//img.uscri.be/pth/81d7e048b4dcbf88d489b72671a5a9269d1b54e1
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La réforme de la Fonction publique en R.D. Congo

De
150 pages
L'administration publique en R D Congo peine à jouer le rôle d'impulsion du développement socioéconomique, tant au niveau central que provincial. Le renforcement des capacités de l'Administration publique constitue un préalable incontournable à la refondation de l'Etat. Une réforme en profondeur de la fonction publique s'avère indispensable.
Voir plus Voir moins
euDinndoUpé a irgnuS amuigaKOibmtunippoet tés iatnnotdAimseLtirastniliub ponR ne euqp ognoCDuorel  eieenà j mpulsionrôle dippolneme ud evédnocoqumisot oécievua uintna  eat pro quetral cenutis aL .laicnivécnscot esn ioatetca sruagénsfitivutà e vedi frsctaoi nudp reos : la sous-qualiitom ed d noitav l ;elnnuenqmae nniatcoiedl er sgentes a fons eta  ltuvéncsaete nilfusatE ; ti que lants ainsqéiuepemts éed sra tdes ontidionc sed étiracérp  la on ;catimunic mo tedtre snopgilonochle  destamrofnid te noiutilnon-ion isatonvued s setleelnt Inera It,ernt,tenxaF te , ).ce la communicatino( roidanetru,s; secivres sel en ioatptdanai lcn efasnius ;lentrgie ynerde slet noc naD nu sree ornfxtte le,l gélae udc daerentairet réglemotsu e àn vil setionstraliqu pub ed sétiinimdAl dntmeceacap ces nedl Eat tteà  à la refondatioed nrp salaéselbuxeaon citst uue ser descitéfcacee  rvauserdsaé itacap csae  dnoitaruatser al a réformité de l aénecss .Dùol lapuonti l àpoa auq étilecived sobale glforme réna setd csir eniha ces dread clexuabolg stnemegnFonctione de la  enep orp builuqet C étendfor.eu etinudedutart itutisnanilitnoon dsatiltipu mu,emsitramorp al ontigaul llae  di tnreevun sadsn ce pays dans lemod enialop qiti ueot nmeam lntal ,erèicnan tee alritorier tvep lo ealted ém elar de orme réfitar ,noimdatsinlia e br soi lurintsaritoi ndaimtralisatla décen ldee driostgea itatpadaac ud notionfonces dnair sga nede  tnesttsenmp iqulit eneciseC ahc megnvisitation et lpiosf caotl  aerom Cespttiec «onnoF» eédner  sudique  enon  publnoogoCllr  ..dc oéf La e505,01itnoF al e  emN : .ISBÉtate l82-8-300-24379-8
Dieudonné Upira Sunguma Kagimbi
 
n
 o
L a é f o  m e  e l a Fo n  t i p u b l i q u e e n r . d . c o n g o
Oppotunités et ontaintes
rigited raE eép  Tamddiebwe
 
 
 
          La réforme de la Fonction publique en R.D.Congo  Opportunités et contraintes
 
Dieudonné Upira Sunguma Kagimbi        La réforme de la Fonction publique en R.D.Congo  Opportunités et contraintes             
     Collection Comptes rendus
 
 
 
 L’Harmattan
                             
 
© L'H ARMATTAN , 2013 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Paris   http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@ wanadoo.fr harmattan1@ wanadoo.fr  ISBN : 978-2-343-00288-0 EAN : 9782343002880
  Introduction
  Contexte de létude La République Démocratique du Congo a connu, de-puis 1990, une longue transition politique émaillée de pillages (1991 et 1993), de l’instabilité constitutionnelle et institutionnelle ainsi que des guerres civiles qui ont coûté des millions de vies humaines et réduit les moyens d’intervention du Gouvernement. Cette situation générale chaotique a aggravé la crise économique, avec comme corollaire l’extrême pauvreté de la population. Elle a en-trainé l’affaiblissement de l’Administration publique, la destruction des infrastructures de base, l’anéantissement du tissu économique et la déstabilisation des communau-tés de base. Pour y remédier, se fondant sur la Constitution du 18 février 2006 qui consacre la décentralisation comme mode de gestion des affaires locales par des organes déli-bérants et exécutifs, le Gouvernement s’est fixé comme objectif l’amélioration des conditions de vie des popula-tions à l’horizon 2015, dans le cadre des Objectifs du Mil-lénaire pour le Développement  (OMD). À cet effet, il a adopté le Document de Stratégies et de Réduction de la Pauvreté (DSRP) en 2003  et s’est employé à l’organisation des élections libres, transparentes et démocratiques, au terme desquelles les différentes institutions républicaines ont été installées au niveau central et provincial. Le Gou-vernement a également initié plusieurs réformes secto-rielles en s’engageant par la même occasion dans la restauration de la paix ainsi qu’à la mise en œuvre du processus de décentralisation. En dépit de la mise en place de nouvelles institutions et du lancement de diffé-
 
