//img.uscri.be/pth/8c84454bf6efb192d1fa2e432f6ab32f36f4e5cb
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 18,75 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Dictionnaire biographique des Pays baltes

De
278 pages
Depuis la chute de l'empire de Russie en 1917, les républiques d'Estonie, de Lettonie et de Lituanie ont traversé une période mouvementée de leur histoire. Cet ouvrage rappelle les heures marquantes, le fonctionnement des institutions, les problématiques actuelles, et regroupe dans un dictionnaire biographique les personnalités qui ont animé ces pays et continuent à être au centre de la vie politique, diplomatique et militaire.
Voir plus Voir moins

Jean-Marie Thiébaud

DICTIONNAIRE BIOGRAPHIQUE DES PAYS BALTES
Le personnel politique, diplomatique et militaire de 1918 à 2007

L'Harmattan

À mon ami Yves Dodeman qui sait m'inciter à poursuivre mes recherches toujours plus à l'Est

CHAPITRE I

LES GRANDES ÉTAPES DE L'HISTOIRE 1918

DES PAYS BALTES DEPUIS

15 février 1918: la Lituanie, la république de Lettonie et l'Estonie adoptent le calendrier grégorien. 16 février 1918: proclamation par le Conseil de la Lituanie de l'indépendance de ce pays. 24 février 1918 : proclamation de l'indépendance de la république de Lettonie (regroupant la Courlande, la Livonie et la Latgalie) et de l'Estonie. 3 mars 1918 : Traité de Brest-Litovsk qui reconnaît la mainmise des Allemands sur les Pays baltes. 2 novembre 1918: refus de Guillaume, duc d'Urach, comte de Wurtemberg (1864-1928), fils du 1er duc Guillaume et de Florestine, princesse de Monaco, d'accepter la couronne de Lituanie et de régner sous le nom de Mindaugas II. 13 novembre 1918 : le pouvoir bolchevique dénonce le traité de BrestLitovsk. 18 novembre 1918 : proclamation de la république de Lettonie (signée par le général Karlis Ulmanis, Premier Ministre du gouvernement provisoire, et Semgals, vice-président du Conseil National de Lettonie). 22 décembre 1918 : reconnaissance de la république de Lettonie signée par Lénine et le Conseil des commissaires du Peuplel. 3 janvier 1919 : prise de Riga (Lettonie) par les Bolcheviques. 5 janvier 1919: proclamation à Vilnius par les Bolcheviques d'une République en Lituanie. 22 mai 1919: la ville de Riga est reprise aux Bolcheviques par une armée composée de forces lettones, allemandes et russes blanches. 23 juin 1919 : Traité de Versailles. Les Allemands s'engagent à évacuer les Pays baltes. 13 janvier 1920 : dissolution du gouvernement letton. 2 février 1920 : Traité de Tartu entre l'Estonie et la Russie. L'Estonie gagne la rive droite de la Narva et le district d'Izborsk, c'est-à-dire le Setumaa (peuplé presque exclusivement de russophones et fOffi1ant le comté de Petseri). L'estonisation de ce comté se fera progressivement avec enseignement de l'estonien dans les écoles, etc. 1920 : une Constitution établit une démocratie parlementaire en Lettonie.

20 avril 1920: les Polonais annexent Vilnius, le gouvernement devant alors se replier à Kaunas. 15 mai 1920 : l'Assemblée constituante déclare la Lituanie République démocratique. 10 juin 1920 : promulgation de la Constitution provisoire de la Lituanie. 12 juillet 1920 : la Russie reconnaît l'indépendance de la Lituanie avec Vilnius pour capitale. Il août 1920: Traité de Riga, signé entre la Lettonie et la Russie. L'article 2 de ce traité précise: « En vertu du principe proclamé par la République Socialiste Fédérative des Soviets de Russie, qui établit le droit de tous les peuples à la libre disposition d'eux-mêmes, allant jusqu'à la séparation totale des Etats auxquels ils se trouvent incorporés, et vu la volonté exprimée par le peuple letton de posséder une existence nationale indépendante, la Russie reconnaît sans réserve aucune l'indépendance et la souveraineté de l'État letton et renonce volontairement et irrévocablement à tous les droits souverains qui ont appartenu à la Russie sur le peuple et le sol letton en raison du droit constitutionnel qui existait, aussi bien que les tractations internationales, lesquelles, dans le sens indiqué ici, perdent leur force pour l'avenir. De l'état antérieur de sujétion à la Russie il ne découle pour le peuple et le sol lettons aucune obligation vis-à-vis de la Russie. » Suite à ce traité, 230 000 réfugiés, sur quelque 850 000, rentrèrent en Lettonie après la guerre, dont environ 12 000 soldats. 26 janvier 1921: reconnaissance par la République française de l'indépendance de l'Estonie. 22 septembre 1921 : admission de Lettonie à la Société des Nations (S.D.N.). 15 février 1922: adoption par la république de Lettonie d'une constitution libérale.

1er août 1922 : adoption de la Constitution de la Lituanie et annonce

d'élections législatives. 16 février 1923: la Conférence des ambassadeurs attribue Memel (Klaipéda) à la Lituanie sous forIlle d'une région autonome. Jusqu'à cette date, Memel, qui comprenait une forte minorité germanique ou germanisée, était administrée par la France sous mandat de la S.D.N. depuis 1920. 14 mars 1923 : les Alliés reconnaissent l'annexion de Vilnius par la république de Pologne. 8 mai 1924 : la Convention de Paris reconnaît l'annexion (faite par un corps franc lituanien le 15 février 1923) de la ville libre de Memel (à majorité allemande).

