Egypte, Tunisie : de la rue aux urnes

De
Publié par

Au sommaire de ce numéro : - Trajectoire transitionnelles et élection en Tunisie et Egypte ; - Comment les législatives se négocient : quelques réflexions sur les élections égyptiennes ; - Le printemps des partis ; - Révolutions, élections et évolution du champ politique tunisien.

Publié le : lundi 1 octobre 2012
Lecture(s) : 9
EAN13 : 9782296506558
Nombre de pages : 232
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
s                  SO    ER°NMMIA -té8  2ég1220é tu, eyp : eisinr al ed nrseoDsseua xuu g par Sier dirifN assiharaneB raSaBeh os Dersijace arTifss nNitioranses ttoirtcel te sellenne siniTun  ensioC masuauTesisin eetégn teypriMyruen s !Rovulite et égypte aux al ed nooloicos reu  oontiraaustG nalAailiel,aG lecgie le ?toraeb RLaaherahen B emmM eaV saH npour lAdu vote irlati t reirote ntuaitston CleanoitaN elbmessberc Alewfi11 t e02end isneuTin nses ventieocguqleuq :elfr seiman AclommedosCsel tnl alitgsiesnnmCl eneuSeLreirp metnd spxions  sur les eltcoisn ygtpeisenasitrap snoitda  esnnieptgy eLr  s ?raitsep nisaorgades ôle  firjreFdemahC iout n,iRanolveltcoisnsnl se tivesMoh lgislaahilNnanrra eeBiqueolitisie tunud noitup pmahc nsioctleolvt  eetp so toMburakaions dans légyp segl te setcelMad-irugLeonjus auteLa Hfeecke liLhcea? iMqieuitol pdu  esimctiv uo sruetca : « pacte nsus au udc noesinis e : ensTun le ioctte esel snI cnatptiegy à ltionminaS lomarennSefos leeluvnos Le» selivic « secre » ?LampolitiquoMsr iuasi szAba s :nacou pirvort eisna oirnuderI irueneaddnppournte  éle lese snoitcorp el t ussscealorctle ygtpeinnsef cae au dfi lectoLlaribraohC hkiuIaLtanse ncpSu ud evuerpl à hahdnaEni rtpae aeLeSrulï aeieLunisen Toir pouvd egl eomtangi :enn  utu  sinieBdnnaLanoKsam rrVariaiintrieu-81102-0ocPr e249 NBSI46633-2-87: Tu83) eAverquin muahnin( °ré oteins mpabar© esmaH e sael trp s1 - ISSN 1148-26LaHmrtaat,n2 10 duien souc le
2
1
 
