Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La prééminence constitutionnelle du président de la République en Côte d'Ivoire

De
163 pages
Considérée autrefois comme une oasis de prospérité dans un désert de misère et de souffrance, la Côte d'ivoire est aujourd'hui au cœur de tous les tourments. Sous l'apparente division des pouvoirs, nous avons à faire en réalité à un système d'unité du pouvoir au profit d'un homme, en l'occurrence le Président de la République. Ce livre donne une vue d'ensemble sur la question de la prééminence de l'institution présidentielle dans les rouages politiques de l'Etat ivoirien..
Voir plus Voir moins

La prééminence constitutionnelle du Président de la République en Côte d'Ivoire

@ L'Harmattan, 2004 ISBN: 2-7475-7375-3 EAN : 9782747573757

Pierre DANHO NANDJUI

La prééminence constitutionnelle du Président de la République en Côte d'Ivoire

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris France

L'Harmattan Hongrie 1053 Budapest Kossuth L.u. 14-16 HONGRIE

L'Harmattan Italia Via Bava, 37 10214 Torino ITALlE

INTRODUCTION
S'il est un point SUt'lequel t:cms les différents Ctxnmentateur5 s'acronJem., et depuis pm de trois déœnnies apres facœssion de C b I]{Jtrepays à la SiXl\U3ÜJetéétatique-,; ifest ien celui d'une preérl1ÙJeJJœ de rinstituri()Jl p.résÎdenbeDe dans :les «mages [K)1iriques de J'Etat ivoirien (1). Cette pœérninence qui s'explique par: 'laplace éminente qu'occupe et cc.mtinue d'occupee le Président de b. blique dans fédifice constitubonnel depuis le 3 no~"'eJ]]bre"1960" est:restée ]a même 3'1fX.la ccmsbtut1cm.r&iséele 3() juin 1998 et suspendue aplès Jeputsch militaire dtl généra) de ~ Robert Gl.ft Nous :le veruJf1S pb :loin..La tlfJOVeUe amstitution we)Ïrieooe ad(~tée par dlëœndum les 23 et 24juillet 2000 etpoxnulguée le 1eraoût auJoumalofficid de la République de C~ite-d'w.ûre de :lan1ên1em.née~ na pas non COntl\lde réels bou1eversementsparrapportauxprécédentesparœque les comrituaDts wcJÏriens a &nt bien le srRiligner avec clat:tt\ n'cm pas véritablement Ù1nf)Vé. ien an CODt121re., n'ont &it que déplacer des dispr~1ti«ms B Os textuelles antérieures :les unes par 13pp(xt alL~autres en inchwlt au fuûsb les conditV.JJJS d-" Ii plus rigoureuses et rnrJÎos unanimes d'acœssicm à 1amagistrature suprême qui pc~2Djom.d1mi de sérieux problèmes quant i la survie même de fEtal Wt>Ïrien.

En effet;,10rsque 24 déœmbœ 19fJ9:t le intervtotle _
~~lda.tsbaptisé la ifItrev()lution des qui balaya Je régitne corrompu et liberticide du Président HeliO. K0113n Bédié., les objectifs nDjems que Je umlÎté N ma] de saJutpUJ (CNPS)~ s'est

desjeunes

(1) PiemreN~ HOt!JPho~&.,. -~ œ 1t ~ ernAmque" Pw~ ~" m~u"rn~tAn..199$.,224p. Vœanw.~~drod.~d.m~ ~ ~œ-pltile$--~ ~ ~!!ii-d~ de- côte-d!lvoire:\, Abidjan, ~Ie du (:itES, 1993.,.235 ; Seydou ~ Sf.,.J.taisen:hes sur r~1.'CIoe du potllVOiraJi .l\~ : Guinée:fCôIe-d'J~ M_:f p~ p~ .1965.qïWJi&r Je (~ L~e~ est de .A1a..;;sm.ue ~ l*)~ il rza ~ré ~ putSfo:h du 24 ~~ c-..:t: e P~1e:" L J5-16 ~ 2f~J2"p.. 2..