10

9 février 1929, signature à Moscou, entre le gouvernement de la République estonienne, le Président de la république de Lettonie, le Président de la république de Pologne, Sa Majesté le roi de Roumanie et le Comité central exécutif des Républiques socialistes soviétiques, d'un protocole relatif à la mise en vigueur du traité de Paris du 27 août 1928 relatif à la guerre en tant qu'instrument de politique nationale, dit protocole Litvinov, du nom de Maksim Litvinov, cosignataire, membre du Comité central exécutif, commissaire du peuple ad interim aux Aff. étrangères de l'URSS. 12 septembre 1934 : signature d'une Entente balte trilatérale. 22 mars 1939: ultimatum de l'Allemagne exigeant de la Lituanie la restitution de Memel. 23 août 1939 : traité germano-soviétique de non-agression signé entre Joachim von Ribbentrop, ministre allemand des Aff. étrangères, et Viatcheslav Molotov, commissaire soviétique des Aff. étrangères. 10 septembre 1939: restitution par les Soviétiques de Vilnius à la Lituanie en échange de l'installation de bases militaires. 16 juin 1940: ultimatum lancé par Molotov, donnant huit heures aux Pays baltes pour accepter une occupation militaire totale par les Soviétiques. 17 juin 1940 : entrée des troupes soviétiques de la 8e Armée en Estonie et en Lettonie. 6 août 1940 : annexion des Pays baltes par l'URSS conformément aux clauses secrètes du pacte germano-soviétique passé entre Ribbentrop et Molotov. L'Estonie, la Lettonie et la Lituanie deviennent des Républiques fédérées de l'URSS 23 juin 1941 : déclaration d'indépendance de la Lituanie. 7 juillet 1941 - 24 novembre 1944 : occupation allemande. Création de I'Ostland regroupant l'Estonie, la république de Lettonie, la Lituanie et la Biélorussie. Ce nouvel état sera officiellement aboli le 2 février 1945. 13 juillet 1944: reconquête de la Lituanie par l'URSS 80000 Lituaniens se replient sur l'Allemagne. Janvier 1989 : le lituanien redevient la langue officielle de la Lituanie. 18 janvier 1989 : l'estonien redevient la langue officielle de l'Estonie. 7 décembre 1989 : le P.C. lituanien se sépare du P.C. soviétique. 7 février 1990 : le P.C. lituanien déclare illégale l'annexion de 1940. 15 février 1990: le Parlement de Lettonie vote l'indépendance de ce pays par 177 voix contre 48. Il mars 1990: le Parlement de Lituanie proclame l'indépendance du pays à l'unanimité (6 abstentions).

Il

Mai 1990 : annulation de l'annexion et rétablissement par le Parlement de Lettonie de la constitution de 1922. 3 mars 1991 : référendum sur l'indépendance de l'Estonie (77,8 % de « oui »). 21 août 1991 : déclaration d'indépendance de la république de Lettonie. 30 août 1991: rétablissement des relations diplomatiques entre la République française d'une part, la république de Lettonie et l'Estonie d'autre part. 6 septembre 1991 : l'URSS reconnaît l'indépendance des trois Pays baltes. 17 septembre 1991: admission de la république de Lettonie à l'ONU. décembre 1991 : Monsieur Jacques Huntzinger, premier ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de France en Estonie depuis l'indépendance, prend ses fonctions à Tallin. mars 1992 : création à Copenhague, à l'initiative des ministres des Aff. étrangères allemand et danois (Hans-Dietrich Genscher et Uffe Ellemann-Jensen) du Conseil des États de la Baltique regroupant la République fédérale d'Allemagne, le Danemark, l'Estonie, la Finlande, l'Islande, la république de Lettonie, la Lituanie, la Norvège, la république de Pologne, la Russie, la Suède et la Commission européenne. Elle possède son siège à Stockholm. 1993 : élection d'un nouveau Parlement de Lettonie selon les règles de la constitution rétablie de 1922. 2 mars 1993 : signature d'un traité d'amitié, d'entente et de coopération entre la République française et la république de Lettonie. 31 août 1993 : les dernières troupes soviétiques quittent l'Estonie. 18 juillet 1994: accord de libre-échange signé entre la Communauté européenne et l'Estonie (avec entrée en vigueur le 1erfévrier 1995). Août 1994 : les dernières troupes soviétiques quittent la république de Lettonie. 16 septembre 1995 : départ d'Estonie des derniers conseillers militaires russes. 1996 : 2300 soldats russes stationnent encore en Estonie (contre 30 à 35 000 auparavant). 18 février 1997 : vote par le Parlement estonien de la « loi relative aux réfugiés» . avril 1997: accord culturel entre la République française et la république de Lettonie. février 1999 : la république de Lettonie rejoint l'O.M.C. 2 avri12004 : J'Estonie adhère à l'OTAN.

12

14 avril 2003 : décision du Conseil d'accepter dans l'Union européenne les républiques d'Estonie, de Lettonie et de Lituanie.

1er mai 2004 : adhésion des trois Pays baltes à l'Union européenne.

Il novembre 2004: la Lituanie est le premier pays à ratifier la Constitution européenne. 2 juin 2005 : la Lettonie ratifie la Constitution européenne. 12 mai 2006 : l'Estonie ratifie la Constitution européenne.
IOn peut s'étonner de cette acceptation apparemment facile par le pouvoir central moscovite de 1918 alors que toute amputation de territoire sera fort mal vécue par l'URSS au début des années 1990 lors de l'accession à l'indépendance de plusieurs Républiques sœurs. Ce serait oublier que la 7e Conférence du parti bolcheviste avait voté, le 24 avril 1917, une résolution autorisant toutes les nations faisant partie de l'empire de Russie, de se séparer pour former des États indépendants.

13

CHAPITRE II PAYS, DIVISIONS ADMINISTRATIVES ET POPULATIONS BALTES

ESTONIE (EESTI VABARIIK ou, en forme abrégée, EESTI)

Capitale: Tallinn divisions administratives: 15 comtés (maakonnad, singulier - maakond) : Harjumaa (Tallinn), Hiiumaa (Kardla), Ida-Virumaa (Johvi), Jarvamaa (Paide), Jogevamaa (Jogeva), Laanemaa (Haapsalu), Laane-Virumaa (Rakvere), Parnumaa (Pamu), Polvamaa (Polva), Raplamaa (Rapla), Saaremaa (Kuressaare), Tartumaa (Tartu), Valgamaa (Valga), Viljandimaa (Viljandi),
V orumaa (V oru).

