Géostratégie Américaine en Afrique

De
Publié par

Le projet géostratégique américain en Afrique noire fait un procès aux européens, notamment la France, coupables de n'avoir pas su, pu ou voulu l'aider à se développer. Il souligne le chemin à faire pour arrimer le continent aux dures exigences de la compétition internationale. Ne pas procéder à ce travail de fond (difficile du fait de l'évolution de l'Etat en Afrique noire et de la menace que constituerait un éveil stratégique) enfermerait l'Afrique dans la thèse peu développeuse du complot international et la haine de l'Occident.
Publié le : mardi 1 septembre 2015
Lecture(s) : 23
EAN13 : 9782336389585
Nombre de pages : 202
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Society for Military Ethics in Africa
É
International
Alain FOGUETEDOM
GÉOSTRATÉGIE AMÉRICAINE EN AFRIQUE
(19932014)
Préface de JeanEmmanuel Pondi
16/07/15 18:07
Géostratégie américaine en Afrique
Alain FOGUETEDOM
Géostratégie américaine en Afrique
(1993-2014) Préface de Jean-Emmanuel Pondi
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07031-5 EAN : 9782343070315
La bataille contre l’ignorance stratégique est une pré condition de la sortie des Africains et de l’Afrique de la thèse du complot international. Cette thèse qui les déresponsabilise et qui n’est donc pas développeuse trahit l’inadaptation du continent aux exigences de la compétition politique, économique et technologique internationale. Elle les prive d’une fine analyse des enjeux géostratégiques, géopolitiques, et d’un meilleur décryptage de la politique de puissance qui caractérise tous les États stratégiquement émancipés.
Abréviations
ACP : Afrique Caraïbes et Pacifique ACRF : Réponse aux crises africaines ACRI : Initiative de réponse à la crise africaine ACOTA : African Contingency Operations Training Assistance AFRICOM : United States Africa Command / Commandement américain pour l’Afrique APDH : Associación Pro Derechos Humanos (Association espagnole des droits de l’homme) AFDL : Alliance des forces pour la libération du Congo Zaïre AGOA : African Growth and Opportunity Act APE : Accords de partenariat économique ARP : Africa Regional Peacekeeping Program ACSS : African Center for StrategicStudies APLS : Armée populaire de libération du Soudan AOPIG : African Oil Policy Initiative Group CIA : Central Intelligent Agency CC : Commandement central CCA : Corporate Council on Africa CESA : Centre d'études stratégiques de l'Afrique CGG : Commission du golfe de Guinée CPI : Cour pénale internationale DGSE : Direction générale de la sécurité extérieure (service d’espionnage français) ELECAM : Elections Cameroon FAR : Forces armées rwandaises
FMI : Fonds monétaire international FNI : Front national islamique G8 : Le G8 (groupe des huit) est un groupe informel de discussion entre les chefs d’État et de gouvernement des pays les plus puissants du monde au plan économique. IASPS : Institute for Advanced Strategicand Political Studies IMET : International Military Education and Training JCATS : Joint Combined Arms Training System MOSSAD : Institut pour les renseignements et les affaires spéciales (service d’espionnage israélien) NDI : National Democratic Institute NSA : National Security Agency NSC : National Security Council OPEP : Organisation des pays exportateurs de pétrole OPIC : Overseas Private lnvestment Corporation OMC : Organisation mondiale du commerce OUA : Organisation de l’unité africaine OTAN : Organisation du traité de l’atlantique nord RECAMP : Renforcement des capacités africaines de maintien de la paix RSP : Réserve stratégique de pétrole SDF : Social Democratic Front UA : Union africaine URSS : Union des républiques socialistes et soviétiques USAID : U.S. Agency for International Development
8
Préface
De l’élaboration au déploiement du projet géostratégique américain en Afrique noire(1993-2014). Tel est le titre du nouvel ouvrage sorti de la plume intrépide du professeur Alain FOGUE TEDOM. En ce début du 21e siècle, au moment où semblent se dessiner toutes les projections et tous les cheminements concernant l’Afrique et sa place dans le monde, une telle réflexion ne pouvait pas être attendue à meilleure période.
Dans un style alerte, clair et un tantinet provocateur -marque de fabrique de l’auteur- le géostratège procède à une analyse méticuleuse des hypothèses de départ, puis du déploiement sur le terrain du projet géostratégique des États-Unis en Afrique noire, entre 1993 et 2014. Il en ressort qu’en dépit des reproches adressés par Washington aux Européens par rapport à leurs comportements pendant la période coloniale en leur temps, les acteurs américains n’échappent guère aux mêmes dérives aujourd’hui, quant à leur détermination à exploiter leurs partenaires du continent.
Comme le remarque l’auteur de l’ouvrage, « ce qui agaçait Washington était moins la tutelle de la France que les avantages liés à celle-ci » (p. 88).
Bien que ne partageant pas toujours les points de vue du Pr. Alain FOGUE TEDOM, quand par exemple ce dernier analyse le rôle des grandes puissances dans la déstabilisation de certains pays telle la Libye, force est de reconnaître que son analyse du déploiement géostratégique américain en Afrique est captivante et interpellative à bien des égards.
Cependant, l’une des questions centrales que soulève cette étude, et qui aurait pu être abordée de manière plus profonde est la suivante : pourquoi, cinquante-cinq ans après les
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.