De la "Françafrique" à la "Chinafrique"

De
Publié par

Ce livre étudie les causes du sous-développement persistant de l'Afrique, et plus particulièrement le rôle de la France et de sa stratégie, quant au développement africain depuis les décolonisations, ainsi qu'au rôle de plus en plus prégnant qu'occupe la Chine. La "Françafrique" et la "Chinafrique" peuvent être une des clés pour comprendre l'état actuel de développement du continent noir.
Publié le : jeudi 1 mars 2012
Lecture(s) : 30
EAN13 : 9782296486195
Nombre de pages : 140
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
De la « Francafrique » à la « Chinafrique» Quelle place pour le développement africain ?
Collection IREACollection dirigée parDavid Gakunzi
Fournir des clés ermettant de mieux com rendre l'Afrique, son histoire, ses réalités et mutations actuelles, ainsi ue sa éo oliti ue, voilà l'ambition de cette collection de l'IREA Institut de recherche et d'études africaines). La collection - qui réunit aussi bien des essais, des mono ra hies ue des textes littéraires issus des travaux et des débats animés par l'Institut - a pour vocation de faire connaître au rand ublic les travaux d'auteurs confirmés mais é alement ceux de eunes talents encore méconnus. Les ouvrages de la collection sont rédigées dans une lan ue conviviale, vivante et accessible. Dernières arutions Théophile Obenga,LÉtat fédéral dAfrique noire : la seule issue,2012. Jean-David NDa,Le nouvel ordre ivoirien, 2012. Ro er Gballou,Côte dIvoire : souveraineté ba ouée, 2011. Calixte Baniafouna,La démocratie de lONU en Côte dIvoire, 2011. Calixte Baniafouna,Ce ue France veut A ri ue veut : le cas de la Côte dIvoire, 2011. Calixte Baniafouna,La démocratie néocoloniale de la France, 2011. Roger Gballou,Côte dIvoire, le crépuscule dune démocratie orpheline,2011.David Gakunzi,Libye : permis de tuer,2011.
Brian Tourré
De la « Francafrique » à la « Chinafrique » Quelle place pour le développement africain ?
LHarmattan
© L'Harmattan, 2012 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-96807-3 EAN : 9782296968073
PREFACE
LAfrique, continent souvent marginalisé de la mondialisation et des échanges commerciaux, constitue pourtant aujourdhui un enjeu majeur pour toutes les grandes puissances économiques, développées comme émergentes, notamment en raison de ses matières premières. Celles-ci sont considérées à la fois comme son principal atout mais aussi comme une malédiction lenfermant dans le secteur primaire et dans le sous-développement persistant.
Même si lAfrique semble être aujourdhui sur la voie de la croissance et du développement, force est de constater que des fragilités structurelles perdurent et que le continent noir est loin dêtre sorti des problématiques de pauvreté, dinstabilité et dinégalités. Deplus, liée par sa géographie et par son histoire à lEurope et à la France en particulier, lAfrique constitue évidemment un sujet détude et de réflexion privilégié.
Lobjet de ce livre est détudier la trajectoire économique de lAfrique depuis les indépendances pour tenter de comprendre les raisons de cette marginalisation économique mais aussi pour analyser les évolutions économiques sur le continent noir. La France a joué, un rôle central dans la mise en place des économies post coloniales. Mais aujourdhui lHexagone ne fait plus cavalier seul en Afrique : les Etats-Unis, lUnion Européenne, les pays émergents tels le Brésil, lInde, ou la Chine sont autant de nouveaux partenaires et concurrents qui bouleversent aujourdhui la géopolitique de ce continent.
La Francafrique est, à ce titre, accusée par beaucoup dêtre responsable des maux qui touchent actuellement les Africains (pauvreté, sous-développement, corruption, conflits).A lopposé, larrivée de la Chine semble être vue comme une
7
chance, voire une opportunité pour le développement africain. Devant cette thèse, lobjectif de cet ouvrage sera danalyser point par point la Francafrique. Il sagit de voir quels ont été les aspects positifs et négatifs de cette politique mais aussi de lanalyser dans approche historique avec le rôle croissant une des Etats-Unis et celui de lUnion Européenne.
Il sagit aussi détudier la présence croissante de la Chine en Afrique au détriment de la présence française, de voir en quoi elle peut être bénéfique et aussi en quoi elle peut être une nouvelle menace pour le développement africain. Devant toutes les passions que déchaînent la question de la Francafrique et de la Chinafrique, lobjectif sera ici danalyser objectivement les apports de chacun dans le développement du continent noir mais aussi dans son sous-développement.
