Alpha Condé, ou la voie vers l'émergence

De
Publié par

De 1958, indépendance de la Guinée, à 2010, installation au pouvoir du Président Alpha Condé, de ténébreuses années d'auto-destruction se sont écoulées, organisées à tous les niveaux des structures de l'Etat. En dépit du mercantilisme et d'un climat social et politique délétère, Alpha Condé engage toutefois le pays dans la voie de la démocratie et du développement en seulement quatre ans. Cet ouvrage met en relief les étapes successives de ce progrès, et le rôle que le président joue dans la construction d'une Guinée démocratique, prospère et moderne.
Publié le : mardi 1 septembre 2015
Lecture(s) : 1
EAN13 : 9782336389868
Nombre de pages : 200
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Boubacar DIALLOAlpha Condé, ou la voie vers l’émergence
Un regard citoyen sur le parcours
ede la Guinée à l’heure de la 3 République
De 1958, date de l’indépendance de la Guinée, à 2010, date de l’installation au Alpha Condé,
pouvoir du Pr Alpha Condé, cinquante-deux longues et ténébreuses années se
sont écoulées, marquées par une auto-destruction systématique, cyniquement ou la voie vers l’émergenceorganisée à tous les niveaux des structures de l’État, avec l’émergence d’une
société où le mercantilisme exacerbé est devenu un facteur d’appauvrissement
spirituel et de dégénérescence morale, transformant le pays en « République
Alakabon ». Le climat social et politique délétère ainsi créé était loin d’être
favorable à la démocratie et au développement. Un regard citoyen sur le parcours
Pourtant, en seulement quatre années d’exercice du pouvoir, le président
eAlpha Condé a réussi à engager résolument la Guinée dans la voie de la de la Guinée à l’heure de la 3 République
démocratie et du développement, en dépit des diffi cultés du moment et des
bâtons placés dans les roues du gouvernement par ceux-là mêmes qui sont les
responsables de la faillite du pays.
En eff et, la Guinée a eff ectué une percée remarquable dans tous les
domaines de la vie de la nation. Le changement est notable. Il n’existe pas
de recette miracle transposable d’un pays à l’autre. Il nous semble que la
dynamique de départ d’un pays dans le processus de développement dépend
d’abord et surtout de la volonté de son premier responsable, qui enclenche le
processus de mutation vers l’état de développement.
Dans notre contexte, il s’agit de mettre en relief les étapes successives de ce
progrès fulgurant, ainsi que le rôle éminent que le président Alpha Condé joue
dans ce processus de mutation : bâtir ensemble une Guinée démocratique,
prospère, et moderne.
Le professeur Boubacar DIALLO enseigne les littératures
africaines francophones à l’université de Sonfonia-Conakry,
een Guinée. Il est titulaire d’un doctorat de 3 cycle de lettres
modernes de l’université de Bordeaux-3 en France, d’un certifi cat
en presse écrite de A à Z au CFPJ de Paris, et du doctorat d’État
de lettres modernes de l’université Cheickh-Anta-Diop de Dakar
(UCAD), au Sénégal. Auteur de nombreuses publications et parallèlement
à ses occupations d’enseignant, il occupe une haute fonction au ministère de
l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifi que de son pays, la Guinée.
En couverture : le président Alpha Condé
et le roi du Maroc, Mohammed VI.
ISBN : 978-2-343-07036-0
20,50
Alpha Condé, ou la voie vers l’émergence Boubacar DIALLO









Alpha Condé,
ou la voie vers l’émergence



Boubacar DIALLO



Alpha Condé,
ou la voie vers l’émergence
Un regard citoyen sur le parcours
ede la Guinée à l’heure de la 3 République


























Du même auteur, à L’Harmattan Guinée



Réalités et roman guinéen (4 tomes)
Écritures, réécritures : enjeux dans le roman guinéen


















© L’Harmattan, 2015
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.harmattan.fr
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-343-07036-0
EAN : 9782343070360

Aux militantes et militants du RPG-Arc-en-ciel
disparus ou encore vivants,

Je vous dédie ce livre pour les énormes sacrifices
consentis, votre courage, votre fidélité à toute
épreuve dans le silence, la discipline et, pour avoir
cru en la victoire finale et, avoir fait de notre rêve
d’hier la réalité d’aujourd’hui.
(L’auteur)

« Que le combat politique a été long et difficile…
Pourtant, le sage Moryfindjan Dioubaté le disait :
“Vous vous en souvenez ? Le temps dure longtemps,
longtemps, mais il finit par arriver”. »

« Au bout de la patience, il y a le ciel. La nuit dure
longtemps mais, le jour finit toujours par arriver. »
(Ahmadou Kourouma)


« Pitié pour la nation où les sages sont rendus muets
par l’âge, tandis que les hommes vigoureux sont encore
au berceau. »
(Nassim Nicolas Taleb)


« Il n’y a pas de démocratie sans développement,
Il n’y a pas de développement sans démocratie. »
(François Mitterrand)
Remerciements
Qu’il me soit permis de remercier très chaleureusement
tous ceux qui m’ont aidé à la réalisation de ce livre. Je
pense notamment à Marie Tété Kéita, journaliste et
animatrice de l’émission, « Les Grands Chantiers de la
République », Aboubacar Camara, rédacteur en chef du
Journal télévisé à la RTG avec « Le Journal de l’An. »
Enfin, je dois un grand merci à Mohamed Lamine Yayo,
Vice-président du Collectif pour la réélection d’Alpha
Condé (CRAC) en 2015 pour ses documents précieux qui
m’ont permis d’étoffer davantage certaines étapes de ce
travail.
Que tous trouvent ici à travers les lignes qui suivent,
l’expression de ma profonde gratitude.

