//img.uscri.be/pth/7083aeec29254b6078d2ce88d46bd0f055a38d03
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 8,25 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

France et Grande-Bretagne

De
97 pages
Au cours de leur longue histoire, de leurs conflits et de leurs alliances, Français et Britanniques ont appris à se connaître et à s'estimer mais aussi à céder à des poncifs et à des illusions. Cet ouvrage revient sur le climat que les mythes et préjugés instaurent dans notre relation bilatérale. Avec humour et confiance, les divers contributions analysent les illusions actuelles, telles qu'une certaine presse les encourage.
Voir plus Voir moins

FRANCE ET GRANDE-BRETAGNE:

MYTHES ET PREJUGES

FRANCE ET GRANDE-BRETAGNE:

MYTHES ET PREJUGES

Actes du colloque organisé par

Jean- Marie

Le Breton

Président de l'Association France - Grande-Bretagne Ancien Ambassadeur et Le Comité Directeur de l'Association France - Grande-Bretagne

@ L'HARMATTAN,

2007

5-7, rue de l'École-Polytechnique; 75005 Paris http://www.1ibrairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattanl@wanadoo.fr ISBN: 978-2-296-02987-3 EAN : 9782296029873

Sommaire

Allocution d'ouverture
Jean - Mari e LE B RET 0 N ........................

p.9

À la recherche du modèle institutionnel britannique
Did i e r MA US. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. p. 13

Exposé introductif: mythes et préjugés Professeur John ROGISTER... ...
Pourquoi le modèle britannique plaît-il si peu aux Français? Jacques MARSEILLE Les succès de l'économie britannique sont-ils durables? Sophie PEDDER... ... .. . .. ... ... Les succès de l'économie britannique sont-ils durables?
Fran

p.23

p.29

p.37

ço i s DA V ID. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. p. 41

Différences d'attitudes en matière de sécurité
John CROWLEY... ... . .. ... .. . ... . . . . .. .. . ... .. . . . . . . ... p.47

Différences d'attitudes en matière de sécurité
Alain RICHARD... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ... p.53

Education et formation
Anne CORBETT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ... p.59

Un monde inquiétant: France et Grande-Bretagne et les fractures transatlantiques
Louis GAUTIER... .. . .. . ... . .. ... .. . . .. . .. ... .. . . .. .. ... p.63

Les fractures transatlantiques Pauline SCHNAPPER .......................p.69 Common Law et droit écrit: différences et convergences Robert STEVENSON ... ... ... ... ...
Common Law et droit écrit: différences et convergences Bernard STIRN Que reste-t-il des mythes, que reste-t-il des préjugés? Sir John HOLMES... ...

p.73

p.85

... ... ... ...

p.89

8

Allocution d'ouverture
Jean-Marie LE BRETON Président de l'Association France-Grande-Bretagne, ancien Ambassadeur

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, mes chers amis, je vous remercie tous d'avoir répondu présent à notre invitation pour évoquer les mythes et les préjugés qui séparent - et parfois opposent - les citoyens de nos deux démocraties. Au cours des années, en effet, des représentations erronées des deux peuples se sont imposées et se sont substituées à des analyses sérieuses ou de bonne foi. Derrière l'humour un peu grinçant qui a souvent été de mise, ont filtré des critiques soit exagérées, soit injustes - qui ont pris le pas sur la recherche du rapprochement. C'est pourquoi l'Association France - Grande-Bretagne qui, comme vous le savez, a pour mission de favoriser un rapprochement entre les élites de nos deux peuples, a estimé opportun d'inscrire ce sujet à son ordre du jour. Nous avons demandé à des Français et à des Britanniques compétents, et souvent très occupés, de nous dire où nous en sommes des mythes et des préjugés sur un ensemble de dossiers qui vont des institutions au droit et à l'économie, en passant par l'éducation et la sécurité.

J'avais demandé à Guy Sorman, dont tous ici connaissent les dons d'analyse et de synthèse, d'agir comme modérateur de nos débats. Il se trouve que Guy Sorman, comme il le dit luimême dans un message que je vais vous lire, est un voyageur « irrépressible », si j'ose dire. Il avait prévu d'arriver ce matin à six heures à Roissy, ce qui, m'avait-il dit, lui donnait largement le temps d'être avec nous rue des FrancsBourgeois. Malheureusement, les nouvelles règles de circulation aérienne ont entraîné le retard de l'avion qui le conduisait de Séoul à Hong Kong, et il a raté sa correspondance. Voici le message qu'il vient de m'envoyer: « À l'heure où s'ouvre notre colloque, au lieu de me trouver parmi vous, j'attends à Hong Kong l 'hypothétique avion qui me ramènera en France. Depuis plusieurs mois, à l'initiative de Jean-Marie Le Breton, je me préparais avec jubilation à ce colloque au thème passionnant, éternellement inépuisable. Nous en avions ensemble arrêté les grandes lignes et choisi les grands orateurs. Il va sans dire que vous écouter aurait été un enrichissement intellectuel immense, et conclure par une synthèse de vos interventions eût été un exercice de haute voltige. Mais je suis tombé comme Icare, victime d'une confiance excessive dans la mécanique aérienne, victime, plus encore, d'une pathologie personnelle: un globe trotisme contre-nature. Croyez-en mes regrets, acceptez mes excuses, et vive l'échange franco-britannique! ». Voici, mes chers amis, la mauvaise nouvelle que j'avais à vous annoncer. Il y en a une autre, celle qui touche la présence de Marrack Goulding. Il y a encore très peu de temps, Marrack Goulding était warden du St Antony's college, où j'ai moi-même fait quelques études dans le passé. Il m'avait dit être passionné par notre sujet, mais il a égaré son agenda durant son déménagement et a méconnu le fait que deux rendez-vous dans deux endroits différents étaient un 10

exercice difficile. Il nous présente, à tous, ses excuses. J'y ajoute celles du Professeur John Rogister qui devrait arriver d'une minute à l'autre. Je vais demander à Didier Maus, qui a la gentillesse d'être là, d'accepter de prendre la parole en premier.

Il