Superficie: 45 226 km2 (dont 1520 îles dans la mer Baltique) Population: 1 344 700 hab. (estimation 2006 d'Eurostat) Taux de fertilité: 1,25 enfant/femme (estimation 2004) Diminution annuelle de la population: 0,66 % (estimation 2004) (Source: CIA World Factbook 2004)
LETTONIE (LA TVIJAS REPUBLIKA ou, en forme abrégée, LA TVIJA)

Capitale: Riga
administratives: 26 COl11tés (rajoni - singulier rajons) et 7 l11unicipalités (pilseta): Aizkraukles Rajons, Aluksnes Rajons, Balvu Rajons, Bauskas Rajons, Cesu Rajons, Daugavpils, Daugavpils Rajons, Dobeles Rajons, Gulbenes Rajons, Jekabpils Rajons, Jelgava, Jelgavas Rajons, Jurmala, Kraslavas Rajons, Kuldigas Rajons, Liepaia, Liepajas Rajons, Limbazu Rajons, Ludzas Rajons, Madonas Rajons, Ogres Rajons, Preilu Rajons, Rezekne, Rezeknes Rajons, Riga, Rigas Rajons, Saldus Rajons, Talsu Rajons, Tukuma Rajons, Valkas Rajons, Valmieras Rajons, Ventspils, Ventspils Rajons Population: 1 344 700 hab. (estimation 2006 d'Eurostat) Taux de fertilité: 1,39 enfant/femme (estimation 2004) Diminution annuelle de la population: 0,71 % (estimation 2004) divisions

(Source: CIA World Factbook 2004)
LITUANIE (LIETUVOS RESPUBLIKOS ou, en forme abrégée, LIETUVA)

Capitale: Vilnius

divisions administratives: 10 comtés (apskritys - singulier apskritis) ; Alytaus, Kauno, Klaipedos, Marijampoles, Panevezio, Siauliu, Taurages, Telsiu, Utenos, Vilniaus. Superficie: 65 200 km2 Population: 3 403 300 hab. (estimation 2006 d'Eurostat) Taux de fertilité: 1,17 enfant/femme (estimation 2004) Diminution annuelle de la population: 0,33 % (estimation 2004) (Source: CIA World Factbook 2004) Le dépeuplement des trois Pays baltes, progressif et continu depuis plusieurs années, s'explique principalement par un grave déséquilibre entre les taux de natalité et de mortalité (les naissances étant loin de compenser les décès) et, accessoirement, par des flux migratoires réguliers vers des pays économiquement plus favorisés. Il en résulte, à court terme, un vieillissement inéluctable des populations.

16

CHAPITRE nI
LES STRUCTURES POLITIQUES La vie démocratique s'articule dans les Pays baltes autour de myriades de petits partis à l'existence souvent éphémère, changeant fréquemment d'étiquettes mais pas d'orientation politique. Ces mini-partis se voient contraints de créer des unions pour les échéances électorales et doivent parfois s'agréger pour former des coalitions gouvernementales. Il a semblé utile de dresser un tableau de l'ensemble de ces partis et mouvements apparus, pour la plupart, après l'éclatement de l'URSS en 1991. N.B. : les unions électorales pour les européennes de 2004 et les principaux partis existant encore fin 2006 apparaissent en caractères gras, tandis que les sigles et les noms en italiques sont réservés aux langues vernaculaires ESTONIE République parlementaire Présidents de la République: Konstantin Pats: du 24.04.1938 au 23.07.1940 Lennart Meri : du 06.10.1992 au 08.10.2001 Arnold Rüütel: du 08.10.2001 au 09.10.2006 Toomas Hendrik lIves: depuis le 09.10.2006 Le président doit être Estonien de naissance et âgé au Ininimum de 40 ans. Il est élu par le Riigikogu (Parlement) dont, au premier tour, il doit obtenir au moins les deux tiers des suffrages. Si tel n'est pas le cas, un second scrutin doit, le lendemain, départager les deux candidats qui ont obtenu le plus de voix au premier tour. Si aucune majorité ne se dégage, il est prévu d'élargir le corps électoral qui, outre les députés, comprend alors des représentants des autorités locales. Parlement monocaméral, le Riigikogu (de kogu, l'assemblée, et riigi, de l'État), comprenant 101 membres élus au suffrage populaire direct tous les quatre ans. Partis, unions et coalitions - Coalition - Mart SIIMANN, président en 2004. V. aussi KE.

EDDL (Eesti Demokraatlik Diqusliit), créé le 07.12.1991, devenu l'EPPL (Eesti Pensionaride ja Perede Lii!) le 10.06.1994 et l'EPPE (Eesti Pensionarideja Perede Erakond) Ie 04.09.1997 : v. Kindel Kodu. - EDTE (Eesti Demokraatlik Tooerakund), présidé par Vello SAATPALU jusqu'à la fusion de ce parti pour donner naissance à l'ESDP le 08.09.1990. - EDTP (Eesti Demokraatlik Toopartei), parti travailliste démocratique d'Estonie qui a succédé à l'EKP le 28.11.1992. Il est devenu l'ESDTP le 17.12.1997. - EEE (Eesti Ettevotjate Erakond), parti estonien des entrepreneurs, créé le 02.03.1990 par Tiit MADE, uni à l' Eesti Kerskerakond depuis le 21.12.1994. - EER (Erakond Eesti Rohelised), écologistes, parti créé le 09.12.1991 et ayant rejoint le Kou Kesk (Keskerakond), parti du centre estonien, le 21.05.1998. - EKDE (Eesti Kristlik Demokraatlik Erakond) : v. EVP. EKDL (Eesti Kristlik Demokraatlik Liit) v. EVP. - EKP (Eestimaa Kommunistlik Partei), parti communiste estonien, fondé le 26.01.1992, devenu l' EDTP le 28.11.1992.

-

- EKRE

(Eesti Konservatiivne

Rahvaerakonna)

: v. EVP.

- ELDP (Eesti Liberaaldemokraatlik Partei), parti estonien démocrate libéral né, les 8 et 9 mars 1990, de la fusion de l'ELRP (Eesti Liberaalne Rahvapartei) et de l'ELVD (Eesti Vabad Demokraadid). Il s'unit avec le RE peu après la constitution officielle de ce dernier comme parti. Le 13.11.1994, il devint le RE, cité plus loin. - EM, union estonienne rurale, parti créé en 2000. - EME (Eesti Maarahva Erakond), créé le 29.09.1994, devenu le l'ERL (Eestimaa Rahvaliit), union du peuple estonien, le 18.10.1999. - EMKE (Eesti Maa-Keskerakond), parti du centre rural estonien, créé le 07.04.1990 (voir M) - Vambo KAAL, président jusqu'en 1996. - EML (Eesti Maaliit) : v. ERL ; Kindel Kodu. - EPE (Eesti Pensionaride Erakond), parti des retraités estoniens, refondé le 27.01.2001 et successeur de l' EDDL. - EPPE (Eesti Pensionaride ja Perede Erakond), créé le 04.09.1997, disparu dans l' Eestimaa Rahvaliit Ie 10.06.2000: v. EDDL (Eesti Den10kraatlik
Diqusliit)