PO' NA1ND]Illl

fW; furent entre ~
pJeineconscieoœdemes

la~~:m.de
mmtt)J}s
"

lagrandem:de fEtat ivoirien
Je généml Guci : .Cest ("JI

et de ses instïtutK-)1]5. .lA ce prr¥~

,etmesumntJepojdsdumuir,
:J

que pris j'ai 1-_
d'~

da:~ la-nati-m tKml de mes &ères an

et de permettre aux pemvoirs publics de reprendre le cours :nOt1Jwde leur functïotmen1el~ en enrendantr~~~riondéJecrirms jmteset_M3is preparer Je retour: à une ,'-le constitutionnelle nonna.1e:Jcf/està mon avi., sai~ ffxcasm p)U£en finicune ft~pow:t(JUtes,. avec les causes prob.mdes de nos épreuves:ff que chacun jci c.cJ80aÎt : J"exerc1ce soJitaire du PC)ll~Uir~ atteintes aux droits et libertés des cït()7fnS~ le p ge des les ressources de l'Eta~..)'exaJtation de :laxénophobie et du tn'baJisme:tle refus de raltemance~ la manipuJaticm de la.loi tTmdameotaIe an gr.é des hU1.11eUt"S. POU«Ju~ une fois le salut de fEtat a.ssuré., la Voilà :latâche urgente liberté des citoyens rec(}tnrrée et)' (.mire public :réta et essentieJJe" est J'étabhssetnent d\me nouvelle constitution et des 1()1s qui permettent r()t:ganisati()D d"élections véritablement
_

de œstaureL fautcxité de rE~

transparentes" (3). Ces quelques
rinstaUaticm ()ffi.

et.éleeto (C2C':CE)" b3duîsent non seuJe.ment]es objecrifs majeurs de 1ab3n._~ ma1sau..~ Je StW de revenir à une vie crms_ ncxma1e de restituer le pJUVOΣau peuple scJuver:a.itL (~ltest datJS cet esprit que la c.las..~poJirique et les autl'eS fnen1bres de
:la société owe ét3Ïent tnc C(JJlv;és~ it.partir dll C.<.UJSeIL.qlS s'est qui exprimé apres la ~'5e de fête Béd1é qui a tant taunlati'5é et fiactnré Je rissu SfJcial dans Sf.ID. ensemble avec Sf)[l axtège d'iv(.>irité~

_
n~ (l(n~19

extraits tirés du doc()ua
.

du génml

lors de

de]a C...onmûssicm amsuhative

CfjJ]srituricmneUe

de &ire des concessions. fi étaIt_ question de retrr.JUsserles n1anChes et de trawiller n1aÎn dans h. n1aÎn pour &ire disparaître les
démons de ]a dMsion..
A\1tteIDent

dit~ les ivoiriens étUent invités par Je

CNSP à taire leurs queœDes partisanes et à pbcec la Côte-d'[V(_ au dessus des calculs immédà.t5 et des projets à courte '\7Ue., de doter bl Jepays des textes c!JDsensuds et de &ire en seme <(\leœux des "cItefs qui se succèdent ne modifient pas .nos lois" nos textes SUft"311t Jews

~

leurs désŒs et sum.-,ut en fimcb.c:m de leurs intérêts"

(4J.

Q) k P;atOOk;. n° J1)~ ~

310')~ pOo 3.nW 2tfj("J~ po..5..

(4) Le ~

8

U~:E(GON&.ii1m.J"ll.1J)tr<L~ ou ff11ié~œ

/LA ~.fIS1LŒ~.i':E 1EN€l))ŒomB.li':

~

c'est dansœttemêrnevt:Ïne

d'1d~qn'1ntervim

Jedécret

du 21 janvier2lXJ),.inst1tuant:la

(-:CmJ01ÎssÎfJOO)IJSl.IÙatÏ\"f; o],1SiÏI:ut1cJonelle

et é1ec1DntJe (CCCE) (51 convJSŒ

de \mgt sept membres et ilirigée

par Je (~ Médiateur de 1aRépublique Madüen Em. Ces autres membres sont : Dadié Bernard, M£mcl H>té~ Diabaté ~
Kc)!w] .Kat:tgd Ànb>Ïne, GJOIeba \ringt autres persrJ.Ona1ités commi.~ En scm arbcle lvfa~ JMi]Je AJ]().t)D Gladys,. et par auêté du chef de fEtat

~ Je décret

Ïosbh.i3J1t :la CCJ.D1IDÎssic,n aJJ1Sldtltive~

constit:uticmnene eté1ec~ énonce que ]a ecCE a pam ntni.~ion de pn¥~ser: au gc~uvemement de la ~itic.-m. un avant pn~et de loi constitutiooneDe." un avant projet de .loi éJertornJe et des mesures pe.cmettant ]'organisation d"éJecti()DS libres et: t:raospactantes".. Les articles 9:»10 et 11 précisent par ailleurs:. Je mode de cheminement des textes élalwxés par les sous commissions jusqu'à 1roc adoptir.m par la gr:rode con:unission.. A titre d'lllustratiotl à t105propos~ farticle 9,.par exen1p)e...indique que les aV2tlt-p«~ets de J(ds,.les réscJ)U:b(ws

