//img.uscri.be/pth/1fe05cbf9e268e7c8e0925323318ddedf1170fee
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Du bouclier antimissile aux nouvelles relations américano-russes

De
210 pages
C'est avec l'élection de Barack Obama que la question relative au bouclier antimissile américain prend un tournant décisif. Ayant saisi l'enjeu du problème, à savoir les nombreuses réticences de certains alliés traditionnels et surtout le refus catégorique de la Russie de voir la Pologne et la République tchèque accueillir des éléments de la « troisième position américaine », la nouvelle administration décide d'abandonner cette option pour réfléchir à un autre projet.
Voir plus Voir moins

aux

u bouclier antimissile
nouvelles relations américano-russes

2000

2011

Collecion « nerNaional »
dirigée parDenis Rolland avec
JoëlleChassin,FrançoiseDekowski et Marc LeDorh
Cette collection a pour vocation de présenter les études les plus récentes
sur les institutions les politiques publiques et les forces politiques et
culturelles à l’œuvre aujourd’huiAu croisement des disciplines
juridiques des sciences politiques des relations internationales de
l’histoire et de l’anthropologie elle se propose dans une perspective
pluridisciplinaire d’éclairer les enjeux de la scène mondiale et
européenne
Série générale dernières paruions 
JeanLucGRANDRIE avec NathalieCOSTAetDenis ROLLANDLes
Tréteaux deFrance, 2001-2011. Récit d’une reconquête théâtrale,
Dominique VILLEMOTMarc-Aurèle et le gouvernement de soi-même

Danièle HENKY et MichelFABRÉGUET sous la dirGrandes figures
du passé et héros référents dans les représentations de l’Europe
contemporaine 
Charles SITZENSTUHLLa diplomatie turque au Moyen-Orient.
Héritages et ambitions du gouvernement de l’AKP 2002-2010 
GeorgesCONTOGEORGISDe l’Europe politique. Identités et
citoyenneté dans le système européen 
GermánADELAREZAL’invention de la paix.De la République
chrétienne du duc de Sully à la Société des nations de SimónBolívar

Claudine HERODYPIERRERobert Schnerb, un historien dans le siècle
(1900-1962). Une vie autour d’une thèse 
Hugues TERTRAIS dirLaChine et la mer. Sécurité et coopération
régionale enAsie orientale et du Sud-Est 
Denis ROLLANDLa crise du modèle français 
GeorgesCONTOGEORGISLEurope et le monde.Civilisation et

pluralisme culturel 
Phivos OIKONOMIDISLe jeu mondial dans lesBalkans. Les relations
gréco-yougoslaves de la SecondeGuerre mondiale à laGuerre froide

Lucie PAYEMOISSINAC PierreALLORANT WalterBADIER
Voyages enAmérique 
JeanMarcANTOINEet Johan MILIAN dirLa ressource montagne,
Entre potentialités et contraintes 
Carlos PACHECOAMARAL édAutonomie régionale et relations
internationales, Nouvelles dimensions de la gouvernance multilatérale


aux

no

enjaminOR

u bouclier antimissile
uvelles relations américano-russes

2000

2011



rue

de

© ARATTAN 
lÉcolePolyechnique  

httpwwwlibrairieharmattancom
diffusionharmattan@wanadoofr
harmattan@wanadoofr

ISBN  
EAN  

Paris

Merci à Amandine pour n’avoir cessé de m’encourager, pour avoirsupporté
mon absence et toutletempsconsacré à la réalisation de cetouvrage.
Merci à mesparents sansqui mesrecherchesauraientété bien plusdifficiles.
Un remerciementparticulier à Monsieur Jean-CharlesJauffret, professeur à
l’Institutd’étudespolitiquesd’Aix-en-Provence pour l’attention qu’il a
portée à montravailtoutaulong de mesrecherches, pour la qualité deses
conseilsainsi que pourson entière disponibilité.
Merci à Monsieur le professeur ThomasSnegaroff pour letempsqu’il asu
me consacrer.
Merci à Madame Małgorzata Kaczorowska età MessieursStanisław
Parzymies, Marek Madej etRoman Kuźniar, professeursà l’Université de
Varsovie, pour lesprécieuxconseilsqu’ilsm’ontapportés.