SOMMAIRE
AVANT-PROPOS ................................................................. 15
INTRODUCTION .................................................................. 21

CHAPITRE 1
La réforme des circuits administratifs ................................... 39
CHAPITRE 2
Une bonne gouvernance économique ................................... 47
CHAPITRE 3
Réhabiliter les infrastructures routières et de transport ........ 61
CHAPITRE 4
Éducation et Santé .................................................................. 81
CHAPITRE 5
Énergie et mines.................................................................... 101
CHAPITRE 6
Renforcer les capacités des Collectivités locales,
l’Alpha et l’Oméga du développement à la base ................ 113
CHAPITRE 7
Vers une bonne qualité de vie pour les populations ........... 119
CHAPITRE 8
Promouvoir la démocratie, la liberté de presse
et les droits de l’homme ....................................................... 125
CHAPITRE 9
La conquête de « Sékhoutouréya » ...................................... 147
CHAPITRE 10
Un Président visionnaire ...................................................... 159
CHAPITRE 11
La Guinée, futur pays émergent ? ........................................ 171
CHAPITRE 12
Bâtir ensemble une Guinée démocratique,
prospère et moderne ............................................................. 179

CONCLUSION GÉNÉRALE ............................................. 187
SOURCES ............................................................................ 191



14 AVANT-PROPOS
J’ai fortement ressenti le besoin et la nécessité d’écrire
ce livre, d’abord pour signifier ma grande admiration, mon
respect absolu et mes amitiés fraternelles pour un homme
exceptionnel, le Prof Alpha Condé mais aussi, par amour
pour mon pays et par devoir de mémoire envers la
jeunesse guinéenne. Il m’a alors paru important, en tant
que citoyen, de mon devoir, de présenter la Guinée, telle
que je la vois aujourd’hui, résolument engagée dans la
voie de la démocratie et du développement, et ce, dans
tous les domaines, grâce à la sagacité et à la volonté
inébranlable d’un grand patriote dont le rêve a toujours été
de faire de la Guinée, un pays émergent, un exemple de
démocratie et de progrès pour tout le continent africain.
L’espoir, c’est donc de bâtir avec tous les Guinéens, de
quelques bords qu’ils soient, de façon durable, un pays
prospère et moderne.
Comme des milliers de Guinéens, cet espoir, je le
nourris et le partage avec lui depuis 1972, quand,
doctorant en Lettres Modernes à l’Université de
Bordeaux 3 en France, j’ai eu l’opportunité de lire son
ouvrage intitulé : Guinée, Albanie d’Afrique ou
néo1colonie américaine , qui lui avait valu à l’époque une

1
Alpha Condé : Guinée, Albanie d’Afrique ou néo-colonie
américaine, Éditions Cit-le-cœur, 1972.
condamnation à mort par contumace. Dans ce livre, il
s’attaque au régime politique totalitaire qui sévit dans son
pays et invite ses compatriotes épris de justice, de
démocratie et de progrès à engager une lutte sans merci
contre toutes formes de dictature en vue d’un véritable
changement politique en Guinée. Cette prise de position, il
la développe encore plus largement dans d’autres
2publications et journaux, notamment le Patriote,
dégageant nettement les contours de son projet de société
comme soubassement essentiel de ses préoccupations
politiques et d’une nécessité absolue pour bâtir une Guinée
vraiment libre, démocratique, rayonnante, où il devrait
faire bon vivre. J’ai senti chez lui une âme et un cœur. À
coup sûr, il était animé par une révolte interne,
constructive et pacifique.
Subjugué par les propos responsables et pleins d’espoir
de l’homme, j’ai sans hésitation aucune, fait miennes ses
préoccupations. Parallèlement à mes occupations à
l’Université du Liberia où j’enseignais après mes études
supérieures en France, j’entrepris avec d’autres camarades
de faire connaître et de fortifier les bases du RPG à
Monrovia. Mais à l’époque, nous étions obligés de le faire
dans la clandestinité. En Guinée même où je m’étais
définitivement installé, consécutif à la guerre civile au
Liberia, j’ai eu tout le loisir d’apprécier encore davantage
le patriotisme et surtout les qualités politiques et humaines
extraordinaires du grand leader notamment lors des
assemblées hebdomadaires qui se tenaient au QG du RPG
à Matam ou exceptionnellement dans la concession
familiale du Pr Alpha Condé à Mafenco.
Quelles ont alors été mes impressions ?
Comme toujours en pareilles circonstances, il y avait
toujours du monde. L’arrivée du Prof Alpha Condé était

