//img.uscri.be/pth/bc6b4676271da8ba4dacdc183c7710d1641ec822
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 31,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

L'Afro-fascisme

De
450 pages
Après avoir esquissé la problématique des droits de l'homme en Afrique, l'auteur examine la place que tiennent ces droits dans la charte de l'O.U.A., puis il essaie de voir dans quelle mesure l'activité jurisprudentielle et la pratique des organes de cette institution régionale viennent préciser et prolonger cette place. Elle termine en dégageant les perspectives africaines pour la protection et la promotion des droits de l'homme.
Voir plus Voir moins

HOCINE AIT-AHMED

L'AFRO-FASCISME
Les droits de l'homme dans la charte et la pratique de l'Organisation de l'Unité africaine

Librairie - Éditions

L'Harmattan

18, rue des Quatre-Vents 75006 Paris

@ L'Harmattan 1980 ISBN: 2-85802-144-9

A LA/MECHE Ali, à mon père, à ma femme. Aux martyrs, aux suppliciés du colonialisme intérieur et extérieur. A tous les combattants et combattantes des droits de l 'Homme qui refusent les pesanteurs, les contrefaçons, les tricheries de la
« Mektoub
-

real - panzer politique».

A tous ceux et toutes celtes qui refusent de déléguer à qui que ce soit le devoir d'être un homme ou une Jemme pour défendre et promouvoir les droits de ses semblables. A tous ceux et toutes celtes qui Jeront que le non-alignement libéré des « monstresfroids)} sera un mondialisme de libération, une véritable œuvre de décolonisation et de socialisation planétaire. A tous les
((

laboureurs

)}

de la bonne terre des hommes.

AVERTISSEMENT Cet ouvrage est une œuvre de recherche faite dans le cadre d'une thèse soutenue par l'auteur en 1977 devant l'Université de NANCY. Depuis, le continent africain a connu d'importants bouleversements: indépendance de l'Angola et du Mozambique, chutes d'Amin Dada, de Bokassa, de Macias, mort de Houari Boumediene. L'analyse lucide faite avant ces événements par Hocine Ait Ahmed en est d'autant plus valorisée. Certains passages se révèlent aujourd'hui être véritablement prémonitoires.

AVANT-PROPOS

L'Organisation des Nations Unies proclame:

-

-

-

Le droit à l 'égalité sans distinction ou discrimination fondées sur la race, la religion, l'origine ou le sexe, Le droit aux moyens permettant de se développer d'une façon saine et normale sur le plan physique, intellectuel, moral, spirituel et social, Le droit à un nom et à une nationalité, Le droit à une alimentation saine, à un logement et à des soins médicaux, Le droit à des soins sPéciaux en cas d'invalidité, Le droit à l'amour, compréhension et protection, Le droit à une instruction gratuite, aux activités récréatives et aux 10 isirs, Le droit au secours immédiat en cas de castastrophes, Le droit à la protection contre toute forme de négligence, cruauté et exploitation, Le droit à la protection contre toute discrimination et le droit à une éducation dans un esprit d'amitié entre les peuples et de paix et fraternité. (Déclaration du 20 novembre 1959 sur les droits des enfants).

La preuve est aujourd' hui faite que n'importe quel Al Capone

doté d'une « organisation », peut tenir à sa merci la vie de « ses»
sujets et de son peuple et recevoir les bénédictions de ses paires, surtout s'il ne commet pas les bavures des petits caïds de qu~~tier. L'échec des deux décennies, de développement et de développement lié au désarmement, organisées par l'O.N.V. est ici évoqué pour illustrer l'impuissance de cette instance mondiale à soutenir une stratégie d' humanisation, c'est-à-dire de démocratisation de l'ordre international dans tous les domaines.

VIII

Je ne fais pas le procès de l'O.U.A., pas plus que de l'O.N.U. 04 des organisations internationales et régionales, mais celui de l'Etat-nation érigé en fétiche, de la souveraineté absolue des Etats qui frappe d'impuissance tous les efforts destinés à libérer l'humanité de la peur et du besoin. Cette recherche est surtout, et avant tout, un appel à tous les hommes et toutes les" femmes qui ont une parcelle de pouvoir à quelque niveau que ce soit, ou qui ont en tout cas possédé celui de ne pas accepter l'inacceptable quotidien, d'agir et de réagir vite pour que la décennie qui s'ouvre, 1980-90, ne consacre pas les phénomènes de décivilisation qui déferlent sur notre planète et que nos enfants, héritiers de l'avenir, puissent dire aux usurpateurs du passé: nous sommes les maîtres de notre destin, de nos richesses matérielles et spirituelles et de nos vies: Empereurs de toutes les çouleurs, vous êtes nus!
*
* *

L'Année de l'Enfance proclamée par l'Unesco c'est l'année où le sacré empereur de Bangui a été démasqué dans sa nudité fou furieuse par ces mêmes gamins qu'il a assassinés en toute tranquillité. C'est l'année où des milliers de gosses cambodgiens, fuyant l' holocauste « progressiste», ont raconté par leurs squelettes sans larmes la grande marche macabre du camarade Pol Pot. C'est l'année où fillettes et garçonnets sont fauchés chaque jour par le napalm et la mitraille dans les guerres civiles et les con..flits interétatiques qui gangrènent le tiers monde, au bénéfice des conquistadors indigènes, têtes de pont d'envahisseurs nouveaux, sacrés, respectables. C'est l'année où des millions d'enfants sont encore condamnés par la croissance sauvage, à la mort lente des famines ou à la mort brutale des révoltes. C'est encore l'année des bilans impossibles, qui auraient prouvé à l'évidence que les dix Commandements de cette déclaration ne pèsent pas plus lourd, au regard des super-puissants et des puissants tout courts, que la Déclaration Universelle et les pactes des droits de l'homme ou encore l'acte de Londres qui a instauré le tribunal de Nuremberg et poursuivi les crimes contre l'humanité. Combien d'instruments internationaux ~ont restés lettre morte, bafoués impunément par les terrorismes d'Etat sous toutes ses formes et au nom des idéaux de libération les plus variés.

INTROVUCTION

La question l'actualité; débats elle

des droits se situe

de l'homme revient

aujourd'hui

au-devant

de

au coeur des préoccupations

politiques

et des

idéologiques. révolutionnaire ses formes, et intellectuelle qui a dit non à l'injustice, à l'état d'inégalité raciale, dans lequel à l'oppressociale, mo-

Aspiration sion sous toutes rale, politique

les hommes sont maintenus, au grand jour comme la face par les monstres volonté de profit, leur

la dynamique des droits cachée de l'ice-berg froids, individus de puissance leur valeur

de l'homme ré-émerge

longtemps occultée ou institutions,

et exploitée

pour assouvir

et de domination. prophétique.

Elle redonne au monde un sens et une espéaux visages inhumains perdent de tous les contiet à la jeunesse la vivent

rance au moment même où les messianismes Aux peuples nents qui sentent tiples, anciennes trations rapports urbaines,

toute l'ampleur de la crise et nouvelles parce qu'ils

-

- dans ses

dimensions muldans les concendans leurs cette

à l'école,

à l'usine,

dans la vie rurale, inépuisables

avec la nature,

avec l'état-nation,

avec les idéologies,

dynamique rapporte d'autodétermination

une source d'énergies et de solidarité

des ressources

indispensables. capitaliste avec son modèle de gaspillage, face

Face au redéploiement exponentiel à l'embrigadement totalitaire parti) des idéaux libérateurs tée du fascisme décisifs à un renouvellement

de l'expansion

uniforme de consommation et multiforme

et bureaucratique (par la police et le qui animent les masses, et face à Ja monet au~ illusions perdues droits d'apports essentiels et vraiment nouveau d'un ordre planétaire, le chôpercé à

dans le Tiers-monde au sérieux

les hommes prennent leurs libertés mage, à l'Est jour intérieur.

le combat pour leurs

fondamentales. l'intolérance,

Ils p~ennent au sérieux, à l'Ouest et au Sud la dictature, après avoir

les masques de la firme transnationale,

du goulag et du colonialisme

-

2

-

C'est

au lendemain de la deuxième guerre mondiale que la communauté
prend une conscience des droits de l'homme. de l'homme achevée à l'Organieuropéenne de ont marqué le double processus de l'homme et d'extension et culturel. aiguë des exigences de sauvegarde et

internationale de promotion

Le Tryptique sation des Nations des droits cette

de la Charte des droits

Unies le 15 décembre 1966, la Convention de la notion des droits

de l'homme, la Décolonisation, aux domaines économique, droits qu'ils soient soient

de mondialisation notion

social

Que de tels ou "matérialiste", peuples qu'ils à disposer soient

approchés de leurs

du point de vue "spiritualiste" sous l'angle et de leurs sociaux du droit des ressources, ou individuels, l'humanité, les plus

considérés destins

librement

appréciés

sur la base de critères

nous nous retrouvons sinon les états, intimes de l'homme. Partout même culte l'épanouissement 'Les efforts

devant le même problème qui préoccupe

et dont les données plongent

dans les sphères

le même amour de la justice la même aspiration personnel. déployés

sous des formes différentes, au bien-être collectif

le et à

de la liberté,

au sein des organisations ce courant puissant

internationales sociaux

et diffé-

non-gouvernementales rents libertés à apporter

expriment

qui sourd des profonde l'homme et de ses

deurs et qui pousse les pays d'idéologie leur adhésion fondamentales. des raisons particulières d'ailleurs contingentes, président les lenteurs,

et de systèmes

à la cause des droits

Bien sûr, circonstances gouvernements Ce qui explique

des motifs au ralliement

spécifiques à cette

et des

cause des différentes. voire les

en place dans leurs aux Nations

colorations

idéologiques

les insuffisances,

échecs enregistrés Ainsi, pourtant

Unies dans ce domaine. relatifs aux droits Générale, de l'homme, ont tout juste

les pactes

internationax

adoptés

à l'unanimité

par l'Assemblée

-3reçu et tardivement entrée en vigueur. "Que sont les lois sans les moeurs?
Il

(en 1976) le nombre de ratifications

requis

pour leur

disait

Cicéron. populaires perpétré de Hanoi, le par les blinillustrent internationales. dans la lignée une

Les bombarbements massifs déchaînement dés jordaniens, inquiétante de la torture dégradation pour ne citer

sur les quartiers le carnage que ces épisodes

au Brésil,

tragiques,

dans la morale et les pratiques à l'humanité et qui s'inscrivent

Ce sont des défis des moeurs politiques tour. L'absence gouvernemental de leurs l'opinion b1es

dont les Nations-Unies

ont voulu empêcher le re-

de réactions à travers

sérieuses

et crédibles

de l'Establishment de la part de

le monde face à ces crimes et à l'arrogance de même que le manque de sursaut pas moins inquiétants et déplora-

responsables, mondiale,

ne sont d'ailleurs

.

