//img.uscri.be/pth/fca7067f6f9d37dd8451e8162d7af9a57d89be5b
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Et si l'Afrique n'aimait pas la démocratie

De
114 pages
"L'Afrique n'aime pas la démocratie. C'est une évidence", semble affirmer l'auteur de ce pamphlet. Mais pourquoi ne l'aime-t-elle pas dans ce qui la constitue et pour ce qu'elle est réellement ? Ce livre est un plaidoyer pour la démocratie. L'auteur aborde avec conviction le délicat destin de la démocratie en Afrique : un pays ne se démocratise pas par décret. La simple tenue des élections ne suffit pas. La démocratie est une culture, une école et nécessite un rude apprentissage…
Voir plus Voir moins
.
collana “Africultura” E se l’Africa rifiutasse lo sviluppo? , Axelle Kabou Introduzione alle letterature africane: le origini della negritudine , Pius Ngandu Nkashama Il pensiero politico dei movimenti religiosi in Africa , Pius Ngandu Nkashama Jean-Marc Ela sociologo e teologo africano con il boubou , Yao Assogba Il grido dell’uomo africano. Domande ai cristiani e alle Chiese dell’Africa , Jean-Marc Ela Cheikh Anta Diop e l’Africa nella storia del mondo , Path Diagne Partiti politici, elezioni e gestione del potere in Africa. Racconto togolese , Sosthène de Vogan Parlare cantando. Edizione bilingue francese-italiano delle opere «La Vedova Diyilèm (dilemma)», «Il Bambino Mbnè» , Werewere-Liking Gnepo (ediz. ital. a cura di N. Raschi) L’arte contemporanea africana , Joëlle Busca Istruzione, educazione familiare e condizione giovanile in Africa , Pierre Erny Il cinema africano. Lo sguardo in questione , Olivier Barlet Le radici del pensiero africano. Il dialogo tra la filosofia della storia e la teologia in Engelbert Mveng , Filomeno Lopes Il Magistero della Chiesa in Africa e il ruolo dei laici. Dal processo di Kisubi (1953) ad oggi , Philippe Ezin Dantodji Inculturation et vanglisation dans le Code de droit canonique , Paul Mambe Shamba Y’Okasa L’albero che nasconde la foresta: i segreti della (nuova crisi) nella Repubblica Democratica del Congo , Mughanda Muhindo L’ lizzazione in Kä Mana, teologo congolese. Luogo e fermento per evange la costruzione di un’Africa nuova , Sbastien Sasa Nganomo Babisayone La dignit humaine. La rinsertion socio-juridique des “dmunis” au Togo. Une contribution des Sœurs Missionnaires de la Misricorde Divine à la lumière du Magistère de l’église , Akouawavi Mbonè Agnon L’clipse (roman burkinab) , Kouka Oudraogo L’assaut d “ ell s” religions au Pays Dogon: islam, protestantisme et es nouv e catholicisme face aux croyances traditionnelles , Amadou Kizito Togo L’vanglisation en Afrique. Approche thologico-spirituelle de l’image de l’Eglise - Famille de Dieu , Lon Sirabahebda La transmission du savoir islamique traditionnel au Mali entre soufisme tijani et coles coranques , Elisa Pelizzari, Omar Sylla (sous la dir.) L’Oubangui-Chari et son vanglisation dans le contexte de la politique coloniale française en Afrique Centrale (1889-1960) , Clestin Doyari Dongombe Lo stupro come arma di guerra in Africa , Pauline Aweto Eze Custodi del tempo. Archivi, storie, memorie del Pays dogon (Mali), Fabrizio Magnani Violences sexuelles, rgime juridique et limites à la rpression de ces crimes en Rpublique Dmocratique du Congo , Joël Mapatano Karume Manifeste de la renaissance africaine. Entre la mmoire et la prophtie , Giscard Kevin Dessinga Et si l’Afrique n’aimait pas la dmocratie ? , Giscard Kevin Dessinga
Giscard Kevin DESSINGA
ET SI L’AFRIQUE N’AIMAIT PAS LA DÉMOCRATIE  ?
