//img.uscri.be/pth/0de0e8555426169b93455df78ad3bbb00d6d22df
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La géopolitique de l'instabilité

De
75 pages
Philippe Biyoya objective ici les rapports de forces et les jeux d'intérêts qui sont à la base de l'instabilité dans la région des Grands Lacs. Il démontre comment cette crise participe de la géopolitisation de la région, à partir de la double instrumentalisation de la faiblesse des Etats et de cette tranche de populations africaines mutantes que formes "les réfugiés". Ils ont cessé d'être citoyens pour devenir des forces géopolitiques à la base des mutations géostratégiques régionales.
Voir plus Voir moins

La géopolitique de l’instabilité dans la région des Grands Lacs
Réflexions sur les réfugiés, ces acteurs/auteurs des mutations géostratégiques

© L’Harmattan, 2009 Paris : 5-7, rue de l’Ecole polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr Kinshasa : 1025 Avenue By Pass Kinshasa/Lemba, RDCongo ISBN : 978-2-296-07050-9 EAN : 9782296070509

Philippe Biyoya Makutu Kahandja

La géopolitique de l’instabilité dans la région des Grands Lacs
Réflexions sur les réfugiés, ces acteurs/auteurs des mutations géostratégiques

Collection « Comptes rendus »

L’Harmattan-RDC

Table des matières

Liste des abréviations Introduction 1. Instabilité politique et transformation du rôle des réfugiés 2. Existe-t-il une région des Grands Lacs africains ? 3. Crises politiques et flux des réfugiés dans les Grands Lacs 4. La faiblesse du « Congo-Zaïre », comme facteur de nouvelles crises 5. L’instrumentalisation du concept « réfugié » 6. La politisation des réfugiés rwandais 7. La régionalisation de l’instabilité rwandaise Conclusion

5 7 11 21 27 33 37 47 57 67

5

Liste des abréviations
1. AFDL : Alliance des Forces Démocratiques pour la libération du Congo 2. APLS : Armée de Libération du Peuple Soudanais 3. CEPGL : Communauté économique des Pays des Grands Lacs 4. CNDD : Conseil National pour la Défense de la Démocratie 5. COMESSA : Common Market for East and South Africain States ou Marché Commun de l’Afrique de l’Est et Australe 6. FAR: Forces Armées Rwandaises 7. FAZ : Forces Armées Zaïroises 8. FDD : Forces pour la Défense de la Démocratie 9. FMI : Fond Monétaire International 10. FPR: Front Patriotique Rwandais 11.HCR/UNCHR: Haut Commissariat des Nations Unies aux Réfugiés 12. LRA: Lord’s Resistance Army ou Armée de Libération du Seigneur 13. MLC: Mouvement de Libération du Congo 14. MPLA : Mouvement pour la Libération de l’Angola 15. MRN: Mouvement de la Résistance Nationale 16. NRA : Nationale Resistance Army ou Armée Nationale de Résistance 17. OLP : Organisation de Libération de la Palestine 18. ONG : Organisation non Gouvernementale 19. ONU : Organisation des Nations Unies 20. OUA : Organisation de l’Unité Africaine 21. RDC : République Démocratique du Congo 22. RFI : Radio France Internationale 23. RRWF: Rwandese Refugee Welfare Foundation 24. UFERI : Union des Fédéralistes et Républicains Indépendants 25. UNICEF: United Nations Children Emergency Found ou Fonds des Nations Unies pour l’Enfance 26. UNITA : Union pour la Libération Totale de l’Angola 27. UPDA: Ugandese People’s Defense Forces 28. WNBF: West Nile Bank Front.

6

Introduction L'instabilité de la Région des Grands Lacs est une question devenue ordinaire, tant la référence à cette partie du continent noir rappelle dans la mémoire de l'humanité des concepts du lexique de la tragédie: guerres, rébellions, tueries, génocides, exterminations, avec leurs corollaires naturels que sont l'exode, l'errance et l'exil des populations ne pouvant obtenir de salut précaire qu'en se constituant des « réfugiés ». Mettre à nu les rapports de forces, cerner les jeux d'intérêts à l'origine de cette instabilité, c'est le but que s'assigne le présent essai. Cette crise dont l'épicentre se situe en République Démocratique du Congo participe de la géopolitisation de la région à partir de la double instrumentalisation de la faiblesse des Etats et de cette tranche de populations africaines mutantes ou en errance que forment les réfugiés. Depuis des années, ces derniers ont cessé d'être simplement citoyens de leur patrie, pour devenir des acteurs ou des forces géopolitiques à la base des mutations géostratégiques observables à l’échelle régionale. Du Tchad dans les Tibesti au Rwanda au bord des Grands Lacs, une certaine politique africaine semble élaborer une géopolitique de l’instabilité sur la base du changement de rôle des réfugiés. Les relations internationales africaines jadis bâties sur les principes de non-ingérence, de non-subversion et du refus des assassinats politiques, ont dû subir une véritable mutation à la suite des rebellions tchadiennes appuyées par la Libye. Dans le cas tchadien, les réfugiés ont provoqué l'effondrement d'un Etat et l'accroissement de l’influence d’un voisin dans les affaires intérieures de ce pays. Le cas rwandais à travers l’Ouganda allait populariser et régionaliser
7