//img.uscri.be/pth/5b1c74efe166273ee56edece60e39c54be9cdcc0
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Cameroun De l'UPC au Manidem

196 pages
L'UPC, le parti de Ruben Um Nyobe, Félix Roland Moumié, Ernest Ouandié, Abel Kingue, Ossende Afana, etc., est devenu un panier à crabes. Comment en est-on arrivé là ? Voici des éléments de réponse, en plongeant au coeur de l'UPC de 1990 à 1997, pour aboutir aux enjeux de la création du Mouvement Africain pour la Nouvelle Indépendance et la DEMocratie (MANIDEM).
Voir plus Voir moins
D e
C ameroun
l’UP C
au
M A NI DE M
ous savons u'il reste dans ce livre des im erfections nous renons ce endant l'o tion de le faire circuler à etit tira e remerciant d'avance tous ceux ui nous aideront à le perfectionner dans les tirages successifs.
© L’Harmattan 2012 57 rue de l’ E colePolytechnique 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
 B : 978-2-296-54820-6 EA : 9782296548206
E kum’a Mbella B welle
C ameroun D e l’UP C au M A NI DE M
C hroniques d’une rupture
Postface A nicet E kan è
L’Harmattan
A V A NT D IR E E crire l’histoire de l’Union des Populations du C ameroun (UP C ) est une tâche qui demande beaucoup de profondeur et d’investigations, plusieurs faits et réalités internes de ce mouvement, puis parti politique, étant encore entourés d’une épaisse nappe de fumée. Le résultat, en fin de compte, donnerait des tomes et des tomes de livres. D u 10 avril 1948 à nos jours, l’UP C a en effet connu plusieurs hauts et bas qui la classent parmi les mouvements politiques africains qui ont bâti et façonné l’histoire contemporaine du continent noir. Il n’en demeure pas moins que c’est le seul qui a pris les armes dans l’ A frique noire francophone, pour demander la libération du pays contre les forces coloniales. C ’est aussi le seul à n’être pas arrivé au pouvoir. Probablement alors que son histoire aurait été tout autre si l’UP C avait pris le pouvoir. C ’est enfin le parti politique qui a produit des cadres de toute nature et de toute dimension ; des intellectuels de tout acabit ; des hommes et des femmes au service de la libération du continent noir. Hélas  C ’est aussi le mouvement qui, toutes générations confondues, a publié le moins d’ouvrages, alors qu’il produit beaucoup d’écrits. D es pères fondateurs aux jeunes militants actuels, en passant par les prises de position de 1952 aux Nations Unies et leurs suites ; les événements de mai 1955 ; le premier maquis ; l’assassinat de Ruben Um Nyobe ; la sortie du maquis ; la collaboration et/ou l’exil ; le maquis de l’Ouest et celui du Sud ; la clandestinité ; le soutien apporté aux divers mouvements de libération des peuples d’ A frique ( C ongo, A ngola, Mozambique, C ôte d’Ivoire, A frique du Sud, etc.) ; la reprise des activités… C e sont autant de repères pour lesquels les générations futures devraient trouver des livres. E t jusqu’à récemment encore, il restait au moins un témoin de chacun de ces événements… 
D elUP C auM A NI DE M – C hroniquesdune rupture , vient éclairer un pan de l’histoire de ce parti politique adulé par certains, craint par d’autres et, menacé dans son existence de tous côtés. Son auteur, jeune cadre du cru des années 1990, militant convaincu, aurait-il pu rapporter son vécu avec toute l’objectivité que demande la rigueur scientifique dans l’écriture d’une histoire ? Personnellement, j’en doute  Le style narratif en lui-même annonce la couleur : un livre qui raconte des histoires vécues au sein de l’UP C pendant une période bien déterminée – qui ici va de 1990 à 1997 – et qui résume en elle-même la tumultueuse histoire de ce parti. Je n’ai eu que la sagesse de conserver dans ma mémoire les différents faits, dans ma bibliothèque les différents textes et, le courage de les produire de manière chronologique. B eaucoup ont assisté aux événements décrits. C ’est avec délectation qu’ils se remémoreront ceux-ci, surtout avec le style choisi : raconter l’histoire telle que vécue, mais comme dans un conte au village le soir. C e n’est qu’une contribution au débat sur l’écriture de l’histoire de l’UP C . Tout le souhait que je peux émettre à la fin de la lecture de D elUP C auM A NI DE M – C hroniquesdune rupture , est que ce livre suscite d’autres encore, afin que toutes les générations mises ensemble, une histoire de l’UP C soit écrite.
6
E kum’a Mbella B welle
E N G UIS E D A V A NTPROPOS
L A C H A NSON DE L A SOUP E I - Si tu n’as pas de soupe C omment veux-tu faire face ? Tu dois bouleverser l’ E tat tout entier D e bas en haut Jusqu’à ce que tu aies ta soupe A lors tu seras ton propre invité.
II – Si tu ne trouves pas du travail Tu dois te défendre  Tu dois bouleverser l’ E tat tout entier D e bas en haut Jusqu’à ce que tu sois ton propre employeur A lors tu auras du travail.
III – Si on rit de votre faiblesse Vous n’avez pas le droit de perdre du temps Vous devez faire en sorte que Tous ceux qui sont faibles marchent A lors vous serez une grande puissance E t plus personne ne rira.
CE LUI QUI R E ST E A L A M A ISON C elui qui reste à la maison quand le combat commence E t fait combattre les autres pour sa cause Qu’il prenne garde : car C elui qui n’a pas partagé le combat Partagera la défaite.
N’évite même) pas le combat Qui veut l’éviter : car C ombattra pour la cause de l’ennemi Qui n’aura pas combattu pour sa propre cause.
BE RTOLT
B R EC HT
(1898
1956)
L E C OM BA T C ONTINU E NOUS V A IN C RONS 