.
ja Perede Liit), créé le 10.06.1994 : v. EDDL (Eesti

- EPPL

(Eesti Pensionaride

Demokraatlik Diquslii!). - ER (Eesti Reformierakond),

27.06.1994 (mais siégeant déjà au Parlement sous l' étiquette «libéraux») Siim KALLAS, président en 1994-2004. Ce parti a obtenu 12,21 % des voix et un siège (sur six) aux premières élections européennes le 13.06.2004.

parti

de la réforme

estonienne,

créé le

18

- ERE

(Eesti Rahvaerakond), parti populaire estonien, créé le 05.04.1998 et résultant de la fusion de l' ETRE (Eesti Talurahva Erakond) et du VKRE (Vabariiklaste ja Konservatiivide Rahvaerakond) - ERL (Eestimaa Rahvaliit), union du peuple estonien, parti créé le 18.10.1999 (succédant à l'EME (Eesti Maarahva Erakond), créé le 29.09.1994), comprenant le parti du peuple et annexant plus tard deux petits partis, l'EML (Eesti Maaliit) et l'EPPE (Eesti Pensionaride ja Perede Erakond) - Villu REILJAN, président en 2001-2004. - ERSP (parti de l'indépendance estonienne ou parti de l'indépendance nationale de l'Estonie) créé le 20.08.1988 et en activité jusqu'en 1995 - Lagle PAREK, président en 1988-1993 ; Tunne KELAM, président en 1993-1995. - ESDP (Eesti Sotsiaaldemokraatlik Partei), parti social-démocrate estonien, créé le 08.09.1990 et résultant de la fusion de l'EDTE, l'ESDIP et le VSDPEEiki NESTOR, président jusqu'en 1996, date de la fusion de ce parti avec les modérés, le Moodukad (M). Voir plus loin. - ESDIP (Eesti Sotsiaaldemokratlik Iseseisvuspartei), présidé par Marju LAURISTIN jusqu'à la fusion de ce parti pour donner naissance à l'ESDP le 08.09.1990. - ESDTP (Eesti Sotsiaaldemokratlik Toopartei), parti travailliste socialdémocrate d'Estonie qui a succédé à l'EDTP le 17.12.1997. Il est devenu l'EVP le 18.12.2004. - ETRE (Eesti Talurahva Erakond), parti des paysans estoniens, créé en 1998, réuni au VKRE (Vabariiklaste ja Konservatiivide Rahvaerakond) pour former l'ERE (Eesti Rahvaerakond), parti populaire estonien, le 05.04.1998. - EURP (Eestimas Uhendatud Rahvapartei), parti estonien du peuple unifié, créé le 08.10.1994. Il est devenu le KP le 11.02.2006. - EURVP, parti uni russe du peuple estonien - Ievguenii TOMBERG, président en 2004.

- EVP

(Eesti Vasakpartei), parti estonien de gauche qui a succédé à l' ESDTP le

18.12.2004. - I (Isamaa), Pour la patrie, coalition électorale formée en 1992 et réunissant l'ELDP (Eesti Liberaaldemokraatlik Partei), l' EKRE (Eesti Konservatiivne Rahvaerakonna), l'EKDE (Eesti Kristlik Demokraatlik Erakond), l'EKDL (Eesti Kristlik Demokraatlik Liit) et le VKE (Vabariiklaste Koonderakond). - IERSP (Isamaaliit), Union pro patria, parti créé le 02.12.1995 - Mart LAAR, président en 2002; Tunne KELAM, président en 2004. Ce parti a obtenu 10,49 % des voix et un siège (sur six) aux premières élections européennes le 13.06.2004. - IL (Erakond Isamaaliit), union pour la patrie, parti chrétien-démocrate, créé le 02.12.1995, né de la fusion du RKEI (Rahvusliku Koonderakonna

19

Isamaa) de Mart Laar, et de l'ERSP (Eesti Rahvus/iku Sa/tumatuse Partei) de
Tunne Valdo Kelam. - Isamaa ja Res Publica Liit, union pour la patrie et le bien commun, parti de droite, conservateur, créé le 04.06.2006 et regroupant IL et RP. - K ou Kesk (Keskerakond), parti du centre estonien (ou parti de l'union du centre), parti libéral créé le 12.10.1991 - Edgar SAVISAAR, président en 19911996 et 1996-2004 ; Mme Andra VEIDEMANN, présidente en 1996. Ce parti a obtenu 17,52 % des voix et un siège (sur six) aux premières élections européennes le 13.06.2004. - KE (Eesti Koonkerabond), parti de la coalition estonienne, créé par Tiit VÀHI pour les élections de 1994 (mais existant déjà de facto au Parlement depuis décembre 1991). Il fit partie de la KMÜ(coalition estonienne), de 1994 à 1999 avant de se dissoudre le 17.11.2001. - Kinde/ Kodu, Foyer sûr, coalition électorale regroupant, en 1992, KE, EML et EDDL.

- KMÜ

alias KMÜ-K, parti de la coalition et union rurale, coalition de cinq

partis (EM, EME, EPPE, KE et PK (assemblée des paysans), de 1995 à 1999. - KP (Konstitutsionnierakond), parti constitutionnel qui a succédé à l'EURP le 11.02.2006. - M (Moodukad), modérés, du 26.04.1996 à 2004. Sa naissance en 1996 a résulté de la fusion du parti du centre rural estonien (EMKE) et du parti socialdémocrate estonien. Le 07.02.2004, il a changé de nom pour devenir le SDE Andres TARAND, président en 1996-2001 ; Toomas Hendrik ILVES, président en 2001-2002 ; Ivari PADAR, président en 2002-2003. - Parti baltique russe - Sergue"iIVANOV, président en 2002-2004. - Parti de la nouvelle Estonie - Ulo NUGIS, président en 2001-2002. - Parti de la réforme estonienne: v. ER - Parti de l'indépendance - Vello LEITO, président en 2001-2002. - Parti de l'unité estonienne - Igor PISSAREV, président en 2001-2002. - Parti démocratique estonien - Jean LAAS, président en 2002. - Parti des retraités estoniens: v. EPE (Eesti Pensionaride Erakond) - Parti estonien du peuple chrétien - Aldo VINKEL, président en 2002. - Parti populaire des modérés: v. RM. - Parti républicain - Kristian-Olari LEPING, président en 2001-2004. - Parti russe en Estonie - Nikola"iMASPANOV, président en 2002. - Parti social-démocrate: v. SDE. - Parti social travailliste démocratique estonien - Tiit TOOMSALU, président en 2001-2002. - Rahvarrine (front populaire d'Estonie) de 1989 à 1992. - RE (Eesti Reformierakond), parti estonien de la réforme, créé le 13.11.1994 (ancien ELDP). - Res P (Res Publica), union pour la République, parti créé le

