L'organisation internationale de la francophonie

De
Publié par

La structure protéiforme de l'Organisation Internationale de la Francophonie, par les différentes instances qui la composent, par l'appui significatif qu'elle prend sur les associations, par le pilotage à la fois contrôlé et indépendant du Secrétaire général, en fait une institution unique et moderne qui gagne d'année en année poids et crédibilité. De nombreux chantiers restent toutefois à conquérir, au premier rang desquels la défense de la langue française, son but initial. Sur le plan politique, son pouvoir reste limité...
Publié le : jeudi 1 mai 2008
Lecture(s) : 231
EAN13 : 9782296197947
Nombre de pages : 154
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

L'Organisation Internationale de la Francophonie

Collection Diplomatie et Stratégie
Dirigée par Emmanuel Caulier

Ouvrages parus
MEYER (Michel), La Nouvelle Diplomatie commerciale brésilienne. MIGNOT (Bruno), La République nous appelle, regard d'un militaire sur la République française. LEFEBVRE (Jean Luc), A la recherche du cinquième élément, du feu à l'espace.

René-Maurice DereuInaux

L'Organisation

Internationale

de la Francophonie
L'institution internationale du XXIesiècle

Préface: Emmanuel CAULIER

Cu

Eu

Du

S.

L'HARMATTAN

@ L'Harmattan, 2008 5-7, rue de l'Ecole polytechnique;

75005

Paris

http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan 1@wanadoo.fr

ISBN: 978-2-296-05610-7 EAN : 9782296056107

Cet ouvrage est tiré d'un mémoire de fin de cycle dirigé par Emmanuel CAULIER. Soutenu au Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques le 13juin 2007.

À Evelyne À Julien

Remerciements Exprimer ma reconnaissance en seulement quelques mots à toutes les personnes m'ayant permis de mener à bien ce travail est une gageure. Tout d'abord, je voudrais exprimer ma sincère gratitude à mon directeur de recherches M. Emmanuel CAULIER. Son encadrement scientifique et ses remarques m'ont permis de mieux cerner les difficultés et les particularités d'une étude comme celleCI.

Mes remerciements s'adressent également à tous les enseignants et les intervenants du Cycle d'Etudes Diplomatique et Stratégique et les personnes impliquées dans le CEDS. Le privilège d'avoir pu suivre cet enseignement d'une rare précision et d'une pertinence pointue s'est révélé comme une opportunité exceptionnelle. Je dédie l'ensemble de ce travail à mon entourage, plus particulièrement à mon épouse Evelyne et notre fils Julien pour m'avoir soutenu dans ce projet fou.

SOMMAIRE

INTRODUCTION PARTIE 1 - LÉGITIME
CHAPITRE 1 - LES HOMMES, INITIATEURS ET MOTEURS

CHAPITRE 2 - LE PARCOURSINITIALD'UNE GRANDE
ORGANISATION

PARTIE 2 - SOLIDE CHAPITRE 1 - LES INSTANCESDÉCISIONNELLES
CHAPITRE 2

-

LA FRANCOPHONIE

AU QUOTIDIEN

PARTIE 3

- EFFICACE

CHAPITRE 1 - INSTITUTION DE LA FACILITATION CHAPITRE 2

-

CONSOLIDATION

DE LA DÉMOCRATIE

ET SOLIDARITÉ

CONCLUSION

GÉNÉRALE

PREFACE
L'Organisation internationale de la Francophonie n'aura cessé d'évoluer au cours des 40 dernières années. Elle témoigne ainsi, d'une capacité étonnante d'adaptations successives aux variations de la géopolitique. Ce processus est à l'évidence tendu vers un équilibre: celui d'un monde en paix. Piaget aurait dénoncé ce mouvement comme étant celui de l'intelligence. Car elle s'impose aujourd'hui diplomatiquement, comme un pôle d'influence politique majeur, ne renonçant jamais à poser les questions et osant souvent proposer des solutions. Elle se présente comme le chantre désintéressé de valeurs quand elle avance sans dévier avec l'écoute respectueuse pour étendard et la méthode du dialogue d'égal à égal pour épée. Elle n'oublie jamais Montesquieu, dans l'Esprit des Lois: « l'amour de la démocratie est l'égalité ». Forte d'être portée par 68 états et gouvernements, elle martèle qu'il faut faire le choix de l'éducation, de la formation, de l'enseignement supérieur si l'on veut protéger les droits de l'homme, la démocratie, la paix, elle travaille discrètement aux fondations du monde de demain. Sans en avoir l'air, elle se laisse inviter partout, en France, au Congo, en Chine. On la voit à l'inauguration à Paris du grand salon Expolangue, elle est à l'origine à Brazzaville de la conférence internationale des barreaux francophones, à l'Unesco elle plaide pour la ratification par tous les Etats de la convention sur la diversité culturelle, elle promeut la langue française pour les prochains jeux olympiques de Pékin; en bref, elle s'impose comme le démontre Monsieur René-Maurice DEREUMAUX, comme l'Institution internationale du XXlème siècle. Diplômé d'HEC (Executive Mba) Docteur en Sciences de Gestion, et diplômé du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques, l'auteur nous propose ici un travail de style. Sous sa plume, tout devient clair, la légitimité, la solidité, l'efficacité de

l'Institution apparaissent tour à tour comme évidentes. Il reprend le credo de Malinowski, qui nous engageait à ne jamais oublier: « I'homme vivant, palpitant, fait de chair et de sang et demeurant toujours au coeur de chaque institution» ; il part des hommes qui font la Francophonie comme pour mieux nous dire que la Francophonie veut travailler pour l'homme et pour son bien. Il n'en oublie pas pour autant la structure et son histoire, mais il montre qu'elle est au service d'une ambition noble, celle de faciliter la solidarité et la démocratie. Il convainc. Pour Einstein, l'univers était un et il aimait expliquer que lorsque nous butons sur un paquet de contradictions, il nous faut remonter plus haut, en amont pour en déceler le principe de divergence ou de contrariété et plus haut encore pour en retrouver le noeud d'unité. C'est un peu l'une des constantes les plus irréductibles de cette Institution qui nous est révélée à travers ce livre. Une tension directionnelle vers le dépassement perpétuel de ses limites, vers la paix. Emmanuel CAULIER Directeur des études du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques Avocat à la Cour

16

« On n'habite pas un pays, on habite une langue» Emil Cioran

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.