Est-ce à dire pourtant que ces phénomènes de régression témoignent de la démission des peuples?
C'est la violence les sociétés oublier que partout les peuples Que ce soit sont muselés et opprimés par dans le Tiers-Monde répressive. et d'association, soit l'auou de la révoluLes principes L'expérience d'opération, ou dans des moyens, ici efficaces,

institutionnelle. industrialisées.

Ils sont privés à la violence

et là élémentaires, Pourtant, les devoirs tion, teur et surtout devaient ne serait toute

de s'opposer

les libertés s'il

d'infonmation,

d'expression

de vérité

et de dénonciation des garanties de la guerre répondaient accumulées

du crime queyqu'en

est commis au nom de la démocratie ouverte à cette

constitue~

d'une paix dont l'alternative ou couverte. préoccupation.

pas la reprise des horreurs des charniers

proclamés à San-Francisco fraîche la découverte

dans tous les théâtres

et des camps d'extermination

ont sensibilisé

-

4

le rôle d'une conscience vigi-

et préparé lante régionales L'idée graves

l'opinion

internationale

à jouer

à l'égard

des dirigeants

qui assument des responsabilités

nationales,

ou mondiales. d'organiser reflètait un tribunal chargé de juger les auteurs l 'espoir des plus histori-

crimes

un grand mouvement spirituel, les partis, les nations

que de vacciner contre d'anéantissement

les individus,

et les leaders d'exploitation et

les tentations

d'humiliation,

d'avilissement,

des hommes et des femmes.

jaillir

C'est sous forme de tribunal et garde-fou permanents que devait et s'organiser une véritable opinion publique mondiale au lendes'il est vrai qu'une renaissance succède à une

main de l'holocauste, catastrophe. Pour peu que cette de sa protestation, des plus importants

opinion

ait

pu exprimer

la ferveur

et la maturité de en

elle

a su imposer, des nations

parallèlement unies,

aux jugements de mettre

Nuremberg, la création

d'une commission des droits

de l'homme, à côté

organes

à l'effet

oeuvre des mécanismes de protection Nul doute à cet égard: des peuples la solidarité, vergeaient institution à l'instauration le respect investie vers l'Organisation

et de promotion de ces droits. profondes de la communauté fondé sur la paix, humaine, consommaient cette en particulier Elles

les aspirations d'un ordre et la libération des Nations

international Unies.

de la personne vivace

par l'espérance,

de garder

l'un des enseignements inoubliables de l'histoire récente, à savoir: quand des hommes sont opprimés ou réprimés dans un état ou une région quelconque du monde, tous leurs réagir semblables doivent se sentir concernés et menacés et doivent Dans quelle elle en conséquence. des droits de 1 'homme a imprégné les norL'O.N.U. avaitde renforcer cette prise et de

mesure l'idéal

mes, les institutions d'exploiter l'atout

et les pratiques de sa charte moral considérable

internationales? constitutive que constituait

des moyens en raison

-5conscience universelle des impératifs mondial? direct de notre propos. néo-impéria1es aux réalités la guerre Les guerres et les réau et réparà être de la solidarité humaine et de la

démocratisation Tel n'est pressions

de l'ordre pas l'objet

coloniales,

les entreprises dont Yalta,

à Suez, Budapest, structurelles 1 'inéga1e froide,

Viet-Nam, à Prague et au Chili idéologiques tition tations violés, de domination, des richesses significatives.

renvoient

et des chances de développement, Partout les droits

sont des manifesLa raison

de 1 'homme continuèrent

plus ou moins ouvertement,

plus ou moins gravement.

d'état a vite reconquis et étendu son empire; elle s'appuie sur un pharisaïsme aussi simple qu'intrépide qui l'autorise à dénoncer les méfaits de l'autre, pour faire passer les siens. ilLes droits de l'Unité le contexte de l 'homme dans la Africaine", économique, bien que politià

Il est évident charte limité l'échelle et la pratique

que notre sujet: de l'Organisation

géographiquement, planétaire.

ne peut ignorer global

que et institutionnel

qui conditionne

l:évolution

de ces droits

Il est nécessaire droits

de faire

un bref historique

de l'idéologie africaine.

des

de 1 'homme avant d'en esquisser La philosophie des droits qui étaient

une problematique

de l'homme est l'aboutissement en gestation

d'un long

processus

de civilisation en Occident du libéralisme

qui remonte à l'antiquité. dans 1 'événement anglais historique.

Elle est l'héritière

de nombreux courants manifestèrent L'apport le Bill

dans le monde mais qui se

est important. d'Etablissement

La Grande Charte de de 1701, proclament préciet à l'é-

1215, la Pétition des droits des limites

des droits

de 1528, l'Acte

d'Habeas Corpus en 1679, en place des garanties du parlement

de 1689 et l'Acte

au despotisme

royal en mettant

ses contre l'arbitraire gdrd de tous les sujets.

de la Couronne vis-d-vis

-6La liberté
duelle cieux d'efficacité, ment idéologiques tes; tique elles cohérent
politique,

les libertés

en général et la liberté
essentiellement concrets Leurs dimensions à l'é1aboration en tant de l'opinion que prototype publique

indiviet souproprepolimûrie

ne procèdent

pas dans ces textes d'une conception

théorique.

ne sont pas concomittantes et intégrées après coup; ce sera l'oeuvre

de ces pac-

se sont développées

par l'expérience

et de la doctrine

occidentale.

Il ne s'agit

pas de prométaphysi-

clamation de droits absolus de tous les hommes, d'une liberté que, mais des libertés traditionnelles des Anglais.

"11 y aura toujours quelque chose de médiéval dans nos façons de penser spécialement dans notre idée que le peuple... a des droits et des 1) libertés que l'état doit respecter". Il n'est servatrice forces sociales. les privilèges frange rebelle pas douteux que la Grande Charte est essentiellement est destinée à aménager un certain les garanties ainsi équilibre à la conqu'au En vertu de ses engagements, moyenne rurale, conde

et qu'elle

Jean sans Terre y respecte accordées que les statuts

de ses vassaux directs, de la classe naissante.

cédés à la bourgeoisie "contrôle il serait tion

Il n'accepte

de se soumettre

perpétuel de ses barons" à l'exclusion du peuple anglais; donc trop osé de voir dans les Magna consi1ia la préfigur~système représentatif. de distance, la Magna Carta de notre si médiétemps, pas simple par des

du célèbre

Mais à plus de sept siècles vale qu'elle lutionnaire hélas raison; à l'adresse

fût dans sa forme et son contenu, des despotismes qu'i1s leurs

comporte une leçon révodrapeaux sur cette idéologiques réalité

non éclairés recouvrent.

trop nombreux et ce quels que soient sociologiques il est cependant que constitue de toute

et les contextes mais brutale dizaines règles 1)

Comparaison n'est

permis de s'interroger

le pouvoir absolu exercé de nos' jours dans le mépris de toute contestation. légalité, Ils s'entourent p. 92

d'hommes d'état et au-dessus

de toutes de vassaux,

G.H. TlLav€i.yan : Hi..6t.uiA.l!J.:.ocio.1.e

de l'Anpl'l';leNUl,

-7de commissions et d'organes leur permet d'acquérir dernes destinés des conjonctures domaines; doit l'exemple là n'est étatiques, Qu'ils après avec la même bonne conscience publics puissent des bilans tout, les gadgets par ailleurs positifs le monde rural proclamer exciper dans certains allemand à qui

avec les deniers et apporter Combien d'entre manquaient

les plus mo-

à la répression. difficiles

pas la question,

beaucoup à Hitler.

eux pourraient médiéval

de ce roi médiéval dans un texte

- en substance - si
et à vos libertés, contre ce que répara-

nous ou linos officiers... les vingt-cinq nous et pèseront

à votre charte

barons avec la commune de tout fai te".

le pays séviront jusqu'à

sur nous par tous les moyens...

tion conforme à 1eur avi s ai tété La signification de la liberté inspirera nécessité liberté, en créant Montesquieu d'enraciner de civisme des réflexes des pactes et fascinera et de légalité de défense esprit public,

et de la révolution démocratie collective Voltaire. et ainsi naturels. opinion anglaise publique

anglaise

va au-delà qui sur la de

aristocratique

et de cette

parlementaire des traditions

Elle met l'accent d'immuniser

dans la conscience

le corps social

Qu'on l'appelle constituante, lution démocratique

ou plus tard volonté fortement et s'efforcè~ent commun. la liberté et si elle a d'un pr'ocessus c'est en remetdynamique de du des droits l'évoMême les Tudors assoif-

la liberté

politique

a conditionné

des institutions se sentirent

britanniques. coutumiers

fés d'absolutisme de respecter

mal dans leur puissance

dans la forme les statuts

et le droit sans doute,

Legs de l'histoire,

d'un tempéranlent aussi

anglaise a su imposer peu à peu un régime constitutionnel, pu donner par la suite l'exemple d'un changement continu, non brutal tant qui chapeaute a fait l'évolution le goulot Le contrôle au lieu d'être d'étranglement vigilant parce qu'elle l'opinion, pouvoir, civils sauter

à sa traîne, principal

le pouvoir à sa place. une fois accomplissent et politiques

et le rôle

débarrassés leur rôle

du blocage originel historique

lié à l'exercice

dans la sauvegarde

et la promotion des droits

économiques et sociaux.