« Ce qu’on appelle aujourd’hui la détente n’est pas autre
chose que le relâchement d’une corde bien tendue (la corde
une fois de plus : quelle funeste coïncidence). Qui dit détente
dit aujourd’hui relâchement. Selon moi, qui dit détente devrait
dire main ouverte. »

Alexandre Soljenitsyne,
discoursà NewYork, le 9 juillet1975
à l’invitation de la centralesyndicale AFL-CIO.

Sommaire

Table des sigles et abréviations........................................................................ 11
Table des traductions.......................................................................................... 13
Préface.................................................................................................................... 15
Avant-propos........................................................................................................ 19
I/ De la fin de la question du bouclier antimissile….................................... 25
II/ Aux nouvelles relations americano-russes : premier bilan.................. 79
Conclusion générale.......................................................................................... 137
Table des annexes.............................................................................................. 143
Chronologie......................................................................................................... 179
Liste des personnalités citées.......................................................................... 187
Sources................................................................................................................. 191
Table des matières............................................................................................. 205

ADM
AIEA
APEC
ASEAN
CEI
BRIC
CAEM
CIJ
COR
DGSE
DUA
FCE
FIAS
FNI
IDE
IDS
NPI
OCS
OECE
OIEA
OMC
ONU
OPEP
OSCE
OTAN
PDG
PIB
RDA
SAMP-T
TICE
TNP
UE
URSS

Table des sigles et abréviations

Armesde destruction massive
Agence internationale pour l’énergie atomique
Coopération Asie-Pacifique
Association desnationsd’Asie duSud-Est.
Communauté desEtatsindépendants
Brésil-Russie-Inde-Chine
Conseil d’assistance économique mutuelle
Cour internationale de justice
Conseil OTAN-Russie
Direction générale de lasécurité extérieure
Destructionunilatérale assurée
Forcesconventionnellesen Europe
Force internationale d’assistance à lasécurité
Forcesnucléairesintermédiaires
Investissementsdirectsà l’étranger
Initiative de défensestratégique
Nouveauxpaysindustrialisés
Organisation de coopération de Shanghai
Organisation européenne de coopération économique
Organisation iranienne pour l’énergie atomique
Organisation mondiale ducommerce
Organisation desnations unies
Organisation despaysexportateursde pétrole
Organisation pour lasécurité etla coopération en Europe
Organisation du traité de l’Atlantique nord
Présidentdirecteur général
Produitintérieur brut
République démocratique allemande
Sol-air moyenne portéeterrestre
Traité d’interdiction complète desessaisnucléaires
Traité de non-prolifération nucléaire
Union Européenne
Union desrépubliques socialistes soviétiques

ABM
ALTBMD
BAMBI
BMD
CIS
CTBT
Derjava
Deterrence
GATT
GBI
GPALS
ICBM
IRBM
MAP
MDA
MDS
MEADS
NMD
NPR
PAC-3
Presemption

Table des traductions

Anti ballistic missile/Intercepteur de missile
Active layeredtheatre ballistic missile defense/Programme
de défense antimissile dethéâtre de l’OTAN
Ballistic antimissile boostinterceptor/Intercepteur de
missilesbalistiquesen phase de lancement
Balistic missile defense/Défense antimissile balistique
Commonwealth of independent states /Communauté des
Etatsindépendants
Comprehensivetestbantreaty /Equivalentdu traité TICE
Puissance
Dissuasion
General agreementontariffsandtrades /Accord généralsur
les tarifsdouaniersetle commerce
Ground based interceptors /Intercepteursde missilesbasés
au sol
Global protection againstlimitedstrikes /Protection globale
contre desfrappeslimitées
Intercontinental ballistic missiles /Missilesbalistiques
intercontinentaux
Intermediate-range ballistic missiles /Missilesbalistiquesde
portée intermédiaire
Membership action plan/Plan d’action pour l’adhésion
Missile defense agency /Agence pour la défense antimissile
Missile defensesystem/Système de défense antimissile
Medium extended air defensesystem/Système de défense
aérien d’étendue moyenne
National missile defense/Défense antimissile du territoire
national
Nuclear posture review /Doctrine nucléaire desEtats-Unis
Patriotadvanced capabilities 3/Missile Patriotauxcapacités
améliorées
Action oufrappe préventive