et recommandationsproposés par les c_

sont SO\UDÎs à

la eCCE pour _1ption. LWadic1e quant à lui, mcmtre crnnment 1() des textes ad(~tés sont transmis au gt)UVememenL Enfin, farticle 11 o1eOric.mne que Jes 3WJ1t prrJjets de kJÎs c£IDsritutio.nneJles et éJectoraJes sont soumis it ]lfennrn (lu conseil (les n1ÎoÎstres.. Et les p«~ets ain..~adoptés par le and à fi,"œe d'exa~ sc.mtpubliés, à titre d'infonnatit~ au Jcmmal ()ffi.ciel de la République de Cf~te dfJ\~oire et ensuite soumis après au référendum. Pouc ce &tre~ la Commissi()tl consoltative~ constitutionnelle et électorale était assistée~ tecbniquemet1.~ de sept sous-comtnJs...QOI1S

de travail (6):J réunissant les partis poliriqlles:t les ONG,. les
o.rganis2tioos religieuses, les membres de ]a société civile.. Voilà de fAçon générale, brièvement esqoi.~ Je amtenu du décret.

(5) S:agti~t du déc.relt n° ~J~ du 2.1 ~s 20BUll' ~It c:ria~ alttJrihu~ ;)tU P~re~ :'iJ1lJ; et 2.~ 164 ('~ et ~~t de la (TJ:E~ se ~~ tfes 22-23 pu~ et du ~ 31f1tJ" p. .:;. p (6) A cd. ~ onpeut~ b srm~ ~ la ~ ~ cade
é1ectolœ~ 1<1. OUS $

commi'i's-mn

charte

des Jibe..~,.

la $01Ji!f.-commi'i-~mn s1t3rtlutde

r~ sumt des anciem p~ de la Rip~ éthique et ~tion de Ja vie puhfique" h. ~~~ déc~ge ékctor~ .la ~ c~sSon ét~~t des!~ ~ K~ti~~ b 'SIOU~ ~ é~t des listes ~ Si~ que ~ ~m ~ ..ée d''fœ8&&.irlent. 9

P. NA:..Nql..!lI

Mais à ]a faveur du changement de régime mtervenu le 24 phL~ c,bsen~ de la vie fK)titique pen.~ que les ivoiriens aJbïeot tirer les le9ms du ~ quiavaieot failli emporter le pays à cause de )'ivrmté )X)W"c.()j]stnJÏre Je present. Be2uC()UP
décembre,

d'entte-deux furent déçus de consmtr.cque ]es

w"

sur r~.xclusion

et 1a "pureté iv()irienne" se senent tran..e;;peJttésdans des S()US cc~tntnissic.:msréées pour dc~ter fEtat des textes qui puissent c permettre sem fcJ.OCtÎonnement normal. 1\ cet égaaJ~ pour ne pas (lé1x..cde~Je cadre de .fi(jtre éb.K1e~ JKJUSretieodrcJns seUlement Jes débats intervenus dans 'la.sous commi,s1on constitnticm.

De ce pcOOtde vue~lorsque les la Rép .que, les compétetlCe5
et

bats ~~1s la moaIité

dans cette sous
de

ccmun1ssicXlc.m.t(mmé sm la questifm de l'éligibilité du ~"ident t

du candidat à la

nmgistratu1'e suprên1e (nIt été ignorées où peu éVf.KJ.uées ll pnJfu a de sa descendance.. Au lie1.! de rechercher des dispositions cf:msensue11esqui puissent prendre en Cf.xDptetout le monde~ c'est à dire Utl texte qui unifie plutôt qu'il tie divise. Etl effet, certains
cCIDIDÛSS3Îres

et ï1s SC,.)t les plus nOOJbretL1£:t ]:terehaîent c

SluttJIŒ à

tûDer WI texte qui puisse permettre ]"éJimîoatioa d'un candidat évenb1el qult()fi voudrait voie écarter plus tam de 1a cou-rse à 1a JKés1denœ de la République- Et pone soutenir far.gumenta1re" le plus s()UVT~:nt, ]es Etats lF1JÎS S()I}t cités à titre d'exen1pJe que l'anJériaùn né en debeJ1'Sdu. knÎtrJÎre national ne .ut .prétend.re à.Ja.magisttature supr:êtneMl.. déchainetuent des ~~~ Le est dUne gmnde extrémité et que très peu de place ~"t faite à la taÏscm..Jugez-en V«.)US ême m
1norcealL~ chois1s IJ3nDi Jes 1>:roJ>c.1SÎfÏOIJS faites l)ar Jes n membn:s de la SfJUSŒUnmissic..m CfJOSrit1.tlX.)JL cmdi à.r Le tifJn
certains

présjdeoJieDe doit être ivoirien de naissance, ï1doit
plutô~ le "
et arrière gculds

être

note- (7)..

