Démocratisation au Cameroun

De
Publié par

Au détour des années 1990, les pays d'Afrique subsaharienne ont emprunté les « chemins de la démocratie » au travers des trajectoires plurielles. Au Cameroun, site d'observation de ces études, un tel processus a pris corps au confluent des mouvements sociaux saillants, d'une crise économique aiguë et d'un grand besoin de réformes politico-institutionnelles. Le processus de démocratisation et ses dérivés sont autopsiés sans fard.
Publié le : vendredi 1 avril 2016
Lecture(s) : 29
EAN13 : 9782140005275
Nombre de pages : 232
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
S o u s l a d i r e c t i o n d ’A l a w a d i Z e l a o
Démocratisation au Cameroun
Scènes, arènes, règles et acteurs
P r é f a c e d e L a u r e n t  C h a r l e s B o y o m o A s s a l a
Démocratisation au Cameroun
Scènes, arènes, règles et acteurs
Sociétés Africaines et Diaspora Collection dirigée par Babacar SALL Sociétés Africaines et Diaspora est une collection universitaire à vocation pluridisciplinaire orientée principalement sur l'Afrique et sa diaspora. Elle accueille également des essais et témoignages pouvant servir de matière à la recherche. Elle complète la revue du même nom et cherche à contribuer à une meilleure connaissance des réalités historiques et actuelles du continent. Elle entend également œuvrer pour une bonne visibilité de la recherche africaine tout en restant ouverte et s'appuie, de ce fait, sur des travaux individuels ou collectifs, des actes de colloque ou des thèmes qu'elle initie. Déjà parus Claude SUMATA (dir.),Les migrants et l’investissement en Afrique,2014. Ibrahima Abou SALL,Les relations entre le Fuuta Tooro et l’émirat de Brakna, Un terreau d’expression machiavélique du colonialisme français (1850-1903), 2013. Jean-Marcellin MANGA,Jeunesse africaine et dynamique des modèles de la réussite sociale, 2012. Ibrahima SIGNATE,L’Afrique condamnée à l’espoir, 2012. Mody NIANG,Le clan des Wade. Accaparement, mépris et vanité, 2011. Mandiaye GAYE,La problématique de la citoyenneté au Sénégal,2011. Amadou-Mahtar M’Bow,Aux sources du futur, 2011. Amadou-Mahtar M’Bow,Le monde en devenir, 2011. Fadel DIA,Wade-Mecum ou le wadisme en 15 mots-clés, 2010. Mamadi CAMARA,Où va la Guinée? Mémorandum à un ami pour sauver notre pays, 2010. Aldo AJELLO,Brasiers d'Afrique. Mémoires d'un émissaire pour la paix, 2010, Thierno DIOP,Léopold Sédar Senghor, Majhemout Diop et le marxisme, 2010. Sidiki KABA,La Justice universelle en question. Justice de blancs contre les autres, 2010. Seidik ABBA,Rébellion touarègue au Niger. Qui a tué le rebelle Mano Dayak ?, 2010.
Sous la direction de Alawadi Zelao
Démocratisation au Cameroun
Scènes, arènes, règles et acteurs
© L'HARM ATTAN, 2016 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08659-0 EAN : 9782343086590
Ont contribué à cet ouvrage
ALAWADI Zelao,Université de Dschang.
ASSANA,Université deNgaoundéré.
BOYOMO ASSALA Laurent-Charles,Université de Yaoundé II-Soa.
IBRAHIMOU Hamidou,Centre National d’Éducation, Ministère de la recherche Scientifique, Université de Dschang.
KAMGA Hilaire,Expert des questions électorales, Secrétaire Permanent de la Plateforme de la Société Civile pour la démocratie.
NOUAZI KEMKENG Carole Valérie,Centre National d’Éducation, Ministère de la recherche Scientifique, Université de Yaoundé II.
SOBZE Serge François, Université de Douala.
SOURNA Loumtouang Erick,Centre National d’Éducation, Ministère de la recherche Scientifique, Université de Ngaoundéré.
7
Préface Les années 2000 marquent un tournant dans la vie des États africains avec la consolidation des institutions issues des transitions et le renforcement pour un grand nombre d’entre eux des régimes autour de la figure présidentielle. Si l’on remarque une diminution substantielle des prises de pouvoir par la force des armes, on peut toutefois difficilement entonner l’hymne de la démocratie dans un grand nombre de régimes politiques subsahariens, d’autant que l’émergence du terrorisme tend à renforcer et à durcir des systèmes politiques autour des programmes sécuritaires. De manière générale, le bilan de deux décennies de transition démocratique est décevant. En choisissant de réunir une réflexion intellectuelle transdisciplinaire autour des mutations sociopolitiques au Cameroun, Alawadi Zelao se proposait de réaliser une exploration des expressions démocratiques telles qu’elles peuvent s’inscrire dans un territoire certes limité- le Cameroun- mais dont on peut penser qu’il en fait le symbole de mutations qui s’opèrent encore sur tout le continent.
Sans prétendre à l’exhaustivité, quelques focales peuvent être faites sur cette somme qu’il intitule «Démocratisation au Cameroun. Scènes, arènes, règles et acteurs». Cet ouvrage est organisé en deux parties distinctes autour de la construction du jeu politique pluraliste (Partie 1) et du cadrage normatif et configurationnel (Partie 2). La liberté éditoriale qu’autorisent les développements préfaciers nous porte à reconfigurer ces contributions autour de trois axes complémentaires ci-après lesquels ne suivent pas le plan de parcours de lecture de l’ouvrage :
1-L’ouvrage appelle à une réflexion normative sur la légitimité d’une démocratisation au Cameroun, comme hypothèse principale des mutations sociopolitiques du pays. Une sorte de préjugé nomologique caractéristique d’un grand nombre de théories transitologiques ayant engendré des lois de la démocratisation notamment sur l’alternance au pouvoir à l’issue d’élections pluralistes s’est effondrée sous la poussée d’un électoralisme rusé. Si des organes électoraux ont été mis en place, ici et là, l’émergence de nouveaux foyers de pouvoirs rivalisant avec l’ordre étatique, et notamment le développement de ce qu’on a nommé société civile, comme la montée en puissance des modes internationaux de certifications électorales, a mis en crise le principe même de la légitimité étatique, sans
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.