La tâche est en effet difficile puisque suivant les acteurs, occidental ou africain, président ou villageois local, industriel ou simple pêcheur, chacun a sa propre explication du sous-développement africain et sa propre vision quant à la présence française ou chinoise. Tantôt la France est perçue responsable, tantôt elle est vue comme un partenaire incontournable. LUnion Européenne peut sembler être la solution mais elle peut être vue aussi comme une simple illusion. La Chine est à la fois perçue comme une opportunité mais aussi comme une menace nouvelle. Devant le nombre de visions contradictoires, cette étude tentera de les « décortiquer», den faire ressortir les forces comme les faiblesses,de les opposer mais surtout den faire une synthèse la plus objective possible.
Face aux bouleversements économiques et géopolitiques actuels, lAfrique peut constituer lune des cléspour la compréhension du futur monde qui se met progressivement en place. Ce qui est sûr, cest que le continent noir est appelé à jouer un rôle croissant dans le monde de demain dans le cadre ou non de la Francafrique et de la Chinafrique.
8
CHAPITRE INTRODUCTIF
LAfrique, berceau de lhumanité et des premières civilisations commelÉgypte, est pourtantconsidérée aujourdhuicomme marginalisée voire exclue des progrès apportés par le mouvement actuel quest la mondialisation, vecteur de développement économique et social partout sur la planète comme on peut le voir de façon flagrante en Asie notamment. Cependant cette situation nest pas une constante dans lhistoire économique du continent noir. Tout dabord, il convient de dresser un rapide historique de lAfrique dans les relations économiques internationales avant lavènement des indépendances pour essayer de comprendre une partie des raisons de cette marginalisation actuelle.
Section I : Historique de la place de lAfrique dans les relations économiques internationales avant les indépendances A lopposé de la situation actuelle, le continent noir a toujours joué un rôle important dans les relations économiques internationales avant la période de la colonisation européenne. Dans lAntiquité, lAfrique étaitconsidérée comme le « grenier à blé» du monde méditerranéen. LÉgypte particulièrement, tout comme lensemble du Maghreb antique, a su pendant des siècles profiter de cette ressource pour acquérir une position stratégique dans les relations commerciales de lépoque. A ce titre, cette partie du monde constituait une zone stratégique pour lEmpire romain: contrôler lAfrique du Nord, cétait posséder un pouvoir de pression sur la sécurité alimentaire de toutle bassin.neénarréemtidLAfrique constituait aussi une porte dentrée en direction des ressources plus exotiques telles que les
9
trelAfriqueetleabssnimdétirteeiplmenedntecemoccremneeideceluussaHaoiov,uqoriftnproudgedueumyauoilaMerocneeuvaàlArfqisediverlafoisnass,ecRalianeercecavclemeomlasereicocmmets.AnnesariesahelrapneénarreouresdlerôntcoedtxestropoitaelvedépploenemessavpreemtteretdesesrichesledtneeporuEdéelt,empploveei.rsnfifeefEneresifiintetsotexueiqimanxaucipé,sesell(»ditionnees«trasisedtiamcrahdnsdecvearsouujottnenitnoCxueuViondectidirsneiaenrfcisnapiéeetscel,snecnuatémseéciexprinsiuxadviqeusamreesoceuqirfAl,egneuncdoetutinseedetrrllereépouritéspérprodseuleahcrsidnreruis,(xeurfo.Beinovri,e)MoyenAavantleroétepxsnlsaddesvecuitsprodunnocedtsulP.blemnseonmduesnaituqse(ePsrtouslesempireupcRsiiamoa)nEe,ptgyn,iereGesiyaumsrosantupsideneecixtsmailàs,enrihaas-busseuqimalsmercialeancecometpiussra,dctersveelàsirataremsuaesirpxcetuerccenvaamsisedseusrpcopéroeunioatisoneuqirfAneennelouverttitre,norgsèdrueudCelutolesoetus.elecAdiccatneegdraatfAirelentrquesdielenilreBe5881edanlva,plercepoeénnsedelpéoqueetmarquersrevpsessiuecnacosniloesalureneeuqirfAlednfials)ceanndédepxniuuaujqsnt(vemenitidéfiépedoirtubnudlsidéeuerqinaCleaamtunomo.eacteuratantqutanqtnenitdnep,iupoucileconrcesuqelpfiifeudequsuncliève,serpécpruxiebs,soiissuevaam)asiificatioclamplemcreednudcmoiqu,esavclessreppolevédesavpsqtemmêmeenetoqnêuaoceuldiccatneaelAxuriméesquLe.oncitentnnioravalorssintégrernusnaduaevuonceermmconaerntilaàitnoiorsvaiang«trre»ulaieuetellArfqiEurope,entreltecpetomna,snis.ueNéAmsiqérmraealtuddbéelearqudemériouaevinuaeniacifraontisalinagiuisquelecontinitnreanitnolapagnt«ebisu»rtnerionavavadreanêtràcteumoemeccuqecredutébdolclaetnetrapeL.erèi056etansesnéecnaedsédnidnep.0
10
noitalermonocésdmenotoslesansujaneluaxqsusiniqueatioternoitaconediclatnsuarbidlainomédevolppmenetuaeempêchantson
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.