SALT
SBIRS
SDI
Sejm
SM-3
SOFA
SORT
STRATCOM
THAAD
TMD
WMD

Strategic armslimitationtreaty /Traité de limitation des
armements stratégiques
Space based infraredsystems /Satellite doté de censeurs
infrarouges
Strategical initiative of defense/Initiative de défense
stratégique
Parlementde la république de Pologne
Standard missile-3 /Missilestandard3
Statutof forcesagreement /Accordsur lestatutdesforces
américaines stationnantà l’étranger
Strategic offensive reductiontreaty /Traité de réduction des
armements stratégiquesoffensifs
Strategic Command/Organe militaire de contrôle desarmes
nucléairesaméricaines
Terminal high altitude area defense/Terminal de défense de
zone de haute altitude
Theatre missile defense/Défense antimissile dethéâtre
Weaponsof massdestruction/Armesde destruction
massive

14

Préface

Cévenoltrèsattaché àsesracines, Benjamin Bord,24 ans, faitpartie de
cette jeunesse qui gagne. Passionné de littérature réaliste duXIXesiècle et
fin connaisseur de Flaubert, il estl’archéty l’iepien »pe de « cultivé et
passionné par l’aventure desonsiècle. Titulaire d’un bac S,spécialité maths,
mention bien, ilsuitle cursushonorum d’excellence avantd’intégrer
SciencesPo Aix, directementen deuxième année,via hypokhâgne etkhâgne
aulycée Thiersde Marseille. Ayantréussi auconcoursd’entrée desécoles
de commerce etde l’Institutd’étudespolitique d’Aix-en-Provence, il choisit
ce dernier pour la formation généraliste, qui manquetantà l’université, etle
débutdespécialisation qu’offre l'établissement. Je fais sa connaissance au
sein de mon coursmagistral annuel, de deuxième année, consacré à l’histoire
desrelationsinternationalesetgéostratégie de 1815 à 1991, de Vienne à
Moscou. Ils’ydistingue parses trèsbonnesnotesdansl’Annapurna pour
nombre d’étudiantscontemporains: le désormaisdifficile exercice de la
dissertation. Maisaussi parun choixoriginal, la Pologne, à l’origine de la
présente recherche, poursesneuf moisdestage à l’étranger, offertaux
étudiantsdetroisième année.
A Varsovie, au sein de la faculté de relationsinternationales, ilsuit un
cycle dense d’enseignementen Anglaisetdansla langue dupays, ce qui
confirmesesappétencespour la géostratégie etla diplomatie (il envisage de
passer lesconcoursduministère desAffairesétrangères). Mettantà profit
cette année polonaise, Benjamin Bord entreprend,sousma direction, des
recherches surune desconséquencesde la guerre froide, àsavoirDe la Fin
de la question du bouclier antimissile auxnouvelles relations américano-
russes (2000-2011). Aucoursdesa quatrième année à SciencesPo, il
soutient, en mars 2011,son mémoire - le Dr Dorotha Richard, Polonaise et
spécialiste de l’OTAN étantmon assesseur - etobtientla note,trèsrare, de
17/20, après une brillantesoutenance qui meten reliefson espritd’à-propos
et son humour. Auxqualitésde forme, (Benjamin écritcomme Voltaire),
s’ajoutentd’indéniablesaptitudesde chercheur. On reste confondupar
l’ampleur de l’enquêt rappore :tsofficiels, discoursdespolitiquesrusseset
américains, dontEltsine etObama, interventionsdes secrétairesgénérauxde
l’OTAN, plusla consultation detouslesarticlespubliésen françaiseten