-

8

-

Comment ailleurs consulte. relatif sans

l'existence pour

d'une

"opposition mis en

de

sa

Majesté", de

l'obligation ou de

par

le gouvernement du congrès

minorité Trade-Unions entrées

démissionner avant la de

le conseil à l'industrie ni fanfare

des

déposer

un

bill

seraient-elles ni violence ~

dans

tradition

politique

papier

Le et

pouvoir

au

service

de

l'homme, dans d'une juges la

garant conscience grande

de

ses

droits

à l'égalité cette définila proévenpré-

à la justice. entraîne de la de des

Ainsi

ancrée

sociale, et

tion

conséquences par des

portée

notamment

tection tuel cieuse de

l'individu force

impartiaux, d'Habeas de la Corpus

contre est une

l'arbitraire une conquête

publique.

L'Acte en

la civilisation,

faisant

sûreté

réalité

fondamen-

tale.
L'Acte qu'il pays; n'avait il d'Habeas pas été d'une lui Corpus est "d'une de que efficacité mieux telle par la qu'on suite, a pu dans est dire

possible part, être

trouver lorsqu'un dans les

aucun

dispose, doit

citoyen vin~.-quatre les vingt devant

anglais

arrêté, du délit

notification qui lui est

faite

heures, qui jury... la

reproché... le prévenu

ensuite devra sont chaque Corpus éJt que de

que être

dans

jours un

suivent qui jugera de

l'arrestation, si la qui les charges

traduit pour de

relevées enfin que

suffisantes officier en devra

justifier

continuation ou géolier

procédure, aura

police, réparation

magistrat à la

méconnu

1 'Hebeas

victime".1)

"L'expérience en abuser". Il Cette existe être et

éternelle formule un tel

tout

homme est chez même aux de

qui

a du

pouvoir que

est jamais

porté de

à nos

Montesquieu mental notion

plus

vraie

jours. ne aux

outillage à la

certains l'Etat

gouvernants de et avant droit...

qu'ils Quant arbi-

peuvent sujets

perméables citoy(~ns,

de

aux

accoutumés fait temps

poursuites fuites en

arrestations

traires, cation, naires

le matraquage ne qui leur laisse

idéologique guère le

et de mystifirévolutionles JJOUS-

de

réfléchir. pour

Les son

élites âge et

dédaignent

le matériau

élémentaire,

1) G. Bu4deau : T~é de ~eience

politique,

Val. II, Tome VI,

p.

207

-9si ères philosophiques qui le recouvrent souvent, découvriront les vérités

de 1 'Habeas Corpus quand elles bel édifice théorique s'écroule

ne sont plus du côté du manche et que leur comme chateau s'inscrivent de cartes. dans ce courant Les Bills of rights individua(1778) cons-

Les déclarations liste tituent de la théorie les premières élaborée.

américaines politique

occidentale.

déclarations

des droits

de l'homme comme doctrine bien que s'attachant

philosophique essentiellement par rapport universaliste: suivantes:

La déclaration les droits

d'indp.pendance des Etats

à garantir à l'Etat fédéral,

membres de la Fédération une dimension les vérités

comporte dans son préambule pour évidentes par elles-mêmes ils

uNous tenons

tous les hommes sont créés égaux; droits inaliénables... la vie,

sont dotés par le Créala liberté et la recher-

teur de certains che du bonheur. tir ces droits". Précurseurs

Les gouvernements

sont éablis

par les hommes pour garan-

de la déclaration concret

de 1789, les textes

américains

portent

dans leur caractère durale

et contingent de l'influence

comme dans leur démarche procébritannique. la philosophie sa liberté américaine des droits par son qui a seule l'appareil cette entre-

la marque évidente Notre propos n'est

pas d'analyser a conquis sa puissante

pour laquelle effort valeur étatique prise.

l'homme concret La liberté

par lui-même,

et sa réussite, probatoire.

entreprise

de colonisation vise à contenir de développer

dont il s'agit

dans les limites

qui lui permettent

Le souci procédural tail ni le prosaique un facteur tainement service

empreint

d'esprit

pratique la sagesse

que ne rebute anglo-saxonne juridique

ni le déest cermise au

et qui caractérise d'enrichissement des libertés

de la technique

de la protection

et de la promotion contenir

de la justice.

Ainsi, conformér.1entau 4ème amendementà la constitution
dat de perquisition ou de saisie IIdevra toujours

de 1787, le manla description

-

10

ainsi que celle des personnes ou

du lieu

où doit

se faire

la perquisition, être saisiesll. réduit

des choses qui doivent

le goût de la précision l'erreur

la marge d'interprétation, et surtout de l'autorité; il trouvera de l'abus s'il toujours

partant

de

humaine, de la tentation est mal intentionné ou ses désirs toujours

prémédité. est intègre

Pas de il fera

chèque en blanc à un représentant du zèle et s'il vir ses instincts principes risquent

le moyen d'assouque les grands Aussi bien la de

personnels.

Tant il est vrai dans l'application.

de se perdre

mise en oeuvre des droits modalités efficaces,

de l'homme doit apparaître

dans une armature tangibles. de l'homme

de mécanismes pratiques française

et d'institutions des droits

la Révolution et du citoyen

proclama le principe résolument

dans une optique des droits

universelle,

le 27 août 1789. s'adresse disparaître déclarait au peule un dépu-

la Déclaration ple français despotisme; vous allez

de l'homme et du citoyen de faire l'Assemblée convoquer

et au monde avec la détermination IIAujourd'hui délibérer vous allez pour l'univers

des Nations,

et dans l 'univers"

té à l'Assemblée La perspective de la Déclaration indiscutables. trine des droits à toutes

Constituante. mondialiste conception disait: doivent (dirions-nous révolutionnaire vise ilLe but d'une politiques s'efforcer français lancera aujourd'hui) qui est celle

de 1789 lui a valu un retentissement naturels individuels

et un rayonnement

Cette

qui procède de la doctelle l'objet d'atteindre". "se voient déclaration est de

l'homme de tous les temps et et le but que Avec de telles à un moment donné de l'homdoi"les peuples

de tous les pays. Sieyès présenter toutes, affirmations, les législateurs vent s'entraider 1) sans distinction,

les constitutions

les révolutionnaires oecuméniques selon leur Robespierre

et les gendarmes de la protection plus tard: pouvoir comme les citoyens

me et des peup1es".')

du même étatll.

S. CalégéJLapoulolL6-S.tJLati...6 "Le Vitali du (p. 18)

Peuplu

à dL6pa.6eJl d' eux-même6"

-

11

bonne foi? leurs Les et par

Paroles constituants des tirades intérêts

gratuites, ont-ils

hypocrisie, voulu faire faire

mauvaise foi en toute de la mystification voter des textes

philosophique qui défendent

grandiloquentes

de classe? idéale rêvée par les révolutionnaires, à tra-

Evidemment la société

vers leurs conceptions idylliques de l 'homme, se réduit à l'équation simple mais vraie de l'histoire vécue par la bourgeoisie française. Ayant souffert ils bénéfice eux-mêmes de l'oppression, pas confiner compatriotes, se proposaient de leurs de l'inégalité frontières et de l'arbitraire, nationales et au seul et de l'égalité ne voulaient dans leurs d'établir. leurs de suite, chaînes n'instaure pas

le règne de la justice,

de la loi qu'ils L'idéalisme le printemps, au sarcasme. lissement

des hommes qui ont brisé pour tous et tout naive,

certes,

mais il ne peut prêter retenir que le jail-

De l'extrapolation

on ne devrait

dru de la générosité des droits

et de la ferveur. est êvidemment liée à l'individualisme politique né de

La déclaration philosophique

de son siècle

et exprime l'individualisme dirigeants ouvrière, ils

1a 1utte cont re 1es groupes, les bases de l'Ancien étaient vouloir stratégie politique. tion logiquement de certains éluder vivement sensibilisés de libération Le suffrage

1es corps et 1es communa utés qui fonna i ent de la Révolution Loin de leur fondaient par la condition des travailleurs. du citoyen de réunion,

Régime. Mais certains

le problème de l'aliénation universel, la liberté

économique et sociale

sur la liberté de "manifestaamener

des opinions" droits

et de "communication des libertés imprescriptibles

des pensées", concrètes.

devaient

à la conquête

Pour eux, l'affirmation

de l'homme est le début d'un proces-

sus historique. dont l~ poursuite ne peut être assurée que par la liberté politique. Celle-ci, produit de l'intuition révolutionnaire et bien que galvaudée, progrès réoccupe de nos jours à titre de protection et de moteur du théoriques. une place privilégiée dans les confrontations

- 12 "Cela restera "d'avoir et qu'il l'éternel honneur des hommes de 1789", écrivait Duguit solennellement faut garantir proclamé que l'état ne peut faire certaines lois la sûreté de l'individu... L'un des moyens efficainterne au pouvoir politique... Il 1 ) (afin) de protéger

ces est l'organisation 1 i ndi vi du contre

.

l' omnipotence de l'Etat Saint-Just

.

"Un peuple" déclarait son gouvernement". Serait-il voir reste la nécessité participation", cée destinée de libertés Ainsi juridique

IIn'a qu'un ennemi redoutable,

c'est

issu de la IIvolonté généralell parce qu'il est pouvoir impérieuse sorte à protéger

librement et le pouvoir c'est

exprimée, corrompt.

le pouD'où

suspect

de mécanismes de contrôle; de retranchements toute inaliénables une zone vitale,

la "démocratiede ligne avanet à l'Etat.

constitutionnels, et opposables jusqu'à

un ensemble de droits

non délégables, la déclaration des droits,

de 1789, sans aller en soulignant de complémentarité entre

définir

le régime à

mais tout

la nécessité entre

de l'aménapersonet le fon-

ger par voie constitutionnelle, la dialectique d'interaction, politiques, nels et les droits régime démocratique damenta 1 . Pour juger cet élément tie s'oppose table, bourgeoise. des intentions qu'il

ébauche des structures les libertés des pouvoirs

indispensables les droits

individuelles

dont la séparation

est un principe

des Constituants, faut aborder une étape objective

c'est

en fonction

de qui

dynamisant

les fondements de la démocrad'une classe sociale importante d'un humanisme véri-

Par delà l'affirmation se dessine

à une autre,

dont nous retrouvons Que les libertés

encore de nos jours soient ait

les échos et les exigences. d'individualisme auxquels ou de elle

proclamées classe

imprégnées pu apparaître

négativisme, romantique

que l'égalité de la nouvelle

de droit

comme un hommage

dominante

à des citoyens

1) G. &vtdea.u : TJtaLté de Sc.ienc.e Poli..,t,iQLLe TomeVI, Vol. 2, p. 182

-

13 -

veut

masquer

l'inégalité

de fait,

il est indéniable qu'elle
et qu'au vingtième siècle dont ils au droit à la sûreté

a mis fin aux
les hommes ne dédai-

privilèges

des féodaux et du clergé aspirent soit toujours sacré

de la planète gneraient "absolu"

pas qu'il et "sacré".