20

07.12.2001 - Rein TAAGEPERA, président en 2001-2002; Juhan PARTS, président en 2002-2004. - RK Isamaa (parti de la coalition nationale Pro Patria, né en novembre 1992 de la fusion de quatre partis: l'union chrétienne démocratique d'estonie, le parti démocratique d'Estonie, le parti conservateur national et le parti de la coalition des républicains). Il fut rejoint plus tard par les libéraux estoniens. En 1995, ce parti est devenu l'ERSP. - RM (Rahvaerakond Moodukad), parti populaire des lTIodérés, né de la fusion de M (Moodukad) et de R (Eesti Rahvaerakond) le 27.11.1999. Il devint SDE (Sotsiaaldemokraatlik Erakond), parti social-démocrate, le 07.02.2004. - RP (Res Publica), bien commun, parti créé le 08.12.2001. Il participa à la création de l'Isamaa ja Res Publica Liit, union pour la patrie et le bien commun, le 04.06.2006 - SDE (Sotsiaaldemokraatlik Erakond), parti social-démocrate, parti populaire modéré fondé le 07.02.2004 (ancien RM (Rahvaerakond Moodukad) Ivari PADAR, président en 2004. Ce parti a obtenu 36,78 % des voix et trois sièges (sur six) aux premières élections européennes le 13.06.2004. - Union patriotique: v. IL - UPPE (parti uni du peuple estonien) - Viktor ANDREJEV, président en 20012002. - VKE (Vabariiklaste Koonderakond) : v. EVP. - VKRE (Vabariiklaste ja Konservatiivide Rahvaerakond), parti qui a fusionné avec ETRE (Eesti Talurahva Erakond), parti des paysans estoniens, pour former ERE (Eesti Rahvaerakond), parti populaire estonien, le 05.04.1998. - VSDPE (Vene Sotsiaaldemokraatlik Partei Eestis), présidé par Jossiv JUROVSKIjusqu'à la fusion de ce parti pour donner naissance à l'ESDP le 08.09.1990.
LETTONIE Démocratie parlementaire

Présidents de la République: Janis Cakste : du 10.11.1925 au 14.03.1927 Pauls Kalnins: du 14.03.1927 au 08.04.1927 (intérim) Gustavs Zemgals : du 08.04.1927 au 08.04.1930 Pauls Kalnins: du 08.04.1930 au 11.04.1930 (intérim) Alberts Kviesis : du 11.04.1930 au 11.04.1936 Karlis Ulmanis : du 11.04.1936 au 21.07.1940 Anatolijs Gorbunovs : du 03.05.1990 au 08.07.1993 (président du Conseil suprême puis président par intérim)

21

Guntis Ulmanis : du 08.07.1993 au 08.07.1999 Dr. Vaira Vike-Freiberga (Mme) : depuis le 08.07.1999, réélue en 2003 (fin de mandat en 2007). Siège de la présidence de la République: château de Riga. Le président est élu par le Parlement mais il doit obtenir les suffrages des deux tiers des députés, ce qui ne s'est jamais produit. Si cette majorité n'est pas atteinte, le vote est alors soumis à un collège électoral élargi qui comprend un représentant par localité, la capitale du pays ayant un seul représentant tout comme le moindre village de moins de 100 habitants. L'élection présidentielle est donc sous le contrôle complet des campagnes.
Parlement monocaméral, la Diète, le Saeima, comprenant 100 membres élus au suffrage populaire direct tous les quatre ans (pour trois ans seulement jusqu'en 2003). C'est le Saeima qui élit pour quatre ans le Président de la République dont l'intérim peut être assuré par le président de la Saeima. Historique du Parlement: Conseil du Peuple (Tautas padome) : 1918-1920 Assemblée Constituante (Satversmes sapula) : 1920-1922

1er Saeima : 1922-1925
2e Saeima 3e Saeima 4eSaeima: 5e Saeima 6e Saeima 7e Saeima 8e Saeima ge Saeima : 1925-1928 : 1928-1931 1931-1934 : 1993-1995 : 1995-1998 : 1998-2002 : 2002-2006 : 2006-2010

Partis, unions et coalitions

- Alliance des verts alliance et de l'union des paysans - Augusts BRIGMANIS (de l'Union des paysans), président en 2004. V. ZZS. - Alliance politique du centre - Juris CELMINS, président en 2004.

- DPS,

parti

démocratique

Saïmnieks,

créé en 1995 - Ziedonis

CEVERS,

président en 2002. - EFA, droits de l'homme et verts. Ce parti a obtenu 10,7 % des voix et un siège (sur neuf) aux premières élections européennes le 12.06.2004. - JL (Jaunais Laiks), nouvelle ère (alias temps nouveaux), parti créé le 02.02.2002 - Einars REPSE, président en 2002-2004. Ce parti a obtenu 19,9 % des voix et deux sièges (sur neuf) aux premières élections européennes auxquelles son pays a participé le 12.06.2004. En 2006, il est présidé par Karlis

22

SADURKIS, ancien ministre de l'Éducation et de la Science et regroupe 26 députés au Saeima. Pour les élections législatives du 07.09.2006, ce parti a choisi pour slogan: « honnêteté et bien-être ». Site Internet: http://wW\v.jaunaislaiks.lv - JP (Jauna Partija), nouveau parti, créé le 14.03.1998, dissous en 2002 Raimonds PAULS, président de 1998 à 2002. - KDS (Kristigi Demokratiska Savieniba), union chrétienne démocrate, petit parti regroupé au sein du LPP. - LC (Latvias Cels), voie lettone, parti libéral créé le 25.09.1993 - Yaldis BIRKAYS, président en 1993-1997; Andrejs PANTELEJEYS, président en 1997-2000; Andris BERZINS, président en 2000-2003; Janis NAGL.IS, président en 2004. Site Internet: http://www.lc.1v

- LG,

lumière de Latgale

- Rihards

EIGIMS, président en 2004.

