//img.uscri.be/pth/6a20775a314a1e5dc29c0da8f0618fc6821fb4fa
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 18,75 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

La Bundeswehr

De
236 pages
Pour l'armée de défense du territoire national qu'était la Bundeswehr à la fin du siècle dernier, le XXIe siècle représente une césure considérable. Les armées allemandes vivent depuis lors une succession de mutations qui sont encore loin d'être achevées à l'heure actuelle. Sont-elles pour autant cohérentes ? Dans quelle mesure les interventions, comme celles en Afghanistan ou au large des côtes somaliennes ont-elles ont pu influencer la Bundeswehr ?
Voir plus Voir moins
Laurent BORZILLO
LA BUNDESWEHR De la pertinence des réformes à l’aune des opérations extérieures
Préface de Jean-Charles Jauffret
LABUNDESWEHRDE LA PERTINENCE DES RÉFORMES À L’AUNE DES OPÉRATIONS EXTÉRIEURES
Collection « Inter-National » dirigée par Denis Rolland, Joëlle Chassin et Françoise Dekowski Cette collection a pour vocation de présenter les études les plus récentes sur les institutions, les politiques publiques et les forces politiques et culturelles à l’œuvre aujourd’hui. Au croisement des disciplines juridiques, des sciences politiques, des relations internationales, de l’histoire et de l’anthropologie, elle se propose, dans une perspective pluridisciplinaire, d’éclairer les enjeux de la scène mondiale et européenne. Série Premières Synthèses – jeunes chercheurs (dernières parutions) : Marine BOURGEOIS,Gérer au quotidien l’attribution des logements sociaux. Enquête ethnographique dans un organisme HLM, 2013. Concours Sciences-Po 2011-2012. Camille BOULLENOIS,La révolution culturelle chinoise sous le regard des Français (1966-1971),2013. Concours Sciences-Po 2011-2012. Victoire DEWAEGENEIRE,La photographie humanitaire en question. Entre éthique du photographe et loi du tapage médiatique, 2013. Concours Sciences-Po 2011-2012. Stéphanie TRILLE,La coopération territoriale en Europe. L’exemple de la frontière franco-espagnole, 2013. Concours Sciences-Po 2011-2012. R. FATHI, Représentations muséales du corps combattant de 1914-18.L'Australian War Memoriall'Historial de la Grande Guerre de Péronnede Canberra et, 2013. Concours Sciences-Po 2011-2012.Flore LEMOINE-GOUÉDARD,Le Mexique et l’Europe: droits de l’homme et coopération, 2013.Clara BAMBERGER,: une image partiale et partielleFemmes et médias, 2012. Concours Sciences-Po 2011-2012. Fanny PARENT,Le feng-shui en France. Aménagement de l’espace, aménagement de soi, 2012. Concours Sciences-Po 2011-2012. Louis-Marie BUREAU,La pensée de Fethullah Gülen. Aux sources de l’islamisme modéré, 2012.Damien LARROUQUÉ,Le plan Ceibal en Uruguay. Un exemple de bonne gouvernance ?, 2012. Concours Sciences-Po 2011-2012. Benjamin BORD,Du bouclier antimissile aux nouvelles relations américano-russes (2000-2011), 2012. Concours Sciences-Po 2011-2012. Édouard BOINET,Hydropolitique du Nil, Du conflit à la coopération ?,2012. Milena DIECKHOFF,L’individu dans les relations internationales, Le cas du médiateur Martti Ahtisaari, 2012. Odile TANKERE,La conservation du mobilier archéologique: un enjeu scientifique, culturel et social, 2012. Concours Sciences-Po 2011-2012. Barbara ATLAN,Politiques, affichez-vous !, 2012. Concours Sciences-Po 2011-2012. Louis LE BRIS,Le Western. Grandeur ou décadence d’un mythe ?, 2012.Marie NEIHOUSER,La défense des intérêts régionaux en Europe,2011. Aurélien LLORCA,La France face à la cocaïne. Dispositif et action extérieurs, 2010.