"naturel",

imprescriptible",

"inaliénable",

De ses vibrations messianiques qui relèvent plus d'une oeuvre d'art que de la science politique. La déclaration des droits qui cherche une utopie d'elle-même a des prolongements La liberté certains politique jusqu'à dépéri nous. Il en reste face d'araià l'Est des acquis au Leviathan incontestables. en est le principal, à l'Ouest, en toiles

dont les tentacules de la révolution de ces acquis être

loin d'avoir technicienne.

ou au Sud, se développent gnées à la faveur La confirmation "bourgeoises", devait

dangereusement

et se conjuguent

par les révolutions

ultérieures,

non

un préalable. un tournant dans la conception des droits de

Le marxisme constitue l'homme. Les thèses explications transcendante. "La société n'est l'idéologie bourgeoise. cl~sse, vie, de tr'avail. Ld société idéologie dbsolus ports donnée. puisque développées

par le matérialisme idéalistes

historique

rejettent

les

métaphysiques,

d'une nature

humaine abstraite

pas composée d'individus", Il y a l'individu réel, de la lutte d'exploitation

l'homme est un mythe de reflet des conditions de dans son genre de

façonné pdr les rapports de penser,

des classes et de combat.

est le produit le droit

du mouvement dialectique

de l'histoire,

son

ne peut se soustraire

d ce mouvement. Il n'existe conditionnée

pas de droits par les rap-

l~st une superstructure

soc i aux du monde de produc t i on ex i stant

(1 une époque économi que

Le droit de la classe bourgeois bourgeoise est destiné et camoufler des droits

14

et installer la domination

à exprimer

l'exploitation

du prolétariat. sur leur et égaux. écrit Lénine il

Les déclarations condition réelle

mystifient

les travailleurs d'être libres

en créant

chez eux l'illusion

"Dans une société "dans une société dis que quelques ne peut y avoir

fondée sur le-pouvoir de riches réelle

de l'argent", végètent

où les masses laborieuses poignées de liberté

dans la misère tanque des parasites,

ne savent être et véritable".

Tout au plus, toute fice, façon refusé seuls c'est-à-dire

les libertés seront

proclamées des droits

en théorie virtuels.

au bénéfice L'exercice

des ci-

toyens sans distinction à la majorité;

en est de c'est-à-dire le béné-

à ceux qui n'ont les possédants le privilège.

pas les moyens d'en jouir, peuvent effectivement

en avoir

"Qu'est-ce que la liberté Vichinsky exprime la critique cation qu'ils et la portée travailleurs à l'égard

d'un chômeur américain ?". Cette boutade de fondamentale du marxisme quant à la signifi~ formelles"; d'argent la dépendance de fait annule ou paralyse des l'usage

des "libertés

des puissances

peuvent en faire. La notion de droits naturels antérieurs et supérieurs au pouvoir au pouvoir ne sont

inverse

la réalité

historique;

puisque

l'homme est assujetti

et le pouvoir que les efféts La libérté personne selle; lutte elle

à la classe

dominante ses droits

et ses aliénations

de ce pouvoir. n'est n'est tentait pas une prérogative originelle ou originaire de la univerde la de pour

humaine, une donnée de la nature, pas un capital de se libérer de départ. contre Depuis la préhistoire humaines,

de Dieu ou de la raison Elle est une conquête

des classes.

où 1 'homme, soumis à l'empire la nature le processus et par la ni1ture, de libération par le moyen de la

la nécessité affirmer suit lutte entre

ses c.aractéristiques les déterminismes

se pour-

économiques et sociaux

des classes.

- 15 La liberté volution mettra sera un point d'arrivée. Elle sera l'aboutissement de la réde classe,

prolétarienne

qui mettant

un terme à la différenciation

fin à la servitude. IIPar la prise de possession anormales sociale des moyens de production, sens définitivement à des conditions pour la vraiment

première humaines",

fois

l'homme sort

en un certain

du règne ani-

mal, passe de conditions écrivait

d'existerce

F. Engels dans l'Anti-Dühring. en définitive, des droits en organisant marxiste de rapports le silence de force dans la lutte d'elle, de rehis-

Tout est affaire, des classes. cette tarder torique lutte entre L'exaltation de classe

de l'homme a pour but d'escamoter tout autour et d'empêcher la fusion

la prise

de conscience la théorie

des travailleurs

et le prolétariat. révolutionnaire pour édifier du pouvoir. Le laisserbourgeoise. du une C'est-

Dès lors, l'impératif pouvoir et l'instauration société à-dire neutre, faire, sans classes. que celui-ci négatif, le libéralisme tâches

historique exige la conquête de la dictature du prolétariat socialiste d'abstention sera le créateur

L'état

ne sera pas IIcantonné", à un devoir économique sont liés de bienfaisance, de proclamer

"contenull et limité et de sauvegarde. à la démocratie

à un rôle

Hormis quelques

la déclaration l'inviolabilité

de 1789 se contente de la pt'opriété. à la dictature naturels et spiritueldes fade l'état

dans le domaine social Un rôle actif, du prolétariat platoniques, cultés

dynamique révolutionnaire n'est

est assigné

dont la mission mais de supprimer

pas d'affirmer

des droits sociales effectif

les bases économiques,

les de l'exploitation fondamentales socialiste. Si la déclaration tique

de l'homme par l'homme. L'exercice de l'individu passe par l'établissement

du "peuple

tr(1vailleur

et exploité"

de l'Union

sovié-

qui proclame en 1918 la nécessité

"du désarmement total

des classes

- 16 possédantes" der le système et III 'écrasement socialiste impitoyable des exploiteurs
Il,

vise à consolic'est dans la

du travail

et de la production;

Constitution

de l'URSS du 5 décembre 1936 qu'il nouvelle suit des droits

importe de chercher

les fon-

dements d'une conception la déclaration principes l'économie lion. velles.

de l'homme. soviétique l'énoncé socialiste des de

des droits

dans le texte

économiques et sociaux et la propriété de l'état et de délivrer comme des effets libertés droit

portant

sur l'organisation

socialiste socialiste

des instruments est d'abord X que les droits en créant

et moyens de producdes structures nouQui éco-

la mission C'est

et avant tout de transforet libertés du citoyen

mer la société sont définis plus est,

la collectivité de l'instauration apparaît classiques, au travail, c'est droit

à la fin du chapitre

du régime socialiste. la catégorie au repos, des droits droit

une nouvelle

catégorie

qui relègue

au second plan cellel à la sécurité

traditionnelle)des nomiques et sociaux: matérielle, droit

à l'instruction. l'énoncé de chacun de ces droits son exercice. soviétique qui s'accompagne de dispo-

Par ailleurs, sitions

qui garantissent

concrètement

Ainsi en est-il stipule: "les citoyens la réduction réseau congés annuels,

du droit

au repos dans la Constitution

soviétiques

ont droit

au repos.

Le repos est assuré par l'établissement d'un vaste

par de

de la journée

de travail

à 7 heures...

par la mise à la disposition de maisons de repos, au travail "11 est assuré

des travailleurs de c1ubs". par l'organisation

de sanatoriums, Quant au droit

socialiste des crises

de l'économie économiques

n~tionale,

par l'élimination

de la possibilité

et par la suppression

du chômagell. les notions de droits, de liberté les mécanismes

Notre propos n'est

pas d'analyser

et de pouvoir en régime socialiste,

pas plus que d'étudier

- 17 de la Constitution soviétique. Nous nous sommes arrêtés schématiquement sur

les lignes directrices qui dominent l'évolution des droits de l'homme et qui constituent encore de nos jours les bases du grand débat international sur 1e s uj et. Nous reviendrons d'ailleurs rapidement sur les deux approches "libéra-

les" et "socialistes" de la problématique non pas à leur naissance, mais dans leurs Qu'il tout suffise de souligner du pouvoir positifs que l'ordre par rapport

des droits de llhommet saisies développements les plus essentiels. soviétique à l'individu. générateur modifie du tout au concrède freins, leurs

la perspective

L'absolutisme de libertés

change de camp; le pouvoir révolutionnaire tes et de droits d'équilibre, justifications humaine. Dans ce phénomène plénier et gouvernés lisation n'est ne saurait encore moins de contrôles dans les soi-disant

s'accomoder paralysants attributs

de suspicion,

qui trouveraient

inviolables

de la personne

qui procède des lois

inéluctables entre c'est social

du desgouvernants la mobidans l'endésaliéné.

tin humain et de la foi en ces lois, pas concevable. c'est-à-dire des énergies,

une différenciation Ce qui est en question, l'intégration dl un ordre

des libertés

gagement collectif

tendu vers l'instauration

C'est âux sommations de sa finalité que le pouvoir doit répondre, au moyen du plan, de 110rganisation, du devoir dlobéissance et de rendement exigé du citoyen. la société transformation transformation l'Etat Et quelle est cette finalité? Ecoutons Lénine. dans la seconde. de transition du prolétariat". "Entre de la A cette capitaliste et la société aussi communiste se situe la période

révolutionnaire correspond rien d'autre

de la première une période

pendant laquelle

ne peut être

que la dictature

"La dictature du prolétariat est une période de transition politique; il est évident que 11Etat de cette période est égal~ment une transition entre 11Etat et le non-Etat". "En même temps que les classes disparaîtront,

