L'Unità et la deuxième guerre civile angolaise

Publié par

L'Angola, libéré du colonialisme portugais en 1974, est tombé aussitôt dans une guerre civile opposant les trois factions politico-militaires en présence : le FNLA, le MPLA et l'UNITA. La première ayant vite disparu, les deux autres ont polarisé le pays autour de leur lutte sans merci pour le pouvoir exclusif. Le MPLA s'est emparé depuis 20 ans de l'Etat et de ses gigantesques ressources pétrolières et l'UNITA, agissant comme une rébellion armée, a occupé les terres diamantifères. Et derrière les frères-ennemis, les Grands et autres Etats pousse-au-crime... Le MPLA, fort de son alliance avec l'Est, de ses appuis socialistes à l'Ouest, de son image fabriquée de parti progressiste, nationaliste, moderniste, non-raciste etc., a su rallier les coeurs et les bourses de la " Communauté internationale " qui ne lui a pas ménagé son appui. Par contre, l'UNITA est le " vilain canard ", le parti dit " de la guerre à outrance ", anti-Blancs et tribaliste, vendu aux tenants de l'apartheid sud-africain, le parti des ruraux angolais rétifs à la colonisation, opposés aux urbains " civilisés ", celui des " vrais " Africains contre les assimilados et alliés... Où est le vrai entre le " bon droit " accordé au MPLA et la diabolisation extrême de l'UNITA par les médias officiels angolais et internationaux ? L'auteur donne à connaître les années 1990 allant des Accords de Bicesse à ceux de Lusaka, années terribles connues comme " la 2è guerre civile angolaise ". Des informations sur les élections de 1992, les massacres ethniques ordonnés par le MPLA, le cheminement chaotique des négociations entre belligérants. Les grandes certitudes en sortent ébranlées...
Publié le : dimanche 1 janvier 1995
Lecture(s) : 239
EAN13 : 9782296309579
Nombre de pages : 288
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.