Ûl1

t doit
paretlts

être

fir-oirien de ~
ivoiriens

et de gcmds parents
d'origin fit

paternels

. ()u

etlCoœ~

Je am t à féJectÏ(ID. ri. dcût être ftOOen d'origine~ tIé de descendants d"ivoiriens sur quatre générarions- (9).. Des ONG c(-nnme le M()U\"7ementdes femmes démoccttes (MIFED) et le Réseau ivoirien des organisations féminines (RIOF)~ sont aDésjusqu'à

(ij Le ûna~

n° 1~. 11 el 1.3 ~ùec ~ 2.

2OfJO.., 2p..

(Bj C..p..cit." p.. ~J.

~ (~rit..,

10

JLAIF1iÉÉMmI~:£IE.NiGE(C€~ïi1mjtm~!DU



1LA~.rJ!}U~!'JItE !E1Nf1l))œ dm)mE

prendœà kucoxnpte le combat de riv~ c'est-à-dire là fJÙ1epcJU\7oir décl1u de Bédié lavait abatxlc.mné..Ces deux ONG sc.HJtinreJJt ridée selon laquelle -répouse du chef de fEtat doit êIre RV.JÎrienoe w.JireMf et (10). Ces partisans s d'autres sous comrni_ms CCJJDmeeDes des c cartes natitmales d'identité., ptJm: ne citee que œDe ()Ut préa.m.isé "ex},ulsiOJl desétudimts étnu~ de (..:ôte-dlvi'm-e une fOis.lew:s études terminées- (11)..}>{~~ ena.tre le ridicu1e k~ is (JJlt .même proposé que soit 1ndiqué sur la."'cartenation3Je d'identité d\m enfant né d'un a~1e mJxte~la provenaoce du père (JUde Limère" (12)-

,

~~ la pn-¥~*m &rlêlue relative à.1afemme du Pœs1dent de 1a République qui doit être ïvoirienfle ffcJrigine'ft e nai~e d et de teint noir est Jugement SfJllknue par M..Pépé Pald~bde.r dll Parti narionaJ ivoirien (PNI) et les commissaires IdIn1mtiomlistes. PcJur ce demier:t
eUe -doit fêtœ pcJOr mieux pcésenu les secrets dit
.

(

uJiœ

aux pmpositiot1S abjectes et abswrles est teDe que ced3Ù1ssoot aDés jusqu.'i.dire qtien pJus de sa mrionabté d'cmgme~"TépexlSedu candidat ne doit pas avoir eu dlfen£mtsen dehors de son mariage"'..At~ "îI &ut être marié et nav(~ aurnne maîtresse, crJOnaÎt1:eXl pays, être ivt.-nrien . avoir une ~ davoir d'(xigine~ ~ d'un petit village et Y janm4i 5pf)Jié des pea€JJ1OtS de lems teDeS"" (1 Le CCJ1)lb1edans tcJUtes sesproposibonsestqueJe Padiivoiôendeslla"~(PIT)du~
.. Francis Wodié est itL.rà prt:¥JSe[ que le cm.didati la Présidence de la République S4:JÏtélu p.1U£ cinq ans au sutTage universel direcl Rééligible une fuis" il doit être âgé de quanuJte ans au nrins et soixante dix ans 311p]u..~n dcJÎt avoir .residé en Côte d1voîre de faÇ!Jn crmlÎnue pendant cinq ans précédant 13.date des é1ecrionsMl.Cela ne {KR pas de po.>b1ème partia:ilier: Mm Je plus absurd~') c'est qu'a dfJit "VfM û.xalisé
au 111OÎ11S ,\rJingt ans de

séjour effectif en Côte-dlvoire" (15).

QJIDIDe cm le vent, -a est difficile V<.-HreInjk)SSÎb1e de repn-duire Ï toutes les empoignades v~ des propos1t1ons xénophobes voire

exdusijJ)J~

des dérives juridKp.IeSÎI1tenfeJluf5

dansh

sous cc)J}J01ÏssÎ!)J]

(tO) (1 f) (12) (lI3)

Le p~., 12-1.3 fêvùel: ~.,p.. 3.. Le p~~ op.. «:iL p_ Le Pai:M!tie., n° l~ revœr 2iD.'&~ 3Op.. citr

(.I t) tJp~ citr

(15) ()Ph cit..