L’Harmattan Italia via Degli Artisti 15 10124 Torino
L’Harmattan 5-7 rue de L’école Polytechnique 75005 Paris
L’Harmattan en Afrique
Harmattan Bnin - ISOR Quartier Gbèdjromèd - Rue Agblenco, Lot 1247 I 01 - Cotonou-RP  (01 BP 359) - christian_dablaka123@yahoo.fr Harmattan Burkina Faso Av. Mohamar Kadhafi 12 BP 226 - Ouagadougou / harmattanburkina@yahoo.fr Harmattan Cameroun Immeuble Don Bosco - BP 11486 - Yaound / harmattancam@yahoo.fr Harmattan Congo 67 Av. E. Patrice Lumumba BP 2874 - Brazzaville / harmattan.congo@yahoo.fr Harmattan Côte-d’Ivoire Rs. Karl - Cit des Art 03 BP 1588 - Abidjan / etien_nda@yahoo.fr Harmattan Guine Almamya Rue Ka 028 BP 3470 - Conakry / harmattanguinee@yahoo.fr Harmattan Rp. Dmocratique du Congo c/o Facult des sciences sociales, pol. et admin. BP 243 - Universit de Kinshasa (XI) / matangilamusadila@yahoo.fr Harmattan Mali Rue 58, Porte 203 (face au Palais de la Culture) Badalabougou-Bamako / poudiougopaul@yahoo.fr Harmattan Mauritanie Espace El Kettab - 472 Av. Palais des Congrès BP 316 - Nouakchott / mdlemkettab@yahoo.com Harmattan Sngal Ville Rose - Rue Diourbel X - Rue G, Point E BP 45034 - Dakar-Fann / senharmattan@gmail.com Harmattan Togo 1771, boulevard du 13 Janvier BP 414- Lom / gerry@taama.net
www.editions-harmattan.fr harmattan.italia@agora.it
© L’Harmattan Italia, Torino, 2013
AVANT-PROPOS
SOMMAIRE
INTRODUCTION « Pourquoi nous n’aimons pas la démocratie ? »
1. L’AFRIQUE ET LA DÉMOCRATIE : ESSAI D’AUTOPSIE
2. POURQUOI CE MÉPRIS « RÉEL » POUR LA DÉMOCRATIE ?
3. SIX RAISONS DE CROIRE À LA DÉMOCRATIE
7
10
17
55
71
CONCLUSION 100 « L’Afrique n’aime-t-elle pas réellement la démocratie ? »
NOTES
5
106
A Son Excellence Denis Sassou N’Guesso, initiateur et grand artisan du processus dmocratique en Rpublique du Congo
* **
DU MME AUTEUR
Germaine : le choix de ma vie, Mediaspaul, Kinshasa, 2007 Entre la persvrance et l abandon , Edilivre, Paris, 2012 Manifeste de la renaissance africaine. Entre la mmoire et la prophtie , L’Harmattan, Turin-Paris, 2013 étranger parmi les siens , Edilivre, Paris, 2013 Cosa manca realmente all’Africa ? Il racconto di una storia negata , Albatros, Roma, 2013
6
AVANT-PROPOS
Nous sommes à la fin du deuxième millnaire de l’ère chrtienne et le monde en gnral vit une espèce de dlire profond. Le vent venu de l’Est ( prestroïka ) fait crouler les idologies d’antan, rvèle au grand jour le côt le moins noble des rgimes dictatoriaux et, du coup, ouvre grande la porte à la dmocratie. Celle-ci se prsentait alors et s’affirmait de plus en plus, dans la ralit des vnements et de l’Histoire ‒ particulièrement en Afrique ‒ comme l’unique alternative possible de bonne gouvernance et de souverainet des Etats, de « bonne sant » conomique, de libert de l’Homme et de rdemption du continent. Le sommet franco-africain de La Baule (1990) achève le travail et dicte ses règles de jeu. Près d’un quart de siècle après, quel bilan dresser ? L’on ne peut et l’on ne devrait aimer une chose et son contraire, insistait mon père. Et pourtant, les faits semblent têtus. Les hommes aussi ! La dmocratie est devenue un vritable casse-tête et, à la limite, un casus belli en Afrique. La passion pour la dmocratie et le refus pratique de couper la tête du roi cohabitent et s’annulent mutuellement. Par voie de consquence, à chaque chance lectorale, le tissu social se dsagrège, se plaçant ainsi au bout de la rupture et de l’explosion. Il y a, pourrait-on dire, une espèce de dmocratie toujours en tat d’alarme et d’alerte : record de longvit au pouvoir par-ci, modification constitutionnelle par-là, flexibilit et liquidit lectorales un peu plus loin, verdict imaginaire des urnes et prise en otage de la dmocratie monnaie courante, contentieux lectoraux en vogue, restauration autoritaire de temps en temps, manque de souverainet et ingrence ext-