- LKDS (Latvijas Kristigo Demokratu Savieniba), union lettone chrétienne démocratique alias union des démocrates chrétiens, parti créé en 1991 - Talavs JUNDZIS, président en 2000-2002. - LLP, parti libéral letton - J. DANOSS,président en 2002. - LNNK, parti national conservateur letton (ancien mouvement letton pour l'indépendance nationale jusqu'au 18.06.1994), parti créé en 1997, dissous en 1997 après fusion avec le parti TB pour former le TB/LNNK - Eduards BERKLA YS, président de 1988 à 1993 ; Andrejs KRASTINS, président de 1993 à 1994 ; Aristids LAMBERGS, président de 1994 à 1995 ; Anna SElLE, présidente de 1995 à 1996; Andrejs KRASTINS, président de 1996 à 1997. Yoir TB/LNNK et TP. - LNRP (Latvijas Nacionali Reformu Partija), parti national letton pour la réforme, créé en 1997 - Aleksandrs KIRSTEINS, président en 2001. Ce parti n'existe plus en 2006. - LPP (Latvijas Pirma Partija), premier parti de Lettonie - Eriks JEKABSONS, président de mai 2002 à mai 2004 ; Ainars SLESERS, président en 2006. Ce parti conservateur dit « le parti des prêtres» (parce que l'on compta plusieurs ecclésiastiques parmi ses membres fondateurs) regroupait 10 députés en 2006. Site Internet: http://\vww.kds.1v - LS (Lidztiesiba Savieniba), mouvement pour les droits égaux (parti russe, ethnique et régionaliste). - LSDSP (Latvijas Socialdemokratiska Stradnieku Partija), parti des travailleurs sociaux-démocrates lettons (démocrates sociaux) ou LSD WU (en 2002) (LSDSP en 2004), créé le 03.04.1998 - Juris BOJARS et Janis ADAMSONS, leaders en 2002, Juris BOJARS en 2004. Site Internet: http://wwwJsdsp.lv - LSP (Latvijas Socialistika Partija), parti socialiste letton. LTF, front populaire letton, parti créé en 1988, dissous en 1993.

-

23

-

LZP (Latvijas Zala Partija), parti vert letton, créé en 1990 - Olegs BATAREVSKI, président en 2002 ; Indulis EMSIS, président en 2004. - LZS (Latvijas Zemnieku Savieniba), union des paysans lettons, parti créé en 1998 - Maija RUBINA, présidente en 2000. - MLP (Musu Latvijia Partija), parti de notre Lettonie, créé le 14.01.2001 Dainis TURLAIS, président en 2001 ; Ilmars ANCANS, président en 2004. - Mouvement pour les droits égaux: v. LS - MZ, notre terre - M. DAMBEKALNE, président en 2002. - Nouveau parti (Jauna Partija), créé en 1998 - Raimonds PAULS, président v. 2001. - Nouveau parti chrétien - Ainars SLESERS, président en 2002. - PA, union anticommuniste - P. MUCENIEKS, président en 2002. - Parti centriste du progrès - Inta STAMGUTE, présidente en 2004. - Parti national conservateur letton - Andrejs KRASTINS, président en 2002. Ce parti a obtenu 30,1 % des voix et quatre sièges (sur neuf) aux premières élections européennes le 12.06.2004. - Parti de la liberté - Ziedonis CEVERS, président en 2004. - Parti de la renaissance lettone - Andris RUBINS, président en 2004. - Parti de l'unité lettone ou L VP - Alberis KAULS, président en 2002. - Parti démocratique national letton ou LNDP - A. MALINS,président en 2002. - Parti des citoyens russes ou LKPP - V. SOROCHINE et V. IVANOY, leaders en 2002. - Parti des Lettons - Aivars GARDA, président en 2004. - Parti des travailleurs sociaux-démocrates lettons: v. LSDSP - Parti populaire chrétien ou KTP - Uldis AUGSTKALNS, président en 2002. - Parti républicain uni de Lettonie ou LARP - Eriks Andrejs SAULUNS, Janis PUKIS et Sarmite JEGERE, leaders en 2004. - Parti russe - Mihails GAYRILOVS, président en 2004. - Parti social-démocrate du bien-être ou SLP - Juris ZURA VLOVS, président en 2004. - Parti socialiste letton: v. LSP. - Pays de Mara - Irena SAPROYSKA, présidente en 2004. - PCTVL (Par Cilveka tiesibam vienota Latvija) ou Pour les droits de l'homme dans une Lettonie unie (coalition du parti de I'harmonie nationale (ou TSP), du parti socialiste letton (ou LSP) et du mouvement des droits égaux) - Janis JURKANS, président en 2002-2004; Tatjana ZDANOKA, députée européenne, et Jakovs PLINERS, codirigeants en 2006. Ce parti, qui regroupait 25 députés en 2006, demande que le russe, langue maternelle parlée par 20 % de la population du pays, soit reconnue comme seconde langue officielle et qu'on puisse l'utiliser tant dans l'enseignement supérieur que dans le système judiciaire.

24

- Premier parti de Lettonie: v. LPP. - SDS, union sociale démocrate - Egils BALDZENS, président en 2004. - TB (Tevzemeiun Brivibii), alliance patrie et liberté, parti créé en 1991 (associé avec le LNNK, depuis 1997, pour former le TB/LNNK) - Maris GRINBLATS, président de 1991 à 1997. - TB/LNNK, parti créé le 21.06.1997 après fusion entre le TB et le LNNK Maris GRINBLATS, président en 1997-2002; Aigars KIMENIS, secrétaire général en 2000 ; Janis STRAUME, président en 2002-2006. Ce parti regroupait 7 députés en 2006. - TKL, mouvement populaire pour la république de Lettonie.

