La démocratie étouffée par l'État

De
Publié par

Comment l'Etat-providence est-il parvenu à étouffer la démocratie réelle et à faire de l'étatisme la religion de la majorité des Français qui attendent tout de ce dieu laïque : la sécurité, la santé, l'emploi, la retraite, une vie meilleure. L'auteur analyse les dérives de la République actuelle. Le peuple français est soumis à la dictature d'une profusion de lois et de prélèvements obligatoires, qui réduisent ses libertés. Il est irrité par cet État inapte à résoudre ses problèmes : le chômage, la dette, l'immigration et le risque islamique. Le silence des politiques n'est-il pas révélateur d'une démocratie en trompe-l'œil ?
Publié le : vendredi 15 janvier 2016
Lecture(s) : 4
EAN13 : 9782336402017
Nombre de pages : 250
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Photographie de couverture de Sébastien Bertrand
Jean BRILMAN Questions cnoetpmroiaens Qdominante en FranceL’étatisme, idéologie LA DÉMOCRATIE ÉTOUFFÉE PAR L’ÉTAT
Questions contemporaines
La démocratie étouffée par l’État
Questions contemporaines Collection dirigée par B. Péquignot, D. Rolland et Jean-Paul Chagnollaud Chômage, exclusion, globalisation… Jamais les « questions contemporaines » n’ont été aussi nombreuses et aussi complexes à appréhender. Le pari de la collection « Questions contemporaines » est d’offrir un espace de réflexion et de débat à tous ceux, chercheurs, militants ou praticiens, qui osent penser autrement, exprimer des idées neuves et ouvrir de nouvelles pistes à la réflexion collective. Dernières parutions Roland GUILLON,Pour une autre globalisation. Essai de géopolitique des rapports sociaux, 2015. Renaud FABBRI,Eric Voegelin et l’Orient. Millénarisme et religions politiques de l’Antiquité à Daech,2015 Béatrice GRANDORDY,Le médecin devant le juge. Fait-il face à une « menace aggravée » du pénal ?, 2015. Georges KORNHEISER,Le capitalisme, cancer de l’humanité, 2015. e Florent VILLARD,Critique de la vie quotidienne en Chine à l’aube du XXI siècle, 2015. Julien PEQUIGNOT, François-Gabriel ROUSSEL (Dir.), Les métavers, Dispositifs, usages et représentations, 2015. Michelle BERGADAA,Le plagiat académique.Comprendre pour agir,2015.Walter GERBIN,Civilisation. De la fabrique d’un concept à la fabrique d’une guerre,2015. Julien DEMADE, Les embarras de Paris, ou l’illusion techniciste de la politique parisienne des déplacements, 2015 Arnaud RICHARD, Fred HAILON, Nahida GUELIL,Le discours politique identitaire dans les médias, 2015 Jean Joseph PALMIER,Que faire des minorités visibles ?, L’exemple de Gaston Monnerville, Président du Sénat, 2015 Abdelkrim BOUHOUT,Essai sur la visibilité des migrants relégués, 2015. Philippe NADIN,Un néo-fascisme à la française, 2015. Morgane COUAPEL,L’éthique, une si belle utopie,2015. Pascal MOUNIER,Plaidoyer pour une démocratie populaire, 2015. Philippe JOURDAIN,Pour un humanisme durable, 2015. Michel MENEAULT, Jean-Claude AUZOUX,Pour une aide au développement enfin efficace et durable, 2015. Arno MUNSTER,Jean Jaurès : un combat pour la laïcité, la République, la justice sociale et la paix, 2015.