é
0
2
 
-
t
é
8
égypte, Tunisie :  de la rue aux urne     
 
2
R
E
V
U
E
E
DIT
TRIMEST

I
Été 2012
ONSL
R
I
E
’H ARMATTAN
L
L
E
est une revue trimestrielle dont l’ambition est d’aborder les grandes questions politiques et culturelles qui concernent les peuples et les sociétés du bassin méditerranéen. Sans aucun parti pris idéologique, elle privilégie avant tout le débat entre les acteurs, les témoins et les décideurs, aussi différents soient-ils. Les membres du comité de rédaction ont choisi cette orientation parce qu’ils sont convaincus que le dialogue est une philosophie de l’action politique. Ni l’ampleur des divergences, ni la gravité des oppositions ne doivent empêcher que soient patiemment recherchées les possibilités de confluences. Cet attachement au dialogue et à la confrontation des idées vient de la conviction que seul le dialogue peut permettre de construire durablement de nouvelles formes de configurations politiques, à la fois équilibrées et fécondes. La création de cette revue à vocation internationale apparaît comme une contribution à l’ouverture d’un indispensable espace de confrontations des analyses et des opinions sur les problèmes qui façonneront l’avenir de cette région.
www.conuences-mediterranee.com Dans ce site, consultez tous les numéros de la revue depuis sa création en 1991. Normes pour les envois de manuscrits Les textes soumis à la rédaction doivent lui être adressés par mail à l’adresse suivante contact@confluences-mediterranee.com. Ils doivent comporter un titre un chapeau de présentation de l’article et des sous-titres. Les notes doivent figurer en fin d’article et doivent suivre une numérotation continue pour la totalité de l’article. Les références bibliographiques doivent respecter les conventions de la norme ISO 690- (février 1998). Les articles ne doivent pas dépasser 5 000 signes et ils doivent être fournis avec un résumé en français de 10 lignes maximum ainsi que 4-5 mots clés. Nous demandons que les nom et prénom des auteurs des articles proposés soient accompagnés de leur titre de leur adresse institutionnelle et de leurs coordonnées (destinées à la seule rédaction). Les articles et toute correspondance éditoriale sont à adressés à la rédaction de la revue. Confluences Méditerranée – 50 rue Descartes – 75005 Paris
50 rue Descartes – 75005 Paris Site internet  www.confluences-mediterranee.com
Fondateur Hamadi Essid (1939-1991)
Directeur de la revue Jean-Paul Chagnollaud
Rédacteur en chef Pierre Blanc
Comité de rédaction Sébastien Abis C Sarah Ben Nefissa Karine Bennafla • Robert Bistolfi Christophe Chiclet C Nilüfer Göle Salam Kawakibi • Agnès Levallois Ivan Martin • Barah Mikaïl Bernard Ravenel • Sylviane de Wangen
Webmaster  Patrick Habis
Comité scientifique Lahouari Addi C Paul Balta Elie Barnavi C Jean-Michel Belorgey Monique Chemillier-Gendreau Jean-François Coustillière C Burhan Ghalioun Alain Gresh • Paul Kessler C Théo Klein Bassma Kodmani • Abderrahim Lamchichi Farouk Mardam-Bey • Gilbert Meynier Jean-Christophe Ploquin • Claudine Rulleau
Correspondants Jamal Al Shalabi (Amman) C Ghassan El Ezzi (Beyrouth) Kolë Gjeloshaj (Bruxelles) • Roger Heacock (Jérusalem) Amay e aUbedJaadmeilTaorHreosuf(aMidaidrSiedt)tarR(aRbaebhatS)ebaa(Algr)
© L’Harmattan ISSN  1148-2664 / ISBN  978-2-336-00211-8
82 Été 2012
Édgylpatre,ueTunisie: e aux urnes
Sommaire
Dossier Sarah Ben Néfissa Trajec t oires t ransi t ionnelles e t élec t ions en T u nisie e t en Ég y p t e Myriam Catusse T u nisie e t Ég y p t e a ux u rnes  Ré v ol ut ion o u res t a u ra t ion de la sociologie élec t orale ? Alia Gana, Gilles Van Hamme et Maher Ben Rebah La t erri t oriali t é d u v o t e po u r l’Assemblée Na t ionale Cons t i tu an t e T u nisienne de 20 11 Tewfic Albert Aclimandos Comment les législatives se négocient : quelques réflexions sur les élections égyptiennes Clément Steuer Le prin t emps des par t is ? Le rôle des organisa t ions par t isanes ég y p t iennes dans les élec t ions législa t i v es Mohamed Chérif Ferjani v ol ut ion, élec t ions e t é v ol ut ion d u champ poli t iq u e tu nisien Nathalie Bernard-Maugiron Les j u ges e t les élec t ions dans l’Ég y p t e pos t Mo u barak : ac t e u rs o u v ic t imes d u poli t iq u e ? Michael Lieckefett La Ha ut e Ins t ance e t les élec t ions en T u nisie : d u consens u s a u « pac t e poli t iq u e » ?
p. 9 p. 29 p. 51 p. 71 p. 91
p. 107 p. 117 p. 133
Dossier dirigé par Sarah ben Nefissa
Lamiss Azab Morsi a u po uv oir : scénario d’ u ne t ransi t ion à l’ég y p t ienne Samer Soliman Les no uv elles forces « ci v iles » ég y p t iennes face a u défi élec t oral Larbi Chouikha L’Ins t ance S u périe u re Indépendan t e po u r les élec t ions e t le process u s élec t oral tu nisien : u n t émoignage de l’in t érie u r Varia t ions Kmar Bendana Le par t i Ennahdha à l’épre uv e d u po uv oir en T u nisie Leïla Seurat Le Hamas e t les prin t emps arabes
No t es de lec tu re
En couverture : L’affiche du colloque « Processus électoraux, révolutions et transitions en Égypte et en Tunisie », organisé à Tunis le 24 avril 2012 par l’IRMC, en partenariat avec l’IRD et l’IREMAM
p. 145 p. 161 p. 171
p. 189 p. 205
p. 220
Ber l’Étang re
un territoire à découvrir
Une ville dynamique
et active
Aujourd’hui, la ville se conjugue avec le développement économique et la protection de l’environnement. Ville fleurie, où se mêlent traditions provençales, pétrochimie, pêche et agriculture, cité de Provence aux petits airs camarguais, Berre l’Étang vit face à l’étang qui porte son nom. Ville attachante, ancrée dans la modernité grâce à son développement urbain, elle est forte d’une identité locale. Son port de pêche et de plaisance, sa base nautique et son nouveau boule-vard urbain bordé de palmiers ornent sa belle façade littorale. Equipée de lieux de détente et de pratiques sportives, Berre l’Étang est une ville dynamique et active.
Dossier
isie : dÉegylpatreu,eTauunxurnes
Dossier Sarah B
di en
rigé Néf
par issa
quetunisienneetéygtpeinn,eustiaevaerurtetéexeuriledrècsaopenitilosbnartitiscneiedse.onoppehdrpmcêstexpéreuxelesdoserledsnoitulovérxueuep,n1120éenna
Dossier Variations
Numéro 82 C Été 2012
L La T u nisie semble s u i v re la v oie relati v ement paisible de la transi-tion politiq u e. Après u ne co u rte période d’incertit u de, la r u pt u re s y mboliq u e et politiq u e a v ec l’ancien s y stème a été décidée, a v ec principalement le passage par u ne Assemblée Constit u ante. Cette
Sarah Ben Néfissa Politologue, IRD/UMR 201.
9
Suite aux révolutions de l’année 2011, les Tunisiens et les Égyptiens sont passés aux urnes. L’article propose d’inscrire l’analyse de ces premières élections dans le cadre des caractéristiques des trajectoires transitionnelles des deux pays. Il met en exergue la différence des logiques politiques à la base des victoires électorales islamistes dans les deux pays. Si la rupture avec le passé est une dimension fondamentale du vote pour Ennahda, en Égypte la victoire islamiste aux élections législatives a emprunté une dimension légitimiste à cause du rapprochement entre la direction de l’armée et la direction des Frères Musulmans. Cela n’a plus été le cas pour les élections présidentielles. L’article propose des hypothèses pour comprendre le score relativement faible de Mohamed Morsi au premier tour des élections présidentielles.
ctoires transitionnelles TetraéjleectionsenTunisie et en Égypte
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.