- TP

(Tautas Partija), parti populaire

(ou parti du peuple), parti conservateur

créé le 02.05.1998 par fusion des partis LNNK, LC et LKDS - Andris SKELE, président en 2001-2002; Atis SLAKTERIS, président depuis 2002; Aigars KALVITIS, Premier Ministre, président en 2006. Ce parti, qui regroupait 20 députés en 2006, a choisi comme slogan pour les élections législatives du 07.09.2006 : « Votez pour ceux qui agissent ». Site Internet: http://www.tautaspartija.lv - TPA, union politique des économistes - Edvins KIDE, président en 2002. Ce parti n'existe plus en 2006. - TSP (Tautas Saskanas Partija), parti de l'harmonie nationale, créé en 1993 Janis JURKANS, président v. 2001. Voir PCTVL. Site Internet:
http://WV\TW.tsp.lv~

- Voie de la république de Lettonie - Alde. Ce parti a obtenu 6,6 % des voix et un siège (sur treize) aux premières élections européennes le 13.06.2004. - ZZS (LZP + LZS), union des verts et des paysans - Président: Augusts BRIGMANIS en 2006. Ce parti regroupait 12 députés en 2006.
LITUANIE

Démocratie parlementaire Présidents de la République: Aleksandras Stulginskis : du 21.12.1922 au 07.06.1926 Kazys Grinius : du 07.06.1926 au 19.12.1926 Antanas Smetona : du 19.06.1926 au 15.06.1940 Antanas Merkys : du 15.06.1940 au 17.06.1940 Justas Paleckis : du 17.06.1940 au 21.07.1940 Vytautas Landsbergis : du Il.03.1990 au 25.12.1992 (président du Soviet suprême) Algirdas Brazauskas : du 25.11.1992 au 26.02.1998 Valdas Adamkus : du 26.02.1998 au 26.02.2003

25

Rolandas Paksas : du 26.02.2003 au 06.04.2004 (déchu par le Parlement) Artüras Paulaskas : du 06.04.2004 au 12.04.2004 (intérim) Valdas Adamkus : depuis le 12.07.2004 Siège de la présidence de la République: palais de Vilnius. Le président est ému au suffrage universel. Il doit être Lituanien de naissance, avoir vécu au moins trois ans dans le pays, être âgé au minimum de 40 ans le jour du scrutin et remplir les obligations légales requises pour être élu député. Le président n'a droit qu'à deux mandats. Parlement monocaméral, le Seimas, comprenant 141 membres élus tous les quatre ans. 71 députés sont élus au scrutin majoritaire et 70 au scrutin proportionnel, un parti devant avoir obtenu au moins 5 % des voix (ou 7 % en cas de coalition) pour être représenté au Parlement. Partis, unions, coalitions:

- Action électorale des pôles lituaniens - Valdemar TOMASZEVSKI,

président

en 2002-2004 - Alliance des minorités ethniques, créée en 1996 (a présenté 22 candidats aux élections législatives de 1996) - R. LITVINOVIC, président en 1996.

- Coalition sociale-démocrate:

v. SK

- Coalition pour l'ordre et la justice, regroupant le parti libéral démocrate et l'union des Lituaniens « pour une Lituanie juste ». Elle a obtenu 10 sièges aux élections législatives de 2004. - EP (parti travailliste démocratique de Lituanie). Ce parti, créé en 1990, a obtenu 30,2 % des voix et cinq sièges (sur treize) aux premières élections européennes le 13.06.2004. Arrivé aussi largement en tête des élections législatives de 2004, il possède actuellement 39 sièges au Parlement lituanien (mais en détenait 70 en 1995 et a présenté 105 candidats aux législatives de 1996) - Ceslovas JURSENAS, président en 1996, Viktor OUSP AKITCH (USP AKlCH), président en 2004. - EPP-ED, union de la Patrie. Ce parti a obtenu 12,6 % des voix et deux sièges (sur treize) aux premières élections européennes le 13.06.2004. - Erakond Isamaaliit (union Pro Patria) parti créé en 1994. Voir Union de la Patrie. - Groupe coalition sociale démocrate constitué au Parlement après les élections législatives de 2000. Présidente en 2003 : Irena SIAULIENÉ. - Groupe libéral: v. Groupe uni et libéral. - Groupe libéral démocrate constitué au Parlement au début de 2002 et regroupant Il députés en 2003-2004. Président: Rolandas PAKSAS jusqu'au 10.01.2003 puis Eugenijus MALDEIKIS.

26

- Groupe nouvelle union constitué au Parlement après les élections législatives de 2000. Président en 2003 : Alvydas RAMANAUSKAS. - Groupe parlementaire mixte, réunissant en 2003-2004 quelques députés n'appartenant ni à un parti ni à un groupe déjà constitué. Chef: Petras GRAZULIS. - Groupe uni et libéral constitué au Parlement le 05.03.2003 et réunissant des membres de l'union des libéraux de Lituanie, l'union du centre de Lituanie (3 députés) et la nouvelle union des démocrates chrétiens. Jusqu'alors, le groupe était connu sous le nom de groupe libéral. En 2003, le président de ce groupe parlementaire est Eligijus MASIULIS. - Groupe union de la mère patrie (conservateurs) comprenant 9 députés. Président: Andrius KUBILIUS en 2003. - Groupe union des paysans et du parti de la nouvelle démocratie. Cette Uunion, née pendant la législature 2000-2004 de la fusion des anciens partis des paysans de Lituanie et de la nouvelle démocratie, a obtenu 10 sièges aux élections législatives de 2004. Présidente: Kazimira Danuté PRUNSKIENÉ en 2003-2004. - HU/LC, parti créé en 1993 (a présenté 98 candidats aux élections législatives de 1992 dans le cadre de la coalition, 114 à celles de 1996). Ce parti possédait 23 députés en 1995 - Vytautas LANDSBERGIS, président en 1996 - Jeune Lituanie - Amoldas PLATELlS, président en 2002-2004. - Jeunesse libérale lituanienne - Neringa MOROZAITË, présidente en 20022004. - LCS ou ADLE, union du centre lituanien, créée en 1993 (a présenté 81 candidats aux élections législatives de 1996) - Romualdas OZOLAS, président en 1996; Kestutis GL.A VECKAS, président en 2002-2004. Ce parti a obtenu Il,2 % des voix et deux sièges (sur treize) aux premières élections européennes le 13.06.2004. - Ligue pour la liberté, créée en 1978 (a présenté 21 candidats aux élections législatives de 1992, 23 à celles de 1996) - A. TERLECKAS, président en 1996. N.B. : ce parti ne doit pas être confondu avec l'union pour la liberté. - LKDP (Lietuvos Krikcioniu Demokratu Partija), parti démocratique chrétien lituanien (a présenté 107 candidats aux élections législatives de 1992 dans le cadre de la coalition, 86 à celles de 1996) - Algirdas SAUDARGAS, président en 1996 ; Kazys BOBELIS, président en 2002-2004. - LLS (Lietuvos Liberalu Sajunda), union libérale lituanienne, créée en 1990 (a présenté respectivement 38 et 41 candidats aux élections législatives de 1992
et 1996)

- Eugenijus

GENTVILAS,

président en 1996-2002.