11

P.NANlJlCl

~~»l présidée pm: JePro~ Oboa ce qu'il faut retenir de ces débats est que." si Ui) consensus n1Ïnimun1 s'est

~

~

dég;tgé sur la clause de résidence., ]a duree du. mandat

presïc1mtielle

renclU\dab1e une

~

fige des ~

la caubt-m linancïèŒ; etL:Jles

"ultra"«ml~

à 1mpose£emvuepar latlfJtBm ne .s l de

jamais

pŒvah.1 crW1eautreJI3tÎcJ.oalité- qui J)faaucun o>JJtenu juridique et qu"OJ] .relnJl.lvefa plus mal dans Je Ir.ne .tO.odama1ml. Clfest ég3Je.ornt dans cet esprit. commi.,~ constitution comme d\1ffumtenrnt code é1ectcmd dans ]{$ S{JUS entre 1es -ultra .

~~ (16) quiSt)01 fav«xab1es àun_des oJDd1rions r bilité à la ptisIdeoce et Jes :1]01] "uItra-,. par COJJb'e." eu :I)()tnhrelL~ p dans les SOliS c.ommis...q(JDS:t et animés d'un aSs<')laplissemeJlt des

conditions d'éligibilité 1b.

maglstcdnre

suprême:t qat/on va assister à

]a résurgence de deux prr.Jjers de texte au contenu a.mtr.adictoire suc les conditions d'ébgibilité du Président de la République__ A titre d'ill\lSttation à. nos prC.'P(IS:t par exemp]e:t h. S()us conm1Îssic)fi consriturion dans les mis de ses réHexions en son article Z7:f,propose

que "le candidat à félecticm pcésidentie1le dr:H.t tre âgé de quarante ê ans au moins et soWm.te drx ans an plus.. fi doit être iv(~ né de père et de mère eux-nD1eS ivrmiens d"origine. TIdeJÏt avrM résidé ]] doit .nifa\>œ jamais renoncé it ]a nationalité en Côte d1\we. ivo1.ri.enne. ne dent s'être jamais pcévalu d'une notre oaticma1ité".. Il
S'agissant de la SfJUSa~_."l axle &ck~ ses p«tprJSÏtKtOS etl son article 5:5precise que "Je candidat à.félection prêsKJenbd doit être

âgé de quacmte ans au tI10ins et de 5("JÏxante m.ans au plus. fi df.JÏtêtre d
ivoirien fforigùle"t t'lé de pèIr et de tnère eux-tnêmes ivoiriens d'oDgùle.. n de . n'avoirjanœ reocmcé ,tt)kIDt3iren1ellt à.h.naticma1ité ïvrJÏrienneTI doit avoir :résidé en Côte-d'Ivoire de &çon contmue pendant les années précédant la date des élections. Le candJdat à la présïdenœ de la

République~tfuoe3.Utreoab~
expressénJeOt candidatllœ~ et fr}ffirDen1e8t" douze

n'estéligibJeques'llm10Dœ
ox)is: 3V3JJf Je dépôt de sa

à cette nabo.oaJité étrangère et si cette :renonciarion est fi.,cmeDementacceptée par gt~ de œt Etat étr.angertt4

(It)) Il De' &m. p3ltï;ln1OO. pins moLJic.r:~ 5€m~r: tri que b $OU$ c.~ om é1i: ;sux ~.ts ant~!res.. (:es mdividus se sont imcdrs noy:sulês par des ~~ frauduleu~t d&lS plusieurs C~$ et ont p.ri5 pa:ri" au voh;: aJOJS quik jiUlf aUk q~~ ~ repcl.rtu .au n\avaient pas dJojt.. Pour p1u~ d"~~
Pa1mte~ n° 255,. 9 maài 3J(1O~ p.. 2..

12

lA i'~~JE:

a:~~1.!I1J(mif1Ni!flJLJl.JE:Dl1J ~,'rJnI:mJlA

mllH];(~iJE:œ1NJ o:m:D]rv{:uŒ:

A l'analyse deux textes présentés" nous reDJarquerY.Jt1S que:la sous ccmuni__m crJIL~JO, &itde latK'tkm de -ne.s'être jamaispŒvaIu. d"une autre natiomilité" une conilitûm d'é~)tl voire d'excb'ion de n1Ïlliers d'ïvr.nnens de la Cf)UfSeà la magistrature suprên1e+ AJexs que., la. sous C()JIUDÎssÎonaxle éJectoraJ assouplit sa. position après d'interminables di~'iSi<~, pui.tJeUe permet à un ivoirien qui a acquis une autre nati« é d'être cand1dat it la Prb.""Îdence de la R blique à ]a seule condition de renc.mœr à.la rnttionaIité étnulgère ŒJUZeffi(Jis avant le scnttUl et que cette .rencJnciaricJnoit ac.œptée s par l~tat éttangec..