- 18 disparaîtra production re1èguera inévitablement sur le principe l'Etat. La société libre qui organise à nouveau la au mu-

de la société

et égale des producteurs

la machine gouvernementale à côté du rouet

à la place qui lui convient: et de la hache de bronze...l) politique soit de valeurs. de cette Son juste idéal

sée des antiquités Cette vision

d'un ordonnancement suppose que la société transmutation arriérée de l'ampleur de faire

mais "scientifiquedans ses profonpar-

ment prévisible" courir à cette

transformée

deurs avec une radicale des Kulaks? révolutionnaire volonté Aussi est-ce reçoit

Quel chemin à faire dimension titre

"base objective"

que fut la Russie des Tsars et que le pouvoir à sa au il le doit

sa légitimité.

sinon à son aptitude

marcher le moteur de 1 'histoire

rythme des plans quinquennaux. Désigné par le parti, doit contre les prétentions absolues fait des exigences Staline "Certains classes théorie peuvent lui-même expression de la classe absolus ouvrière, faire il arme

des hommes à des droits socialiste. ses effets

de la construction à cette dit-il doctrine

déployer

les plus édifiants: des et dégé-

camarades",

"ont comnris la thèse de l'abolition comme une justification de la lutte de dire Inutile parti. de la de l'extinction de classes

et du dépérissement contre-révolutionnaire rien avoir

de l'Etat...

de l'affaiblissement

du pouvoir d'Etat. de commun avec notre faut chasser

que ces hommes ne Le dépérisse-

Ce sont des éléments

nérés ou à double face qu'il

du pouvoir d'Etat.

ment de l'Etat se fera non par l'affaiblissement du pouvoir d'Etat, mais par son renforcement maximum, ce qui est nécessaire pour achever les débris des classes taliste".2) expirantes et organiser la défense contre l'encerclement capi-

Le glissement court, 1) 2)

de la dictature réelles

du prolétariat sinon formelles,

vers la dictature fanatisme

tout

avec ses constantes

exacerbé,

Le.ttJr.e à Babel. RappolLt.6Wt te 1ell Plan quinquennal

- 19 concentration utilisation politique des pouvoirs arbitraire socialiste entre les mains d'un seul homme, détournement éveille brutalement la conscience et

des institutions, à des interrogations.

Certes, qu'ils

le Marxisme-Léninisme

n'ignore

pas du point de vue doctrinal mais il n'a pas prévu socialiste.

que la "super-structure" se poseraient

peut poser des problèmes, en ces termes au pouvoir

L'homme est plus accessible aux leçons charnelles de 1 'histoire qu'aux anticipations de l'esprit... et quand celles-ci sont porteuses d'espoir, il s'accroche à l'optimisme. est-il la seule transition possible, le seul pont concePour en accep. chevronnés ? insde cadres

Le Stalinisme ter les excès... dont l'expérience, dans la lutte La fatalité crite dans le ciel ou à César soit

vable vers la démocratie l'ardeur

économique et la liberté passer créatrice

véritable?

pour le faire gigantesque

sur des milliers

et la compétence sont irremplaçables de la "base objective" de ponts

de transformation

d'un Pontifex de l'histoire

- faiseur

- Césarien

est-elle

pour que tout ce qui est "rendu à Dieu" personne? qui s'identifie à la fois

détenu par une seule

au dogme et à l'état. Faut-il social que l'unité nécessaire à la direction révolutionnaire du corps

passe par là ? Il yale parti, bien sûr, et toute l'armature démocra~ique imposante devrait des strucéviter la

tures

officielles,

dont le centralisme

dénaturation

et les déviations. des appareils principes d'état des réalités omnipotente frappée et surtout socio-économiques et omniprésente, peut limicontrela terreur d'hérésie lorsque quel pouvoir

Le détachement et humaines, vident de leurs

le rôle assumé par une police contenus idée de limitation

et institutions;

ter le Pouvoir quand toute révolutionnaire,est

tenue pour criminelle,

- 20 engendrée par les purges oblige les avant-gardes intellectuelle et les militants et un reniement IIqui chermoral~

chent â comprendre"

â une abdication

Le Pouvoir ne peut être limité Or, l'énorme machine bureaucratique charge dans ses structures ment politique, de créer d'accueil

que par ceux qui ne lui doivent rien. lui doit bien ses privilèges et se et de transmission le sentiment de l'asservissequ'ils doivent tout

chez les citoyens

â l'état,
Ainsi, ainsi gnaient geois

même le droit à la vie ou â l'intégrité tout

corporelle.
socialiste rejoibour-

se passe comme si les mécanismes de la légalité une catégorie de droits fictif proclamés par les textes de certaines institutions et hypocrite. qu'il produit

que toute

la sphère Métaphysique par leur caractère

et concepts

abstrait,

Le culte

de la personnalité, et individuelles, de la puissance

les lourdeurs publique

dans les attide l'arbitraire

tudes collectives chez les détenteurs droits aux théoriciens L'antique liberté

le déferlement démocratiques

vertical

reposent

le problème des en général. longue expérience de l'ambivalence et sociale. Les et même de phiLe mythe de la et de mystiil garancapitaliste; concrètes de plus en au pouvoir dJns et leur et des compé-

de l'homme et des garanties

sous un jour différent

de Marxisme-Léninisme attachement â la liberté

et du socialisme rejaillit d'une en raison

de la résignation. au pouvoir, Jde la condition losophie libération fication doit tissant

Le même antagonisme les libertés socialiste,

vieux comme le monde qui oppose la individuelle

aux pouvoirs de révolution comme un facteur d'alibi

humaine qui est â la fois

thèmes de démocratie n'est qui

humaniste,

de l'homme se font jour dans les pays de l'Est. pas envisagé déjâ servi ici avait â l'exploitation par des modalités individuels des masses, sa force

de consolation

se concrétiser l'inviolabilité

et maintenant des droits révolutionnaire puiser

et libertés

plus nombreux. L'élan charismatique l'expression décentralisation, tences

irréductible

d'un homme, doit démocratique,

et sa continuité des institutions populaire

la rationalisation

le développement

de la culture

professionnelles.

- 21

-

l'existence

d'un rapport
et civils

d'étroite
et d'autre

réciprocité

entre

d'une part

les
sociaux

droits

politiques

part

les

droits

économiques,

et culturels n'implique

est de plus en plus admise en théorie. pas la négation des autres, dont l'exercice

la conquête effectif

des uns constitue

l lun des moyens nécessaires
la praxis de soutien elle doit révolutionnaire

à l'efficacité.
doit slouvrir à cette dialectique des sciences au lieu mutuelle humaines;

confirmée s'enrichir

par les progrès de ses techniques

et acquisitions appropriées

et au temps. inaccessibl~

Elle ne peut être monopolisée à un regard révolutionnaire antinomique

par les courants sur le monde.

réformistes,

le caractère

de ces deux catégories plus grande.

de droits

apparaît

dans le Tiers-Monde avec une virulence l'histoire, thèses fatalistes l'économie

et la géo-politique gouvernemental,

y viennent

renforcer

les

de l'absolutisme rapide. coloniaux,

fondées sur les exigen-

ces dl un développement Pour les peuples à la fois un droit

le droit

à l'indépendance et source des autres à titre à titt'e de leurs

nationale droits

est de dominés les r"even-

naturel,

inaliénable

l'homme. Objets de discrimination économiquement, Américains diquent tives entière le droit de leurs politiquement tl la p~trie. droits
au principe

et exploités

individuel, collectif, ensuite, identités

et culturellement les Asiatiques la t'écupér"ation

du Sud d'abot'd,

et les Africains

respecpleine et

cJpparait comme la condition personnels.

sine qua non ..\ la jouissance

Succ~dant

des ndtionalit~s

qui

a Jidé

les

peuples

euro-

péens
sation.

(\

secouer

le jouq imper'ialiste,
le vdste cour'dnt

le dr'oit des peuples
et fonde le dr'oit

..\ disposer

dleux-

mêmes intègre

libl~rdteur

..) la déco1oni-

Les (~SiH~t'(H'Cl~S toute de 11(~cort du pr'O~t'(~S se cr'i-;tall

une hUI11t\nitl~ lon9temps isent dutout'

I.\sservie

et

tenue..1 sans

de 1..1 1iber'té

nationi\le

- 22 laquelle centue colonial finalité il ne pourrait dans l'affrontement et aboutit véritable. populaire fonde l'Etat décolonisé par des processus s'ingulièrement c'est l'Etat de celui-ci et s'anéantit dans sa complexes à résumer. viry avoir de liberté individuelle. il se durcit Ce phénomène s'acau durcissement étatique convergents qui de en

et les épreuves; à la faveur

à la fétichisation

de la souveraineté de déterminismes

simple moyen se transforme

La volonté propre création Dans l'ordre du droit,

international, bien qu'au regard

et non le peuple qui est sujet le peuple demeure "le sujet

tuel" et n'aliène pas son droit de libre disposition. Sur le plan intérieur, la souveraineté du nouvel Etat s'identifie à la souveraineté du peuple pour mieux se substituer fait nelles va de concert les cieux et peut aller jusqu'à effectivement à elle. Ce détournement institutionde avec les refrains démocratiques en honneur sous tous

s'accommoder de coquetteries

et même constitutionnelles. Ainsi, le rite qui préside à la levée du drapeau tant fondamentales. mais en tant qu'il le droit militaire rêvé va consade mise qui n'avait la L'Etat

crer

la toute

puissance d'exister

du pouvoir en même temps que le processus et des libertés en tant qu'état, reflétait

en vacance de la légalité pas le droit volonté baptismaux.

