//img.uscri.be/pth/5e4886c5edf33e9d4fee52ac7707a67ec4316d88
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 8,63 €

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Considérations humaines et fondamentaux démocratiques

De
95 pages
Aujourd'hui, la démocratie résonne comme une coquille vide. Face à ce constat d'échec social et humain, il convient d'envisager un mode de fonctionnement alternatif. L'option prise ici est de déterminer dans quelle mesure l'adéquation entre les spécificités humaines et les impératifs sociétaux est possible. En se concentrant sur cette problématique, se dégagent les bases d'une réflexion à mener en profondeur, terreau d'un potentiel modèle social cohérent.
Voir plus Voir moins

Ce qui a guidé l’écriture de cet essai est avant tout une volonté d’approfondir certaines notions relatives à l’être humain, en y apportant une attention particulière. Les quelques lectures qui en ont accompagné la rédaction sont autant de sources auxquelles se référer pour prolonger la réflexion. Elles ont permis d’inscrire la démarche dans une filiation de pensée dite philosophique. Nous engageons le lecteur à lire ou relire ces œuvres avec application, car elles développent des points précis de connaissance dont le texte ne fait qu’évoquer les principaux traits. Une première partie s’applique à considérer le mode de fonctionnement des individus dans leur essence même, à savoir en dehors de toute relation externe. Cette restriction permet de comprendre les mécanismes qui font se mouvoir une personne. En ce sens, même si chaque mouvement qu’un individu engage est le reflet de sa propre volonté, il n’en demeure pas moins un processus commun à tout un chacun. Bien que nous ne puissions véritablement entrer dans la compréhension des actes individuels, nous pouvons en déceler les rouages et en faire une explication

-7-

raisonnée. Il devient alors intéressant de prolonger la réflexion dans le cadre du social afin de dégager des pistes visant à influer de façon positive sur l’environnement social. C’est ce que nous proposons dans la seconde partie, en exprimant quelles sont les conditions essentielles d’un régime démocratique. Ces conditions exposées permettront d’envisager de nouvelles perspectives sociales qui, croisées avec les pratiques et appétences humaines, définiront les fondements de ce que pourrait être un projet de société cohérente.

CHAPITRE I
LA POSTURE SUBJECTIVE
Prééminence de l’individu