, il s'inscrit dans l'impérieux devoir de mémoire.

12

Première

Partie

SUR LE VIF