d'une communauté, s'arroge Il n'en continuera

déjà tous les attributs de renforcer

sur les fonds des peuples et politique; de popunatioun soutien et de compléter

pas moins d'invoquer

à l'autodétermination sa souveraineté s'étonner laire nale. Qu'importe cette extension - sujets rapports citoyens parfois

afin de sauvegarder,

dans tous les domaines économique, des hommes qu'il se vérifie que sa présomption

il présumera des aspirations indéflectible

gouverne et il a raison en recevant de 1 'indépendqnce

dans la tâche de consolidation

que les gouvernants de la lutte juridique administrés)

exploitent

à d'autres

fins

intéressées aux (superpar

de libération; (citoyens

les décolonisés

habitués

d'inégalité

- indigènes)

et politique

connus sous les régimes colonialistes,

contre sacrifice entretenu énergiques tie n'admettent de leurs justifiées pas les rapports droits civils

23

entre l'Etat qui est leur Ils font le "massivement" social et

d'inégalité

Etat et les autres

membres de la Communauté Internationale. et politiques avec l'espoir de l'Ordre est provisoire fondamentale et élargir

que leur assujettissement par l'iniquité

et que les mesures les bases de la démocra-

économique mondial ne visent nationale.

qu'à créer

C'est un fait indéniable que dans certains pays en voie de sousdéveloppement, le niveau de vie est si bas, les conditions sociales sont si indécentes cent d'envisager pour.ra tirer tion, nationale, le prolonger populaire pour la majorité la liberté avantage. recouvre de la population dont seule qulil peut paraître la seule indésoluinterde politique une minorité privilégiée

Mais l'absolutisme Le provisoire, riche

du pouvoir est-il on le sait l'échéance de techniques ainsi

même provisoire? indéfiniment

de notoriété qui permettent

une gamme très

et de retarder

d'un contrôle

sur la gestion générale

des hommes en place. dans le Tiers-Monde est à l'omnipotence au développement richesses tendance qui prolonge le droit son fondement juridique l'essentiel dans le droit de sa justification des à la des de

La tendance tenants peuples décolonisation leur choix, historique. En effet, tile tique, fier

du pouvoir. à disposer fournira

Le droit de leurs à cette

et qui trouve

et à se donner les institutions

le retard

économique considérable, les menées occultes premières, qui se disputent

un environnement mais permanentes

hosdes poli-

à une croissance

rapide,

hégémonies impérialistes qui exp1 iqueraient la dictature. Il Y d loin, fort", briquées

les zones d'influences ce sont autant ils

les marchés et les matières la prol ifération

de facteurs

des dictatures;

ne peuvent justi-

d'un "homme fort", illimitées,

d'un "exécutif absolues,

fort",

dlun "pouvoir non préfaet parfois

soutenu et contrôlé a ces préroqatives

par une opinion

et des institutions extra-légales

- 24 extravagantes
plus que s'attribuent de la le de leur personne plus leur propre les gouvernants aux dépens façon ils des droits les

élémentaires au niveau

humaine. le

Curieuse sérieux, que

d'éluder prétendent Dieu,

le débat qu'ils

poli~ique ne la sont

simple, haute

plus

comptables ou

magistrature toutes

devant

l'Histoire,

Rfvolution

conscience; ou

juridictions qui se sont

miséricorbien sûr au

dieuse,

hypothétique, au commun

désincarnée des

auto-suffisante Pou1tant celui-ci

inaccessibles pire droit de

mortels.

contenterait, respectées est un de

garanties et

minima, privé qui

d'institutions lui
ilL

prosaiques le sentiment

mais qu'il

public

donneront

citoyen.

Quant
pas leur

à dire avec Erasme
ordre; que le

'autorité
et

sur les bêtes et sur les hommes
sur les peuples ne
une

n'est

du même

pouvoir leur

l'autorité

trouvent
autre affaire.

fondement

dans

propre

consentement"

...
à la

c'est

Crises

d'ado1escence

dans

ces

jeunes

états

recherche

d'une

matu-

rité

qui se dérobe sous les effets mentales que prévu,

combinés des structures qui se sont avérées et leur

et sous-dévelopau change-

pements et des structures plus coriaces ment.

chez les gouvernants résistance

dans leur archaisme

Assurément, les facteurs d'inégalité d'injustice l'OrdreInteret de
national capacité puisqu'elle imposent une allure d'adaptation s'oppose et des rythmes. Ils demandent plus qu'une une dialectique de dépastransitoire, ces aux peuples du Tiers-Monde: le classique dilemme libéralisme aux systèmes mémes de valeurs

sement, qui dépasse

- dictature
auxquels

se réfèrent

deux termes de l'alternative. Il y a une crise de richesse de civilisation sans cesse, à l'échelle l'explosion de la planète. démographique qui étend l'empire L'éclatesans comla de la du déve-

ment du monde en sphère de pauvreté s'appauvrissant s'enrichissant d'adaptation mune mesure avec les ressources grand~ capacité loi du profit et de la croissance présentes

sans cesse et en sphère
de la nature,

et potentielles

du néo-capitalisme

sauvage conme moteur et finalité

1oppement 1 -les retombées de "1' équi 1i bre nuc 1éa i re" en termes de partagc impérial avec les détraquements économiques, écologiques et politiques qui

en résultent de l'espèce sont autant

25

llenvironnement

de phénomènes qui conditionnent humaines. rien dl autre

et de la personne

Les pays prolétaires dications en matière nation? économiques, de philosophie

n'ont-ils au reste

à apporter

que des revensien remettant voies de l'état-

disparates

et inarticulés, aux implacables

au développement

L1individua1isme étant un phénomène essentiellement occidental, ces pays offrent des exemples à l'échelon des villages et des tribus de véritables aux fins darité surtout vité se sent contrats sociaux. L'homme ne sloppose traditionnelles; pas à son groupe, il y trouve Clest il participe solimais économiques et sociales et d'une coopération son équilibre conçoit naturellement qu'il le bilan de sa communauté par le moyen d'une son intérêt, à travers

et son accomplissement. le destinataire offre du droit

la collecti-

des hommes qui la composent et que l'individu coutumier et de la solidarité. d'intégra-

L1esprit tion de l'effort

communautaire

là une base de stimulation, démocratique. provient

et de participation cruciale

L'inquiétude

dans le Tiers-Monde

de la pratique du point de conset de substitution une auto-

d'un pouvoir politique irresponsable qui se généralise tituer le droit commun. Le mécanisme dl identification au peuple est si simple; il nia que l'embarras rité qui se proclame peuple par le truchement nia pas à se contrôler elle-même et se libère redoutables d'avoir

du vocabulaire:

de Dieu ou de la Révolution du même coup des soucis

à composer avec des citoyens. en tant que conscience révolutionnaire d'une huma-

Le développement

nité qui faisant l'histoire propres moyens, se trouve nexion et de perversion. ne sont conviées ~es mais dérisoires.

se forge elle-même ses propres fins et ses finalement nié par un processus identique d'anAinsi se bloque la dialectique dans une figure des masses qui de proue réputée

qu'à se reconnaître

~tre leur propre ombre et àfacclamer,

dans des mises en scène îngénîeu-

-

26 -

Comment,

dès lors,

révolutionner

le concept

du développement

quand

celui-ci est récupéré par le pouvoir, avec le pouvoir et... pour le pouvoir? Il est empêché de s'enraciner dans la conscience des peuples et donc privé des valeurs et du tonus authentiques dont sont porteurs les courants profonds de l'histoire.
Les peuples libéreront leurs du Tiers-Monde énergies doivent trouver les voies et moyens qui de leur dévelop-

créatrices. une donnée

Le niveau inférieur

pement économique étant

- (et

non pas une planche de salut que
et le ventre plein) traditions, les vertus

l'on peut convoiter quand on a de l'instruction pourraient trouver dans leurs cultures, leurs niveau de développement Il faut susciter tif le développement simple consommateur, qualitativement de grands élans total passif, objet

- ils
d'un

supérieur. collectifs et leur fixer comme objecun

de l'homme, et non pas faire plutôt que sujet

de celui-ci

de création. sans tomber dans les

Tendre vers l'épanouissement

pluridimensionnel

mésaventures de l'individualisme, viser à une meilleure qualité de la vie qui ne soit pas mangeuse de libertés, sans emprunter par conséquent au totalitarisme l'humanité. L'humanisme dont il s'agit et ses moyens. Il appartiendra populaires tiques d'en préciser économiques,sociales Le défi d'impératifs du développement d'urgence de libération qualitatives est révolutionnaire aux élites et culturelles. se pose donc à la fois en besoins personnelle comme un ensemble pour les peuples démudans ses finalités et les modalités polises méthodes expéditives et dissolvantes, c'est-à-dire

adressé en particulero..\.l.

Tiers-Monde,

tel est le défi ~ la majorité de

engagées dans les avant-gardes

le contenu philosophique

qui se chiffrent

nis et comme idéal Les mutations â la crise planétaire

et collective. hâteront les solutions

dans le Tiers-Monde Des nouvelles

que nous vivons.

formes de civilisations

- 27 permettront gieux progrès gestation tes à opérer appareils de maîtriser scientifiques et d'intégrer au bonheur de l'humanité elles aideront afin capitalistes profondes les prodiles forces de libérer des en les et communis-

et technologiques; industrialisés

dans les grands systèmes cupides

sur eux-mêmes les transformations de l'argent

hommes des puissances

et de l'absurde

tyrannie

bureaucratiques. des Droits de l'homme adopté par l'Organisation opérationnelle des Nations

Le Tryptique Unies doit devenir une des lignes

la base d'une philosophie

et constituer et démocratique.

de forces

d'un humanisme révolutionnaire

En effet, ce courant ne peut se situer paru constantes, ou de celles fondamentales Les droits confluence ble, soient sociale, doivent être dont l'extension constituent et inviolable, personnels, relèvent représentent qu'ils universelle

en deçà des valeurs qui ont des aspirations humaines. a concrétisé qui doit un mouvement de être inaliéna-

à Manhattan, exigibles

un patrimoine pour toute portent

imprescriptible des droits qu'ils

la communauté humaine; ils communauté. Qu'ils économique et et postulent et transcendants planésur la justice les peuples sont absolus

par chacun des membres de cette de la solidarité des standards entre

la libération parce qu'ils taire. Ils

des pays colonisés,

ces droits

minima d'une civilisation
I

forment le bien commun international spirituel.

tout en constituant

une

dynamique permanente d'épanouissement Cette dynamique ne jouera à la lutte pour leur affranchissement; comment expliquer tions d'idéaux, de structures elle

pas d'elle-même; les peuples polarisation et d'intérêts actuelles

elle

ne peut se substituer de cette renferment des droits lutte. n'ait Sinon pu et n'a

que mènent les classes, que la triple convergences ne s'est sans avoir

et les hommes opprimés du monde avec les contradic-

est l'aboutissement qu'elles en faveur

empêcher les grandes

de l'hom-

me ? Aucune loi non écrite pris corps d~ns un texte de quelque ancienne

imposée à la conscience eu à affronter des privilèges la lourde

sociale

résistance

loi et à vaincre

communément admis.

