Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,45 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Histoire du Mouvement des Citoyens (1992-2003)

De
149 pages
Pour paraphraser Karl Marx, un spectre hante la société : le spectre de la République à la française. Dans les années 1980, la République était un concept dépassé dans le champ politique français. Puis la fin de la Guerre Froide, l’accélération de la Construction Européenne, la montée des intégrismes religieux et politiques, et la remise en cause d’une certaine idée de la France dans le monde, ont favorisé le retour du républicanisme au cœur du débat public. Entre 1992 et 2003, le Mouvement des Citoyens a voulu incarner un républicanisme partisan qui plonge ses racines dans l’Histoire politique de la France. Il a tenté d’allier la philosophie des Lumières, la pensée jaurésienne, le radicalisme laïc de la fin du 19ème siècle et la pensée gaullienne.
Voir plus Voir moins
Histoire du Mouvement des Citoyens (1992-2003)
Du même auteur ème La Gauche antillaise sous la V République, Société des Écrivains, Paris, 1999 La Social-démocratie locale, modèle politique pour la Guadeloupe et la Martinique ? Réflexions sur l’espace socio-politique antillais, Ibis Rouge, Petit-Bourg, 2000. « Le Mouvement Indépendantiste Martiniquais, sociologie politique d’une ascension électorale »,Bulletin d’Histoire Politique, volume 11, numéro1-automne 2002, Université du Québec à Montréal, 2002. « Les sources idéologiques du Mouvement des re Citoyens », (1 partie) inBulletin d’Histoire Politique, volume 11 numéro 2-hiver 2003, Université du Québec, à Montréal. « Les sources idéologiques du Mouvement des e Citoyens », (2 partie) inBulletin d’Histoire Politique, volume 11 numéro 3-printemps 2003 Université du Québec à Montréal. « Les autorités militaires et les situations de crise », in CD-ROM de présentation du diplôme d’université « Politiques et dispositifs de sécurité urbaine» 2004-2005, INHES et Université de Paris V-René Descartes Introduction à la Sociologie, Le Manuscrit Université, Paris, 2004.
José Mariette
Histoire du Mouvement des Citoyens (1992-2003)
Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2007 www.manuscrit.com ISBN : 2-7481-5965-9 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748159653 (livre numérique) ISBN : 2-7481-5964-0 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748159646 (livre imprimé)
Sommaire
Introduction ...................................................... 9
Première partie Origine et particularités du Mouvement des Citoyens............................ 13Chapitre 1 La naissance du Mouvement des Citoyens .................................................... 15Chapitre 2 Le compromis politique du Mouvement des Citoyens ........................... 37
Deuxième partie Influence politique et intellectuelle du Mouvement des Citoyens dans le champ politique français..................... 75Chapitre 1 La structure du Mouvement des Citoyens .................................................... 77Chapitre 2 L’intégration dans le système des partis ...................................................... 105Conclusion .................................................... 133Bibliographie ................................................ 139
7
Introduction
Introduction
L’État territorial Ouest européen classique subit une crise liée à l’intégration dans une économie de marché à 1 caractère transnational et ouvert, comme à la remise en cause de ses fonctions régaliennes et régulatrices macroéconomiques. Pour paraphraser Jürgen Habermas, « un État dont la liberté d’action est limitée a plus de 2. difficulté à se légitimer » Or quand cette légitimité est perdue, la « symbiose de l’État-Nation » et de la démocratie, caractéristique principale des régimes politiques parlementaires européens de l’après guerre n’est plus garantie. Ce phénomène n’épargne pas la France et son étatisme « républicain », défendu tant par les gaullistes jusqu’à leur conversion au libéralisme économique et leur dilution au sein de l’Union pour un Mouvement Populaire (2002) que par les socialistes avant le tournant inauguré par la politique de rigueur en 1984. Depuis 1992, et après plusieurs années de stagnation, la Construction européenne est entrée dans une phase d’accélération du processus d’intégration. La subordination croissante du droit interne au droit communautaire européen comme les transferts d’attribut de souveraineté aux autorités communautaires (Commission de Bruxelles, Banque Centrale Européenne, Cour de Justice des Communautés
1. P. BRAUD, Science Politique,La démocratie, p. .205 et suivantes. 2. J. HABERMAS,Après l’État-Nation, une nouvelle constellation politique, p. 77.
9
Histoire du Mouvement des Citoyens
Européennes, etc.) notamment celui de battre monnaie, a engendré une crise intellectuelle qui bouleverse le champ politique français. Ce bouleversement se présente sous des aspects protéiformes, comme la montée en puissance du populisme dans les années 1980 et 1990 en Europe et principalement en France où le Front National parvient à attirer plus de 17 % des suffrages exprimés au premier tour de l’élection présidentielle de 2002, en dépit de la scission de 1999 de Bruno Mégret et de ses partisans ; ou sous la forme de la renaissance du « républicanisme qui transcende les clivages partisans. Le déclin du Marxisme-Léninisme, la crise d’identité de la Social-démocratie européenne liés à la chute du Mur de Berlin et à la fin des Trente Glorieuses, la difficile mutation du Gaullisme Étatique vers le libéralisme économique, constituent des facteurs de bouleversement idéologique du champ politique français. Ainsi, au milieu des années 1980, la République redevient un sujet d’études, de publications et de recherches, pour tenter de répondre aux crises de mutation qui frappent la France. Sur le plan politique, l’aile marxienne du Parti Socialiste, Le Centre d’Éducation et de Recherches Socialistes, se mue en socialisme et République pour surmonter le problème identitaire lié à la renonciation d’instaurer un régime socialiste en France, et essayer de rénover le socialisme à la française en le ramenant « vers la République qui est la forme française de la 3 démocratie » . Aussi, le Mouvement des Citoyens, issu de la transformation de « Socialisme et république », en qualité d’objet d’étude de ce livre, est le précurseur partisan de ce « renouveau républicain. Il a ouvert une brèche dans laquelle se sont engouffrés, des socialistes comme Julien Dray ou Jean-Luc Mélenchon, le Parti Communiste Français, Dupont-Aignan qui incarne la 3. J. P. CHEVÉNEMENT,Le pari sur l’intelligence, p. 12.
10
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin