Changer de cap

De
Publié par

Publié le : lundi 1 janvier 0001
Lecture(s) : 241
EAN13 : 9782296282582
Nombre de pages : 94
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

CHANGER

DE CAP

@ LI HARMA1TAN, ISBN: 2-7384-2150-4

1993

Marcel CANETTI

CHANGER DE CAP

Editions

L'Harmattan

5-7, rue de l'Ecole Polytechnique 75005 Paris

AVERTISSEMENT
Les lettres qui suivent sont adressées au directeur de la rédaction d'un grand quotidien et non à la personne Bruno Frappat qui occupe ce poste au "Monde"

INTRODUCTION

Tout ce qui.a été inventé l'imprimerie, en une journée de vie sur doit choisir. Ce n'est pas

imprimé depuis que Gutenberg a 1434, ne sufftrait pas à raconter Terre. La presse qui rend compte facile.

Le choix n'est pas seulement difficile, il est important aussi. Car, de la vision qu'ont les hommes du présent dépendent leurs comportements. Donc leur avenir: d'abord la presse est le reflet de la réalüé, ensuite, la réalité devient
le reflet de la presse. Telles sont les premières lignes des Fruits de la Passion, un recueil de lettres adressées à André Fontaine, l'ancien directeur du Monde. C'était en 1989. L'objectif était précis. Il s'agissait de démontrer, ou d'essayer de le faire, que si le moteur envie de vivre est remis en route, l'humanité est à l'abri des grandes menaces qui pèsent sur son avenir. Que de nombreux maux sont dûs à l'ignorance des potentialités de la condition humaine, que la plupart d'entre eux peuvent être traités par l'initiation à la passion d'exister. A quoi sert de donner la vie si l'on ne donne pas aussi l'amour pour la vie ? ... Le jeu où tout le monde gagne existe,

c'est celui de la passion d'exister. A ce jeu, chacun est poussé vers le meilleur de lJ.Ji, u bénéfice de lui, au bénéftee a des autres. ... Faut-il continuer à construire des prisons qui coûtent cher aux uns et rendent malheureux les autres, ou faut-il aider ces jeunes à ne plus allumer le feu avec leurs vies? ... Combien de désaccords ne seraient-ils pas réglés si les adversaires avaient une meilleure conscience de ce qu'ils perdent en se consacrant l'un à l'autre I On ne fait pas taire un passionné de musique, ou s'il se tait, c'est contre son gré. Il veut parler de musique. ... Dans l'homme se trouve emmagasiné un puissant élan de vie. Partir de là et, avec des courroies de transmission, amener le TTWuvement partout est possible. La passion d'exister est un torrent qui balaye les obstacles placés sur son chemin: surpopulation, misère,
9

hostillté dans les rapports humains, course aux armements. Acepropos, quelques mots sur le Chemin des erifW1ts. C'est lenoro d'une association créée en 1981 et dont le but est de contribuer à la solution de certains problèmes graves qui se posent aujourd'hui. Ces problèmes sont nombreux,et seuls les moyens de communication de masse sont de taille à les résoudre. C'est cette conviction qui est à l'origine du présent recueil. Pourquoi le Monde? Parce que le Monde reste le journal crée par Hubert Beuve-Méry, parce qu'il n'a pas son équivalent et que s'il donne l'exemple il sera suivi. Parce que la situation présente réclame autre chose de lui. En temps de paix, les autocars servent à promener les touristes. En temps de guerre, c'est les réfugiés et les blessés qu'ils doivent transporter. Les touristes on y pensera plus tard, quand le calme sera revenu. Mais nous n'en sommes pas là. Le plus grave danger est cette accélération de l'Histoire qui va vite et de plus en plus vite. Jusqu'au début du siècle, l'humanité a connu la stabilité. Tout est changé depuis et nous sommes au cœur d'une véritable explosion. Les choses bougent plus en quelques mois qu'elles n'ont bougé pendant des millénaires. Et dans tous les sens. Il faut y faire attention, car nous pouvons être entraînés partout et nulle part. La situation est sans précédent. Aujourd'hui l'autocar doit aller au devant de ce qui se prépare et jouer un rôle dans l'aménagement de l'avenir. Informer, certes, reste important. Mais il y a plus important et plus urgent que de tenir la chronique d'une société qui a mal partout. La priorité absolue revient à ce futur qu'il faut rendre probable et non impossible. Convaincre de cela est, tout au long des lettres qui suivent, l'objectif.du Chemin des enfants. Que les journalistes prennent conscience de leur pouvoir, le pouvoir numéro 1, et qu'ils l'exercent dans le sens de la vie. Marcel Canetti

10

Meudon, le 4 Juin 1992 le chemin des enfants

Monsieur Bruno Frappat Le Monde 15, rue Falguière 75 015Paris

Cher Monsieur, Ça n'est pas qu'une formule. C'est l'homme que je découvre encore dans ses prises de positions courageuses, et dans sa façon sans compromis de les exprimer. II m'est arrivé de vous en vouloir pourtant. Quand nous nous sommes vus, il y a des années de cela, vous m'avez promis de publier l'un des articles que je vous présentais. Vous m'avez demandé de choisir. C'était douloureux, je l'ai fait. Quelques temps après, rien. Au téléphone vous me dites: J'avais promis, je n'ai pas tenu. Cette fois je ne promets pas mais je tiendrai. Toujours rien. Longtemps après - j'avais résisté à l'envie de vous rappeler votre promesse - je vous adresse un nouvel article, par courrier cette fois. Très aimablement vous me remerciez par écrit et vous m'expliquez que ça n'est plus vous, mais Jacques-François Simon à qui vous le transmettez. Sera-t-il retenu? ln Cha Allah. Si j'ai publié un certain nombre de lettres que j'ai adressées à André Fontaine, et si je continue à tenir le journal du Chemin des enfants, ce n'était et ce n'est pas pour me venger. Ni pour montrer les difficultés de l'entreprise et me plaindre. C'est pour faire progresser la cause. Une cause que je défends avec acharnement depuis Il ans et demi.

Il

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.