//img.uscri.be/pth/298fa99ab92677cb03a0fe1a5d884f8f6617d65e
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

FRANCE-SENEGAL

79 pages
Premier pays du sud du Sahara à avoir été en contact avec la France, le Sénégal est considéré comme une vitrine démocratique. Aujourd'hui, la vitrine se craquelle. Le Sénégal s'enfonce dans la crise économique, la pauvreté prospère. L'essentiel des richesses du pays est happé par le réseau franco-sénégalais, la «fransénégal», qui verrouille aussi le système politique. De fortes instabilités se profilent à l'horizon.
Voir plus Voir moins

FRANCE

-

SÉNÉGAL

Une vitrine craquelée

Agir ici est un réseau de citoyens français spécialisé dans l'intelVention auprès des décideurs politiques et économiques des pays du Nord en faveur de relations Nord/Sud plus justes. Agir ici mène des campagnes d'opinion liées à l'actualité en collaboration avec d'autres associations françaises, européennes et internationales.
14 passage Dubail, 75010-Paris. Tél. 01 40 35 0700. Fax 01 40 35 06 20.

Survie est une association de citoyens qui inteIVient depuis 1983 auprès des responsables politiques français pour renforcer et rendre plus efficace la lutte contre l'extrême misère dans le monde. Swvie milite pour une rénovation du dispositif de coopération, un assainissement des relations franco-africaines, et une opposition ferme à la banalisation des crimes contre l'humanité.
57 avenue du Maine, 75014-Paris. Tél. 01 432703 25. Fax 01 4320 55 58.

La Coalition CFA (Citoyens France-Afrique) est animée par Agir ici et SUIVie. Elle comprend dans son noyau permanent: le CEDETIM, le Comité pour la démocratie et les droits de l'homme au Rwanda, le Comité de Paris contre la purification ethnique, et Vigilance RwandalAfrique. Elle est rejointe ponctuellement par d'autres associations.

Comme ses prédécesseurs, ce Dossier noir emprunte sans compter à la lettre mensuelle éditée par Survie, Billets d'Afrique et d'ailleurs, Informations et avis de recherche sur les avatars

des relations franco-africaines.

Les « Dossiers noirs»
de la politique africaine de ]a France

FRANCE

-

SÉNÉGAL

Une vitrine craquelée

Agir ici et Survk Editions L'IIarmattan 5-7, rue de J'Ecole Polytechnique 75005 Paris

Les « Dossiers noirs»
(chez L'Harmattan)

1 Rwanda: la France choisit le camp du génocide. 2 Les liaisons mafieuses de la Françafrique. 3 France, Tchad, Soudan, à tous les clans. 4 Présence maitaire française en Afrique: dérives... 5 - Les candidats et l'Afrique: le dire et le faire.

-

-

(Regroupés

en un seul volume,

avec index. Janvier

1996, 383 p.).

6 - Jacques Chirac et la Françafrique. (Novembre 1995, 111 p.). Croisement

Retour à la case Foccart ?

7 - France-Cameroun.

dangereux I

(Juin 1996, 95 p.).
8 - Tchad, Niger. Escroqueries (Octobre 1996, 111 p.). 1960-1997. Echec aux mercenaires. à la démocratie.

9 - France-Zaïre-Congo, (Juin 1997, 175 p.).
10 - France-SénégaL

Une vitrine

craquelée.

(Octobre 1997, 71 p.).

Autres publications d'Agir ici et Survie
L :4frique à Biarritz. Mise en examen de la politique africaine de la France (Actes du «Contre-sommet» des 8 et 9 novembre 1994), Karthala, 1995.

@ L'Harmattan,1997 ISBN:2-7384-5955-2

Sommaire Introduction: Une vitrine craquelée (p. 7)

1. La partition démocratique Collin, le verrouilleur originel (p. 13) Wade ou l'imposture sénégalaise: Un multipartismede contribution(p. 15)..Emeutes (p. 16)
Le retour du Sopiste (p. 17) ..La main de Foccart (p. 17)

Frères, donateurs et mendiants:
Proche Orient (p. 19) ..Mendicité internationale (p. 20) Diplomatie en ruines (p. 21) Le recours aux confréries (p. 23) Un jeu électoral dévalué: Fraude obligatoire (p. 25) Marketingpolitique(p. 27) « Casting» (p. 28) Provocante répression (p. 30) ..Post-senghorisation (p. 32) Imprudences en Casamance: Irrédentisme (p. 33) Trafics (p. 36) - Regain (p. 38)