- LPD, parti libéral démocratique. Ce parti, qui a présenté 107 candidats aux élections législatives de 1992 dans le cadre de la coalition et 94 à celles de 1996, possédait trois députés au Parlement en 1995. Il a obtenu 6,8 % des voix et un

27

siège (sur treize) aux premières élections européennes le 13.06.2004 - S. PECELIUNAS, président en 1996. - LSDP (Lietuvos Socialdemokratu Partija), parti social-démocrate. Ce parti a obtenu 14,4 % des voix et deux sièges (sur treize) aux premières élections européennes le 13.06.2004. - Nouvelle démocratie et union des paysans - Kazimiera PRUNSKIENE, présidente en 2002-2004. - NS (Naujoji Sajunga - Socialliberalai), nouvelle union - sociaux-libéraux. Elle a obtenu 29 siéges aux élections législatives du 08.10.2000 - Arturas PAULAUSKAS, président en 2000-2004. - Parti démocratique national lituanien - Vygintas GONTIS, président en 20022004. - Parti de l'indépendance, créé en 1990 (a présenté 58 candidats aux élections législatives de 1992 dans le cadre de la coalition) - V. SAPALAS, président en 1996. - Parti des paysans lituaniens ou LU? - Ramunas KARBAUSKIS, président en 2002-2004. - Parti social-démocrate: v. LSD? - Parti vert lituanien, créé en 1989 (a présenté 98 candidats aux élections législatives en 1992 comme membres de la Coalition) - R. ASTRAUSKAS, président en 1996, Rimantas BRAZIULIS, président en 2002-2004. - SK (Socialdemokratine Koalicijia), coalition sociale-démocrate, comprenant le parti travailliste démocratique lituanien ou LDDP, le parti démocratique social lituanien ou LSPD et la nouvelle démocratie - Cette coalition a obtenu 51 sièges aux élections législatives du 08.10.2000 et seulement 31 à celles de 2004 (arrivant ainsi en seconde position) - Algirdas BRAZAUSKAS, président en 2002-2004. - Sociaux-libéraux: v. NS. - TS (Tevynes Sapunja - Lietuvos Konservatorai), union patriotique conservateurs lituaniens - Alliée avec les chrétiens démocrates et les prisonniers et déportés politiques, cette union a obtenu 9 sièges aux élections législatives du 08.10.2000 et 25 à celles de 2004 (arrivant ainsi en troisièlne position) - Vytautas LANDSBERGIS, président en 2002 ; Andrius KUBILIUS, président en 2004. - Union conservatrice modérée - Gediminas VAGNORIUS, président en 20022004. - Union démocratique chrétienne, créée en 1992 (a présenté 32 candidats aux élections législatives de 1992 au sein de la coalition, 25 à celles de 1996) Kazys BOBELIS, président en 1996. Voir LKPD. - Union démocratique chrétienne moderne - Vytautas BOGUSIS, président en 2002-2004.

28

- Union

des paysans et du parti de la nouvelle démocratie: v. Groupe union des paysans et du parti de la nouvelle démocratie. - Union des libéraux et du centre. Elle a obtenu 33 siéges aux élections législatives du 08.10.2000 et 18 seulement à celles de 2004. - Union libérale lituanienne: v. LLS - Union pour la liberté, créée en 1992 (a présenté 20 candidats aux élections législatives de 1992, 24 à celles de 1996) - Vytautas SUSTAUSKAS, président en 1996. - VNDPS, paysans et nouveaux démocrates. Ce parti a obtenu 7,4 % des voix et un siège (sur treize) aux premières élections européennes le 13.06.2004.

29

CHAPITRE IV

LES PAYS BALTES ET LES AUTRES PAYS LES LIENS ENTRE LES ÉTATS BALTES Le Conseil des États baltes (CBS) a été créé le 12 mai 1990. Il regroupait les trois chefs d'État et les trois Premiers Ministres. Il s'est rapidement transformé en sommets réguliers des trois chefs d'État. C'est également en 1990 que se tint la première session regroupant les parlementaires des trois pays. Cette réunion servit de prélude à la naissance, en 1991, d'une Assemblée balte comptant 60 membres. Puis, en 1994, fut créé le Conseil balte des ministres qui, dans ses statuts, prévoit une réunion des Premiers Ministres baltes au moins deux fois par an. Ses compétences s'étendent à des domaines multiples et de première importance: le commerce, l'énergie (avec, en perspective, un marché unique de l'électricité dans les trois pays), l'éducation (avec des échanges d'étudiants et la reconnaissance mutuelle des diplômes), les infrastructures routières et ferroviaires, la justice, et la défense. C'est peut-être dans ce dernier domaine que la coopération est la plus avancée grâce à quatre structures déjà mises en place: - BAL TBA T, bataillon baltique d'infanterie constitué fin 1994 pour participer à d'éventuelles missions internationales de pacification. - BAL TDEFCOL, collège de la défense balte pour la formation des officiers supérieurs d'état-major. Créé à Tartu en 1998, sa première année de cours se déroula d'août 1999 à 2000. Le cours d'état-major a commencé le 2 mars 2007. - BAL TNET, pour la surveillance aérienne au-dessus des trois pays. Ce projet lancé en 1996 est devenu opérationnel 24 heures sur 24 en 2001. Les ministres de la Défense des trois Pays baltes ont demandé à relier ce réseau à celui de l'OTAN. - BAL TRON, l'escadre navale baltique regroupant des unités des trois pays depuis 1997. Ces navires de guerre servent pour des exercices internationaux, des activités de déminage, des opérations de recherche et de sauvetage en mer Baltique. Le Q.G. de Baltron est basé en Estonie. Baltron souhaite amener les navires baltes au niveau des normes de l' OTAN. Enfin, le 5 février 1999, a été signé à Vilnius un accord sur la coopération consulaire entre l'Estonie, la république de Lettonie et la Lituanie.