LaurentBORZILLOLABUNDESWEHRDE LA PERTINENCE DES RÉFORMES À L’AUNE DES OPÉRATIONS EXTÉRIEURES Préface de Jean-Charles Jauffret
© L’HARMATTAN, 2013 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02192-8 EAN : 9782343021928
PREFACE Ancien élève du lycée Saint-Charles de Marseille, à 24 ans Laurent Borzillo est l’archétype d’un diplômé de Sciences Po Aix promis à un bel e avenir. Sorti major de la 5et dernière année (promotion Victor Hugo) de l’Institut d’études politiques d’Aix en juin 2012, il est aussi diplômé (promotion capitaine Valéry Tholy), mention très bien, du master de recherches que je dirige dans cet établissement de prestige fondé en 1956: « Histoire militaire comparée, géostratégie, défense et sécurité ». Représentant l’élite de notre «Bonne Maison" au sein de la filière « relationseuropéennes et internationales», il a effectué des séjours très formateurs auprès de l’Institut de recherche en histoire militaire de la Bundeswehr, mais aussi à la Fondation Konrad Adenauer à Dakar. Lors de e sa 3année d’études, à savoir neuf mois passés à l’étranger, il a exercé les fonctions d’assistant parlementaire auprès du Député Klaus Hagemann du Bundestag. En découla une première reconnaissance de ses capacités de synthèse et d’analyse, propres d’un iepien. Ses capacités sortirent renforcées par la suite lors de son affectation temporaire au ministère français de la Défense, en tant que chargé d’études. Passionné d’histoire militaire et de géopolitique, jeune auditeur de l’IHEDN (Institut des hautes études de défense nationale) ayant effectué en mars 2013 un stage de commandement à l’École de l’Air à Salon-de-Provence, cet hyperactif très cultivé, à l’écriture rigoureuse, mais toujours souriant et à l’écoute des autres, est à l’origine, au printemps 2013 de la société « des Diadoques », qui regroupe les anciens diplômés de mon master de recherches dont l’origine remonte au DEA (diplôme d’études approfondies) d’histoire militaire, fondé en 1968 par mon maître le professeur André Martel. Laurent Borzillo est un chercheur passionné. En 2011, sous ma direction, dans le cadre des mémoires de la quatrième année des Instituts d’études politiques (M1), il présentait avec brio une première recherche relative à l’action et au rôle des fondations politiques allemandes en Afghanistan dans le cadre de la politique extérieure de la République fédérale d’Allemagne. Un an plus tard (M2), sous la direction du Dr Dorota Richard, au sein de mon master de recherches, il présentait un autre travail concis consacré à: La Bundeswehr. De la pertinence des réformes à l’aune des opérations extérieures de la dernière décennie. Ce travail lui valut le prix spécial de l’IHEDN, mention « traité de l’Élysée ». Il reçut la récompense suprême au sein de Sciences Po Aix pour ce mémoire : le prix du master de recherche, toutes formations confondues. En est issue cette heureuse publication aux Éditions L’Harmattan qui ont une tradition d’encouragement, dont il faut les - 7 -
remercier, aux jeunes chercheurs. D’une façon déjà magistrale et critique, Laurent Borzillo analyse les capacités de projections de puissance des soldats allemands dont certains sont confrontés pour la première fois à l’expérience du combat. Point d’hagiographie dans ce travail présentant les déficiences en matériels et les tergiversations en matière de prises de décisions. On conçoit les difficultés de la mise en place de réformes qui souvent ne vont pas au bout de leur logique, ce qui traduit de la part de l’auteur une maturité rare. En fait, à l’inverse des «déclinologues »qui ânonnent leurs litanies nombrilistes, Laurent représente cette jeunesse profondément européenne transcendant les frontières, celle d’une jeunesse qui gagne et marche résolument vers les moissons de demain. Et ce, en ayant intégré le village planétaire où les iepiens, par leur année de stage à l’étranger, ont déjà l’habitude d’évoluer. En toute logique, à la rentrée 2013, Laurent Borzillo s’engage dans une recherche fondamentale, celle d’un doctorat en cotutelle entre les universités de Montpellier et de Montréal relative aux projets de coopérations structurées en Europe occidentale post-1989. Que les vents soient avec toi, Laurent, dans « la Belle Province »…Pr Jean-Charles Jauffret Directeur du master de recherches « Histoire militaire comparée, géostratégie, défense et sécurité » Sciences Po Aix, le 24 mai 2013
- 8 -
AVANT-PROPOS Engagées sur de nombreux théâtres à travers le monde durant la dernière décennie, les forces armées allemandes ont dû s’extirper de leurs structures datant de la Guerre froide pour répondre aux nouveaux défis de l’environnement international actuel. Dans quelle mesure les interventions ont-elles pu influencer l’évolution de laBundeswehr? En outre quelle est la portée réelle de ces réformes? Officiellement, les discours émis par les gouvernements successifs depuis dix ans mentionnent pour objectif une plus grande capacité à la projection de force et à la réalisation d’opérations. Le dessein est donc d’obtenir un outil militaire plus performant, procurant au gouvernement une plus grande palette de moyens et plus de marges de manœuvre face aux crises. L’utilisation sous-entendue par le perfectionnement de l’instrument est-elle pour autant effectuée une fois le processus de perfectionnement atteint ? Afin de pouvoir humblement tenter de donner une réponse pertinente à ces interrogations, ce travail de recherche s’appuie sur une variété de sources, d’ouvrages et d’entretiens. Plus d’une trentaine de personnes ont ainsi eu la courtoisie de répondre à mes questions, me donnant la possibilité de croiser et d’opposer des points de vue. Cela fut extrêmement enrichissant durant cette période d’investigation. Près de quarante articles de revues spécialisées dont une vingtaine sur la thématique militaire ont servi de bases de réflexions à l’analyse à venir. Il me faut constater ma dépendance dans le cadre de ce travail aux articles très fournis deDer Spiegel età un de ses journalistes, Matthias Gebauer tout comme mon assujettissement aux informations rendues publiques par le journaliste Nicolas Gros-Verheyde sur son blogBruxelles2. Les deux cumulés atteignent le nombre de quatre-vingt-treize comptes-rendus. Plusieurs documents ministériels duBlendlerblockont été mis à contribution tels les principes directeurs de la politique de défense de 2011. Les études exhaustives menées par des centres de recherches et desThink Tanksété d’un grand secours. Une vingtaine m’ont de celles-ci abreuvent la réflexion présente dans ce travail. Enfin, dix-sept ouvrages ont ancré l’analyse menée ici dans une démarche tentant de prendre appui tant sur des livres traitant en détail les politiques allemandes de défense et étrangères que sur d’autres abordant les problématiques géopolitiques dans leur globalité. Les limites de ce travail résident, sans l’ombre d’un doute, dans son absence de chapitres détaillés sur les liens entre laBundeswehret la société allemande et sur ceux qu’elle entretient avec d’autres armées. Le manque de temps ayant provoqué l’abandon de ces sujets prometteurs, c’est donc avec regret qu’est confirmée leur absence dans ces pages. Le traitement des
- 9 -