-

2. Acteurs réels d'une économie virtuelle
La p~t française: Priorité(p.41) - Connexions(p.43) Dévaluation à profit variable: Anticipations(p.45)
Le pactole des privatisations (p. 46) Ponctions à tous les étages: Pêche en eaux troubles (p. 49) Du riz politique (p. 51) .. Envahissante corruption (p. 53)

L'affaire Mimran, affaire d'Etat: Sucrage(p. 56) Mérite (p.58) Conclusion: Au delà de Séguéla (p. 60)
Principaux sigles (p. 6) Quelques chiffres sur le Sénégal (p. 11) Carte du Sénégal (p. 12) Carte de Casamance (p. 34) Chronologie (p. 63) Propositions pour refonder la crédibilité des relations franco-africaines (p. 67)

5

Principaux sigles

Fronce

et divers

AOF: Afrique occidentale française APD : Aide publique au développement CFD : Caisse française de développement FED : Fonds européen de développement FF : Franc français FMI : Fonds monétaire international GAIT: General Agreement on Tariffs and Trade (accord général sur les tarifs et le commerce), ancêtre de rOMC IDH : Indice du développement humain OMC : Organisation mondiale du commerce ONG : Organisation non-gouvernementale PIB : Produit intérieur brut PNB : Produit national brut PNUD : Programme des Nations unies pour le développement RPR : Rassemblement pour la République UDF: Union pour la démocratie française UE : Union européenne

Sénégal

CENI : Commission électorale nationale indépendante
CNPS : Collectif national des pêcheurs artisanaux du Sénégal CPSP : Caisse de péréquation et de stabilisation des prix CSS : Compagnie sucrière sénégalaise FCF A : Franc CFA MFDC : Mouvement des forces démocratiques de Casamance ONEL : ObseIVatoire national pour les élections PDS : Parti démocrate-socialiste PS : Parti socialiste RADDHO : Rencontre africaine pour la défense des droits de l'Homme

6

Introduction:

Une vitrine craquelée

La démocratie privatisée
Premier pays subsaharien en contact avec la France, dès 1659, le Sénégal passe pour un élève studieux et fidèle dans la nébuleuse franco-africaine. Avec une tradition d'un siècle et demi d'élections, il est considéré comme une vitrine démocratique. La religion y joue un rôle central, sans pour autant opposer la majorité musulmane à la minorité chrétienne. La communion intellectuelle avec la France paraît exemplaire, illustrée par l'ancien Président de la République Léopold Sedar Senghor, membre de l'Académie française depuis 1982. Le Président poète avait de l'allure celle d'un Vaclav Havel pourrait-on dire, si l'on ne craignait l'anachronisme. Chef très civilisé d'un pouvoir civil,il faisait des envieux chez tous ceux qu'humiliait la brutalité des soudards - les Eyadéma ou Bokassa. Les blessures de l'esclavage et de la colonisation semblaient cicatrisées. Le 1erjanvier 1981, Abdou Diouf succède en douceur à Léopold Senghor: sans aucun doute, l'une des transitions les mieux« organisées» par la Françafrique 1.

-

que aussi la confusion, une familiarité domestique louchant vers la privauté ,. (Douier no;" n° 7, France-Cameroun. CarrefoUTdangereux, L'Harmattan, p. 8-9). La genèse, le fonctionnement et l'évolution de la Françafrique sont exposés dans le Dossier noir n° 6, Jacques Chirac et la Françafrique, L'Harmattan, 1995, p. 7-12. On peut se référer aussi Al'article de François-Xavier Verschave, Ruinelafoccartisme, inPolitique africaine n° 66,06197, p.115-120.

1. Le concept de Françafrique a ~té d~fini et document~ dans le Dossiers noirs précédents : « La "Françafrique" désigne une nébuleuse d'acteurs économiques, politiques et militaires, en France et en Afrique, organisée en réseaux et lobbies, et pola... risée sur l'accaparement de deux rentes: les matières premières et l'aide publique au développement. La logique de cette ponction est d'interdire l'initiative hors du cercle des initiés. Le système, autodégradant, se recycle dans la criminalisation. Il est naturellement hostile à la démocratie. Le terme ~vo-

7