Les deux propositions comme, nons le mentionnons précéd~étaienta~mset il faDaitœ.mc les ~ c'est ce qu'a tenté de &ire la (';CCE au œganI de ses statuts avant de ]es soun1ettre all gotlve.rnen}f'jlt }X)\1t" adr){>tK)IL Aillsî1trenJ.etCmt ]e.s travaux an génécd Robert Gl~ en malS 2()(WJ,. ~f_Mathieu. Ekra ria pas manqué mm plus d"1ndiquec 1es "'tIlî-HIi6.catïr..ms apportées aux textes proposés pat: les sous COIl1DJ:.Issions" de col1clure :"jevous .,et
re.n1ds les avant p«Jjets

nos réflexΣ.U15. TIappartîentall gou.'{i~
appcéciec et de les rendre public" (17).

de lois et :les recc.mmWJdatK)1}s~ fnùts de de les enminec" de 1{$

Cest Je Jieli d"îndiqu.er ici qtte Je RD~ même s"j] n'approuve pas les deux documents i~ des sous eot1U1Ussions const.itobon et crKle

électond,. a fini pac accepte£ Je texte de 1aCCC~ après la su~"'tituti()O. de la tlOtÎOtl de ne .Slfêtre jamais prévalu d'Iule autre t13.tionaIitéftà )J1 une k..»:nllÎle plus Sf)1.IpJe \."OireC.fmsetJSlteDe: " trxlt candidatà. ptésicleo.tJf.Dedoit être ivoirien à titre exdu~ (1 En ea.fJet,cette phrase Bf.)US pacût beauaJUP plus claire et plus L~e du pr..JÏntde
~

'1Ue jurid~ ou: le botl sens voudrAit qU'UtI candidat de]a Répub1KJ.Ue de CêJte d'J ,"fm ne saunût pretendre

à la présidetlœ

\Tm :récJanJer à la fois]a nation31ité bresilienne et ivoirie"ne~ en d"a(JtreS terJneS une d()uble ()u triple -naticmalité. Cependant;, Ct-nome ncftJS le Sf ()OS précédemment, tenant compte desdits amendements apportés textes yar la (~(~(.:E au regard des publïcarif.)f]s dans Jes f~
pœsse., où cemûos so.ut aIlés jlL.~"à évrJqu{~ Je -tDpakmiDage"

aux de

des restes

(11) Le- p~" (13; Le P~h:::.

n~ ~ .Jl ImllS 2fJ!J(~"pc 3~ 11J.~ 3)..21 !m.t0i 263 201JO., p.. 2.

13

P. NxNIJl;JiI

pro(K~Jesdébats ~Jm:IeIs~:mtsv.tdâce cette.b-JÎs-ci,.ttansférés du Conseiéa.mcJDÜque etSOci3~ 1ieu.~nmépt-u£1a ciraJtL~~

it 1aP

publique. Cestdans cet esprit conv1ent d'eq>liquer la décisieJtJ prise par le généraI et Je (~NPS de cfmVfXjuer Je 21 avril de h. présidence de :la ubliq(1f'~rous :les acteurs
1es ()Nt-;~ 1es 1espa:rtÏ5lX)~

2O(){J:J 211 paJais

pcilitiques W(m1ea., tl()tamment
~.ms

religieuses les membres et

de la SlJciétécivile p«:mrlui

faire à nouveau des propositions
]($ SCXISaJ.mmissif)J1S.

suc des textes déjà débattus d31JS et
SUL

")]ant IpSC) £am) \>"'{Jire ine die f1(JO seu]ement. s

le décret instituant 13. <muni5Sicmconsultative~ constitutionnelle C
é1ectora1e~ ma1s aussi jetant
pac sem C(iD1pxtemen1

le discrédit

les membres de cette înstïtutiotL S'adœssatttà ses ùwités convoqués pour la cÎtmnstatlœ1' lM-Robert Guei n'a pas n:mrché ses nKJtS : ""W)\lS devriez n1ên1e pas être ne appelés parce que ce sont vos représentants qui sont aDés travailler dans les ccJtlUDÏssicms. 21sj'ai tenu i WAJS M œocrmtœc pour dire que n'avons rien nous reprocheL Nous l1avons rien i tcmspirer comme ff)JJt affirnJé certains jounJal1sta Maïs cela iJCXlS perDus de n1ÎetLY a fiJeSUrerJedfgre de passion de cemtÎos dJtemre 'vus. Et puis,.d2jou.rer
il
~

la o)ndui1e à ren1r: ""l'exige "lebon km.. P3s de passim. Ne VCfUS jetez pas dans la poubeDe. Ne vous bissez pas guider: par la haine" (19).