7
rentes réformes, l’État congolais demeure inefficace à cause de l’affaiblissement technique et moral de l’Administration publique caractérisée par l’incapacité dans la fourniture des services de qualité à la population, la formulation, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des politiques et stratégies sectorielles de développe-ment, la consolidation de la croissance économique, la gestion des compétences et des responsabilités transfé-rées, du niveau central au niveau provincial et aux entités territoriales décentralisées. En effet, l’Administration publique n’a pas pu s’assumer depuis plusieurs années, ni jouer le rôle d’impulsion du développement socio-économique tant au niveau central que provincial. Cette situation est consécu-tive à la sous-qualification du personnel, au manque de motivation des agents et fonctionnaires de l’État, à l’insuffisance et à la vétusté des équipements des bureaux dont les mobiliers et les matériels ainsi qu’à la précarité des conditions de transport et communication, sans igno-rer l’insuffisance, voire la non-utilisation des nouvelles technologies de l’information et la communication (ordi-nateurs, Intranet, Internet, Fax, etc.), à l’insuffisance de synergie entre les services et à l’inadaptation du cadre légal et réglementaire. Dans un tel contexte, le renforcement des capacités de l’Administration publique à tous les niveaux constitue un des préalables à la refondation de l’État et à la restaura-tion de sa capacité d’assurer avec efficacité les services de qualité à la population. D’où la nécessité d’une réforme de la Fonction publique en profondeur en partant des axes les plus touchés par cette déliquescence. Cette étude – version remaniée de notre dissertation prédoctorale (DEA – Diplôme d’études approfondies) 1 – se propose de                                                  1 Sous la direction scientifique du professeur Faustin TOENGAHO LOKUNDO, l’étude a été présentée à l’Université de Kisangani, en  8
saisir les différentes problématiques qui ont conditionné la relance, pour cette dernière fois, en rapport avec le changement global impulsé par la Constitution du 18 fé-vrier 2010, de la réforme au sein de la Fonction Publique en République Démocratique du Congo.  Etat de la question La réforme de l’Administration publique congolaise a déjà fait l’objet de plusieurs réflexions tant de la part des chercheurs nationaux qu’étrangers qui s’y sont intéressés. La recherche scientifique étant toujours limitée, dans le temps et dans l’espace, il nous sera difficile, pour le cas d’espèce, d’en dresser un inventaire exhaustif. Cependant, pour le besoin de cette étude, nous nous sommes ap-puyés, avec fruit, sur quelques écrits de nos prédéces-seurs. MPINGA KASENDA ET D.J. GOULD, dans leur ouvrage intitulé  « Les réformes administratives au Zaïre » avaient déjà ouvert la brèche sur le processus de la ré-forme dans un pays nouvellement indépendant. Inspirés certainement de  Serge VIEUX , ces deux au-teurs sont considérés dans l’espace scientifique congolais comme des pionniers de la recherche sur l’Administration publique en général, et sur la Fonction publique congo-laise, en particulier. François MUKOKA NSENDA, qui a écrit « Discours et pratique du développement au Congo, interrogation et ré-interrogation politologiques », fait une critique profonde sur les différentes réformes réalisées jusqu’à ce jour. Faustin TOENGAHO réfléchissait déjà en
                                                                                                    Faculté des sciences sociales, administratives et politiques (Départe-ment des sciences politiques et administratives), sous le titre sui-vant : « Opportunités et contraintes de la réforme de la fonction publique en République démocratique du Congo en période postconflits ».    
9