7
rieure dans les affaires des Etats un peu partout, coups d’Etat militaires, constitutionnels et institutionnels… den-res rares mais possibles. Entre l’euphorie officielle et thorique d’une part, et le refus pratique et quotidien des règles et des exigences dmo-cratiques d’autre part, se jouent le dlicat destin et le drame de la dmocratie en Afrique. Bref, entre l’Afrique et l’idal dmocratique on assiste, pour tout dire en une expression, à une espèce « d’amour non aim », dont on ne peut parler sans avoir pralablement pris soin de faire le « vœu de pau-vret » en matière de prvisions et de pronostics. Certes il est vrai que, depuis toujours, la diffrence est nette et l’cart suffisamment grand entre l’idal dmocra-tique et ses ralisations historiques ; mais, en Afrique notamment, cet cart entre la dmocratie formelle et la dmocratie relle (concrète) semble abyssal. Entre la dmo-cratie-sur-le-papier et la dmocratie-sur-le-terrain (vcue), il y a un divorce, si pas consomm, du moins tolr. Le vritable problème de la dmocratie en Afrique, et même un peu partout dans le monde aujourd’hui, n’est pas d’ordre institutionnel mais de fiabilit, de crdibilit, de sta-bilit et de fidlit aux institutions. Cependant, il faut avouer qu’avec fatigue mais obstinment ‒ Dieu merci ‒ la dmocratie s’enracine et se consolide dans certains pays. Tant bien que mal le peuple arrive à se mirer dans la personne de l’lu et la succession à la tête de certains Etats se fait de plus en plus sans effusion de sang. Ce livre n’entend et ne prtend certainement pas changer le monde ou l’Afrique, cela va sans dire, mais veut tout sim-plement susciter la rflexion et le dbat parmi ceux qui auront le temps, le courage et la patience d’en faire une lec-ture complète, mticuleuse, critique et approfondie. Par ailleurs, ce qui pourra ventuellement se succder, s’observer et se vivre sur la scène continentale à compter de 8
ce jour, ne pourra videmment que corroborer ou falsifier ma thèse et j’en serai reconnaissant. L’homme n’est pas Dieu. « Puisse maintenant le peu que j’ai compris sortir au grand jour, afin qu’un plus savant que moi soit en mesure de dcouvrir la vrit, et que par son œuvre il puisse prouver mon erreur et m’en faire reproche. Alors je me rjouirai d’a-voir t l’instrument par lequel la vrit est advenue à la lumière » (Albrecht Dürer). En effet, si Albert Einstein n’a-vait pas infirm certaines des thèses fondamentales de la mcanique newtonienne, nous serions aujourd’hui encore aux temps d’Emmanuel Kant à nous poser la question : la mtaphysique est-elle une science ? Du reste, le prsent livre a comme destinataires privilgis les jeunes, la gnration que l’on prsente souvent, à tort ou à raison, comme le futur du continent mais à laquelle on ne donne aucun moyen ou presque, pour être à la hauteur des attentes. A chacun d’eux je formule le vœu de transformer son destin en destine, de ne pas faire comme certains de ses ains qui, comme des singes, prfèrent mourir avec la bana-ne à la bouche et confondent lamentablement bien commun et proprit prive, gouverner les hommes et administrer des biens.
9
Rome, 1/05/2013