anglais sur la question,sansoublier la chaîne detélévision russe Vesti… A
cecis’ajoutentle classementrigoureuxde la bibliographie, descarteset
documents,un lexique et un appareilscientifique en notesirréprochable
quantà la méthode. Une dédicace d’Alexandre Soljenitsyne (discoursde
NewYork du9 juillet1975),une problématique modèle en avant-proposqui
faitl’étatde la question, la concision de 139 pagesdetextes, horsdesriches
annexes, démontrent sensde l’analyse etespritdesynthèse relatifsàune
question fortcomplexe.
De quois’agit-il ? Auraitditle maréchal Ferdinand Foch. Toutd’abord
de nousexpliquer « le débutde la fin », commentdepuislesaccordsSALT
de 1972(etle premiersystème antimiss l’hile Nike), «yperpuissance »
américaine, pour reprendre le motd’HubertVédrine, envientà imaginer, au
sortir de la guerre froide, « lesystème des systèmes». C’est-à-direuneveille
permanente avancée, jointe à desarmesde destruction (PatriotII) des
missilesrussesen Europe centrale. Etce, aumomentoùla Pologne etla
Tchéquie intègrentl’OTAN. Rien n’estoublié de cetéchiquier quitientaussi
dupoker menteur, de l’enclave russe de Kaliningrad aurappel de la peur
ancestrale desdirigeantsde Moscoude l’encerclement, auxenchèreshautes
de GeorgesW Bush avantque le présidentObama intervienne pourtrouver
une issue. Ce qui entraîne, dans uneseconde partieselon l’orthodoxie du
plan « iepien », la définition de nouvellesrelationsaméricano-russesdèslors
que le présidentObama renonce à ce bouclier antimissile, dontlesRusses
n’ontjamaiscruqu’il étaitenvisagé comme protection contre d’éventuelles
frappesiraniennesaucœur de l’Europe. En bref,une étude novatrice qui
prend en comptetouslesparamètresde la géostratégie replacésdans une
perspective historique. Desorte que cetravail pionniertientcompte des
conséquencesdescrisesduKosovo etde la Géorgiesur le processusde
démantèlementd’unsystème qui n’a pasété mené àterme. Unetrèsbelle
conclusion achève cetravail qui évoque les trèsbonsmémoiresde maîtrise
d’antan etqui confirme la qualité desmémoiresde quatrième année (M1)
desInstitutsd’étudespolitiques. Le prixL’Harmattan, obtenude haute lutte
en février2012, confirme cette assertion.
J’ajoute que Benjamin Bord estdéjà engagé dansle monde réel, celui de
lavraievie, dèsque diplôme en poche, on franchitla porte de SciencesPo.
Sesqualitéshumaines,sonsensde l’organisation,son écoute desautresont
faitque je lui ai confié, poursa dernière année dansnosmurs, en2011-2012,
la charge de moniteur de mon master de recherches(15 étudiantsprésents),
« Histoire militaire comparée, géostratégie, défense et sécurité ». Passionné
par l’histoire militaire etdiplomatique, ayant terminé, pour lesnotesde la fin
desépreuvesdupremiersemestre, major desa promotion qui porte le nom
dulieutenantTholy, dernier officier français tué en Kapisa, il effectue,son

16

ma direction,un mémoire de cinquième année (M2) relatif à la question de
la drogue en Afghanistan.
En bref, Benjamin Bord, dontla modestie n’a d’égale queson empathie
pour lesautres, estbienun filsde Corneille comme entémoigne la présente
publication, dontil convientde remercier leséditionsl’Harmatt «an :La
valeur n’attend pas le nombre des années».

Pr Jean-CharlesJauffret

Directeur dumaster de recherches
« Histoire militaire comparée, géostratégie, défense et sécurité »