2 Citons entre autres, Malanyi et le Patriote.
16 généralement saluée par des acclamations nourries des
militantes et militants qui scandaient à l’unisson un seul
nom, celui de « Prési… » C’était leur façon de manifester
pour l’homme et le grand leader leur indéfectible
attachement. À ce stade, j’ai pu apprécier avec davantage
d’acuité la popularité et l’adoration dont il était l’objet de
la part de ses militants. Souriant, le bras gauche levé, il
saluait à la ronde. J’ai immédiatement compris que cet
homme très influent tant en Guinée, en Afrique qu’ailleurs
à l’étranger, n’était vraiment à l’aise et heureux, comme
seul peut l’être un enfant, que parmi ces femmes et
hommes acquis à sa cause. Il circulait entre leurs rangs,
allant d’un groupe à l’autre, saluant ici, taquinant là.
Redoutable animal politique, Alpha Condé a su allier, à
n’en pas douter, à sa vision politique avec une parfaite
harmonie des hommes, des femmes et des jeunes pleins
d’espoir, de voir pointer enfin à l’horizon, les lueurs d’un
3lendemain des plus prometteurs en Guinée. De la Feanf à
« Sékhoutouréya », le palais présidentiel en passant par le
Rassemblement du Peuple de Guinée au RPG-Arc-en-ciel,
que le combat du Professeur Alpha Condé, cet
impressionnant bulldozer politique, a été long et laborieux, parce
que truffé d’embûches et jalonné de difficultés de toutes
sortes !
Son parcours de combattant infatigable a en vérité été
un suicide à peine déguisé, épitaphe récurrente d’une âme
en peine, désespérée de voir les misères quotidiennes de
ses concitoyens empêtrés dans la médiocrité, la survie, les
maladies, le mensonge, les fausses rumeurs, la corruption
et la dérive sociale. Autant de maux, qu’il ne s’est jamais
lassé de dénoncer dans ses écrits et autres discours
politiques et interviews ou même au cours de simples
entretiens, et les projetait sur l’écran d’un horizon

3 Fédération des étudiants d’Afrique noire en France.
17 politique bouché. Mais alors quoi, baissez les bras ? Il
n’en a jamais été question chez ce combattant
exceptionnel de la démocratie et de la liberté ! Ou se
mettre en col blanc comme d’autres Guinéens qui ont fini
par aligner leur état d’âme sur l’échelle des valeurs cotées
en bourse ?
Plutôt que cette démission qui consiste à s’attabler avec
eux autour de la « mangeoire », le Prof Alpha Condé a
préféré agir en funambule pour sauver le Guinéen de son
indécrottable somnambulisme. Alors, on le retrouvait sur
tous les bords du champ politique et social pour y diffuser
inlassablement son message politique pour une Guinée
véritablement démocratique.
L’espoir, qu’il a toujours nourri de pouvoir mener, un
jour, sa chère Guinée dans la voie de la démocratie et du
développement, est devenu aujourd’hui une réalité.
Désormais, solidement installé aux commandes de l’État
guinéen, le Président Alpha Condé, avec un calme
olympien, dirige, oriente et engage sûrement, à petits pas,
son pays dans la voie de la démocratie et du
développement avec intelligence et détermination. Rien
d’autre ne le distrait, ni ne l’émeut, puisque le dialogue
démocratique, libre et confiant et le débat national sur les
programmes de développement que les futurs candidats à
l'élection présidentielle ont le devoir impérieux de
présenter au peuple sont des choses difficiles, voire
impossible en Guinée.
Comme atteints de cécité congénitale, certains
Guinéens nient aujourd’hui avec un aplomb superbe le
progrès appréciable accompli en si peu de temps dans le
pays. Comme disait Morifindjan Dioubaté : « Ce que l’œil
voit, un autre œil le voit également ». Il est en effet
difficile, voire impossible d’inviter quelqu’un à apprécier
une réalité palpable qu’il feint, les yeux grands ouverts, de
ne pas voir. À cause de cette mauvaise foi, il ne reste plus
18 qu’à écrire pour témoigner, dire ce qui a été réellement fait
comme progrès dans notre pays pour susciter la réflexion
et favoriser ainsi l’introspection constructive.
Assurément, le train poussif que la Guinée était
4devenue à l’image du vieux « Tanga », commence à
changer d’allure, à acquérir de la prestance. Pour le
présent et l’avenir de mon pays, j’estime que toutes les
vérités sont urgentes à dire. Je cherche à dresser ici, un
tableau des réussites indéniables de développement que
j’ai pu constater dans tous les domaines de la vie de la
nation grâce à la volonté inébranlable du Président Alpha
Condé : « Il dit ce qu’il fait, il fait ce qu’il dit. »

4
C’était le nom du vieux train qui assurait quotidiennement à l’époque
coloniale le transport entre Kaloum et sa banlieue.
19

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.