//img.uscri.be/pth/96ecb5f9bd6e31c3d31ca68607a00a979238b6bd
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 8,25 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Et si l'on changeait de société

De
92 pages
Sous forme d'un dialogue avec l'un de ses petits-fils, l'auteur nous délivre son point de vue concernant notre société. Abordant les événements récents comme l'élection présidentielle de 2002 ou la canicule, Joseph POLI dresse un bilan sévère de la politique française. Désirant des mutations profondes, il prône la révolution démocratique, révolution par la loi et non par les armes.
Voir plus Voir moins

T SI L'ON CHANGEAIT DE SOCIÉTÉ?

@L'Hannatlan,2004 ISBN: 2-7475-5908-4 EAN : 9782747559089

Joseph POLI

ET SI L'ON CHANGEAIT

DE SOCIÉTÉ?

L'Harmatlan 5-7, rue de l' Écolc-Polytechmque 75005 Pans FRANCE

L'Harmatlan Hongrie Hargita u. 3 1026 Budapest HONGRIE

L 'Harmatlan Italia Via Bava, 37 10214 Torino ITALlE

UU MEME AUTEUR

Et si onfaisait la révolution, éditions du Félin, 1998 P 'tit Jo, L'Archipel, 1994 La Télé des Anges... et des Autres, Stock, 1989 L'Antenne dans une minute, Plon, 1987 Histoire secrète d'une élection, avec Pierre Sainderichin, Plon, 1965

à Pierre Bourdieu

Avant-propos

Et si on faisait la révolution? Tel est le titre du livre que j'ai publié en 1998, aux éditions du Félin. Ce pamphlet contre la société actuelle se présente sous la forme d'un dialogue entre un grand-père et l'un de ses petits-fils. Révolution... Le mot déplaît à de nombreux lecteurs et à certains téléspectateurs qui m'ont connu comme présentateur du journal de la nuit sur TF1. Comment ce brave papy qui nous distillait avec bonhomie les nouvelles du monde entier avait pu devenir un révolutionnaire? J'avais bien précisé qu'il ne s'agissait pas d'une révolution semblable à celle de 89, mais d'une révolution légale, décidée par le Parlement. Qu'importe, le mot était écrit sur la couverture: révolution. C'est un mot qui fait peur car nos compatriotes sont dans leur ensemble des conservateurs, y compris d'aiIJeurs dans la France d'en bas, selon l'expression de Jean-Pierre Raffarin. Et pourtant, je persiste et signe. Tous les événements politiques, économiques et culturels qui se sont produits depuis, illustrent mon propos. Notre société n'est plus adaptée à notre monde moderne. Elle est obsolète. Le premier exemple est le clivage gauche-droite. Une grande majorité de Français n'y croit plus. Ce clivage est commode pour les hommes politiques et les journalistes et il facilite leurs commentaires. On est de droite ou de gauche.