17

SciencesPo Aix, le 8 février2012

vant-propos

La défense antimissile etplusencore lesrelationsaméricano-russesne
sontpasdes sujetsnouveaux. Le récent sommetde Lisbonne, les19 et 20
novembre2010, a placé aucentre desdébatsla définition de la défense
antimissile de l’OTAN en proposant un partenariatélargi à la Russie. Ce
nouveauconcept stratégiquetournéverslesEtatspotentiellementdangereux
comme l’Iran etla Corée duNord faitfi de la défense autonome de l’Europe
noyée dansl’alliance globale otanienne. Si beaucoup a été écrit sur les
relationsentre la Russie etlesEtats-Unis, ilsembleraiten revanche que la
défense antimissile demeure à ce jour davantage méconnue. Comme le
faisaitremarquer Pavel Zolotarev,« la question de la défense antimissile
émergea pour la première fois après que l’Allemagne Nazie ait attaqué
Londres avec des fusées V-1 et V-2 durant l’été et l’automne de l’année
19441». Aussi logique que cela puisse donc paraître, l’idée de concevoir les
moyensd’une défense antimissile n’estpasnouvelle car elle estbien née dès
l’utilisation despremiersmissiles. En revanche, c’estle contexte de guerre
froide, de course auxarmementsavec l’URSS etlescapacitéséconomico-
industriellesdesEtats-Unisqui ontaccéléré etfavorisé la réalisation d’untel
projet.
Ainsi, à partir de 1956,soitmoinsd’un an aprèsle premier essai de
missile intercontinental russe, lesEtats-Unis se lançaientdansl’étude de
programmes successifs visantà compléter leur « épée » parune « carapace »
ouplutôt un « bou afin qclier »ue leurterritoire devienne inviolable contre
toute attaque nucléaire. D’abord, ilyeut unesérie detrèsambitieux
programmes telsqu BAMBI » (195e le «6-1957 SENTINEL » (19), le «67)
ouencore letrèsconnu« IDS » lancé par l’administration Reagan en 1983.
Maispeuà peu, devantla difficultétechnique etle coûtexorbitantduprojet,
lesprolongements se firentmoinsambitieuxavec désormaispourseul
objectif d’intercepterun nombre limité de missilesde conception assez
rudimentaire. Lesprogrammes« GPALS » et« NMD » développés
successivement sousla présidence de George W.Bush (Senior) etde Bill

1ZOLOTAREV (Pavel), « Missile Defense Challenges: How to Make a Strategic Problem
Into a Strategic Advantage»,Russia in Global Affairs, juillet-septembre2008, Vol.6, n°3, p66.

Clintonsont trèsreprésentatifsd’unetelle observation. Aussi, après
l’effondrementde l’URSS, la conception duprojetatoujoursobéi à la
logique de l’hégémonie américaine àtraversle monde. C’estpourquoi, de
nouvellesformesde défense furentintégréesaucoursdes troisdernières
décenniescomme la défense dethéâtre (TMD) afin de protéger les troupes
américainesà l’étranger. Enfin, audébutduXXIesiècle, lesEtats-Unis
décidèrentd’étendre le bouclier auxalliésqui lesouhaiteraientdansle but
d’affirmerun peuplusla puissance américaine etde lesprotéger contreune
éventuelle attaqueterroriste. La Pologne etla République Tchèque incarnant,
selon lesproposde George W.Bush, la «nouvelle Europe», par opposition à
la «vieille Europe franco-allemande»,setrouvèrentalorsentête d’affiche
pour accueillir lesélémentsde la composante européenne.
D’aprèsce bref constat, force estde constater qu’au-delà d’un aspect
technique plusque prononcé, lethème de la défense antimissile revêt
également une dimension pluslargetellement son développementfut
dépendantde critères stratégiques, diplomatiquesetmême politiques. C’est
pourquoi, en associantdeux thèmesqui, aupassage, auraientchacun pu
constituerun ouvrage, lesujet la fin de la q« Deuestion dubouclier
antimissile auxnouvellesrelationsaméricano-russes», gagne en pertinence
aux yeuxde celui qui cherche à letraiter. D’ailleurs, l’attraitd’untelsujet
réside bel etbien dans son caractère pluridimensionnel. Sontraitement
impliquantdetenir compte d’approchesaussi diverseset variéesque
l’histoire contemporaine, les sciencespolitiques, lastratégie etlatechnique,
il a imposé à l'auteur l'exigence d'un fortéclectisme. Lesujet se rapportant
auprésentle plusproche invite à la foisàune intrusion maisaussi àune
prise de distance dufaitde la proximité avec « ce quise joue »sur lascène
internationale. Enfin,un desintérêtsde cesujetréside dansla dynamique
qu’ilsuppose car à l’heure qu’il est, ni le dossier dubouclier antimissile ni
lesrelationsaméricano-russesetencore moinsle lien entre cesdeux
questionsnesontdéfinitivement scellés.
De fait, pour dresser l’étatde la question, plusieursconstats s’imposent.
D’abord, lesrelationsaméricano-russesauXXesiècle età l’époque
contemporaine ontété largementétudiéespar leschercheursfrançaisetplus
largementpar les spécialistesdumonde entiertellementle contexte de
guerre froide astructuré lesdébatsautour desrelationsinternationalesaprès
la Seconde Guerre mondiale. Aussi, loin d’avoir été autantétudié que ce
thème, celui dubouclier antimissile américain parvient toutde même à
réunir certainsgroupesrestreintsd’expertsnationaux. En revanche, dansle
casprécisde la fin de la question dubouclier antimissile etdesnouvelles
relationsaméricano-russes, il apparaîtqu’aucun ouvragespécifique n’a pour
le momentété écrit: lesujetest sansdoute encoretrop récent. Toutde même,
quelquesœuvresde référence permettentdese familiariser avec le lien entre