- 28 Le combat opiniâtre .sait tat toute criminel des hommes a fini à un. esclave par abroger fugitif la loi de 1850 qui punisde l'exploitation à un juste salaire, acsa participation

aide apportée l'ouvrier librement

en Amérique "comme un attenAu plus fort son droit valoir

contre. le droit

de propriété".

capitaliste, à s'associer tive

a conquis de haute lutte à un syndicat et à faire économique et culturelle;

à la vie publique,

notons qu'il formelles,

a su mettre quand il n'a-

à profit les possibilités offertes par les libertés vait pas affaire à un régime anti-démocratique. Par ailleurs, l'appropriation elle n'est collective

des moyens de production L'aliénation dl un état

n'a est est

pas stoppé cet élan transformateur une donnée permanente; forces productives, elle

dans les pays de l'Est. pas que conséquence corps politique humaine est aussi

donné des

est dans tout

parce qu'elle

dans l'homme; mais la condition permanente à-vis héritées pérer.dans à la liberté; "l'Etat du pouvoir elle

porteuse

d'une aspiration vis-

exige une vigilance et de leurs A la praxis appareils les prérogatives

de l'homme socialisé qui risquent et tranquilisantes les "anciens"

de la classe

dirigeante du Peuple" absolu.

de récu-

injustes

révolutionnaire,

droits "formels et abstraits" fournissent les éléments de prudence, les régulateurs nécessaires pour que le travailleur se présente devant ses nouveaux.patrons D'autre politique en citoyen part, et en personne adulte et responsable. à llindépendance péripéties. se heurte aux à disposer

llaccession

des pays du Tiers-Monde

est marquée par de longues et souvent sanglantes dans la conscience humaine, le droit portugais Le droit

Bien qu'ancré

à la patrie

encore de nos jours titres conférés

dans les "territoires" coloniale.

en particulier des peuples

par la conquête

d'eux-mêmes et de leurs richesses va être durement confronté en Asie, en Afrique et en Amérique latine à l'empire sournois et tentaculaire des sociétés transnationales. plus difficile de leurs leurs qu'ils armées et asservis citoyens peuples; aussi Les états sont dans leurs devront-ils émergents économies. auront à mener un combat d'autant polices, noyautés besoin dans leurs le civisme de de tout "minés" dans leurs fervente;

Ils auront

et dlune adhésion

donc vraiment de se sortir

spontanée,

entreprendre

des engrenages

- 29 fascisants dans lesquels ils se mettent délibérément les uns après les au-

tres. L'autoritarisme mique de libération;

et l'illégalité constituent des obstacles à la dynacelle-ci au surplus ne peut émouvoir l'opinion interna-

tionale et susciter des regroupements d'appui et de solidarité quand elle est liée dans la pensée de III 'homme moyenIl à ces images de potentats corrompus ou corrupteurs, de dictateurs d'opérette ou d'apprenti-staliniens dont l'absence cière (pré-bo1chévique) d'idéologie est compensée par l'emprise polibo1chévique. Dans sa triple Unies souligne politiques, miques, totalité sociaux expression le phénomène de synthèse qui existe civils entre amorcé aux Nations des droits éconola que seule

le lien

indissoluble des droits

l'exercice

la garantie de ces droits

et la promotion des droits véritable

et culturels.

Il est de plus en plus évident une sauvegarde et d'accéder

peut constituer

de la per-

sonne humaine et lui permet d'aspirer

à un degré d'émancipa-

tion de plus en plus élevé dans tous les domaines de la vie. Cette confluence l'humanité, développement drainant plonge ses racines les acquis jusqu'au plus lointain et des cultures passé de vers un

des révolutions scientifique.

humain du progrès

C'est à des temps immémoriaux que remonte l'affirmation de la valeur et de la dignité intrinsèque de 1 'homme. Elle s'est déjà manifestée dans et à l'encontre contre étrangers ceptes des cités grecques, berbères, incas ou des 1andsgemeinde, indigènes ou du monde. Jes préen passant les poètes at\\de prOVt'rhupar l'être le chef africain, antiques de l'Asie sacrés d'avant l'l~xistence le mandarin et tous les tyrans des contrées aux oeuvres

qui ont sévi dans l'ensemble

de Locke et Rousseau, de Cicéron, possédés et le riche

par les 1ivres bes et bengalis bes africains, main apparaft Il s'agit rain, naftre, la société

des Mayas, les discours et apr~s l'Islam de droits pennanent. dimension à l'échelle

patrimoine

naturellement

comme un postulat là d'une véritable civile et développer

de transcendance par conséquent, universelle.

que le souvemais à recol1-

n'a pas à accorder,

approfondir

- 30 Certes, cet impératif libérateur a coexisté et coexiste toujours avec des formes de servitude qui se réclament appel aux divers fatalismes naturalistes rialisme dialectique. C'est principal la capacité s'exprime sives; nétaire, plissement peuples. Cette sagesse composantes tendant achevés, charie, veulent intègre et corrige l'essentiel socialistes qu'aucune de ses diverses qui, se préà la personne huconjoncture des aspirations de théorisation dans les luttes et d'occu1ation économiques, à travers elles aussi ou aux lois du droit naturel, font implacables du matéqui rappelle Mais le de 1 'humanité et idéologioppresplaet les sagesse en place.

là un des paradoxes

de l'histoire

des pouvoirs politiques

phénomène culturel

qui a marqué le développement sociales, les âges contre qui, à l'épreuve

ques menées par les peuples faite de toutes

les minorités donc cette de l'adversité entre

le combat pour les droits

de l'homme reflète toujours

les sagesses entre

de l'expérience,

impose des exigences

plus grandes

pour l'accom-

de la justice

les hommes et de la solidarité

idéologiques,

y compris les courants la transcender. elle et absolue à l'égalité majoritaires de l'Unité

Elle reconnaît

maine une sphère de plus en plus large ne peut permettre sociales, de violer; économiques et culturelles nationales,

proclame la légitimité

et à la non discriminaou minoritaires. a-t-elle fait à ce

tion des collectivités Quelle place courant humaniste?

l'Organisation

Africaine

C'est ce que nous tenterons d'examiner qui s'efforcera d'échapper aux a-priorismes Dans un premier des droits inventorier le regard suite d'abord temps, nous essaierons les facteurs historiques

dans une recherche conceptuels. d'esquisser

progressive

une problématique partie à qui façonnent compte de enéconomique,

de l'homme en Afrique. des Africains

Nous consacrerons

la première

et idéologiques

sur les droits

de l'homme et rendent de ces derniers. écologique, social,

leur attachement sociologique

formulé et implicite les obstacles

Nous évoquerons

les blocages,

d'ordre

et politique

qui conditionnent

la traduction

dans les faits

- 31 et le quotidien des aspirations aussi africaines. Il est évident que l'approche et l'interconnexion du laxisme et

d'un environnement de ses éléments

considérable

dans la complexité aux tentations

peut échapper

difficilement

de la schématisation: Si nous insistons, et nous ne le ferons jamais assez, à un moment aussi crucial, sur les contextes écologiques, économiques et ethno-culture1s tique civils globalité des réalités tout particulièrement, qui refuse de revendiquer c'est pour mieux soutenir la sauvegarde économiques, sur l'unité la dialecet la complémentariste et politiques Il s'agit des droits de dissocier l'attention des droits sociaux de la vie,

de la promotion des droits

culturels.

de l'homme et de ses libertés; vision réunificatrice

la mise en perspective plus que l'ar.alyse

dans cette

importera

de ces réalités. La deuxième partie se penchera sur le bilan de l'O.U.A. proprement dans le domaine des droits de 1 'homme. De quels résultats positifs africaine peut-elle être créditée? régionale l'objet quelles liée sont ses défaildes quels engagements a-t-elle et en sa qualité d'organisation Autant de questions souscrit en vertu de sa charge constià l'Organisation traitées d'une L'éthique d'interprétades phé-

dit,

l'institution lances? tutive

Nations Unies? des droits

qui ne peuvent être une nouvelle grille

manière exhaustive

et dont chacune fera là aussi elle

d'un titre.

de 1'homme fournit

tion du réel dans sa totalité, nomènes qui la caractérisent; ques tout en les recadrant

la complexité et de suggérer

et l'interdépendance

permet de poser les problèmes spécifipour les résoudre une véritable

t't'va l ut i on da ns 1es menta l i tés et les structures. La troisiême partie abordera les perspectives de solutions à la crise

des droits de l'homme en Afrique. Cette crise étant liée aux structures et () la conjoncture mondiales, à la dégradation planétaire des pratiques et des l1Ioeut'S politiques les pr'opositions che mondidliste. et à l'inadéquation de situer évident leur défense des institutions l'avenir et leur promotion internationales, de l'homme, humaniste, dans l'approi1 nous est apparu indispensable concernant des droits

Tant il nous parait

que la révolution

-

32

doivent être entreprises dans La situaun défi ethnoà

la démocratisation tous les domaines, tion des droits la ferveur, de toute centriques. solutions de recherche.

de l'Ordre à travers

international toutes

les régions,

et simultanément.

de l'homme an Afrique inventif

et dans le monde constitue et des oeillères de simples

à l'esprit la jeunesse toutes

et à la solidarité

de tous les hommes et

du monde, hors des chapelles nous en tenant à formuler

Aussi répugnons-nous faites,

à donner des remèdes-miracles

et des directions'

