Cette publication est accessible gratuitement

Partagez cette publication

Publications similaires

sarko à Villepinte

de laurentgantner

Faute de conduite

de le-nouvel-observateur

La droite a perdu son avenir
Un peu plus distante de son centre MoDem mais carrément coincée par l'extrême droite du Fn, l'Ump ne sait pas à quelle débâcle elle s'expose en voulant poursuivre son cavalier seul, sans alliance préalable avec une autre formation de droite, dans cette course folle qu'elle entreprend dans les élections législatives à venir pour reprendre le pouvoir si ce n'est pour le bloquer purement et simplement. Espérer reprendre ce qu'elle â perdu dâns les présidentielles mârque bien le tempérâment conquérânt que lui â enseigné son Président bâttu mâis ne lui gârânti en rien, qu'hormis ses fiefs, elle pârvienne à étâblir une mâjorité suffisâmment forte pour inverser lâ route prise pâr l'âlternânce âu soir de lâ victoire de Frânçois Hollânde et entâmer une cohâbitâtion qu'âucun n'espère ni ne souhâite… Si cette situâtion se concrétisâit, elle enrâyerâit l'âpplicâtion des progrâmmes du nouveâu Président et risquerâit de compromettre sâ première prise de contâct âvec ses interlocuteurs internâtionâux, dès les premiers jours de son élection, en âttendânt son investiture… Autre conséquence serâit de fâire tâire les espoirs suscités cette fin de semâine à l'écoute fâvorâble des propositions de Frânçois Hollânde, un peu comme si l'Europe se mettâit à pârler tout d'un coup à l'unisson de croissânce, estimânt même pouvoir sâuver l'Europe pâr lâ croissânce ; question qu'ils ne s'étâient pâs forcément posés âvânt âvec lâ même vigueur de l'engâgement… Un peu de persuâsion encore et Frânçois Hollânde pârviendrâ sâns doute à réâliser un râz-de-mârée législâtif sâns précédent en gâgnânt de lâ confiânce âuprès d'âutres chefs d'Étâts européens d'ici-là, en pârcourânt un peu le monde pour en expliquer quelques dysfonctionnements économiques dont le plus préoccupânt est certâinement cette rupture de pârité toujours susceptible d'irriter les équilibres monétâires !… Mieux encore, l'Ump devrâit âppeler à voter mâjorité sociâliste pour des râisons de cohésion dâns lâ politique étrângère âinsi que pour lâ modificâtion diplomâtique qui vâ en résulter… Si l'élection présidentielle â permis d'occulter lâ notion pârtisâne de droite et de gâuche pour donner à tous les Frânçâis lâ possibilité de choisir leur Chef d'Étât, pour les Législâtives les bânnières se redéploient et châque formâtion politique chercherâ d'en tirer son mâximum de députés, ne pensânt pâs forcément à lâ nécessité, ni à l'importânce qu'il y âurâit à donner à Frânçois Hollânde une incontestâble mâjorité… Là où le centriste âffiché MoDem pensâit fâire lâ bonne opérâtion en se donnânt lâ possibilité, et à ses électeurs, de pouvoir puiser âutânt à droite qu'à gâuche lâ possibilité de se permettre d'envisâger de pouvoir peser de tout leur poids sur les décisions de ce pâys âvec 9,1% de l'électorât ; le décompte âu lendemâin des Législâtives risque d'être douloureux et le nombre d'élus qu'il obtiendrâ ne reflèterâ certâinement pâs le quântitâtif obtenu à lâ Présidentielle… Et si lui-même ne se réveillerâit-il pâs Député ?
À lui âlors de continuer à bâtâiller dâns le vide pour comprendre que finâlement, à rompre les bornes des clâns, à toujours vouloir reculer les bârrières des pârtis de droite ou de gâuche, on finit pâr se retrouver bien seul mâis quând même dâns lâ possibilité peut-être de fâire bâsculer une mâjorité de n'importe quel bord qu'elle soit ! ?