20

le bouclier antimissile etlesrelationsaméricano-russes. Ils’agitprinci-
palementde deuxanalysesdesource française publiées sousla direction de
l’historien Pierre Pascallon, chacune d’ellescorrespondantauxinterventions
despécialisteslorsd’un colloque2etlorsd’une conférence3, etde manière
encore plusrécente, de l’ouvrage de Richard BurnsintituléThe Missile
Defense Systems of George W.Bush, a Critical Assessment.Les sources
utiliséespour la réalisation de cetouvrage proviennentdonc d’un peuplus
de quatre centcinquante articlesparusdepuisle débutdesannées 2000dans
lesquotidiensaméricains(The NewYork Times,The Wall Street Journal,
The Washington Post), français(Le Monde,Le Figaro,Libération), russes
oupolonais(Gazeta Wyborcza) ou sur des sitesd’agence de pressesur
internet(AFP,AP,Reuters,Itar-tass);dansquelquesrevuesgénéralistes
(Courrier international,Hérodote,Terre) etdans une dizaine de revues
spécialisées(CSS Analyses in SecurityPolicy,CES Commentary,Russian
Analytical Digest,usRse.osnisii.NVei,Foreign Policy,Revue internationale
et stratégique). A cesarticles viennent s’ajouter l’apportde prèsde
cinquante livresde publication française, russe, polonaise etaméricaine.
Enfin, les traitésetaccordsbilatérauxouinternationaux, lesrésolutionsdu
Conseil desécurité de l’ONU etlesdiscoursde gouvernantsoude
personnalitésciviles viennentaussi alimenter cette étude.
Lesujetétantdynamique, l’auteur a donc privilégié en premier lieu une
approche chronologique, ceci afin de mieuxensaisir lesgrandesétapeset
évolutions. Ensuite, lesbaseschronologiquesayantété établies, la méthode
ducroisementdes sources s’estrévélée fondamentale pour la rigueur de
l’analyse. D’une part, lesfaitsétantrécents, les sourcesjournalistiques
abondentalorsque parfoisleur fiabilité laisse à désirer. D’autre part, la
pressesertencore desupportmajeur àune propagandesouvent trèsforte
entre lesdeuxprincipauxacteurs, l’un etl’autretestantleurstratégie par
media interposés. Quoiqu’il ensoit, l’auteurtientparticulièrementàsaluer
l’amabilité etla qualité de la coopération ducorpsenseignantavec lequel il a
parfoisété en contactétroitque cesoiten France ouen Pologne. Néanmoins,
l’auteur faitpartdesa déception quantau silence desautoritésaméricaines,
russes, françaisesetpolonaises, auquel ils’est trouvé confronté lorsqu’il
souhaitaitmener à biensa quête d’informations. Maisilsaisitégalementla
valeur du secretdiplomatique entempsd’activesnégociationsrelativesà des
dossiersaussisensiblesque ceuxqui ont traità lasécurité nationale.
Surun plan plus théorique, la réalisation de ce livre a permisà l’auteur de
dresser deuxconstats. Avant tout, l’étude de la question dubouclier

2PASCALLON (Pierre), (dir)La Défense antimissiles en débat(s), Ed. L’Harmattan, Coll.
Défense,2008,347p.
3PASCALLON (Pierre), (dir)Le Bouclier antimissiles américain après les attentats du 11
septembre 2001 ?, Ed. L’Harmattan, Coll. Défense,2002, 163p.

21