PREMIERE

PARTIE

ProbI6m8tique des droits de l'homme en Afrique

TITRE CHAMP HISTORIQUE

PREMIER DES DROITS DE L'HOMME

ET CULTUREL

L'humanité africaine souffrances pour justifier d'affranchissement

puise aux sources profondes de ses incalculables et renforcer sa longue lutte de résistance et

politique. de l'homme africain exprime fondamentale-

Cette volonté de libération

ment les valeurs du terroir; elle se nourrit d'idéologies nationalitaires. Héritages culturels et acquisition de la conscience dans les combats politiques, "les droits de l'homme" c'est d'abord cette dynamique de libération dont on est loin d'avoir épuisé l'analyse et découvert la puissance. Le premier titre de cette étude sera consacré au champ historique et culturel des droits de l'homme qui porte cette dynamique de libération.
Le deuxième. titre droits laires sociologique qui entrave examinera la face négative la réalisation de la problématique économique et des aspirations popudes

de l'homme, à savoir à la liberté C'est seulement tentée. les réserves de domination

l'environnement

écologique,

ou contrarie

et à la justice. à la lumiêre du contexte général du continent des droits qu'une

analyse peut être

valable

de la position

de l'O.U.A.

vis-à-vis

de l'homme

Que valent de la culture les structures 1es damai nes ?

de l'histoire, de toute qui pêsent

de la psychologie sorte lancés sur l'humanité africaine

profonde et et dans tous

en face des défis

par la nature

Qui sont ces Etats qui au sein de l'O.U.A. et surtout en dehors d'elle prennent en charge le destin de cette humanité?
Il est indispensable ques d'épuisement dangers nisées de confiscation en stratifications d'évoquer de ces droits dominantes les phénomênes qui illustrent par des minorités privilégiées les riset les orga-

des droits

de l'homme dans le pouvoir étatique

dans chacun des pays émergents.

CHAPITRE I LE COLONIALISME OU L'AMPLEUR D'UNE NEGA TION DES DROITS DE L'HOMME

"La déclaration des droits de l'homme n'avait pas été écrite pour les NOirs".1) Les effets mencent à être dévastateurs connus. de la chas~e au bois d'ébène ce continent sur l'Afrique compté com-

Selon Halbwachs,

qui avait

le cinquième de la population mondiale au l7ème siècle, autant que l'Europe à la même époque, ni en compte plus aujourd'hui que le quinzième. Pendant des siècles, mands, Danois, cargaisons relayent d'esclaves Portugais, le trafic Hollandais, pré-mercantiliste Espagnols, Français, des rives Alledes du

pour transporter autochtones

Outre-Atlantique

vers les plantations

Potomac au sud du Brésil, vent exterminées. L'hémorragie nombreux peuples dément une société

dont les populations

ont été sou-

humaine. la plus effroyage d'Afrique en plein orientale développement

de l'histoire intégré.

désagrège

de profon-

et occidentale

et traumatise

Du l5ème au premier 100 millions tranche tes entre collectives est infligée à la suite tribus, dans sa substance

quart

du 19ème siècle, la traite

une coupe sombre de 40 à négrière mercantiliste Tueries incessancruautés des exode massif

à l'Afrique; la plus saine de razzias difficiles

et la plus résistante. d'esclaves, guerres d'esclaves,

et raids d'accès

provoquées

par les chasseurs

vers des régions-refuges arrachements, tée; elle

mais plus pauvres, vers

et enfi n 1e long ma..'tyro l ogue de toute endurés

une human; té déporles camps d'emconnaît

est dPjà décimée da.ns les marches forcées

bitrquement et par les traitements
1) Cété (' pair 1~. VUnlont,

dans ces camps; elle

L' A61ri qu e no.ûte

e6l mai paJLt:,.ie., p. 24

- 37 les affres des cargaisons du bois d'ébène, avant d'être mort lente du sur-travail et de la sous-alimentation.
"Après avoir signale introduit 2,2 millions Fénelon.

condamnée a la

de Noirs en moins de cinquante dans cette île que 600.000. fut prélede ce va s'en La plus grande partie Le taux de mortalité

ans à Saint-Doming,ue,

on ni en comptait

en 1764 le gouverneur

vée au Bénin puis au Congo et en Angola". cheptel trouver sans cesse accru. outre les indicibles négrière,

humain est tel que le rythme du commerce triangulaire

Cependant, lations du fait incalculables Le trafic

malheurs celle-ci

qui s'abattent

sur les popu-

de la traite sur le devenir d'esclaves

provoque des con~équences de l'Afrique. des trésors du Pérou

économique et politique

qui penmet la dispersion le développement et d'intégration qu'il engendre,

et du Mexique et accélère met fin au processus empires africains misation lesquelles décisive

du capitalisme pré-mercantiliste.

mercantiliste, Par l'atopar

de progrès

amorcés par les grands il ouvre les brèches

qui se fonment à l'époque le colonialisme du monde.

et les enchevêtrements s'engouffrera pour l'histoire

et en direction

d'une évolution

Le fameux explorateur cinquantaine provoquées tribales, affaibl ie. d'esclaves, par ces razzias la résistance

Richard Burton affinme une caravane devait

que pour capturer

une

détruire corrélative

quelque dix villaAprès les saignées des structures est extrêmement

ges avec chacun une population

de 100 à 200 habitants. européenne

et la destruction

à la pénétration

Dans son "Royaune de Walloo 1659-1859",

80ubacar Barry écrit:

"Tandis que le coomerce transsaharien de la période pré-mercantiliste auquel participait le Wal100 avait renforcé la centralisation étatique et

V i eut/ Oltt'ii. Ri ("fUHl,

"La

T.'lai.-t(.' de

[u!rop{tetU",

~)(tge 105.

r' l ~c tavag

(' du

CC.HI~JC.)i ~ pa, '[ Ce~ f (t

- 38 -

stimulé

le progrès

de ce royaume sénégalais

autonome,

le commerce atlantides Français à Saint-

que qui se substitue

au premier dès l'établissement

Louis (1659) ne libère aucune force productive mais se solde au contraire par une répression de celle-ci et une désagrégation de la société et de l'Etat dans Walo-Walo. C'est pourquoi la force a dû être employée par les Français pour briser les rapports transsahariens antérieurs, soumettre cette région de l'Afrique et orienter ses relations extérieures conforméet ment aux exigences la colonisation africain tégration handicapent d'édification. du comptoir de Saint-Louisll.]) L'économie de traite du continent et de l'inet et d'une gravité qui affectent de libération à l'Europe

vont refaçonner

les bases de développement mondial. Des incidences de l'Afrique

dans le sens de la dépendance par rapport au système capitaliste lourdement aujourd'h~i de force sur les structures

extrême en découleront

ses possibilités naturelles historique

Aux lignes

déterminées

par la géogra-

phie et confinnées

par l'évolution

d'un déve10ppeme'nt conti-

nental autour de grands axes intérieurs, se substituent les IImises en valeurll périphériques avec tous les phénomènes qui les caractérisent; pompage des hommes et des richesses sement et aliénation et, conclusion logique des sociétés du refus vers les zônes côtières, traditionnelles, des IImicro-régionsll disparités de partager appauvrisrégionales le gâteau

colonial à l'intérieur
péennés ; la balkanisation.

mêmedu partage territorial

entre puissances euro-

Le phénomène contemporain rural logique en particulier, de croissance c'est-à-dire politiques

de marginalisation de l'Afrique indépendants,

des masses, réelle, participe

du monde

aggravé par les de cette

des états

du système colonial. la période de transition au cours de laquelle Outre-Atlantique

Walter ROdney2) relate les esclaves 1)
2)

que l'on

ne veut plus et peut plus expédier

P. VtUgYlan, "White SeftleM -in TJtop-ica1 A6Jtic.a" ~é pet", S. Amin "SoU6-déve1..oPP(Jment et dépendanc.e" JOuILnai 06 A6~c.an HL6:t.olty, "A6Juc.an SR.aveJty and otheJt. FoJtrnJ.> n O Soc.i..al (:p~ 'Le6-6~O n"

CvL:tépa'L L.H. Ganand,

- 39 mais que l'on approvisionner Chacun sait alibi naristes aventures de la lutte européennes continue l'Europe encore à razzier, en produits sont soumis au travail forcé pour

à bon marché. se donne le bel exploiteuses missionaux

dlailleurs contre prétexte

comment la Grande-Bretagne llesclavage des idéologies

et comment les classes abolitionnistes, leur opinion

prennent coloniales.

et civilisatrices

pour mystifier

et la préparer

Les guerres de conquête qui jusqulalors ne disposait "Les barbaries

ouvrent la voie à l'exploitation que de "moyens de bricolage". perpétuées

coloniale

et les atrocités

par les races soi-disant

chrétiennes... nlont de parallèle dans aucune ère de l'histoire universelle, chez aucune race si sauvage, si grossière, si impitoyable ni éhonIl]) tée qu'elle fût. La conquête tion çaises suscite frappante algérienne, qui paient et,ce,aussi de llAlgérie, ses retombées de leurs rivalités le continent par l'ampleur l'expansion entre noir, des ravages causés impérialiste, européennes peuples l'illustration à la nade même qu'elle du contila plus les droits

politico-économiques puissances constitue

sur les masses fran-

libertés

que par les implacables nent blanc et de tout

pour le grand malheur des petits de civilisation

du défi à ces faits

que constituent

de l'homme et les libertés Quinze ans après 4 juillet 1845, déclare

fondamentales d'Alger,

des peuples. le Maréchal de Castellane, le

la prise

devant la Chambre des Pairs: en brûlant, détruisant, grand train. Mais cette de barres. L'Algérie e"nlevant guerre ne coûtera

"Par ce système de tout détruire, les femmes et les enfants, nous allons finira jamais. C'est une éternelle sans doute beaucoup à la France".2) 1) 2)

partie

(r).(r).Howi.tt, "coeonL~a.ttOH (uzd C/r..'ti~"tianttv" p. 82 Habart:" L' I/.L~.toLIf"C' U.HPMjUJte" ti'