Après cette mi~ en ganh; "lesde1Jats (ml pu. commenœc
trente neuf pers«mnes
orateurs Otlt pu a'\Œ

: sur les
douze
sit

inscrites
la parole,.

p«.JU£r(~
d!fautces

~
tf ont

simplement
)YdS pu

exprimer

Cf)Jlvenab1eoJent (-

E'iJ!:trSq1Jedes "ultrd.natKmalistesMl Cf)ffi01e Pépé

~Robert

T3gro~entteal1lres,;nffont.pass(lsefRIÎtDseretontcommencé

à suscitee la baïneens"attaqoantc.1u\:iertementau DCUDane ÛlIatt3&l, 11ssont ~1t

Jeadecdu RD~ AJa.~ appelés à fordre : "t1£ 1]f)US()bl1gez pas à D}Cmtef'SUt"nos grands chevaux" 1). Cette

inten~riO.tl

.macriaJe a ramené le calnr- Puis, ce fut ]\1..Doudou

Bo~ au ncnn du FrcmtJK~ wcJÏrien (FPI)~ de demand.et;, entre autres, au gc)uvernement de rejeter le texte de la eCCE an profit de ceJui de la Sf)UScfmm1ÏR)1) Cf)J)sbturiC)1]. n a a..-œ SOJ]3ft,~1}eJ)taire

(19) :Le pdMte~ nfIro 245~ 2S ~ 2fJOU":'! 2111(20) Ced~ mmt~ n"<œmtt ~ pm le. ~ c"est Je cas no1i~
(21) C)p. cit.~ p. 2.

4am1temmrecqrmi ~

av~

étti

~"

de M.. ~

Gan du RDR.

14

ILA~U.m:Etl:o~1ût1iJJJnn~.lUE Off. ~Ji1D(E!<f[œ

U...~~;'f(J.HE

l6!~il:«'JŒ dlI\'ioŒJE

pendant '"~ tnÏtmtes sur la danse de ne .s'être jamais prevalu d'une 111.ftre1atK)J:aaJitéfiW~émmgers qui pillent b Côte-d'JVI_ et ses 1 des richesses en portant ]a nationalité j'7l"J~ et de citer au titre de scJUtÏen à ses pn-¥~ 1es cas de Sydia T(~ qui a exercé dans la haute administrabfm ivcJÏrienne~Zet6heJenv:m T(~ qui a enseigné

en wit qu'ivoirien à.).dFAcultéde doit
etc., et plus ~

'bidjan" fulmJata Tmem;.

emt tenté dlf3De~ 5eflvJ.rleur pays..

du durci,~
ffxateur

<:es ~ugumeJ1ts<.HIt été chaleureusementaccueillispac:lesparti~ des c~ dfiacœsston à 1a magistIature suprêtœ, et
du Parti démfX12rique
Jl\1I...Bc;ga DcAKlou

plus tard" M-.ütre

de Côte-d'[,rem:e (pDCl) qui suivra abc.1dea dans Je seilS de œL.ü-ci..
1<

Ensuite, la pan.,1e a été donnée à lM..Amadou G(.>D,. nom du au RDB..,11. recontlli que le texte de ]a eCCE tiest pas exactemettt a celui que 501] parti alitait voulu.. Mais ayant pris part à 5(,-"éJaboratÏfJtl dans les différe.nres sous comn_o~ Je RD~ St"Jfiparti., ne s'y cw.-JSeraÎt. Par la suite, ce fut le tcme du Professeur Ba:mba Moriféré de critiquee les part1sans de fexcbion et lena comportements qui étaieJJt à detL~ dcJÏgts de conduire.la C'A1te d'Iv._ ~7efS lUJe guerre civile- Les autres intervenants CCJ.D1fJJe PJT, Je PNJ, Je Pl£], la Je L1d~., pour ne citer que ceux -~ ont suggéré an génétal (~~ de
Cl~~érec les ttavaux ~'US de la Sf.JUS c,mm:ùssüm. c~~-Xt.