Jean BRILMAN
La démocratie étouffée par l’État
L’étatisme, idéologie dominante en France
DU MÊME AUTEURAux Éditions L’Harmattan Échec de la gouvernance bureaucratique,2014Réconcilier Démocratie et Gestion,2012Aux Éditions d’Organisation, groupe Eyrolles Management : concepts et meilleures pratiques,Jacques Hérard, collection avec e « Références », 3 édition, 2011 e Les meilleures pratiques de managementédition, 2006, 1998, 6 L’entreprise réinventée,1996Manuel d’évaluation des entreprises, en collaboration avec Claude Maire, 1993 Gagner la compétition mondiale,1991 Gestion de crise et redressement d’entreprises, 1986, Prix EDP Modèles culturels et performances économiques,1981,Mention spéciale du jury Harvard-L’Expansion Le redressement d’entreprises en difficulté, 1978, Prix IAE du Management Pratiques de l’évaluation et de la négociation des entreprises,1976Aux Éditions Dunod, Les clés de la relance,1993Autres ouvrages : Romans et récits :Nos familles au Vietnam (1887-1954),L'Harmattan, 2015; Adieu l’Indochine,Édition Scripta, 2011 ;Stèle coloniale,Édition Scripta, 2009 ;La maîtresse chinoise,Édition Scripta, 2007© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07930-1 EAN : 9782343079301
Sommaire Prologue............................................................................................... 9PREMIÈRE PARTIE : ÉVOLUTIONS IDÉOLOGIQUES .............. 11Les précurseurs avant 1789 ............................................................... 13De la Révolution à l’État-providence ................................................ 23L’État français face aux religions ...................................................... 67L'homme et son management dans les organisations ........................ 91Croissance et emprise des organisations bureaucratiques................ 103DEUXIÈME PARTIE : LES DÉRIVES DE LA DÉMOCRATIE.. 111L'ambivalence des institutions : vocation et priorités réelles........... 113Syndicats du secteur public : une altération de la démocratie ......... 125Le libéralisme victime des dérives du capitalisme contemporain.... 143TROISIÈME PARTIE : LA DÉMOCRATIE MENACÉE PAR L’ÉTATISME......................................................................... 171L'État-providence : émergence d'un dieu laïque .............................. 173La démocratie victime du machiavélisme d'État ............................. 197La révolution numérique, la démocratie et l’État ............................ 223Les désillusions de l’étatisme et le risque de chaos ......................... 231Table des matières ........................................................................... 239
7
Prologue
Les idéologies durent beaucoup plus longtemps que la réalité qui les a inspirées. Comme des tisons mal éteints, elles rallument des feux ici ou là dans le monde. Ces résurgences parfois intégristes, qu'elles soient religieuses, politiques ou économiques, ramènent des pays ou des peuples des années, voire des décennies en arrière. Elles fournissent une légitimité aux dérives totalitaires des États et des justifications aux inepties économiques qui ruinent les nations. En France, la démocratie est le résultat d’une lente évolution des idées sur l’homme et sa gouvernance qui aboutit à la Révolution de 1789 et à la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, le suffrage universel n’étant mis en place qu’en 1848. Un rappel des principales thèses mettra en lumière les fondamentaux de la démocratie. Déjà, les bons auteurs prévoyaient les risques de dérives de ce système de gouvernement. Leurs craintes sont devenues d’une brûlante actualité et méritent d’être rappelées. Parmi elles, une évolution prônée par certains et relativement peu dénoncée : l’étatisme.C’est une idéologie qui préconise que l’État dirige, administre et contrôle les activités sociales et économiques du pays en sus des domaines traditionnellement de son ressort, qu’il s’agisse du régalien, des infrastructures, de l’éducation, etc. Le « constructivisme social » en est l’une des expressions les plus répandues. Après maintes péripéties et l’influence de différents penseurs du e XX siècle, la démocratie libérale en France a dérivé vers un État-providence laïque qui dicte ses valeurs au peuple et réglemente dans le détail ses activités et sa vie quotidienne. Dans la suite de cet essai, le mot État est employé dans son sens le plus large c’est-à-dire l’ensemble du secteur public. Ce concept englobera pour la France : la présidence de la République, les assemblées, les autorités administratives indépendantes, le Premier ministre, la trentaine de ministères, les 1200 agences, les 36 658 communes, les milliers de syndicats de communes, les intercommunalités, les conseils départementaux et régionaux et leurs services, les associations financées par ces collectivités publiques, les entreprises nationales et celles encore contrôlées de fait par l’État, ainsi que le vaste ensemble de la protection sociale dont la Sécurité sociale.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.