Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 15,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Partagez cette publication

RobertJonas KOUAMEBIBLI
CÔTE D’IVOIRE : VERS UN NOUVEL ORDRE PLUS JUSTE
L’AFRIQUE QUI SE BAT
Préface du ministre Justin Koné Katinan
CÔTE D’IVOIRE : VERS UN NOUVEL ORDRE PLUS JUSTE
L’Afrique qui se bat Collection dirigée par Lazare KOFFI KOFFIDepuis deux décennies une nouvelle Afrique se dessine. Une Afrique qui rebondit et veut surmonter les séquelles de l’esclavage et de la colonisation. Cette nouvelle Afrique, indépendante, veut pleinement prendre son destin en main et refuse le dictat extérieur sous ses formes idéologiques, politiques et économiques. Dans cette dynamique elle entend maîtriser les rênes de son développement en se mettant à l’abri des multinationales qui, au nom de la mondialisation, réorganisent leurs hégémonies planétaires en piétinant sa souveraineté et en planifiant des conflits qui déstabilisent les Etats. L’ambition de cette collectionl’Afrique qui se batest de faire connaître et d’encourager le combat des Africains pour le respect des indépendances et des souverainetés des Etats africains, ainsi que leurs efforts dans la construction du panafricanisme. L’Afrique qui se batveut soutenir et amplifier la lutte contre tout déterminisme et toute fatalité réductrice. Cette collection entend rassembler et valoriser toutes les initiatives des Africains dans les domaines culturel, intellectuel et scientifique pour libérer leurs compatriotes des complexes de colonisés, des maladies endémiques, de la malnutrition, de l’ignorance et de la mal-gouvernance. Déjà parus Lazare Koffi Koffi,S’il y eut un soir, il y aura un matin,2017. Lazare Koffi Koffi, Méditations silencieuses,2017. Lazare Koffi Koffi,Côte d’Ivoire. L’énigme des 3 000 morts. La France au cœur du génocide ivoirien,2016.
Robert-JonasKOUAMEBIBLI CÔTE D’IVOIRE :
VERS UN NOUVEL ORDRE PLUS JUSTE
Préface du ministre Justin Koné Katinan
DU MEME AUTEUR Côte d’Ivoire. Du chaos à la renaissance. Derniers assauts contre la souveraineté,L’Harmattan, Paris, 2015
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-11744-7 EAN : 9782343117447
DEDICACES A toi Lazare Koffi Koffi, très cher ami Voici pour toi, les notes de mon engagement Pour l’avenir de l’Eburnie. Ce qu’avec toi, j’ai appris de l’espèce humaine De ses rapports avec l’univers Ce qu’avec toi, j’ai appris de l’Afrique De ses supplices au contact du monde Ce qu’avec toi, j’ai appris : Je te promets de m’en servir comme levain Pour accroitre ma foi dans un monde à venir De justice et de liberté. Telle est ma plus grande espérance. Soit salué, frère. A feu mon père, Vanié bi Kouamé. A toi, Lèglè-tih Toi qui m’as tout donné Et qui n’as rien reçu en retour Je veux honorer ta mémoire Et porter fièrement ton nom. Que la paix couvre ton repos éternel. A tous les membres du Cercle De causeries politiques d’Angré-Château. Plus particulièrement à mes amis Siaka Coulibaly Christian Djolognon et Koné Yssouf. Aux quotidiensLa Voie Originale, Aujourd’hui et Le Temps
A tous ceux qui espèrent en l’avenir démocratique de la Côte d’Ivoire et de l’Afrique. Aux peuples ivoiriens et africains du continent et de la diaspora engagés au combat pour l’avènement d’un nouvel ordre plus juste.
 « J’entends souvent des gens tenir des discours péremptoires sur l’Afrique, je ne comprends pas ces gens là. Il faut qu’ils comprennent que les Africains ont soif d’écrire eux-mêmes leur histoire. Le temps où l’on écrivait l’histoire pour les Africains est révolu et si, en le disant, certains me traitent de nationaliste, cela ne me gêne pas. Au contraire, ça signifie que je m’inscris dans une tradition historique de grands leaders africains tels que Nasser, Nkrumah, Lumumba… Il faut savoir que les Africains ne rougissent pas de ces personnalités là. Ils en sont plutôt fiers. Je constate surtout que chaque fois qu’il est question de l’Afrique, même les Occidentaux les plus intelligents et les plus raisonnables deviennent subjectifs. Ils cessent de réfléchir, d’analyser et se braquent. Impossible de leur faire entendre raison. J’ai entendu des dirigeants français depuis que je suis arrivé au pouvoir, me parler tout le temps d’Houphouët Boigny et articuler leur pensée uniquement autour d’Houphouët et de son œuvre. C’est bien, mais Houphouët est mort depuis 1993. Je ne sais pas s’ils s’en rendent vraiment compte.  Je ne sais pas s’ils sont conscients que les temps ont changé et que le parti unique a disparu depuis 1990. Aujourd’hui, la majorité de la population ivoirienne a moins de trente ans. Et ces jeunes Ivoiriens n’ont pas connu l’époque coloniale et ses commandants de cercle».  Laurent Gbagbo  Président de la République de Côte d’Ivoire.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin