//img.uscri.be/pth/e40650fe0bdf8ea232f47c4090d701a222aaffe1
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Jean-Jacob Bicep

De
108 pages
Né à Sainte-Anne en Guadeloupe, Jean-Jacob Bicep a exercé les fonctions de conseiller d'arrondissement, puis de Maire-adjoint du 20e arrondissement de Paris avant de devenir député européen le 16 mai 2012. Géographe, membre d'Europe Écologie Les Verts, il affirme que le fédéralisme comme cadre structurel et juridique est la voie de la modernité. Ce livre fait la part belle à la Guadeloupe qui est pour l'Eurodéputé un carrefour qui créant une unité entre Caraïbe, Europe, Afrique et indianité.
Voir plus Voir moins
Jean-Jacob BICEP du berceau de Moïse à l’Union européenne par Flavie Dorvilier
ACORIA éDITIONS
Jean-Jacobbicep du berceau de Moïse à l’Union européenne
Tous droits de traduction, de reproduction, d’adaptation et de représentation réservés pour tous pays.
© Éditions Acoria, 2013 contact@acoria.fr www.acoria.net ISBN 978-2-35572-117-5
FlavieDorvilier
Jean-Jacobbicep du berceau de Moïse à l’Union européenne
AcoriA éditions
Pour Thérèse et Kwamé
iNtROduCtION
Comme le personnage de Jacob, Jean-Jacob a connu des traversées du désert. La véritable exploration a toujours un goût solitaire, mais lorsqu’elle est celle de l’esprit et du verbe, lorsqu’elle s’exprime par un langage philosophique, ou politique, elle se heurte au rejet violent de ceux qui marchent sur des chemins balisés et qui défendent la familiarité des rivages livrés aux émotions sans surprises, aux certitudes qui font autorité. L’itinéraire de Jean-Jacob Bicep nous éloigne de ses sentiers battus qui transforment l’intériorité en ruine. Celui qui, au regard du monde ressent et pense autrement subit la violence de ses semblables. Les hommes préfèrent ce qui leur ressemble. Car pour Jean-Jacob, la plus haute aventure ne consiste pas à quitter les rives familières dans la soif de se saisir d’un trésor qui apaiserait l’incessante inquiétude de vivre, mais à convertir regard et écoute, parole et pensée en amour de la vie. Car davantage que l’objet d’une quête volontariste, d’une