Awnt de lever la séance~ le

~

même s"lIse dOOiectpb

tud" tJJettra 1".MtÏsarJS du d1.lOCÏs.'5e'.uJent de Ja CCJJJStÎtutÏoJI et adversaires dfacc(.) R.I1()US mettfJBS tUI trEBle it.VfJS mtenTJ1bonS puisque n()us DO\1S Sl"JD1D1eSaperçus ql1e tmIt ce qui se dit maintenant ne sont que des redites ( ).. Et plus It~ d1fajoutec: "je voudais tr.1Ut e suite d vousdù:e~ que la seule chose que je toucherai d'abonI dans ce texte., avec femJ.eti~ et je V{)lKlraiS VfJUS dr..mner les raison.., c'est cette en fameuse conjonction de coordination «Et ou ÛU»..Pourquoi? La Côte-dltlv(JÎre est un pays d'cmverture, la plupart d"entte- tl(JUSici sommes mariés en dehors de nos frontièreL N(:)Senfants aujourd'll:Ù~ se Sf)!)t inscrits pri,ïs c.cmtte 1)()tre Vl-,]«mtéau ntJJg de gra11ds ]]s \70nt. ~ touristes. ils Yépousent des femmes. En Côte d1\?u1re même~ entte-D.(lUS,il y a des gnmpes ethniques qui retiennent 13. fil)ticm de matriarcaL (~ d'autres retienn.ent celui de patriarcaL A l>articde toutes ces considératiOJJs qui existent d'abord C.hez-:fIOUS mêmes et aussi all Jl(JID de ]ifintigration que b"Jutes les instances

15

P. NA-Nl'qfJI

souhaitent aujourd'hui tant dans la sous ~.J1l que dans le ny.mde entiet; il &nt évitec œdaÏne fermeté 1nexp1Db1e. Cest(lU Jepère qui peut être iv{:>1rien, (JUla mère qui peut être ivoirienne" (22). Au œganJ de cette prise de position du généml sm:la conjonction «Et ()U(Ju»1fcertains «-mtpensé lU]nxmJeOt (23) que le CNSP seDlble s.one.Jltei pour )3. IDOllblCede J'a.wnt projet de te..xtf'5proposés, après 1a synthèse des travaux des S(JUSc()mmissi()os:t par ta C(~"Îfm c4.:msuhative') fXiSultative et électorale.. Surt«.JUt ue Lxs c q du séminaire gom-rernemental c.ngaoisé Jes -10 et -1-1a,,.riJ 20(10" it YaD1(JlISS(Jldm-J~ .majcJrité des ministres de h- tran5ÏtK)n aW-Ïent la exprimé leur hostilité à l"égaul des textes reférendatres qui divisenL Le 12 mai 20fJO:t devant le o~s d1p1f->matiqueuoi au grand axnplet d à la p~ il a rertéré f1d d'un texte consensuel, tmÏs qui sem s()lmlÎs i la crmsu)ntrion poplibire... Ch1Zejc_)\U'S ~ c'està direJe p)us 23jl1m~recevantà :JàhFi rionHouphouet-Boigny, trJUSles chefS ttaditïrmnels Côte-d.Ivt_~ il ~ à OO1I\1e.IU -céitéreà ft ses hôtes que la conjonctiotl Ou était SOIldrix défirùtif' ( il a signé après que Je ccmd des ministres en a ID au J«mmal officiel de L()te délibéré.. le décret portant pu difJ1fuïce-,; l>.rojetsde consbtution et du code éJectornJ devant être des SOIUDÎS référendum du. 23 juillet 2()()O.. t Je 26 juio~ Je décret aIl E AitL~ le 24 ~
~ ~

fi

o ?

"'l& . 000-3_.:.;~ p<Jd.ant

~ur

1__ ~

textes

..:1- 1~, ~~...:I UC la seccft.Wt:

».;....... 1-&);£01..&>1 lL~l'u.u~~ sont:

pubbés au Jtmma1 (.)fficiel Ma1s lques temps après la pubJicat1fJO. du d~ les débats entre le ~t» d'une ~ et le ~ de t.3.Utre., renaissent.. Entte-ten1ps~ ]"idée du. génémI de tf.wpi1ler les te-Xtes réIérendaires po1.1C succéder à Lui-même se précise:J encO\uagé dans cette entrepri~ par Je POCI qui sfmbaite revenir aux af&1reset surtout de reconquérir les pri.'vilèges perdus.. Pow: tnettre SOtlplatl à exécutKID et de prendre tf)ute :lacJas...~ pcmri(J.Ue vJtesse,.1egénéra] de effectue un voyage à ]".intr.rieurdu pa}~ pour recueillir les dolwlCes des uns et des autres a'-\/~t de p1ancher sur l"auitude à adcppter' face aux P()1iticiens d'Abicr Dès son retouc de ftntéri.eur son projet ~"t tout Dm : "'pendaJJt OIeSvisites d'Etat i J-intérieuc du pays,. cJJaque

lXJrtepaaJ]e ( ) des dix sept régi().osadminîstl3rives qui avaient été
(~ Lep~ n'ri 24~" 28 (2.3) n ~1ftîtt.. liReb ~~
(24) P~k'1l
fiti

n!(b 312:. 22 et 23 jmlet

de r~

~."

P. 2-

~It SC' ad~ compte'«:Je. œ cette ~

2\)!)t)~ p.. 2.

16